Expo2025 Tome 1

  • Published on
    25-Sep-2015

  • View
    110

  • Download
    4

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Dans le cadre de ses projets d'innovation, le Centre Michel Serres propose de travailler autour de la candidature de la France l'Exposition universelle de 2025.

Transcript

<ul><li><p>Centre Michel Serres</p><p>EXPOSITION UNIVERSELLE 2025LE THME</p></li><li><p>Prsentation | du projet</p><p>3</p><p>LEquipe du projet Exposition universelle 2025 - Le Thme</p><p>Septembre 2013 - Fvrier 2014</p><p> Une Exposition universelle, cest un plaisir des yeux, </p><p>cest un plaisir des sens Mais cest galement un plaisir du sens. </p><p>Une Exposition universelle a pour ambition non seulement de </p><p>montrer le progrs, mais galement de laccompagner, voire de </p><p>le provoquer. Ce nest pas seulement un vnement pour les </p><p>amateurs darchitecture, ou un concours des nations comme </p><p>auparavant.</p><p> Cest galement loccasion dprouver un thme, de </p><p>le confronter un territoire ainsi qu plusieurs cultures et </p><p>populations, et donc plusieurs modes de rception. Le thme, </p><p>cest lui qui peut faire le succs ou non dune Exposition </p><p>universelle: sil touche chacun qui lentend, suscite son intrt, </p><p>lui donne envie, il y a de grandes chances que cette personne </p><p>devienne un visiteur potentiel.</p><p> Nous sommes ravis de vous prsenter notre travail, </p><p>notre thme, celui qui nous est apparu comme tant le plus </p><p>universel : le corps, Le Gnie du Corps. Dbut dune rflexion </p><p>mene au Centre Michel Serres par plusieurs groupes de travail, </p><p>ce thme est la fois un point de dpart et un aboutissement.</p><p> Nous vous laissons dcouvrir ce premier volet de notre </p><p>rflexion et esprons quil saura veiller votre intrt et votre </p><p>curiosit.</p></li><li><p>Sommaire |</p><p>Prface | Alain Cadix 7</p><p>Prsentation | Concepts Innovation | mon Amour 11 </p><p>Thme | le Gnie du Corps Approche | par le thme 19 Un thme | pour le futur 22 Un thme | universel 26 Un thme | personnel 27 Un thme | riche 28 Un thme | interactif 29 Un thme pour | un monde meilleur 30 Un thme pour | une vie meilleure 31 Un thme | symbolique franais 32 Un thme | fdrateur 33 Schma | directeur 34</p><p>Co | Construire Collaboration | active 39 Expolive | 44 Co | Construction 46 Intrts | des Nations 48 | Matrialisation | Concept | des ples 54 Choix | des territoires 56</p><p>1.1.</p><p>1.</p><p>1.</p><p>1.</p><p>5.</p><p>9.</p><p>3.</p><p>3.</p><p>7.</p><p>11.</p><p>2.</p><p>2.</p><p>6.</p><p>10.</p><p>4.</p><p>4.</p><p>8.</p><p>2.</p><p>3.</p><p>4.</p><p>2.</p></li><li><p> Dveloppement | des ples 65 Culture | &amp; Divertissement 67 Artisanat | &amp; Savoir-faire 71 Environnement | 73 Sciences | &amp; Sant 77 Innovation | &amp; Numrique 79 Villes | &amp; Socits 81 Coeur de | lExposition 85 Matrialisation | en rgions 88</p><p>| Exprience | Expriencer | le Corps 97 Expositionnaire | 100 Biopass | 102 Package | tourisme 104 Produit touristique | lExprience 112 Exprience | en transports 116 Exemples | dimmersions 119</p><p>Prenniser | Mmoire Mmoire | btie 124 Mmoire | institutionnelle 125 Mmoire | individuelle 127 Image | de la France 128 Lquipe | Lquipe | trans(e)disciplinaire 135 Une vision | des regards 137</p><p>Remerciements | 163tablissements | partenaires 165Crdits | 167</p><p>5.</p><p>6.</p><p>7.</p><p>3.</p><p>1.</p><p>1.</p><p>1.</p><p>5.</p><p>3.</p><p>3.</p><p>7.</p><p>2.</p><p>2.</p><p>2.</p><p>6.</p><p>4.</p><p>4.</p><p>4.</p><p>5</p></li><li><p>Prface</p><p>Alain CADIXAdministrateur dlgu du Centre Michel Serres</p><p>(1) www.hesam.eu</p><p> Le Centre Michel Serres a t cr en 2013 par heSam Universit. Lobjectif principal est, par des approches multidisciplinaires, de contribuer apporter des rponses innovantes aux dfis contemporains. Cette ambition est lgitime par la qualit des tablissements membres de la communaut duniversits et dtablissements hautes tudes, Sorbonne, arts et mtiers (1).