of 45 /45
Le socle commun de connaissances de compétences et de culture

Le socle commun de connaissances de compétences … · 2. La p atiue d’une langue vivante étangèe 3. Les principaux éléments de mathématiques et la ... socle commun relèvent

  • Author
    dinhthu

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Le socle commun de connaissances de compétences … · 2. La p atiue d’une langue vivante...

  • Le socle commun

    de connaissances

    de comptences et de

    culture

  • Bibliographie sitographie

    Tous les liens utiles sont ici :

    http://eduscol.education.fr/cid86943/nouveau-socle-commun-pour-2016.html

    RAULIN D. (2009), Comprendre et expliquer le socle commun de connaissances et de comptences, CRDP dOrlans

    RAULIN, D, Comprendre et expliquer les changements pdagogiques lis au socle commun, CRDP de l'acadmie d'Orlans-Tours, 2011.

    DE VECCHI G., RONDEAU REVELLE M. (2009), Aborder le socle commun de connaissances et de comptences, Delagrave

    Le socle commun mais comment faire? , Cahiers Pdagogiques n439, janvier 2006

    http://eduscol.education.fr/cid86943/nouveau-socle-commun-pour-2016.htmlhttp://eduscol.education.fr/cid86943/nouveau-socle-commun-pour-2016.htmlhttp://eduscol.education.fr/cid86943/nouveau-socle-commun-pour-2016.htmlhttp://eduscol.education.fr/cid86943/nouveau-socle-commun-pour-2016.htmlhttp://eduscol.education.fr/cid86943/nouveau-socle-commun-pour-2016.htmlhttp://eduscol.education.fr/cid86943/nouveau-socle-commun-pour-2016.htmlhttp://eduscol.education.fr/cid86943/nouveau-socle-commun-pour-2016.htmlhttp://eduscol.education.fr/cid86943/nouveau-socle-commun-pour-2016.htmlhttp://eduscol.education.fr/cid86943/nouveau-socle-commun-pour-2016.html

  • Historique Le Contexte franais : un long dbat

    1959 : scolarit obligatoire jusqu' 16 ans

    1975 : rforme Haby qui cre le collge unique

    1989 : loi Jospin

    2000 : PISA (Programme for International Student Assesment ou Programme International de Suivi des lves)

  • Historique

    Un contexte europen et mondial

    2000 : sommet de LISBONNE

    un cadre europen dfinissant les comptences de base acqurir par lducation et la formation tout au long de la vie

    une rponse de lEurope la mondialisation et lvolution vers des conomies bases sur la connaissance

  • Historique

    2001 : le Conseil europen adopte le principe de lacquisition de comptences de base ncessaires pour affronter la vie et le travail et dfinit des comptences-cls dans huit domaines :

    communication dans la langue maternelle

    communication dans une langue trangre

    connaissances de mathmatiques et comptences de base en matire de sciences et de technologie,

    aptitudes en informatique

    aptitude dapprendre apprendre

    comptences interpersonnelles et civiques

    esprit dentreprendre

    sensibilisation et ouverture culturelle

  • La loi de 2005

    Article 9 :

    La scolarit obligatoire doit au moins garantir chaque lve les moyens ncessaires l'acquisition d'un socle commun constitu d'un ensemble de connaissances et de comptences qu'il est indispensable de matriser pour accomplir avec succs sa scolarit, poursuivre sa formation, construire son avenir personnel et professionnel et russir sa vie en socit .

  • La loi de 2005 Article 9 : 5 domaines

    la matrise de la langue franaise

    la matrise des principaux lments de mathmatiques

    une culture humaniste et scientifique permettant le libre exercice de la citoyennet

    la pratique d'au moins une langue vivante trangre

    la matrise des techniques usuelles de l'information et de la communication

  • Le dcret du 11 juillet 2006 1. La matrise de la langue franaise

    2. La pratique dune langue vivante trangre

    3. Les principaux lments de mathmatiques et la culture scientifique et technologique

    4. La matrise des techniques usuelles de linformation et de la communication

    5. La culture humaniste

    6. Les comptences sociales et civiques

    7. Lautonomie et linitiative

  • Lien avec vos propres comptences professionnelles

    Source : http://www.education.gouv.fr/cid73215/le-referentiel-de-competences-des-enseignants-au-bo-du-25-juillet-2013.html

  • Lducabilit de tous les enfants

    Concept de comptences en formation professionnelle de LE BOTERF (1994)

    Oprationisme de BRIDGMAN : rendre observable et valuable un concept

  • Les principes de ce socle commun :

    Le socle commun de connaissances, de comptences et de culture rentre 2016.

