L'officiel FIFM 6

  • View
    246

  • Download
    27

Embed Size (px)

DESCRIPTION

LE JOURNAL OFFICIEL DU FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM DE MARRAKECH • Edition du jeudi 20 novembre 2008 • n°6

Text of L'officiel FIFM 6

  • Un aveugle suit un screening grce la technique audio-descriptive m

    ise en place.

    /AB

    DELH

    AK S

    ENN

    A-A

    FPLe ralisateur A

    ku Louhimies (Kasky)

    / D

    R

    NE JETEZ PAS CE JOURNAL SUR LA VOIE PUBLIQUE : OFFREZ LE VOTRE VOISIN !

    DIR

    ECTE

    UR

    DE

    PUB

    LIC

    ATIO

    N: R

    EDA

    SED

    RAT

    I /

    DEP

    OT

    LEG

    AL

    65-0

    6 /

    EDIT

    ION

    SP

    CIA

    LE F

    IFM

    D

    ITE

    PA

    R A

    UFA

    IT

    DR

    PUB

    LICIT

    Les films en lice abordent des problmes spcifiques aux pays qu'ils reprsentent

    < Catarina Moreno, actrice et membre du jury. p/02

    Mes films expriment la libert et la justice

    < Ahmed Boulane, ralisateur. p/04

    zoom p/05 Mtier: Ingnieur du son au cinma focus p/07

    Arrisala: Remake du chef duvre du ralisateur Mustapha Akkad hommage p/10

    Andre Konchalovsky nous fait dcouvrir sa Russie -chaud p/14

    Charlize Theron dans le remake du fi lm Anthony Zimmer

    DR

    Les films en lice abordent Les films en lice abordent des problmes spcifiques aux pays qu'ils reprsentent

    < Catarina Moreno, actrice et membre du jury. p/02

    Le ralisateur Aku Louhim

    ies (Kasky)/ D

    R The fi rst day of winter et Tears of April: l'instant qui change tout p/06

    Invent en 1975 aux tats-Unis, puis import en France en 1989, le procd daudio description dun film arrive pour la premire fois au Maroc via le Festival International du Film de Marrakech.

    Retour sur sa cration et sur les prmices de son existence marocaine.

    Initiative p/08

    marrakechmtomin

    max

    7

    22

    L'Officiel du FIFM est dit par

    www.aufaitmaroc.comQuotidien d'informations gnrales

    LE JOURNAL OFFICIEL DU FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM DE MARRAKECH Edition du jeudi 20 novembre 2008 n6

  • 02 F I F Mjeudi 20 novembre 2008

    Les longs mtrages qui sont en lice pour l'un des quatre Prix du festival ont pour point commun d'aborder des probl-mes spcifiques aux pays qu'ils reprsentent souligne l'actrice italienne et membre du Jury, Cata-rina Moreno.

    Dans sa dclaration l Agence Maghreb Arabe (MAP) Catarina Moreno affirme que les films en comptition puisent leur force autant de la multitude des sujets traits que du voyage qu'ils offrent des pays de divers horizons.

    Mme son de cloche chez l'actrice belge Natacha Rgnier, membre du Jury, qui estime pour sa part

    que les 15 films en lice dno-tent une grande diversit et une vraie qualit cinmatographique. C'est une trs belle slection eu gard la qualit cinmato-graphique des diffrents longs mtrages, estime Natacha Rgnier

    Il y a une certaine diversit et une richesse dans ces films

    et je suis trs heureuse de les voir car ils ont une vraie

    qualit cinmatographique Natacha Rgnier, actrice belge et membre du Jury

    Pour Natacha Rgnier, le jury du FIFM, qui admire la passion du public pour le cinma, aura d-partager des films formant un mlange de cinma d'auteur et de divertissement.

    On s'attend donc des dbats riches et intressants entre les membres du jury, a-t-elle dit. L'ac-trice, qui en est sa deuxime participation au FIFM, a qualifi d'extrmement forts les hom-mages rendus aux cinmas maro-cain, britannique et russe.

    La rdaction

    Catarina Moreno : Les fi lms en lice abordent des problmes spcifi ques aux pays qu'ils reprsentent

    L'OFFICIEL RC : 157283 ; Patente : 36390935;IF : 1104850Directeur gnral / Rdacteur en chef: Brahim Sedrati Directeur de publication : Reda SedratiPlanifi cation : Wafae MrabetJournalistes: Imad Bentayeb, Marion Despouys, Gypsy Allard, Ahmed El Mekkaoui, Bassirou B, Muriel Tancrez, Kisito Ndour, Cyrille KouznetzoffPhoto-journalistes :M.C.H, Mounim Souibi, Yassine OualiDveloppement informatique et Infographie : Ouali yassine, Soufi ane Raja, Mounim Souibi, Responsables commerciaux : Sophie Echeverria, Issam KamalZakia Aalla, Mathieu BihanAdministration:Imane Rajraji, Taoufi k BenayadResponsable distribution : Abdelhakim SaidiContacts: Tl: 022 39 92 55 / 77 / 87Fax: 022 39 93 78E-mail : info@aufaitmaroc.comSite : www.aufaitmaroc.comSite B2B: action.aufaitmaroc.com

    La dlgation anglaise, prsente l'occasion de l'hommage aux 40 dernires annes du cinma britannique, pose pour les photographes sur le Cat Walk. /M. JannatPHOTO

    So British! Temps de chien.

    Passez nous l'ex-pression, mais il n'y a pas mieux pour dcrire ce brouillard humi-de qui a envahit Marrakech hier. Il faisait froid, le ciel tait bas, on se serait cru Londres. Rien de mystique dans tout cela, mais on peut quand mme avancer une hy-pothse : le temps s'est mis au diapason avec l'hommage aux 40 ans de cinma britannique. Loin de nous l'ide de rduire cette brillante nation une mtorologie frisquette, mais quand mme, il faut avouer que a tombait pic.

