Cahier d'étude 81

  • View
    215

  • Download
    1

Embed Size (px)

Text of Cahier d'étude 81

  • FLUCTUATIONS ECONOMIQUES ET DYNAMIQUE DE LA CONSTITUTION DE PROVISIONS

    POUR CREANCES DOUTEUSES DES BANQUES LUXEMBOURGEOISES

    CAhIER DTUDESwORkING PAPER

    N 81

    JANVIER 2013

    2, boulevard RoyalL-2983 Luxembourg

    Tl. : +352 4774-1Fax: +352 4774 4910

    www.bcl.lu info@bcl.lu

    SAbbAh GuEddoudJ

  • CAHIER DETUDES

    WORKING PAPER

    N 81

    FLUCTUATIONS ECONOMIQUES ET DYNAMIQUE DE LA CONSTITUTION DE

    PROVISIONS POUR CREANCES DOUTEUSES DES BANQUES

    LUXEMBOURGEOISES

    Sabbah Gueddoudj

    Janvier 2013

  • 2

    Table des matires

    ABSTRACT ............................................................................................................................. 3

    RSUM NON-TECHNIQUE .................................................................................................. 4

    1. INTRODUCTION ................................................................................................................. 7

    2. LES DTERMINANTS DES PROVISIONS POUR CRANCES DOUTEUSES .............. 10

    2.1. Les facteurs internes ...................................................................................................... 12

    2.2. Les facteurs externes ..................................................................................................... 14

    3. MTHODE CONOMTRIQUE ........................................................................................ 16

    3.1. Lestimateur des modles des moments gnraliss en diffrences premires ............ 16

    3.2. La spcification conomtrique ...................................................................................... 18

    4. LANALYSE EMPIRIQUE ................................................................................................. 20

    4.1. Description des variables introduites dans le modle ..................................................... 20

    4.2. Les rsultats destimation ............................................................................................... 21

    5. CONCLUSION ................................................................................................................... 24

    BIBLIOGRAPHIE .................................................................................................................. 27

    ANNEXES ............................................................................................................................. 33

  • 3

    FLUCTUATIONS ECONOMIQUES ET DYNAMIQUE DE LA CONSTITUTION DE

    PROVISIONS POUR CREANCES DOUTEUSES DES BANQUES

    LUXEMBOURGEOISES

    Sabbah Gueddoudj1

    Abstract

    This work uses dynamic panel data methods to identify the determinants of the loan

    loss provisioning ratio in the Luxembourg banking sector from 1995 Q1 to 2011 Q4.

    The study is motivated by the theoretical framework assuming that both

    macroeconomic and microeconomic variables have a strong impact on the loans

    quality and quantity. The empirical results for Luxembourg confirm the findings of

    previous studies: both macroeconomic and bank-specific variables have a large

    impact on the development of the loan loss provisioning ratio. Indeed, the results

    show that GDP growth, house prices, ROA and the solvency ratio have a negative

    impact on the loan loss provisioning ratio, whereas the unemployment and interest

    rate increase the ratio.

    JEL classification codes : G21, C23.

    Keywords: loan loss provisioning ratio Luxembourg banking system,

    macroeconomic factors and specific banking factors, dynamic data panel methods.

    1 Cette note dtude ne reflte pas ncessairement les opinions de la Banque centrale du Luxembourg. Je tiens remercier les membres du dpartement de la stabilit financire et en particulier M. Abdelaziz Rouabah et M. Gaston Giordana pour leurs commentaires, leurs suggestions et leurs relectures.

  • 4

    Rsum non-technique

    Cette tude est consacre lanalyse de limpact des chocs macroconomiques et

    /ou sectoriels sur la constitution des provisions pour crances douteuses des

    banques luxembourgeoises. Le risque de crdit est largement tributaire du niveau

    des crances douteuses, variable dintrt, pour la stabilit financire et le systme

    conomique dans son ensemble. Selon Bernstein (1996), le nombre de prts non-

    performants constitue un lment crucial dans la dfinition des cots des banques.

    Une hausse de ces derniers peut, en effet, provoquer une faillite bancaire, comme

    ce fut le cas avec la crise asiatique de 1997 et la crise des subprimes en 2007. Le

    rle dstabilisant des crances improductives dans le cadre des crises financires

    nest donc plus dmontrer.

