Click here to load reader

Accord de Lemera Et Son Corollaire Le Pillage Des Ressources Minieres de La Rdc

  • View
    267

  • Download
    40

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Les accords de Lemera, signés par Laurent Desiré Kabila pour acceder au pouvoir au Zaire, secondé par les pays de l' Est, Burundi, Rwanda et Ouganda.

Text of Accord de Lemera Et Son Corollaire Le Pillage Des Ressources Minieres de La Rdc

Page |1

ANALYSE CRITIQUE SUR LES CONFLITS ARMES EN RDC & SON COROLLAIRE LE PILLAGE DES RESSOURCES NATURELLES.

ACCORD DE LEMERACHAP.I CRITIQUE SUR LACCORD DE LEMERA Le 23 Octobre 1996 par les camarades fondateurs de lAFDL (Il sagit de : -Laurent Kabila du PRP, Parti de la Rvolution Populaire , -DAndr Ngandu Kisase du MNC/L-CNRD Mouvement National Congolais/Lumumba Conseil National de rsistance pour la dmocratie , -De Anselme Masasu du MRLZ, Mouvement Rvolutionnaire pour la libration du Zare , -De Deogratias Bugera de lADP Alliance Dmocratique des peuples et -De Bizima Kahara, qui les a approuvs ; Art.1. Il est Cr en ce jour du 23 octobre 1996 lhtel Lemera, une Alliance des Forces Dmocratique pour la Libration du Congo qui sera soutenue militairement par les forces combattantes de lAFDLA ; Art.2. Le sol et le sous-sol congolais appartiennent lAlliance. Art.3. LAlliance devra demeurer une institution de lEtat canalisatrice de lidologie de libration. Art.4. Prchant le panafricanisme, lAlliance sengage cder 300 kilomtres aux frontires congolaises, lintrieur du pays, pour scuriser ses voisins Ougandais, Rwandais et Burundais contre linsurrection rebelle. Art.5. Ds que lAlliance aura gagn la victoire, une rtribution spciale sera alloue aux Allis. Sa dtermination est de la comptence de linstance suprieure de lAlliance. Art.6. Tous les politiciens des annes soixante en RDC et ceux ayant collabor avec le rgime Mobutu seront mis en retraite politique. Art.7. La nationalit congolaise sera accorde collectivement aux camarades Banyamulenge et aux autres populations dorigine rwandaise tablies au pays avant la date de lindpendance de notre pays (le 30 Juin 1960) Art.8. LAnglais et le Swahili devront concurrencer le franais dans lespace linguistique de notre pays. Fait Lemera, le 23 Octobre 1996 Par les camarades de lAFDL et la dlgation Rwandaise, Ougandaise et Burundaise Ce document mavait t remis Kinshasa par un ancien membre de lAlliance. A vous den juger et de le commenter. Il sagit dune affaire srieuse quil faudra examiner avec mre rflexion car ce texte, loin dtre salutaire, nous a conduits dans les profondeurs obscures du monde des tnbres. Il ny a point besoin de sengager dans des polmiques inutiles, car depuis que Joseph Kabila avait promis en 2003 de publier ce texte, il ne la jamais fait et, vous comprendrez la raison en le lisant. Ceux du Gouvernement ou ceux la dfunte AFDL qui contesteront ce document, je les mets au dfi den produire un autre.

Page |2

ANALYSE CRITIQUE SUR LES CONFLITS ARMES EN RDC & SON COROLLAIRE LE PILLAGE DES RESSOURCES NATURELLES.Je vous promets danalyser et de publier dans les prochains jours certains accords mafieux que ce gouvernement a faits avec certains groupes arms (accord de mars 2009) ; au point que le gouvernement a fait du CNDP un Etat dans un Etat Section Ire LA POSITION GEOSTRATEGIQUE DE LA R.D.C On ne peut pas analyser la situation existentiale et existentielle de la RDC sans connatre la gopolitique et la gostratgie mondiale et surtout essentiellement les vises de la politique amricaine du III me millnaire et leurs retombes ngative sur le Congo. En effet, la chute de lUnion Sovitique a ouvert des plans entiers de la plante entre les mains des prdateurs, vampires et autres charognards, spcialement les multinationales dont leur expansion continue de crotre a cause du vol organis des richesses du Congo. Et depuis la premire agression du Congo en 1996, prtendument appele rbellion , et lorsque plusieurs grandes localits de la RDC tombrent entre les mains de la mafia de lAFDL, des groupes financiers se sont rus vers les dirigeants de cette mafia qutaient les signataires de laccord de Lemera, dont Laurent Dsir Kabila. Pour en juger de leur importance, on va en citer quelques uns. Il sagit de :(1) 1.- Consolidate Eurocan Ventures qui appartient au groupe Lundin Group ; 2.- Gold Corporation, aujourdhui 2e producteur dor dans le monde ; 3. Anglo-American Corporation de la Rpublique Sud-africaine, lune de plus importante compagnie minier au monde ; 4. enfin American Mineral Fields Inc et sa filiale, American Diamond Buyers, et dautres multinationales des Etats-Unis, du Canada, de la Rpublique Sud Africaine. On va sintresser ici American Mineral Field Inc qui a sign les accords de Lemera et va causer le malheur du peuple congolais. LAMFI, fond en 1995, a t cre pour imposer la volont des grands trusts financiers en Afrique, particulirement pour accomplir le dessein des compagnies amricaines. ____________________________________________(1) Lire dossier rdig par Pierre BARACYTSE, Ingnieur Civil des Mines : The Geopolitical stakes of the International mining companies in the Democratic Republic of Congo , dcembre 1999, in site : http://www2.minorisa.es/inshuti/minrea.htm

