Click here to load reader

Vivre Ensemble - avril 2011

  • View
    234

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Vivre Ensemble - avril 2011

  • Crteil - les bords de Marne

    VIVRE ENSEMBLE

    Semaine dudveloppement1er >10 avril durable

    Avril 2011 - N 311

  • II:Mise en page 1 16/03/11 17:23 Page1

  • VIVRE ENSEMBLE N 311 3

    Avril 2011N 311

    Magazine dinformation de la Ville de Crteil.

    Place Salvador-Allende.Tl. : 01 49 80 92 94

    Site Internet : www.ville-creteil.fr

    RDACTION 34, av. de la France-Libre

    94000 Crteil Tl. : 01 58 43 35 24

    [email protected]

    DIRECTEUR DE LA PUBLICATION Laurent Cathala.

    COMIT DITORIALCharles Assouline, Jean-JacquesPorcheron, Dominique Nicolas, Bruno Helin, Delphine Melkonian. RDACTEUR EN CHEFOlivier Bouard. RDACTRICE EN CHEF ADJOINTEMarie-Franoise Cano.RESPONSABLE DE RUBRIQUESMarie Pralat-Grimaldi.RDACTION GRAPHIQUEValry Onana.SECRTARIAT DE RDACTION Dominique Vivent.RDACTION Yvan Bernard, Grgory Curot, FranoiseFranceschi, Estelle Ruet, Mylne Sacksick,Dominique Vivent.SERVICE PHOTOS-ARCHIVESLatitia Doutre, Michel Escuriol,Jean-Michel Moglia. PUBLICIT : 01 58 43 35 24

    Imprimerie : ETC Yvetot.Ce numro a t tir 45 000 exemplaires.

    Crteil - les bords de Marne

    VIVRE ENSEMBLE

    Semaine dudveloppement1er >10 avril durable

    Avril 2011 - N 311

    La Ville 4Le bloc-notes de Laurent Cathala 11Les actualits de Crteil 12Le Journal des Quartiers 29Sports 41Arts plastiques 44Mdiathques [La slection] 45Expressions libres 46Cinma [Les films davril] 50

    R U B R I Q U E S

    Photo: Michel Escuriol

    Parcs et JardinsFleurs,miel etvolupt

    ForumLa sant : un enjeu et un choix de socit 20

    EnseignementQuatre lyces pour russir 23

    vnementDveloppement durable : Bienvenue la Maison ! 15

    DANS CE NUMRO

    34

    JeunesseBougezen avril !

    36

    RecrutementPle Emploi aux avant-postes...18conomieUne journe pour entreprendre ....................22AssociationLe respect de la diffrence .......33MoliresCrteil aux premires loges ......37FlamencoAndrs Marn au znith............39Tour de FranceLe Tour de Crteil ......................40

    sommaire.3:3 24/03/11 17:04 Page3

  • ATELIER QUILIBREPeur de perdre lquilibre ?Nhsitez pas rejoindrelAtelier quilibre desclubs 3e ge qui a pour butde prvenir les chutes. Des-tin aux personnes qui ontdes difficults physiques,qui ont peur de tomber ousont dj tombes, cet ate-lier propose des exercicesspcifiques adapts aux dif-ficults de chacun, issus duprogramme intgr dqui-libre dynamique. Tous ren-seignements, du mardi auvendredi, de 9h 12h, au01 48 99 97 15. Mail :[email protected] par les clubs 3e ge.

    CORPS ET VOIX Pour tre bien dans soncorps et dans sa voix, undimanche par mois, Marie-Claire Davy anime, laMJC Vil lage, un atel ierCorps et voix, de 10h30

    17h30. Prochains ren-dez-vous les 17 avril et 22mai. Participation : 40 le dimanche ou 120 (4dimanches). Tous rensei-gnements au 01 45 82 1088/06 40 60 80 25. Mail :[email protected] le dimanche la MJC Village.

    JAM AU CLUB

    Pour une soire tout swing,pensez aux jam sessionsdu Club de Crteil, rue Char-py (01 48 99 75 40), quiont lieu le premier lundi dechaque mois. Prochain ren-dez-vous le 2 mai partir de20h. Restauration possiblesur place. Entre : 3 .Le lundi 2 mai au Club de Crteil.

    CIN-DBAT

    Mieux comprendre quisont les Roms est le th-me qui sera dbattu lorsde la soire propose parla Ligue des droits delhomme, jeudi 28 avril 20h aux Cinmas du Palais,avec la participation de Denis Peschanski, histo-rien, directeur de rechercheau CNRS. Le dbat sera ouvert aprs la projectionde Libert un film de Tony

    La ville

    4 VIVRE ENSEMBLE N 311

    B ientt fleurira le printemps et lart pousse dj dans le quartier du Port. Peintures, photographies, arosols sont exposs davril juin aux 24, 27 et 28esplanade des Abymes. Des uvres de Sucho, Solt, Gonzague Octaville, Yoda, gaelicet de leurs invits, visibles sur rendez-vous par mail ou si les portes des ateliers

    sont ouvertes. Mails : [email protected] ; [email protected] ; [email protected]

    L es Paniers de Crteil offrent un approvisionnementen fruits et lgumes bio assur par un circuit directdu producteur au consommateur. Deux nouveaux pointsde dpt ont t ouverts la Maison de la Nature etdans les locaux du Crous luniversit. Une bonne nou-velle pour les Cristoliens qui peuvent dsormais retirerleur panier bio sept endroits de la ville. Les cinq autresrelais : Maison de la Solidarit, centre Madeleine-Reb-rioux, le Sainte-Catherine (particulier), MJC Club. Le dernier, rserv aux salaris du Conseil gnral, est situ dans la zone Europarc. Toute information au06 20 40 46 57/[email protected]

    dcouvrir

    A r t i s t e s d u P o r t

    Mangez bio !

    L e s P a n i e r s d e C r t e i l

    gaelicGonzague Octaville

    Libert de Tony Gatlif

    4-10:ville 5 24/03/11 17:00 Page2

  • Gatlif. Inspir de person-nages rels, ce film racon-te lhistoire de ceux quonappelait Tsiganes enFrance pendant la Secon-de Guerre mondiale, quifurent traqus par les au-torits franaises et dontcertains finirent en campsde concentration (un tiersdes personnes dtenues Auschwitz taient desRoms). Une priode tra-gique de leur histoire nom-me Samudaripen, lemeurtre total, encore oc-culte de nos jours. Tous renseignements au06 11 53 67 09.Le jeudi 28 avril aux Cinmas du Palais.

    JEUNE PUBLIC

    Des fltes, des tambours,des ukulls, mais aussides tuyaux, des bassines,des balais Une leon demusique, par la Cie LmeSonore, drle et enrichis-sante, partager en famil-le ( partir de 6 ans), lemercredi 13 avril 15h30 Biblimesly. Entre libre sur rserva-tion au 01 43 39 45 18.Spectacle Biblimesly, le mercredi 13 avril.

    CARTE DIDENTIT/PASSEPORTVous partez en voyage ltranger ? Vous devezpasser un examen ? Pen-sez au renouvellement devos titres didentit et devoyage. Mais attention :actuellement il faut comp-ter un mois de dlai pourobtenir un passeport ettrois mois pour une cartedidentit ! Ne tardez pasLes demandes seffec-tuent sur rendez-vous pris lhtel de ville (01 49 8092 94), au relais-mairie duPalais (01 42 07 41 23)et au relais-mairie Henri-Dunant (01 41 78 91 05).Les relais-mairie desBleuets-Bordires (01 5671 89 89) et de lAbbaye(01 43 77 40 53), qui dli-vrent uniquement descartes didentit, le fontsans rendez-vous.Dlais dobtention dun et trois mois.

    DANSESDe Yabasse Bizy etPices courtes, deux spec-tacles de danse de la Com-

    pagnie Exocet-Natacha Ri-boud et de la CompagnieKamlonite-Marlne Myr-til dcouvrir les 29 et 30avril 20h30 au Club deCrteil. Tarif : 8 et 5 (adhrents). Renseigne-ments et rservations au01 48 99 75 40.Les 29 et 30 avril, au Club de Crteil.

    e

    VIVRE ENSEMBLE N 311 5

    R alisez les tenuesde vos rves ! LaMJC Club ouvre un ate-l ier de couture qui alieu le mardi, de 14h 16h30 (cours), et levendredi, mme horai-re (ralisation). Lesparticipants senga-gent aussi enrichir lecostumier (fonds decostumes) de la MJC.Adhsion obligatoire :13 . Tous renseigne-ments et inscriptionsau 01 48 99 75 40.

    L Association Filles et Fils de la Rpubliquepropose un rendez-vous mensuel, Re-gards croiss, anim par Sophie Le Callennec,historienne travaillant sur le partage des sa-voirs et la transmission des valeurs citoyennes.Le premier aura lieu le samedi 30 avril 10h au

    centre des Petit-Pr-Sablires (01 42 07 01 38) etportera sur lgalit. Par ailleurs, lassociation re-

    cherche des personnes souhaitant sinvestir dansun projet thtral intergnrationnel et de toutes les

    couleurs qui dbuterait la rentre de septembre. Condi-tions : tre g de 18 70 ans et + ; bouger et donner de la voix (chant et danse seraient un must) ; dbutants accepts. Pour toutes informations : [email protected] rendez-vous le mercredi 13 avril 14h30, au centre des Petit-Pr-Sablires.

    Partager, sinvestirA u x P e t i t - P r - S a b l i r e s

    A t e l i e r C o u t u r e

    Tenues etcostumes

    4-10:ville 5 24/03/11 17:00 Page3

  • BAC FRANAISRvisions, aide loral surles textes et sur la prisede parole, aide lcritsur le commentaire, la dis-sertation et lcriture din-vention. Lassociation

    Odysse Art organise unstage de prparation aubac franais (oral et crit),destin aux lves de pre-mire et encadr par unintervenant diplm enlettres. Nombre de places

    limit six participants.Dure : une semaine, dulundi au vendredi (par de-mi-journes) pendant lesvacances de Pques. Tarif : 15 dadhsion +participation (selon les re-venus). Inscriptions et infor-mations auprs dOdysseArt : 01 48 98 37 89/[email protected] pendant les vacances de Pques.

    COLLECTIONNEURS

    Vous tes philatliste,cartophiliste, passionnde tlcartes ou placomu-sophile ? Deux ou troisfois par mois, Le Collec-tionneur Cristolien se r-unit le samedi aprs-midi,de 14h 17h30 la Mai-son des Associations, 1,rue Franois-Mauriac. Pro-chains rendez-vous : les sa-

    medis 9 avril et 7 mai. Pourplus de renseignements,contacter le secrtaire, M.Nalet, au 06 80 20 34 91.Site Internet : www.collectionneur-cristolien.fr.stLes samedis,9 avril et 7 mai.

    CONTRE LE PSORIASIS

    LAssociation pour la luttecontre le psoriasis (APLCP)tient une permanence lintention de toute per-sonne concerne par cet-te affection, quelle soitcutane ou rhumatismale.Cette permanence est as-sure lhpital Henri -Mondor, le deuxime lundide chaque mois, de 9h 12h, lEspace des usa-gers (en face de la caft-ria). Vous y trouverez unecoute, de laide, des ren-seignements et de la do-cumentation. Tous renseignements au01 42 39 02 [email protected] lhpital Henri-Mondor.

    POINT-COUTECoridys est une associa-tion qui vient en aide auxprofessionnels et aux famil les dont lun des

    La ville

    6 VIVRE ENSEMBLE N 311

    C ette anne,cest sousun arc-en-cielaux sept dansesque se drouleraJour de fte enjuin prochain. Etdj les prpara-tifs ont commen-c dans les MJCet centres cultu-rels de la ville oles Cristolienssont invits ve-nir rpter ou ap-prendre leur pasde danse prf-r. Hip-hop, clas-sique, afro-jazz,latina, il y en au-ra pour tous lesgots et les cou-leurs, chaquedanse dclinant sa couleur. Inscriptions directement auprs des centres et des MJC. Tous renseignementssupplmentaires au 01 58 43 38 10.

