Click here to load reader

Vivre Ensemble N°1

  • View
    227

  • Download
    1

Embed Size (px)

DESCRIPTION

 

Text of Vivre Ensemble N°1

  • CHANTIERS Fosss-Jean : place au renouveau !

    Tous responsables : lOffice sanctionne les comportements dangereux

    Rsultats de lenqute de satisfaction

    Le nouveau directeur gnral rpond

    nos questions

    ACTUALITSENQUTESDOSSIER

    VIGILANCE INCENDIES

    INTERVIEWOLIVIER VIROL

    Le journal des locataires de Colombes Habitat PublicEnsembleVIVRE

    N1 - Septembre 2015Trimestriel

  • SOMMAIRE3 DITO

    ACTUS 4

    8 INTERVIEW

    CHANTIERS

    DOSSIER 10

    CONTACTS 16

    13VIGILANCE INCENDIES Tous responsables : lOffice sanctionne les comportements dangereux

    LE NOUVEL ORGANIGRAMME au 1er juillet 2015 DAVANTAGE COMPRENDRE LA PROXIMIT pour mieux savoir qui vous adresser LA FTE DES VOISINS : Un millsime prim ENQUTES Rsultats de lenqute de satisfaction Deux questionnaires obligatoires pour les locataires

    NOS AGENCES Les contacts utiles

    FOSSS-JEAN Place au renouveau ! CENTRE-VILLE RSIDENCE BOURNARD 1-3-7 rue Bournard : Une rhabilitation nergtique de grande qualit CENTRE-VILLE RSIDENCE BEAUREPAIRE Quand Beaurepaire devient un beau repre PETIT-COLOMBES/GRVES 2 Reprise de la construction LES JARDINS PARTAGS : Venez cultiver dans la convivialit

    OLIVIER VIROL Le nouveau directeur gnral rpond nos questions

    NICOLE GOUETA Une rentre sous le signe de linquitude Explications de notre Prsidente

  • Chers locataires,Vous tenez en main le nouveau journal de votre office dhabitat public. Depuis mon lection la prsidence en avril 2014, nous avons entrepris de renouveler en profondeur la direction et laction de Colombes Habitat Public. Ce nou-vel outil de liaison trimestriel sinscrit dans cette dmarche dont le but est de renforcer la proxi-mit entre le bailleur public et les locataires. Sa ralisation est confie au nouveau directeur gnral de CHP, Olivier Virol.

    Ce souci de la proximit nest pas partag par tous, en effet nous assistons de la part de lEtat une volont de regrouper de force les offices HLM communaux existants au sein de la future Mtropole du Grand Paris qui doit voir le jour le 1er janvier prochain. Le 16 juillet 2015 a t adopt par lAssem-ble nationale une loi qui veut nous forcer regrouper CHP avec les offices communaux de Gennevilliers, Argenteuil, Asnires, Clichy-la-Garenne, Bois- Colombes et Villeneuve-la-Garenne. De communal, loffice HLM deviendra territorial. Cette mesure autoritaire, prise lencontre de la concertation avec les lus locaux concerns, est conteste par lensemble des maires de ces communes.

    Cela signifie concrtement, si ce primtre est confirm en dcembre prochain par un dcret pris en Conseil dEtat, que le maire de Colombes ne prsidera plus aux destines du parc social appartenant CHP. Vous aurez partir de lan prochain un interlocuteur lointain qui ne connatra pas les ralits du terrain, les soucis du quotidien. Vous aurez dans lavenir un inter-locuteur qui ne pourra pas articuler son action avec les services de la Ville, avec la Police municipale ou les services dhygine. De plus, des logements de Colombes pourront tre attribus des habitants des six communes prcites, cela rallongera le dlai dattente et celui du parcours locatif au sein du parc social de Colombes. Les Colombiens vont tre littralement dpos-sds du parc construit depuis des dcennies par la Ville.

    Nous avons protest bien sr et nous continuerons de le faire. La respon-sabilit de ce saut dans linconnu repose uniquement sur le Parti socialiste et entre autres sur les deux dputs de Colombes. Cest eux quil faudra demander des comptes puisque lopposition, laquelle jappartiens politi-quement, conteste cette disposition depuis lorigine.

