Click here to load reader

Objectifducours$:$ %$LES$ESPACES$MARITIMES$:$APPROCHE$GÉOSTRATÉGIQUE$$ $ Abréviation$:EM$pour$espaces$maritimes$ $ Objectifducours$:$! évaluer$l’organisationdeséchangesmondialisés$entresociétés,$au$travers$de$la

  • View
    224

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Objectifducours$:$ %$LES$ESPACES$MARITIMES$:$APPROCHE$GÉOSTRATÉGIQUE$$ $...

  • TG3 - LES ESPACES MARITIMES : APPROCHE GOSTRATGIQUE Abrviation : EM pour espaces maritimes Objectif du cours :

    - valuer lorganisation des changes mondialiss entre socits, au travers de la problmatique du fonctionnement et de la gestion des espaces maritimes

    - identifier, connatre et expliquer limportance des interfaces maritimes et des enjeux pour le contrle des couloirs de circulation maritime

    Donnes initiales : A lchelle du monde : 361 millions de km2 ; 70% de la surface terrestre ( plante bleue )

    - Mers : 131 mers, dont 3 fermes (mers Morte, Caspienne et dAral) - Ocans : 5 ocans, correspondant 361 millions km2 dont 14 M km2 gels en Arctique - LAntarctique : espace maritime certes, mais pas mer car cest un continent gel - Dtroits : ; 4 sont stratgiques (Ormuz, ), 2 sous forme de canaux (Panama, Suez) - Dtroit le plus frquent au monde : Malacca (100.000 navires marchands / an) ; 10,3 Mds barils

    de ptrole / an (13 Mds Ormuz). Dtroit n2 : la Manche (80.000 navires marchands / an) - Etats-archipels : Japon, les britanniques, Indonsie, Philippines - Etats-pninsule : Arabie Saoudite ; Italie ; France - Etats continents : Russie, Australie ; Danemark (Groenland) - Etats transcontinentaux : USA, Russie, - Micro-Etats stratgiques, certains sont enclavs : Luxembourg, Malte, Monaco, les Camans,

    Singapour, Hong-Kong, Prrequis / notions :

    - Ples - Espaces intgrs - Espaces en marge - Espaces enclavs (sans accs maritime) : au nombre de 33

    La mondialisation est arrime des territoires moteurs : - Pays initiateurs : pays industrialiss - Pays mergents - Pays-ateliers

    Le contexte de monde multipolaire ou zropolaire explique la diversification des puissances et des acteurs et souligne labsence de leadership possible / mis en uvre

    La mondialisation dfavorise certains territoires : - lchelle de pays : pays en retard, PMA - lchelle de territoires rgionaux ou locaux : populations sous le seuil de pauvret (45% de la

    population du monde vivant avec moins de 2 $ par jour) Les courroies de transmission du commerce mondial sont de deux types :

    - Mtropoles dcisionnelles de diverses tailles (les villes-monde, les mgalopoles, des mgapoles, des mtropoles) : fonction de contrle et de dcision (siges politiques, institutionnels, conomiques), fonctions daccumulation et de transfert (hommes, capital, connaissances, rseaux)

    - Ocans et voies maritimes pour lorganisation du commerce de capitaux, de marchandises et de matires premires (80% de ce qui est physiquement transport entre pays) : fonction de circulation, de mise en relation (interconnexion), de captation (ressources) et transformation (navires usines), de secret (paradis fiscaux) et de vol (piraterie, paradis fiscaux / centres financiers off-shore)

  • Accroche : Depuis les 14 points du prsident Wilson (1918), les relations internationales ont officiellement tabli la libert de circulation sur les espaces maritimes et ocaniques comme une donne incontournable du dveloppement du commerce et de la paix. Quen est-il aujourdhui ? Contextualisation : 70% de la plante sont recouverts dtendues maritimes et ocaniques, qui ont souvent fait lobjet de guerres entre puissances coloniales puis lors des guerres mondiales. Ces espaces encadrent les continents, eux-mmes de plus en plus relis par la mondialisation des changes et des activits. Dfinition des termes du sujet : Par espaces maritimes, il faut entendre les ocans et mers, mais aussi les interfaces littorales qui leur sont lies. Ces interfaces (ou faades) servent de point dancrage et dintermdiaire entre les avant-pays maritimes et les arrire-pays continentaux. Lapproche gostratgique doit privilgier les relations entre puissances et entre sphres dcisionnelles du monde. Elle implique avant tout les problmatiques dorganisation, damnagement, de contrle et de conflits pour les territoires ; ici, ce sont les EM qui font lobjet de ces relations complexes et intenses. Problmatisation : Dans quelle mesure les espaces maritimes expliquent-ils le fonctionnement asymtrique de la mondialisation ? Comment tmoignent-ils des relations intenses, concurrentielles et conflictuelles qui nourrissent un espace pourtant ouvert et dynamique ? Le dynamisme des espaces maritimes est-il plus prometteur quinquitant pour la plante ? Dveloppement:/ annonce du plan : Aprs avoir dtaill les atouts stratgiques de ces espaces, nous valuerons les enjeux dont ils sont lobjet ; nous terminerons par nous demander si ces espaces sont suffisamment bien grs et contrls, et si une logique de bonne gouvernance sy applique.