    C omme chaque anne, la pa-roisse Saint-Michel du Mont-Mesly vous invite sa grandeKermesse de lamiti entre lespeuples qui se droulera le di-manche 8 mai, de 11h 19h, au-tour de lglise, 1, rue Ren-Arcos.Nombreux stands, brocante, re-pas familial midi, dfil de modeet spectacle de danses vous at-tendent toute la journe, sans ou-blier la tombola et ses superbeslots. Bienvenue tous pour cegrand moment festif et convivial.Tous renseignements au 01 43 7749 96 (secrtariat de la paroisse).

    P r p a r e z J o u r d e f t e !

    S a i n t - M i c h e l d u M o n t - M e s l y

    Venez fter lamiti

    Aux couleursde la danse

    4-10:ville 5 24/03/11 17:00 Page4

  • membres est atteint detroubles cognitifs, en par-ticulier de troubles des ap-prentissages (dyslexie,dyspraxie, troubles de lat-tention), quil soit en-fant ou adulte. Elle vientdouvrir un Point-coute la Maison dpartementaledes personnes handica-pes, lchat. Une per-manence a lieu tous lestroisimes mercredis dumois de 13h30 16h30,pour une coute et desconseils (apprentissagesscolaires, allocations Caf,reconnaissance du trouble,droits, etc.). Un accueil t-lphonique est aussi assu-r les lundi, mercredi etvendredi, de 20h 22h au06 76 52 94 85. Tout renseignement com-plmentaire auprs de Marie-Franoise Rabin([email protected]). Internet :www.coridys.asso.frTroubles des apprentissages,association Coridys.

    AU FIL DES CONFRENCES

    Des fes au canal de Suez,lUniversit Inter-ges pro-pose, ce mois-ci, un pro-gramme aussi intressantquclectique La nais-sance du conte de feseuropen, de Charles Per-rault aux frres Grimmsera donne le jeudi 7 avril 14h30 (salle Georges-

    Duhamel). Suivra, le jeudi28 avril (14h30), Le ca-nal de Suez (2e partie).Gratuit pour les adhrents,5 pour les non-adh-rents. Tous renseigne-ments au 01 45 13 24 45(le matin). Mail : [email protected] Inter-ges,les 7 et 28 avril.

    LALP FTE SES 20 ANS

    Lassociation Loisirs duPalais (ALP) fte ses 20ans et vous offre le cham-pagne ! Bienvenue au d-ner, anim par un DJ, lesamedi 7 mai 20h, laPergola, 42, rue Denis-Pa-pin Ivry-sur-Seine. Prix :45 (apritif, vin et cham-pagne compris). Parkingassur. Tous renseigne-ments et inscriptions au01 48 98 00 67 ou 01 49 81 70 85. Dner avec DJ le samedi 7 mai.

    GYMNASTIQUE EN MUSIQUE Prenez soin de vous, faitesde la gymnastique ! Las-sociation MouvementBien-tre propose descours adapts pour jeuneset adultes, dans une am-biance conviviale. Ils ontlieu les lundis et jeudis,de 19h 20h, et les mar-dis et jeudis, de 12h30 13h30, au gymnase de LaLvrire, rue Ferdinand-

    de-Lesseps. Tarifs : 71 et 50 pour les moins de26 ans et chmeurs (adh-sion et assurance incluses).Cours dessai gratuit. Renseignements auprsde Claude (06 82 40 17 61),Franoise (01 42 07 18 63),Sylvie (01 42 07 36 89)ou par courriel : [email protected] lundis, mardis et jeudis, gymnase de La Lvrire.

    e

    VIVRE ENSEMBLE N 311 7

    H umour ou jazz a capel-la, le service de lAni-mation socioculturelle delhpital Albert-Chenevier(01 49 81 31 31, p. 18 282)vous invite dcouvrir saprogrammation davri l . Samedi 16 15h, vous as-sisterez au one-womanshow irrsistible de KatiaDoris dans Katia Doris sefait des films. Changementde registre, le jeudi 28 avril 15h, avec le concert acapella de la formation jazz,Dlicieuse Vinaigrette.

    Des spectacles gratuits nhsitez pas en profiter ! qui ont lieu dans la salle Arc-en-ciel. Entre par le pavillon Chiray, porte 23, ou le pavillon Sergent, porte 19.

    S p e c t a c l e s

    Avril Chenevier

    L es mdiathques dePlaine centrale vousinvitent pousser leur

    portail sur le web. Un simple clicet vous aurez accs toutes lesanimations, spectacles, lec-tures haute voix, contes pro-gramms dans les trois villes.Vous pouvez consulter aussi lecatalogue en ligne, renouvelervos emprunts, faire vos rserva-tions. Dcouvrez vite cette nou-velle mdiathque en ligne !

    Les mdiathques en ligneN o u v e a u s i t e s u r l e w e b

    Dlicieuse Vinaigrette

    4-10:ville 5 24/03/11 17:00 Page5

  • CRCHE PARENTALE

    Une place pour votre en-fant, la rentre 2011,dans une crche parenta-le franco-allemande vousintresse ? LAfaac, asso-ciation parentale de 60 familles qui gre, Cr-teil, depuis 25 ans, troiscrches et un jardin den-fants franco-allemands (3mois-6 ans) vous invite sa journe portes ou-vertes, le samedi 9 avril,de 12h 17h, 70, rue deFalkirk. Au programme :accueil par des parents,visite des lieux, goter al-lemand, jeux pour les en-

    fants avec lquipe Toutcontact auprs de KarineColin au 01 49 80 37 61/[email protected] ouvertes, le samedi 9 avril.

    LOGEMENTS/TUDIANTSVous avez un logementdisponible chez vous ouindpendant (chambre,studio), confiez-le las-sociation CEP Entraidetudiants pour le louer un tudiant, un stagiaireou un Erasmus Contact : 01 55 42 81 23/[email protected] dinformations sur lesite Internet : www.logements-etudiants.orgAssociation CEP Entraide tudiants.

    LES BAHIS DE CRTEIL

    Les Bahis de Crteil vousproposent un moment desrnit lors de leur soireOasis de paix, le vendre-di 29 avri l 20h30 laMaison des Associations(1, avenue Franois-Mau-riac). Lecture de textessaints et musiques doucesillustreront le thme rete-nu pour cette soire :Lducation spirituelle.Entre libre. Plus dinfor-mation au 01 48 99 89 70/[email protected] ouverte tous, le vendredi 29 avril.

    La ville

    8 VIVRE ENSEMBLE N 311

    C est autour du Gange, le fleuve le plus sacr delInde, mais aussi lun des plus pollus au monde,que se droule, cette anne, le Festival de lOh ! quivous mnera la dcouverte dun sous-continent o lesenjeux environnementaux paraissent dsormais explo-sifs. En prlude aux journes de juin, la MJC du Mont-Mesly (100, rue Juliettte-Savar) vous invite unesoire-dbat La Lucarne. Mardi 12 avril 19h30,aprs un spectacle de danse indienne, donn 19h, parlatelier de lassociation Slums Actions In Delhi, la sociologue indienne Ravinder Kaur vous parlera deLeau, le pur et limpur, proposant des cls pour com-prendre les rapports entre le pur et limpur, la pollutionde leau et lorganisation de la socit indienne. Tous renseignements au 01 45 13 17 00.

    F e s t i v a l d e l O h !

    Leau, le pur et limpur

    D u 4 au 9 avril, le Club de Crteil,rue Charpy, ouvre ses portes tous les Cristoliens. Une semaine entire, ddie linter-culturalit, pour dcouvrir lensemble de ses activits et de ses actions sociales. Ateliers, dmonstrations, rencontres et expositions se succderont du lundi au vendre-di, de 9h30 22h, et le samedi de 10h 18h. Des spectacles aussi, Flin pour lautreconte musical pour les 2-5 ans (3 ), Bizarre (public familial, 3 ), le mercredi 6 avril,ainsi quun spectacle de danse avec les Cies Sans Dessus Dessous et DK bel (5 ), les 8 et 9 avril 20h30. Tous renseignements et programmation prcise au 01 48 99 75 40/ [email protected] Site Internet : www.mjcclub.com

    L

    aure

    nt D

    upui

    s

    Bienvenue au Club !

    P o r t e s o u v e r t e s

    4-10:ville 5 24/03/11 17:01 Page6

  • APPEL JEUNES TALENTS

    La MJC Village poursuit saqute de jeunes talentspour leur offrir la possibili-t dexposer leurs cra-tions sur les murs de laMJC. Vous avez de 16 25 ans, vous tes cratifen arts plastiques (des-sin, peinture). Faites-vousconnatre et appelez So-phie au 01 48 99 38 03.Pour exposer la MJC Village.

    THTRE

    Reprise par le Trac Thtredu Diable en t qui serajou le vendredi 8 avril 21h et le dimanche 10avri l 16h lAtel ierThtre (89, avenue Paul-Casalis). Le thme : unefamille de paysans est, unbeau jour, dmarche parun couple de reprsen-tants venus lui vendre unobjet mystrieux qui les li-brera de toutes leurs frus-trations. Sur un texte criten 1969 par Michel Faure,mais tout fait dactuali-t, une comdie drama-

    tique qui propose une r-flexion sur les drives dunmonde marchand. Prix : 7 . Rservation :[email protected]/[email protected]/06 19 98 1395/01 43 78 31 72.Au Trac Thtre les 8 et 10 avril.

    THS DANSANTS

    Les beaux jours sont enroute, tournez musette,valses, tangos et autrespaso doble. Le prochainTh Dansant aura lieu lejeudi 14 avri l, de 14h 18h, la salle des ftes,5, avenue Georges-Duha-mel. Plus de renseigne-ments auprs dYvette (0143 39 14 93) ou de Berna-dette (01 48 99 02 50).Le jeudi 14 avril la salle Duhamel.

    SALSA ET REGGAETONAvis aux amateurs ! Mu-rielle Samson (associa-tion Pas Pas) animeraun stage de salsa portori-caine, le mardi 12 avril etun stage de reggaeton-ku-duro le jeudi 14 avril. Cesstages tous niveaux, pouradultes et ados, se drou-lent, de 19h 21h30, laMJC Club, rue Charpy. Ta-rifs pour un stage : 18 (adultes) et 14 (adoles-cents). Inscriptions (au plusvite) au 06 81 54 27 82.Stages de danse la MJC Club.

    e

    VIVRE ENSEMBLE N 311 9

    E ntrain, peps et paillettes. loccasion de lAnnede loutre-mer, un grand moment vous attend, lesamedi 30 avril 20h la salle des ftes, 5-7, avenueGeorges-Duhamel, avec la prsentation par les associa-tions Otantika et Soleil Carabes Production de leur comdie musicale kbar. Une restauration sur placeest prvue. Pour plus de renseignements, composez le06 22 66 36 44 ou le 06 03 34 12 62.

    Cabaret Carabes l a s a l l e D u h a m e l

    P our des vasions proches ou lointaines, demandezle programme de lOrganisation municipale de tou-risme ! Du 9 au 16 juin, dcouvrez les lacs italiens, aucur dune nature prserve et somptueuse avant demettre le cap, du 26 au 30 juin, sur les les anglo-nor-mandes. Plus accessible, une visite au cimetire du PreLachaise aura lieu le dimanche 5 juin. Le mardi 14 juin,vous entrerez dans lunivers des pur-sang au fameux Haras de Jardy et, le dimanche 19 juin, vous serez s-duit par la beaut et la varit des paysages de lYonne, loccasion dune journe Escapade la ferme.Faites-vous plaisir ! Les rservations sont faire ds cemois-ci. Tl. : 01 58 43 37 01/[email protected]

    P a r m o n t s e t p a r v a u x

    vadez-vous !

    4-10:ville 5 24/03/11 17:01 Page7

  • VLO BALADE

    Lassociation Place au Vlopropose de vous emmener Paris, dimanche 10 avril.Rendez-vous, avec vlo r-vis et pique-nique, 15heures, place de lglise Crteil. Tous renseigne-ments auprs de MauriceDuprez (01 48 98 05 4806 74 25 21 60). Mail :[email protected] Site Internet :http://mdb94.orgCap sur Paris, le dimanche 10 avril.

