Asterix en Gaule

  • View
    224

  • Download
    1

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Asterix en Gaule

Text of Asterix en Gaule

  • LA FRA

    NCE GALLO-ROMAINE HORS-SRIECOLLEC

    TION

    L 17354 - 1 H - F: 8,90 - RDHors-srie - 8,90 FrANCe MTroPoLiTAiNe - 9,50 BeL

    LA FRANCE GALLO-ROMAINEAVEC

  • Bienvenue au village des fous . Le vritable hros des tribulations dun petit bonhomme teigneux, grincheux, susceptible, atteint dune aversion latine mais tellement gnreux, astucieux, curieux de lautre

    et de ses drles de coutumes , anim dun esprit de rsistance, la btise en tout premier lieu. Pass loppidum, dont le fronstispice du murus gallicus pourrait porter la devise : Libert, Hilarit, Amiti, vous

    entrez dans un autre univers. Celui dAstrix et de sa bande dirrductibles, tous affubls de patronymes en ix , de caractres de cochon (enfin, de sanglier) et de valeurs humaines communicatives.

    Lide nous trottait en tte depuis une brasse de vieilles lunes Dtours en France : marcher dans les pas dAstrix, dOblix et dIdfix au fil des belles provinces gallo-romaines composant le priple du Tour de Gaule

    (le 5e album de la saga, paru en 1965). linstar de notre trio de protagonistes, nous sommes partis du village (on sait o il est mais on ne vous le dira pas !) armoricain, direction les encombrements et les

    amusements de Lutce, puis ce fut Rotomagus, Lugdunum, Massilia, Tolosa, et cetera desunt. Au fil des tapes, nous avons pouss les portes de bonnes auberges, pris le temps de croquer belles dents chapelets de saucisses (de Toulouse), de suoter des btises ( dfaut de les faire) de Camaracum, de vider des verres de vins fins de Burdigala

    ou de Durocortorum, dcluser des chopes de cervoise mousseuse ou encore de trinquer au pastix avec le massiliote Csar de Labeldecadix. Ah ! douce Gaule o il fait rudement bon flner au gr des voies romaines et

    des charovoies . Un bien dur labeur, mais qui nous a laiss le temps de mener, et l, de vraies enqutes, histoire de vous raconter que nos anctres ntaient srement pas les Gaulois ! Et que fi de la grandeur de Rome et des Romains, le Celto-Gaulois tait dpositaire dune civilisation sacrment dveloppe, par Toutatix ! Au-del des tordants anachronismes, machines gags et calembours gniaux, les albums dAstrix dfendent un art de vivre o

    lhumour remplace les idologies, o lamiti, un poil virile, sauve de toutes les situations, o la meilleure faon de rsister, aux fatalits comme aux provocations, est de senguirlander un bon coup.

    a r p a i t e m e n t !

    p a r D O m i n i Q U e r O G e r - r Da Ct eU r e n C H e

    aUt riGOler avant QU e le Ciel nOUs tOm be sUr la t t e

    DitOrialDi tO ria l

    3HORS-SRIE DTOURS EN GAULE

    Les ditions Albert Ren

    / G

    oscinny - Uderzo

    " l e b O U C l i e r a r v e r n e"

    DEFHS/P3.indd 3 20/06/12 16:36

  • Philippe Roy - Dtou

    rs en Franc

    eBertran

    d Rieger - Dtou

    rs en Franc

    eChristian

    Vou

    lgarop

    oulos - Dtou

    rs en Franc

    ePhilippe Roy - Dtou

    rs en Franc

    e

    Christian

    Vou

    lgarop

    oulos - Dtou

    rs en Franc

    e

    64ALSIA

    114SAINT ES

    108TOULOUSE

    70AUTUN

    122cOrIObONA

    Dtours en France4

    DTOUrSEN GAULEH O r S - S r I E c O L L E c T I O N

    DEFHS/P4A5.indd 4 21/06/12 12:46

  • SOMMAIRESOMMAIRE6 CARTE8 REnConTRE AvEC GRARD CoULon12 REnConTRE AvEC AnnE DE LESELEUC14 REnConTRE AvEC ALBERT UDERZo

    20 iLS SonT foUS CES ASTRixiEnS!24 ponTS ET ChAUSSES, SoUS LES pAvS, LA GAULE26 GAULoiS oU RoMAinS?

