Click here to load reader

Dîner du vivre ensemble

  • View
    221

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Catalogue de l'année 2014

Text of Dîner du vivre ensemble

  • 1DNER DU VIVRE ENSEMBLE

    DNER DUVIVRE ENSEMBLE

  • 2PLATEFORME DE PARIS

  • 3DNER DU VIVRE ENSEMBLE

    01 UNE CRISE DU LIEN SOCIAL ET LES INEGALITES 12

    02 LES DISCRIMINATIONS 12

    03 QUELQUES CHIFFRES 13

    04 LES LIMITES A LEFFICACITE DE CES MESURES 13

    01 LE DIALOGUE :NON PAS UNE QUESTION MAIS UNE EXIGENCE

    18

    02 LE DIALOGUE INTERCULTUREL 19

    03 LE DIALOGUE INTERGENERATIONNEL 19

    04 LA PRATIQUE :LES DINERS DU VIVRE ENSEMBLE 19

    PRESENTATION 20

    LOBJECTIF 20

    QUELQUES IMPRESSIONS ET CHIFFRES 21

    INTRODUCTION 7

    EDITO 5

    I LES ENJEUX DU VIVRE ENSEMBLE

    II VIVRE ENSEMBLE DANSLA DIVERSITE ET LE DIALOGUE

  • 4PLATEFORME DE PARIS ED

    ITO

    DNER DUVIVRE ENSEMBLE

  • 5DNER DU VIVRE ENSEMBLEED

    ITO

    La Plateforme de Paris, plateforme de rflexion et daction sociale, est une association but non lucratif (loi 1901) fonde en 2005 Paris par un groupe de chercheurs et de cadres. Cest un laboratoire dides ayant pour objet la production dobservations et de propositions. La Plateforme est ne de la volont de jeunes dsireux dapporter leur contribution la socit dans laquelle ils vivent. Son objectif majeur est dapporter des rponses pragmatiques aux problmes sociaux rencontrs dans notre socit. Ses efforts se concentrent autour de deux ples principaux: la rflexion-recherche et les activits sur le terrain. Accordant aussi une importance privilgie la sensibilisation de lopinion publique sur la ncessit du dialogue interculturel, la Plateforme de Paris cherche sti-muler les dbats intellectuels sur les enjeux du vivre ensemble travers lorganisation de sminaires et de confrences. Lthique de la discussion fonde sur le respect des autres, lcoute et la tolrance, le souci de dbattre en mobilisant lintelligence collective au service de tous les citoyens.

    Dans un esprit de coopration, elle conoit des programmes communs avec les diff-rentes associations et fondations, les universits, les organisations non-gouvernemen-tales et internationales.

    La Plateforme de Paris travaille, respectivement, dans les domaines suivants :

    Identit et Intgrationducation, environnement socialDroits de lhomme et liberts civilestudes interreligieusesRsolution des conflits et paix et mdiationGlobalisation et diversit culturellesMigration et changement culturelsReligion-Socit

    EDITO

  • 6PLATEFORME DE PARIS INT

    RO

    DU

    CT

    ION

    LA DIVERSIT SE CONSTRUIT SUR LE RESPECT DES CONVICTIONS ET DES IDENTITS ET EN ARTICULATION AVEC LA CITOYENNET COMMUNE DANS UN MILIEU FAVORABLE AU VIVRE ENSEMBLE.

  • 7DNER DU VIVRE ENSEMBLEINT

    RO

    DU

    CT

    ION

    La notion composite vivre-ensemble est entre rcemment dans les discussions con-temporaines concernant la citoyennet et plus gnralement la vie en socit. Elle prne lidologie dune bonne entente dans nos socits pluralistes actuelles et tmoigne de lefficacit du lien social. En effet, ce dernier constitue le ciment du vivre ensemble. Certaines mutations sociales tendent le fragiliser, tandis que dautres signes rendent compte de son dynamisme.