    Nicole GOUETAPrsidente de Colombes Habitat Public

    Maire de ColombesVice-prsidente du dpartement des Hauts-de-Seine

    Chevalier de la Lgion dHonneur

    DITO

    Une rentre sous le signe de linquitude

  • 4VIVREEnsemble - JOURNAL DES LOCATAIRES DE COLOMBES HABITAT PUBLIC - SEPTEMBRE 2015

    ACTUSLE NOUVEL ORGANIGRAMME au 1er juillet 2015

    Contrle de gestion, Comptabilit, Finances

    Ple Communication Charge de missions

    Assistant du directeur gnral

    Secrtariat gnral Patrick DHUITTE

    Conseil dAdministration

    Prsidente Nicole GOUETA Maire de Colombes

    Vice-Prsidente Caroline COBLENTZ

    Premire adjointe

    Directeur gnral Olivier VIROL

    Direction technique Giuseppe ROMEO

    Direction de la grance Catherine BECOURT

    Direction de la proximit Jean-Claude CHIALLI

    Ressources Humaines

    Informatique

    Recouvrement

    Charges et Gestion des Fluides

    Matrise douvrage

    Maintenance Technique du patrimoine

    Assurances

    Achat et Moyens gnraux

    Gestion locative

    Quittance et Facturation

    Gestion des coproprits et commerces

    Responsable dagence Fosss-Jean

    Responsable dagence Centre-ville

    Responsable dagence Petit-Colombes

    Sret Urbaine

  • 5VIVREEnsemble - JOURNAL DES LOCATAIRES DE COLOMBES HABITAT PUBLIC - SEPTEMBRE 2015

    DAVANTAGE COMPRENDRE LA PROXIMIT pour mieux savoir qui vous adresserChaque agence dispose dune organisation identique. Huit fonctions clefs sont en relation avec vous pour grer les problmes quotidiens de votre rsidence.

    Fonction n1 - Votre gardien, votre premier interlocuteurIl assure le nettoyage des parties communes. Il prend en charge tous vos signalements, soit par une action lorsquil sagit du nettoyage, soit par une communication vers votre agence pour tout autre problme.

    Fonction n2 - Le responsable de secteurDans chaque agence, ils sont deux pour contrler lensemble des sites. Ils mesurent, tout dabord, le travail effectu par vos gardiens et relvent tous les incidents ou dysfonctionnements dans les parties communes, parkings et espaces verts. Ils coordonnent les actions correctives auprs des entreprises extrieures ou nos services internes.

    Fonction n3 - Lhtesse daccueil Laccueil vous guide vers les diffrents services lorsque vous vous rendez votre agence. Les htesses dirigent aussi vos appels tlphoniques en fonction de vos besoins, vers les services concerns. Elles grent galement un certain nombre de tches administratives.

    Fonction n4 - Le charg de recouvrement amiableIl sassure du rglement de vos loyers et de vos charges. Il a pour mission de vous relancer en cas de retard de paiement. Il peut vous trou-ver une solution amiable lorsquil sagit dun dcalage temporaire et occasionnel avant de transmettre votre dossier au service contentieux.

    Fonction n5 - La conseillre socialeVotre loyer et vos charges doivent tre rgulirement pays afin de conserver votre logement. Lorsque des difficults surviennent, la conseil-lre sociale analyse votre situation quand vous navez plus la possibilit de rgler votre loyer. Elle vous communique les informations pour trouver de laide auprs des services sociaux.

    Fonction n6 - Le responsable techniqueIl effectue un diagnostic des problmes techniques survenus dans votre rsidence, y compris dans les logements. Le cas chant, il indique ceux pris en charge par lOffice et ceux la charge du locataire. Il coordonne les interventions techniques ralises par lOffice ou les prestataires extrieurs.

    Fonction n7 - Ladjoint au responsable dagenceIl assiste le responsable dagence sur lensemble de ses missions. Il gre les parkings et sassure de leur tat pour en favoriser la location. Il supervise laccueil et intervient en cas de difficults de communication.

    Fonction n8 - Le responsable dagenceIl contrle lensemble de ces fonctions pour assurer une qualit optimum de service. Il est responsable de la gestion budgtaire de lagence. Il analyse les situations de litiges avec les locataires.

    Ce sont tous les interlocuteurs susceptibles de trouver des solutions lorsquune difficult se prsente.

    Llection des reprsentants des locataires au Conseil d'administration de Colombes Habitat Public sest droule le mardi 9 dcembre 2014, sous le contrle de Matre Clotilde Griffon, Huissier de Justice, sur l'ensemble du patrimoine de lOffice.En voici les rsultats. 8 522, votants : 2 418, Blancs ou nuls : 81, Suffrages exprims : 2 337.Liste CNL : 1 804 suffrages soit 3 siges ; Liste UNLI : 533 suffrages soit 1 sige. Les personnes lues comme reprsentants des locataires sont donc : Pour la liste de la CNL : Lionel GAMARD, Alice DHUR et Bernard GEORGES. Pour la liste de lUNLI : Yvonne PRICHON.Les quatre nouveaux reprsentants des locataires sont lus pour les quatre annes venir et ont sig pour la premire fois lors du Conseil dadministration de fin dcembre 2014.

