Th¨me 2 : Les dynamiques de la mondialisation Chapitre 2 ... Th¨me 2 : Les dynamiques de la mondialisation

  • View
    213

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Th¨me 2 : Les dynamiques de la mondialisation Chapitre 2 ... Th¨me 2 : Les dynamiques de la...

  • Thme 2 : Les dynamiques de la mondialisation Chapitre 2 : La mondialisation, fonctionnement et territoire

    1

    Etude de cas : le caf, un produit mondialis : Problmatique : Par quels processus, selon quelles formes de flux le caf est-il introduit dans les courants dchanges mondialiss ? Un produit vital pour une partie de la plante Documents utiliser : carte du march mondial du caf, tableau statistique des principaux pays producteurs de caf (J. P. Charvet, Lagriculture mondialise, 2006 p. 49), carte des pays producteurs de caf, carte des pays importateurs de caf, linstabilit des prix du caf. Document 1 : Le march mondial du caf :

    Source : Manuel Belin

    Document 2 : Les principaux exportateurs de caf dans le monde

    Pays Milliers de sacs de 60 kg en 2001

    Pourcentage de la production nationale exporte

    en 2005-2006

    Evolution de la production entre

    2006 et 2011 Brsil 43 484 56 % 2,3 % Vietnam 20 000 95 % 3,4 % Indonsie 8 250 70 % 10 % Colombie 7 800 90 % - 30 % Ethiopie 6 500 67 % 17 % Prou 5 443 Inconnu 26 % Inde 5 333 70 % 17 % Honduras 4 500 95 % 30 % Mexique 4 300 62 % 2,3 % Guatemala 3 750 92 % - 6 % Ouganda 3 212 Inconnu 19 % Nicaragua 2 100 Inconnu Inconnu Monde 82 920 70 % Inconnu

    Source : J. P. Charvet, Lagriculture mondialise, 2006 p. 49 et statistique de lICO (International Coffee Organisation).

    Document 3 : Linstabilit des prix du caf :

  • Thme 2 : Les dynamiques de la mondialisation Chapitre 2 : La mondialisation, fonctionnement et territoire

    2

    [] Depuis la rupture de laccord international sur le caf, les cours fluctuent au gr du march. Les producteurs familiaux ne peuvent pas prvoir quel prix ils pourront vendre la fin de la rcolte. Isols au bout de la chane de commercialisation, ils vivent au jour le jour. Le caf pousse dans 70 pays en zone tropicale. Les trois quarts des volumes sont produits par des exploitants familiaux. De 1997 2005, sa production a augment deux fois plus vite que la demande, provoquant une chute des cours. Un march mondial grande chelle Deuxime march mondial boursier aprs le ptrole, le caf fait vivre 125 millions de personnes, dont 20 25 millions de petits producteurs. Une grande partie est en-dessous du seuil de pauvret. Ds 1962, un accord international a rgul la commercialisation du caf. Depuis 1989, les quotas dexportation quil fixe ne sont plus respects. Cette mme anne, les cours ont chut de moiti. La tentation de la coca Depuis, certains tats ont donc entirement libralis leur march. Cot en bourse, le caf est en proie aux spculateurs. Dans certains pays dAmrique latine, des paysans sont rduits prfrer la culture de la coca, plus rentable mais illgale. []

    Source : www.maxhavelaar.org Questions : 1. Identifiez les principaux pays producteurs et les principaux pays consommateurs de caf ?

    Que pouvez-vous en dduire ? 2. Montrez que le caf est une ressource vitale pour une bonne partie des Suds ? 3. Comment le march du caf est-il rgi mondialement ? 4. Quels sont les avantages et les inconvnients dune telle organisation ? Un produit parfaitement bien intgr aux stratgies de la mondialisation Documents utiliser : Lorganisation de la filire du caf (J. P. Charvet, Atlas de lagriculture, 2010), les firmes transnationales et le commerce du caf (Universalis, DVD, 2012), les bourses du caf (CIRAD), le commerce du caf entre libralisation et mergence du commerce quitable (Universalis, DVD, 2014), le rle de lOrganisation internationale du caf (Site de lIOC, 2014) Document 1 : Lorganisation de la filire du caf en 2010

    Source : J.-P. Charvet, Atlas de lagriculture, 2010.

    Document 2 : Les compagnies transnationales et le commerce du caf

  • Thme 2 : Les dynamiques de la mondialisation Chapitre 2 : La mondialisation, fonctionnement et territoire

    3

    Les changes sont de plus en plus domins par un petit nombre de grandes firmes de torrfaction situes dans les pays importateurs ainsi que par les grandes chanes de distribution alimentaire (moyennes et grandes surfaces) des pays riches pour lesquelles le caf constitue souvent un produit d'appel. Le fait que l'on vende au consommateur final de la transformation, du conditionnement, des services et des symboles en mme temps que le caf lui-mme explique que la valeur ajoute ralise dans les pays consommateurs soit passe de 55 p. 100 dans les annes 1970 prs de 80 p. 100 au dbut des annes 1990. Compte tenu des cots de transport, de stockage et des taxes, le producteur de caf ne touche plus gure aujourd'hui que 15 p. 100 du prix pay par le consommateur des pays riches. Dans le domaine de la torrfaction, quatre grandes firmes transnationales trois amricaines (Philip Morris, Sara Lee et Procter & Gamble) et une suisse (Nestl) traitent plus de la moiti des cafs commercialiss dans le monde. La firme Nestl produit elle seule plus de 50 p. 100 du caf soluble mondial, de plus en plus partir de cafs robusta vietnamiens. Ces firmes dpendent elles-mmes de plus en plus des achats massifs effectus par les principales chanes de plus en plus mondialises de la grande distribution comme Carrefour, Wal Mart, Ahold, Tesco...

