Click here to load reader

Rentabilisation de P-Bouge

  • View
    30

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Rentabilisation de P-Bouge. Learning to Leverage : Opérationnalisation de P-Bouge à CARE Burundi Michael Drinkwater and Diana Wu 15 Février 2011. Objectif de la visite d’apprentissage. La documentation et l’analyse du processus P-Bouge - PowerPoint PPT Presentation

Text of Rentabilisation de P-Bouge

Slide 1

Rentabilisation de P-BougeLearning to Leverage:Oprationnalisation de P-Bouge CARE Burundi

Michael Drinkwater and Diana Wu15 Fvrier 2011

1Objectif de la visite dapprentissageLa documentation et lanalyse du processus P-BougeAppuyer les prochaines tapes de loprationnalisation P-Bouge au BurundiIdentifier les implications de P-Bouge pour CARE InternationalAppliquer les leons apprises de Burundi pour le conseil global par rapport P-Bouge

Contexte de BurundiLinscuritla guerre civile et un paix tnu les lections ni dmocratiques ni pacifiquesSous-dveloppementLe 166ieme de 169 pays par rapport IDH (2010); qui montre le moins progrs dans les indicateurs MDGs dans la rgion. De chaque 5 personnes, 3 souffrent de sous-alimentation, et lesprance de vie reste 51 ansPopulation 92 percent de la population (7.8 milliers) dpendent de la terre (11,880 km2). Taux de croissance annuel: 3 percent.Sous-prioritisNgligence des bailleurs et de la communaut internationale

http://www.ngonewsafrica.org/?p=3344

Donors view Burundi as fragile state. Not in conflict, but peace not secure. Does not represent interests of private sector companies/investment.3Contexte de BurundiEnfantsPresque 1 de chaque 10 Burundais est un enfant classifi comme OEV84 percent des enfants (5-14 ans) travaillent. En contraste, moins dun demi des enfants du mme ge vont lcolePrs de 1 de 5 enfants (7-14 ans) combinent les tudes avec le travailFemmesFemmes sans hritage dpendance sur le mariage/ comptition et conflit entre pouses polygames1 de chaque 16 femmes meurent de complications daccouchementDisproportionnment affect par HIV/SIDA, le mauvais sant, la malnutrition; exclusion de lducation

http://www.unhcr.org/refworld/docid/4d4a67fa10.html4Evolution de P-Bouge2002-032004-052006-072008-092010-11Stratgie/ VisionPlan stratgiqueVoyage Stratgique - FemmesValeur dexpertise de staff ajout dans le plan stratgique P-BougeFinalisation des 2 cadres programmatiquesStratgies: SMIA, Gouvernance, PartenariatStructureSecteur dUrgence remplacNouveaux units: Livelihoods, Gouv/Soc. CivilPosition QP tabliImpact Group-structureCTs communesLquipe PQL formPosition de plaidoyer au niveau du programme (femmes)QPA positions: Suivi/Eval.; Info/Comm; Epargne/CrditGrants et ContratsConsolidation de CTsAppui de staff, ressources humainestude: Climat Organisa-tionelleFormation: GED, RBARforme de RecrutementJours sportivesJours dapprentiss-ageEtude: GED (CPS)Formation: SAA Formation: GED, SAA Rvision des DPsFaon de travail, ActivitsNe focalise plus sur les biens tangibles;Etude: cafExpertise localeAbatanga-mucoNawe Nuze Etude: indicateurs pour EFCommunaut impliqu dans la conception des projetsEtudes: HIV et EF; Engaging Men; Mariage; Causes profondesPlanification conjoint entre projets; projets complmentairesPlaidoyer: SasaEvolution dapproche AbatangamucoVoies : Esprit/consolidation des equipe: GED; evenements; ; Genre/empowermrent de la femme; Les approches bases sur les droits Voyage strategique; P-Bouge; les initiatives focalisent sur renforcement des communauts qualitativement. Implication des 5Conception de la P-BougeGouvernanceTHEMESLNordENFANTSFEMMESGenreEpargne-CrditPaix et ConflitACTIVITES PRINCIPALES

Plaidoyer Abatangamuco Nawe Nuze Sensibilit de Conflit Dialogues Valorisants

ApprentissageLOuestLa CentreREGIONSRgions Programmatiques

7Projet/InitiativeWEPCEPPaix/ Conflit Girijambo GiritekaGreat Lakes Advocacy InitiativeInabigega (food security)InkerebutsiInkingiIshakaIzereKirumaraLAGAFA (food security)Men Engage/Sasa!NabacuPamojaUmwizeroProjets et InitiativesLgende

WEP = Programme dempowerment de femme

CEP = Programme dempowerment des enfants

= Associ Primairement avec le programme = Contribue au programme, Secondairement

PrimaireSecondaireWEP66CEP55Status ProgrammatiqueLexpertise et la rputation au niveau nationale est plus fort pour WEPLe niveau dont les manires de travail de CEP et centre sur les conditions, les intrts, et les besoins uniques des enfants nest pas encore bien prcisLes approches de Nawe Nuze et dAbatangamuco restent base au niveau communautaire. Le travail systmatique travers les niveaux diffrents (colline-commune-province-pays)?ProgrammeFemmes vulnerable et pauvresOEVs (6-18 years)Analyses Groupes dimpacteGroupes ciblesDomaines de changementVoiesPerces??SMIAEn processusEn processusTwo program designs focusing on poor, vulnerable women and OVCs (6-18 years), designed for now they have analyses, impact and target groups, TOCs, including domains of change and pathways (but no breakthroughs) and the basis for IM systems in the SMIA documentation

