of 31/31
Section des Unités de recherche Rapport de l’AERES sur l’unité : Institut de Recherche Mathématique de Rennes sous tutelle des établissements et organismes : Université Rennes 1 Université Rennes 2 ENS Cachan Bretagne INSA de Rennes CNRS Novembre 2010

Rapport de l’AERES sur l’unité : sous tutelle des ...€¦ · o Géométrie : Géométrie algébrique ; Géométrie algébrique réelle, Calcul formel et Cryptographie ; Géométrie

  • View
    218

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Rapport de l’AERES sur l’unité : sous tutelle des ...€¦ · o Géométrie : Géométrie...

  • Section des Units de recherche

    Rapport de lAERES sur lunit : Institut de Recherche Mathmatique de Rennes

    sous tutelle des tablissements et organismes : Universit Rennes 1

    Universit Rennes 2

    ENS Cachan Bretagne

    INSA de Rennes

    CNRS

    Novembre 2010

  • Section des Units de recherche

    Rapport de lAERES sur lunit : Institut de Recherche Mathmatique de Rennes sous tutelle des tablissements et organismes : Universit Rennes 1 Universit Rennes 2 ENS Cachan Bretagne INSA de Rennes CNRS

    Novembre 2010

  • Unit Nom de l'unit : Institut de Recherche Mathmatique de Rennes

    N si renouvellement : UMR CNRS 6625

    Nom du directeur : M. Flix ULMER (Porteur : M. Bachir BEKKA)

    Membres du comit d'experts Prsident : M. Damien GABORIAU, ENS de Lyon

    Experts : M. Grard BIAU, Universit Paris Pierre et Marie Curie

    M. Michel BOILEAU, Universit de Toulouse 1, au titre du CoNRS

    M. Ansgar JUENGEL, Vienna University of Technology, Autriche

    Mme Isabelle MARIAGE, CNRS

    M. Frank MERLE, Universit de Cergy-Pontoise, au titre du CNU

    M. Alexei SKOROBOGATOV, Imperial College of London, Royaume-Uni

    M. Denis TALAY, INRIA Sophia Antipolis

    Reprsentants prsents lors de la visite Dlgu scientifique reprsentant de l'AERES : M. Christian LE MERDY

    Reprsentant(s) des tablissements et organismes tutelles de l'unit : M. Claude LABIT, Universit Rennes 1

    M. Alain ABELHAUSER, Universit Rennes 2

    M. Patrice QUINTON, ENS Cachan Bretagne

    M. Alain JIGOREL, INSA de Rennes

    M. Guy METIVIER, CNRS

    3

  • Rapport

    1 Introduction

    Date et droulement de la visite :

    La visite sest droule les 18 et 19 novembre 2010. Le comit dexperts au complet a assist une prsentation du laboratoire et du projet puis trois exposs scientifiques courts et a effectu une visite des locaux (principalement la bibliothque). Ensuite, toujours au complet, le comit a rencontr chacune des quipes, les personnels ITA et IATOS, les doctorants, le conseil de laboratoire et enfin les tutelles.

    Historique et localisation gographique de lunit et description synthtique de son domaine et de ses activits :

    Lunit regroupe pratiquement lensemble des acteurs de la recherche mathmatique de Rennes depuis quelle a intgr en 2006 les statisticiens de la place. Elle dpend de ce fait de 5 tutelles et est lie par convention 3 autres tablissements locaux.

    Equipe de Direction :

    Le directeur est M. Flix ULMER.

    Effectifs de lunit (sur la base du dossier dpos lAERES) :

    Dans

    le bilan

    Dans le

    projet N1 : Nombre denseignants-chercheurs (cf. Formulaire 2.1 du dossier de lunit) 98 106

    N2 : Nombre de chercheurs des EPST ou EPIC (cf. Formulaire 2.3 du dossier de lunit) 16 15

    N3 : Nombre dautres enseignants-chercheurs et chercheurs (cf. Formulaires 2.2 et 2.4 du dossier de lunit) 11 11

    N4 : Nombre dingnieurs, techniciens et de personnels administratifs titulaires (cf. Formulaire 2.5 du dossier de lunit) 16 16

    N5 : Nombre dingnieurs, techniciens et de personnels administratifs non titulaires (cf. Formulaire 2.6 du dossier de lunit)

    0

    N6 : Nombre de doctorants (cf. Formulaire 2.8 du dossier de lunit) 70

    N7 : Nombre de personnes habilites diriger des recherches ou assimiles 73 74

    4

  • 2 Apprciation sur lunit

    Avis global sur lunit :

    L'IRMAR est un laboratoire de premier plan, avec une production scientifique remarquable et un rayonnement international incontestable. Il regroupe les mathmatiques rennaises et couvre un large spectre. L'ambiance de travail y est trs bonne. Il est trs bien insr dans le tissu acadmique et son offre de formation doctorale est de premire qualit. La politique de recrutement est rigoureuse et excellente. L'unit a su se rajeunir et attirer d'excellents jeunes chercheurs. L'opration de regroupement/montage d'une quipe de statistique est russie.

    Points forts et opportunits :

    o Le niveau de la recherche est excellent et le laboratoire entretient des liens nationaux et internationaux nombreux et riches.

    o Latmosphre scientifique et le dynamisme de lunit sont remarquables.

    o LIRMAR prte une attention toute particulire la formation des jeunes chercheurs. Il en est de mme pour laccueil fait aux recruts rcents, leur permettant de sintgrer rapidement et dchanger les savoirs.

    o La bibliothque est remarquable.

    Points amliorer et risques :

    o Il conviendrait de prciser ou de formaliser le processus de choix stratgiques de lunit.

    o Il faudrait veiller dvelopper des collaborations entre l'quipe de mcanique et d'autres quipes de lunit, en premier lieu celle d'analyse numrique. Par ailleurs, nous recommandons l'quipe de Mcanique d'intensifier ses contacts internationaux pour augmenter sa visibilit.

    o La fragmentation de la gestion des moyens propres, tutelle par tutelle, ne permet pas la direction de l'IRMAR de disposer dune gestion autonome et complte de ses crdits.

    Recommandations :

    o Il sera ncessaire de trouver les outils permettant dassurer la prennit du fonctionnement de la bibliothque.

    o Il faudra trouver, en concertation avec les tutelles, le moyen de prenniser le systme d'invitations de visiteurs trangers.

    o LIRMAR devrait profiter de ses diffrentes tutelles pour dvelopper les interactions avec les entreprises et les recherches interdisciplinaires.

    o Le laboratoire devra veiller prenniser l'unit de l'quipe de statistique.

    o L'IRMAR ne devra pas s'interdire de recomposer ses quipes pour rendre plus lisible sa politique scientifique et favoriser le dveloppement de nouvelles thmatiques.

    o LIRMAR est vivement encourage poursuivre sa politique de recrutements rsolument tourne vers l'extrieur.

    5

  • Donnes de production :

    (cf. http://www.aeres-evaluation.fr/IMG/pdf/Criteres_Identification_Ensgts-Chercheurs.pdf)

    A1 : Nombre de produisants parmi les chercheurs et enseignants chercheurs rfrencs en N1 et N2 dans la colonne projet 112

    A2 : Nombre de produisants parmi les autres personnels rfrencs en N3, N4 et N5 dans la colonne projet 10

    A3 : Taux de produisants de lunit [A1/ (N1+N2)] 0,93

    A4 : Nombre dHDR soutenues (Juillet 06/Juin 10) 12

    A5 : Nombre de thses soutenues (Juillet 06/Juin 10) 45

    3 Apprciations dtailles :

    L'IRMAR regroupe l'ensemble des acteurs de la recherche mathmatique de Rennes soit environ 225 personnes (46 PR, 52 MCF, 6 DR, 10 CR, 4 chercheurs de la DGA, 2 EC contractuels, 16 IATOS et ITA (10,2 en quivalent temps-plein), 5 PR mrites, 13 ATER et Post-doc, 70 doctorants). Le laboratoire est structur en neuf quipes, organises en 3 ples :

    o Alatoire : Processus stochastiques ; Statistique ; Thorie ergodique ;

    o Analyse : Analyse numrique ; quations aux drives partielles ; Mcanique ;

    o Gomtrie : Gomtrie algbrique ; Gomtrie algbrique relle, Calcul formel et Cryptographie ; Gomtrie analytique.

    Il couvre ainsi une trs large part du champ mathmatique.

    Les tutelles de l'IRMAR sont nombreuses. ct de luniversit Rennes I (UR1), de loin la plus importante en nombre de personnel, lINSA et lantenne de lENS Cachan en Bretagne dj partenaires depuis plusieurs annes et du CNRS, le laboratoire a aussi luniversit de Rennes 2 (UR2) comme tutelle et est li par convention avec Agrocampus (ceci est venu avec le regroupement des statistiques rennaises) et avec la DGA matrise de l'information (qui a accompagne la cration d'une composante cryptographie). Par ailleurs, une convention est en prparation avec l'ENSAI (dont les statisticiens sont membres du labo titre individuel) et l'IRMAR hberge une quipe projet INRIA. Cette multiplicit de tutelles et d'tablissements partenaires constitue une richesse et a des consquences sur son fonctionnement quotidien.

