of 32 /32
Mathématiques et socle commun 1 Mathématiques et socle commun : vers une opérationnalisation évaluative valide Antoine Bodin IREM de MARSEILLE Université de la Méditerrannée Colloque international : De la culture commune au socle commun : enjeux, tensions, réinterprétations, déplacements INRP, Lyon 19-20 novembre 2009

Mathématiques et socle commun 1 Mathématiques et socle commun : vers une opérationnalisation évaluative valide Antoine Bodin IREM de MARSEILLE Université

Embed Size (px)

Text of Mathématiques et socle commun 1 Mathématiques et socle commun : vers une opérationnalisation...

  • Page 1
  • Mathmatiques et socle commun 1 Mathmatiques et socle commun : vers une oprationnalisation valuative valide Antoine Bodin IREM de MARSEILLE Universit de la Mditerranne Colloque international : De la culture commune au socle commun : enjeux, tensions, rinterprtations, dplacements INRP, Lyon 19-20 novembre 2009
  • Page 2
  • Mathmatiques et socle commun 2 Fichtre ! Les trois quart des lves du secondaire ne matrisent pas les programmes enseigns. ! Est--on bien certain que seulement le quart de ceux qui crivent ce genre dnerie matrisent ne serait-ce que les trois quart des programmes enseigns au seul collge ?
  • Page 3
  • Mathmatiques et socle commun 3 Plan de la communication I La demande : validation du socle de base de lcole de la deuxime chance de Marseille (E2C) II Le projet initial : expertiser le socle E2C, chercher le rapprocher du socle national III Les problmes rencontrs et lvolution du projet IV Ltat du projet et de la recherche V - Rfrences et adresses
  • Page 4
  • Mathmatiques et socle commun 4 I La demande : validation du socle de base de lcole de la deuxime chance de Marseille (E2C) Questions pralables I Peut-on identifier les connaissances et les comptences ncessaires tous les jeunes abordant leur vie d'adulte, quelle que soit la place qu'ils puissent occuper dans la socit et quel que soit leur dsir davenir ? II - Quelle place pour les mathmatiques ? III Quelle valuation ?
  • Page 5
  • Mathmatiques et socle commun 5 II Le projet initial : expertiser le socle E2C, chercher le rapprocher du socle national Lquipe : 4 professeurs de lyce professionnel 1 professeur de lyce 1 professeur de collge 1 formateur de l'cole de la deuxime chance de Marseille 1 chercheur (didactique des mathmatiques) La recherche s'appuie sur une analyse et une mise en questions : du curriculum des coles de la deuxime chance, des textes issus de la commission europenne, du cadre de rfrence et du questionnement des tudes PISA, ainsi que des rsultats de ces tudes, de l'ensemble des textes officiels franais, de l'tude des quivalents "socle commun" dans d'autres pays.
  • Page 6
  • Mathmatiques et socle commun 6 OCDE Programme PISA & Comptences cls EUROPE Comptences cls pour l'ducation et la formation tout au long de la vie FRANCE Socle commun de connaissances et de comptences Un mouvement global (au double sens du mot)
  • Page 7
  • Mathmatiques et socle commun 7 Le cadre de rfrence [europen] dcrit huit comptences cls : 1. Communication dans la langue maternelle 2. Communication en langues trangres 3. Comptence mathmatique et comptences de base en sciences et technologies 4. Comptence numrique 5. Apprendre apprendre 6. Comptences sociales et civiques 7. Esprit d'initiative et d'entreprise 8. Sensibilit et expression culturelles. Recommandation du parlement europen et du conseil sur les comptences cls pour l'ducation et la formation tout au long de la vie - Journal officiel de l'Union europenne 30.12.2006 Le pacte europen pour la jeunesse.., souligne la ncessit d'encourager le dveloppement d'un socle commun de comptences. Le Socle commun Europen Les comptences sont dfinies.. comme un ensemble de connaissances, d'aptitudes et d'attitudes... Les comptences cls sont celles ncessaires tout individu pour l'panouissement et le dveloppement personnels, la citoyennet active, l'intgration sociale et l'emploi.