</p><p> Les projets conduits ici par des tudiants de niveau master (en M1, M2 ou en post-master) prennent rsolument le contre-pied dvidences, de tendances tellement tablies quon ne prend mme plus la peine de les questionner, voire de les remettre en cause. A cet gard les apports du design, tel quil est envisag lENSCI Les Ateliers, un des membres fondateurs de heSam Universit, sont essentiels et la participation dlves designers et de designers professionnels, notamment comme directeurs de projet, savre prcieuse. </p><p> Le projet consacr la candidature franaise lExposition universelle 2025, commandit par lassociation EXPOFRANCE 2025 nous lui en sommes particulirement reconnaissants fait cho un grand dfi pour la France : la ramener dans la lumire du monde, comme un pays de premier plan porteur dinnovations au service de lhumanit. </p><p>7</p></li><li><p>1</p></li><li><p>Prsentation | Concepts</p><p>9</p></li><li><p>1. 1</p><p>Du latin innovatio : changement, renouvellement .</p><p> Petite Poucette est le titre dun ouvrage du philosophe franais Michel Serres. Ce terme est pour son auteur le nom quil donne, avec tendresse et affection, ses jeunes tudiants qui poussent leurs doigts sur leurs claviers de tlphone portable.</p><p>(1) </p><p>(2) </p><p>Les 15 tablissements de HeSam Universit :Conservatoire national des arts et mtiers (CNAM), Ecole des hautes tudes en sciences sociales (EHESS), Ecole franaise dExtrme-Orient (EFEO), Ecole nationale des chartes (ENC), Ecole nationale suprieure de cration industrielle (ENSCI-Les Ateliers), Ecole nationale suprieure darts et mtiers (ENSAM), Ecole pratique des hautes tudes (EPHE), Ecole suprieure de commerce de Paris (ESCP-Europe), Fondation Maison des sciences de lhomme (FMSH), Universit PARIS I Panthon-Sorbonne (UP1), Ecole du Louvre, Ecole nationale dadministration (ENA), Institut national dtudes dmographiques (INED), Institut national dhistoire de lart (INHA), Institut national du patrimoine (INP).</p><p>(3) </p><p>Innovation mon amour | pour une pdagogie plus crative</p></li><li><p>1. 1</p><p> Ce travail rflexif sur nos pratiques est </p><p>difficile parce quil touche notre tradition franaise </p><p>de la transmission verticale du savoir, parce quil </p><p>change les rles de chacun enseignant et apprenant </p><p>-, parce quil induit des rapports horizontaux de </p><p>collaboration et finalement parce quil demande </p><p>imagination et cration. Toutes les grandes coles </p><p>et universits sont engages aujourdhui dans cette </p><p>transformation ncessaire. Certaines avec plus de </p><p>facilit et de succs que dautres. La rupture est </p><p>toutefois en marche. Quon en soit acteur ou quon la </p><p>subisse, elle est dsormais incontournable. Mais alors </p><p>que fait et que propose de plus (ou de moins) le Centre </p><p>Michel Serresen regard des approches existantes? </p><p> A priori pas grand chose dexceptionnel si ce </p><p>nest de former des groupes dtudiants provenant de </p><p>lensemble des coles de heSam Universit (3), de les </p><p>enfermer dans un bocal durant 5 mois et de leur en </p><p>donner la clef, sans restriction et en toute confiance, </p><p>pour quils ralisent ensemble un projet ambitieux qui </p><p>les dpasse. Cette description pourrait tre simpliste si </p><p>elle ntait pas associe une dmarche pdagogique </p><p>innovante, soigneusement tudie, assez loigne des </p><p>rgles et principes denseignement poss dans nos </p><p>tablissements denseignements suprieurs. Cette </p><p>dmarche pdagogique peut se rsumer en trois </p><p>points: ... [lire la suite]</p><p> Dans un monde qui se transforme et subit </p><p>une rupture socitale, industrielle, technologique </p><p>et humaine lchelle de la plante, les modes </p><p>denseignement qui forment la pense et les pratiques </p><p>des gnrations venir sont violemment chahuts, </p><p>interrogs et mis lpreuve. Linnovation nest </p><p>pas ici un vain mot ; elle est le point de dpart dun </p><p> changement, dun renouvellement (1) du modle de </p><p>transmission du savoir et de la connaissance tel que </p><p>construit lpoque des Lumires puis, au XIXe et </p><p>XXe sicle lcole de la IIIe Rpublique. </p><p>Avant de penser la question de linnovation en </p><p>lien avec le projet, il nous faut porter un regard </p><p>introspectif sur nos pratiques pdagogiques dans </p><p>lenseignement suprieur. Quand le monde est (re)</p><p>dfini par les Petites Poucettes (2), quelle place </p><p>accorder au professeur au XXIe sicle? Quelle est </p><p>sa lgitimit, sa raison dtre et de faire ? Comment </p><p>sorganise lapprentissage ? quelles fins ? Peut-on </p><p>encore parler de transmission des connaissances ? </p><p>Comment valoriser les savoir-faire et les savoir-tre? </p><p>Quest-ce quune pdagogie innovante? </p><p>Innovation mon amour | pour une pdagogie plus crative</p><p>11</p></li><li><p>1. 