Formes urbaines :

  • View
    219

  • Download
    2

Embed Size (px)

Text of Formes urbaines :

  • Philippe Panerai Jean Castex

    Jean-Charles Depaule

    Formes urbaines :

    de llot la barre

    ditions Parenthses

    w

    ww.e

    ditio

    nspa

    rent

    hese

    s.com

    /Pan

    erai

    ,Cas

    tex,

    Dep

    aule

    Fo

    rmes

    urb

    aine

    s,d

    ell

    ot

    lab

    arre

    /ISBN2-86364-602-8

  • for

    mes

    ur

    ba

    ines

    : d

    e l

    lo

    t

    la

    ba

    rr

    e

    Prface

    Prsenter ce livre plusieurs annes aprs sa premire rdaction permet de sen approcher avec la tranquillit qui vite au critique le risque de ler-reur car le passage du temps a dcid, en grande partie, des valeurs et des possibili-ts contenues dans ses pages.

    Durant ces annes, ltude renouvele et insistante de la forme construite des villes a permis dprouver lefficacit de la mthode morphologique. Celle-ci sattache prsenter les parties de ville comme les pices dun puzzle multiples facettes charges la fois de sens partiels et de rfrences quasi univer-selles. Les travaux des coles de Venise et de Milan, de Genve et de Bruxelles, ou ceux du laboratoire durbanisme de Barcelone, ont diffus une faon de voir la ville qui tablit des liens chaque fois plus solides entre la forme de la ville et larchi-tecture. Vision architecturalo-gographique, nouvelle par son ampleur mais dont les origines profondes font rfrence travers A. Rossi et C. Aymonino M. Halbwachs, S. Muratori et aussi aux Allemands du dbut du sicle, vritables pres spirituels des tudes urbaines.

    Fort heureusement, en mme temps que lvolution de la discus-sion, un courant profond est venu secouer larchitecture franaise. mi-chemin entre le structuralisme cyclopen de ses sociologues et la rflexion humaniste dune histoire et dune gographie toujours trs bien assimile est ne Versailles, lcole darchitecture, une ligne de recherche sur le cadastre urbain, la fois encyclop-dique dans son approche et minutieuse et varie dans la thmatique.

    Jusquici lurbanisme franais moderne tait associ par tout spectateur extrieur aux bauches grossires des schmas directeurs, du plan masse et des axes de croissance, faisant toujours dvier le traitement de tout projet despace vers une dimension abstraite et imprcise o la prtention synthtique tait souvent traduite de manire simpliste avec des feutres de couleur et grands gestes, excu-ts plus avec le bras quavec la main, plus sur les tableaux des runions municipales que sur les tables dessin des professionnels.

    Il tait trs important que dans ce contexte surgisse une passion pour retrouver la mesure et la rigueur, la ville articule et fragmentaire. Son contenu polmique est vident et cest ce qui fait peut-tre quelle a jailli avec une telle inten-sit qui incluait la persuasion et lorgueil comme fer de lance.

    w

    ww.e

    ditio

    nspa

    rent

    hese

    s.com

    /Pan

    erai

    ,Cas

    tex,

    Dep

    aule

    Fo

    rmes

    urb

    aine

    s,d

    ell

    ot

    lab

    arre

    /ISBN2-86364-602-8

  • 6

    Les travaux dAntoine Grumbach et de Jean-Louis Cohen sur Paris, ceux de Jean Castex sur la ville de Versailles, le travail de Bernard Huet dans LArchitecture dAujourdhui pendant les annes hroques et les analyses de Philippe Boudon sur la syntaxe spatiale de la ville de Richelieu, les thses de Bruno Fortier sur la cartographie ou celles de Alain Borie sur le parcellaire comme forme crative, les travaux de David Mangin et Philippe Panerai sur les techniques de dcoupage sont dexcellents exemples de la nouvelle image de lurbanisme franais. Jusque-l, ce dernier apparaissait seulement travers les excs des grands ensembles et des villes nouvelles, ou sclros dans les approches bureaucratiques que publiait la revue Urbanisme.

    Le travail de Philippe Panerai apparat ici peut-tre comme la clef de vote de cette dmarche. Dans lments danalyse urbaine 1 il avanait les questions mthodologiques adoptes dans la vision du tissu urbain comme objet dtude, centre thorique du nouveau dbat. Mais cest surtout Formes urbaines: de llot la barre, la pice matresse qui dveloppe tout le message dune architecture de la ville dfendue comme architecture de chacune de ses parties.

    Panerai a crit son texte pour que la vision architecturale ne se limite pas la ville dans ses moments exceptionnels, aux monuments ou aux uvres singulires mais prenne pleinement en compte le traitement des valeurs esthtiques, thoriques et culturelles des tissus construits dans leur globalit, l o la vie des villes a eu une expression des plus compltes et aussi o les architectures ordinaires se sont matrialises dans toute leur richesse, constituant la forme permanente mais toujours variable de la ville historique.