    La vie sociale apparat comme un ensemble de groupes sociaux aux frontires non dfinies o les liens se sont fragiliss. Les raisons de cette transformation sont bien con-nues. Depuis les annes 70, la longue phase de crise conomique, le dclin de lEtat, lindividualisme, la monte des ingalits sociales, une immigration massive, etc., tous ces phnomnes semblent avoir conduit une dtrioration des anciennes formes din-tgration sociale.

    Ds lors, se pose la question de repenser notre vivre ensemble, dans la mesure o ce qui permet aux socits de perdurer et de ne pas se dliter lorsquelles rassemblent des groupes diffrents, dont les intrts et les convictions divergent, est justement ce lien social. En effet, il reprsente lensemble des relations, des normes et des valeurs communes qui lient les individus les uns aux autres, les rendent solidaires. Il permet aux socits de tenir et assure la cohsion sociale. Il peut sexprimer de diffrentes faons : une discussion, une conversation tlphonique ou un repas de quartier. Autant doccasions pour changer et crer du lien, autant de relations possibles qui peuvent se tisser entre deux personnes seulement, comme entre les membres dun groupe social ou dune mme socit.

    Lintensit du lien social favorise notamment le dialogue interculturel dans nos socits accueillant une diversit de cultures. Le destin de la socit franaise y est donc li, dans la mesure o celle-ci faonne notre avenir dans un monde qui volue rapidement. En ef-fet, la diversit se construit sur le respect des convictions et des identits, en articulation avec la citoyennet commune dans un milieu favorable au vivre ensemble. En ce sens, la cit devient un lieu de ressource et de rencontre, o les individus partagent la fois difficults et complicit. Ainsi, la socit fournit des repres tous pour permettre aux individus davancer et de renforcer leur sentiment dappartenance.

    Cependant, la ralit est plus complexe. Le malaise social rgnant sensibilise de plus en plus les autorits publiques la ncessit de dvelopper le dialogue interculturel, en vue de renforcer la cohsion sociale. Cest dans ce contexte que nous proposons une approche du vivre ensemble encourageant le dialogue plusieurs niveaux travers le dveloppement de nouvelles occasions de rencontres.

    CEST DANS CE CONTEXTE QUE NOUS PRO-POSONS UNE APPROCHE DU VIVRE ENSEMBLE PRIMANT LE DIALOGUE PLU-SIEURS NIVEAUX TRAVERS LE DVELOP-PEMENT DE NOUVELLES OCCASIONS DE RENCONTRES.

    INTRODUCTION

    Plateforme de Paris

  • 8PLATEFORME DE PARIS

    LE VIVRE ENSEMBLE APPARAT COMME UNE DIMENSION INCONTOURNABLE LA VIE EN SOCIT, CHAQUE INDIVIDU EST CONCERN.

  • 9DNER DU VIVRE ENSEMBLE

    LE VIVRE ENSEMBLE PASSE, AVANT TOUT,PAR LA PROMOTION DE LA DIVERSIT CULTURELLEQUI CONCOURT AMLIORER LA SOCIT. CEST LA RAISON MAJEURE DE SA PRSERVATION.DFINIE COMME UNE PLURALIT DE CONNAISSANCE,DE SAGESSE ET DE DYNAMISME. ELLE PERMET LOUVERTURE LAUTRE.

    I. LES ENJEUXDU VIVRE ENSEMBLE

  • 10

    PLATEFORME DE PARIS

  • 11

    DNER DU VIVRE ENSEMBLE

  • 12

    PLATEFORME DE PARIS

    Le lien social nest pas mesurable en tant que tel. Quelques indices permettent tout de mme davoir une ide sur la faon dont il volue en France. En effet, lessor de lindivi-dualisme, le dsintrt pour la chose publique, les incivilits, seraient autant de signes dune crise du lien social. On dplore aussi la perte des repres , laffaiblissement des valeurs ou encore, on parle de lexistence de fractures sociales . Ces symptmes tendent accrditer cette thse.

    En effet, la socit parvient rassembler les individus et faire quils russissent vivre ensemble, mais cet quilibre est fragile. La monte de lexclusion sociale, des ingalits ou de lindividualisme menace la cohsion sociale.