    Culture commune Matriser connaissances et comptences

    panouissement personnel Dvelopper leur sociabilit

    Russir leur parcours de formation

    Insertion dans la socit o ils vivront

    Participer, comme citoyens, lvolution de cette socit.

  • Education fonde sur des

    valeurs qui permettent de vivre dans une

    socit tolrante, de

    libert

    Dveloppe les capacits de

    comprhension et de cration, les capacits

    dimagination et daction

    Accompagne et favorise le

    dveloppement physique, cognitif

    et sensible des lves.

    Donne les moyens de conqurir

    lautonomie

    Ouvre La connaissance Forme le jugement et lesprit critique.

    Conqurir et exercer progressivement sa libert et son statut de citoyen responsable

  • Dans ce socle, les connaissances ne sauraient sopposer aux comptences, conues comme capacit mobiliser des ressources devant une tche ou une situation complexe.

    Llve apprend rflchir, mobiliser des connaissances, choisir des dmarches et des procdures adaptes, pour penser, rsoudre un problme, raliser une tche ou un projet, dans une situation nouvelle, inattendue ou complexe.

    Les connaissances et comptences acqurir dans le cadre du socle commun relvent de cinq domaines de formation, dont lensemble dfinit les composantes de la culture commune.

  • Les langages pour penser et

    communiquer

    Les mthodes et outils pour apprendre

    La formation de la personne et du

    citoyen

    Les systmes naturels et les

    systmes techniques

    Les reprsentations du monde et

    lactivit humaine

    5 GRANDS DOMAINES DE FORMATION

  • Chaque domaine de connaissances et de comptences requiert la contribution de toutes les disciplines. Il y a des correspondances entre eux car tous les domaines par exemple sollicitent les langages. Pour chacun des cinq domaines concerns, le socle dfinit: - les objectifs viss, - les connaissances et comptences correspondantes, - les principaux champs dactivit dans lesquels se construisent ces connaissances et comptences.

  • Llve parle, communique, argumente loral de faon claire et organise

    llve sexprime lcrit pour raconter, dcrire, expliquer ou argumenter de faon claire et organise.

    Pratiquer des langues

    trangres ou rgionales

    Il comprend des messages oraux et crits

    Sinsrer dans une communication lie la vie quotidienne

    Utiliser des langages

    scientifiques

    Llve utilise les principes du systme de numration dcimal.

    Il lit, interprte, commente, produit des tableaux, des graphiques

    Sexprimer et communiquer

    Les langages pour penser et communiquer

    Matriser la langue franaise

    l lve apprend sexprimer et communiquer par les arts Il connait et comprend les particularits des diffrents langages artistiques

    Il utilise bon escient les rgles grammaticales et orthographiques. Emploi dun vocabulaire juste et prcis.

    DOMAINE 1

  • Enseignement explicite des

    moyens daccs linformation et

    la documentation

    Llve se projette dans le temps, anticipe, planifie ses tches.

    Il met en uvre les capacits essentielles que sont la curiosit, lattention, la mmorisation, la mobilisation des ressources

    Coopration et ralisation de

    projets

    Llve travaille en quipe

    Il apprend grer un projet. Il en planifie les taches

    Mdias, dmarches de

    recherche et de traitement de linformation

    Il comprend les modes de production et le rle de limage.

    Il sait utiliser de faon rflchie des outils de recherche (internet)

    Outils numriques

    pour changer et

    communiquer

    Les mthodes et outils

    pour apprendre

    llve sait mobiliser diffrents outils numriques pour crer des documents Llve apprend communiquer notamment par le biais des rseaux dans le respect de soi et des autres.

    DOMAINE 1

  • Comptences et valuation

  • La notion de comptence a fait irruption dans le systme ducatif franais avec le socle commun des connaissances et de comptences.

    Mais cette notion de comptence amne-t-elle une modification dans la manire denseigner et dvaluer?

  • Dans un article de Libration du 30 octobre 2012 consacr au LPC, un professeur de lettres exprime une inquitude:

    Le gros danger ne travailler que par comptences : cest doublier les connaissances. Or il faut dabord commencer par elles.

    Quen pensez-vous?

  • Mais quest ce quune comptence?