    L'IRMAR figure parmi les meilleurs laboratoires de mathmatique en France et en Europe.

    Lensemble des quipes est de trs bon niveau. Certaines atteignent mme un niveau scientifique excellent, avec un rayonnement international remarquable, notamment Processus stochastiques, Thorie ergodique, Analyse numrique, quations aux drives partielles, Gomtrie algbrique et Gomtrie analytique.

    6

  • Apprciation sur la qualit scientifique et la production :

    La production de rsultats scientifiques de grande qualit, publis dans les meilleurs journaux internationaux, est trs importante dans chaque quipe. On relve plusieurs monographies qui sont dj des ouvrages de rfrence dans leurs domaines.

    Les thmes de recherche couvrent largement le champ disciplinaire, bien souvent la pointe de la recherche actuelle ou dans des thmatiques trs riches ou encore l'intersection de plusieurs domaines. Les recrutements rcents ont t effectus, dans les diffrents ples, dans des domaines de recherche trs actifs.

    La formation doctorale est remarquable et dans l'ensemble bien rpartie entre les diffrentes quipes. On compte 45 thses soutenues sur la priode value (pour 55 habilits dont 8 rcemment entrs dans l'unit en statistique) et le nombre de doctorants est en forte augmentation (+19 entre janvier 2008 et juin 2010), notamment en statistique. Pour se faire une ide du devenir des tudiants, il est ncessaire de se projeter au-del du dernier quadriennal. Le bilan sur l'ensemble des thses soutenues depuis 1999 (78 soutenances) fait tat de 29 MCF dans toutes les universits franaises (dont 24 avaient dj obtenu leur poste Doctorat+2), 14 post-doc, 11 ATER, 7 dans l'enseignement secondaire, 6 en poste l'tranger, 3 abandons et 2 inconnus; ce qui est un bilan plus que satisfaisant en termes de russite et d'essaimage. Un certain nombre de ces thses ont t primes.

    Afin qu'il soit utilis au mieux, il faut veiller ce que le potentiel d'encadrement doctoral soit bien mis en contact avec le vivier de doctorants, notamment en statistique.

    Pendant la priode, 12 HDR ont t soutenues et 8 MCF ont obtenu une promotion PR, systmatiquement l'extrieur : Toulouse, Chambry, Poitiers, Montpellier, Brest, Lille, Konstanz, Bordeaux (ce qui va de pair avec la politique de recrutement tourn vers l'extrieur de l'unit) et, dans le mme temps, un MCF a t recrut CR1 et un CR nomm DR au CNRS.

    Le comit souhaiterait voir se dvelopper plus d'interactions pluridisciplinaires et souhaiterait voir l'IRMAR saisir l'opportunit de ses diffrentes tutelles pour dvelopper des contrats et des relations avec des entreprises.

    Le laboratoire est trs investi dans les actions de vulgarisations locales ou nationales.

    Apprciation sur le rayonnement, lattractivit, et lintgration de lunit de recherche dans son environnement :

    Les chercheurs de l'IRMAR ont reu un nombre notable de distinctions importantes : 4 IUF, une invitation l'ICM, une mdaille de bronze du CNRS et un prix Irne Joliot-Curie. Le rayonnement international du laboratoire est excellent, et peut s'estimer l'aune du grand nombre d'invitations l'tranger.

    Un autre aspect prendre en compte est le nombre important de professeurs trangers invits pour des sjours plus ou moins longs (de deux semaines deux mois). Ce type d'invitations (principalement finance par l'UR1 sur supports vacants) joue un grand rle dans le dynamisme du laboratoire et il faudra veiller ce que les mutations des tutelles permettent de trouver un systme prenne assurant un flux rgulier.

    On note aussi un grand nombre de thses encadres en cotutelle avec des chercheurs trangers et l'engagement de l'IRMAR dans plusieurs contrats PICS-CNRS (avec les USA, la Russie ou le Japon). Plusieurs thses sont en cotutelle avec l'tranger (notamment Niger et Espagne).

    Au niveau national, l'IRMAR est un lment clef de la structuration de la recherche mathmatique et prend part un trs grand nombre de GDR, de projets ANR, et fournit des experts dans de nombreuses missions d'expertises nationales (CNU, CoNRS, ANR,...).

    Le rayonnement du laboratoire se mesure aussi par sa grande attractivit lors des recrutements de MCF, de PR ou de chercheurs CNRS.

    7

  • Apprciation sur la gouvernance et la vie de lunit :

    La multiplicit des tutelles et tablissements partenaires entrane une certaine complexit. Les institutions membres de lIRMAR peroivent et grent chacune leur propre dotation, certaines donc hors la responsabilit du directeur. Ceci a des implications fortes sur la gestion des ressources bibliothque, informatique et invitations.

    L'IRMAR est un laboratoire trs imbriqu avec l'UFR de mathmatiques de l'UR1, avec des personnels IATOS impliqus dans l'un comme dans l'autre.

    L'organisation de la vie scientifique de l'IRMAR nous a paru excellente et sereine. Les quipes ont des sminaires rguliers qui fonctionnent en bonne intelligence entre les diffrents sites et les diffrentes tutelles et qui permettent la participation des membres des autres domaines.

    L'unit organise un colloquium, dont l'quipe d'origine du responsable varie, sur des thmes couvrant lensemble des mathmatiques et destin aux jeunes depuis le M2 comme aux plus confirms. Notons aussi :

    o la cration durant la priode considre du sminaire de gomtrie qui runit les membres du ple et au-del, et qui rpond bien aux recommandations du rapport prcdent ;

    o l'initiative de la cration des journes "Louis Antoine" qui, sur deux jours, proposent un panorama sur un thme cibl avec des cours accessibles l'ensemble des doctorants des divers horizons et qui rencontrent un vif succs ;

    o la cration de cours de M2 avancs, principalement en gomtrie, qui pourraient tre largis thmatiquement ;

    o l'existence de sminaires thmatiques (par ples) de doctorants plus ou moins interdits aux membres permanents (sminaires Pampers, Landau, stat,..). On pourrait les encourager crer un sminaire commun des doctorants malgr la difficult qu'ils ont rencontre de trouver un crneau convenable tous.

    L'intgration en une grande quipe de statistique regroupant les collgues des diffrents sites rennais constitue une volution importante et russie de l'unit au cours de la priode coule.

    La cration d'une composante cryptographie, par l'association avec la DGA-matrise de l'information et le recrutement d'un PR, est galement une russite. La conjonction de circonstances favorables (activit de recherche et d'animation soutenue, collaborations tatiques et industrielles solides, existence d'un Master professionnel) est quasiment unique en France.

    Le rle structurant des ples, combin la subdivision en quipes soudes contribue la cohsion d'ensemble et facilite les relations pluri-thmatiques. Le dcoupage en quipes a une part d'arbitraire ; l'margement de tel ou tel membre de l'unit telle ou telle quipe, et mme le regroupement en ple de certaines quipes peut paratre surprenant. Mais cela s'avre efficace et fructueux, en russissant souder les chercheurs d'une mme thmatique sans nuire une bonne porosit et des collaborations entre diverses thmatiques : production de rsultats, encadrement de thses en commun. On peut souhaiter voir ce genre de collaborations se dvelopper encore, par exemple entre les quipes de processus stochastiques ou de mcanique et celles d'E.D.P. ou analyse numrique.

    On peut observer une trs bonne volution des sujets tudis par le laboratoire, et saluer l'excellence des recrutements effectus. Avec un taux de renouvellement de l'ordre de 30% sur la priode considre, les nouveaux recruts constituent une force et un souffle. L'accueil qui leur est fait est excellent, avec notamment des amnagements d'horaires (encourags par les tutelles) pour les jeunes MCF, ainsi qu'une possibilit d'accs assez rapide aux enseignements de leur choix. L'environnement de travail est bon.

    8

  • Des efforts importants ont t raliss, notamment dans le ple gomtrie dans le fil des recommandations du rapport prcdent, afin d'organiser le fonctionnement et les volutions au niveau du ple et non pas seulement au niveau des quipes. Le comit encourage la poursuite et la gnralisation dans cette voie, notamment la discussion des profils de postes au niveau de l'unit, en continuant prfrer, comme l'IRMAR s'efforce de le faire, l'ouverture et l'excellence une reconduite systmatique dans la thmatique du partant.

    Les doctorants bnficient de conditions matrielles trs favorables en termes de bureau et d'ordinateurs. L'irrigation des jeunes par les crdits du laboratoire, pour leurs dplacements et les besoins de leur recherche semble trs convenable. L'apport des tudiants de l'ENS antenne de Ker Lann est un lment important qui rend attractif le magistre co-habilit et co-encadr par l'UR1 et l'ENS ; ce magistre draine d'autres tudiants recruts sur concours avec une base gographique large.

    L'Ecole doctorale pluridisciplinaire MATISSE (lectronique, informatique, mathmatiques et traitement du signal, o les doctorants en mathmatiques reprsentent de l'ordre de 15 20% des effectifs) est dsormais dirige par un membre de l'IRMAR.