    Tant de cinmas... ... ferms ! C'est la triste constatation que dplore Tarik Mounim, prsident de l'asso-ciation Sauvons Nos Salles de Cinma au Maroc. Il avait cr le buzz l'anne dernire, en prenant en photo profes-sionnels du cinma et jour-

    nalistes afin de soutenir cette cause. Le revoici en pleine forme et bien dcid se faire entendre. Il est venu cette fois avec armes et bagages: le mar-keting. L'association compte sur la vente de petits bracelets (photo ci-dessous) pour rcol-ter de l'argent afin de rnover la salle de cinma Eden, situe proximit de la place Jama El Fna. Belle initiative.

    Temps russe Le festival rend hommage au ralisateur russe Andrei Kon-chalovsky. Un parcours, une carrire, des ides qui l'ont amen tre d'abord censur en Russie dans les annes 60, tre salu, ensuite, au Festi-val de Cannes en 1978 o son film Sibriade obtient le Prix spcial du Jury Cannes, et migrer, enfin, vers les Etats-Unis, pour revenir finalement se rinstaller en Russie au d-but des annes 90.

    La rdaction

    Edito

    Catarina Moreno, actrice ,italienne et membre du Jury du FIFM. /AFP

    Bracelet Sauvons Nos Salles de Cinma au Maroc

    sign Nathalie Queyraud

    FESTIVALINTERNATIONALDU FILM DEMARRAKECH

    VISITE. S.A.R le Prince Moulay Rachid, Prsi-dent de la fondation du FIFM, a effectu une visite de l'ensemble des installations du FIFM. Arriv au centre de presse, le prince a salu les efforts fournis par l'ensemble des supports mdias qui couvrent la 8me dition du FIFM. Un geste et un souci du bon droulement du festi-val fortement apprcis par tous les reprsen-tants des mdias prsents.

  • Palais des Congrs Salle des Ministres*

    11h00 : Frozen river

    15h00 : Country wedding

    17h30 : Lailas birthday

    20h00 : Hommage Andre Konchalovsky, Gloss

    Salle des Ambassadeurs*

    10h00 : Siberiade ( Siberiada )

    14h00 : Riaba ma poule

    17h00 : To catch a thief ( La main au collet )

    20h30 : A fi sh called wanda (un poisson nomm wanda)

    Cinma le Colise 11h00 : A clockwork orange ( Orange mcanique )

    13h30 : Get carter ( la loi du milieu )

    16h00 : Hunger

    18h00 : Frozen river

    20h00 : Country wedding

    22h30 : Body of lies

    Cinma Megarama 17h00 : The road to guantanamo

    20h00 : The wind that shakes the barley ( le vent se lve )

    22h30 : Tai chi master

    Place Jemaa El Fna 18h30 : Rain man en prsence de Barry Levinson

    Cinma Mabrouka 17h00 : Iskindereya leh ( Alexandrie pourquoi? )

    20h00 : Hadduta misrija ( La mmoire )

    22h30 : Notting hill ( Coup de foudre notting hill )

    03F I FMjeudi 20 novembre 2008

    edito> Programme du jour

    FESTIVALINTERNATIONALDU FILM DEMARRAKECH

  • 04 F I F Mjeudi 20 novembre 2008

    l'interview

    INTERVIEW.

    Pouvez-vous nous donner votre Q: avis sur le festival ?

    Le festival est maintenant bien install. On peut dire que depuis sa cinquime anne dexistence le festival a su re-mdier ce qui lui faisait d-faut. Cette anne, le festival est vraiment bien organis. Jusqu maintenant, cest trs positif.

    Vous ntes pas venu tout de Q: suite la ralisation, pourtant vous crivez depuis longtemps... Quand exactement ?

    Jai toujours crit, jai com-menc lge de 9 ans mme si jai arrt lcole 14 ans. Jcrivais des histoires que jil-lustrais avec des dessins et quatorze ans, jai commenc crire des chansons. Mais, cela fait quinze que jcris des sc-narios.

    Pouvez-vous revenir sur votre Q: parcours, vous avez commenc trs jeune ?

    Jai commenc trs jeune tre acteur, dans les annes 70, en fait je suis devenu pro-fessionnel 16 ans. Jai t une sorte de star de la tlvision lpoque. Et puis, en 1979, jai quitt le Maroc pour faire des tudes cinmatographiques en Italie, que je nai finalement jamais faites, mme si jai fait du thtre durant mon sjour.

    Vous tes entr dans le monde Q: du cinma en jouant la comdie, puis vous tes devenu assistant ralisateur, avant de devenir, aujourdhui, ralisateur. Vous avez tout fait ?

    A partir de 1981, je suis de-

    venu assistant-ralisateur sur les productions trang-res tournes au Maroc. Cest en 1984, que jai vraiment d-cid de minstaller au Maroc, Casablanca. J'ai travaill en tant quassistant-ralisateur, directeur de casting et acteur loccasion, dans mes propres films.

    Quand avez-vous rellement Q: franchi le pas et tes-vous pass la ralisation ?

    Jai tourn mes deux premiers courts mtrages en 1989. J'en ai ralis plusieurs jusqu' 1997, anne de sortie de Voya-ge dans le pass.

    Et quel a t laccueil de ce Q: dernier ? Il a t prim en Italie, au Maroc, en Egypte. Ce film ma vraiment propuls et il ma mme plus ou moins cart de mon mtier de technicien. De l, jai f