Compte rendu Tours.pub

  • View
    219

  • Download
    2

Embed Size (px)

Text of Compte rendu Tours.pub

  • Les questionnements spcifiques au bassin de vie de

    Tours :

    Quel rayonnement culturel, scientifique et conomique

    pour Tours, moteur de la rgion Centre ?

    Quel rle dans la dynamique du Grand Ouest et du

    Grand Bassin Parisien ?

    Quels atouts spcifiques pour inventer lconomie de

    demain ?

    Un territoire trs bien reli aux rseaux nationaux, qui

    doit approfondir ses rseaux de communication de

    proximit ?

    Quelle organisation territoriale pour optimiser leffort

    public et les projets dintrt mtropolitain ?

    Que faire du classement au patrimoine mondial UNES-

    CO ?

    Tours 24 mai 2011

    Synthse du

    forum participatif

    Jean Germain, maire de Tours et galement 1er vice-prsident de la Rgion, a accueilli lultime tape des forums territoriaux

    en posant la question de lintgration de ce territoire en r-

    gion Centre tout en tant excentr. En ajoutant une remarque :

    Nous avons beaucoup de contacts avec les Rgions Pays de

    la Loire et Poitou-Charentes .

    Franois Bonneau, le prsident de lassemble rgionale, a

    repris ce contexte gographique pour apporter une vision

    nouvelle de la place des territoires. Pour lui, la prdominance

    dun axe ligrien port par deux ples, Orlans et Tours, s-

    parant rgionalement un nord et un sud, a vcu. Cette vi-

    sion, on vous propose de la remettre en cause. Les rgions ne

    sont pas fermes les unes aux autres. Nous devons pratiquer

    linterrgionalit. A lappui de cette affirmation, il cite

    lexemple de la Loire (classement lUnesco et Loire Vlo),

    parce que nous avons travaill avec les Pays de la Loire.

    Cest galement le cas des ples de comptitivit qui se

    jouent des frontires administratives, des fonctionnements en

    rseau dans de nombreux secteurs. Il nexclut pas pour autant

    le fait que la rgion Centre doive consolider son unit ,

    avec comme rfrence sa qualit de vie o sarticulent natu-

    re et culture.

    Jean-Franois Davoust, au nom du Conseil conomique, social

    et environnemental rgional (CESER), impliqu dans cette

    dmarche de SRADDT, a propos, pour sa part, quelques pis-

    tes de questionnements varies sur la zone tourangelle. Dont

    lutilisation de ltoile ferroviaire de Tours et lagriculture p-

    riurbaine. Il a aussi not la responsabilit rgionale de la zone

    demploi en tant que tte de rseau en matire de sant ou de

    formation.

    En conclusion des ateliers, Franois Bonneau a not quil fal-

    lait un changement dchelle quand on veut penser politi-

    ques publiques, recherche mdicale, activits culturelles ou

    sportives parce que ces activits ne correspondent plus

    lchelle administrative. Sur lenseignement suprieur, tout

    en se flicitant du dynamisme de luniversit tourangelle, il a

    rappel que beaucoup de jeunes tudient lextrieur de la

    rgion . Enfin, au chapitre environnemental, il a entendu quil

    sagissait dun secteur qui doit mobiliser normment din-

    novations , ce quoi il a ajout linnovation sociale.

    La dernire tape des 23 forums territoriaux sest conclue Tours. Selon la formule rete-

    nue par la Rgion Centre pour laborer son Schma rgional damnagement et de d-

    veloppement durable du territoire (SRADDT), il sagit de dgager des axes de dvelop-

    pement lhorizon 2020 en ouvrant cette rflexion la parole citoyenne.

    Environ 350 personnes ont particip cette dition.

    Elles se sont exprimes dans les trois ateliers proposs :

    LAtelier Amnagement et dveloppement durable du territoire

    LAtelier Education-Formation-Emploi

    LAtelier Plan Climat Energie Ce document rend compte des dbats et des propositions.

    Les participants sont invits le commenter ou le complter sils le souhaitent.

  • Atelier 1 : Amnagement et dveloppement durable du territoire

    Page 2

    plus franche avec le modle tout ba-

    gnole . On en vient parler damna-

    gement du territoire lchelle du d-

    partement voire de laxe ligrien, en

    dplorant ltalement urbain, lloigne-

    ment grandissant entre le domicile et

    le travail, concentr sur Tours. La prio-

    rit, de lavis unanime, va aux trans-

    ports en commun, avec le tramway,

    mais aussi avec la rouverture ou la-

    mlioration de ltoile ferroviaire de

    Tours. Un chef dentreprise regrette

    que lon puisse encore amnager des

    zones dactivit sans prvoir leur des-

    serte par les transports en commun. Un

    habitant du Nord de la zone demploi

    souligne la ncessit de mieux rpartir

    lemploi et de maintenir des services

    publics dans le tissu rural.