    Les enseignants-chercheurs de lUR1 interviennent aussi comme "prestataires de service" dans d'autres disciplines et d'autres sites. Ceci combin au fort taux de renouvellement, largement tourn vers l'extrieur, et la politique d'invitations sur postes vacants rend l'IRMAR particulirement vulnrable (via les calculs de taux d'encadrement) aux politiques de redploiement. Ses tutelles (notamment l'UR1) doivent bien veiller viter que l'unit ne soit victime de ses pratiques vertueuses.

    Apprciation sur la stratgie et le projet :

    Le projet scientifique est excellent dans sa dclinaison quipe par quipe. Il est tout fait consistant avec l'existant et reconduit la structuration en 9 quipes regroupes en 3 ples. L'Unit semble se refuser afficher une stratgie globale et prcise de recrutement moyen terme, hormis le principe salutaire dune politique trs ouverte vers lextrieur. Cependant, force est de constater en observant les volutions rcentes du laboratoire que les choix effectus sont trs bons. Il est probable que cette option joue positivement sur la trs bonne atmosphre de travail qui rgne dans l'unit, o les collgues se parlent, s'coutent, travaillent ensemble et se respectent. Observons aussi que la mise en place d'une politique globale se complique du fait que le laboratoire n'a que peu d'influence sur les choix de recrutements effectus par certaines tutelles. Il faudra bien veiller maintenir et dvelopper le dialogue sur ce plan. Nanmoins, les rflexions plus globales sur les volutions thmatiques sont menes en temps rel au sein du conseil de laboratoire et aboutissent un trs bon renouvellement des thmatiques.

    Ces rflexions se poursuivront, notamment en lien avec les dparts en retraite prvisibles de personnalits fdratrices.

    La priode qui s'annonce devrait voir de nombreuses volutions du paysage. L'autonomie des tablissements conduira redfinir en profondeur certains fonctionnements. Il faudra veiller maintenir et dvelopper le potentiel extraordinaire existant.

    L'antenne de Ker Lann de l'ENS Cachan devrait devenir une ENS de plein exercice. Cela amnera renouveler les modes d'interactions entre le laboratoire, l'UFR et la nouvelle ENS. Il faudrait russir faire valoir les projets de lIRMAR dans la stratgie scientifique de l'ENS. Les possibilits de dtachements ( l'exemple de ce qui se fait Paris) devront se faire dans la concertation en veillant au maintien des quilibres. Le projet d'ouverture d'un dpartement dingnierie mathmatique l'INSA devrait se faire dans une collaboration renforce avec des partenaires du site (ENSAI, ENS, UR1) et s'accompagner de nouveaux recrutements. Cela crera un nouveau vivier de doctorants. Le laboratoire compte actuellement une quipe-projet commune avec l'INRIA (IPSO) sur le thme des mthodes numriques gomtriques. Une rflexion est conduite sur la cration d'une autre quipe-projet commune en cryptographie. Le comit encourage cette rflexion et suggre d'autres rapprochements avec l'INRIA, notamment en analyse numrique. Le laboratoire est engag galement dans le projet d'Universit Europenne de Bretagne (PRES UEB). Un partenariat privilgi avec le laboratoire de Mathmatiques Jean Leray Nantes est envisag.

    9

  • Dans ce paysage en mutation, la stratgie de l'unit est bien engage dans la voie du renforcement et du dveloppement des partenariats. Le laboratoire souhaite conserver ses tutelles. Les conventions existantes devraient tre reconduites et une nouvelle convention cre avec l'ENSAI.

    L'IRMAR et sa direction anticipent du mieux qu'ils peuvent l'volution des moyens financiers et matriels, dans ce monde trs changeant qu'est aujourd'hui l'enseignement suprieur et la recherche. Les financements sur projets sont relativement importants dans le laboratoire mais, concernant chacun un petit nombre de membres et un domaine prcis, ils induisent des effets de saccades. Ils ne doivent en aucun cas se substituer aux moyens rcurrents indispensables au bon fonctionnement rgulier du laboratoire.

    ANNEXES

    A) Bibliothque Les membres du laboratoire ont tous accs aux services de la bibliothque, que ce soit physiquement ou en ligne pour les revues disponibles. La bibliothque, outil de travail indispensable aux mathmaticiens, est de toute premire qualit. La disparition des PPF est un sujet d'inquitude quant sa prennit. L'engagement des tutelles ce sujet est fondamental.

    La solution qui se dgage est celle de plate-forme documentaire, o l'Universit de Rennes 1, hbergeur principal du laboratoire, jouera un rle crucial, par l'apport d'un budget rcurrent pour la documentation hors consortium, en partenariat avec le CNRS via l'INSMI qui notamment maintiendra les 3 personnes affectes la bibliothque.

    B) Administration

    1) Le personnel dappui la recherche

    Lquipe administrative de lIRMAR est constitue de personnels fonctionnaires de Rennes 1 (4,2 ETP) et du CNRS (6 ETP). Les personnels administratifs des autres tutelles ne sont pas compris dans le primtre du laboratoire.

    Ces personnels sont regroups sous les entits : Administration IRMAR, Administration UFR Mathmatiques et Services (Bibliothque, Informatique, Logistique). La particularit de lorganisation administrative (visible sur lorganigramme) est la forte imbrication des tches administratives entre lIRMAR et lUFR. Cette pratique sexplique par le fait que 90% de leffectif de lUFR entre dans leffectif de lIRMAR (seul laboratoire de Mathmatiques de Rennes 1). Ainsi, les personnels administratifs de lUFR consacrent une part de leur temps de travail lIRMAR (gestion dune partie des missions et sminaires, accueil des nouveaux permanents et non permanents, reprographie, contrats de maintenance, mnage et prparation des salles de runion). De mme, linformaticien et les personnels de la bibliothque sont au service de lUFR. Cette rpartition des tches convient tant aux intresss quaux utilisateurs qui savent exactement qui sadresser. Peu importe lorigine des personnels, il existe une implication certaine et un fort sentiment dappartenance la communaut. Les interventions de lquipe couvrent un large spectre qui correspond aux besoins dappui des quipes de recherche.

    2) La gestion des crdits

    LIRMAR dispose en 2010 dun budget denviron 1 million deuros dont plus de 60% correspond des ressources contractuelles. Le budget est rparti et gr en autonomie par chacune des tutelles. LIRMAR rpartit chaque anne la dotation de Rennes 1 aprs avis du conseil de laboratoire entre les quipes, la

    10

  • bibliothque, linformatique, le fonctionnement gnral (gr par lUFR). La dotation du CNRS est utilise notamment pour les agents CNRS, des abonnements bibliothque, le soutien aux colloques et congrs. Les ressources contractuelles ont un primtre inter-tablissements.

    Lutilisation du logiciel SIFAC par Rennes 1 partir de janvier 2008 a conduit un alourdissement des procdures de gestion. Le fonctionnement en place nest pas du tout satisfaisant, ni pour les personnels administratifs, ni pour les utilisateurs scientifiques, qui y voient des entraves leur activits et des freins considrables au droulement de leurs contrats. La direction et les responsables scientifiques conscients des difficults rencontres soutiennent lquipe administrative et relayent leurs demandes auprs de Rennes 1.

    3) Conclusion / recommandations

    Lquipe administrative souligne le bnfice dun travail en commun entre lIRMAR et lUFR, ses bonnes relations avec les enseignants-chercheurs et chercheurs ainsi que les conditions matrielles satisfaisantes (locaux, matriel informatique, environnement). Elle dplore cependant, les difficults lies lorganisation de la gestion financire et comptable Rennes 1.

    Il est important que les tutelles sengagent :

    - faire confiance aux personnels administratifs de terrain ;

    - mettre leur disposition des outils conviviaux et des procdures partages ;

    - assurer la formation des personnels administratifs lors de leur prise de fonction puis tout au long de leur carrire ;

    - reconnatre linvestissement des personnels administratifs.

    Afin que lquipe travaille dans des conditions normales, il est ncessaire douvrir loutil de gestion SIFAC aux gestionnaires de laboratoire et plus gnralement damliorer la qualit des supports apports par les services centraux au laboratoire.

    Par ailleurs, il faut signaler les difficults dj releves lors du prcdent rapport dvaluation du 8 fvrier 2007 concernant lenvironnement multiculturel de lIRMAR : Une rflexion approfondie est sans doute ncessaire pour simplifier les procdures de gestion (mandats de gestion, outils informatiques adapts,) et raliser une meilleure intgration de la gestion des crdits de diverses origines. A minima, il serait souhaitable de dvelopper des liens entre lquipe administrative de lIRMAR, et les personnels administratifs des autres tutelles.

    Dans le mme ordre dides, il faudrait dvelopper une plus grande synergie entre les ressources informatiques des diffrents sites.