    VOS NOUVEAUXREPRSENTANTS

    AU CONSEIL DADMINISTRATION

  • 6VIVREEnsemble - JOURNAL DES LOCATAIRES DE COLOMBES HABITAT PUBLIC - SEPTEMBRE 2015

    ACTUS

    LA FTE DES VOISINS : Un millsime prim

    En apportant cette anne son soutien logistique et financier 27 initiatives festives organises par ses locataires, Colombes Habitat Public sest encore affirm comme un des acteurs majeurs de la convivialit et du vivre ensemble. Aprs 12 annes de participation lopration Immeuble en Fte , cet engagement est aujourdhui reconnu par le label europen Bailleur convivial, bailleur solidaire . Les ftes des voisins sont souvent loccasion de partager plus que les dlicieux mets offerts par les locataires : elles sont loccasion dun change direct et constructif.

    Le saviez-vous ?

    Savez-vous que 25 % des Ftes des voisins dans Colombes sont organises par nos Amicales de locataires. Dans les coulisses de cette manifestation sympatique, une priode de deux mois est ncessaire pour assurer la prparation et le suivi. Au-del de la participation financire accorde par lOffice, la logistique de ce rassemblement est prise en charge par deux personnes de Colombes Habitat Public.Nous en profitons pour saluer le travail et linvestissement de nos gardiens pour que les ftes des voisins soient pleinement russies. Dans le travail danimation ralis par les collaborateurs de CHP, ce sont trois nouvelles amicales qui participent cette anne cette manifestation.

    Caroline Coblentz, 1re adjointe au Maire, en charge du Logement, et Vice-Prsidente de Colombes Habitat Public, la rencontre des locataires du 11 Orgemont.

    Un couple de locataire du 176 Charles de Gaulle partagent leurs proccupations avec Caroline Coblentz, Vice-Prsidente de lOffice et Olivier Virol, directeur gnral : la scurit, la propret, la rhabilitation rcente de leur rsidence autant de sujets majeurs aux coeurs de leurs attentions.

    Le 5 juin, Atanase Prifan, Prsident de la Fon-dation europenne des solidarits de proximi-t, a remis le label europen Bailleur convi-vial, bailleur solidaire Nicole Goueta, Maire de Colombes en sa qualit de Prsidente de Colombes Habitat Public. Cette distinction vient saluer lengagement continu de loffice pour dvelopper les liens sociaux au sein de ses rsidences.

    > Bailleur convivial, bailleur solidaire > Le 176 Charles de Gaulle revit > Dialogues avec la premire adjointe

  • 7VIVREEnsemble - JOURNAL DES LOCATAIRES DE COLOMBES HABITAT PUBLIC - SEPTEMBRE 2015

    ENQUTES Rsultats de lenqute de satisfaction

    Une tendance en demi-teinte selon lInstitut INIT Satisfaction Bien que lOffice enregistre 83% de locataires globalement satisfaits vis--vis de son bailleur, ce rsultat confirme la tendance la baisse enregistre ces dernires annes. Lapprciation de la propret des parties communes a diminu de 17 %. Linsatisfaction des demandes techniques reste chronique malgr des investissements considrables en moyens humains et financiers : un locataire sur deux mcontents. Consciente de cette dgradation, la nouvelle direction a dcid den faire lun des enjeux prioritaires. Sur la base des conclusions de lenqute, les 2 premiers axes de refonte concerneront les demandes techniques et la propret des parties communes et espaces extrieurs.

    Lenqute de satisfaction des locataires 2015 :

    la demande des pouvoirs publics, Colombes Habitat Public, comme tous les bail-leurs sociaux, doit effectuer tous les deux ans une enqute obligatoire auprs de lensemble de ses locataires afin dtablir des statistiques sur les caractristiques dmographiques et socio-conomiques de chacun, statistiques destines alimenter un rapport national. Cest pourquoi, vous recevrez durant le mois doctobre 2015, dans vos botes aux lettres, un questionnaire nous retourner dment rempli et sign, accompagn de lavis dimposition 2015 sur les revenus 2014 de toutes les personnes vivant sous votre toit. La rponse obligatoire cette enqute doit nous tre parve-nue le 4 dcembre 2015, au plus tard. En cas de non rponse ou dune rponse incomplte, une pnalit de 7,62 serait applique, compter du 1er Janvier 2016, majore de 7,62 par mois entier de retard.

