La Gaule indأ©pendante et la Gaule romainecdn1_3.r PREMIأˆRE PARTIE. — LES ORIGINES - LA GAULE INDأ‰PENDANTE

  • View
    0

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of La Gaule indأ©pendante et la Gaule romainecdn1_3.r PREMIأˆRE PARTIE. — LES ORIGINES - LA...

  • LA GAULE INDÉPENDANTE ET LA GAULE ROMAINE

    GUSTAVE BLOCH

    PARIS – 1900

    TOME PREMIER DE L'HISTOIRE DE FRANCE DEPUIS LES ORIGINES JUSQU'À LA RÉVOLUTION, D'ERNEST LAVISSE

  • PREMIÈRE PARTIE. — LES ORIGINES. - LA GAULE INDÉPENDANTE. - LA CONQUÊTE ROMAINE

    LIVRE PREMIER. — LES ORIGINES

    CHAPITRE PREMIER. — LES SOCIÉTÉS PRIMITIVES

    I. - L'âge de la pierre taillée — II. - L'âge de la pierre polie — III. - L'âge des métaux

    CHAPITRE II. — LES PEUPLES HISTORIQUES

    I. - Les Ibères et les Ligures — II. - Les Phéniciens et Marseille — III. - Les Celtes et leurs migrations — IV. - Les peuples de la Gaule

    LIVRE II. — LA GAULE INDÉPENDANTE ET LA CONQUÊTE ROMAINE

    CHAPITRE PREMIER. — LA GAULE INDÉPENDANTE

    I. - La civilisation — II. - La religion — III. - La religion (suite). Le sacerdoce druidique — IV. - Les institutions sociales et politiques — V. - Les luttes dans les cités et entre les

    cités

    CHAPITRE II. — LA CONQUÊTE ROMAINE

    I. - La conquête et l'organisation de la province transalpine (154-58 av. J.-C.) — II. - Les campagnes de César (58-50 av. J.-C.) — III. - Les caractères et les effets de la

    conquête — IV. - Les insurrections du premier siècle ap. J.-C.

    DEUXIÈME PARTIE. — LA GAULE ROMAINE

    LIVRE PREMIER. — LE GOUVERNEMENT DE LA GAULE AU Ier ET AU IIe SIÈCLES AP. J.-C.

    CHAPITRE PREMIER. — LE GOUVERNEMENT CENTRAL

    I. - La monarchie impériale — II. - Les circonscriptions provinciales — III. - Les circonscriptions provinciales (suite). La frontière germanique — IV. - Les gouverneurs

    des provinces. La justice — V. - L'impôt — VI. - Le service militaire. L'armée gallo- germanique

  • CHAPITRE II. — LE GOUVERNEMENT LOCAL

    I. - La religion impériale et les assemblées provinciales — II. - Les états ou cités. Les cantons ou Pagi — III. - La transformation des états gaulois en cités romaines — IV. -

    Les divers types de cités — V. - Le régime municipal. Les magistratures. Les sacerdoces — VI. - Le régime municipal (suite). Le sénat et l'aristocratie. Les

    augustales et la plèbe. Les Pagi et les Vici

    CHAPITRE III. — L'ENTRÉE DES GAULOIS DANS LA CITÉ ROMAINE

    I. - Les associations de citoyens romains. Les concessions du droit latin et du droit de cité. Le discours de Claude — II. - Les Gaulois citoyens romains. L'onomastique gallo-

    romaine. L'édit de Caracalla

    LIVRE II. — L'HISTOIRE ET LE GOUVERNEMENT DE LA GAULE DU Ier AU IVe SIÈCLES AP. J.-C.

    CHAPITRE PREMIER. — HISTOIRE DE LA GAULE DEPUIS L'AVÈNEMENT DES FLAVIENS JUSQU'À CELUI DE DIOCLÉTIEN

    (69-285)

    I. - La Gaule sous les Flaviens, les Antonins, les Sévères et leurs successeurs (89-253) — II. - L'anarchie militaire. La Gaule détachée de l'Empire (253-273). La Gaule après le

    rétablissement de l'unité romaine (273-285)

    CHAPITRE II. — LE GOUVERNEMENT DE LA GAULE AU IVe SIÈCLE DEPUIS LA RÉFORME DE DIOCLÉTIEN. - LE

    GOUVERNEMENT CENTRAL

    I. - La monarchie du Bas-Empire. Le système de la tétrarchie. Les nouvelles circonscriptions provinciales — II. - La justice. L'impôt — III. - Le service militaire et le

    nouveau système défensif

    CHAPITRE III. — LE GOUVERNEMENT LOCAL

    I. - Les assemblées provinciales — II. - Les cités et le régime municipal

    CHAPITRE IV. — L'ÉCHEC DE LA RÉFORME DIOCLÉTIANO- CONSTANTINIENNE. - HISTOIRE DE LA GAULE DE

    DIOCLÉTIEN À THÉODOSE (285-395)

    LIVRE III. — LA SOCIÉTÉ GALLO-ROMAINE

    CHAPITRE PREMIER. — LES VILLES GALLO-ROMAINES

    I. - La Narbonnaise — II. - Lyon capitale des Gaules — III. - Les trois Provinces. L'Aquitaine — IV. - La Lyonnaise — V. - La Belgique et les deux Germanies