    11

  • 4 Analyse quipe par quipe et/ou par projet

    Intitul de lquipe et nom du responsable : Equipe Processus stochastiques ;

    M. Ying HU

    Effectifs de lquipe ou affects au projet (sur la base du dossier dpos

    lAERES) :

    Dans

    le bilan

    Dans le

    projet N1 : Nombre denseignants-chercheurs (cf. Formulaire 2.1 du dossier de lunit) 4,5 6,5

    N2 : Nombre de chercheurs des EPST ou EPIC (cf. Formulaire 2.3 du dossier de lunit) 0 0

    N3 : Nombre dautres enseignants-chercheurs et chercheurs (cf. Formulaires 2.2 et 2.4 du dossier de lunit) 0 0

    N4 : Nombre dingnieurs, techniciens et de personnels administratifs titulaires (cf. Formulaire 2.5 du dossier de lunit) 0 0

    N5 : Nombre dingnieurs, techniciens et de personnels administratifs non titulaires (cf. Formulaire 2.6 du dossier de lunit)

    0

    N6 : Nombre de doctorants (cf. Formulaire 2.8 du dossier de lunit) 5

    N7 : Nombre de personnes habilites diriger des recherches ou assimiles 3 4

    Lquipe de Processus Stochastiques, bien que de taille modeste (trois professeurs dont un mi-temps, deux matres de confrences), russit tre trs visible nationalement et internationalement grce un rythme de publications remarquable (56 articles publis au cours de la priode, la plupart dans des journaux de premier plan), des sujets de recherche originaux et des rsultats excellents.

    Les travaux de ce groupe sorganisent autour de quatre axes de recherche privilgis :

    1. Ltude des quations diffrentielles stochastiques rtrogrades (EDSR) sous des hypothses faibles ;

    2. Lanalyse et lanalyse numrique dquations aux drivs partielles stochastiques (EDPS) lies des problmes de physique ;

    3. La propagation du chaos de systmes stochastiques de particules en interaction et ltude probabiliste dEDP non linaires de type McKean-Vlasov-Fokker-Planck, elles aussi issues de la physique ;

    4. Diverses questions danalyse stochastique, lies notamment au comportement en temps long de processus de Markov et aux ingalits de Sobolev logarithmiques.

    12

  • Sur beaucoup des questions tudies, les probabilistes rennais ont dvelopp des savoir-faire uniques et introduit des concepts nouveaux (par exemple, les EDSR ergodiques, la vitesse de convergence en loi pour des schmas de discrtisation d'EDPS, les processus de naissance et mort pnaliss par leur temps de passage en 0) et des techniques innovantes (par exemple, utilisation des ingalits de Sobolev logarithmiques et du transport optimal pour des systmes stochastiques de particules en interaction). Cette recherche en fer de lance se traduit par des collaborations internationales de haut niveau (Chine, Etats-Unis, Chili), trois projets ANR, et une bonne activit ditoriale.

    Par ailleurs, loin d'tre replie sur elle-mme, lquipe a essaim : un matre de confrences a t recrut en qualit de professeur dans une autre rgion, et les deux doctorants ayant soutenu au cours de la priode ont t recruts luniversit ou au CNRS. Rciproquement, elle a recrut un professeur en 2007, puis, juste avant cette valuation, un professeur et un matre de confrences. Lencadrement de thses est soutenu puisque l'quipe compte actuellement sept doctorants. Enfin, lquipe a particip activement l'organisation d'un nombre important de colloques nationaux et internationaux, et organise un sminaire et un groupe de travail hebdomadaires.

    Le programme de recherche est bien construit et convaincant. Il privilgie la continuation de travaux en cours de longue haleine (EDPS, processus de Markov dterministes par morceaux, esprances non linaires) et des thmes nouveaux propices au renforcement de plusieurs collaborations nationales (modlisation stochastique en biologie, processus non markoviens). Nous encourageons la volont de l'quipe viter de courir terme le risque du manque de renouvellement de ses thmatiques de recherche. Les quelques observations suivantes pourraient contribuer la ralisation de son projet :

    1. La plupart des travaux sur les EDSR sont ce jour dconnects des applications des EDSR certaines EDP non linaires ; le rapprochement amorc avec lquipe danalyse numrique dans cette direction devrait tre intensifi ;

    2. De mme, une collaboration plus active de la composante particules en interaction avec des spcialistes dEDP ne pourrait qutre fructueuse ;

    3. Enfin, il serait intressant de dvelopper quelques travaux aux interfaces des mathmatiques en collaboration avec des spcialistes dune autre discipline scientifique ou des industriels.

    13

  • Intitul de lquipe : Equipe Statistique

    Nom du responsable : M. Valentin PATILEA

    Effectifs de lquipe ou affects au projet (sur la base du dossier dpos

    lAERES) :

    Dans

    le bilan

    Dans le

    projet N1 : Nombre denseignants-chercheurs (cf. Formulaire 2.1 du dossier de lunit) 24 26

    N2 : Nombre de chercheurs des EPST ou EPIC (cf. Formulaire 2.3 du dossier de lunit) 0 0

    N3 : Nombre dautres enseignants-chercheurs et chercheurs (cf. Formulaires 2.2 et 2.4 du dossier de lunit) 1 1

    N4 : Nombre dingnieurs, techniciens et de personnels administratifs titulaires (cf. Formulaire 2.5 du dossier de lunit) 0 0

    N5 : Nombre dingnieurs, techniciens et de personnels administratifs non titulaires (cf. Formulaire 2.6 du dossier de lunit)

    0

    N6 : Nombre de doctorants (cf. Formulaire 2.8 du dossier de lunit) 12

    N7 : Nombre de personnes habilites diriger des recherches ou assimiles 13 14

    Lquipe de Statistique se compose, au moment de la visite, de douze professeurs et de quinze matres de confrences, auxquels sajoutent une dizaine de doctorants. Il s'agit d'une quipe jeune, cre l'automne 2005 avec comme objectif de regrouper les statisticiens rennais rpartis sur les Universits Rennes 1, Rennes 2, l'Ecole Normale Suprieure, l'ENSAI, l'INSA et Agrocampus.

    Depuis cette date, le groupe a connu un fort renouvellement, marqu par douze arrives (cinq professeurs et sept matres de confrences) et trois dparts suite des promotions. Il s'agit, ce jour, de la plus grande quipe de l'IRMAR mais probablement aussi de la plus jeune dans sa moyenne d'ge (environ 40 ans). La qualit et la reconnaissance scientifiques de la grande majorit des membres de cette formation sont indiscutables et ses activits de recherche (Modles de rgression, Analyse des donnes multidimensionnelles, Rduction de la complexit, Statistique et processus) sinscrivent dans les grands courants de la statistique contemporaine, couvrant ainsi un trs large spectre, tant thorique quappliqu. Malgr sa dispersion gographique, l'quipe se retrouve rgulirement autour d'un sminaire hebdomadaire et de diverses manifestations scientifiques. Certaines russites exemplaires en matire de visibilit mritent d'tre signales, comme les Journes STAR annuelles et l'organisation du congrs mondial UseR! en 2009 (500 participants). Par ailleurs, le groupe de statistique est impliqu dans plusieurs contrats scientifiques, certains lis des collaborations industrielles dautres de nature plus acadmique (de type ANR par exemple). Ces activits traduisent un dynamisme incontestable ainsi quune ouverture quil convient de saluer vers le monde de lentreprise.

    14

  • Cette quipe, jeune et en plein essor, a le soutien de la direction de lIRMAR et des diffrentes tutelles, dautant plus quelle rpond une volont importante de linstitut de renforcer ses activits en matire de valorisation industrielle de la recherche. Au total, on peut donc dire que le pari de l'intgration des statisticiens rennais au sein de l'IRMAR a t couronn de succs. L'quipe de Statistique est aujourd'hui arrive un tournant de son volution et son unit reste encore fragile. Aprs la premire phase de cration et de dveloppement, qui a correspondu au prcdent projet, il convient dsormais d'amorcer une phase de stabilisation et de consolidation. Dans ce contexte dlicat, plusieurs points sont surveiller :

    1. Le caractre "multisite" et "multiculturel" de l'quipe constitue une force qui peut rapidement se transformer en faiblesse. Il conviendra donc, dans les annes venir, d'tre extrmement vigilant sur le maintien et le renforcement de l'unit et la cohrence du groupe, en encourageant au maximum les actions transversales entre tablissements (sminaires, organisation de journes, etc.) L'quipe ne doit pas se limiter une somme d'individus : il faut dsormais adopter un projet et une vision commune.

    2. Mme s'il s'agit d'une vidence, il convient de rappeler que chaque statisticien doit se considrer comme un membre part entire de l'IRMAR et en accepter les rgles du jeu, mme si cela implique des contraintes et une adaptation des modes de fonctionnement diffrents (recrutements, vie de l'quipe, etc.).

    3. Rciproquement, les responsables de l'IRMAR devront veiller ce que les collgues de composantes plus loignes thmatiquement ou plus fragiles ne se sentent pas isols des processus d'information, de dcision et de financement. A ce titre, le rle du chef d'quipe, qui assure le lien entre Rennes 1 et les autres partenaires, apparat comme primordial.