    Lenqute sur lOccupation du Parc Social (OPS)

    Le supplment de loyer de solidarit (SLS) concerne tous les organismes HLM. Lattri-bution dun logement social est conditionne au respect des plafonds de ressources. Au cours du bail, les revenus du locataire peuvent voluer. Les locataires dont les ressources ont augment au del du plafond fix annuellement, doivent sacquitter de ce supplment SLS. Cest pourquoi, Colombes Habitat Public effectue, comme chaque anne, une enqute auprs de certains de ses locataires occupant le loge-ment au 1er janvier 2016, non bnficiaires dune APL, pour connatre leur situation fa-miliale et leur activit professionnelle ainsi que les revenus imposables de lanne 2014 de toutes les personnes considres comme occupant le logement. Vous recevrez durant le mois doctobre 2015, dans vos botes aux lettres, un questionnaire nous retourner dment rempli et sign, accompagn de lavis dimposition 2015 sur les revenus 2014 de toutes les personnes vivant sous votre toit. La rponse cette enqute est obligatoire. Retour de lenqute, le 4 dcembre 2015, au plus tard. En cas de non-rponse ou rponse incomplte, une pnalit de 25 sera applique par mois de retard en plus dun forfait de supplment de loyer de solidarit au tarif maximum avant dentraner une rsiliation de bail.

    Enqute annuelle concernant le supplment de loyer de solidarit (SLS)

    Deux questionnaires obligatoires pour les locataires

  • 8VIVREEnsemble - JOURNAL DES LOCATAIRES DE COLOMBES HABITAT PUBLIC - SEPTEMBRE 2015

    INTERVIEWOLIVIER VIROL, LE NOUVEAU DIRECTEUR GNRAL de Colombes Habitat Public

    Prs dun an aprs votre prise de fonction, quelle est votre analyse de la situation de Colombes Habitat Public ?

    Soyons clairs, les indicateurs principaux de notre activit sont, pour nombre dentre eux, signals comme dgra-ds tant par la Fdration des Offices que par les obser-vations orales mises par les services dinspection de lEtat.

    Dans un contexte gnral conomique compliqu pour nombre de nos locataires, il convient pourtant de ne pas continuer laisser saccumuler les impays de loyers et de tout mettre en uvre pour mobiliser les dispositifs existants si lon veut sortir dun quilibre financier fragilis.

    Mais nous avons des atouts pour y remdier, et en premier lieu, les quipes de proximit au service de nos locataires, un parc locatif de bonne qualit, mme si certains sites restent encore rnover et particulirement sur les secteurs des Canibouts et Colombes-ouest.

    > Chantier du 179 Stalingrad

    > Olivier Virol avec Marie-Claude Brun, gardienne du 179 Stalingrad

    > Rorganisation engage

    Cest un immense plaisir pour moi de contribuer la modernisation de Colombes Habitat Public aux cts de Nicole GOUETA. 30 annes au service du logement social; gestion dun foyer de travailleurs migrants, Opac de Paris et immobilire 3F, cette riche exprience maidera mettre en uvre la qualit de service laquelle je suis trs attach.

  • 9VIVREEnsemble - JOURNAL DES LOCATAIRES DE COLOMBES HABITAT PUBLIC - SEPTEMBRE 2015

    Amliorer quotidiennement les services attendus par les locataires

    Quelles sont vos priorits daction ?En premier lieu, nous avons engag une rorganisation qui doit mettre la satisfaction de nos locataires au cur de nos proccupations, en amliorant les prestations quils sont en droit dattendre. Nous devons la vrit des cots nos locataires pour quils puissent mieux anticiper leurs dpenses locatives. A cet effet, nous devons mieux matriser les charges par lamlioration des performances nergtiques ou lentretien des rseaux deau notamment.

    La scurit est aussi un sujet dinterpellation rcurrent de lOffice et cest pourquoi nous accentuerons nos partenariats avec les Polices Nationale et Municipale, que davantage de parkings seront mis sous vidosurveillance et que les contrles daccs seront encore renforcs.

    Cest par une proximit ractive que nous rpondrons aux attentes de nos locataires. Jen fais la pierre angulaire de la rorganisation. Parce que cette proximit nest pas un vain mot, je mets votre disposition, dans ce premier numro, la composition et les coordonnes tlphoniques des quipes de nos 3 agences de secteur.

    Le second objectif prioritaire sera de rattraper le retard pris entre 2008 et 2014 dans la ralisation des oprations de lANRU 1, aussi bien aux Fosss-Jean quaux Grves. En effet, aprs plusieurs annes de stagnation dans lavance de ces projets nous pouvons annoncer que nous sommes en finalisation de la rsidentialisation des Grves qui va se conjuguer avec le lancement dune opration, hors ANRU, de construction de 15 pavillons.

    Quant au quartier des Fosss-Jean , cest par deux rha-bilitations importantes que va tre lance la grande opration dUrbanisme qui doit voir larrive du tramway dans un envi-ronnement totalement rnov :

    Le 11 Michelet dont le dmarrage des travaux est prvu en septembre. La Tour Z pour laquelle une runion publique est prvue le 17 septembre afin de prsenter aux habitants le dtail et le calendrier de lopration avec les services de CHP, lentreprise et le cabinet darchitecte.

