Nps fb4d.tmp

  • Published on
    18-Nov-2014

  • View
    1.144

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

 

Transcript

<ul><li> 1. SOMMAIREListe des abrviationsIntroductionI Premire partie : Le BurnoutII Deuxime partie : EnquteIII Troisime partie : DiscussionConclusionBibliographieTable des matires 1 </li> <li> 2. LISTE DES ABREVIATIONS MBI : Maslach Burnout Inventory AWLS : Areas of Worklife Survey AFFEP : Association Fdrative pour la Formation En Psychiatrie EFPT : European Federation of Psychiatric Trainees, Fdration Europenne desInternes en Psychiatrie She burnt with love, as straw with fire flameth. She burnt out love, as soon as straw out burneth.1 William Shakespeare. The Passionate Pilgrim. 1599. 1 Elle brla damour, comme la paille senflamme avec le feu. Elle consuma lamour, ds que la paille fut consume. 2 </li> <li> 3. INTRODUCTIONLe syndrome dpuisement professionnel ou burnout nest pas un phnomne nouveau. Ilancre ses racines dans le pass. Il apparat dj travers le surmenage de Tuke en 1882 etl industrial fatigue de Park en 1934. Mais aucun naura le succs rencontr par le termeburnout partir des annes 1970. Il est intressant de remarquer que lmergence de la notion de burnout, dcrit entant que syndrome, se fait de manire presque simultane au dbut des annes 1970, sur lacte est et ouest des Etats-Unis, avec respectivement Herbert J. Freudenberger et ChristinaMaslach. Cela illustre le fait que le burnout a dabord merg en tant que problme social. Ilne sagissait donc pas dune construction scolaire et abstraite. Apparemment, ces deuxauteurs ont dcouvert quelque chose qui tait dans lair du temps . Cette origine socialedu burnout est essentielle pour comprendre lvolution de ce concept. Dans un premier temps, laccent a t mis sur les descriptions cliniques. Leffort portesur des tentatives pour dfinir le burnout travers des observations prcises, et en particulierles symptmes quil occasionne. Suivant la tradition mdicale, ces symptmes ont ensuite tregroups pour identifier un syndrome. Cette approche clinique souligne limportance desfacteurs individuels sous-tendant le burnout. Le passage une approche plus empirique et rationnelle se fit rapidement avecChristina Maslach et Ayala Pines. Peu de temps aprs avoir identifi le syndrome, elles mirenten place des programmes de recherche. Les rserves des milieux acadmiques envers leburnout furent nombreuses, au point dentraver leurs travaux. Un premier article sur ledveloppement de linstrument psychomtrique qui est dsormais le plus largement utilis, leMaslach Burnout Inventory, fut renvoy par lditeur dun journal scientifique avec unecourte note indiquant quil ne lavait mme pas lu parce que nous ne publions pas de pop-psychologie . Malgr ces dbuts difficiles, la notion de burnout rencontre un succs croissant. Laprvalence est en augmentation constante sur les dernires dcennies. Ces derniresannes, le stress au travail et plus particulirement le burnout sont devenus des sujets desocit, que lon retrouve en une des magazines. La question dun phnomneessentiellement culturel reste donc pertinente : sagit-il dune mode ? A ce jour, lesclassifications psychiatriques internationales ne reconnaissent pas le burnout en tantquentit nosographique pathologique. Il sagit de plus dun concept multidimensionnel,dont la robustesse reste discute. Quelles sont les causes du burnout ? La littrature internationale insiste sur les causesobjectives, lorganisation du travail, mme si les facteurs personnels sont galementinterrogs, ainsi que la vulnrabilit individuelle, conduisant ainsi un modle intgratif bio-psycho-social. Le burnout, initialement dcrit dans les professions daide , est aujourdhui tudidans toutes les professions. Constatant quil nexiste aucune enqute sur le burnout des internes en psychiatrie,Umberto Volpe ralise en 2007 une tude auprs de cinquante internes italiens, et retrouvedes niveaux de burnout allant de modr lev. Il sagit du point de dpart du projeteuropen BoS (Burnout Study), qui a pour objectif dtudier le burnout des internes enpsychiatrie en Europe. Sappuyant sur le rseau de lEuropean Federation of Psychiatric 3 </li> <li> 4. Trainees (EFPT, Fdration Europenne des Internes en Psychiatrie), des coordonnateurs sontrecruts dans 15 pays europens. Les rsultats prsents ici sont ceux de lenqute mene enFrance, dont nous sommes linvestigateur principal avec le Dr Ccile Hanon. Etant donne lagrande diversit culturelle des diffrents pays participant lenqute, ce sont essentiellementles facteurs environnementaux et les conditions de travail qui sont tudis en complment dela mesure du niveau de burnout. Aprs avoir rappel les dfinitions du concept de burnout ainsi que sonpidmiologie, nous questionnerons sa pertinence et ses causes. Nous prsenterons ensuiteles rsultats franais de lenqute, que nous discuterons. 