    4. Il faut continuer encourager la diffusion de la statistique auprs des tudiants mathmaticiens rennais.

    5. Il tait regrettable que les statisticiens ne soient pas davantage impliqus dans les enseignements au niveau M2 recherche. A ce titre, la cration d'un master commun de statistique dans le prochain quadriennal constitue une chance importante pour l'quipe. Ce regroupement devrait en particulier permettre aux statisticiens de recruter de bons lments et de favoriser l'orientation des tudiants vers des thses en statistique.

    15

  • Intitul de lquipe : Equipe Thorie ergodique

    Nom du responsable : M. Dimitri PETRITIS

    Effectifs de lquipe ou affects au projet (sur la base du dossier dpos

    lAERES) :

    Dans le

    bilan

    Dans le

    projet

    N1 : Nombre denseignants-chercheurs (cf. Formulaire 2.1 du dossier de lunit) 6,5 9,5

    N2 : Nombre de chercheurs des EPST ou EPIC (cf. Formulaire 2.3 du dossier de lunit) 3 2

    N3 : Nombre dautres enseignants-chercheurs et chercheurs (cf. Formulaires 2.2 et 2.4 du dossier de lunit) 2 2

    N4 : Nombre dingnieurs, techniciens et de personnels administratifs titulaires (cf. Formulaire 2.5 du dossier de lunit) 0 0

    N5 : Nombre dingnieurs, techniciens et de personnels administratifs non titulaires (cf. Formulaire 2.6 du dossier de lunit)

    0

    N6 : Nombre de doctorants (cf. Formulaire 2.8 du dossier de lunit) 8

    N7 : Nombre de personnes habilites diriger des recherches ou assimiles 7 8

    Lquipe de Thorie Ergodique se compose au moment de la visite de 15 membres permanents, 5 PR (dont 1 50% avec lquipe de gomtrie analytique), 5 MCF, 3CR et 2 PREM. Elle a connu un important renouvellement au cours de la priode considre. En effet 3 MCF lont quitte (lun en mutation, deux nomms PR) et un PR a pris sa retraite. Dans lautre sens, 3 jeunes MCF et un jeune PR viennent dtre recruts, et un CR CNRS y a t affect, qui demande une mutation prochaine.

    La recherche mene par lquipe peut se dcomposer selon les thmatiques suivantes : Dynamique dactions de sous-groupes de groupes de Lie, Thorie ergodique et aspects probabilistes des systmes dynamiques, Thorie gomtrique des groupes, Flots de Teichmller, Systmes dynamiques complexes, Algbres doprateurs et physique mathmatique, Chanes de Markov et marches alatoires dans un environnement alatoire, Biologie mathmatique.

    Cette quipe partage des thmes et des activits de recherche communs avec l'quipe de Gomtrie Analytique notamment autour de la gomtrie ergodique, la gomtrie des groupes, la thorie de Teichmller et les systmes dynamiques holomorphes.

    La production scientifique de lquipe est de tout premier plan, tout dabord par la qualit des rsultats obtenus, qui sinscrivent dans des problmatiques de pointe de la recherche mondiale, et sont publis dans les meilleures revues. Deuximement par la quantit : la liste de publications fait tat dune centaine darticles dans des revues internationales. Notons galement un ouvrage (avec deux co-auteurs) qui est dj une rfrence dans son domaine, un autre paratre et une dizaine de participations ou direction douvrages.

    16

  • Sur la priode, quatre thses ont t soutenues dans lquipe (un candidat a obtenu un poste de MCF, lun enseigne dans le secondaire et les autres occupent pour le moment des emplois temporaires), et cinq HDR ont t prsentes. Neuf autres thses sont en cours de prparation (en oct. 2009). Notons un nombre certain de thses qui sont co-encadres, que ce soit par deux membres de lIRMAR ou impliquant un directeur de thse extrieur.

    Lquipe est trs bien implante dans les structures nationales et internationales de la recherche mathmatique. Ses membres sont impliqus dans 7 projets ANR et 1 ACI et dans 2 GDR. A linternational, on relve 2 contrats europens, 2 PICS avec les USA, 1 partenariat Hubert Curien avec la Pologne et limplication de 2 membres dans 1 GDRE. Le nombre important de participations des confrences internationales confirme cette ouverture.

    Lquipe sest aussi engage dans lorganisation de congrs et dcoles. Des membres de lquipe se sont impliqus dans deux colloques et deux coles lextrieur en France et ltranger. Localement, 3 manifestations ont t organises Rennes par des membres de lquipe, auxquelles il convient dajouter les sessions rcurrentes des Journes Louis Antoine , une action du laboratoire, pilote par un des membres de lquipe.

    Enfin, lquipe se runit autour dun sminaire hebdomadaire auquel participent des membres dautres quipes et inversement plusieurs membres de lquipe participent aux sminaires des autres quipes (notamment de gomtrie analytique). Notons enfin un groupe de travail rgulier.

    Lquipe est investie dans les tches collectives locales. Elle a fourni le directeur de lUFR, le directeur du centre de mathmatiques de lINSA, le prsident de la commission enseignement et des membres du CA de UR1 et de lINSA, du conseil des tudes et de la vie universitaire, le responsable du colloquium, 4 membres du conseil de laboratoire... Elle devrait fournir le prochain directeur.

    Le projet de lquipe est tout fait cohrent et sappuie bien sur lexistant, avec des collaborations extrieures judicieuses. Pour les recrutements futurs, nous recommandons de poursuivre, par un affichage large permettant dattirer les meilleurs candidats, les glissements thmatiques luvre considrant la thorie ergodique dans un sens de plus en plus ouvert.

    Cette quipe dun excellent niveau scientifique, dont le dynamisme des membres juniors comme seniors constitue un atout, a su renouveler ses thmatiques et est un creuset pour la formation des jeunes chercheurs.

    17

  • Intitul de lquipe: Equipe Analyse Numrique

    et nom du responsable : M. Florian MEHATS

    Effectifs de lquipe ou affects au projet (sur la base du dossier dpos

    lAERES) :

    Dans

    le bilan

    Dans le

    projet N1 : Nombre denseignants-chercheurs (cf. Formulaire 2.1 du dossier de lunit) 19,5 19,5

    N2 : Nombre de chercheurs des EPST ou EPIC (cf. Formulaire 2.3 du dossier de lunit) 6 6

    N3 : Nombre dautres enseignants-chercheurs et chercheurs (cf. Formulaires 2.2 et 2.4 du dossier de lunit) 3 3

    N4 : Nombre dingnieurs, techniciens et de personnels administratifs titulaires (cf. Formulaire 2.5 du dossier de lunit) 0 0

    N5 : Nombre dingnieurs, techniciens et de personnels administratifs non titulaires (cf. Formulaire 2.6 du dossier de lunit)

    0

    N6 : Nombre de doctorants (cf. Formulaire 2.8 du dossier de lunit) 13

    N7 : Nombre de personnes habilites diriger des recherches ou assimiles 17 17

    Lquipe Analyse Numrique est constitue de 25 enseignants-chercheurs (dont deux professeurs mrites), 4 directeurs/rices de recherche et 2 chargs/es de recherche. Elle est la plus importante de lIRMAR en nombre de chercheurs et denseignants-chercheurs. Les directions de recherches peuvent tre regroupes en sept thmes comme suit : Perturbations singulires de domaines et doprateurs ; Modlisation de problmes multichelles, transport classique et quantique ; Mthodes numriques prservant les invariants ; Mthodes numriques et calcul scientifique : quations intgrales et lments finis ; Optimisation de forme, contrle et frontires libres ; EDP dvolution hyperboliques et paraboliques ; Analyse fonctionnelle applique et approximation. Lactivit de recherche de cette quipe est trs forte avec plus de 180 articles (dans des revues comit de lecture) et 39 prpublications. Beaucoup des revues sont de trs bon niveau dont JAMS, SIAM J. Math. Anal., SIAM J. Numer. Anal., Math. Models Meth. Appl. Sci., Nonlinearity, Archive Ration. Mech. Anal etc. Au cours de la priode 2007-2010, 10 thses et une HDR ont t soutenues ; ces nombres sont trs raisonnables au regard des effectifs de lquipe. Lquipe a connu un remarquable renouvellement, marqu par quatre dparts (1 PR, 2 MCF et 1 CR CNRS) et six arrives (1 DR CNRS, 2 DR INRIA, 1 CR CNRS, 1 PR et 1 MCF). On note une trs bonne participation des confrences ou workshops internationaux. Un IUF junior est membre de lquipe. En plus, un membre a t laurat de la Mdaille de bronze du CNRS et de la 8me dition du prix Irne Joliot-Curie, catgorie jeune femme scientifique. Avec ces activits, lquipe appartient certainement aux quipes les plus fortes en France en analyse numrique. La bibliothque lments finis MLINA, dveloppe au sein de lquipe autour dun membre de lquipe, a besoin dun ingnieur recherche ou un chercheur-responsable pour continuer son volution.

