Click here to load reader

"Candide", Voltaire (PDF)

  • View
    309

  • Download
    5

Embed Size (px)

Text of "Candide", Voltaire (PDF)

  • CandideVoltaire

  • Table of ContentsCandide................................................................................................................................................................1

    Voltaire....................................................................................................................................................1CHAPITRE PREMIER ...........................................................................................................................1CHAPITRE SECOND ............................................................................................................................3CHAPITRE TROISIME .......................................................................................................................4CHAPITRE QUATRIME ....................................................................................................................5CHAPITRE CINQUIME ......................................................................................................................6CHAPITRE SIXIME ............................................................................................................................7CHAPITRE SEPTIME .........................................................................................................................8CHAPITRE HUITIME .........................................................................................................................9CHAPITRE NEUVIME .....................................................................................................................10CHAPITRE DIXIME .........................................................................................................................11CHAPITRE ONZIME ........................................................................................................................12CHAPITRE DOUZIME .....................................................................................................................13CHAPITRE TREIZIME .....................................................................................................................15CHAPITRE QUATORZIME .............................................................................................................16CHAPITRE QUINZIME ....................................................................................................................17CHAPITRE SEIZIME ........................................................................................................................18CHAPITRE DIXSEPTIME .............................................................................................................20CHAPITRE DIXHUITIME .............................................................................................................22CHAPITRE DIXNEUVIME ............................................................................................................24CHAPITRE VINGTIME ....................................................................................................................26CHAPITRE VINGT ET UNIME .......................................................................................................28CHAPITRE VINGTDEUXIME ......................................................................................................28CHAPITRE VINGTTROISIME ......................................................................................................33CHAPITRE VINGTQUATRIME ....................................................................................................33CHAPITRE VINGTCINQUIME .....................................................................................................35CHAPITRE VINGTSIXIME ...........................................................................................................38CHAPITRE VINGTSEPTIME ........................................................................................................39CHAPITRE VINGTHUITIME ........................................................................................................41CHAPITRE VINGTNEUVIME ......................................................................................................42CHAPITRE TRENTIME ...................................................................................................................43

    Candide

    i

  • Candide

    Voltaire

    This page copyright 2001 Blackmask Online.

    http://www.blackmask.com

    CHAPITRE PREMIER CHAPITRE SECOND CHAPITRE TROISIME CHAPITRE QUATRIME CHAPITRE CINQUIME CHAPITRE SIXIME CHAPITRE SEPTIME CHAPITRE HUITIME CHAPITRE NEUVIME CHAPITRE DIXIME CHAPITRE ONZIME CHAPITRE DOUZIME CHAPITRE TREIZIME CHAPITRE QUATORZIME CHAPITRE QUINZIME CHAPITRE SEIZIME CHAPITRE DIXSEPTIME CHAPITRE DIXHUITIME CHAPITRE DIXNEUVIME CHAPITRE VINGTIME CHAPITRE VINGT ET UNIME CHAPITRE VINGTDEUXIME CHAPITRE VINGTTROISIME CHAPITRE VINGTQUATRIME CHAPITRE VINGTCINQUIME CHAPITRE VINGTSIXIME CHAPITRE VINGTSEPTIME CHAPITRE VINGTHUITIME CHAPITRE VINGTNEUVIME CHAPITRE TRENTIME

    CANDIDE OU L'OPTIMISME

    CHAPITRE PREMIER

    COMMENT CANDIDE FUT LEV DANS UN BEAU CHTEAU, ET COMMENT IL FUT CHASSD'ICELUI

    Il y avait en Westphalie, dans le chteau de M. le baron de Thundertentronckh, un jeune garon qui lanature avait donn les moeurs les plus douces. Sa physionomie annonait son me. Il avait le jugement assezdroit, avec l'esprit le plus simple ; c'est, je crois, pour cette raison qu'on le nommait Candide. Les anciens

    Candide 1

  • domestiques de la maison souponnaient qu'il tait fils de la soeur de monsieur le baron et d'un bon ethonnte gentilhomme du voisinage, que cette demoiselle ne voulut jamais pouser parce qu'il n'avait puprouver que soixante et onze quartiers, et que le reste de son arbre gnalogique avait t perdu par l'injure dutemps.