1</p><p> Linnovation rside plus dans le concept </p><p>de rapprendre travailler ensemble que dans le </p><p>fait de rinventer de manire mcanique ce qui a </p><p>dj t produit. Nous devons nous tourner vers </p><p>ceux que nous connaissons peu et mal. Ceux qui </p><p>travaillent sur des mmes sujets avec des approches, </p><p>des temporalits, des cultures, des dfinitions et des </p><p>vocabulaires diffrents. </p><p> Dans une socit o le choix dun parcours </p><p>denseignement est internationalis, la comptition </p><p>entre tablissements en France et dans le monde est </p><p>souvent vcue comme un moteur de rflexion et de </p><p>dveloppement. Mais si ces rapports de pouvoir ne </p><p>sont pas trs productifs quand ils sexercent entre </p><p>des tablissements dune mme discipline, ils ne le </p><p>sont pas davantage quand ils visent des disciplines </p><p>diffrentes. Il sagit plutt dessayer de tirer le </p><p>meilleur parti de la diversit et de la pluralit de nos </p><p>enseignements et de nos structures (universits et </p><p>grandes coles) pour capitaliser autour des multiples </p><p>comptences et complmentarits. </p><p> Le Centre Michel Serres fait lexprience </p><p>dtudiants et dintervenants originaires des </p><p>tablissements de Hesam Universit(3) et donc de </p><p>formations trs diverses : droit, gestion, marketing, </p><p>philosophie, architecture, histoire de lart, tourisme, </p><p>ingnieur, design Cette exprience, malgr son </p><p>vidence affirme parce quelle permet le croisement </p><p>des champs de connaissances, savre assez complexe </p><p>dans la mise en uvre. Or cest dans la complexit que </p><p>rside la richesse dune dmarche. Quand des notions </p><p>telles que concept, projet, dfinition, par exemple, </p><p>sactualisent diffremment selon les disciplines, </p><p> la moindre asprit et rsistance, les acteurs du </p><p>projet peuvent sarc-bouter sur leurs certitudes </p><p>pour dfendre des modles dexprimentation et de </p><p>connaissance propres. Travailler ensemble est alors </p><p>un processus personnel o lexprience et lenvie </p><p>dapprendre et de construire deviennent les moteurs </p><p>dun projet individuel et collectif. </p><p>Rinventer | lapprendre ensemble</p><p>Innovation mon amour | pour une pdagogie plus crative</p></li><li><p> Afin de favoriser lapprentissage de nos </p><p>tudiants, motivation et plaisir doivent retrouver </p><p>une place centrale et se substituer lhgmonie de </p><p>la performance et de lefficacit o seule compte la </p><p>russite individuelle.</p><p> La dimension socio-affective de </p><p>lenseignement-apprentissage est alors indissociable </p><p>des aspects strictement cognitifs de la transmission, </p><p>quand les rapports soi, au savoir, au savoir-faire et </p><p>au savoir-tre reposent sur des relations de confiance </p><p>et dassurance, de soi avec soi, de soi avec lenseignant. </p><p>Ainsi, la russite dun parcours et dune ducation </p><p>passe par le dveloppement de la curiosit, du got et </p><p>de lenvie dapprendre en faisant. </p><p> Lenvie et le plaisir contribuent, en effet, </p><p> la bonne ralisation dun projet, qui permet de </p><p>se surpasser pour aller vers de nouveaux dfis, </p><p>sources eux-mmes de plaisirs, de connaissances et </p><p>dexpriences. Car la russite dun bon apprentissage </p><p>est un quilibre entre le cheminement travers des </p><p>tapes dun projet et le but atteindre, son rsultat.