    18

  • Les membres de lquipe participent 12 projets ANR, dont deux projets sont coordonns Rennes, 2 GDR ainsi qu plusieurs projets internationaux (avec Brsil, Espagne, Allemagne et Tunisie). Le rayonnement incontestable de lquipe se traduit aussi dans la co-organisation de nombreuses manifestations scientifiques. Le bilan fait tat de 29 workshops ou confrences nationaux ou internationaux co-organiss par les membres de lquipe, ce qui est un des points forts de cette quipe. Enfin, une partie de l'quipe est implique avec succs dans IPSO (Invariant Preserving SOlvers), une quipe-projet INRIA. Cette dernire a accueilli plusieurs membres de lquipe Analyse numrique avant de rejoindre lIRMAR en apportant ses deux DR.

    Une particularit de cette quipe est que ses membres sont rpartis sur trois tablissements : lUniversit Rennes 1, lINSA de Rennes et lantenne de Ker Lann de lENS de Cachan. Les interactions et collaborations sont cependant nombreuses au sein de lquipe, indpendamment des tablissements de rattachement.

    Lquipe organise un sminaire hebdomadaire et un groupe de travail Applications des mathmatiques (hebdomadaire). De plus, on note deux workshops internes par an structurs autour de six exposs de ses membres. Ces workshops internes aident renforcer les interactions entre les membres de lquipe et, en particulier, entre les doctorants.

    En conclusion, lquipe est dun excellent niveau scientifique avec des thmes de recherche actuels et porteurs. Comme les membres de lquipe ont acquis une excellente expertise sur ces thmatiques, il est naturel (et sans risque) de continuer leurs dveloppement en tenant compte des applications.

    On note particulirement le grand nombre des congrs et coles qui ont t co-organiss par des membres de lquipe. Lanimation et lambition des projets offrent une ambiance formidable pour les jeunes chercheurs.

    Les contacts de la partie numrique de l'quipe avec lquipe Mcanique , comme ceux de la partie thorique avec l'quipe d'E.D.P. sur, par exemple, les mthodes asymptotiques devraient tre amplifis. Un renforcement des contacts industriels serait bienvenu.

    19

  • Intitul de lquipe : Equipe Equations aux drives partielles

    Nom du responsable : M. Christophe CHEVERRY

    Effectifs de lquipe ou affects au projet (sur la base du dossier dpos

    lAERES) :

    Dans le

    bilan

    Dans le

    projet

    N1 : Nombre denseignants-chercheurs (cf. Formulaire 2.1 du dossier de lunit) 8 9

    N2 : Nombre de chercheurs des EPST ou EPIC (cf. Formulaire 2.3 du dossier de lunit) 0 0

    N3 : Nombre dautres enseignants-chercheurs et chercheurs (cf. Formulaires 2.2 et 2.4 du dossier de lunit) 0 0

    N4 : Nombre dingnieurs, techniciens et de personnels administratifs titulaires (cf. Formulaire 2.5 du dossier de lunit) 0 0

    N5 : Nombre dingnieurs, techniciens et de personnels administratifs non titulaires (cf. Formulaire 2.6 du dossier de lunit)

    0

    N6 : Nombre de doctorants (cf. Formulaire 2.8 du dossier de lunit) 7

    N7 : Nombre de personnes habilites diriger des recherches ou assimiles 7 7

    Lquipe comprend 5 PR, 3 MCF et encadre actuellement sept doctorants. Un adhrent de lquipe est un membre de lIUF. Les grands thmes de recherche sont : Thorie spectrale, Analyse dans lespace des phases, Analyse multi chelles ; Analyse des EDP non-linaires. Les membres envisagent de continuer ces thmes de recherche.

    Les membres de lquipe ont des publications de haut niveau (82 articles dans des revues comit de lecture et 10 pr-publications). On note des publications dans des revues trs prestigieuses, comme Invent. Math., Amer. J. M., J. Funct. Anal., Archive Ration. Mech. Anal., Adv. Math. et Physica D. Trois thses et deux HDR ont t soutenues. La formation doctorale devrait tre renforce.

    Les membres de lquipe participent 8 projets ANR (dont 4 programmes blancs et 3 programmes jeunes chercheurs) et 4 GDR. Plusieurs membres ont des forts contacts avec lquipe Analyse numrique et Gomtrie analytique . Lquipe a une grande visibilit internationale, avec notamment 13 organisations de congrs et coles.

    Les collaborations lintrieur de lquipe sont trs bonnes. Les doctorants ont des moyens bien adapts. Lquipe organise un sminaire hebdomadaire et met rgulirement en place des groupes de travail montrant une bonne organisation.

    20

  • En conclusion, lquipe a des membres dun trs haut niveau danalyse mathmatique. Il y a des jeunes membres exceptionnels avec un potentiel pour un dveloppement futur excellent. Elle a cr un environnement de recherche actif et innovant en ouvrant thmatiquement ses recrutements. Lquipe doit prserver cette politique de recrutement qui favorise l'excellence.

    La plupart des thmes de recherche sont innovants, en particulier les systmes semitoriques. Comme plusieurs thmes de recherche touchent des sujets stochastiques (hypocoercivit, quations de Fokker-Planck), on pourrait voir stablir des contacts avec les membres du ple Alatoire . Les contacts avec l'quipe d'Analyse numrique devraient aussi se dvelopper.

    21

  • Intitul de lquipe : Equipe Mcanique

    Nom du responsable : M. Lalao RAKOTOMANANA

    Effectifs de lquipe ou affects au projet (sur la base du dossier dpos

    lAERES) :

    Dans le

    bilan

    Dans le

    projet

    N1 : Nombre denseignants-chercheurs (cf. Formulaire 2.1 du dossier de lunit) 8 8

    N2 : Nombre de chercheurs des EPST ou EPIC (cf. Formulaire 2.3 du dossier de lunit) 0 0

    N3 : Nombre dautres enseignants-chercheurs et chercheurs (cf. Formulaires 2.2 et 2.4 du dossier de lunit) 0 0

    N4 : Nombre dingnieurs, techniciens et de personnels administratifs titulaires (cf. Formulaire 2.5 du dossier de lunit) 0 0

    N5 : Nombre dingnieurs, techniciens et de personnels administratifs non titulaires (cf. Formulaire 2.6 du dossier de lunit)

    0

    N6 : Nombre de doctorants (cf. Formulaire 2.8 du dossier de lunit) 7

    N7 : Nombre de personnes habilites diriger des recherches ou assimiles 3 3

    Lquipe Mcanique est trs singulire puisquelle regroupe 3 enseignants-chercheurs relevant de la section 26 du CNU et 5 de la section 60. Cest une petite quipe constitue de 2 PR et 6 MCF qui encadrent actuellement 7 doctorants.

    Les thmes tudis sont : Mcanique des fluides et interaction fluide-structure ; Milieux htrognes : propagation dondes et identification, thermolasticit ; Instabilits et singularits. Son activit est fortement marque par les applications des mathmatiques.

    Le comit relve positivement une certaine quantit de contrats et des collaborations avec des entreprises rgionales, des institutions (CHU, IFREMER, ANR) ou des structures acadmiques hexagonales et encourage lquipe accentuer en parallle les dveloppements plus fondamentaux en mathmatiques appliques. Les collaborations entre mathmaticiens et mcaniciens devraient monter en puissance. Lquipe a tabli de nombreux contacts nationaux (quelques uns au niveau international) et ses membres participent des manifestations internationales.

    Les membres de lquipe ont publi une quarantaine darticles dans des revues comit de lecture, principalement dans des journaux spcialiss danalyse applique, de mcanique des fluides ou de biomcanique, un bon nombre dans des revues non recenses comme revues de mathmatiques, ce qui se conoit parfaitement tant donn le lectorat vis. En majorit, les articles sont publis dans des revues de niveau correct et quelques uns dans des revues de trs haut niveau comme par exemple Math. Models Meth. Appl. Sci., Asymptot. Anal., Comput. Methods Appl. Mech. Engrg., Discrete Contin. Dyn. Sys. B et Ann. Henri Poincar.

    22

  • Lquipe a encadr 6 thses sur la priode considre, ce qui est un nombre important rapport au nombre de ses membres. Ces thses, dont plusieurs sont en cotutelle, ont dans lensemble un caractre tourn vers les applications. Lune delles a obtenu un prix scientifique de la meilleure thse IFREMER. Par ailleurs, 1 HDR a t soutenue.

    Lquipe organise un sminaire hebdomadaire. Le responsable doit encourager llargissement des thmes et les interactions avec dautres quipes en mathmatiques appliques ou dautres disciplines.

    En conclusion, la qualit de recherche de lquipe est gnralement dun bon niveau, mme si son impact gnral pourrait tre amlior. Lquipe attire un grand nombre de doctorants travaillant sur des thmes trs modernes et intressants. Le comit encourage les membres lquipe multiplier les interactions :

    - entre mathmaticiens et mcaniciens en interne ;

    - avec les autres quipes de lunit (notamment, en lien avec certains sujets de pointe, les contacts avec lquipe Analyse numrique pourraient tre renforcs pour trouver de nouvelles synergies) ;

    - et galement avec les autres disciplines.

