LES CARTES, ENJEUX POLITIQUES : APPROCHE CRITIQUE

  • View
    38

  • Download
    3

Embed Size (px)

DESCRIPTION

http://blogs.histoireglobale.com/?tag=cartographie. LES CARTES, ENJEUX POLITIQUES : APPROCHE CRITIQUE. Problématiques. Comment la carte construit-elle un discours politique sur les phénomènes qu’elle entend représenter ? - PowerPoint PPT Presentation

Text of LES CARTES, ENJEUX POLITIQUES : APPROCHE CRITIQUE

Gopolitique de la Russie : une approche critique des cartes

Exemples de Type de projectionAvantages / InconvnientsContexte dutilisationMercator (1569)Projection dite cylindrique conformeRespecte les angles entre mridiens et parallles mais dforme les surfacesSurreprsentation de lhmisphre nord et dformation considrable des plesRpondre aux besoins de la navigation dans les zones tropicales lors de la premire mondialisationColonisation et domination de lOccidentDomination du Nord sur le SudPeters(1973)Projection dite cylindrique quivalenteConserve les superficies relatives entre les continents mais modifie leurs formes Frquemment corrige par Behrmann pour rtablir les formes des continents du SudMet en valeur le Tiers-monde Projections utilises prioritairement lpoque du tiers-mondismeLambert (1764)Projection dite conique conforme avec des mridiens en droites concourantes Ne fausse pas les formesDforme les mridiens les plus loigns du mridien choisi comme originePermet ltude des zones polairesUtilis dans le contexte de la guerre froide qui opposait deux puissances nuclaires qui avaient pour frontire stratgique lArctique (missiles)Bertin (1950 & 1953)Relativement fidle aux rapports de superficie entre les continents Rtablit lide de la sphricit de la terreUtilise pour la gographie de la mondialisationDcentre le regard par rapport aux visions occidentalo-centres et rend visible la proximit entre lAsie et lAmrique du NordChoix dun type de projection nest pas neutre : il est porteur de postures idologiques et influe sur la reprsentation quon peut se faire de la ralit du monde et de lespaceEn 1973, le cartographe allemand Arno Peters critiqua la projection de Mercator, en la stigmatisant pour surreprsenter les surfaces des pays riches au dtriment des pays pauvres. Il propose alors une nouvelle projection en dcalant les longitudes de 45 degrs vers le sud, tout en gardant les latitudes en place. Il obtint donc une projection qui maintient la proportion entre les surfaces sur la carte et les surfaces relles.

43

Les cartes sont convoques pour localiser des phnomnes mais aussi pour appuyer le raisonnement, pour illustrer une dmonstration, pour prouver ou valider un propos.

On entend frquemment des expressions comme La carte montre , La carte dit que , La carte met bien en vidence .

Or la carte est avant tout une production du cartographe qui la cre. Elle nest pas la ralit mais elle est au mme titre quun texte un discours sur la ralit.

La carte est un ensemble structur d'informations : celui qui la propose la lecture doit, pour ne pas rater sa cible, dfinir un message et adopter une stratgie de communication qui, comme toujours, demande une prise en compte des spcificits de l'metteur, du rcepteur et des conditions de la communication.

M.F. DURAND, J. LEVY, D. RETAILL, Le Monde. Espaces et systmes

LEurope vue de Moscou Carte de Chapin Jr.Parue dans Le Time10 mars 1952

Carte de l'Alsace-Lorraine, extrait du livre scolaire "La deuxime anne de gographie" de Pierre Foncin, publi en 1888

LInde est une grande dmocratie, o la libert de la presse est garantie par larticle 19 1 (a) de la Constitution. Mais quand le magazine anglais The Economist a publi, en mai 2011, un long article danalyse sur les relations et les rivalits indo-pakistanaises, la censure sest abattue sur lui. Non pas cause de larticle lui-mme, mais en raison de son accompagnement cartographique dune facture trs classique , retraant la gographie de ce conflit gel depuis des dcennies. La carte est pourtant plutt modre ; elle est trs bien conue, avec un souci de prcision. Chaque lment est pens en fonction de la situation politique : les limites du Cachemire contestes sont bien en pointill, ainsi dailleurs que la ligne de contrle , aussi appele ligne de cessez-le-feu . The Economist prend particulirement soin de nattribuer aucune partie de territoire personne. Le journal se borne simplement rendre compte dune situation factuelle (portion de territoire administre par lInde ; par le Pakistan ; territoire tenu par la Chine mais revendiqu par lInde ; ou, plus complexe encore, territoire cd par le Pakistan la Chine, mais revendiqu par lInde !). Les auteurs - prudents - ont mme opt pour une version minimaliste : ils auraient aussi bien pu crire, pour la partie sud du Cachemire, administre par lInde mais revendique par le Pakistan , et vice-versa pour la partie nord. Pour finir, un dtail, qui a toute son importance : The Economist pousse la subtilit jusqu arrter la ligne de contrle avant le glacier de Siachen (revendiqu par New Delhi et par Islamabad), mais sans le nommer. Cest dire si toutes les prcautions smiologiques ont t prises.En dpit de cet excellent travail de recherche, et dune carte prsentant des faits exacts, la simple reprsentation cartographique dun Cachemire potentiellement pakistanais (zone brune lgrement fonc) a suscit les foudres du gouvernement indien, qui a demand aux autorits douanires de retarder lentre de 28 000 exemplaires du magazine, le temps quy soient apposs manuellement des autocollants blancs, afin de faire disparatre la carte.