</p><p> Nous devons aussi prendre en compte </p><p>les comptences singulires de chaque apprenant, </p><p>son rapport la connaissance, sa propre sensibilit </p><p>et son parcours de vie et professionnel, mais sans </p><p>jamais lcher la ralisation collective. Pour cultiver </p><p>le plaisir dapprendre, llve doit apprcier chaque </p><p>tape du projet, le comprendre et le matriser son </p><p>rythme dans lespace collectif. Pour que chaque </p><p>tudiant puisse avoir lintrt de poursuivre leffort </p><p>tout en y prenant du plaisir, il doit sinscrire dans la </p><p>vision et la lecture du projet global. La russite du </p><p>projet collectif devient alors lobjectif individuel qui </p><p>apporte la motivation et lenvie de se surpasser. Le </p><p>projet de lExposition universelle 2025 est un exemple </p><p>remarquable dans cette exprience individuelle et </p><p>collective. Chaque tudiant, avec ses connaissances, </p><p>sa culture et son exigence, a accept de se mettre </p><p>en danger dans une exprience et une construction </p><p>dun projet collectif. Un projet unique o chacun a </p><p>su apporter ses envies et ses dsirs. O chacun a su, </p><p>avec beaucoup de passion et de conviction, accepter </p><p>le regard et la critique de lAutre pour construire </p><p>ensemble une projet qui appartient tous.</p><p>Prendre du plaisir | Eveiller les motions</p><p>1. 1</p><p>13</p><p>Innovation mon amour | pour une pdagogie plus crative</p></li><li><p> Nos tudiants acquirent au cours de leur </p><p>formation des connaissances denses et diverses en </p><p>apprenant des pages de dfinitions, de formules et de </p><p>cours. Depuis lenseignement primaire, notre systme </p><p>dducation a valoris lacquisition intensive des </p><p>connaissances scientifiques au dtriment des sciences </p><p>humaines et sociales et des matires artistiques qui, </p><p>pourtant, veillent le sens critique, dveloppent un </p><p>regard personnel et aiguise la crativit. Nos tudiants </p><p>ont des ttes bien faites et bien remplies mais ils leur </p><p>manquent parfois la dextrit crative et les modes de </p><p>pense qui leurs permettraient dtre plus innovants, </p><p>plus pro-actifs, plus indpendants dans leur matire </p><p>respective.</p><p> Pour le projet de lExposition universelle </p><p>2025, le Centre Michel Serres a souhait mettre </p><p>en place un accompagnement avec des designers </p><p>professionnels, enseignant lENSCI-Les Ateliers </p><p>(de heSam Universit). Cette discipline mal connue, </p><p>situe la frontire de lart et de lindustrie, permet, </p><p>de par sa conception mme, de dvelopper une </p><p>pdagogie active originale, entre crativit par </p><p>limaginaire et principe de ralit. Elle ne reprsente </p><p>pas un champ de spcialit mais elle fdre des </p><p>comptences plurielles et veille les potentiels </p><p>cratifs. Elle est celle aussi qui donne le souffle, le </p><p>rythme, lintensit et la puissance du collectif, quand </p><p>ses modles de ralisation ne peuvent exister que </p><p>dans la coopration et au croisement des disciplines. </p><p>Ainsi, le design manipule et jongle avec les concepts, </p><p>cre des scenarii originaux, formalise des penses, </p><p>impulse des innovations et donne du sens aux </p><p>projets. Il exprimente, propose de nouvelles formes </p><p>de communication et de liens, de nouveaux modes </p><p>dorganisation, de nouvelles formes de langage et </p><p>dcriture. Le design cre un lien invisible entre tous </p><p>les acteurs du projet de toutes les disciplines, de toutes </p><p>les sensibilits. Il tudie et pense en permanence la </p><p>rupture des usageset les volutions des pratiques, des </p><p>objets et des modes de vie. Cette discipline, dans cette </p><p>poque conjoncturelle, a cette capacit optimiste de </p><p>sextraire du prsent pour mieux se projeter dans </p><p>lavenir. Les tudiants sont invits se mettre alors en </p><p>distance pour porter un regard dcal et original sur </p><p>leur propre parcours, leurs propre certitude. </p><p>1. 1</p><p>Eveiller son sens cratif | Le design comme support pdagogique</p><p>Innovation mon amour | pour une pdagogie plus crative</p></li><li><p> Et puis, repenser lenseignement, cest </p><p>mettre en sommeil le professeur. Celle ou celui qui a </p><p>thoriquement la connaissance et matrise le savoir ; </p><p>celle ou celui qui a la lgitimit et le droit dorienter et </p><p>de diriger. Celle ou celui qui dcide et donne la ligne </p><p> suivre. Ici, le professeur est un chef de projet, </p><p>un tuteur qui balise le chemin de...</p></li></ul>