    - Enfin, les contacts scientifiques internationaux de lquipe devraient tre intensifis et les contacts industriels pourraient encore tre accrus.

    23

  • Intitul de lquipe : Equipe Gomtrie algbrique

    Nom du responsable : M. Laurent MORET-BAILLY (Porteur : M. Antoine

    CHAMBERT-LOIR)

    Effectifs de lquipe ou affects au projet (sur la base du dossier dpos

    lAERES) :

    Dans le

    bilan

    Dans le

    projet

    N1 : Nombre denseignants-chercheurs (cf. Formulaire 2.1 du dossier de lunit) 9 10

    N2 : Nombre de chercheurs des EPST ou EPIC (cf. Formulaire 2.3 du dossier de lunit) 4 4

    N3 : Nombre dautres enseignants-chercheurs et chercheurs (cf. Formulaires 2.2 et 2.4 du dossier de lunit) 1 1

    N4 : Nombre dingnieurs, techniciens et de personnels administratifs titulaires (cf. Formulaire 2.5 du dossier de lunit) 0 0

    N5 : Nombre dingnieurs, techniciens et de personnels administratifs non titulaires (cf. Formulaire 2.6 du dossier de lunit)

    0

    N6 : Nombre de doctorants (cf. Formulaire 2.8 du dossier de lunit) 6

    N7 : Nombre de personnes habilites diriger des recherches ou assimiles 9 9

    Lquipe de Gomtrie Algbrique, extrmement forte, se situe au meilleur niveau international. Ses activits couvrent un large spectre allant de la gomtrie complexe et de la gomtrie diffrentielle la gomtrie analytique p-adique, en passant par diffrentes formes de cohomologie (motivique, p-adique ou tale) et les reprsentations galoisiennes, jusqu' ltude des points rationnels de courbes algbriques ou des aspects de logique mathmatique.

    Lquipe collabore activement avec des chercheurs de premier plan aux USA, au Japon, en Chine et en Europe. Ses membres sont fortement sollicits pour donner des sminaires ou des cours de haut niveau dans les meilleures universits trangres. La liste de publications de lquipe est impressionnante, avec un bon nombre darticles dans des journaux du meilleur niveau, tels que Inventiones, Annales de lENS ou Compositio. De plus, certains seniors du groupe ont publi, ou sont sur le point de publier des monographies importantes qui bnficieront aux gnrations futures.

    Comme on peut sy attendre de la part de mathmaticiens de ce niveau, ils participent aux comits ditoriaux de journaux internationaux de pointe. Les activits soutenues de lquipe bnficient du financement de lANR travers leur participation 7 projets, ainsi que de leur prsence dans 3 GDR et dun projet de recherche bilatral financ par la Socit Japonaise pour la Promotion de la Science. Par ailleurs, les membres de lquipe sont frquemment impliqus dans lorganisation de confrences en gomtrie arithmtique aussi bien Rennes quailleurs en France, ainsi qu'aux USA et au Japon.

    24

  • Lquipe de Gomtrie Algbrique ne se contente pas de perptuer la tradition dun groupe renomm pour ses recherches en cohomologies p-adique et cristalline, mais elle se dveloppe avec des succs croissants et ouvre de nouvelles voies de recherche.

    Lquipe est forme de 5 Professeurs (dont un mrite), d1 Directeur de Recherche, de 6 Matres de Confrences (dont 2 recruts en 2010) et de 3 Chargs de Recherche. Lquilibre entre jeunes et chercheurs expriments est donc trs satisfaisant, ce qui contribue un environnement scientifique cratif, crucial pour la formation des doctorants ou post-doctorants. De fait, la tenue rgulire de sminaires et lorganisation frquente dEcoles dt pour les jeunes chercheurs font de lIRMAR un lieu privilgi pour un doctorat en Gomtrie algbrique ou en Gomtrie arithmtique. Lquipe attire dailleurs dexcellents doctorants venant de tous horizons (par exemple de Chine) et la qualit des thses produites est de trs haut niveau et elles sont publies dans des journaux de premier ordre.

    Le projet de lquipe de Gomtrie Algbrique pour la priode 2012-1016 est trs attractif et sinscrit parfaitement dans les thmatiques les plus en pointe du domaine.

    Pour les recrutements futurs, nous recommandons un affichage large permettant dattirer les meilleurs candidats sur tout le spectre de la gomtrie algbrique et arithmtique. Ceci ne pourra que contribuer au renforcement et la diversification des thmatiques de cette quipe.

    On peut aussi recommander l'exploration dinteractions plus approfondies avec lquipe Gomtrie algbrique relle, calcul formel et cryptographie. Des collaborations enrichissantes devraient en dcouler.

    25

  • Intitul de lquipe : Equipe Gomtrie algbrique relle, calcul formel et

    cryptographie

    Nom du responsable : M. Michel COSTE (Porteur : M. Sylvain DUQUESNE)

    Effectifs de lquipe ou affects au projet (sur la base du dossier dpos

    lAERES) :

    Dans le

    bilan

    Dans le

    projet

    N1 : Nombre denseignants-chercheurs (cf. Formulaire 2.1 du dossier de lunit) 10 9

    N2 : Nombre de chercheurs des EPST ou EPIC (cf. Formulaire 2.3 du dossier de lunit) 0 0

    N3 : Nombre dautres enseignants-chercheurs et chercheurs (cf. Formulaires 2.2 et 2.4 du dossier de lunit) 4 4

    N4 : Nombre dingnieurs, techniciens et de personnels administratifs titulaires (cf. Formulaire 2.5 du dossier de lunit) 0 0

    N5 : Nombre dingnieurs, techniciens et de personnels administratifs non titulaires (cf. Formulaire 2.6 du dossier de lunit)

    0

    N6 : Nombre de doctorants (cf. Formulaire 2.8 du dossier de lunit) 9

    N7 : Nombre de personnes habilites diriger des recherches ou assimiles 7 7

    L'quipe de Gomtrie algbrique relle, calcul formel et cryptographie comprend 10 membres permanents: 4 Professeurs (dont 2 sont susceptibles de partir la retraite dici 2016), et 6 Matres de Confrence. Une particularit notable est quelle inclut galement 4 chercheurs de la Direction gnrale de l'Armement - Matrise de lInformation.

    Au cours du dernier quadriennal l'quipe a perdu 4 membres (1 PR retrait, 1 DR CNRS mut, 2 MCF promus PR dans une autre universit). En contrepartie, l'quipe a recrut un PR, et les 4 chercheurs de la DGA ont t intgrs l'IRMAR. On peut mentionner par ailleurs la prsence dun spcialiste en pistmologie et histoire des mathmatiques. Les activits de cette quipe ont deux orientations principales. Lune, de type maths discrtes inclut les codes correcteurs et la cryptographie et possde des liens naturels avec lalgbre et la gomtrie arithmtique. Lautre, de nature plus topologique, inclut la gomtrie algbrique relle et la thorie de Galois diffrentielle.

    La gomtrie algbrique relle a longtemps t la ligne directrice majeure de cette quipe et ses activits dans ce domaine lui ont donn une rputation internationale bien tablie. Le thme de cryptographie, plus rcent, a connu un dveloppement important ces dernires annes. Il est impliqu dans la cration d'une spcialit "Mathmatiques de l'information, Cryptographie" du master de mathmatiques. La coloration algbrique et gomtrique de la recherche mene par le groupe de cryptographie (gomtrie algbrique pour la cryptographie cls publique, algbre (non-)commutative et codes correcteurs) justifie pleinement sa prsence au sein de lquipe.

    26

  • La liste des publications montre une production scientifique importante et de qualit, avec une cinquantaine d'articles dans des revues internationales d'excellent niveau et de nombreux ouvrages ou chapitres d'ouvrages.

    Les membres de lquipe participent six contrats ANR et un GDR. Depuis 2006 les membres de l'quipe ont organis quatre confrences Rennes et ont particip l'organisation de cinq colloques en France et de sept l'tranger (Allemagne, Cameroun, Italie, Suisse, Tunisie). Ils participent aussi rgulirement des comits scientifiques de programmes ou de colloques internationaux. Ils ont de nombreuses collaborations tablies avec des chercheurs dautres pays europens et du Japon. Cette forte activit scientifique confre l'quipe une trs bonne visibilit internationale.

    L'quipe organise trois sminaires : un de gomtrie algbrique relle, un de calcul formel et un de cryptographie. La priodicit des deux premiers sminaires est variable, mais globalement le volume d'exposs de ces deux sminaires correspond une activit hebdomadaire. Le sminaire de cryptographie est hebdomadaire, financ par la DGA. Il figure parmi les plus complets et les plus visibles en France aprs celui de l'ENS-Paris. Il se distingue par l'tendue des thmes abords et attire un vaste public bien au-del des membres de l'IRMAR (chercheurs extrieurs, ingnieurs en poste dans des entreprises de la rgion o dans divers services de la DGA). L'quipe participe aussi au sminaire du ple de gomtrie, regroupant les trois quipes de gomtrie. Il y a donc une animation scientifique trs soutenue au sein de l'quipe.