    30 RoUEn33 poSEiDonioS DApAME34 REnConTRE AvEC LAUREnT AvEZoU36 LUTCE42 REnConTRE AvEC AnTiDE viAnD44 TABLE AvEC LES GALLo-RoMAinS48 BELGE ConnECTion52 LhiSToiRE vUE DU CiEL54 REiMS56 METZ58 LE pARC DE BLiESBRUCK-REinhEiM62 LES SiTES DE GURTELBACh64 ZiZAniE ALSiA68 phMRE BiBRACTE

    70 AUTUn72 LART DE LA GUERRE76 voTEZ CSAR!

    78 o EST GERGoviE?84 vERCinGToRix, MyThE ET MySTRE88 Lyon90 viEnnE92 LES DRUiDES, MinEnCES MATiRE GRiSE96 MARSEiLLE99 niCE102 LES BAinS pUBLiCS104 ARLES106 REnConTRE AvEC LUC LonG108 ToULoUSE110 AGEn112 LA SoCiT DU SpECTACLE

    114 LAqUiTAinE, BoRDEAUx ET SAinTES118 TRS URBAinS, CES RoMAinS!120 BARZAn, LE f, Un SiTE MySTRE122 CoRioBonA, viLLAGE TMoin128 BiBLioGRAphiE

    DDans le vestibule du sige des ditions Albert Ren, vritable caverne dAli-Baba pour tout astrixien, le visiteur est accueilli par une toile gante du matre des lieux : un pastiche dsopi-lant du clbre tableau de Gricault, Le Radeau de la Mduse. Cest quici, depuis soixante ans, on fait tout trs srieusement sans jamais se prendre au srieux. Quelques semaines avant la sortie internationale du quatrime long-mtrage adapt des aventures du petit Gaulois, Albert Uderzo retrace avec simpli-cit, franchise et humour les grandes tapes dune aventure artistique exceptionnelle. Cette success story na quune seule potion magique, celle de lamiti entre deux gnies cra-teurs, Ren, virtuose du calembour, et Albert, magicien du dessin. Tout le reste est littrature

    Je ne sais pas !... Lorsque nous avons cr cette s-rie, Ren voulait absolu-ment placer le village des Gaulois au bord de leau, afin de les faire voyager plus facilement. Il se trouve que jai pass toute ma jeunesse, en tout cas une bonne partie, en Bre-tagne, que jai coutume dappeler ma terre nourri-cire ! Aussi, jai demand

    Ren sil voyait un inconvnient placer les huttes de nos amis dans cette rgion. Bien sr, il tait daccord. Depuis, beaucoup de maires des villages locaux se sont autodclars chefs du village officiel des Gaulois Ils sont fous ces Bretons ! Mais tout cela se fait et se dit dans un bon esprit. Il est vrai que jai dessin les trois rochers ct du village dErquy, nanmoins la baie ne ressemble pas la vraie ! Enfin, pas tout fait Une chose est sre : le village est en Armorique.

    Voil une question la-quelle nous navons ja-mais pens ! Son nom, cest le Village ! Le princi-pal reste que les person-nages savent y aller et que les Romains frmissent

    la seule vocation de lendroit ! Je plaisante, mais effective-ment, nous navons jamais pens un nom. Peut-tre pour viter de le localiser ! Aprs tout, ce sont les habitants qui sont importants, le point central de lintrigue. Ils sont les Gaulois de ce village dont le druide fabrique une potion magique qui leur donne une force surhumaine. Joli patelin, non ?