    Par exemple, le sentiment de relgation qui existe dans une partie de la population fran-aise peut se manifester de faons trs diffrentes. Les vnements au sein des banlieues franaises en novembre 2005 en sont une illustration du ct des plus jeunes : lcart entre les discours politiques et leur exprience de la vie en socit est particulirement visible pour eux, ce qui les a conduits une raction protestataire aussi violente. Ces conflits nourrissent les prjugs, dveloppent le sentiment dinscurit et divisent ainsi la socit. Or, pour perdurer, celle-ci a au contraire besoin que le sentiment dappartenance de ses membres soit fort.

    Pour les plus dfavoriss, le danger est de perdre progressivement les liens quils entre-tiennent avec le reste de la socit. Mais aussi de dvelopper une sorte de renoncement toute participation sociale pour ne plus exprimer colre et rvolte. Vivre dans des condi-tions difficiles limite ncessairement laccs la socit de consommation, provoque des frustrations et une sensation dinjustice, lie au fait de ne pas tre associ au partage.

    Par ailleurs, lingalit dans lamnagement de lespace public constitue aussi un frein au vivre ensemble. Lespace public est un enjeu puissant dune politique de vie en commun, car la rencontre sur lespace public urbain permet de lutter contre le communautarisme et la sgrgation. Pour jouer de cette fonction de rencontre, les amnagements ne doivent pas tre en soi excluants mais a contrario doivent favoriser une mixit sociale permanente.

    1) UNE CRISE DU LIEN SOCIAL ET LES INEGALITES

    2) LES DISCRIMINATIONSLe vivre ensemble ne peut se dvelopper dans une socit qui tolre les discrimina-tions. Le respect de lautre et des diffrences se place au centre des questions socitales car il constitue un enjeu collectif essentiel, une ncessit absolue du vivre ensemble.

    Depuis quelques annes, les pratiques discriminatoires, bien quillgales, sont extrme-ment rpandues et socialement admises. Selon lINSEE, lorigine ou la nationalit sont les premires causes dclares de discrimination : plus de 60 % des immigrs et de leurs descendants dclarent avoir subi des traitements ingalitaires, 37 % des immigrs et 31 % des descendants dimmigrs voquent ensuite la couleur de peau. Dautant plus quil est difficile dattester de lexistence dune discrimination, qui a souvent pour caract-ristique dtre cache et indirecte. De plus, les discriminations aggravent le sentiment dexclusion sociale touchant, plus particulirement, les habitants de zones urbaines sensibles. Ce qui accentue davantage encore la marginalisation de ses populations et touffe, de ce fait, le dialogue.

    Il existe galement des groupes et des organisations politiques qui prchent la haine de lautre , de ltranger ou de certaines identits religieuses. Le racisme, la xnopho-bie, lintolrance et toutes les autres formes de discrimination refusent lide mme de dialogue et reprsentent un affront permanent.

    ON DPLORE AUSSI LA PERTE DES

    REPRES, LAF-FAIBLISSEMENT

    DES VALEURS OU ENCORE, ON PARLE DE LEXISTENCE DE

    FRACTURES SO-CIALES. CES SYMP-

    TMES TENDENT ACCRDITER CETTE THSE.

    LE VIVRE EN-SEMBLE NE PEUT

    SE DVELOPPER DANS UNE SOCI-

    T QUI TOLRE LES DISCRIMINATIONS.

  • 13

    DNER DU VIVRE ENSEMBLE

    3) QUELQUES CHIFFRES

    Afin dillustrer la vulnrabilit du vivre ensemble, le sondage Les Franais et le vivre en-semble effectu par Ipsos Public Affairs pour le conseil conomique, social et environne-mental et KPMG (rseau mondial de prestations de services daudit, fiscaux et de conseil), constitue un exemple pertinent de ltat du vivre ensemble en France. Ce sondage a t ralis en novembre 2011 sur un chantillon de 1014 personnes reprsentatives de la population franaise ge de 15 ans et plus. Les rsultats montrent que 43% des Franais pensent que les relations entre personnes dorigine ethnique diffrente ont eu tendance se dtriorer, depuis ces dix dernires annes, et 46% jugent que leurs relations sont mauvaises. De plus, 43% des Franais pensent que laccroissement des ingalits est le facteur qui menace le plus la capacit bien vivre ensemble, 26% considrent que le facteur dterminant est lextrmisme religieux. Concernant les mesures juges les plus efficaces, 46% pensent que la promotion des valeurs, telles que la tolrance ou le respect, favoriserait le vivre ensemble, 43% optent pour la formation des jeunes la citoyennet et 29% pensent que cest le dveloppement de la solidarit avec les plus pauvres qui serait une mesure effective. Cest pourquoi, les autorits publiques sefforcent de relever ce dfi de manire plus concrte et rsolue.