    Dans cet axe de recherche, il est frquent de recourir des mthodes de panels

    dynamiques. La mthode des moments gnraliss (MMG) est prconise pour

    obtenir une estimation non biaise. Les estimateurs MMG ont pour principale

    caractristique de corriger des biais de mesure ainsi que des biais dendognit.

    Pour cette analyse en panels dynamiques, des donnes dune nature macro-

    conomique ainsi que des donnes individuelles sont utilises. Les donnes

    bancaires proviennent de la base de donnes de la BCL. Elles sont de frquence

    trimestrielle. La priode dobservation couvre les annes 1995-2011. Lchantillon

    du panel exploit est non cylindr. Il contient 363 banques au maximum.

    La variable expliquer est le ratio des provisions pour crances sur clientle

    rapportes aux crances sur clientle. Les changements de rgles du reporting

    bancaire nous imposent, partir de 2008, lusage des provisions pour grands

    risques en tant que proxy pour les crances la clientle. Comme nous le verrons

    ultrieurement, le ratio des provisions rapportes aux crances sur clientle peut

  • 5

    tre assimil une mesure approprie des crances douteuses pour les banques

    luxembourgeoises.

    Les variables explicatives figurant dans la relation estime sont le PIB, le chmage,

    le taux dintrt, lindice des prix des biens immobiliers, le ratio des provisions pour

    crances sur clientle rapportes aux crances sur clientle retard, la profitabilit

    (Return on Assets, ROA) et le ratio de solvabilit. Selon les travaux de Berger et De

    Young (1997), les deux dernires variables sont respectivement des proxies de la

    qualit du management et de lala moral. En effet, une insuffisance en termes de

    capitaux inciterait les banques adopter des comportements plus risqus (ala

    moral). En outre, une mauvaise gestion du risque de contrepartie est une des

    sources dalimentation du ratio des provisions pour crances douteuses, elle se

    caractrise gnralement par une pitre valuation des projets de crdits et des

    collatraux, et/ou dun manque de monitoring des emprunteurs.

    Il y a lieu de souligner lintroduction de deux variables muettes afin de capter les

    effets de la crise des subprimes et du changement de dfinition du ratio des

    provisions pour crances douteuses.

    Lquation est estime avec un certain nombre de retards pour la variable endogne

    selon la mthode des moments gnraliss suggre par Arellano et Bond (1991).

    Nous utilisons des estimateurs MMG en diffrences premires. Lestimateur de ces

    auteurs consiste crire lquation estimer en diffrence premire afin dliminer

    leffet spcifique individuel. Une analyse des coefficients de long terme est

    galement fournie afin de capter la dynamique des facteurs contribuant

    laccumulation des provisions pour crances douteuses.

    Pour le Luxembourg, il ressort de cette tude que les variables macroconomiques

    telles que le PIB, le chmage, le taux dintrt et les prix de limmobilier ont un

    impact sur le dveloppement du ratio des provisions sur les crances attribues la

    clientle. La croissance du PIB et les prix de limmobilier sont associs

  • 6

    ngativement au ratio des provisions pour crances douteuses. En revanche, le

    taux dintrt est un facteur de hausse du ratio des provisions pour crances

    douteuses. Les variables muettes se rvlent statistiquement significatives

    traduisant ainsi les effets des changements structurels sur le niveau des provisions

    pour crances douteuses. Du ct des variables spcifiques, le ratio des provisions

    pour crances douteuses dpend de la qualit de la gestion du risque de

    contrepartie. Sur le long terme, une gestion de qualit des risques contribuera

    rduire limportance des provisions pour les crances accordes la clientle. En

    ce qui concerne limpact de long terme du ratio de solvabilit, il expliquerait

    fortement lvolution des provisions pour crances.

    Classification du JEL : G21, C23

    Mots cls : provisions pour crances douteuses, dterminants macroconomiques

    et spcifiques des provisions, mthode des moments gnraliss.

  • 7

    1. Introduction

    Au cours des dernires dcennies, le systme bancaire mondial a connu de

    nombreuses transformations. Devenu plus complexe, il rend le travail analytique

    difficile dans la comprhension des interactions entre lensemble des variables

    conomiques et les prts non-performants qui peuvent tre approxims par le ratio

    des provisions pour crances douteuses. Une bonne approche du risque de crdit

    est primordiale en termes de stabilit financire. En effet, un niveau lev des prts

    non-performants -matrialis par une hausse du ratio provisions pour crances

    douteuses ou un nombre lev de jours de