    ATELIER PILATES La mthode Pilates (du nomde son inventeur) consiste travailler en douceur surle corps (tirements), sur larespiration et les muscles,ainsi que sur la posture g-

    nrale et le maintien par la colonne vertbrale. Lasso-ciation Odysse Art propo-se aux femmes un atelierPilates qui aura lieu tousles lundis matin (10h-11h30) au centre Kennedy,du 25 avril fin juin. Infor-mations et inscriptions auprs dOdysse Art au01 48 98 37 [email protected] lundi matin au centre Kennedy.

    LANGUE ANGLAISE

    lintention des ados/adultes, qui dsirent mieuxmatriser la langue anglai-se, la MJC Club organisedes stages intensifs (PackMust) dune dure de 16heures (niveau minimumrequis : classe de 4e decollge). Ces stages ontlieu les mercredis, de18h30 20h, du 27 avril

    au 29 juin (hors vacancesscolaires). Tarif : 185 +adhsion MJC. Programmesur demande. Renseigne-ments et inscriptions au01 48 99 75 40.Stages intensifs la MJC Club.

    SOPHROLOGIE

    Pour ceux qui souhaitentse dstresser et amliorerleur qualit de vie au quoti-dien, la MJC Club proposeun stage de sophrologie,qui sera anim par Gracio-sa Hernandez, pendant lesvacances de Pques, du11 au 15 avril, de 19h 20h. Tarif : 30 + adhsionMJC. Attention, le nombrede places est limit. Rensei-gnements et inscriptions au01 48 99 75 40. la MJC Club, du 11 au 15 avril.

    La ville

    10 VIVRE ENSEMBLE N 311

    E mbarquez-vous dans un voyagedrle et mouvant avec NaomiCanard, conteuse sud-africaine, etson drle de coq, Jean-Paul, qui necesse de lui poser des questions surson pays, lAfrique du Sud du tempsde Mandela. Cest Ubuntu, contes debonne esprance, un spectacle toutde contes, danses et chants entre-mls. Le mardi 12 avril 10h30 labibliothque de La Habette. Public partir de 7 ans. Entre libre sur rser-vations au 01 43 39 13 53.

    URGENCESPolice-Urgences : 17Pompiers :

    18 ou 112 [portable] Sami : 15

    Consultations mdicales sur rendez-vous au 115,avenue du Gal-de-Gaulle, du lundi au vendredi de 20h minuit, le samedi de 16h minuit, le dimanche et les joursfris de 8h minuit.

    Samu : 15 ou 01 45 17 95 00Urgences hospitalires

    PHARMACIES DE GARDEDimanche 10

    Pagneux-KiefferCentre cial chat 92Tl. : 01 43 39 91 14

    Faucher186, rue du Gal-LeclercTl. : 01 42 07 32 58Dimanche 17

    Combeau70, av. de ChoisyBonneuil-sur-MarneTl. : 01 49 80 35 59

    Bembaron2, rue CalmetteTl. : 01 42 07 50 52Dimanche 24

    CimermanCtre cial des Loges St-ExupryBonneuil-sur-MarneTl. : 01 43 39 64 73

    Sediame83, av. de VerdunTl. : 01 41 78 81 81Lundi 25

    Allain108, av. LaferrireTl. : 01 42 07 55 93

    Tran 3, place du Petit-BoisTl. : 01 43 39 29 68Dimanche 1er mai

    Edard2, av. Pierre-BrossoletteTl. : 01 42 07 20 89

    Benmoussa 10, av. du Gal-P.-BillotteTl. : 01 43 77 95 94

    B i b l i o t h q u e d e L a H a b e t t e

    Contes de bonne esprance

    4-10:ville 5 24/03/11 17:01 Page8

  • VIVRE ENSEMBLE N 311 11

    SAUVER LHPITAL PUBLIC

    Le gouvernement poursuit marche force son plan dedmantlement de lhpital public, sourd aux argumentsraisonns et chiffrs du monde hospitalier et universitaire,sourd la mobilisation toujours plus forte de nos conci-toyens et de leurs lus, sourd toute logique mdicale,conomique ou simplement humaine. Aprs le service dechirurgie cardiaque de lhpital Henri-Mondor, dont lesort devrait tre dcid en juin prochain, cest lhpitalChenevier qui est sous la menace dune restructuration,voire dune disparition pure et simple.LAssistance Publique-Hpitaux de Paris, trangle finan-cirement par la loi Bachelot et les rformes du finance-ment de la sant, se voit, en effet, contrainte de sacrifierune partie de son patrimoine pour financer les ncessairesrnovations et modernisations des tablissements restants. Les terrains de lhpital Chenevier, 123 000 m2en cur de ville, sont assez vastes et assez bien situspour attiser les convoitises. La direction du groupe hospi-talier a prsent au mois de mars un projet damnage-ment prvoyant le transfert ou la suppression de la plupart des services pour faire place des programmesimmobiliers. Le conseil municipal de Crteil, oppos lafermeture de lhpital, a dcid dinterdire toute opra-tion immobilire pour une dure de cinq ans, conform-ment au code de lurbanisme qui prvoit une telle disposi-tion. Seuls les travaux ncessaires au fonctionnement delhpital Chenevier pourront tre raliss. Parce que lasant est le plus prcieux de nos biens, nous continuerons nous battre pour sauver lhpital public.

    UNE DYNAMIQUE POUR LEMPLOI

    Le vide laiss par la fermeture du BHV au Centre com-mercial rgional est en passe dtre combl : dici lt, denouvelles enseignes dans le domaine de llectroniquemultimdia et de lquipement de la maison vont ouvrirleurs portes, avec de nombreux emplois la cl. Lesmoyens logistiques de la municipalit sont mis la disposi-tion de Ple Emploi, charg par lentreprise Boulanger-Saturn du recrutement de 119 salaris selon des mthodesinnovantes. Dautres socits commerciales et indus-trielles ont fait savoir leur intrt pour cette dmarcheappele se renouveler. La Ville accorde une grande importance toutes les initia-tives permettant laccs ou le retour lemploi. Elle accompagne les entreprises qui veulent simplanter ou sedvelopper Crteil, propose des zones dactivit attractiveset de nombreux services tels que les ppinires et htelsdentreprises, favorise les passerelles et les synergies entre lemonde conomique, les laboratoires de recherche et luni-versit. Une attention particulire est porte linsertionprofessionnelle des jeunes : des contrats qualifiants sont

    proposs sur les chantiers de rnovation urbaine desBleuets et Petit-Pr-Sablires. Ceux qui veulent selancer dans la cration dentreprise trouveront tousles conseils et soutiens utiles lors de la Journe delentrepreneuriat, qui illustre aussi cette volont derassembler toutes les nergies au service du dyna-misme conomique et de lemploi.

    UN DVELOPPEMENT RESPONSABLEET MATRIS

    Le sisme qui a frapp le Japon, ses consquences hu-maines dramatiques et laccident nuclaire qui sen estsuivi interpellent lintelligence humaine et universelle.Il y aura pour le monde un avant et un aprs Fukushima.En ces temps de dtresse et dincertitude, tout notresoutien et toute notre solidarit vont dabord aupeuple japonais dont le calme, la dignit, la cohsiondans cette terrible preuve sont une grande leon. Lmotion ne doit pas donner lieu des polmiques,encore moins une instrumentalisation politique.Mais il faudra nous pencher sur nos choix de dvelop-pement et rflchir au monde que nous voulons laisser nos enfants. Les dsastres environnemen-taux ne connaissent pas de frontires : la terre est unvillage o nous dpendons tous les uns des autres. Silrevient aux tats dassurer la matrise publique dmo-cratique et transparente des processus conomiqueset technologiques qui engagent notre avenir, chaquelu et chaque citoyen a sa part de responsabilit.Cest le message que nous portons depuis longtemps Crteil. La Ville a t parmi les premires agirpour diversifier ses sources dnergie, diminuer limpact de son activit sur lenvironnement, dans les domaines de leau, de lnergie, des dchets, desespaces verts Les actions pdagogiques proposeschaque anne loccasion de la Semaine du dvelop-pement durable sont une des nombreuses occasionsde sensibiliser tous nos concitoyens ces enjeux.

    Le bloc-notesde Laurent Cathala

    P.11ok:11 25/03/11 19:06 Page1

  • 12 VIVRE ENSEMBLE N 311

    ACTUALITSACTUALITS AC

    La menace de fermeture du centre de chirurgie cardiaque de lh-pital Henri-Mondor continue de susciter de vives inquitudes :mdecins, personnels, usagers, lus locaux se sont mobiliss de-puis le dbut de lanne pour exprimer leur indignation face cette dcision arbitraire. Plus de 20 000 personnes ont, doreset dj, sign la ptition exigeant un moratoire sur cette dci-sion, et plusieurs rassemblements se sont tenus Crteil, maisaussi Paris, devant le ministre de la Sant ou encore lAgence rgionale de sant o ont t reus, lundi 14 mars, lesparlementaires du dpartement, toutes tiquettes confondues.Cest dans ce contexte que Laurent Cathala, dput-maire deCrteil, a interrog le ministre de la Sant lors de la sance du1er mars dans le cadre des questions au gouvernement.

    Monsieur le Ministre,La loi Bachelot a introduit une comptition entre les quipes mdi-cales, les services hospitaliers et les tablissements. Les regroupe-ments dhpitaux, les fermetures de services, les suppressions depostes npargnent aucun dpartement et se traduisent par unedimi nution de la qualit et de loffre de soins.Lapproche purement comptable, qui dicte cette rorganisation de lacarte sanitaire, ne tient compte ni des besoins de la population, ni desralits locales. Largument financier nest souvent quun prtextepuisque cette logique sen prend des hpitaux et des services parfai-tement rentables et de renomme internationale.Cest le cas du service de chirurgie cardiaque du CHU Henri-Mondor, Crteil, aujourdhui menac de fermeture. La consquence inlucta-ble de ce funeste projet serait de fragiliser ce grand centre hospitalier etde mettre en pril ses fonctions universitaires et de recherche.

    Cette dcision est incohrente au regard de lide et de la vision duGrand Paris. Une nouvelle fois, le gouvernement ignore les enjeuxdu territoire et les besoins de la population de lEst parisien.Monsieur le Ministre, le Grand Paris du Prsident de la Rpubliquesarrte-t-il au priphrique en matire de sant ?Par ailleurs, cette mme logique marchande conduit lAP-HP facturer aux malades loccupation de chambres individuelles, instaurant ainsi une premire classe payante au dtriment de lhumanisation.Quand allez-vous enfin placer lgal accs aux soins pour tous aucentre de vos dcisions et de vos actions ?

    HPITAL HENRI-MONDOR

    Laurent Cathala interpelle le gouvernement

    Laurent Cathala, dput-maire, lAssemble nationale le 1er mars lors des questions au gouvernement.

    12-13:ACTU 24/03/11 17:50 Page12

  • S ACTUALITSACTUALITS

    VIVRE ENSEMBLE N 311 13

    PROJET IMMOBILIER SUR LE SITE DE CHENEVIER

    Laurent Cathala gle les droits construire sur ce primtre pour cinq ans

    Le projet de schma directeur immobilier et technique dfini par ltablissement hos-pitalier Chenevier-Mondor prvoit le transfert de la plupart des services actuels delhpital Albert-Chenevier vers lhpital Henri-Mondor. Il sagit dun programme delordre de 36 000 m de surfaces qui sinscrit dans le cadre de la rorganisation duplateau technique de Mondor. La vente des terrains de Chenevier (hors btiment rcent du service de psychiatrie et maison daccueil spcialise en cours deconstruction) participerait ainsi au financement de ce vaste programme.

    Le site de lhpital Chenevier est important puisquil occupe une surface de 123 000 men cur de ville. Considrant quil importe la Ville de Crteil de matriser lvolu-tion de ce site et dans lattente de lapprobation par la commune dun projet dam-nagement global, Laurent Cathala, dput-maire, a dcid dinterdire toutesconstructions ou installations dune superficie suprieure un certain seuil, sur leprimtre du site Albert-Chenevier, et pour une dure de cinq ans, conformment aucode de lurbanisme. Une dlibration en ce sens a t adopte par le Conseil muni-cipal, lundi 28 mars.