    Bien que ces mesures reprsentent une avance considrable, elles naboutissent pas forcment dans la pratique. Suffisent-elles favoriser le vivre ensemble ?

    Au niveau communautaire, la multiplicit des textes europens ne facilite pas leur sui-vi et leur application. Les obstacles politiques peuvent aussi aggraver ces difficults mettre en uvre les textes communautaires. Il sagit dun processus long qui fait inter-venir plusieurs acteurs : gouvernement, administration centrale, services dconcentrs mais aussi les collectivits territoriales. En outre, le dialogue interculturel ne peut tre prescrit par la loi. Il est abord comme une invitation mettre en place les principes voqus, de manire souple, et contribuer au dbat international sur le devenir de nos socits multiculturelles. Les diffrents partenaires sont encourags sur la voie suivre, suggrer des projets visant dvelopper le dialogue interculturel.

    Par ailleurs, au niveau national, la Fte des voisins constitue, par son ide et son dve-loppement, une ligne suivre afin de basculer vers un vivre ensemble plus dynamique et durable. Nanmoins, il est possible dlargir la sphre de ce concept dans loptique de rassembler plus de personnes issues de milieux diffrents. En effet, cette fte sorga-nise entre des voisins, ayant donc le mme environnement. De ce fait, les habitants de banlieues nont pas forcment la possibilit de rencontrer les habitants des quartiers de centre ville qui concentrent les populations plus aises, sans parler des zones pavillon-naires qui se dveloppent en priphrie des villes. La dispersion de lhabitat se prsente donc comme une barrire la rencontre des populations et au lien social.

    4) LES LIMITESA LEFFICACITE

    DE CES MESURES

    CONCERNANT LES MESURES JUGES LES PLUS EFFICACES, 46% PENSENT QUE LA PROMOTION DES VALEURS TELLES QUE LA TOLRANCE OU LE RESPECT FAVORISERAIT LE VIVRE ENSEMBLE, 43% OPTENT POUR LA FORMATION DES JEUNES LA CITOYENNET

    LE DIALOGUE INTERCULTUREL NE PEUT TRE PRESCRIT PAR LA LOI. IL EST ABORD COMME UNE INVI-TATION METTRE EN PLACE LES PRIN-CIPES VOQUS, DE MANIRE SOUPLE, ET CONTRIBUER AU DBAT INTER-NATIONAL SUR LE DEVENIR DE NOS SOCITS MULTI-CULTURELLES.

  • 14

    PLATEFORME DE PARIS

    LES DNERS DU VIVRE ENSEMBLE CONSTITUENT DES ESPACES DE DIALOGUE, DONC, DE RENFORCEMENT DU LIEN SOCIAL ET DE LUTTE CONTRE LES PRJUGS, TOUT CECI, DANS LE BUT DE LANCER LES BASES DUNE SOCIT EN PAIX, ENRICHIE AU CONTACT DAUTRES CULTURES.

  • 15

    DNER DU VIVRE ENSEMBLE

    APPRENDRE VIVRE ENSEMBLE, DANS UN CONTEXTE DE DIVERSIT CULTURELLE CROISSANTE TOUT EN RESPECTANT LES CONVICTIONS ET LES IDENTITS DE CHACUN, EST DEVENU LUNE DES PRINCIPALES EXIGENCES DE NOTRE POQUE ET RESTERA PERTINENT POUR DE NOMBREUSES ANNES.