    Par ailleurs, nous souhaitons quune rflexion soit engage sur le quartier des Canibouts pour une ventuelle inscription sur un ANRU 2, mme si nous ignorons, ce jour, les aides et les exigences de lEtat pour y parvenir.

    Comment envisagez-vous lavenir de lOffice ?

    En toute chose, il convient dtre raisonnable et lOffice fera selon ses moyens et son cur de mtier. Si des pro-grammes de construction dj engags seront mens leur terme, cest sur ses missions premires de proximit au quotidien que lOffice va se recentrer : lentretien des bti-ments, la propret des espaces collectifs, la suret de ses installations, la gestion rigoureuse des charges, ladaptation des logements en termes daccessibilit et de handicap.

    Cest enfin par un travail troit de lOffice avec le Maire, Nicole Goueta, la 1re adjointe en charge du Logement, Caroline Coblentz et le service logement de la Ville que nous mettrons en uvre une politique ambitieuse au service des rsidents de CHP.

    SORTIR DE LA STAGNATION

    POUR FAIRE AVANCER DES PROJETS MAJEURS

    > Chantier du 179 Stalingrad

  • 10VIVREEnsemble - JOURNAL DES LOCATAIRES DE COLOMBES HABITAT PUBLIC - SEPTEMBRE 2015

    DOSSIER

    VIGILANCE INCENDIES : Tous responsables

    SANCTIONS POURLES COMPORTEMENTS DANGEREUX

    Limprudence et la ngligence de certains impactent la majorit de nos locataires. Cest ainsi que, alert par lodeur dessence signale par des locataires, lOffice est intervenu immdiatement et a dcouvert un appartement transform en garage de mcanique moto.

    cette occasion, Colombes Habitat Public a diligent un huis-sier pour procder au constat en vue de la rsiliation du bail. LOffice sinscrira dans cette dmarche dans le non-respect du rglement intrieur et notamment de la mise en danger de la vie dautrui.

    Nous rappelons une nouvelle fois que le stockage de matiresinflammables est absolument interdit y compris dans les boxeset sur les balcons.

    LE DAAF, DTECTEURAUTOMATIQUE AUTONOME DE FUME50% de chance de survie en plus : cest tout lintrt du petit botier quest le dtecteur de fume. Ses deux fonctions de dtecteur de fume et davertisseur sonore sont autonomes lune de lautre garantissant ainsi son efficacit.

    Une attestation transmettre son assureurLors de linstallation du dispositif dalerte incendie, le pres-tataire qui est intervenu chez vous, vous a fait signer un document relatif lautorisation de pose. Ce document consti-tue une attestation dont une copie doit tre adresse votre assureur.

    Comment fonctionne-t-il ?Le DAAF dcle la prsence de particules visibles et invi-sibles produites par la combus-tion. Lappareil est quip dun dispositif qui dtecte la fume ds les premiers instants et dclenche une alarme stridente de 85 dcibels. Ce niveau

    sonore avertit efficacement les occupants du danger en cours et de la ncessit de quitter les lieux immdiatement.

    Le dtecteur de fume peut sauver votre vie, celle de vos proches et celle de vos voisins ! Les piles en assurent le fonctionnement. Ne les retirez pas.

    Plus de 250 000 incendies par an soit 1 toutes les 2 minutes en France 3 minutes aux habitants pour ragir 600C de temprature dans une pice en feu 7 incendies mortels sur 10 ont lieu la nuit 10 000 victimes par an dont plus de 800 meurent intoxiques par les fumes

    QUELQUES CHIFFRES

    > Incendie en juin dernier au 30 Estienne dOrves

  • 11VIVREEnsemble - JOURNAL DES LOCATAIRES DE COLOMBES HABITAT PUBLIC - SEPTEMBRE 2015

    Le saviez-vous ?

    Face aux premiers incendies, le nouveau directeur gnral a insuffl une solidarit dquipe pour une action efficace de la proximit (intervention de la direction gnrale, responsables dagence, personnel dastreinte, chef de secteur et directeur de proximit). Saluons au passage le travail remarquable de nos gardiens, premiers acteurs de la remise en tat des parties communes.

    Colombes Habitat Public accompagne les sinistrs :Lorsque les soutiens familiaux ou amicaux ne le permettaient pas, grce aux quipes de proximit, les locataires ont t immdiatement pris en charge. Ils se sont vus proposer, dans les meilleurs dlais, une solution de relogement temporaire dans lattente du relais des assurances, des conclusions denqute et des rparations.