    Monsieur le baron tait un des plus puissants seigneurs de la Westphalie, car son chteau avait une porte etdes fentres. Sa grande salle mme tait orne d'une tapisserie. Tous les chiens de ses bassescourscomposaient une meute dans le besoin ; ses palefreniers taient ses piqueurs ; le vicaire du village tait songrand aumnier. Ils l'appelaient tous monseigneur, et ils riaient quand il faisait des contes.

    Madame la baronne, qui pesait environ trois cent cinquante livres, s'attirait par l une trs grandeconsidration, et faisait les honneurs de la maison avec une dignit qui la rendait encore plus respectable. Safille Cungonde, ge de dixsept ans, tait haute en couleur, frache, grasse, apptissante. Le fils du baronparaissait en tout digne de son pre. Le prcepteur Pangloss tait l'oracle de la maison, et le petit Candidecoutait ses leons avec toute la bonne foi de son ge et de son caractre.

    Pangloss enseignait la mtaphysicothologocosmolonigologie. Il prouvait admirablement qu'il n'y a pointd'effet sans cause, et que, dans ce meilleur des mondes possibles, le chteau de monseigneur le baron tait leplus beau des chteaux et madame la meilleure des baronnes possibles.

    Il est dmontr, disaitil, que les choses ne peuvent tre autrement : car, tout tant fait pour une fin, tout estncessairement pour la meilleure fin. Remarquez bien que les nez ont t faits pour porter des lunettes, aussiavonsnous des lunettes. Les jambes sont visiblement institues pour tre chausses, et nous avons deschausses. Les pierres ont t formes pour tre tailles, et pour en faire des chteaux, aussi monseigneur a untrs beau chteau ; le plus grand baron de la province doit tre le mieux log ; et, les cochons tant faits pourtre mangs, nous mangeons du porc toute l'anne : par consquent, ceux qui ont avanc que tout est bien ontdit une sottise ; il fallait dire que tout est au mieux.

    Candide coutait attentivement, et croyait innocemment ; car il trouvait Mlle Cungonde extrmement belle,quoiqu'il ne prt jamais la hardiesse de le lui dire. Il concluait qu'aprs le bonheur d'tre n baron deThundertentronckh, le second degr de bonheur tait d'tre Mlle Cungonde ; le troisime, de la voir tousles jours ; et le quatrime, d'entendre matre Pangloss, le plus grand philosophe de la province, et parconsquent de toute la terre.

    Un jour, Cungonde, en se promenant auprs du chteau, dans le petit bois qu'on appelait parc, vit entre desbroussailles le docteur Pangloss qui donnait une leon de physique exprimentale la femme de chambre desa mre, petite brune trs jolie et trs docile. Comme Mlle Cungonde avait beaucoup de dispositions pour lessciences, elle observa, sans souffler, les expriences ritres dont elle fut tmoin ; elle vit clairement laraison suffisante du docteur, les effets et les causes, et s'en retourna tout agite, toute pensive, toute rempliedu dsir d'tre savante, songeant qu'elle pourrait bien tre la raison suffisante du jeune Candide, qui pouvaitaussi tre la sienne.

    Elle rencontra Candide en revenant au chteau, et rougit ; Candide rougit aussi ; elle lui dit bonjour d'unevoix entrecoupe, et Candide lui parla sans savoir ce qu'il disait. Le lendemain aprs le dner, comme onsortait de table, Cungonde et Candide se trouvrent derrire un paravent ; Cungonde laissa tomber sonmouchoir, Candide le ramassa, elle lui prit innocemment la main, le jeune homme baisa innocemment lamain de la jeune demoiselle avec une vivacit, une sensibilit, une grce toute particulire ; leurs bouches serencontrrent, leurs yeux s'enflammrent, leurs genoux tremblrent, leurs mains s'garrent. M. le baron deThundertentronckh passa auprs du paravent, et voyant cette cause et cet effet, chassa Candide du chteau grands coups de pied dans le derrire ; Cungonde s'vanouit ; elle fut soufflete par madame la baronneds qu'elle fut revenue ellemme ; et tout fut constern dans le plus beau et le plus agrable des chteaux

    Candide

    Candide 2

Search related