    Une comptence est un ensemble cohrent et indissociable de connaissances, capacits et attitudes

    Connaissances Fondamentales. connaissances acqurir et mobiliser dans le cadre des enseignements disciplinaires

    Capacits aptitudes mettre en oeuvre les connaissances dans des situations varies

    Attitudes indispensables

    Matriser une comptence, cest pouvoir mobiliser et rinvestir des connaissances, des capacits et des attitudes afin datteindre un objectif prcis dans une situation donne

  • Exemple Dans ce mme article de Libration, Mara Goyet,

    professeur dhistoire-go dans un collge parisien dit:

    Jaime vraiment beaucoup les comptences qui doivent tre acquises en franais, samuse Mara Goyet. Surtout cette ide de devoir mettre une date ct de chaque acquisition [] "Participer un dbat, un change verbal". Mais a, les lves le font toute lanne ! .

    Que pensez-vous de cette phrase lorsque vous vous fondez sur lapproche par comptences?

  • Participer un dbat, ce nest pas simplement une discussion!

    Pour participer un dbat, llve doit construire progressivement des comptences prcises voir socle:

    llve communique, argumente loral de faon claire et organise (prendre la parole devant les autres, formuler et justifier un point de vue).

    - Il adapte son niveau de langue et son discours la situation,

    - Il coute et prend en compte ses interlocuteurs,

    - Il emploie loral un vocabulaire juste et prcis,

    - llve respecte les opinions dautrui; apprenant mettre distance prjugs et strotypes, il est capable dapprcier les personnes qui sont diffrentes de lui et de vivre avec elles

    - Pour acqurir des connaissances et des comptences, il met en uvre les capacits essentielles que sont lattention, la mmorisation, la mobilisation des ressources, la concentration, laptitude lchange et au questionnement

    Ce nest donc pas aussi simple que cela!

  • Les programmes de lcole primaire et du collge sont dornavant troitement lis au socle.

    Toujours sur les comptences concernant le dbat en cycle 3.

    Comptences travailles Domaines du socle

    Comprendre et s'exprimer l'oral couter pour comprendre un message oral, un propos, un discours, un texte lu. Parler en prenant en compte son auditoire. Participer des changes dans des situations diversifies. Adopter une attitude critique par rapport au langage produit.

    1, 2, 3

    Les lves apprennent utiliser le langage oral pour prsenter de faon claire et ordonne des explications, des informations ou un point de vue, interagir de faon efficace et maitrise dans un dbat avec leurs pairs, affiner leur pense en recherchant des ides ou des formulations pour prparer un crit ou une intervention orale. La maitrise du langage oral fait l'objet d'un apprentissage explicite.

  • Comme au cycle 2, le professeur doit porter une attention soutenue la qualit et l'efficacit des interactions verbales et veiller la participation de tous les lves aux changes, qu'il s'agisse de ceux qui ont lieu l'occasion de diffrents apprentissages ou de sances consacres amliorer la capacit dialoguer et interagir avec les autres (jeux de rle, dbats rguls notamment). La rgularit et la frquence des activits orales sont indispensables la construction des comptences dans le domaine du langage oral.

    Dans ces sances spcifiques, les lves doivent respecter des critres de ralisation, identifier des critres de russite pralablement construits avec eux et explicits par le professeur. Le langage oral tant caractris par sa volatilit, le recours aux enregistrements numriques (audio ou vido) est conseill pour permettre aux lves un retour sur leur production ou une nouvelle coute dans le cas d'une situation de comprhension orale. Lien avec domaine 2

    Ensuite rfrez-vous aux comptences attendues en fin de cycle

  • Connaissances et comptences associes

    Exemples de situations, d'activits et d'outils pour l'lve

    Parler en prenant en compte son auditoire - pour partager un point de vue personnel, des sentiments, des connaissances ; -pour tenir un propos labor et continu relevant d'un genre de l'oral.

    -Mobilisation des ressources de la voix et du corps pour tre entendu et compris (clart de l'articulation, dbit, rythme, volume de la voix, ton, accentuation, souffle ; communication non-verbale : regard, posture du corps, gestuelle, mimiques).

    - Organisation et structuration du propos selon le genre de discours ; mobilisation des formes, des tournures et du lexique appropris (conte ou rcit, compte rendu, prsentation d'un ouvrage, prsentation des rsultats d'une recherche documentaire ; description, explication, justification, prsentation d'un point de vue argument, etc.).