    Colombes Habitat Public vous aide dans la prvention :Cest avec prs dun an davance que sest achev le programme dinstallation des dtecteurs automatiques autonomes de fumes (DAAF) sur lensemble du patrimoine.Il nous appartient tous dtre vigilants pour viter des dsastres humains.

    LES BONS GESTES POUR VITER UN INCENDIE DOMESTIQUE Nencombrez pas les paliers ni les voies de circulation des parties communes de votre btiment. Le balcon nest pas un lieu de stockage de vtements, matelas et autres produits inflammables. Ne pas jeter de mgots par la fentre ou dans le vide-ordures. Surveiller les appareils chauffants et les ustensiles sur le feu. Ne surchargez pas vos installations lectriques. Faire attention aux chauffages dappoint, bougies et diffuseurs de senteurs. Vrifier la date limite dutilisation de votre tuyau de gaz et au besoin, changez-le. Ne pas couvrir de tissus les lampes et abat-jours.

    La rvision du matriel aura lieu chaque cong de logement et aprs chaque sinistre. Cependant, si vous constatez dores et dj un dysfonctionnement, rapprochez-vous de votre agence.

    Sapeurs-pompiers

    Samu, urgences mdicales

    18

    15

    NUMROS DURGENCE

  • 12VIVREEnsemble - JOURNAL DES LOCATAIRES DE COLOMBES HABITAT PUBLIC - SEPTEMBRE 2015

    En bref

    RAGIR EN CAS DINCENDIELincendie se dclare chez vous Evacuez immdiatement les lieux. Si vous tes dans la fume : baissez-vous prs du sol o se situe lair frais et couvrez vos voies respiratoires laide dun linge. Nentrez jamais dans la fume en raison des gaz toxiques Fermez la porte et les fentres de votre logement pour limi-ter la propagation des flammes. Sortez par lissue la plus proche. Appelez les secours

    Lincendie est ltage infrieur ou chez un voisin de palierSi vous le pouvez, sortez par lissue la plus proche. Sinon, fermez la porte de votre logement et mouillez-l.Manifestez-vous la fentre.

    Que faire aprs un incendie ? Prendre des photos des lieux endommags ou sinistrs Dclarer le sinistre auprs de lassureur Avertir votre agence de proximit

    Lassurance logement obligatoireLabsence dassurance implique la rsiliation de votre bail, le remboursement de lensemble des dgts aux assurances (dette imprescriptible pendant 30 ans) et des risques pnaux aggravs en cas de blesss ou de dcs.

    La loi et le contrat de location que vous avez sign, impose au titulaire du bail dtre assur. Le dfaut dassurance logement est un motif de rsiliation du bail. A chaque date anniversaire de votre entre dans les lieux, il vous est demand de nous fournir lattestation dassurance de votre logement.

    Celle-ci doit tre :

    antrieure toute entre dans les lieux. ininterrompue durant loccupation du logement.

    Labsence dattestation est aussi une clause de rsiliation de bail.

    Pourquoi cela ?Le locataire est responsable des dommages quil peut causer limmeuble et aux personnes pendant le temps de sa loca-tion. Lassurance doit pouvoir indemniser les titulaires du bail ainsi que les tiers victimes. Elle garantit la scurit de tous. Ne pas confondre attestation dassurance avec quittance dassurance. Seule lattestation certifie lassurance du loge-ment pour les mois venir.

    Depuis la fusion des deux organismes, la rgularisation des charges a pris un retard considrable (plus dun an ce jour). La rgularisation rgulire des charges rcuprables auprs des locataires et le rattrapage du retard accumul, tels sont les doubles objectifs fixs par le directeur gnral la nouvelle responsable du service, nomme depuis un mois.

    Pour atteindre ces objectifs, le Service des charges locatives et de la gestion des fluides est pass de quatre six personnes. Le processus interne de traitement des factures de charges rcuprables auprs des locataires a t repens avec une redfinition des inter-ventions de chaque personne et une meilleure coordination avec lensemble des diffrents services, de lattribution des marchs la comptabilit des fournisseurs.

    En bref

    Lattestation dassurance de votre logement, un document nous remettre obligatoirement

    Rgularisation des charges

    DOSSIER

  • 13VIVREEnsemble - JOURNAL DES LOCATAIRES DE COLOMBES HABITAT PUBLIC - SEPTEMBRE 2015

    CHANTIERS

    Le nouveau visage du 11 Michelet aprs une profonde rhabilitation vien-dra border par louest la future place qui stendra ses pieds : sa nouvelle coiffe sera en harmonie avec celle du nouvel immeuble bordant la nouvelle voie qui lui fera face.

