Click here to load reader

Candide, Voltaire L’incipit 1. Début du chapitre 1 jusqu’à ... · PDF fileVoltaire Candide Chapitre 6 L’auto-da-fé Lecture analytique 2 L’auto-da-fé : cérémonie au cours

  • View
    244

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Candide, Voltaire L’incipit 1. Début du chapitre 1 jusqu’à ... ·...

  • Candide, Voltaire

    Lincipit

    1. Dbut du chapitre 1 jusqu bonne possibles

    Qui ? Caractristiques des personnages, ordre dapparition, nombre de ligne, consacr

    chaque personnage

    Candide : Jeune garon, portrait physique : jugement assez droit, lesprit le plus simple, fils de

    la sur du baron et dun bon et honnte gentilhomme du voisinage, Candide

    coutait les leons avec bonne fois de son ge et de son caractre

    Caractristique positive : jeune, srieux, doux, innocents, et simple, il sagit du

    personnage le plus important.

    11 lignes

    Baron : Thunder-ten-tronckh, le plus puissant seigneur de Westphalie, grand chteau, il ne

    travaille pas, il chasse et raconte des histoires, orgueilleux.

    2 lignes

    Baronne : elle pse environ 350 livres (175kg), grande considration, respectable, femme au

    foyer.

    4 lignes

    Cungonde : La fille de M. et Me Baron de Thunder-ten-tronckh, 17 ans, haute en couleur,

    fraiche et grosse, apptissante, portrait physique uniquement.

    3 lignes

    Pangloss : oracle de la maison, prcepteur, enseigne la mtaphysico-thlogo-cosmolo-

    nogologie.

    7 lignes

    Le fils : il est le fils de M. et Me Baron de Thunder-ten-tronckh, digne de son pre,

    pas de personnalit, comme sont pre

    Les personnages les plus important : Pangloss et Candide, portrait sommaire avec beaucoup de dtail

    Quoi ? Situation initiale, beaucoup dlments descriptifs, formuler quelque hypothse, sur

    la suite de lhistoire

    La vie habituelle dune famille noble de Westphalie,

    Absence de problmes, des occupations futiles (un paradis terrestre)

    Hypothse : Quest-ce qui viendra bouleverser cette harmonie, cette vie sans problme ?

    Comment sexplique la place centrale accorde Candide ? (jeune, un enfant

    illgitime) ?

    Le personnage de Cungonde : ressemble t-il un aliment sera-t-elle

    consomm ?

    Quand ?

    Texte ancien du 17e / 18

    e sicle,

  • Voltaire, auteur du 18e

    Milieu social : la noblesse

    La prsence dun prcepteur

    Limportance de larbre gnalogique

    La msalliance, la problmatique des enfants illgitimes

    O ?

    En Westphalie, province Allemande

    A la campagne, loigne de toutes civilisations

    Un beau chteau avec portes et fentres, grande salle orne dune tapisserie

    Comment ?

    2. Le dbut dun conte philosophique (comment ? = genre)

    a. Un conte

    - Un texte narratif o Temps des verbes : pass simple + imparfait o Repre s spatiaux temporel o Verbe daction o Prsence dun narrateur qui ce manifeste la 1er personne o Possibilit : passage de discours

    Faisant des contes , discours narrativis Loracle de la maison , coutait ces leons

    o Prsence dlment descriptif Un conte il y avait Le cadre, un chteau Le choix dune rgion lointaine (foret), peu peupl Une famille / une vie sans problme

    b. Un conte philosophique qui fait passer des critiques

    - la critique de lenseignement, o manque de srieux, des connaissances discutables o Pangloss (tout + paroles : il est extrmement bavard), il parle pour le plaisir de parl,

    il enseigne des vidences (lironie, admirablement)

    - la critique de la noblesse ; o le chteau : il avait des portes et des fentres. La rputation du barrons fond sur un

    titre diffrent de celui de sa personnalit

    - la critique de lorgueil - le nom du barrons : Thunder-ten-Tronckh, un nom qui voque le contraire de la douceur,

    sonorit dure (allitration en TD) : thuder : orage, tempte, bruyant, impressionnant, bizarre.

    - la critique des actions des nobles o abandon des enfants illgitimes n or mariage

    - la critique de la msalliance : o limportance de prouver son appartenance la mme classe sociale et justifier son

    nom et son ascendance

    - la critique de la philosophie de loptimisme (une allusion), o philosophe allemand Leibniz tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes .

  • Voltaire Candide Chapitre 6 Lauto-da-f Lecture analytique 2

    Lauto-da-f : crmonie au cours de laquelle les hrtiques condamns par

    linquisition tait invit faire acte de fois ; si ils refusaient, il tait excuts.

    Linquisition : organisme juridique de lglise charge de rprimer lhrsie, cest-

    -dire toute forme de doctrine ou dexpression contraire au catholicisme

    Un passage de trois paragraphe : correspondant trois partie, et a un ordre chronologique 1er paragraphe : On nous expose les circonstances, on nous donne les lieux, le temps, la

    situation, ncessit dorganis un auto-da-f . 2eme paragraphe : Le droulement de la crmonie, le rappel des motifs darrestation, la

    crmonie, le rsultat de la crmonie : un nouveau tremblement de terre

    3eme paragraphe : Les ractions de Candide : son dsarrois, des paroles rapportes au style

    direct. Une mise en scne, le rythme rapide des actions, un spectacle pittoresque, une prsentation subjective (ironie). Le schma narratif : Verbe daction, repre spatio-temporel, pass simple et

    imparfait, passage de discourt direct, (narrativis), lment descriptif.