    Source : Encyclopdie universalis, DVD, 2011. Document 3 : Les bourses du caf Les cours du caf stablissent dans deux bourses dchanges internationales, New York et Londres, selon les qualits. Ces bourses fonctionnent selon le principe des march termes et sont le lieu dintervention privilgi des professionnels de la filire mais galement des fonds dinvestissements. Les prix rels du caf pays aux planteurs svaluent en rapport avec ces cours, selon les qualits avec un diffrentiel en ngatif ou en positif par rapport au cours de la qualit propose. Le systme du march, comme tout systme, prsente des avantages et des inconvnients. Lavantage, cest que tout planteur, quelle que soit sa situation et la qualit quil propose, peut avoir un accs au march et voir sa production value et achete ; linconvnient est bien videmment que les cours sont trs fluctuants et soumis dventuelles interventions dintervenants non professionnels qui peuvent amplifier les mouvements la hausse ou la baisse. Compte tenu de ces considrations et au regard de limportance stratgique et conomique que revt le caf dans le commerce mondial, plusieurs tentatives de rgulation du march ont t organises.

    Source : CIRAD (Centre international de recherche sur lagriculture et le dveloppement), 2012. Document 4 : Le commerce du caf, entre libralisation et mergence du commerce quitable Un accord international concernant le caf a fonctionn de 1962 1989. Il a mme souvent t cit comme exemple pour les accords produits que souhaitait dvelopper la C.N.U.C.E.D. (Confrence des Nations unies pour le commerce et le dveloppement) afin de lutter contre les fortes fluctuations des cours des denres agricoles de base ainsi que contre la dgradation des termes de l'change qui affectent ces produits et qui pnalisent les pays qui les exportent. Aujourd'hui, cet accord a vcu : depuis le cycle de ngociations commerciales de l'Uruguay Round men dans le cadre du G.A.T.T., suivi par la mise en place de l'O.M.C. (Organisation mondiale du commerce), une approche librale, voire ultralibrale, des marchs s'impose l'chelle internationale. Cela n'empche pas l'mergence, encore bien timide il est vrai, de filires de commerce quitable , qui permettent de mieux rmunrer les petits producteurs qu'elles ont intgrs, tout en favorisant parfois dans le mme temps une agriculture biologique. Elles se

  • Thme 2 : Les dynamiques de la mondialisation Chapitre 2 : La mondialisation, fonctionnement et territoire

    4

    dveloppent assez rapidement, mais ne contrlent que de 1 2 p. 100 des changes mondiaux. En 2001, les cafs imports dans le cadre de filires de commerce quitable reprsentaient un peu plus de 3 p. 100 des importations de caf des Pays-Bas et de l'Allemagne, 1,3 p. 100 de celles des tats-Unis et de la Suisse, et moins de 1 p. 100 de celles de la France et du Danemark. Paralllement, des cafs haut de gamme, lis des terroirs cafiers reconnus, tel celui du caf Blue Mountain de Jamaque, autorisent une meilleure rmunration des producteurs concerns, mais ils psent trs peu dans la production mondiale.

    Source : J.-P. Charvet, Universalis 2013, DVD Document 5 : Le rle de lOIC dans le commerce du caf LOrganisation internationale du Caf (OIC) est la principale organisation intergouvernementale qui traite des questions relatives au caf ; elle rassemble des pays exportateurs et des pays importateurs. Ses gouvernements Membres reprsentent 97% de la production et plus de 80% de la consommation mondiales de caf. La mission de l'OIC est de renforcer le secteur mondial du caf et d'encourager son dveloppement durable dans le cadre dune conomie de march pour le bien-tre de tous les participants du secteur. Elle apporte une contribution concrte au dveloppement d'un secteur mondial du caf durable et la rduction de la pauvret dans les pays en dveloppement en : - permettant aux gouvernements et au secteur priv d'changer des vues sur les questions

    ayant trait au caf, les conditions et tendances du march, et de coordonner les politiques []

    - mobilisant et recherchant le financement de projets qui bnficient l'conomie mondiale du caf

    - faisant la promotion de la qualit du caf grce un programme d'amlioration de la qualit du caf

    - favorisant la transparence du march grce un large ventail de statistiques sur le secteur mondial du caf

    - dveloppant la consommation et les marchs du caf au moyen d'activits novatrices de dveloppement des marchs

    - encourageant l'laboration de stratgies visant renforcer la capacit des communauts locales et des petits exploitants

    - encourageant les programmes de promotion et d'information pour faciliter le transfert de techn