    Cette dcision, qui sinscrit dans le cadre de la modification du Plan local durba-nisme rendue ncessaire par la ralisation du projet de rnovation urbaine du quartierPetit-Pr-Sablires, prvoit galement que ladaptation, le changement de destina-tion, la rfection ou lextension des constructions existantes seront toutefois autori-ses sils sont ncessaires au fonctionnement de lhpital Chenevier.

    La rponse de XavierBertrand, ministre du Travail,de lEmploi et de la Sant

    Monsieur le Dput,Cest une question qui mobilise beaucoupdlus puisque votre intervention vient lasuite de celles quont faites auprs de moi,entre autres, Michel Herbillon, OlivierDosne et Marie-Anne Montchamp.La logique de ce dossier est-elle comptable etfinancire ? Certainement pas : posez laquestion Claude vin, le directeur gnralde lAgence rgionale de sant, il pourravous le certifier. Par ailleurs, ce nest pas laloi HPST, mais le SROS 3, le Schma r-gional dorganisation sanitaire, qui prvoit lepassage de quatorze dix services de chirur-gie cardiaque. Cest aussi simple que cela.Pourquoi Henri-Mondor ? Non pas, parceque cet hpital est en dehors de Paris, niparce quil est lest de Paris, mais toutsimplement parce que cest l que lactivitest la plus faible. Cest aussi simple que cela.Les chiffres ne sont pas ceux du ministre,ce ne sont pas des chiffres de droite par rap-port des chiffres de gauche, cest tout sim-plement la ralit.Ce qui est souhait, notamment par lARS,et chacun peut lentendre, cest que nousayons des centres disposant dun niveaudexpertise et dexcellence le meilleur possi-ble. Pour qui ? Pas pour les statistiques,mais pour les patients.La vraie question et jai demand Claudevin dy tre particulirement attentif, enliaison avec lAP-HP, car cest elle qui vadevoir passer de quatre trois services estcelle des complmentarits possibles.Aujourdhui, le dossier nest pas tranchdfini tivement. Cest un dossier qui, pourmoi, pose la question de laccs aux soins endehors de Paris, et donc lhpital Henri-Mondor et au Centre hospitalier intercommu-nal de Crteil. Les logiques de coopration sont,pour moi, indispensables et la question de laccs aux soins est la priorit numro un.

    12-13:ACTU 25/03/11 15:42 Page13

  • 14 VIVRE ENSEMBLE N 311

    ACTUALITSACTUALITS

    Dans un ditorial des chos en date du 23 f-vrier, monsieur Jean-Francis Pcresse dfendla position de lARS (Agence rgionale desant) sur la fermeture du service de chirurgiecardiaque de lhpital Henri-Mondor, au nomdune chirurgie salvatrice, rationalise etadapte aux contraintes budgtaires et auxvolutions mdicales de son temps.Monsieur Pcresse commet ainsi plusieursinexactitudes.La premire est de qualifier la dcision delARS de courageuse alors que son directeurse borne forcer lAP-HP fermer un de sesquatre centres de chirurgie cardiaque et r-compense le chef de service qui a fait chuterlactivit chirurgicale de Mondor en lui offrant La Piti-Salptrire le consultanat refus Mondor.

    20% des recettes de lhpitalLa seconde inexactitude est dinvoquer les arguments de bonnegestion concernant Mondor. Lhpital Henri-Mondor est actuelle-ment le CHU le plus quilibr budgtairement et son ple de car-diologie, qui comprend deux services de cardiologie, un service dechirurgie vasculaire et un service de chirurgie cardiaque, reprsente20% des recettes de lhpital et 3,6 millions deuros dexcdent en2009. La gestion de lhpital Henri-Mondor est globalement bienmeilleure que celle de la Piti-Salptrire, que ce soit pour loccupa-tion des locaux ou la performance rapporte aux moyens humains. La troisime inexactitude est de feindre de croire que la qualit dessoins est en cause dans cette affaire. Non, Monsieur Pcresse, leCHU de Mondor nest pas un petit hpital o lon opre de tempsen temps. Cest un grand CHU qui vient dtre slectionn au titredu Grand Emprunt sur trois projets de cohortes : un comme por-teur principal (Psy-Coh sur la psychiatrie) et deux comme parte-naire (Radico sur les maladies rares, Coblance sur les cancers de lavessie). Cest un grand CHU qui est porteur principal dun projetambitieux de Labex autour dun institut du vaccin VIH/VHC. Cestun grand CHU dont la cardiologie constitue la deuxime activitde cardiologie de lAssistance Publique-Hpitaux de Paris (AP-HP)par le nombre dadmissions, le premier service daccueil des in-farctus du myocarde, la premire activit de chirurgie vasculaire Enfin, les arguments avancs sur lvolution de la technique mdi-cale rvlent une ignorance certaine et au demeurant explicablepour un conomiste des rapports quentretiennent la chirurgiecardiaque et la cardiologie interventionnelle.

    Mise en commun de toutes les comptences Certes, la chirurgie cardiaque a connu des progrs considrables,en permettant notamment les pontages aortocoronaires ou lesremplacements valvulaires. Certes, la cardiologie interventionnelle

    a supplant, dans plusieurs domaines, la chirurgiecardiaque en permettant notamment le traitementdun trs grand nombre de lsions coronaires parvoie endovasculaire (angioplastie, stent) sans n-cessit douverture du thorax. Indiscutablement po-sitives pour les patients, ces volutions impliquent,nanmoins, un ncessaire adossement de la cardio-logie interventionnelle de la chirurgie cardiaque,notamment dans ses dveloppements les plus r-cents dans le traitement des atteintes valvulaires car-diaques. Les toutes rcentes recommandations de laSocit europenne de Cardiologie insistent dail-leurs sur cette notion de heart team impliquant lamise en commun de toutes les comptences mdico-chirurgicales pour optimiser les rsultats cliniquespour chaque patient pris en charge.

    Dlais dattente accrus et loignement des patientsDs lors, la fermeture du service de chirurgie cardiaque de Mondorse traduirait par une triple peine : limpossibilit doprer les patients du Val-de-Marne et de la Seine-et-Marne proximit deleur domicile avec, pour consquences, laccroissement des dlaisdattente et lloignement du patient de son environnement fami-lial ; la mise en cause de lquilibre budgtaire du CHU Mondor ;le recul de lattractivit de lensemble de la cardiologie de Mondorvis--vis des PU-PH et des jeunes cardiologues, mais aussi des g-nralistes qui prfreront orienter leurs patients vers les hpitauxoffrant toute la filire. Fermer le service de chirurgie cardiaque de lhpital Henri-Mondor etconcentrer toujours plus les moyens humains et financiers surquelques CHU intra-muros, cest dgrader encore lefficience de lAP-HP, accrotre lingalit sanitaire en le-de-France et renoncer unevision multipolaire de la mtropole, o lexcellence est partout possi-ble. Cest un choix, mais qui ne peut se prvaloir, ni des principes debonne gestion, ni de la rfrence la qualit ou au courage. Les prvisions des conomistes ont conduit, ces derniers temps, une crise conomique sans prcdent. Or, en ce qui concerne la santdes populations, et particulirement en cardiologie, les inexactitudescommises se comptent en nombre de dcs. Une analyse base surun seul chiffre, celui du nombre dinterventions lourdes par an, sansvision globale et avec des prjugs lourds lgard de la banlieue, nepeut conduire qu lerreur. Le chirurgien connat ce principe de baseet sait que, dans ce cas, la chirurgie peut tre ravageuse.

    Pr Jean-Pierre Becquemin, responsable du ple mdico-chirurgical cardiaque etvasculaire ; chef de service de chirurgie vasculaire et endocrinienne Pr Jean-Paul Couetil, chef du service de chirurgie cardiaquePr Jean-Luc Dubois-Rand, chef du service de cardiologie 1Pr Pascal Gueret, chef du service de cardiologie 2Pr Emmanuel Teiger, responsable du dpartement de cardiologie interventionnellePr Luc Hittinger, responsable de lunit fonctionnelle insuffisance cardiaque

    LETTRE DES CARDIOLOGUES DE LHPITAL HENRI-MONDOR

    Sant : quand la concentration dgrade lefficience !

    12-13:ACTU 24/03/11 17:50 Page14

  • VIVRE ENSEMBLE N 311 15

    Le dveloppement durable, com-mence derrire la porte de chacundentre nous ! Pour lexpliquer, lemontrer, le prouver, la Ville de Crteilet la Communaut dagglomration ontchoisi de proposer tous les habitants dePlaine centrale, une exposition ludique et pdagogique exceptionnelle : la Mai-son du dveloppement durable. Cette structure prendra ses quartiers Crteil, jusquau 10 avril, sur la place Salvador-Allende (face lhtel de ville). Elle seraouverte au public, chaque jour de 9h 19h, pour une visite qui devrait intressertous les publics : adultes, enfants, simplescitoyens ou professionnels.

    Faire des conomiesCette maison, dune surface de 250 m, res-titue lintrieur dun vrai logement et metlaccent sur les co-gestes ncessaires auquotidien pour prserver la plante. Un lo-gement qui ressemble au vtre, mais par-faitement quip pour faire des conomies(en matire deau et dnergie, de consom-mation, de dplacements).

    Du 1er au 10 avril, loccasion de la Semaine nationale du dveloppement durable, la Ville de Crteil, en partenariat avec Plaine

    centrale, invite petits et grands entrer dans la maison-expositioninstalle sous chapiteau, sur la place de lhtel de ville. Explications.

    Bienvenue la Maison !

    DVELOPPEMENT DURABLEVNEMENTEXPOSITION

    Des bornes interactives permettront au visiteur de tester ses connaissances.

    15-17:38-39 24/03/11 17:06 Page1

  • Un logement o chaque pice, de lentre la cuisine, en passant par le salon, lachambre ou le garage, propose de nom-breux conseils et astuces. Et qui fourmilledinformations pratiques ! Savez-vous, parexemple, que votre halogne consomme au-tant que 20 lampes basse consommation ?Que votre rfrigrateur-conglateur repr-sente, lui seul, un tiers de vos dpenseslectriques (hors chauffage) ? Quil suffitlors de la cuisson, de mettre un couverclesur une casserole pour conomiser un tiersde lnergie ? Des bornes interactives cran tactilepermettront galement au visiteur de tes-ter ses connaissances sur la consomma-tion, lhabitat, le tri des dchets. Une deces bornes les renseignera sur les possibi-lits de construire de faon cologique.

    Dcouvrir les actions localesLa Maison du dveloppement durablemettra aussi en avant toutes les actionsdes partenaires locaux. De nombreusesanimations seront organises les week-ends : la Lyonnaise des Eaux proposera unbar eaux, EDF et lAgence de lnergiedlivreront des conseils pour raliser desconomies dnergie, Sita des informationssur les dchets, etc. Dautres collectivitsou entreprises sont galement partenairesde cette manifestation : la Rgion le-de-

    France, le Conseil gnral, Crteil Habitat,la Chambre de commerce et dindustrie,Carrefour Le vendredi 1er avril aprs-midi, un Forum pour les entreprises estgalement prvu sur le thme de la mobi-lit. Pour mieux comprendre les enjeux etles projets sur le territoire, il prsenterades expriences et tmoignages illustrsavec des plans de dplacements.

    Sensibiliser les jeunesDes animations spcifiques sont aussiprvues pour les coles, les accueils deloisirs lmentaires ou encore les conseilsmunicipaux denfants, dadolescents etde jeunes (sur inscription pralable). Auchoix, une visite de la maison ou un par-cours-patrimoine sur le thme de leau(bords de Marne ou bords du lac) leur se-ront proposs.Depuis plusieurs annes, la Ville de Crteilsest engage diminuer limpact de sonactivit sur lenvironnement, dans les do-maines de leau, de lnergie, des dchets,des espaces verts. Mais la collectivit nestpas la seule pouvoir simpliquer : faceaux enjeux du dveloppement durable,chaque citoyen a sa part de responsabilit.La maison-exposition prsente Crteilest l pour rappeler aux visiteurs queleurs pratiques quotidiennes peuvent trerelies au sort de la plante !

