Fatiha KADA BENABDALLAH Le Temps immobile (1 974-1 988) de

  • View
    217

  • Download
    1

Embed Size (px)

Text of Fatiha KADA BENABDALLAH Le Temps immobile (1 974-1 988) de

  • Fatiha KADA BENABDALLAH

    Le Temps immobile (1 974-1 988) de Claude Mauriac, une exprience

    de I'endotique : potique de la cration littraire.

    Thse de doctorat sous la direction de

    Monsieur le Professeur Bernard MOURALIS

    Universit de Cergy-Pontoise, 2006-2007

  • Remerciements

    Cette recherche a pu tre mene bien grce :

    A la direction amicale, l'coute bienveillante et l'incommensurable patience

    de Monsieur le Professeur Bernard Mouralis. Ce projet de doctorat sur le

    Temps lmmobile est le signe d'une confiance qui n'a jamais faillie et d'une

    amiti qui s'est approfondie.

    A ma famille, mes surs Rahma et Amaria.

    A toutes celles, tous ceux qui m'ont couts et encourags

    j'adresse un chaleureux merci.

  • Avertissement

    Pour viter la multiplication des notes et afin de faciliter la lecture de ce travail,

    nous proposons les abrviations des uvres du corpus. Dans la parenthse

    nous indiquons le numro du volume puis la page et ensuite la date du

    fragment cit. Par exemple au premier fragment du premier volume correspond

    l'abrviation suivante : (TI,1 : 9. 13 septembre 1936)

    Le Temps Immobile, Grasset, 1974 : TI,1

    Le Temps lmmobile 2, Les Espaces imaginaires, Grasset, 1975 : T1,2

    Le Temps lmmobile 3, Et comme l'esprance est violente, Grasset, 1976 : T1,3

    Le Temps lmmobile 4, La terrasse de Malagar, Grasset, 1977 : T1,4

    Le Temps lmmobile 5, Aimer de Gaulle, Grasset, 1978 : T1,5

    Le Temps lmmobile 6, Le Rire des pres dans les yeux des enfants, Grasset,

    1981 : T1,6

    Le Temps lmmobile 7, Signes, rencontres et rendez-vous, Grasset, 1983 : T1,7

    Le Temps lmmobile 8, Bergre tour Eiffel, Grasset, 1985 : T1,8

    Le Temps lmmobile 9, Mauriac et fils, Grasset, 1 986 : Tl ,9

    Le Temps lmmobile 10, L'Oncle Marcel, Grasset, 1988 : TI,10

    Un autre de Gaulle : Journal 1944-1954, Paris, Hachette, col. Le cercle du

    nouveau livre d'Histoire, 1970 : (UAG).

  • Introduction

    La question du genre

    Lorsque nous avons abord Le Temps immobile, notre premire

    interrogation a t de dterminer dans quelle catgorie gnrique classer Le

    Temps Immobile? Face la complexit de l'uvre nous avons recouru la

    critique littraire pour tenter de dfinir cette uvre. Le terme de journal est le

    plus rcurrent pour dsigner cette uvre : sous la forme d'un journal))',

    ((Journal personnel intitul Le Temps immobile^^ ou encore par Jacques Lecarme, un journal personnel3. La rfrence au Journal est justifie mais ne

    suffit pas dfinir Le Temps immobile. II diffre du Journal : par l'organisation

    temporelle, il est anachronologique ; par son contenu, il est polymorphe4. II s'en

    rapproche au niveau formel par sa structure fragmentaire. Claude Mauriac

    1 Dictionnaire des uvres du XY sicle, Littrature franaise et francophone, ss la direction de Henri Mitterand, Le Temps immobile)), Le Robert, Paris, 1995, p.474-475. 2 Encyclopdie Universalis, Dictionnaire de la Littraturefianaise XXe sicle, Albin Michel, Paris, 2000.