    Runion publique lEcole Langevin-Vallon sur la rnovation de la Tour Z

    le 17 septembre 19h

    NOTER dans vos agendas

    La rnovation thermique par lext-rieur du 179 rue de Stalingrad a repris le damier caractristique de cet im-meuble phare du quartier.

    Ce quartier construit, il y a une quarantaine dannes, comporte de nombreux atouts tant en matire de transports, dquipements publics que par sa proximit avec la zone dentreprises. Il va enfin subir sa cure de jouvence tant attendue ; premier volet :

    FOSSS-JEAN TRAVAUX ANRU

    11 Michelet, une nouvelle place vivre

    Place au renouveau !

    > La future Place du 11 Michelet

    > La future Place du 11 Michelet

    > 179 rue de Stalingrad

  • 14VIVREEnsemble - JOURNAL DES LOCATAIRES DE COLOMBES HABITAT PUBLIC - SEPTEMBRE 2015

    CHANTIERS

    Quand Beaurepaire devient un beau repre

    CENTRE-VILLE RSIDENCE BOURNARD

    1-3-7 rue Bournard : Une rhabilitation nergtique de grande qualit

    S i depuis 2012, ce projet navait pas avan-c, il a t entirement revisit sur le plan esthtique, ces derniers mois par la nouvelle direction. Cette rnovation ambitieuse concerne 54 logements. Elle prvoit notamment un ravalement avec isolation, le remplacement des menuiseries extrieures, des persiennes et des gardes corps, la mise en conformit lec-trique des logements et des parties communes, la vrification de la conformit gaz.

    Par de nombreux aspects (choix des ma-triaux disolation et de rnovation ther-mique, reprise de la VMC, de lensemble des halls avec pose dune interphonie, des escaliers et des dessertes intrieures, de la loge, du Local Commun Rsidentiel, lexternalisation de la collecte slective des ordures mnagres, ladaptation des quipements des logements au personnes mobilit rduite), la rhabilitation de la rsidence Beaurepaire dispose dsormais de tous les atouts pour rivaliser dsormais avec la qualit de service des immeubles qui lenvironnent.

    > Etat projet - Le btiment dans son environnement

    > Ct jardin

    > Ct courCENTRE-VILLE RSIDENCE BEAUREPAIRE

    Sont galement prvus, le remplacement des quipements sanitaires, la cration dune ventilation mcanique, lembellissement des parties com-munes et des halls dentres y compris la rfection des interphones, enfin le ramnagement des locaux dordures mnagres en local tri de collecte des dchets. Cest le 19 octobre prochain que se dcidera lavenir de cet immeuble. Lassemble gnrale tiendra entre ses mains tous les lments pour rendre son verdict.

  • 15VIVREEnsemble - JOURNAL DES LOCATAIRES DE COLOMBES HABITAT PUBLIC - SEPTEMBRE 2015

    La construction du parking Ardoise, au pied de limmeuble du 215 rue du Prsident Salvador Allende, a libr la surface ncessaire la construction de 15 pavillons. Avec le dbut de leur construction prvue au 1er trimestre 2016, aprs une interruption de plus de 14 ans, lOffice participera de nouveau leffort de construction de logements lo-catifs neufs sur la ville. Ces pavillons revtus de briques de parement et de bardages en bois, coiffs de toitures-terrasses partiellement vgtalises, bnficieront dune isolation par lextrieur et dune chaudire individuelle au gaz. Ils disposeront dun jardin privatif denviron 80 m chacun. Ils seront tous adapts aux personnes mobilit rduite.

    CO

    LOM

    BES H

    AB

    ITAT PUB

    LICM

    AITR

    ISE

    D'O

    UV

    RA

    GE

    CO

    NS

    TRU

    CTIO

    N D

    E 15 PAV

    ILLON

    SP

    RO

    JET

    QU

    AR

    TIER

    DE

    S G

    RE

    VE

    S

    MA

    ITRIS

    E D

    'OE

    UV

    RE

    AR

    CH

    ITECTE:

    BU

    REA

    U D

    'ETUD

    ES TCE:

    OLG

    GA architectes

    14 rue de l'Atlas

    75019 - PAR

    IST: 01 42 40 08 25M

    : [email protected]

    GR

    OU

    PE

    AR

    CH

    IME

    N _ I.D

    .F3, rue C

    harles Baudelaire

    75012 PAR

    IST: 01 49 28 55 70

    Office P

    ublic de l'Habitat de la Ville de C

    olombes - 29 rue H

    enri Barbusse - 92701 - C

    olombes C

    edex

    PC

    PH

    AS

    ED

    ATED

    OC

    UM

    EN

    TS

    PC

    -6E

    CH

    ELLE

    NU

    ME

    RO

    PE

    RS

    PE

    CTIV

    E12 S

    eptembre 2013

    Stphane C

    AR

    NU

    CC

    INI - A

    rchitecte

    CH

    EF D

    E P

    RO

    JET

    FOR

    MAT

    A3

    OLG

    GA A

    RC

    HITE

    CTE

    SN

    PR

    OJE

    T

    074_CO

    LO

    perspective

    PETIT- COLOMBES GRVES 2

    LES JARDINS PARTAGS :