    Les tudes de morphologie urbaine ont suppos en particulier une rupture dfinitive avec lorientation fonctionnaliste qui ramenait toujours aux systmes de transport ou au zoning des activits, celle du projet et de la connaissance de la forme urbaine. Face cela, lapprciation de la construction architecturale de la ville, de lordre parcellaire, des constantes typologiques de la configuration urbaine et de lintrt de celles-ci comme lments de composition de lagrgat urbain total offre dautres bases pour une ide de lurbanisme radicalement alternative.

    Dans ce sens, le texte de Panerai constitue un rsum trs clair dans lequel cette vision de la ville depuis larchitecture est prsente avec limpidit. Sa grande force rside, en majeure partie, dans la russite de lexpos qui consiste revoir un sicle dintervention urbanistique en lexaminant travers cinq exemples paradigmatiques.

    Sgrainant dune faon brillante comme dans une histoire enchane mais aussi comme une dmonstration didactique, les cinq exemples rv-lent et expliquent les modles architecturaux et dusage avec lesquels ont t

    1 lments danalyse urbaine,Bruxelles,ArchivesdArchitecturemoderne,1980;nouvelleditionentirementrefondue:Analyse urbaine,Marseille,Parenthses,collectionEupalinos,1997.

    w

    ww.e

    ditio

    nspa

    rent

    hese

    s.com

    /Pan

    erai

    ,Cas

    tex,

    Dep

    aule

    Fo

    rmes

    urb

    aine

    s,d

    ell

    ot

    lab

    arre

    /ISBN2-86364-602-8

  • 7

    projetes les oprations de ville depuis un sicle. De llot ferm haussmannien aux groupements unifamiliaux des cits-jardins britanniques et aux groupements rsi-dentiels hollandais dans les annes des municipalits socialistes (1913-1934) comme preuves dun ordre ddification troitement li la forme urbaine travers le parcellaire, la rue, les cours, les formes de lusage. Ensuite les quartiers de Francfort et la Cit radieuse comme dbut de la grande barre et explosion du tissu urbain vers lautonomie de lobjet construit brisent toute rfrence au substrat planimtrique de la ville dtruisant la continuit avec les espaces lmentaires de celle-ci, quils soient de type public (rues, ordonnancements) ou de type priv (cours, jardins, rez-de-chausse commerciaux, angles aux usages mls).

    Le livre devient ainsi, par un hasard heureux, une vraie histoire de lurbanisme du xxe sicle parcourant lchelle des oprations les plus signi-ficatives et peut-tre aussi les plus singulires dans leurs villes : Paris, Londres, Amsterdam, Francfort. Cest un excellent panorama qui par ses choix constitue en soi une leon thorique et une option polmique.

    Cette dimension polmique du livre qui est sans doute une valeur qui sajoute son grand intrt en tant qutude analytique est en revanche celle qui dix ans aprs reste circonstancielle. Panerai crit un texte au moment de la dnoncia-tion la plus dure des dsastres de lurbanisme nocapitaliste en Europe, au moment o la dgradation des principes thoriques de la ville fonctionnelle (les modles du ciam et de la Charte dAthnes, les lois de lurbanisme de zoning) prenait massive-ment corps dans les priphries les plus inhospitalires, les plus laides et les plus indiffrencies de tous les temps.

    La reconnaissance architecturale des tissus urbains et des valeurs durbanit dont ils tmoignent quand la relation entre dcoupage du sol et dification se dessine selon des espaces communs bien dfinis (par alignement de faades, typologies homognes, hirarchies symboliques) sont des armes thoriques que le texte utilise contre le schmatisme de lurbanisme fonctionnel et plus direc-tement contre les propositions de LeCorbusier. La bataille idologique sorganise en une caricature des deux extrmes de la chane: de llot la barre, o la barre ouverte, indpendante du sol, objet qui ne se combine qu lui-mme servira danti-thse la bonne ville continue forme de rues et de places.

    Il faut considrer ces arguments, non seulement dans le contexte temporel de la juste polmique o ils apparaissent mais aussi par-dessus tout dans celui de la dimension dchelle propre au livre. La forme de la ville se dfinit en grande partie cest certain lchelle de ses projets cohrents comme frag-ments unitaires. Mais cela nexclut pas dautres relations formelles qui, bases sur la rptition quantitative propre de lespace moderne, identifient les objets urbains, les difices comme matire dinvention ncessaire. Les grandes continuits mtropoli-taines pressenties par Ludwig Hilberseimer et LeCorbusier, thorises par Bruno Taut et par Martin Wagner tentaient prcisment de rsoudre limpossibilit de la

    w

    ww.e

    ditio

    nspa

    rent

    hese

    s.com

    /Pan

    erai

    ,Cas

    tex,

    Dep

    aule

    Fo

    rmes

    urb

    aine

    s,d

    ell

    ot

    lab

    arre

    /ISBN2-86364-602-8

  • 8

    2 Formas urbanas: de la manzana al bloque,Barcelone,GustavoGili,Arquitectura/Perspectivas,1986.

    rptition de trames conven