    16 VIVRE ENSEMBLE N 311

    ACCUEIL LA MAISON-EXPOSITIONEntre libre et gratuite, du vendredi 1erau dimanche 10 avril inclus,

    y compris les samedis et dimanches,de 9h 19h sans interruption.

    Pour tout renseignement, contacter la direction du Dveloppementdurable au 01 58 43 38 50.

    Dtails des animations sur le sitewww.ville-creteil.fr

    Des conseils et astuces seront donns pour chaque pice du logement.

    15-17:38-39 24/03/11 17:06 Page2

  • VIVRE ENSEMBLE N 311 17

    EAU POTABLE : LA MOINS CHRE DES VILLES ENVIRONNANTESCrteil . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .3,94 par m3

    Saint-Maur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .4,02 par m3

    Boissy-Saint-Lger . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .4,03 par m3

    Limeil-Brvannes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .4,05 par m3

    Bonneuil-sur-Marne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .4,06 par m3

    Sucy-en-Brie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .4,26 par m3

    Valenton . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .4,54 par m3

    Villeneuve-Saint-Georges . . . . . . . . . . . . . . . . .4,66 par m3

    [Prix moyen tabli sur la consommation annuelle dun mnage de trois personnes (estime 120 m3 au 1er janvier 2010) pour lensemble de ses usagesdeau : boisson, cuisine, hygine, sanitaires, etc.]

    Le prix de leau se compose de trois parties : la production de leau potable(46%) ; la dpollution des eaux uses (37%) ; les taxes et les redevances (17%).Les performances de la dlgation de service public confie par Crteil laLyonnaise des Eaux indiquent : 99,85% de conformit pour la qualit de leau,88% des rparations de canalisation effectues en moins de 24 heures, 88% des rclamations traites sous 15 jours et une amlioration continue du rendement du rseau qui atteint 90%.

    CHAUFFAGE URBAIN : BAISSE DE 8% DE LA FACTURE DE CHAUFFAGEMalgr un hiver parmi les plus froids enregistr depuis plus de dix ans et grce au rseau multi-nergie qui couvre les besoins en chauffage et eau chaude de plus de 60 000 Cristoliens, la facture de chauffage par logement moyen sest leve, pour la saison 2009/2010, 748 TTC.Elle tait de 814 TTC la saison prcdente, soit une baisse de 8%, due la fois la baisse du prix du gaz et au raccordement de lusinedincinration au rseau urbain.

    Aujourdhui, le rseau de chauffage urbain de Crteil fait partie des dix plusimportants rseaux franais. Il est aliment par plusieurs sources dnergie : le gaz, lusine dincinration des ordures mnagres (depuis novembre 2008),un puits de gothermie et le fioul. La rpartition est la suivante : 60% viennentdu gaz, 25% de lusine dincinration, 11% du puits de gothermie, 4% du fioul.

    LA COLLECTE SLECTIVE DES DCHETS RCOMPENSELe label QualiTri a t attribu Crteil en 2009. 518 kilos de dchets parhabitant sont collects en moyenne, chaque anne. Plusieurs filires ont tmises en place pour valoriser ces dchets (vgtaux, gravats, bois, mtaux).Lincinration des dchets non recyclables permet de rcuprer de la chaleurpour le rseau de chauffage urbain.

    UNE MEILLEURE GESTION DES ESPACES VERTSLes espaces verts sont grs de faon plus naturelle et conomique avec des prairies qui ne ncessitent pas darrosage, la disparition des engrais chimiques au profit dune fertilisation organique et le choix dun fleurissementdurable favorisant la biodiversit.

    CIRCULATIONS : DES MODES DE TRANSPORTS PLUS VARIS, PLUS NOMBREUXET PLUS DOUXLe rseau de transports en commun continue de se diversifier avec le TVM, le mtro, des bus, et, bientt, le bus en site propre reliant la gare RER Crteil-Pompadour Sucy, et la future liaison du mtro express en rocadeautour de Paris. La mise en place dun rseau de pistes cyclables, de 130 vlosCristolib en libre service et, prochainement, dAutolib complte loffre de modes de dplacement doux et durables.

    CRTEIL : LES BONS CHIFFRES DU DVELOPPEMENT DURABLE

    15-17:38-39 25/03/11 15:15 Page3

  • 18 VIVRE ENSEMBLE N 311

    Imaginons : une bande sonore avec desbruits de fourchettes et un brouhahade conversations. Un serveur arrive :est-il ractif ? A-t-il le sourire ? Mmo-rise-t-il bien la commande ? Noussommes dans un restaurant fictif, recons-titu pour loccasion, o des demandeursdemploi sessayent aux mtiers debouche. Les recruteurs du Ple Emploiobservent les candidats et valuent leursaptitudes, en conditions relles. Voil quoi ressemble la mthode de recrute-ment par simulation (MRS), de plus enplus utilise par Ple Emploi pour aiderles entreprises dnicher les bons profils.Exit les sacro-saints CV et lettres de moti-vation, cette mthode permet de dtecterimmdiatement les potentiels.Mise au point au milieu des annes 1990par lANPE (qui a fusionn en 2009 aveclAssedic), cette forme de recrutement estune marque dpose par Ple Emploi.Elle permet chacun dy trouver soncompte : les entreprises, dont le secteurmanque de main-duvre ou qui cher-chent diversifier leurs profils, les candi-dats, qui ont des chances gales dedcrocher le job pourvu quils aient desaptitudes pour le mtier, et Ple Emploi,qui, de son ct, multiplie les conven-tions de partenariat avec les entrepriseslocales. Pas de CV, des tests en situationavant les entretiens, pour valuer les comp-tences, et une lutte active contre les discrimi-nations, voil comment rsumer la MRS,explique, convaincu, Xavier Desoblin, directeur du Ple Emploi de Crteil, quirecense, ce jour, 4000 demandeursdemploi. Approuve par la Haute autorit de luttecontre les discriminations et pour lgalit(Halde), la mthode a t teste de mul-tiples reprises sur la ville. La Poste, lesrestaurants McDonalds et Quick ont no-tamment fait appel au Ple Emploi deCrteil pour leur recrutement.

    Des tests de mise en situationAujourdhui, cest au tour de Saturndemboter le pas. Le magasin, filiale dugroupe Boulanger, spcialis en multim-dia, qui ouvrira ses portes en juin pro-chain au centre commercial rgionalCrteil Soleil, vient de signer un contratde partenariat avec Ple Emploi. Lobjec-tif : recruter 119 employs en CDI. Sontainsi recherchs, via la MRS, des ven-deurs(ses), des employ(e)s libre-serviceet des htes(ses) daccueil.

    Concrtement, comment, cela va-t-il sepasser ? Dans un premier temps, les de-mandeurs demploi (qui ont fait acte decandidature spontane ou qui ont tcontacts par Ple Emploi) participeront un atelier de prsentation de lentrepri-se et des postes quelle propose. Les can-didats intresss passeront ensuite destests devant un jury de Ple Emploi. Auprogramme, des exercices pratiques demise en situation. Le but est, en effet, dedtecter un potentiel, mme chez des per-sonnes qui nont pas de formation ou dexp-

    rience. Lintrt de la MRS, cest douvrir des candidats atypiques des postes quilsnauraient pas pu atteindre par la voie de recru-tement classique, prcise Xavier Desoblin.Les preuves de MRS pour Saturn ont d-but le 18 mars. Les candidats slectionnsseront ensuite prsents lentreprise, qui,aprs un entretien individuel, reste bienvidemment libre de ses choix.Dans les mois venir, il se pourrait gale-ment que le groupe industriel Tep, sp-cialis dans la propret et les servicesassocis, qui implantera son sige social

    Ple Emploi aux avanRECRUTEMENTEMPLOI

    Le Ple Emploi de Crteil dveloppe la technique du recrutement par simulation, base sur une srie de tests pratiques plutt

    que sur un curriculum vitae. Une mthode qui sduit de plus en plus dentreprises du territoire.

    Le sige de Ple Emploi avenue du Gnral-de-Gaulle.

    18-19:38-39 24/03/11 17:08 Page1

  • VIVRE ENSEMBLE N 311 19

    boulevard Jean-Baptiste-Oudry, utilise lamme mthode de recrutement pour em-baucher ses employs (agents de propret,managers de proximit et cadres).

    Des partenariats avec les structures dinsertion

    Paralllement cette mthode innovantede recrutement, le Ple Emploi de Crteila mis en place toute une srie de nou-velles offres de services publics. Parmicelles-ci, latelier CV (en individuel) ouencore la simulation dentretien avec sonconseiller emploi (simulation auparavanteffectue en groupe), afin de personnali-ser au maximum les conseils donns aux de-mandeurs demploi. Ple Emploi essaie aussi de nouer desliens troits avec les structures dinsertionet les partenaires conomiques de Crteil.Par exemple, Plaine centrale Initiative, laMission locale, la Maison dpartementaledes personnes handicapes, Cap Emploi,le service conomique de Plaine centrale,ou encore le Club dentreprises (Cecap). chaque fois, lide est toujours la mme :travailler au plus prs des besoins locaux,pour que les retombes conomiques desentreprises qui simplantent sur la villeprofitent, en priorit, aux Cristoliens. Lamme dmarche devrait aussi prvaloirpour les recrutements venir, locca-sion des chantiers de renouvellement urbain sur Crteil.

    avant-postes

    Saturn recrute : 119 emplois en CDI

    En vue de louverture prochaine de sa grande surface multimdia

    au centre commercial Crteil Soleil, Saturn recrute en CDI des

    vendeurs(ses), htes(ses) de caisse et employ(e)s libre-service.

    Les personnes intresses doivent sadresser au Ple Emploi

    de Crteil, 85, avenue du Gnral-de-Gaulle

    [par courrier avec la mention recrutement-Saturn].

    Au cours dune simulation, les candidats sont valus par les recruteurs de Ple Emploi.

    18-19:38-39 24/03/11 17:08 Page2

  • 20 VIVRE ENSEMBLE N 311

    La sant dans notre ville, tousles ges de la vie, telle est lathmatique de la deuximedition du Forum de la Santorganis par la Ville de Crteil, la MissionVille et tous ses partenaires, le samedi 30avril. Ce Forum, ouvert tous les Cristo-liens, se tiendra lhtel de ville de 11h 18h. Lobjectif de cette journe est dinfor-mer les habitants sur les dispositifs dac-cs aux soins et de promotion de la santqui existent sur la ville. Cest aussi locca-sion, pour les professionnels prsents, dese rencontrer, de mieux se connatre etdchanger. Le premier Forum organis la Maison des Arts, en dcembre 2009,avait reu prs de 350 visiteurs et mobili-s 120 professionnels et bnvoles, soitune quarantaine de structures parte-naires. Pour la plus grande satisfactiondu public venu se documenter et trouverdes rponses ses questions.

    Prparer lavenir de la santLes Cristoliens seront au cur de ldition2011 du Forum de la Sant, car les organi-sateurs les ont associs la prparation decette journe. Dans le cadre des comitsde quartier, ils ont t invits participer des groupes de travail autour de laccsaux soins, loffre de soins et la prvention.Lenjeu : prendre en compte les proccu-pations, les attentes et les propositions

    des habitants sur ces sujets, pour prparerensemble lavenir de la sant Crteil.Les rflexions et propositions issues deces ateliers seront restitues et discutesavec des lus, des professionnels de

    Crteil et un reprsentant de lAgence rgionale de sant dle-de-France, lorsdune table ronde organise en ouverturedu Forum. Des ateliers (Lalimentation,Les gestes de premiers secours), des

    SANTFORUM

    Au cur de lactualit, la sant constitue un secteur cl pour lavenir de notre socit. Pour tout savoir sur laccs aux

    soins et les dispositifs mis en place Crteil, un Forum de la Santse tiendra, le samedi 30 avril lhtel de ville. Stands dinformationcibls sur les diffrents ges de la vie sont au programme, ainsi quede nombreux ateliers, des animations et des dbats ouverts tous.