  • Page 8
  • Mathmatiques et socle commun 8 Convergences EUROPE & OCDE Comptences cls : comptences dont nous avons besoin pour russir dans la vie et contribuer au bon fonctionnement de la socit. FRANCE Socle commun de connaissances et de comptences la scolarit obligatoire doit au moins garantir chaque lve les moyens ncessaires l'acquisition d'un socle commun constitu d'un ensemble de connaissances et de comptences qu'il est indispensable de matriser pour accomplir avec succs sa scolarit, poursuivre sa formation, construire son avenir personnel et professionnel et russir sa vie en socit (dcret 2006) PISA Littracie (mathmatique) : PISA dfinit la littracie (mathmatique) comme lhabilit formuler et rsoudre des problmes (mathmatiques) dans des situations rencontres dans la vie (daprs OECD, 2001 : Connaissances et comptences pour la vie) Convergences
  • Page 9
  • Mathmatiques et socle commun 9 Objets et sujets
  • Page 10
  • Mathmatiques et socle commun 10 La culture mathmatique selon PISA La culture mathmatique est laptitude dun individu identifier et comprendre le rle que les mathmatiques jouent dans le monde, produire des jugements fonds utilisant les mathmatiques, et sengager dans des activits mathmatiques, en fonction des exigences de sa vie en tant que citoyen constructif, impliqu et rflchi (traduction personnelle*) Le socle commun la scolarit obligatoire doit au moins garantir chaque lve les moyens ncessaires lacquisition dun socle commun constitu dun ensemble de connaissances et de comptences quil est indispensable de matriser pour accomplir avec succs sa scolarit, poursuivre sa formation, construire son avenir personnel et professionnel et russir sa vie en socit. Math literacy (culture mathmatique de PISA) et Socle commun
  • Page 11
  • Mathmatiques et socle commun 11
  • Page 12
  • Mathmatiques et socle commun 12 L'quipe "socle&E2C" de l'IREM de Marseille III Les problmes rencontrs et lvolution du projet
  • Page 13
  • Mathmatiques et socle commun 13 Le socle ne concerne pas des lves mais des sujets Ne pas confondre Approche par comptences (APC) ou enseignement par comptences) avec la question de lvaluation des comptences. Limportant n'tait pas de procder un repltrage htif des programmes existants pour tenter de les rendre compatibles avec l'ide mme de socle Mais plutt didentifier clairement les besoins (quelles sont les connaissances et les comptences indispensables pour tous, y compris, bien sr, dans une perspective d'apprentissage tout au long de la vie). Impossibilit de traiter la question du socle en restant strictement dans le cadre mathmatique. Penser la question du socle comme volutive Remarques et convictions
  • Page 14
  • Mathmatiques et socle commun 14 Des obstacles lis aux injonctions institutionnelles elles- mmes, qui nhsitent pas dsigner, au gr des textes, une mme notion avec des termes diffrents. Comptences, capacits, savoir-faire, connaissances Lutilisation de ces termes parfois dune faon indiffrencie, ou linverse lutilisation du mme terme pour dsigner des notions diffrentes ont contribu crer une confusion qui ne peut que conforter celle qui rgne parfois au sein des disciplines, chacune semblant vouloir utiliser son propre vocabulaire de rfrence. Cette polysmie foisonnante constitue un obstacle majeur au caractre possiblement opratoire de la notion de comptence Une constatation La question des comptences : une polysmie foisonnante
  • Page 15
  • Mathmatiques et socle commun 15 Des obstacles lis aux injonctions institutionnelles elles-mmes, qui nhsitent pas dsigner, au gr des textes, une mme notion avec des termes diffrents. Comptences, capacits, savoir-faire, connaissances Lutilisation de ces termes parfois dune faon indiffrencie, ou linverse lutilisation du mme terme pour dsigner des notions diffrentes ont contribu crer une confusion qui ne peut que conforter celle qui rgne parfois au sein des disciplines, chacune semblant vouloir utiliser son propre vocabulaire de rfrence. Cette polysmie foisonnante constitue un obstacle majeur, (rapport au ministre - IGEN N 2007-048 juin 2007) Une polysmie foisonnante : rendons Csar.