However the CO has built a much clearer expertise and national level profile around womens empowerment than childrens empowerment programmingFor the CE program, it appears as though the WE lens is still being used; it needs though a more distinct lens and explicit focus on child rights if CARE Burundi is to build a niche hereCore methodologies like VS&L and the Abatangamuco remain largely community based approaches, though the latter have started to develop associations. The WE advocacy work does have a national profile and set of activities, but the CO has yet to work evenly across the different levels of government (scale up still tends to be seen as increasing breadth rather than depth)9PositionWEPCEPCoordinateurs dempowerment (enfants, femmes, gouvernance/DRM) Coordinateur de Grants et Contrats PlaidoyerCTsCoordinateur de qualit programme et dapprentissageConseilleur genre et apprentissageConseilleur suivi et valuationCoordinateur de partenariatConseilleur de linformation et de la communicationConseilleur paix et conflitConseilleur dpargne et crditOperationalissation de P-BougeRestructuring of program has taken place Program Coordinators, and some cross-cutting positions, particularly for programme des femmes, but no realignment yet of PS (except for Grants and Contract Coordinator position)CT positions have shown some reorganization

10Envisager lavenir: 5 ans aprsdans une environnement qui devient plus stable, petit petitLa Programmation2 programmes bien dfinies, bien comprises, bien oprationnalisesLes partenaires sont plus responsables pour le travail oprationnel. La rle de CARE: la renforcement des capacits, lassurance du qualit, le suivi dimpact, le plaidoyer (dans les coalitions)Les GS et les communauts sont plus responsables pour leurs propres oprations et initiatives.Les systmes de lappui aux programmes particulirement par rapport finance sont aligns a lapproche programmeCARE peut dmontrer son efficacit de cotes : bnfices (et lvidence dimpacte) de ses activitsCARE appuie les mouvements des femmes et leurs propres initiatives de plaidoyer2 programmes bien dfinies: structurellement, dans lidentit de staffInitiatives complmentaires traverse les domaines de changements aux mmes zones.

Requires reshaping how you work at the local level. The role of CARE staff becoming more specialized. Increasing direct field work taken by partners.

11Relations externes, RputationRecognition nationale de lexpertise de CARE Burundi par rapport la programmation des femmes et des enfantsCoalition effectives des organisations pour collaboration concernant les 2 programmes (les associations des jeunes, des garons/filles en plus des associations des femmes)Lvolution de CARE Burundi devenir le leader pour sa modle de lapproche programme dans CARE International.par des meilleurs capacits pour la synthse et la partage de linformationSystmes simplifies pour la gestion des partenariats, et les relations entre CARE et ses partenaires deviennent plus galesLes bailleurs acceptent un rapport par programme et ne focalise plus sur les projets individuelsEnvisager lavenir: 5 ans aprsdans une environnement qui devient plus stable, petit petit2 programmes bien dfinies: structurellement, dans lidentit de staffInitiatives complementaires traverse les domaines de changements aux memes zones.

12Questions cls: P-BougeOprationnalisationFinance, financement, marketingPartenariat

Dmonstration de limpacteRessources humainesP-Bouge et les urgences

OprationnalisationLes stratgies et les models programmatiquesDveloppement des modles effectives et uniques CARE qui continuent voluer, par rapport lempowerment des femmesPas encore une stratgie claire pour atteindre limpact au niveau provincial/national, la mise en rseau des Abatangamuco a commencLexpertise et les stratgies spcifiques aux conditions, besoins , intrts et lempowerment des jeunes/ les enfants, pas bien prciser.Le plaidoyer et les stratgies de gouvernance/plaidoyer focalise plus sur la gestion des ressources, la reprsentation des femmes, et les droits des femmes. Pourtant, les aspects fondamentaux pour la bonne gouvernance est moins discut: la redevabilit, la transparence ou lallocation des ressources.14OprationnalisationLidentit et la gestion des initiativesCommencement dvelopper les complmentarits entre projets/ initiatives et consolidation des CTs de la mme zone Planification conjoint travers les projets du mme programmeCoordinateurs dempowerment balancent les tches stratgiques et aussi la supervision des projets quotidiennes Lidentit de staff reste au niveau de projet

15OprationnalisationRecommandations Stratgiques 1 Notre travail au niveau des communesLa Groupe dimpactInnovation, dveloppement des modlesInfluencer les politiquesPlus large diffusionSe levier et diffuser les modles programmatiques travers les niveaux (micro-macro)16Dfinir plus claire les perces et les modles uniques pour faciliter la dveloppement des stratgies concrtes pour les 5 ans suivantsRenforcer le travail de gouvernance, utilisant les mthodologies bases aux communauts pour augmenter la transparence et le redevabilit des processus pour lallocation des ressources (e.g. Les feuilles de marques communautaires) Il fau