    La sant : un enjeu et un

    20-21:38-39 24/03/11 17:12 Page1

  • VIVRE ENSEMBLE N 311 21

    rencontres-dbats seront ensuite pro-gramms, ainsi que des animations desti-nes aux plus jeunes. Quant aux standsdinformation, ils runiront tous les par-tenaires de la sant regroups autour dequatre ples : sant des enfants, desjeunes, des adultes et des seniors. laclef, des informations pratiques : allaite-ment maternel, vaccination, contracep-tion, sexualit, drogues, dpistage descancers, risques du diabte Toutes lesquestions pourront tre abordes. toutge, la sant est, sans nul doute, le bien leplus prcieux.

    LE PROGRAMME

    DES ATELIERS, RENCONTRES-DBATS OUVERTS TOUSDe 11h 12h30 [salle du conseil municipal]Table ronde : Quelle Sant pour demain Crteil ? changes entre habi-tants, professionnels et lus, avec la participation de Laurent Chambaud,directeur de la Sant publique de lAgence rgionale de sant dle-de-France (sous rserve).

    De 14h30 15h30 [salle des commissions n 2]Atelier sur lalimentation par le service Prvention Sant du CCAS, le Rseau de sant Revesdiab et la Maison du diabte, de lobsit et des risques cardio-vasculaires.

    De 15h30 16h30 [salle du conseil municipal]Rencontre-dbat : Entre souffrance psychique et sant mentale, quelles rponses Crteil ? avec le Centre mdico-psychologique deCrteil, lUnafam et un mdecin gnraliste.

    De 15h30 18h [salle des commissions n 2]Initiation aux gestes de premiers secours et utilisation du dfibrillateur par le Samu 94 et lassociation Les Transmetteurs.

    De 16h45 17h45 [salle du conseil municipal]Rencontre-dbat : Les urgences et la permanence des soins avec le Centrehospitalier intercommunal de Crteil, lhpital Henri-Mondor-Samu 94, lassociation des Sami du 94.

    DES ANIMATIONS DE 14H 18HSalle des commissions n 1

    Espace Jeux Sant pour tous et animation du nouveau jeu Cest bon ! par la CristolLudo, lAssociation pour le dpistage organis des cancers du94, le service Prvention Sant du CCAS et des lves du lyce Gutenberg.

    La Maison Gante, animation sur la prvention des accidents domestiques par lInstitut de prvention des accidents domestiques (Ipad) destination desadultes, avec des objets et des meubles tels quils sont vus par un enfant de 2 ans.

    Sur la dalle de lhtel de villeBus Sant du conseil gnral : espace

    de discussions pour les jeunes sur des sujets comme lalcool, les drogues, la sexualit, lalimentation, la violence

    Parcours de simulation dalcoolmie par lassociationVoiture & Co : avec des lunettes simulant un tauxdalcoolmie, les participants effectuent un parcoursautomobile virtuel.

    DES STANDS DINFORMATIONLes nombreux partenaires de la manifestation tiendront leurs stands au rez-de-chausseet lentresol de lhtel de ville. Laccueil et lorientation du public seront assurs par les lves dune classe du lyce Gutenberg.

    et un choix de socit

    20-21:38-39 24/03/11 17:12 Page2

  • Crer son entreprise ! Pour passerdu rve la ralit, le plus simpleest de venir sinformer la Jour-ne de lentrepreneuriat. Organi-se par la CCIP Val-de-Marne (Chambrede commerce), la Chambre des mtiers etde lartisanat, le Conseil gnral et luni-versit Paris-Est Crteil avec le soutien dela Ville, cette journe sadresse aux futurscrateurs, repreneurs et dirigeants dejeunes entreprises, et a pour but de r-pondre leurs problmatiques et leursbesoins daccompagnement. Pour sa 13edition, elle se tiendra le jeudi 5 mai pro-chain, de 8h30 17h, au Palais des sports.Tous les partenaires val-de-marnais inter-venant dans la cration, la reprise dentre-prise et son dveloppement conomique yseront prsents. Soit, au total, 70 expo-sants : des professionnels pour r-pondre toutes les questions. Ils serontregroups autour de cinq thmatiques :Accompagnement, Gestion/Finance-ment, Formation/Territoire, Assurance/Fiscalit, Espace jeunes entreprises.

    Des rponses toutes les questions

    Les visiteurs pourront aussi assister auxtemps forts de la journe : cinq conf-rences et quatre ateliers programms surdes thmatiques cibles, comme le finan-cement, la fiscalit, le positionnement delentreprise sur le march, etc. Au cours

    de linauguration qui auralieu 11h, des trophes se-ront remis deux jeunes en-treprises et deux porteurs deprojets, rcemment implantsou souhaitant simplanterdans des quartiers du dpar-tement classs prioritairespar la Politique de la Ville. Chaque anne, cette manifes-tation attire un large public.Elle avait runi, lan pass,plus de 1200 visiteurs, dont 93% taientrepartis trs satisfaits. Lune des raisonsde cette russite : la possibilit de rencon-trer, en un mme lieu et sur une journe,

    tous les acteurs cls de la cration et dudveloppement de la jeune entreprise.Un gain de temps pour un maximumdinformations ! n

    22 VIVRE ENSEMBLE N 311

    CONOMIEENTREPRISE

    La Journe de lentrepreneuriat se tiendra le 5 mai au Palaisdes sports, en prsence de tous les partenaires concerns.

    Une journe pour entreprendre

    Journe de lentrepreneuriatc 70 exposantsc 5 confrences et 4 ateliers sur des thmatiquescomme :- Cration dentreprise : aides et financement- Auto-entrepreneur, pour qui ? Comment ? Et aprs ?- Financer le dveloppement de votre entreprise- Prospecter et fidliser votre clientle- Se positionner sur les marchs de demain

    Jeudi 5 mai de 8h30 17h au Palais des sportsEntre gratuiteContact visiteurs : 0820 012 112 [0,12 la minute]Programme et inscription sur www.ccip94.fr

    22:38-39 25/03/11 16:02 Page1

  • VIVRE ENSEMBLE N 311 23

    SPCIALENSEIGNEMENT Quatre lyces

    pour russirDe la classe prparatoire aux grandes coles, aux options

    scientifiques pointues, les quatre lyces de Crteil offrent aux lves des formations gnrales, spcialises

    ou professionnelles dans des conditions optimales de travail.

    23-27:38-39 25/03/11 15:18 Page1

  • 24 VIVRE ENSEMBLE N 311

    Le lyce est indniablement un moment crucial dans lavie tudiante. Sil constitue la dernire ligne droite avantle baccalaurat, il doit galement offrir des formationsspcialises ou professionnelles aux lves. Crteil, lesquatre tablissements, grs et entretenus par le Conseil rgional dle-de-France, couvrent le plus large ventail dechoix possibles dans des conditions optimales de travail. Ceslyces sont dots doutils pdagogiques permettant de conju-guer enseignement traditionnel, accs la connaissance mul-timdia ainsi qu une vie sociale et culturelle enrichissante. Lyces de proximit, ouverts sur le monde, ils prparent ainsi,chaque anne, 4700 jeunes Cristoliens aux dfis du XXIe sicle.

    VIE SCOLAIRE850 lves140 adultes pour lencadrement,

    dont 105 professeurs

    CADRE PDAGOGIQUEUn important rseau informatique avec

    450 ordinateurs, un seul environnementnumrique de travail personnalis, le cartable en ligne

    8000 m2 dquipements scientifiqueset technologiques

    Un centre de documentation bien quipUn accompagnement personnalis

    en groupes effectif trs restreint (8 10 lves) avec soutien, approfondis-sement et ouverture culturelle

    De nombreux projets scientifiques etculturels en partenariat avec la Maisondes Arts et participation au concours robotique (ancien E=m6)

    CADRE DE VIEUn terrain de quatre hectares,

    dont plus de 8000 m2 despaces vertsDes locaux lumineux et modernesUn terrain de basket et une section

    sportive de football (en partenariat aveclUS Crteil et la FFF)

    Une Maison des lycens, active et porteu-se de projets, avec caftria, foyer, coins-re-pos, voyages (Londres, Futuroscope)

    Un Club aronautique : prparation au BIA (Brevet dinitiation aronautique)

    Une Maison des parents : lieu privilgide rencontres et dchanges, ddi auxparents dlves

    Une commission mixte dlaborationdes menus pour des repas quilibrs

    DBOUCHS PROFESSIONNELSPlusieurs diplmes sont prpars, en

    maintenance industrielle, microtechniqueset lectrotechniques, afin doffrir des dbouchs varis et un accs facilit lemploi pour tous les lves

    Le lyce prpare de nombreux mtiersporteurs dans les secteurs de lingnieriedes systmes, de laronautique, de lautomobile, du ferroviaire, de lnergie, ou encore de la domotique

    LES FILIRESCAP

    Prparation et ralisation en ouvrageslectriquesBaccalaurats

    Enseignement gnral : section S, STI2D,options : nergie environnement, innovationtechnologique et co-conception, systmesdinformation et numrique

    Enseignement professionnel : maintenance,lectricit, microtechniquesBTS

    Maintenance industrielleConception et industrialisation

    en microtechniquelectrotechnique

    Licences professionnellesSystmes embarqus, systmes

    mcatroniques et co-conceptionGestion et maintenance des installations

    nergtiquesOptions

    Langues vivantes : anglais, allemand, espagnol

    Section sportive : football en partenariatavec lUS Crteil

    Option ds la seconde : sciences conomiques et sociales ou principes fondamentaux de lconomie et de la gestion, mthodes et pratiquesscientifiques, sciences de lingnieur,conception et innovation technologiques

    Lyce douard-Branly, 33, rue du Petit-Bois. Tl. : 01 43 39 34 75 - Fax. : 01 43 39 45 34 - Mail : [email protected]

    Lyce douard-Branly Un tablissement scientifique et technologique

    23-27:38-39 25/03/11 15:18 Page2

  • VIVRE ENSEMBLE N 311 25

    Avec entre 850 et 1500 lves par lyce, chaque tablissement asa spcificit. Ainsi par exemple, le lyce douard-Branly prpare de nombreux mtiers porteurs, notamment dans lessecteurs de lingnierie des systmes, de laronautique, delautomobile, du ferroviaire, de lnergie, ou encore de la do-motique. De son ct, Lon-Blum dispose dune classe prpa-ratoire aux grandes coles et multiplie les enseignements dedtermination et dexploration. Il est ainsi possible dy tudier,au choix, les bases des sciences conomiques et sociales, du ci-nma et de laudiovisuel, de lhistoire des arts, de la danse, ouencore dapprofondir la notion de patrimoine. Une belle occasion pour les lves intresss dexplorer ces divers

    domaines, pour ensuite ventuellement poursuivre dans lunede ces voies. Des dispositifs spcifiques sont par ailleurs pro-poss aux lycens en difficult. Cest le cas Lon-Blum quidispose dune unit pdagogique dintgration pour lveshandicaps, dune seconde daccueil pour lves non franco-phones et dune classe-palier voie tertiaire (STG/ES).