4 </li> <li> 5. PREMIERE PARTIE : LE BURNOUT 1. Dfinitions Au dbut du XXe sicle, lexpression to burn oneself out signifie en langagepopulaire travailler trop dur et mourir jeune . Le terme japonais karoshi a un sensidentique : mort par excs de travail, et peut tre considr comme une forme extrme deburnout. Le concept dtat dpuisement apparat en France dans les travaux de C. Veil dansles annes 1950 pour dcrire chez des professionnels des manifestations qui nentrent pasdans le cadre de la nosographie classique (Pasquier de Franclieu-Descamps, 2008). En franais, le dictionnaire Littr nous apprend qupuisement est le substantif drivdu verbe puiser, qui signifie mettre sec un puits. En 1961, lcrivain Graham Greene raconte, dans le roman intitul la Saison desPluies , la triste histoire de Querry, un architecte new-yorkais mondialement connu. Lditionoriginale est intitule A Burnt-out case et dcrit en dtail ce syndrome. Malgr le succsde cet ouvrage, le terme de burnout ne sera pas popularis. Dans le pass, nombre dautres notions ont t utilises pour dcrire des tatssimilaires, comme le surmenage de Tuke en 1882, et l industrial fatigue de Park en 1934(Schaufeli et al., 1998), mais aucun naura le succs rencontr par le terme burnout partirdes annes 1970. 1.1. Freudenberger Le terme utilis dans la littrature anglo-saxonne est burnout. Il est dabord employpour voquer lpuisement professionnel de travailleurs sociaux dans des programmes derinsertion de jeunes dlinquants (Bradley, 1969). Il est ensuite conceptualis par le psychiatreFreudenberger en 1974, partir de son exprience auprs de professionnels et de bnvolesdans une structure daide aux toxicomanes (Freudenberger, 1974). Beaucoup des bnvolesqui y travaillent finissent, aprs un an dactivit, par perdre lenthousiasme qui a dpartsuffisait nourrir leur engagement. Des symptmes physiques caractristiquesaccompagnent ces changements : puisement, fatigue, persistance de rhumes, de mauxde tte, de troubles gastro-intestinaux, dinsomnies. Freudenberger souligne les symptmescomportementaux : colre, irritabilit, incapacit faire face aux tensions et situationsnouvelles, sont les premiers signes de ce quil nomme craquage ou puisementmotionnel et mental . Cynisme et stratgies de surenchre, ou, linverse, dvitementpeuvent complter le tableau (Truchot, 2004). Dans la langue anglaise, burnout signifie suser, spuiser, craquer en raison dedemandes excessives dnergie, de forces ou de ressources . Le terme qualifie par exempleltat dune bougie qui, aprs avoir clair de longues heures noffre plus quune flammedsute. Cette image rend bien compte de linterprtation avance par Freudenberger. Ilexplique ce phnomne par une idalisation du rle de lindividu, sans rapport avec laparfois dure ralit de lengagement auprs de patients. Avec Richelson, Freudenbergerdfinit alors le burnout comme un tat de fatigue chronique, de dpression et de frustrationapport par la dvotion une cause, un mode de vie, ou une relation, qui choue 5 </li> <li> 6. produire les rcompenses attendues et conduit en fin de compte diminuer limplication etlaccomplissement au travail (Freudenberger et al., 1980). 1.2. Maslach La dfinition de lpuisement professionnel, ou burnout, la plus utilise est celleformule par Christina Maslach, professeur de psychologie sociale luniversit de Berkeleyen Californie. Elle est lorigine de linstrument psychomtrique le plus largement utilis pourvaluer le burnout : le Maslach Burnout Inventory ou MBI. Elle remarque que le burnoutsemble commun aux professionnels de sant et aux avocats. Elle met donc lhypothse quetravailler avec dautres, en particulier dans une relation daide, est le cur du phnomne.A linverse de Freudenberger qui insistait sur les facteurs personnels, elle situe davantage lescauses du burnout dans lenvironnement de travail. Jusquici les travaux sur le burnoutsappuient essentiellement sur lexprience clinique. Maslach publie au dbut des annes1980 les premires recherches empiriques systmatiques (Truchot, 2004). Le burnout est un syndrome dpuisement motionnel, de dpersonnalisation et derduction de laccomplissement personnel qui apparat chez les individus impliqusprofessionnellement auprs dautrui . Lpuisement professionnel est donc caractris partrois dimensions : lpuisement motionnel, la dpersonnalisation ou cynisme, et lefficacitprofessionnelle. 