    A CE STADE, LA MISE EN PLACE DE CONDITIONS FAVORABLES AU DIALOGUE, NOTAMMENT DES ESPACES DE RENCONTRES DURABLES O SE DIFFUSERAIENT DES VALEURS COMMUNES, DEVIENT UN ENJEU IMPORTANT.

    COMMENT VIVRE ENSEMBLE ?

    II. VIVRE ENSEMBLE DANS LADIVERSITEET LE DIALOGUE

  • 16

    PLATEFORME DE PARIS

  • 17

    DNER DU VIVRE ENSEMBLE

  • 18

    PLATEFORME DE PARIS

    1) LE DIALOGUE : NON PAS UNE QUESTION MAIS UNE EXIGENCE

    Depuis quelques dizaines dannes, la diversification culturelle sest acclre. Dans cette optique, le vivre ensemble apparat comme une dimension incontournable la vie en socit, chaque individu est concern. De ce fait, le pluralisme, la tolrance et lesprit douverture sont des valeurs plus importantes que jamais. La Cour europenne des droits de lHomme a reconnu que le pluralisme repose sur la reconnaissance et le respect vritables de la diversit et de la dynamique des traditions culturelles, des identits ethniques et culturelles, des convictions religieuses, et des ides et concepts artistiques, littraires et socio-conomiques . Cest pourquoi, il est ncessaire daccueillir cette diversit culturelle en valorisant lchange et la connaissance mutuelle. Elle joue un rle important car se connatre et senrichir des autres cultures renforce la culture de lchange. Cette meilleure connaissance doit nous amener plus de dialogue et rvler la richesse des changes interculturels.

    Toutefois, il faut admettre que les tensions sociales ne disparatront jamais entirement. Il faut seulement apprendre grer ces tensions dans le respect et la comprhension mutuelle. Cest en cela que la connaissance mutuelle prend tout son sens, dans la me-sure o des personnes qui se connaissent se respectent davantage et deviennent plus tolrantes envers lautre. Par consquent, vivre ensemble ne se fait pas sans conflits. Par moment, il est important de permettre la confrontation dopinions sans, pour autant, aller vers un consensus total afin de dfinir collectivement des terrains dentente et des modes de rgulation.

    De plus, vivre ensemble dans une socit o le foss entre riches et pauvres se creuse, exige une solidarit durable. La monte des ingalits accentue le ressentiment social, ce qui stimule les courants populistes et protectionnistes, crant ainsi de linstabilit politique. Ds lors, une socit qui prne et applique des valeurs comme le partage et la solidarit pourrait tre notamment une solution ces drives.

    CEST UNE TRS BONNE INITIATIVE PARCE QUE VOUS SAVEZ UN MAIRE DVELOPPE UN PROJET POLITIQUE, PEUT-TRE DIFFRENT DUNE VILLE LAUTRE ET PUIS DEU-XIME CHOSE DUN MAIRE, CEST DE FAIRE QUE LES HOMMES ET LES FEMMES QUI HABITENT DANS SA VILLE PUISSENT SE RENCONTRER ET PUISSENT FAIRE SOCIT CEST--DIRE VIVRE ENSEMBLE ET CELA CRER DE LHARMONIE, DE LA JOIE, DE LA BONNE HUMEUR ET PUIS RGLER DES PROBLMES QUI PEUVENT SE POSER. DONC CETTE INITIATIVE DU DINER DU VIVRE ENSEMBLE EST UNE TRS BONNE INITIATIVE QUI VIENT COMPLTER CE QUE LON FAIT, VOUS CONTRIBUER NOUS AIDER ET JE VOUS ENCOURAGE LES MULTIPLIER, LES CONTINUER.BERTRAND KERNMAIRE DE PANTIN

    LE DIALOGUE EST, DAUTANT PLUS, IN-DISPENSABLE QUE LA LUTTE CONTRE

    LES PRJUGS VHI-CULS PAR LES M-DIAS DEVIENNENT

    PROCCUPANTS ET CRENT DES IMAGES DFOR-

    MES EN CONTRA-DICTION AVEC LA

    RALIT DES POPU-LATIONS VISES

  • 19

    DNER DU VIVRE ENSEMBLE

    Le vivre ensemble comporte aussi une dimension intergnrationnelle. La transmission des valeurs et de lexprience aux nouvelles gnrations savre plus importante que ja-mais dans nos socits occidentales en profonde mutation. La solidarit, lchange et la comprhension mutuelle entre les gnrations sont autant de solutions durables afin de stimuler le vivre ensemble.