Le Cachemire, un casse-tte cartographique Philippe Rekacewicz, 9 fvrier 2012 http://blog.mondediplo.net/2012-02-09-Le-Cachemire-un-casse-tete-cartographique

Carte officielle transmise par lambassade dInde ParisLe cachemire vu du Pakistan et de Chine, Courrier International, LAtlas des atlas mars-mai 2005

2. Il y a ncessit de sinterroger sur la conception des cartesLe discours CARTOGRAPHIQUEDfinition Problmes gnrauxExemples caractristiques dun discours politique vhicul par les cartesCHOIX TECHNIQUES Le choix de lchelleRapport de rduction entre la longueur mesure sur la carte et la mesure relle effectue sur le terrainCarte petite chelle qui masque des phnomnes gographiques observables dautres chellesLes cartes des Etats multiethniques, qui masquent certaines chelles la mosaque des peuplesProjection et point de vueSystme gomtrique utilis pour convertir la ralit sphrique du globe en une reprsentation planeRalit sphrique impossible respecter On choisit soit les distances soit les angles et les surfacesCarte sino-centreMonde vu de lhmisphre sudCartes amricaines de la deuxime guerre mondialeDiscrtisation des donnesSeuils de valeurs statistiques choisies pour raliser la carte et les modalits du calcul de ces seuils Choix qui accentuent ou minimisent les phnomnes gographiques mais dont les modalits de calculs sont rarement connues. Une carte des densits, par exemple, est toujours trs relative, alors que la densit semble une donne assez objective de prime abordFiabilit des donnesToute carte est tablie partir de donnes statistiquesRarement la possibilit de vrifier la fiabilit des donnes statistiquesLa cartographie de criseZonage Dcoupage de lespace en zones caractrises par un critre dominant donnNe rend pas compte de la complexit de la rpartition des phnomnes spatiauxLa carte puzzle des Etats qui induit une vision dpasse du dcoupage du monde CHOIX DE CONTENUSSlection des informationsLa carte ne dit jamais tout, elle informe partiellement sur la ralitMentir par omission ou manipuler, exagrer ou minimiser des phnomnes LgendeIndications pour lire la carte et lui donne une intelligibilitElle induit une lecture oriente des informations de la carteTitreIde centrale que le cartographe veut dmontrerIl problmatise les informations dans un sens particulier

Le discours CARTOGRAPHIQUEDfinition Problmes gnrauxExemples caractristiques dun discours politique vhicul par les cartesCHOIX TECHNIQUES Le choix de lchelleRapport de rduction entre la longueur mesure sur la carte et la mesure relle effectue sur le terrainCarte petite chelle qui masque des phnomnes gographiques observables dautres chellesLes cartes des Etats multiethniques, qui masquent certaines chelles la mosaque des peuplesProjection et point de vueSystme gomtrique utilis pour convertir la ralit sphrique du globe en une reprsentation planeRalit sphrique impossible respecter On choisit soit les distances soit les angles et les surfacesCarte sino-centreMonde vu de lhmisphre sudCartes amricaines de la deuxime guerre mondialeDiscrtisation des donnesSeuils de valeurs statistiques choisies pour raliser la carte et les modalits du calcul de ces seuils Choix qui accentuent ou minimisent les phnomnes gographiques mais dont les modalits de calculs sont rarement connues. Une carte des densits, par exemple, est toujours trs relative, alors que la densit semble une donne assez objective de prime abordFiabilit des donnesToute carte est tablie partir de donnes statistiquesRarement la possibilit de vrifier la fiabilit des donnes statistiquesLa cartographie de criseZonage Dcoupage de lespace en zones caractrises par un critre dominant donnNe rend pas compte de la complexit de la rpartition des phnomnes spatiauxLa carte puzzle des Etats qui induit une vision dpasse du dcoupage du monde CHOIX DE CONTENUSSlection des informationsLa carte ne dit jamais tout, elle informe partiellement sur la ralitMentir par omission ou manipuler, exagrer ou minimiser des phnomnes LgendeIndications pour lire la carte et lui donne une intelligibilitElle induit une lecture oriente des informations de la carteTitreIde centrale que le cartographe veut dmontrerIl problmatise les informations dans un sens particulier

3. le dcoupage culturel du mondeUn exemple de thme fort enjeu cartographique Comparer deux cartes prsentant des dcoupages en aires de civilisation diffrentes

Identifier leurs diffrences et interprter leurs messages sous-jacents-18

Les aires culturelles daprs un manuel scolaireSELON HUNTINGTONSELON LACOSTENombre de civilisations retenuesSpcificits Civilisations nommes uniquement dans cette carte (et pas dans lautre)Dfinition de la notion de civilisationDiffrences concernant la dlimitation des aires de civilisationElments idologiques vhiculs par l