    Lorsque nous lavons imagin, ctait forcment dans lide de crer un antihros. Nous tions une poque o, trop souvent, on nous demandait de faire des sous Tintin , car il tait un hros dans son genre. Et nous voulions nous dmarquer. Par

    ailleurs, linfluence amricaine tait trs forte, surtout dans la bande dessine, avec les comics et tous ces super-hros physiquement surdvelopps ! Jtais dailleurs trs fan de ces illustrs, comme on disait lpoque. Mieux que cela, jaimais beaucoup dessiner des costauds avec des muscles partout. tel point quau dbut de ma carrire jai imagin un personnage au corps ultramuscl, mais avec une tte mi-crocphale : Arys Buck. Le pauvre ntait pas son avantage ! Pour Astrix, je suis tout de suite parti sur lide des Gaulois qui, pour moi et dans limagerie collective, devaient tre plu-tt carrs, grands, muscls, moustachus, lair un peu m-chant : en un mot, des GUERRIERS ! Ren ntait pas daccord et voulait justement un antihros. Il limaginait plutt moche, petit, mais lair teigneux. Il le voulait malin, lil intelligent.Alors, jai fait notre Astrix, court sur pattes. Mais comme je suis ttu, aurait-il dit, jai trs vite dessin Oblix ses cts. Les deux forment un duo parfait, lun a la force et lautre la rflexion. Ce sont des antihros car ils ne courent pas aprs la gloire, ou le danger, les batailles. Laventure commence toujours bien indpendamment de leur volont. Soit ils la vivent au dtour dun arbre en fort, soit ce sont les autres qui viennent demander leur aide, et ce nest qu lissue dune rflexion que le chef dcide si lensemble du village les aidera ou pas. Il se trouve que leur potion leur permet de gagner toutes les batailles contre Csar. Mais Astrix, outre sa gourde, a plus dun tour dans son sac et nous aimions lide quil soit malin, dbrouillard. Cest fina-lement la combinaison des deux qui lui permet de vaincre avec bon esprit, sans arrogance.

    Al bert UDerzoVous avez certainement raison. Il y avait des tribus de Gaulois partout en Gaule. Mais nous avions la contrainte de le faire vivre non loin de la mer. Ceci afin de le faire voyager plus fa-cilement. On aurait pu le mettre

    Marseille ou encore Bordeaux, et jen oublie me direz-vous ! Mais la mer Mditerrane est ferme, et les aventures auraient tourn court si je puis dire ! Avec lArmorique, nous pouvions les envoyer partout aux limites du monde connu. Ils ont quand mme dcouvert les Amriques, le pays du glouglou ! Par ailleurs, mes souvenirs sont peupls dimages de paysages bretons. Je le dis toujours cest la terre qui ma accueilli une poque difficile puisque nous tions en guerre. Jtais jeune et cest l que nous nous sommes rfugis avec mon frre an. Je my suis profondment atta-ch. Jai toujours aim cette rgion et cela continue au-jourdhui car je my rends rgulirement pour y prendre non seulement mon temps mais du bon temps, apprcier la beaut des ctes et le mystre des forts si denses. Ctait donc pour moi comme une vidence de dessiner ces endroits si chers mon cur et importants dans ma vie.

    Si, nous avons tout invent Je peux le dire, nous avons mme parfois refait lHistoire, et ce nest pas Oblix qui me contre-dira lorsquil a malencontreuse-ment cass le nez du Sphinx ! En toute sincrit, nous navions aucune vocation faire de la s-rie dAstrix une bande dessi-ne ducative ou pdagogique. Nous nous en sommes toujours dfendus ! Nous tions des au-

    teurs de bandes dessines, et le principal pour nous tait le rire, lhumour, le plaisir de raconter des histoires, pas forcment lHistoire. Il fallait