    La prservation de lhritage culturel constitue un dfi important dans la mesure o lcart entre les gnrations ne cesse de saccrotre, ce qui entrane des difficults de communica-tion entre elles. Cest en cela que le dialogue intergnrationnel reprsente un moyen pour favoriser la comprhension entre les gnrations dans nos socits vieillissantes.

    Le Conseil de lEurope dans son Livre blanc sur le dialogue interculturel stipule que Le dialogue interculturel est dfini comme un change dides respectueux et ouvert en-tre les individus et les groupes aux patrimoines et expriences ethniques, culturels, reli-gieux et linguistiques diffrents . Il est noter que cette dfinition est assez large pour englober presque tous les types dchanges entre groupes et individus culturellement distincts, sans aucune hirarchisation.

    Le dialogue est dautant plus indispensable que la lutte contre les prjugs vhiculs par les mdias devient proccupante et cre des images dformes en contradiction avec la ralit des populations vises. Les prjugs rsultent souvent dune mconnaissance, or, une meilleure connaissance est une condition ncessaire une communication de qual-it. Les prjugs freinent le dsir daller vers lautre, dchanger et de dcouvrir, cest en cela quils engendrent une marginalisation de la socit. Le dialogue interculturel est un instrument essentiel cet gard, sans lequel il sera difficile de prserver le bien-tre so-cial. Il est indispensable la construction dun nouveau modle social et culturel adapt une France plurielle en volution, se nourrissant de linteraction de plusieurs identits. Ainsi, le dialogue permet de les revivifier afin dviter leur ghettosation, de contrecarrer des drives identitaires et de prvenir des conflits.

    3) LE DIALOGUEINTERGENERATIONNEL

    2) LE DIALOGUEINTERCULTUREL

    LE DIALOGUE EST DAUTANT PLUS IN-DISPENSABLE QUE LA LUTTE CONTRE LES PRJUGS VHICULS PAR LES MDIAS DEVIENT PROCCUPANTE ET CRE DES IMAGES DFORMES EN CONTRADICTION AVEC LA RALIT DES POPULATIONS VISES.

    LA SOLIDARIT, LCHANGE ET LA COMPRHENSION MUTUELLE ENTRE LES GNRATIONS SONT AUTANT DE SOLUTIONS DURABLES AFIN DE STIMULER LE VIVRE ENSEMBLE.

  • 20

    PLATEFORME DE PARIS

    Anime par la conviction que le faire ensemble est la voie pour construire une socit plus interactive et plus dynamique, des dners du vivre ensemble sont organiss dans plusieurs villes en France, tous les mois depuis fin 2012. Ce projet a t initi lorigine par notre association La Plateforme de Paris, plateforme de rflexion et daction sociale. Par la suite, plusieurs associations partenaires se sont mobilises pour participer lor-ganisation des dners. Ces derniers sont ouverts tous sans condition de participation et portent sur diffrents thmes, ce qui leur confre plusieurs dimensions. Leur diffusion se fait par les bnvoles des associations partenaires et aussi par le site internet, cr cette occasion.

    Nos dners consistent rassembler les participants autour dune table dans une am-biance conviviale. Ainsi, des personnes issues de milieux socioculturels diffrents ont la possibilit de se rencontrer, de dcouvrir de nouvelles saveurs, dchanger des ides et des expriences. En rsum, ils favorisent le partage de moments forts qui permettent de mieux se connatre. En ce sens, les dners du vivre ensemble constituent des espaces de dialogue, donc, de renforcement du lien social et de lutte contre les prjugs, tout ceci, dans le but de lancer les bases dune socit en paix, enrichie au contact dautres cultures. A ce stade, la dfinition dune thmatique se fait dans le sens dune ouverture dautres cultures et traditions. Par ailleurs, lide dun dner est un lment important dans la mesure o la gastronomie de la soire devient le sujet des discussions et per-met de basculer vers dautres sujets. Bien souvent, chacun prsente une spcialit de sa propre culture ou dune autre, et ensuite, il est convi rajouter, en quelque sorte, son ingrdient la soire, qui sassocie un mlange des cultures.