    - Formulations de ractions des propos oraux, une lecture, une uvre d'art, un film, un spectacle, etc. - Justification d'un choix, d'un point de vue. -Constitution d'un matriau linguistique (mots, expressions, formulations) pour les prsentations orales. - Entrainement des actes langagiers engageant le locuteur (exprimer un refus, demander quelque chose, s'excuser, remercier) sous forme de jeux de rle. - Prparation individuelle ou plusieurs des lments mobiliser dans les changes (ides, arguments, matriau linguistique : mots, expressions, formulations). - Dbats, avec rles identifis. -- Recherche individuelle ou collective d'arguments pour tayer un point de vue, d'exemples pour l'illustrer. -- Tri, classement des arguments ou des exemples trouvs. -- Prparation entre pairs d'une participation un dbat (prparation des arguments, des exemples, des formules, du lexique mobiliser, de l'ordre des lments prsenter ; entrainement la prise de parole). -- Rcapitulation des conclusions, des points de vue exprims.

  • Bien videmment les savoirs, les connaissances sont indispensables et leur acquisition reste une priorit.

    Lapproche par comptences en situations complexes (situation ouverte et indite) ne doit en aucun cas se substituer au travail dapprentissage des automatismes simples et des procdures de base. Elles sont indispensables car il sagira de les mobiliser.

    Limportant est damener les lves utiliser ce quils ont appris lcole, et pas seulement le reproduire dnoncer l'empilement de connaissances

  • Exemple: Ecrire de manire autonome un texte..

    Elle comprend des connaissances (en orthographe, syntaxe, vocabulaire, grammaire, textuelles),

    la capacit utiliser correctement ces connaissances dans des situations concrtes (construire le texte, respecter sa cohrence, sa prsentation, rdiger en respectant les contraintes dcriture, prsenter son travail) et

    une attitude gnrale (comprendre la situation de communication, exprimer un point de vue, chercher tre compris de lautre...)

  • Les attitudes se concentrer

    travailler avec soin et prcision

    participer un travail de groupe

    prendre des initiatives positives

    couter les autres

    prendre la parole bon escient

    sorganiser, prvoir

    rechercher des solutions aux problmes

    respecter lautre et lenvironnement

    respecter les consignes

  • Trois ides fortes dans la notion de comptence :

    Le fait de se confronter des tches complexes

    Lide daction

    Lide de mobilisation

  • Une comptence repose sur la mobilisation dun certain nombre de ressources pour agir avec succs dans une situation donne

    Situation Comptences

    Ressources internes.

    Propres lindividu (connaissances, capacits, attitudes)

    Ressources externes.

    Documents, outils, autres personnes

  • En primaire et dans le secondaire, llve est soumis lapprciation dun seul enseignement Lenseignant de primaire ou lenseignant disciplinaire dans le secondaire.

    Le socle commun suppose et permet la mise en place dun travail dquipe, une coordination au sein du cycle, de ltablissement.

    Ce travail dquipe permet une prise de recul sur ses propres pratiques en tant quenseignant.

  • Le socle: fin des disciplines? Au contraire, les disciplines peuvent jouer un rle

    complmentaire.

    Par exemple, il est possible danalyser un paysage en gographie, en histoire des arts, en littrature et en productions dcrits.

    A linverse, lobservation en Histoire nest pas identique lobservation en SVT.

    Il est donc important de dfinir les capacits et attitudes propres chaque discipline et celles qui peuvent tre transversales.

  • Les pratiques dvaluation constituent un exemple majeur de rsistance au changement.

    Au niveau de la classe Lvaluation est une pratique que les professeurs

    ont du mal faire voluer : la plupart limitent leur valuation dresser des constats (valuation sommative). On donne une note.

    Au niveau de ltablissement

    Changer les pratiques dvaluation interroge lorganisation de ltablissement le bulletin de notes, le recours la moyenne pour chaque discipline et la moyenne gnrale pour avoir un avis sur llve.

    Au niveau de llve et de sa famille, la rfrence

    la note est bien ancre.

  • EVALUATION ET SOCLE

    Lvaluation de ces comptences peut seffectuer lors dvaluations diagnostiques, formatives et videmment sommatives en faisant appel :

    - des activits de recherche, - de manipulation, - des activits crites ou orales. Cibler lvaluation de comptences prcises permet: - didentifier les acquisitions des lves - pointer distinctement les difficults quils rencontrent.

    Ainsi, il est plus facile de proposer une pdagogie

    diffrencie et/ou une remdiation adapte aux difficults rencontres par les lves.

  • Rflexion sur la note

    Est-elle fiable?