    1. Des espaces stratgiques au cur de la mondialisation : A) Richesse des ressources :

    Ressources halieutiques : Principaux bassins (pche intensive en fonc) Principaux acteurs et lieux

    En 2006, les 10 premiers pays producteurs taient la Chine, le Prou, les tats-Unis, lIndonsie, le Japon, le Chili, lInde, la Fdration de Russie, la Thalande et les Philippines Les 4 principales zones de pche : le Pacifique Nord-Ouest, le Pacifique Sud-Est, le Pacifique Centre-Ouest et lAtlantique Nord-Est Les volumes exports : Les exportations mondiales de poisson et produits drivs ont atteint 85,9 milliards de dollars en 2006. En termes rels, elles ont augment de 103,9 % entre 1986 et 2006, et de 32,1 % entre 2000 et 2006. (ONU)

    Principales pches industrielles : anchois, lieu, hareng, thon (1er rang, la France), maquereau. http://www.un.org/depts/los/convention_agreements/reviewconf/FishStocks_FR_A.pdf

  • Ressources minires et nergtiques traditionnelles : - Ampleur : entre et 1/3 des rserves mondiales en ptrole et en gaz ; ralise 1/3 de la

    production mondiale - Production offshore profond : dbute en 1947 (USA, Golfe Mexique), puis sacclre ds

    1971 (Royaume-Uni / mer du Nord ; tats du Golfe Persique). Vont suivre des tats africains du Golfe de Guine (Nigria, Gabon, Angola, ). Les chantiers rcents sont ceux du Brsil (au large de Rio) et de la Russie (en Antarctique).

    Golfe du Mexique : vue satellite des 3858 plateformes ptrolires et gazires sur le littoral amricain du golfe

    Mer du Nord : 450 plateformes sur les 15.000 mondiales

    - Echelle nationale / locale : Ex. Brsil ; forages dans la zone littorale de Rio de Janeiro (lquivalent de 14 milliards de barils extraire plus de 3.000 mtres de profondeur) Ex. Nigria : fleuve Niger et son embouchure sur le Golfe de Guine

    Ressources pharmacologiques et no-alimentaires :

    - Industrie des cosmtiques et des soins du corps trs prsente depuis les annes 1950 - Aquaculture en pleine expansion ( gauche) ; domination chinoise ( droite) (Wikiversit)

    Laquaculture a atteint 47% de loffre piscicole en 2006.

  • B) Fonctions multiples des faades : A faire sur le site : http://www.magnard.fr/ressources/9782210108165/hg4_dra64/SCO_hg4_dra64/player.swf

    - lments de dfinition : la faade maritime fait partie des espaces maritimes car elle est un lieu d'changes et de production o les ples de la mondialisation se situent, dans des ensembles urbains et portuaires de plus en plus dcisionnels. La faade sert de relais mais aussi de tremplin ; elle est un facteur de diffrenciation des territoires de la mondialisation. Elle possde trois caractristiques : une interface, qui met en relation un arrire-pays continental (lhinterland) et un avant-pays maritime (le foreland).

    - Les 4 plus grandes faades maritimes du monde : en Atlantique, le Northern Range (de Dunkerque ou du Havre Hambourg, 700 km de long) et la faade atlantique de l'Amrique du Nord (du Saint-Laurent au golfe du Mexique) ; dans le Pacifique, la faade occidentale de l'Amrique du Nord (de Seattle la Californie) et la faade de l'Asie orientale (de la Core du Sud Singapour)

    - Les quatre fonctions illustres par lexemple du port de Tianjin (Chine) Powerpoint sur http://hg-odyssee.eklablog.com/tg3-espaces-maritimes-facade-de-tianjin-a117582926

    Schma type :

    Source : http://lewebpedagogique.com/histoiregeotruffaut/tag/mondialisation-facades-maritimes-littoralisation/

  • C) Importance des flux :

    Espaces maritimes : principale courroie de transport de biens de la mondialisation - 80% des flux de marchandises - flux multiplis par 7 de 1950 2000 (usage des porte-conteneurs) - 105.000 navires grand tonnage, dont les (super-)vraquiers (11.200 ptroliers et mthaniers),

    (super-) porte conteneurs (5.000 navires) - 40 millions de barils de ptrole traversent chaque jour les ocans, et ce chiffre devrait

    atteindre 67 millions en 2020 lorsque les Etats-Unis importeront plus de la moiti de leur ptrole au lieu du tiers actuellement (source : Les chos, 2007)

    Concentration des moyens : - 21 tats possdent 80% de la flotte navale commerciale - 25 ports canalisent 50% des flux maritimes

    Ports, dtroits et canaux de la mondialisation : des flux trs organiss. Schma / croquis

  • 2. Des espaces forts enjeux politiques et conomiques :

    A) Complexit du droit de la mer : Donnes go-historiques :

    - Dbut des ngociations sur le droit de la mer en 1973, sous lgide de lONU - 1982 : confrence de Montego Bay (Jamaque) naissance de la Convention des Nations unies

    sur le Droit de la Mer (CNUDM). Objectif : trouver un accord entre les tats (133 ont ratifi la convention) pour dlimiter les juridictions maritimes.

    - 1994 : attribution dfinitive des EM et application de la CNDUM (modifie jusquen 2009). Les limites de juridiction et de souverainet :

    - 11 espaces maritimes coexistent, dont la haute mer (64% des ocans, libert totale de circulation, appropriation nationale impossible mais concurrence mondialement ouverte) et les grands fonds marins ( biens communs de lhumanit )

    - La rgle des 2