    Enfin, la question de la sant a motiv

    quelques interventions. Un orthopho-

    niste libral, en poste Tours et l'h-

    pital de St-Aignan, milite pour le sou-

    tien des ples privs ou publics d'ex-

    cellence aux sites ruraux pour lutter

    contre la dsertification mdicale. Une

    cadre de l'hpital confirme que le

    CHRU va renforcer des cooprations

    locales, rgionales et interrgionales,

    tout en dveloppant la tlmdecine,

    et en agissant dans des partenariats sur

    Tours doit renforcer ses connexions

    L'atelier s'est longuement interrog sur l'identit de la zone d'emploi et ali-ment la comparaison avec les mtro-poles les plus proches.

    U n i n g n i e u r c o mm e r c i a l ,

    Tourangeau depuis toujours , s'em-

    porte contre le dcalage norme

    sur l'actuel dcoupage territorial. Je

    me sens plus proche de Poitiers et des

    Pays de la Loire que d'Orlans. Et je ne

    vais jamais dans l'Indre , raconte-t-il,

    tout en regrettant que Tours ne soutien-

    ne pas la comparaison avec Poitiers en

    matire de dveloppement conomi-

    que. Ce quoi un lu du Dpartement,

    en charge de l'amnagement, rtorque

    que la construction de centres d'affai-

    res au Futuroscope n'est pas le modle

    qu'il souhaite pour la Touraine.

    Un lu de Neuill-Pont-Pierre revient

    sur la dichotomie entre Orlans,

    tourn vers Paris , et Tours, qui a son

    histoire, son autonomie. Le maire de

    Tours prcise alors que ce clivage est

    dpass et qu'on ne reviendra pas sur

    l'histoire . Le vice-prsident aux finan-

    ces de la Rgion Centre glisse au pas-

    sage qu'il croit en des regroupements

    de rgions plutt qu'en un redcoupa-

    ge qui arbitrerait entre Orlans et

    Tours.

    Luniversit : une visibilit par lasso-ciation

    A travers l'exemple de l'enseignement

    suprieur, il ajoute : Vu de Chicago,

    du Brsil, de Chine ou d'Inde, Tours

    n'est rien du tout. Au-del du Ple R-

    gional d'Enseignement Suprieur

    (PRES) Tours-Orlans, il faut associer

    Angers, Le Mans, Poitiers, sinon on

    sera une petite universit de rien du

    tout . Cette position transversale est

    reprise par le maire d'Azay-le-Rideau,

    au sujet de la Loire, qui affirme que

    Nantes peut tre une locomotive dans

    les projets ligriens.

    Une responsable associative de Sori-

    gny exhorte les lus prsents soute-

    nir le tissu associatif et dplore les ca-

    rences en lieux d'accueil. En cho, un

    lu du Vouvrillon s'tonne que les fu-

    sions de communes viennent d'en haut

    et ne tiennent pas compte des liens

    locaux, alors que son territoire est me-

    nac d'clatement entre Tours et Am-

    boise. L'identit d'un territoire s'ac-

    quiert au prix de l'adhsion de ses ha-

    bitants , dfinit-il.

    Accessibilit europenne et dplace-ments quotidiens

    L'accessibilit a galement fait l'objet

    de plusieurs interventions. Trs haut

    dbit, ferroviaire, routier, Tours jouit

    d'une situation plutt favorable. Je me

    bats pour un aroport Tours. La Loire

    vlo, c'est trs bien, mais tous les

    Newyorkais auront du mal venir en

    vlo , sourit le maire de Tours.

    Lopportunit dun contournement au-

    toroutier de Tours, qui loignerait les

    flux du centre de lagglomration est

    prement discute. Certains pensent

    que cet quipement est indispensable,

    quand dautres prnent une rupture

    Animation : Dominique ROULLET, vice-prsident en charge de lAmnagement du territoire et du SRADDT et Jean-Michel BODIN,

    vice-prsident en charge des Transports, Infrastructures, Circulations douces et Intermodalit

    Tours

  • ploi de Tours. La Rgion a fait le choix dintgrer le Plan climat au SRADDT et sengage diminuer de 36 % ses missions de gaz effet de serre dici 2020.

    Page 3 Anne 1, n 1 Page 3

    Atelier 2 : Formation

    que la Rgion est soumise des

    contraintes budgtaires . Dans lusine

    gaz quest notre systme de forma-

    tion, cest le recteur qui dtermine les

    formations post bac des lyces profes-

    sionnels et les conseils rgionaux qui

    financent. Autre thme abord, les

    transferts dapprentis entre les lyces

    et les CFA correspondant des trans-

    ferts de financement entre lEtat

    (lEducation nationale) et la Rgion.

    Une autre question est voque par

    plusieurs intervenants : comment les

    formations peuvent-elles sadapter, et

    vite, aux volutions de la socit, aux

    nouvelles technologies comme le nu-

    mrique ou au photovoltaque ?

    Lorientation cruciale

    Comment amliorer lorientation des

    jeunes mais aussi des adultes qui re-

    prennent une formation ? La question a

    t juge cruciale par latelier avec

    comme objectif : que les formations

    dispenses corr