    Des lyces bien quipsCt langues vivantes, les tablissements proposent, l aussi,un large choix de possibilits. Outre lapprentissage tradi-tionnel de langlais, de lespagnol ou encore de lallemand(trois langues proposes dans tous les tablissements), on peut

    VIE SCOLAIRE1200 lves170 adultes pour lencadrement,

    dont 120 professeurs

    CADRE PDAGOGIQUEUn important rseau informatique avec

    200 ordinateurs connects Internet, unseul environnement numrique de travailpersonnalis, le cartable en ligne

    Une mdiathque bien quipe8 salles de classes quipes dordinateurs6 laboratoires de sciences6 tableaux numriques informatiques

    (TNI)Un laboratoire de langues Un laboratoire multimdia4 plateaux techniques santUn amphithtre avec connexion satelliteUn accompagnement personnalis en

    groupes effectif trs restreint (15 18 lves) avec soutien

    De nombreux projets scientifiques etculturels en partenariat avec la Maisondes Arts, lOpra de Paris, la Comdie-Franaise, participation au concours demathmatiques Kangourou

    CADRE DE VIEUn vaste campus de dtente et de sport

    rparti sur 10 700 m2Un grand hall daccueil et de convivialitUne caftriaOrganisation de voyages ltranger

    (Allemagne, Angleterre et Italie)

    Un accs prioritaire au gymnase Nelson-Paillou

    UN LYCE POLYVALENT PROPOSANTUN SOUTIEN PERSONNALIS

    Un lyce stimulant la russite des lves :aide personnalise, suivi individualis etentranements rguliers aux examens

    Un lyce favorisant lpanouissementpersonnel : cole ouverte, heures de viede classe et organisation rgulire de d-bats et de confrences

    LES FILIRESBaccalaurats

    Enseignement gnral : L, ES, SEnseignement technologique : STT, ST2SEnseignement professionnel : bac pro Ac-

    compagnement, soins et services la per-sonne (option Domiciles ou Structures),bac pro Services de proximit et vie locale

    Prparation aux concours paramdicauxPrparations aux diplmes

    Prparation au diplme daide-soignante(admission sur concours)

    Prparation au diplme dauxiliaire depuriculture (admission sur concours)

    Mention complmentaire daide domicileOptions

    Langues vivantes : anglais, allemand, espagnol, italien (LV3)

    Section europenne allemand

    Lyce Gutenberg, 16, rue Saussure. Tl. : 01 45 13 26 80 - Mail : [email protected]c-creteil.fr

    Lyce Gutenberg Un ple de rfrence, un lieu de vie agrable

    23-27:38-39 25/03/11 15:18 Page3

  • 26 VIVRE ENSEMBLE N 311

    aussi tudier litalien Gutenberg, et mme le portugais, lechinois et larabe Saint-Exupry. Les langues anciennes nesont pas non plus en reste, avec la possibilit dapprendre lelatin Saint-Exupry et Lon-Blum, ce dernier lyce proposant galement lapprentissage du grec. Certains lyces,enfin, disposent de sections europennes. Cest le cas Gutenberg, avec une section europenne en allemand et Lon-Blum avec une section en anglais. Trs bien quips (CDI, salles de sciences, de technologies,salles informatiques relies Internet), les lyces possdent,pour la plupart, des tableaux numriques interactifs ainsi quele cartable en ligne (notes, bulletin trimestriel, absences, ca-

    hier de textes, emploi du temps). Cet outil, de plus en plus uti-lis par la communaut ducative, est loccasion de mettre enrseau les lves, les professeurs, les chefs dtablissements,les parents et tous les acteurs de la vie scolaire pour leur per-mettre de partager les informations ncessaires chacun.

    Des projets innovantsPar ailleurs, afin damener davantage de jeunes vers lobten-tion du baccalaurat et vers une poursuite dtudes dans len-seignement suprieur, la priorit de lducation nationale, etdonc des lyces cristoliens, est la lutte contre le dcrochagescolaire. Explications de Jean-Antoine Calisti, coordinateur du

    VIE SCOLAIRE 1130 lves 150 adultes pour lencadrement,

    dont 104 professeurs

    CADRE PDAGOGIQUEUn rseau informatique pdagogiqueUn centre de documentation12 salles informatiquesConnexion au rseau Internet du CDI,

    des salles informatiques et des laboratoiresUn laboratoire de langues bien quipUn ple informatique pour les sciences

    physiques et les sciences de la vie et de la terre (salle Exao/expriences assistespar ordinateur)

    CADRE DE VIEEnsemble paysagerBords du lac de Crteil

    UN PROJET : LEXCELLENCE POUR TOUSVolont de prendre en compte

    la diversit des lves, de favoriser louverture culturelle sur le monde et de dvelopper les changes

    Une aide individualise pour unemeilleure prise en charge de chacun

    Prparer les lves aux examens de fin de deuxime cycle (devoirs sur table, examens blancs)

    Dvelopper les dispositifs pdago-giques pour des projets individualissdorientation

    LES FILIRESPost-bac

    Classe prparatoire aux grandes coles(CPGE) Lettres suprieures, optiontudes cinmatographiques et Histoiredes arts, en partenariat avec la facult deLettres (Upec)Baccalaurats

    Filires gnrales : L, ES, SEnseignement technologique :

    STG option Communication et Gestion des ressources humaines,Mercatique , Comptabilit et Finances des entreprises

    Enseignement professionnel : commerce,MRCU (Mtiers des relations la clientleet aux usagers), MSA (Mtiers des servicesadministratifs) Enseignements de dtermination et dexploration

    Sciences conomiques et socialesCinma et audiovisuelHistoire des artsducation physique et sportive,

    art danse, voile Section europenne anglaisPrincipes fondamentaux en conomie

    et gestion Littrature et socit Physique-ChimiePatrimoineArts visuelsLatin, grec [langues vivantes : anglais,

    allemand, espagnol]

    DISPOSITIFS SPCIFIQUESUne unit pdagogique dintgration pour

    lves handicaps moteur dans le cadredun partenariat avec des centres de soins

    Une seconde daccueil pour lves nonfrancophones

    Une classe-palier voie tertiaire (STG/ES)

    Lyce Lon-Blum, 5, rue Jean-Gabin - Tl. : 01 48 99 22 48 - Fax. : 01 48 99 99 80 - Mail : [email protected]

    Lyce Lon-Blum Lexcellence pour tous

    23-27:38-39 25/03/11 15:18 Page4

  • VIVRE ENSEMBLE N 311 27

    district et proviseur adjoint du lyce douard-Branly : En d-veloppant un accompagnement plus personnalis des jeunes [travailen effectifs restreints de 8 15 lves en moyenne], en adaptantleur parcours en fonction des besoins et des comptences des lves,en identifiant mieux les jeunes dcrocheurs et en leur proposantdes solutions adaptes, en les aidant construire leur projet dorien-tation, lensemble des acteurs du systme ducatif contribue am-liorer leur insertion sociale et professionnelle. Pour atteindre cesobjectifs, les quatre lyces de Crteil sengagent de faon am-bitieuse dans les rformes actuelles. Ils sont aussi porteurs de projets culturels innovants avec les diffrents partenairescristoliens. Les lyces travaillent ainsi rgulirement avec la

    Maison des Arts de Crteil, lOpra de Paris, la Comdie-Franaise, les Cinmas du Palais. Avec chacun dentre eux, etdepuis plusieurs annes maintenant, les tablissements ont sutisser des liens solides. Des liens galement nous avec lensei-gnement suprieur, notamment avec lUpec [Universit Paris-EstCrteil], le Cnam ou encore la grande cole europenne dingnieursAgroParisTech, ajoute Jean-Antoine Calisti. Et parce que lpanouissement individuel et collectif deslves passe aussi par les activits extra-scolaires, les lycescristoliens offrent de nombreux espaces de convivialit, ainsique toutes sortes dactivits sportives et culturelles. Histoirede pouvoir joindre lutile lagrable.

    VIE SCOLAIRE1500 lves 220 adultes pour lencadrement,

    dont 150 professeurs

    CADRE PDAGOGIQUEUn centre de documentation et

    dinformation, avec cinq grandes salles de travail en autonomie

    Un rseau informatique reliant les dixlaboratoires de physique et de biologie, les 23 salles informatiques, le CDI et la salle de confrence

    500 ordinateurs relis InternetUn laboratoire multimdia ultramoderne

    pour lenseignement des languesDes tableaux numriques interactifsUn amphithtre de 140 places

    CADRE DE VIEDes locaux bien quips et

    trs fonctionnelsUn ensemble paysagerUn foyer des lvesOrganisation de voyages en France et

    ltranger (Italie, Angleterre et stages deterrain Narbonne, Annecy)

    DISPOSITIFS SPCIFIQUESAccompagnement personnalis :

    soutien et/ou approfondissement pourchaque lve en fonction de ses besoins

    Prparation aux examens, durant les congs de printemps

    Prparation mdecine

    Devoir sur table chaque samedi pour les lves de terminale

    Une semaine dexamens blancs dans les conditions relles

    Dispositif passerelle pour les lvesde la voie professionnelle dsirant accder un BTS

    Tutorat partenarial avec la grande coledingnieurs AgroParisTech

    Partenariat avec lcole des Beaux-ArtsPartenariat avec la Maison des Arts Une classe horaires amnags pour

    les sportifs et les musiciens (conservatoireMarcel-Dadi)

    LES FILIRESBaccalaurats

    Enseignement gnral : L, ES, SEnseignement technologique : tertiaireEnseignement professionnel : mtiers

    des services administratifs, comptabilitet secrtariatDTS et BTS

    Imagerie mdicale et radiothrapieAssistant de managerAssistant de gestion PME-PMIManagement des units commercialesComptabilit et Gestion

    Enseignements de dtermination et optionsLangues vivantes : anglais, espagnol,

    italien, portugais, chinois, arabeLangue ancienne : latinSES (sciences conomiques et sociales)PFEG (Principes fondamentaux

    de lconomie et de la gestion)

    MPS (Mthodes et pratiques scientifiques)Littrature et socitArts visuels

    Lyce Saint-Exupry, 2-4, rue Henri-Matisse - Tl. : 01 41 94 28 28 - Fax. : 01 41 94 28 29 - Mail : [email protected]

    Lyce Saint-Exupry La volont de former et dentreprendre

    23-27:38-39 25/03/11 15:19 Page5

  • PASSAGE AU TOUT NUMRIQUE.

    MODE DEMPLOI

    tape 2Asseyez-vousconfortablementdans votre canap

    tape 3Allumez votre tlviseur.

    11

    22

    33

    tape 1Informations et liste des boutiquessur numericable.fr

    LE 8 MARS CRTEILLE 8 MARS CRTEIL

    ou passez dans votreboutique Numericable

    PASSEZ AU TOUT NUMERIQUE EST PLUS SIMPLEPASSEZ AU TOUT NUMERIQUE EST PLUS SIMPLEEN CHOIS ISSANT LEXPERT EN TV NUMERIQUEEN CHOIS ISSANT L EXPERT EN TV NUMERIQUE

    OFFRES SOUMISES CONDITIONS RSERVES AUX PARTICULIERS. DISPONIBILIT SELON ZONES GOGRAPHIQUES ET LIGIBILIT TECHNIQUE. ENGAGEMENT 1 AN. Tarifs et conditions des offres, dont dtail des chanes disponibles en HD, en boutiques ou sur numericable.frLes chanes HD sont accessibles selon zone et bouquet souscrit, ncessitent un matriel de rception et un dcodeur compatibles.NUMERICABLE, SAS au capital de 1.367.522,44 - RCS Meaux 379 229 529.

    APPELEZ VITE LE

    1055Prix dun appel local depuis un fi xe

    pub 28:Mise en page 1 16/03/11 18:27 Page1

  • Comme tous les ans, le comit des Buttes-Halage a tenu sa traditionnelle exposition les 19 et 20 mars. Les artistes du quar-

    tier, rejoints par ceux du secteur, staientdonn rendez-vous pour exposer leursuvres devant un public nombreux et cu-rieux. Si, dhabitude, lambiance dune ex-position est plutt silencieuse et feutre, auLCR, rue de Bonne, les conversations sont al-les bon train en raison du caractre de proxi-mit de la manifestation. Chaque ar tistesintressait au travail de lautre et le public,attentif, cherchait en savoir plus sur lesuvres prsentes. Car telle est bien lexposi-tion des Buttes : une manifestation culturelle

    ISupplment Vivre Ensemble

    Quart ier sLe Journal des

    Quart i er s

    Le comit de quartier sexpose

    Avril 2011

    Buttes-Halage

    Quartiers:27-30 24/03/11 17:20 Page1

  • Supplment Vivre Ensemble II

    Cte-dOr-SarrazinsBrocante dans le quartier Le dimanche 29 mai prochain, le comit de quartiersassociera la fte de la paroisse et aux por tesouver tes du centre Rebrioux pour organiser unegrande brocante. La rservation des places se ferales mercredi 4 mai, jeudi 12 mai et vendredi 20 mai,de 18h 20h, lcole des Sarrazins.

    Haut du Mont-MeslyOpration propret Le comit du Haut du Mont-Mesly organise pour la deuxime fois unematine Propret. Le but : sensibiliser les petits et les grands au res-pect de lenvironnement et au bien-tre de chacun en apprenant ou enrappelant des gestes simples. Le comit invite ainsi, le samedi 16 avril,tous les coliers, collgiens et leurs familles venir donner un coup demain pour ramasser les papiers, les canettes et autres dtritus qui pourraient joncher le quar tier. Un moment convivial et citoyen. Le ren-dez-vous est fix, place de lAbbaye, 9h30 o plusieurs groupes seront forms pour collecter les dchets. Au retour, vers 11h30, toujours, place de lAbbaye, une collation sera propose aux volontairespour les rcompenser de leurs vaillants efforts.