  • Page 16
  • Mathmatiques et socle commun 16 Approche par comptence Identification des comptences valuation des comptences Comptences : Savoir agir en situation Suppose des connaissances et laptitude mobiliser ces connaissances de faon autonome Une dfinition minimale
  • Page 17
  • Mathmatiques et socle commun 17 Avoir des connaissances signifie (pour nous) : connaitre des faits, des dfinitions, des rgles, des procdures. Avoir des comptences signifie (pour nous) : Avoir des connaissances ET tre capable de mobiliser ces connaissances dans des situations qui ne les appellent pas directement Ces dfinitions se veulent opratoires en matire d'valuation et c'est dans l'oprationnalisation que l'on verra si les diffrences suggres sont pertinentes ou non. (nos) Dfinitions pragmatiques
  • Page 18
  • Mathmatiques et socle commun 18 Socle commun - FRANCE Attitudes : Ltude des mathmatiques permet aux lves dapprhender lexistence de lois logiques et dveloppe : - la rigueur et la prcision ; - le respect de la vrit rationnellement tablie ; - le got du raisonnement fond sur des arguments dont la validit est prouver. Objectifs officiels - FINLANDE Attitudes : Lcole doit faire tout ce qui est possible pour que tous les lves dveloppent : - un sens de la curiosit et le dsir dapprendre ; - leur voie personnelle dapprentissage ; - leur confiance dans leurs propres comptences Attitudes France versus Finlande
  • Page 19
  • Mathmatiques et socle commun 19 L'examen du degr de pertinence la pertinence pistmologique : concerne le statut, l'importance et la fcondit, des notions ou mthodes tudies, l'intrieur de la science elle-mme. La pertinence pistmologique est reconnaissable et atteste par les spcialistes de la discipline. la pertinence sociale : concerne le statut, l'importance et l'utilit des notions ou mthodes tudies, dans la vie sociale gnrale. La pertinence sociale est reconnaissable et atteste par la socit toute entire. la pertinence didactique : concerne la possibilit de transmettre les savoirs correspondants aux lves ou aux tudiants selon leur ge et leur formation antrieure.. La pertinence didactique est reconnaissable et atteste par les enseignants, aids en cela par les travaux de la psychologie et les recherches en didactique des disciplines. La pertinence
  • Page 20
  • Mathmatiques et socle commun 20 Les 6 niveaux PISA Attitudes France versus Finlande
  • Page 21
  • Mathmatiques et socle commun 21 Rpartition des lves suivant les niveaux de comptence PISA
  • Page 22
  • Mathmatiques et socle commun 22 Au niveau 2, les lves peuvent interprter et reconnatre des situations dans des contextes qui ne demandent pas plus que deffectuer des infrences directes. Ils nont puiser les informations pertinentes que dans une source dinformation unique et peuvent se limiter un seul mode de reprsentation. Ils sont capables dutiliser les algorithmes de base, des formules, des procdures ou des conventions lmentaires. Ils peuvent se livrer un raisonnement direct et interprter les rsultats de manire littrale. Niveau 2 Le niveau 2de PISA
  • Page 23
  • Mathmatiques et socle commun 23 L'une des difficults rside dans la distance qui apparat aussitt entre la moindre tentative d'oprationnalisation srieuse et la ralit des comptences acquises aussi bien par les jeunes qui sortent du systme ducatif que par ceux qui y restent ou par les adultes qui les entourent. Les difficults_1 Pour mesurer ces carts, nous nous appuyons sur les donnes de l'observatoire EVAPM et sur les rsultats des tudes PISA ainsi que sur d'autres tudes internationales (Adult Literacy & al.)
  • Page 24
  • Mathmatiques et socle commun 24 S'adapter l'aujourd'hui des savoirs et des comptences partags par tous, conduirait se satisfaire de bien peu. Le dfi est donc de rester ralistes et de considrer que les objectifs identifis pour le socle doivent rester accessibles quasiment tous, dans un temps raisonnable et moyennant des efforts que, en consquence, la socit sera invite fournir (par exemple, si l'on pense que tout citoyen doit tre en mesure de comprendre la signification des rsultats d'un sondage, l'effort devra porter sur l'enseignement scolaire d'une part, mais aussi sur la faon dont les commentateurs comprennent eux-mmes cette signification et sur la faon dont ils en rendent compte). Les difficults_1
  • Page 25
  • Mathmatiques et socle commun 25 L'quipe "socle&E2C" de l'IREM de Marseille IV Ltat du projet et de la recherche
  • Page 26
  • Mathmatiques et socle commun 26 N - Nombres P - Proportionnalit I - Incertitude G Gomtrie + champ transversal Grandeurs graphiques argumentation logique. Les champs
  • Page 27
  • Mathmatiques et socle commun 27 L'exprimentation des questions est en cours et le programme de cette anne prvoit des analyses de donnes de type dumtrique (tudes de validit appuy par l'analyse implicative et par la thories des rponses aux items (IRT)).