1.2.1. Lpuisement motionnel Lpuisement motionnel renvoie lappauvrissement des ressources du sujet. Lapersonne est vide nerveusement, a perdu tout entrain, nest plus motive par son travail quidevient une corve. Lpuisement motionnel saccompagne de frustration et de tensiondans la mesure o lindividu ne ralise plus le travail quil effectuait auparavant. Cettedimension est souvent lie au stress et la dpression. Les conceptions thoriques autant queles rsultats empiriques lui donnent un rle central dans le processus de burnout. 1.2.2. La dpersonnalisation ou cynisme Il sagit de la dimension interpersonnelle du burnout. Celle-ci renvoie audveloppement dattitudes dtaches, ngatives, cyniques envers les individus rencontrsdans le contexte de travail. Il ne sagit donc pas dun trouble dissociatif au sens de ladpersonnalisation dcrite en psychiatrie, mais dune dshumanisation de la relation lautre. Cest la raison pour laquelle Maslach a finalement opt pour le terme de cynisme, quiprte moins confusion que celui de dpersonnalisation. Ce dtachement peut setransformer en une vision de la personne comme un adversaire ou un objet, et peut allerjusqu des conduites de maltraitance (Daloz et al., 2005). La dpersonnalisation peut parfoisse traduire par le cynisme de lhumour grinant des carabins. 1.2.3. Lefficacit professionnelle 6 </li> <li> 7. La diminution de lefficacit professionnelle est la dimension dauto-valuation duburnout. Elle se caractrise par un sentiment dincomptence professionnelle et de manquede ralisation personnelle dans le travail. Elle saccompagne dune diminution de lestime desoi et du sentiment dauto-efficacit. Le sujet a alors le sentiment de ne pas atteindre sesobjectifs, ne sattribue plus de capacit faire avancer les choses, convaincu de soninaptitude rpondre effectivement aux attentes de son entourage. 1.2.4. Evolution naturelle Considr comme un processus qui se dveloppe dans le temps, le burnout dbuteavec lpuisement motionnel, et continue avec le cynisme et la diminution de lefficacitprofessionnelle (Floru et al., 1998). Lpuisement motionnel constitue une raction auxstresseurs professionnels, notamment la charge de travail et le conflit avec les personnes delenvironnement de travail. Par la suite, limpact des stresseurs sur lpuisement motionnelinflue sur le cynisme et lefficacit professionnelle. Lindividu se dtache de son travail enrponse au stress. Il sagirait donc dun comportement dfensif, dune modalit adaptative.Ce modle volutif permet denvisager le dpistage des symptmes prcoces(dpuisement motionnel) et ainsi davoir comme perspective une intervention deprvention du burnout. Cynisme Epuisement Stresseurs motionnel Efficacit professionnelle 1.3. Pines Modlisation du burnout On la vu, le burnout est conceptualis par Maslach en sappuyant sur la notion destress, dans une vision pragmatique et symptomatique. Ayala Pines utilise une approchepsychodynamique pour comprendre et dfinir le burnout. Cox, cit par Pines crit que leconcept de stress est insaisissable, car mal dfini. Il nen existe aucune dfinitioncommunment admise. Cest un concept qui est familier aux profanes comme auxprofessionnels ; il est compris par tous lorsquil est utilis dans un contexte gnral, mais parpeu de monde quand des prcisions sont ncessaires. (Pines et al., 2005). Toch ajoute quele concept de stress serait utilis de faon trop large, comme un terme gnral dans lequelles causes et les consquences sont souvent confondues. Afin de distinguer surmenage et burnout, Pines cite une infirmire : Les jours ojapprcie le plus mon travail sont les jours o je travaille le plus dur. Le burnout survient lorsquil ny a rien que je puisse faire pour aider un patient . Pines sappuie sur une perspective existentielle pour dfinir le burnout. Elle affirme quece dernier prend racine dans le besoin quont les individus de croire que leur vie a un sens.Elle met en vidence une corrlation ngative entre le burnout et le sentiment de trouver unsens son travail (Pines, 2000). Par une analyse des coefficients de direction, Pines montre qu...</li></ul>