    Le narrateur est interne voir mme omniscient dans les paragraphes 1 et 2. Critique de linquisition : la superstition linjustice des victimes innocentes

    lintolrance religieuse le caractre spectaculaire intolrance religieuse la navet des gens la violence.

    Exemple q6 : oxymore : les sage, un bel auto-da-f Antiphrase : un moyen plus efficace Hyperbole : petit feu Ligne 2 : ironie Ligne 4 : oxymore Ligne 7 : ironie hyperbole Lignes 13 14 : paralllisme Lignes 15 17 : ironie, oefmisme, priphrase Lignes 31 32 : numration Lignes 35 36 : apostrophe Lignes 37 38 : hyperbole, priphrase Lignes 39 : apostrophe, priphrase, hyperbole

  • Lignes 35 39 : apostrophe, priphrase, hyperbole Lauteur insiste sur les raction de Candide pour montr que Candide est toujours naf, montrer une trs maigre volution. Lintrt pour le lecteur du passage de lauto-da-f est de faire sourire le lecteur, critiqu linquisition : le dbut du rcit dapprentissage, une exprience de plus pour Candide.

  • Lecture analytique 4,

    Voltaire, Candide, La fin du rcit

    1. Cest la fin du rcit

    Au dbut, tout allait bien au chteau de Thunder-ten-Tronckh, puis Candide se fait chass du

    chteau, pour avoir embrass Cungonde. Candide visite plusieurs pays comme la hollande, la

    Portugal Amrique du Sud, la France, lAngleterre, lItalie, puis pour finir la Turquie.

    A la fin de tout ceci il a retrouv Cungonde et Pangloss et habite dans une mtairie en Turquie

    2. Le discours du turc

    Le travail loigne de nous le vice, le besoin

    Le travail procure un bonheur simple mais sur

    3. Chapitre 26 les 6 rois avec qui Candide a eu lhonneur de souper

    Ce sont tous des anciens rois qui ne la sont plus et qui vont passer le carnaval Venise

    Si rois qui ont perdus leurs tats, ils sont prsent comme des marionnettes du destin

    4. Martin

    Vieux savent malheureux, qui accompagne Candide depuis sont dpart dAmrique du sud

    - Il contribue lducation de candide, il est malheureux et pessimiste. - Contrairement Pangloss : au meilleur des mondes, il oppose le pire des mondes

    possible

    5. Paquette

    Une fille trs jolie, elle connat Pangloss, elle est recueillit par un mdecin, elle fut battue, mit

    en prison

    Ancienne matresse de Pangloss, elle est devenue une prostitue

    6. Le frre Girophl chapitre 24

    Il est moine, il a t forc de le devenir, pour laissez lhritage son ain, il na aucune vocation

    pour devenir moine.

    7. Point commun, la diffrence

    Points commun en les 2 paragraphes Diffrence entre les deux paragraphes

    Mme personnage

    2 passages narratifs

    Structure parallle (rcit et discours interrompue

    par Candide)

    La mme phrase, il faut cultiver son jardin

    Candide a, dernier mot, dans le 2e paragraphe

    1er

    paragraphe : dur : quelques minutes

    2e paragraphe : dur : plusieurs mois / anne

    Thme et tonalit : la mort, fragilit, travail,

    action du destin

    Dialogue action

    8. Le discours de Pangloss

  • Le thme de son discours est : le danger dtre important, comme tous les rois assasins, fragilit

    des grandeurs humaines.

    Un raisonnement logique pas convaincant

    Enumration des grands rois de lhistoire ayant fini misrablement

    Montrez que Pangloss na pas volu, il na pas compris le discours du derviche (il faut ce taire

    quand on ne sait pas), ce qui permet alors Candide dexprim sa maturit, en le contredisant.

    Fonction de ce discours,

    - De confort ce qua dit Martin, - Ordre chronologique, le roi de la Bible, lantiquit grco-romaine, lpoque

    moderne

    - Connecteur logique, mais une fausse logique, le plaisir de parler une mcanique verbale, linutilit dun discours qui pourrait dur linfini (point de suspension)

    9. Caractristique de la socit fonde sur Candide

    - Le travail est important - Relative indpendance - Chacun mais sa spcialit au service du groupe - Une organisation qui doit tre mise en place, qui demande des efforts - Laction et la rflexion - Le petit groupe la mtaphore de la socit entire, rgle essentiel, chacun peut

    trouver sa place en fonction de ces capacits

    10. Les manifestations de la maturit de Candide

    - 1er phrase : profondes rflexions - Candide interrompt Pangloss - Je sais ; une connaissance fond sur une exprience vcu - Il faut Candide est sur de lui - Ton calme et assur (voix avec ton calme et assur)

    11. Peut-on parl dvolu

Search related