    Certains membres de l'quipe s'investissent fortement dans les instances de l'Universit et les taches collectives (Direction de l'IRMAR, Conseil d'administration de l'Universit, Direction adjointe de l'UFR, etc.), ainsi que dans des instances nationales (SMF, CIMPA) et internationales (Steering Committee of the Newton Institute).

    Un des points forts de cette quipe est certainement une formation doctorale florissante: durant le dernier quadriennal, neuf thses et deux habilitations diriger des recherches ont t soutenues, et neuf thses sont actuellement en cours au sein de l'quipe.

    Le projet scientifique pour 2012-2016 est trs prometteur, notamment les collaborations envisages avec lcole russe (trs renomme) de thorie des codes et avec un groupe de chercheurs japonais en thorie des singularits. Pour le dveloppement du thme de cryptographie la conjonction de circonstances favorables (activit de recherche et d'animation soutenue, collaborations tatiques et industrielles solides, existence d'un Master professionnel) est quasiment unique en France, mme si chacune se rencontre aussi ailleurs.

    Voici quelques recommandations:

    - Lorsque la date du dpart la retraite des membres seniors de cette quipe sera connue, il appartiendra au Conseil de lIRMAR de dcider de la stratgie adopter pour le futur de celle-ci. Un choix possible sera de dvelopper la direction des mathmatiques de type discrte et effective en algbre et gomtrie algbrique, en sappuyant sur le groupe actuel de cryptographie et de thorie des codes. Une alternative sera de sorienter vers la topologie et la thorie des singularits, en renforant le groupe de gomtrie algbrique relle. Quelle que soit la direction choisie, un des buts atteindre devrait tre une cohsion thmatique plus forte de cette quipe.

    Par ailleurs, le dveloppement dinteractions plus pousses entre cette quipe et celle de gomtrie algbrique est recommander. De par leur profil, certains membres de cette dernire pourraient sans doute contribuer au dveloppement futur des recherches en cryptographie et codes correcteurs derreur.

    27

  • Intitul de lquipe : Equipe Gomtrie analytique

    Nom du responsable : M. Mark BAKER

    Effectifs de lquipe ou affects au projet (sur la base du dossier dpos

    lAERES) :

    Dans le

    bilan

    Dans le

    projet

    N1 : Nombre denseignants-chercheurs (cf. Formulaire 2.1 du dossier de lunit) 8,5 8,5

    N2 : Nombre de chercheurs des EPST ou EPIC (cf. Formulaire 2.3 du dossier de lunit) 3 3

    N3 : Nombre dautres enseignants-chercheurs et chercheurs (cf. Formulaires 2.2 et 2.4 du dossier de lunit) 0 0

    N4 : Nombre dingnieurs, techniciens et de personnels administratifs titulaires (cf. Formulaire 2.5 du dossier de lunit) 0 0

    N5 : Nombre dingnieurs, techniciens et de personnels administratifs non titulaires (cf. Formulaire 2.6 du dossier de lunit)

    0

    N6 : Nombre de doctorants (cf. Formulaire 2.8 du dossier de lunit) 3

    N7 : Nombre de personnes habilites diriger des recherches ou assimiles 7 7

    Lquipe de Gomtrie Analytique comprend 12 membres permanents, 5 PR, 1 DR, 4 MCF et 2 CR CNRS. Un de ses membres est 50% dans lquipe de thorie ergodique. En 2007 lquipe a t renforce par larrive dun Charg de Recherche.

    L'activit de recherche s'articule autour des thmatiques suivantes: gomtrie des surfaces, thorie de Teichmller, gomtrie courbure ngative, gomtrie des groupes, gomtrie et systmes dynamiques complexes, feuilletages et quations diffrentielles, thorie de Galois diffrentielle, gomtrie algbrique relle. Il est noter que cette quipe partage des thmes de recherche communs avec l'quipe de Thorie ergodique notamment autour de la gomtrie ergodique, la thorie de Teichmller, la gomtrie des groupes et les systmes dynamiques holomorphes.

    La liste des publications montre une production scientifique qualitativement et quantitativement de tout premier ordre: 69 articles dans des revues internationales du meilleur niveau. Il faut noter l'activit homogne de l'quipe avec un seul membre n'ayant pas publi dans les quatre dernires annes. Les recherches menes sont de premier plan, effectues en partie travers des collaborations bien tablies avec d'autres universits en France ou l'tranger. Au niveau mondial, c'est une quipe phare sur les thmes lis la gomtrie des surfaces, aux quations diffrentielles et aux systmes dynamiques.

    Actuellement trois thses sont en cours au sein de l'quipe. Durant le dernier quadriennal, cinq thses ont t soutenues, dont deux ont reu le prix EADS de la meilleure thse en mathmatiques . Trois doctorants ont obtenu un poste de Matre de Confrence en France, et un quatrime un poste quivalent au Mexique. Au niveau de la formation doctorale, le bilan est donc excellent, en parfaite adquation avec le potentiel d'encadrement et le niveau d'activit scientifique de l'quipe.

    28

  • 29

    Entre 2006 et 2010, lquipe a bnfici du financement de l'ANR travers quatre projets impliquant cinq de ses membres et couvrant les thmes de recherches principaux (gomtrie et systmes dynamiques complexes, quations diffrentielles et systmes intgrables, thorie de Teichmller, thorie gomtrique des groupes et topologie). La reconnaissance internationale et le rayonnement de l'quipe est atteste par le nombre de cooprations internationales et de confrences internationales auxquelles ses membres ont particip; en particulier un membre de l'quipe a t invit au Congrs International de Mathmatiques en 2006. L'quipe a aussi bnfici de la nomination d'un de ses membres l'IUF, renouvel en 2010.

    Depuis 2006 les membres de lquipe ont organis quatre colloques Rennes et ont particip l'organisation de dix colloques en France (CIRM, IHES, IHP,...) et de six l'tranger (Allemagne, Espagne, Etats Unis, Suisse). Cette activit scientifique importante participe la trs grande visibilit internationale de l'quipe.

    L'quipe organise un sminaire hebdomadaire et participe au sminaire du ple de gomtrie, regroupant les trois quipes de gomtrie. Il faut noter une participation rgulire de certains membres de l'quipe au sminaire hebdomadaire de l'quipe de Thorie ergodique. Les membres de l'quipe s'investissent dans les instances et les taches collectives de l'IRMAR (Conseil scientifique, service de documentation, site web,...), ainsi que dans la formation doctorale (direction de l'cole doctorale Matisse regroupant 500 tudiants dans 7 laboratoires rpartis sur 7 tablissements). Ils participent aussi aux instances nationales (CNU et Comit National).

    Les projets de recherche proposs par les membres de l'quipe s'inscrivent dans l'ensemble dans la continuation naturelle des travaux effectus et des programmes de recherche entams ces dernires annes. Ils perptuent les interactions trs fortes avec les membres de l'quipe de Thorie ergodique.

    La pyramide des ges des membres de l'quipe est un peu dsquilibre au niveau des rangs A, et le problme du recrutement d'un jeune rang A risque de se poser au cours du prochain quadriennal. Pour grer au mieux son volution future, l'quipe devra afficher plus clairement sa politique scientifique, non seulement au sein du ple de gomtrie, mais aussi vis vis de l'quipe de Thorie Ergodique, avec laquelle elle a des liens privilgis.

    En conclusion, il s'agit d'une quipe internationalement reconnue et de trs haut niveau scientifique, avec des individualits de premier plan. Elle fait preuve d'un trs fort dynamisme avec une activit remarquable, tant au niveau de la production que de l'animation scientifique. Elle offre un cadre de premier choix pour l'encadrement et la formation de jeunes chercheurs.

    Intitul UR / quipe C1 C2 C3 C4 Note globale Institut de Recherche Mathmatique

    de Rennes (IRMAR) A+ A+ A+ A A+

    C1 Qualit scientifique et production

    C2 Rayonnement et attractivit, intgration dans l'environnement

    C3 Gouvernance et vie du laboratoire

    C4 Stratgie et projet scientifique

  • Statistiques de notes globales par domaines scientifiques (tat au 06/05/2011)

    Sciences et Technologies

    Note globale ST1 ST2 ST3 ST4 ST5 ST6 Total A+ 6 9 12 8 12 11 58 A 11 17 7 19 11 20 85 B 5 5 4 10 17 8 49 C 2 1 2 5

    Total 24 32 25 37 40 39 197 A+ 25,0% 28,1% 48,0% 21,6% 30,0% 28,2% 29,4% A 45,8% 53,1% 28,0% 51,4% 27,5% 51,3% 43,1% B 20,8% 15,6% 16,0% 27,0% 42,5% 20,5% 24,9% C 8,3% 3,1% 8,0% 2,5%

    Total 100,0% 100,0% 100,0% 100,0% 100,0% 100,0% 100,0%

    Intituls des domaines scientifiques

    Sciences et Technologies ST1 Mathmatiques

    ST2 Physique

    ST3 Sciences de la terre et de l'univers

    ST4 Chimie

    ST5 Sciences pour l'ingnieur

    ST6 Sciences et technologies de l'information et de la communication

    30