  • Page 28
  • Mathmatiques et socle commun 28 L'quipe "socle&E2C" de l'IREM de Marseille V - Rfrences et adresses
  • Page 29
  • Mathmatiques et socle commun 29 Groupe de recherche "Socle&E2C IREM de MARSEILLE Composition de l'quipe : Antoine Bodin - professeur agrg de mathmatiques (retrait) Jean-Pierre Boudine - professeur agrg de mathmatiques (retrait) Franois Moussavou, PLP Frdric Martini Gauchi, PLP Pascal Padilla, PLP Maxime Dusserre, PLP Yvon Mairone, formateur mathmatiques, cole de la deuxime chance Les champs
  • Page 30
  • Mathmatiques et socle commun 30 Rfrences1 Bardi, A. M. & al. (2005) : Les acquis des lves, pierre de touche de la valeur de l'cole ? Inspection Gnrale de lducation Nationale (rapport au ministre de lEN) Bodin, A. (2002) : Classification des questions dvaluation et cadre de rfrence des tudes PISA Bodin, A. (2006) : Ce qui est vraiment valu par PISA en mathmatiques. Ce qui ne l'est pas. Un point de vue Franais. Bulletin de l'APMEP. Num. 463. p. 240-265. Bodin, A. (2006) : Les mathmatiques face aux valuations nationales et internationales. De la premire tude mene en 1960 aux tudes TIMSS et PISA en passant par les tudes de la DEP et dEVAPM. Communication sminaire de lEHESS. Repres IREM, N65, octobre 2006. Bodin, A. (2007) : What does PISA really assess? What it doesnt? A French view. In Hopmann, S. T. :PISA zufolge PISA / PISA According to PISA - Wien Bodin, A. (2008) : Lecture et utilisation de PISA pour les enseignants. Petit x ; n 78, pp. 53-78, IREM de Grenoble. Bodin, A. (2009) : Ltude PISA pour les mathmatiques. Rsultats franais et ractions. Gazette des mathmaticiens N120 (Socit Mathmatique de France). Code de l'ducation - version 2010. DEGESCO 2007 : Grilles de rfrences pour le socle - eduscol.education.fr/soclecommun DEGESCO 2009 : Socle commun de connaissances et de comptences Principaux lments de mathmatiques - Vade-mecum - eduscol.education.fr/soclecommun
  • Page 31
  • Mathmatiques et socle commun 31 Rfrences2 EURYDICE (2002) : Comptences cls ; Un concept en dveloppement dans lenseignement gnral obligatoire. Commission Europenne Ferry, L. (1997) : Donner sens et autorit la culture scolaire. Rapport du conseil national des programmes. Pouvoirs N80 HCE (2006) : Recommandations pour le socle commun (23 mars 2006). HOUCHOT, A., Robine,F. & al. (2007) : Les livrets de comptences : nouveaux outils pour lvaluation des Acquis. Inspection Gnrale de lducation Nationale (rapport au ministre de lEN) Journal officiel de lUnion Europenne (2006) : Recommandation du parlement europen et du conseil du 18 dcembre 2006 sur les comptences cls pour l'ducation et la formation tout au long de la vie. Journal Officiel de la rpublique franaise : Dcret n 2006-830 du 11 juillet 2006 relatif au socle commun de connaissances et de comptences et modifiant le code de l'ducation Mons, N & Pons, X (2006) : Les standards en ducation dans le monde francophone : une analyse comparative. Neuchtel : IRDP. OCDE (2005) : Lvaluation formative. Pour un meilleur apprentissage dans les classes secondaires (CERI Centre de Recherche pour lInnovation dans lEnseignement - Formative assessment.Improving learning in secondary classroom. OCDE (2009) : Jobs for Youth/Des emplois pour les jeunes France
  • Page 32
  • Mathmatiques et socle commun 32 IREM de Marseille Universit de la Mditerrane Socit mathmatique europenne (EMS) Reference Levels in School Mathematics Education in Europe http://www.emis.de/projects/Ref/ Antoine BODIN : [email protected]@mac.com Site Internet : http://web.mac.com/antoinebodin http://web.mac.com/antoinebodin