    De plus, les dners donnent loccasion aux citoyens de rencontrer leurs lus qui y sont invits, renforant, de cette manire, le lien avec lEtat franais et aussi le rapport la citoyennet. Do la consolidation du sentiment de confiance et dtre engag dans la vie de la cit.

    Ils comportent aussi une dimension caritative lorsquils portent sur la thmatique de la charit afin de venir en aide aux personnes malades ou dans le besoin, ce qui permet, dans un sens, de lutter contre les clivages forms entre riches-pauvres et de renforcer la solidarit.

    PRESENTATION

    LOBJECTIF

    4) EXEMPLE DE PRATIQUE :LES DNERS DU VIVRE ENSEMBLE

    CES DERNIERS SONT OUVERTS

    TOUS SANS CONDI-TION DE PARTICI-

    PATION

    LES DNERS DU VIVRE ENSEMBLE

    CONSTITUENT DES ESPACES DE DIA-

    LOGUE, DONC, DE RENFORCEMENT DU LIEN SOCIAL ET DE LUTTE

    CONTRE LES PR-JUGS, TOUT CECI,

    DANS LE BUT DE LANCER LES BASES DUNE SOCIT EN PAIX, ENRICHIE AU

    CONTACT DAUTRES CULTURES.

  • 21

    DNER DU VIVRE ENSEMBLE

    QUELQUES IMPRESSIONSET CHIFFRES

    A lorigine, les dners ont dbut avec un seul invit dans une salle de Livry-Gargan en Ile de France, mais ils comptent, aujourdhui, quarante participants environ. Ils se dve-loppent lentement mais srement.

    Afin dexprimer les impressions portes sur ces dners, il est possible de citer les paroles des participants ayant crit dans le livre dor : Si loin et si prs en mme temps... cest toujours un grand plaisir de partager les moments de rencontres et damitis , Autour du repas, nous avons pu changer nos activits ainsi que nos coordonnes qui nous per-mettront de nous rencontrer, notre tour, dans les prochains moments .

    Ou encore, ces phrases du maire de la ville de Thiais : Cest au fond un regard dhuma-nisme qui runit ici tous ceux qui sont prsents, ces expriences croises, cette volont de travailler ensemble, de partager aussi les destins des uns et des autres est une richesse pour tous [...] cest le signe que nous avons ensemble tellement partager . Et celles de la directrice de recherche au CNRS, Catherine De Wenden : Ce travail peut construire un dialogue, le travail du chercheur cest la connaissance, et avoir une meilleure connais-sance rciproque est trs importante si on veut que la recherche ait une fonction sociale, cest--dire, aller au del des strotypes [...] et que cela permette de changer le regard que lon a sur ces populations pour aller au del des discriminations et des ides reues .

    CEST AU FOND UN REGARD DHUMANISME QUI RUNI ICI TOUS CEUX QUI SONT PRSENTS, CES EXPRIENCES CROISES, CETTE VOLONT DE TRAVAILLER ENSEMBLE, DE PARTAGER AUSSI LES DESTINS DES UNS ET DES AUTRES EST UNE RICHESSE POUR TOUS [...] CEST LE SIGNE QUE NOUS AVONS ENSEMBLE TELLEMENT PARTAGERRICHARD DELLAGNOLA MAIRE DE THIAIS

    SI LOIN ET SI PRS EN MME TEMPS... CEST TOUJOURS UN GRAND PLAISIR DE PARTAGER LES MOMENTS DE RENCONTRES ET DAMITIS

  • 22

    PLATEFORME DE PARIS

  • 23

    DNER DU VIVRE ENSEMBLE

  • 06 15

    55 12

    45

    NOS PARTENAIRES