  • CHAPITRE II. — LA VIE INTELLECTUELLE ET MORALE

    I. - Le latin et le celtique. Les écoles. — II. - La littérature. — III. - L'art. — IV. - La religion et les mœurs

    CHAPITRE III. — L'ORGANISATION SOCIALE

    I. - Les classes urbaines. Le commerce. Les routes. Les corporations. — II. - L'aristocratie foncière et la plèbe rurale. La grande propriété et les origines du

    servage

  • PREMIÈRE PARTIE. — LES ORIGINES - LA GAULE INDÉPENDANTE - LA CONQUÊTE

    ROMAINE

    LIVRE PREMIER. — LES ORIGINES

    CHAPITRE PREMIER. — LES SOCIÉTÉS PRIMITIVES1

    I. - L’ÂGE DE LA PIERRE TAILLÉE2 [L’ÉPOQUE QUATERNAIRE] LES découvertes récentes ont reculé dans un lointain profond le problème de nos origines nationales. C’est à l’époque quaternaire, la dernière des grandes époques géologiques, que l’homme apparaît sur la terre. Notre pays avait pris dés lors sa forme et son relief, mais les conditions de la vie n’y étaient pas tout à fait ce qu’elles sont à présent.

    L’époque quaternaire se divise en deux périodes.

    [PÉRIODE DILUVIENNE] La première, dite diluvienne, est caractérisée par un régime de pluies abondantes qui a pour conséquence la formation de larges rivières et d’immenses glaciers. La température néanmoins était assez douce, et la même à de grandes distances. Des plantes, des animaux, répartis actuellement entre des zones diverses, coexistaient sous nos latitudes. Le laurier et le figuier poussaient à Fontainebleau. Beaucoup d’espèces subsistant encore dans nos contrées s’y montraient déjà, le cheval, la chèvre, plusieurs variétés de beaufs et de cerfs. Beaucoup s’y rencontraient qui ont émigré, les unes au Midi, la hyène, la panthère, le lion ; d’autres au Nord, l’aurochs, le beauf musqué, le renne ; d’autres sur des points plus élevés, le chamois, le bouquetin ; un grand nombre pullulaient qui se sont éteintes, des carnassiers formidables, l’ours et le félin des cavernes, des pachydermes herbivores à taille gigantesque, le grand hippopotame, le rhinocéros aux narines cloisonnées, l’elephas meridionalis, l’elephas antiquus, l’elephas primigenius ou mammouth.

    [PÉRIODE GLACIAIRE OU ÂGE DU RENNE] A la période diluvienne succède la période qu’on a à tort appelée glaciaire. Elle est signalée, en effet, non par l’extension, mais par la limitation des glaciers. Ce phénomène est dû à la diminution des pluies et à l’avènement d’un climat plus froid et plus sec. La faune se transforme avec le climat. Les variétés de l’éléphant quaternaire disparaissent. Le

    1 BIBLIOGRAPHIE GÉNÉRALE. Sources. Les textes relatifs à l’histoire de la Gaule celtique et romaine ont été réunis pour la plupart dans le premier volume du Recueil des historiens des Gaules et de la France par dom Bouquet. Les textes grecs ont été réunis à part dans les Extraits des auteurs grecs concernant la géographie et l’histoire des Gaules, par Cougny et Lebègue, 1888-92. Pour les textes épigraphiques, voir la note en tête de la deuxième partie. OUVRAGES À CONSULTER. Ruelle, Bibliographie générale des Gaules, Alto-1886. Ouvrage devenu insuffisant. La seule histoire d’ensemble est l’ouvrage vieilli d’Amédée Thierry, Histoire des Gaulois, 10e édit., 1877, et Histoire de la Gaule sous la domination romaine, 4e édit., 1878. Le dernier ouvrage sur la géographie de la Gaule est celui de E. Desjardins, Géographie historique et administrative de la Gaule romaine, 1876-1893. 2 S. Reinach, Description raisonnée du musée de Saint-Germain, I, 1889. Donne la bibliographie jusqu’à cette date et la liste des périodiques.

  • mammouth, qui a résisté le plus longtemps, succombe à son tour. Sa toison lui permettait de braver les températures les plus basses, mais il réclamait, pour son alimentation, une végétation opulente favorisée par une atmosphère saturée d’humidité. Le renne, au contraire, qui se nourrit à peu de frais, s’est multiplié. De là le nom d’âge du renne, qui mieux que tout autre convient pour désigner cette période.

    [L’OUTILLAGE ROMAIN] La durée des époques géologiques ne peut être fixée. On ne saura donc jamais à combien de centaines ou de milliers de siècles remontent les œuvres de l’industrie humaine enfouies pêle-mêle avec les ossements préhistoriques. L’homme, en quête d’une matière assez dure pour ses outils et ses armes, employa celle qu’il avait sous la main. Il commença par tailler la pierre, puis les os et les bois des animaux. Les archéologues ont classé ces objets en plusieurs catégories, dénommées chacune d’après une des stations qui lui ont fourni ses principaux spécimens. Ils ont ainsi composé des séries où les types s’échelonnent suivant leur perfection relative, dans un ordre qu’on peut, d’une manière générale, considérer comme chronologique. On n’oubliera pas toutefois les inégalités possibles dans le développement des différents groupes sociaux. Pour mesurer l’ancienneté de nos plus vieilles populations, l’état de leur outillage ne nous offre donc qu’un critérium insuffisant. Le niveau géologique où il a été exhumé, la faune et la flore qui l’accompagnent nous renseignent plus sûrement.

    [PENDANT LA PÉRIODE DILUVIENNE] La première humanité, contemporaine de la période diluvienne, est représentée sur notre sol par les objets recueillis dans les alluvions de la Seine, de la Marne, de l’Yonne, de l’Oise, de la Somme, et notamment dans les dépôts de Saint-Acheul pr

Recommended

View more >