    A quoi correspond une note de 12/20? - En terme dapprentissage ? - En terme de remdiation mettre en uvre ? - En terme de comparaison dune discipline lautre ? Les notes permettent de mesurer: - les performances dans les tches automatiques simples

    dont la matrise est indispensable pour la maitrise des comptences,

    - Ce nest pas la note qui pose problme mais une moyenne de notes (car ces notes correspondent des comptences diffrentes).

  • On value la comptence par des degrs de matrise (matrise insuffisante, matrise fragile, matrise satisfaisante et trs bonne matrise) Le livret scolaire unique du CP la troisime -Ce livret scolaire comprend des bilans priodiques, qui se substituent aux actuels livrets des coles et aux bulletins des collges, -des bilans de fin de cycle et les attestations officielles obtenues par l'lve l'cole ou au collge.

    socle commun 2016/DP-Evaluation-des-eleves-du-CP-a-la-troisieme-Livret-scolaire_477280.pdfsocle commun 2016/bilan periodique.pdfsocle commun 2016/bilan periodique.pdfsocle commun 2016/bilan periodique.pdf

  • la comptence doit tre value travers des situations diffrentes et complexes de celle ayant prsid son apprentissage. (contextualisation et complexit).

    On recherche le transfert des comptences (comptences transversales).

    grille d'ecriture le depart.docgrille d'ecriture le depart.doc

  • Tches complexes pour acqurir des comptences

    PISA nous dmontre que les lves franais sont en difficult lorsquils sont face des tches, des situations problmes o la discipline nest pas clairement affiche.

    Ils prfrent ne pas rpondre plutt que dessayer de mobiliser toutes les comptences quils ont acquises.

    Ils sont plus laise avec les tches simples qui incitent davantage des reproductions de procdures laissant peu dinitiative.

  • Lobjectif de la dmarche par le socle, cest dviter que llve se trouve en situation dchec face une tche complexe.

    PROCEDURE.

    L'lve est mis devant une situation nouvelle qui va lui poser un problme le plus proche possible de la ralit et de ce fait constituer pour lui une situation-problme.

    Tendre pour cela vers une consigne globale sans imposer la dmarche

  • Il va alors mettre en oeuvre ses attitudes, savoirs et capacits pour:

    effectuer des recherches

    mettre des hypothses

    raliser des essais

    Valider ou infirmer les hypothses.

    Ces diffrentes tapes devant mener l'lve proposer une rponse adapte qu'il aura construite.

  • Pour llve, le travail sur tches complexes est plus motivant, il est acteur et plus seulement excutant.

    La mise en vidence de russites mme partielles peut encourager llve progresser et ainsi viter le dcrochage.

    Les comptences acquirent du sens travers ce travail interdisciplinaire.

    Pour cela, il faut utiliser des tches suffisamment ouverte, mme disciplinaire, qui laisse le choix des ressources mobilises et une libert dans la dmarche.

  • Cette situation-problme permet de mettre en vidence:

    Les progrs de l'lve.

    Une attitude positive.

    Donne le sentiment de pouvoir surmonter les difficults et de donner le sentiment de contrlabilit cher Viau (motivation).

    Des aides doivent tre proposes llve, sil en a besoin, pour rsoudre la tche demande. (connaissances, outils, dmarches, savoir-faire)

  • Surtout, il ne faut pas attendre que les lves aient t confronts toutes les procdures de base avant de leur proposer des tches complexes.

    Il est ncessaire daccepter les erreurs, les impasses, accepter que tous les lves ne fassent pas tout.

  • 1 - Les langages pour penser et communiquer vido. 2 - Les mthodes et outils pour apprendre vido. 3 - La formation de la personne et du citoyen vido. 4 - Lobservation et la comprhension du monde vido. 5 - Les reprsentations du monde et l'activit humaine vido. .

    http://www.dailymotion.com/video/x2neach_nouveau-socle-domaine-1-les-langages-pour-penser-et-communiquer_schoolhttp://www.dailymotion.com/video/x2nebhe_nouveau-socle-domaine-2-les-methodes-et-outils-pour-apprendre_schoolhttp://www.dailymotion.com/video/x2nfeul_nouveau-socle-domaine-3-la-formation-de-la-personne-et-du-citoyen_schoolhttp://www.dailymotion.com/video/x2nebz1_nouveau-socle-domaine-4-les-systemes-naturels-et-les-systemes-techniques_schoolhttp://www.dailymotion.com/video/x2mw9fd_nouveau-socle-domaine-5-les-representations-du-monde-et-du-citoyen_school