En effet, les multinationales, aujourdhui sont en train de dicter leur volont aux gouvernements, y compris les plus puissantes et contrlent leurs Etats. Actuellement elles affichent des ambitions pour crer avoir une emprise sur les ressources. Avec lappui des mercenaires et autres chasseurs de primes quelles utilisent leur guise, ces puissances financires ont commenc reconqurir et recomposer des territoires, retracer des nouvelles frontires, comme en ex-Yougoslavie, o ils ont cr des Rpubliquettes dans les Balkans, en Asie Centrale et bientt en Afrique. -En Asie Centrale, elles ont profit, aprs les vnements du 11 septembre 2001 pour aller occuper lAfghanistan afin dexploiter, moindre frais le gaz du Turkmnistan, que Vladimir Poutine leur a vendu pour une location de 25 ans pour un montant de 5 milliards dUS dollars. Mais pour construire le gazoduc qui doit drainer ce gaz jusqu locan Indien, dont la trace devrait traverser lAfghanistan et le Pakistan, les Amricains devaient dabord faire liminer par la CIA, le Colonel Massoud et occuper lAfghanistan, ensuite imposer leur homme, Amin Kharzai, comme Prsident. Ce dernier, issu de la minorit Ouzbek, est un ingnieur en ptrochimie, ancien ouvrier, ayant travaill longtemps sur des

Page |3

ANALYSE CRITIQUE SUR LES CONFLITS ARMES EN RDC & SON COROLLAIRE LE PILLAGE DES RESSOURCES NATURELLES.plates-formes ptrolires amricaines, tait lhomme quil fallait pour superviser les travaux de construction de ce gazoduc. Compte tenu du relief trs escarp de lAfghanistan, il fallait procder des bombardements chirurgicaux pour casser les pierres rocheuses et marquer le trac. Cest cela la vrit qui contraste avec le mensonge officiel o ils (Amricains) prtendirent aller chercher Bin Laden et son ami, le mollah Omar qui leur a chapp moto, alors quils possdent des hlicoptres puissants qui pouvaient lintercepter tout moment. Cest ce mensonge quils ont fait gober au monde et dont ils se servent encore aujourdhui. -En Irak, tout le monde le sait aujourdhui quils ont menti. Cest le ptrole qui les intressait. Les lections bidons quils ont organises napporteront aucun changement. Aujourdhui ils ont construit 12 grandes bases militaires en Irak, pour quoi faire ? -Cest l'Afrique o ces multinationales ont trouv leur terrain de prdilection. Possdant le tiers de matires premires du monde, abandonn par leurs anciennes puissances colonisatrices, qui se sont dsengages progressivement, ces monstres financiers et nouveaux prdateurs sappuient sur les organisations locales non gouvernementales et de lassistance militaire de lONU ou des mercenaires de lExecutive Outcome, pour exploiter lAfrique Centrale devient ainsi une proie facile pour elles. Le dernier cas en date cest la balkanisation du Soudan (le nord trop conservateur est islamiste et le sud majorit chrtiens que les occidentaux veulent en faire un protectorat, car il y a dnormes quantit de ptrole encore non exploit). Le prochain cest le Mali. -Cest en Afrique Centrale o elles ont mis, avec laide de la CIA, tous les dispositifs pour la colonisation de la RDC par les Etats-Unis dAmrique et cette opration de la CIA portait le nom de code : opration Alpha , dont William Lassy Swing avait t charg de sa mise en place notamment linstallation des bases de la Monuc, actuel MONUSCO partout en RDC, ces bases sont en fait des prfigurations futures des bases amricaines. Lactualisation actuelle de ce processus de colonisation du Congo porte le nom de code : Protection of the Okapi que nous allons examiner les tenants et les aboutissants. Nous y reviendrons au chapitre suivant. Section II LES PREDATEURS DE LA R.D.C :A. RAPPEL HISTORIQUE.

En effet, le 16 avril 1997, peu prs un mois avant que les troupes de Kabila nentrent Kinshasa, lAFDL avait sign 3 accords avec lAmerican Minerals Fields Inc. une multinationale canadienne qui a son sige en Arkansas aux Etats-Unis, fief de Bill Clinton, dont lactionnaire majoritaire nest autre que Jean-Raymond Boulle, de nationalit mauricienne n a Goma, qui stait dmen comme un beau diable pour sadjuger la signature de lAFDL en leur expliquant quil a annul le contrat sign avec le gouvernement Kengo. Ces accords portaient sur 3 sites ci-aprs (1) : 1. un premier projet de US 200 millions pour lextraction du cuivre et du Cobalt de mines de Kolwezi ; 2. un second projet de US 30 millions pour des installations dextraction du cobalt partir des rsidus du cuivre de mines de Kipushi ; 3. un troisime projet pour le traitement du Zinc pour plus de US 550 millions dinvestissement dans les mines de Kipushi ; Ce sont ces accords sign la va-vite et par ignorance par Laurent Dsir Kabila qui a mis notre pays dans cette situation. Je constate que ce Mr. Kabila navait quune seule prtention celle dassouvir son apptit, en conqurant le fauteuil de prsident de la Rpublique. Et de ce

Page |4

ANALYSE CRITIQUE SUR LES CONFLITS ARMES EN RDC & SON COROLLAIRE LE PILLAGE DES RESSOURCES NATURELLES.qui prcde peut-on aujourdhui dire que L.D.Kabila tait un vritable homme dEtat ? Etait-il vraiment un nationaliste, comme daucuns le crient sans cesse long