    Les actualits

    videmment, maisaussi un agrablemoment, chaleureuxet convivial. Jol Pes-sac, un des coprsi-dents du comit,souligne la diversitdes uvres et destechniques. Il existeune vraie pluralit,

    limage du quar tier et de sa population, remarque-t-il.Chaque artiste vient avec son histoire, ses origines et ce-la se ressent dans son travail. Et puis, cette anne, avec31 exposants, il y avait forcment beaucoup de chosesdiffrentes, de la peinture, de la sculpture, du mtal re-pouss et pas mal duvres nouvelles comme de nou-veaux venus. Cest loccasion, pour les ar tistes, de seretrouver. Ils sont heureux de pouvoir par tager leurs

    ides, lambiance est excellente. Jol Pessac a aussi un mot pour les bnvoles du comit de quartier qui en-core une fois, ont t trs bons. Ils deviennent des pros de linstallation et de lorganisation !, se flicite-t-il.

    Le Journal

    Quartiers:27-30 24/03/11 17:20 Page2

  • Supplment Vivre Ensemble III

    Secteur Ouest Videz vos placards !Les comits du secteur Ouest organisent, le dimanche 15mai de 9h 18h, une grande brocante/vide-placards. Sivous souhaitez y participer, inscrivez-vous les samedis 30 avrilet 7 mai de 14h30 17h la MPT de la Haye-aux-Moines (4, alleGeorges-Braque) ou au local de lAlral (9, rue Antoine-Lavoisier interphone association). Sance de rattrapage le mardi 10mai de 17h 19h lAlral uniquement. Les emplacements sontrservs en priorit aux habitants du secteur Ouest. Se munirdune pice didentit, dun justificatif de domicile et de 7 (enespces ou par chque lordre de Mission Ville).

    Les actualits

    Les comits de quartier simpliquentLa participation des habitants la prparation des Assisesde la Ville des 20 et 21 novembre 2010 a remport un tel

    succs que les initiatives de ce type se multiplient, cette anne. Cest ainsi que le 3 fvrier dernier, une

    confrence de rdaction ouverte aux habitants a eu lieudans le cadre dun projet ambitieux : Reporter-Citoyen.

    Cr par lcole des mtiers de linfor-mation et la TlLibre, Repor ter-Ci-toyen est une opration qui a dbuten janvier 2010 et qui va se poursuivrejusquen juin 2012. Plus de deux ansde travail pour dvelopper trois axesprincipaux : la formation des jeunesdes quar tiers populaires au journalis-me multimdia, lhbergement deleurs travaux sur des plates-formesmultimdias et la ralisation de docu-mentaires sur leurs expriences. Crteil, huit apprentis journalistes ontcommenc, depuis septembre, raliserdes sujets, visibles sur le site reportercitoyen.fr. Mais linitiative veut aller en-core plus loin en matire dimplicationlocale. Le 3 fvrier dernier, le projet afranchi une nouvelle tape avec lorga-nisation dune confrence de rdaction(la runion o lon dfinit lensembledes sujets traiter) ouver te aux habi-tants et aux membres des comits dequar tier. Lide est simple : les asso-cier la production de linformation lo-cale en les invitant venir avec leursides, leurs suggestions, leurs thmes.Bref, il sagit de savoir de quoi ils ontenvie de parler ! Cette runion a t

    trs riche, tmoigne Alain Mchineaudu comit Chenevier-Dmnitroux.Aprs une prsentation du concept parle journaliste responsable, leschanges ont t nombreux et fruc-tueux. Rsultat, une bonne dizaine dethmes ont t dfinis et des quipesmixtes, composes de jeunes repor-ters et dhabitants ont t mises enplace pour les raliser.

    DIFFUSION SUR LE WEBParmi les sujets que nous souhai-tons traiter, il y a celui de lnergie, ex-pl ique Alain Mchineau. Dans leprolongement des questions posesaux Assises de la Vil le, i l sagit dequestionner les habitants sur limpor-tance de lnergie pour eux et ce quilsattendent de la Ville sur ce sujet. Onpourra ensuite comparer les rsultatsaux conclusions des Assises. Parmiles autres ides, on note des thmesaussi divers que les relations entrele projet de mdiathque et la placedes bibliothques de proximit, le rledes ducateurs de rue, la connaissan-ce ou non des services de la villeAprs chaque confrence de rdac-

    tion, nantis de leurs sujets, les journa-listes se mettent au travail. Mmechose ici. Les dates de bouclage nesont videmment pas aussi strictesque dans la presse, mais on attenddes quipes quelles construisent dessujets de manire professionnelle. Ilsseront ensuite dif fuss via le Web.Lors de la confrence, la motivationtait b ien prsente, note Alain Mchineau. Esprons que cela seconcrtise. Quoi quil en soit, cetteaction sinscrit dans une dynamiqueplus large. mettre en lien avec lundes projets de lanne, la crationdun quar tier numrique dont lesobjectifs et les contours seront dfi-nis courant 2011. Un quar tier num-rique qui pourrait prendre dif frentesformes : espace de concer tation nu-mrique ou lieu de dif fusion, por tailde lactivit des comits, etc. Le pro-jet est encore en gestation, mais lebut est dy associer troitement leshabitants. Laction Repor ter-Citoyen est doncune premire occasion de rflchir ettravailler ensemble ce que pourraittre le contenu du quartier numrique.

    des Quartiers

    Reporter-Citoyen

    Tour de table sur le travail de chaque quipe, le 17 mars au centre Rebrioux.

    Quartiers:27-30 24/03/11 17:20 Page3

  • Supplment Vivre Ensemble IV

    des Quartiers

    ASSEMBLESGNRALES

    Ormetteau-PortLe mardi 5 avril 20h15, local du comit de quartier, 2, alle Pierre-dOlivet.MontaigutLe mardi 5 avril 20h30, au CACM, plateau dvolutionMolire.Brche-PrfectureLe jeudi 7 avril 20h30 la Maison des Associations, 1, rue Franois-Mauriac.Front-de-LacLe jeudi 5 mai, lhtel de ville,salle des commissions.Bas du Mont-MeslyLe jeudi 5 mai, au centre Kennedy,36, boulevard Kennedy.

    VISITES TECHNIQUESHabette-Coteaux-du-SudLe samedi 2 avril 10h. Rendez-vous devant le LCR de la Cte-dOr, 1, place du Clos-des-Vergers.Bas du Mont-MeslyLe samedi 9 avril 10h. Rendez-vous au centre Kennedy,36, boulevard Kennedy.Haut du Mont-MeslyVisite technique de la zone nord,le samedi 30 avril 9h30. Rendez-vous devant la Maisonde la Solidarit.

    AG

    EN

    DA

    SECTEUR EST

    Stphane Caristanrecevra les habitants du Haut du Mont-Mesly,Bas du Mont-Mesly et Habette-Coteaux-du-Sud,le jeudi 7 avril, de 17h30 19h, et sur rendez-vousauprs de son secrtariatau 01 49 56 36 19. Les permanences ont lieuau local du secteur Est, 1, rue Vuillard.

    SECTEUR SUD

    Franoise Andreaurecevra les habitants du Front-de-Lac, Ormet-teau-Port, La Source et Cte-dOr-Sarrazins, lessamedis 2 et 9 avril, de 10h 12h, le mercredi 27 avril,de 17h 19h, et sur rendez-vous auprs de son secrta-riat au 01 49 56 36 18.Local du secteur Sud, 2, alle Pierre-dOlivet.

    SECTEUR OUEST

    Soraya Cardinalrecevra les habitantsde la Croix-des-Mches,Lvrire-Haye-aux-Moines, Montaigut, Palais et Brche-Prfecture, les mercredis6, 13 et 20 avril, de 17h45 19h30 au Forum Caf, au bout de lalle Parmentier ct de la Ludothque.

    SECTEUR NORD

    Danielle Defortescurecevra les habitantsdes Buttes-Halage,Bleuets-Bordires-Pinsons, chat et Champeval, les vendredis 1er, 8, 15 et 29 avril partir de 14h30. Renseignements au01 49 56 36 33.

    SECTEUR CENTRE

    Jean-Paul Defraderecevra les habi-tants des Bords-de-Marne, CentreAncien, Chenevier-Dmnitroux et Val-de-Brie, les sa-medis 9 et 30 avril,de 10h 12h, la Maison duCombattant, placeHenri-Dunant.

    PERMANENCES DES MAIRES ADJOINTS DE SECTEUR

    Les actualits

    Le Journal des Quartiers

    Haut du Mont-Mesly

    la rencontre des habitantsLe samedi 30 avril, le comit orga-nise une visite dans le quar tier.Les membres du bureau iront larencontre des habitants pour recen-ser les problmes, leurs souhaitset leurs attentes. Vous pouvez aus-si laisser vos messages au Service

    des comits de quar tiers lhtel de ville (01 49 56 36 03/comites.quar [email protected]) ou venir le deuxime jeudi de chaque mois 18h30 la Maison de la Solidarit.

    Bleuets-Bordires-PinsonsSpectacle de rue aux Bleuets

    Les travaux de rhabilitation des Bleuets ont dmarr. La MPT les accompagne avecune srie de spectacles intitule, comme il se doit, Les Mtamorphoses, en collabora-tion avec la compagnie La Constellation. Cest la premire fois que nous proposonsdes spectacles qui ne sont pas lis un vnement, explique Kader Noui de la MPT, ravique le public ait rpondu prsent pour la premire reprsentation, le samedi 12 mars : Endrangement ou quelques variations pour une cabine tlphonique. Quelques gouttes depluie staient invites au spectacle avant quil ne dbute. Cela na pas empch les cou-rageux de tenir bon, notamment les enfants. Dautres ont prfr se pencher leur fentre. Mais, attir par lanimation, le public na cess de grossir au cours de la repr-sentation. Les cris et les rires des enfants ont scand les tribulations du comdien danset sur sa cabine. Le spectacle termin, les enfants se sont disperss et certains adultesnont pas hsit aller la rencontre du comdien-acrobate pour le fliciter.

    Quartiers:27-30 24/03/11 17:20 Page4

  • Toute jeune elle nexiste quedepuis juillet dernier maisfort ambitieuse, lassociationCur des Mains, en partici-pant la fte de Nol du secteur Sud, sest im-

    plique rapidement dans le tissu associatif local. Pour OlivierPioger, son prsident, le bon accueil ne sest pas fait attendre :Les enfants et leurs familles taient curieux de dcouvrir la languedes signes travers un conte bilingue, cest--dire parl et traduit si-multanment en langue des signes franaise. Ils taient trs attentifs lexpression des mains et du corps. Mais lassociation voit plusloin et fourmille dides : elle veut crer et dvelopper un espacede rencontres et dchanges bilingues en mettant en place desactivits ouvertes tous. Par ce biais, nous souhaitons offrir unemeilleure connaissance du monde du silence, souligne Olivier Pioger.Dans un premier temps, lobjectif est de faire en sorte que les per-sonnes nes sourdes puissent partager et communiquer dans la languedes signes, base sur une communication visuelle et gestuelle.

    Rompre lisolement et la mconnaissanceCette initiative est de bon augure car il existe peu dassociationsde ce type, tant en France quen rgion parisienne. loriginede cette association, Panata Mhl, une jeune Cristolienne sour-de, mre de deux enfants entendants. Passionne par les

    changes culturels, elle a souhait que des portes souvrententre sourds et entendants et que des rencontres aient lieu pourrompre lisolement et la mconnaissance. Les sourds ont trs peudactivits culturelles ou de structures pour exprimer leur crativit,prcise Panata Mhl. Cest pour y remdier que lassociation at cre. Elle compte proposer des activits manuelles et cultu-relles ainsi que des moments de sensibilisation la langue dessignes. Nous souhaitons croiser nos activits avec celles dautres as-sociations de la ville, intervenir dans les coles et organiser des vne-ments festifs. Les enfants sourds ont besoin dactivit