    VENEZ CULTIVER DANS LA CONVIVIALIT

    Reprise de la construction aux Grves 2

    > Le 11 juin, Caroline COBLENTZ, 1re adjointe au Maire, Vice-Prsidente de CHP, est venue soutenir les jardiniers moralement et financirement. En prsence dOlivier VIROL, directeur gnral de CHP, elle leur a remis un chque de 3 000 au titre de la participation du bailleur au lancement de cette initiative cologique et conviviale.

    Deux nouveaux espaces pota-gers ont t amnags aux Grves 1, rue Daniel Balavoine, dans le cadre du projet en ANRU de rsidentialisation des Grves. Nicole Goueta, Prsidente de Colombes Habitat Public (CHP) a slectionn le projet de lassociation Un jardin en partage aux Grves qui fdre 4 associations de locataires de lOffice. Ce collectif accueille tous les loca-taires du quartier de Colombes Ha-bitat Public qui souhaitent cultiver un lopin de terre ou sinitier au jardinage et au compostage.LOffice soutient financirement (voir photo ci-contre) et matriellement

    cette initiative qui pourrait faire cole dans dautres rsidences : aprs quelques semaines, il savre notam-ment ncessaire damliorer labri de jardin et de poser des robinets darrt sur les fontaines.Les pionniers jardiniers mettent dj du coeur louvrage. Ils fourmillent dides dastuce pour conomiser leau : un rcuprateur deau de pluie du toit va tre install, un sys-tme astucieux dirrigation au goutte goutte est expriment Une parcelle destine au compostage collectif va prochainement tre am-nage. Si vous avez la main verte, vous savez ce quil vous reste faire !

    Renseignements sur place :les jeudis, samedis et dimanches de 15h 18h30ou par mail [email protected]

    > Vue densemble du projet

  • CONTACTSPOUR CONTACTER VOTRE AGENCE PAR TLPHONE :

    FOSSS-JEAN CENTRE-VILLE PETIT-COLOMBESACCUEIL 01 47 86 08 46 01 47 86 15 40 01 47 82 08 53

    CHARG DE RECOUVREMENT AMIABLE 01 47 86 84 68 01 47 86 96 68 01 47 82 89 35(Joignable aux heures suivantes) Lundi, mardi, jeudi de 8h30 12h30 et de 14h 17h30 et le vendredi de 8h30 12h30

    CONSEILLRE SOCIALE 01 47 86 84 69 01 47 86 96 69 01 41 32 23 99(Joignable aux heures suivantes) Du lundi au jeudi de 8h30 12h30 et de 14h 17h30 et le vendredi de 8h30 12h30

    LOUER UN PARKING 06 79 77 81 41 06 79 78 29 39 06 79 75 84 39

    Le jo

    urna

    l est

    di

    t e

    t dist

    ribu

    gra

    tuite

    men

    t par

    Col

    ombe

    s Ha

    bita

    t Pub

    lic. C

    e nu

    mr

    o a

    t

    impr

    im

    10

    000

    exe

    mpl

    aire

    s su

    r pap

    ier P

    EFC.

    Dire

    cteu

    r et r

    espo

    nsab

    le de

    la p

    ublic

    ation

    : Ol

    ivier

    Viro

    l, dire

    cteu

    r gn

    ral

    de l

    Offic

    e. C

    once

    ption

    : Pl

    us q

    ue le

    s m

    ots.

    Impr

    essio

    n : G

    raph

    Impr

    imD

    pt l

    gal

    3e t

    rimes

    tre 2

    015,

    ISSN

    211

    9-99

    9X.

    Cop

    yrig

    ht :

    Colo

    mbe

    s Ha

    bita

    t Pub

    lic to

    us d

    roits

    de

    repr

    oduc

    tion

    rse

    rvs

    .

    Office Public de lHabitat (OPH) de la ville de Colombes29, avenue Henri Barbusse - 92701 Colombes cedex - Tl. : 01 41 19 14 14 - Fax : 01 41 19 14 45

    www.colombes-habitat-public.fr

    Colombes Habitat PublicEnsembleVIVRE

    AGENCE FOSSS-JEAN 11 rue Jules Michelet

    AGENCE CENTRE-VILLE 33 rue des Cerisiers

    AGENCE PETIT-COLOMBES 16 Place Aragon