    Dictionnaire de la Littrature franaise XXime sicle, prf de Bertrand Poirot Delpech, Mauriac Claude (1914-1996), Encyclopdie Universalis, Albin Michel, Paris, 2000, p. 493. La dnomination du Journal est une constante que nous avons relev dans les dictionnaires et articles, dont les suivants : Dictionnaire des uvres du XY sicle, Littrature franaise et francophone, ss la direction de Henri Mitterand, Le Temps immobile, Le Robert, Paris, 1995, p.474-475 : C'est une fresque de cinquante de vie franaise qui nous est propose, dont l'originalit rside dans ce collage mlant espaces et poques, lments de la vie prive et de la vie collective. Jean Malignon, Dictionnaire des crivains franais, Seuil, d : revue et augmente, Paris, 1995 : son journal . Gabriel Jourdain, Yves-Alain Favre, Dictionnaire des auteurs de Langue Franaise, ed : Garnier Frres, Paris, 1980. p. 267. Le Temps immobile

  • dsigne son uvre par Le Temps Immobile Journal ' mais cette dnomination n'est ni unique ni dfinitive car tout au long de la composition, il

    tenter de le cerner.

    Quand bien mme l'auteur en fait le reproche aux lecteurs : J1ai

    compos un roman avec ce que les universitaires et critiques s'enttent

    appeler mes mmoires ou mes souvenirs. (Tl,6 : 565. 7 septembre 1978)

    l'essentiel d'un point de vue formel consiste en l'appropriation et

    l'amnagement d'un espace vacant O avec des petits fragments de temps

    conservs vivants je construis une vie, ma vie, mon informe vie, sous des

    formes possibles.)) (T1,6 :429. 28 octobre 1976). En effet, certaines

    dnominations invitent lire cette uvre comme une autobiographie : Le

    Temps immobile est l'uvre de ma vie (TI,I : 93)' d'autres introduisent la

    dimension romanesque : le roman de ma vie)? (TI,1 : 11 7, 136), ... c'est

    vraiment un roman que Le Temps immobile (T1,6 : 422) ou encore la

    dimension cinmatographique : Le Temps immobile est Un film oui, comme

    mes romans.. . (Tl, 1 : 1 16) ou encore le grand film du Temps immobile.. . de

    ma vie ( TI,1 : 119). Cet excs de dnominations gnriques perturbe toute

    tentative de classification. Elles constituent autant d'aveux de transgression et

    de dcloisonnement du genre littraire et une ouverture sur l'interdisciplinarit.

    Toutes ces dnominations visent refouler le projet autobiographie voire

    faire chapper justement la littrature le livre que j'tais en train de

    composer. (T1,6 :214). Cette affirmation justifie notre interrogation savoir :

    qu'est-ce que Le Temps Immobile ?

    I II organise son uvre en trois catgories celle que nous avons cit laquelle il faut ajouter Le Temps Immobile critique et Le Temps Immobile roman >> dans laquelle il inclut la ttralogie du Dialogue intrieur et la trilogie de L'Infiltration de l'invisible. 2 La confession directe (tel que l'exerce par exemple andr Gide dans Si le grain se meurt) va moins loin et en dit moins que les romans de Dostovsky, de Proust ou de Joyce. Il n'est, pour l'essentiel, de grande uvre romanesque qu'autobiographique. In, Claude Mauriac, De la littrature l'alittrature, Grasset, 1 9 6 9 , ~ . 170.

    4

  • Claude Mauriac critique

    C'est par la critique littraire qu'il nourrit progressivement sa rflexion

    littraire et labore l'esthtique de son uvre majeure Le Temps Immobile.

    L'uvre critique de Claude Mauriac se prsente sous forme de rquisitoire

    contre les plus grands crivains contemporains. En 1938, alors que Jean

    Cocteau est clbr, il affirme qu'il est d'un des principaux responsables de la

    dgnrescence (...) de LA LITERATURE AVILIE'.. En 1949, il relve par une

    confrontation minutieuse de la vie et l'uvre d'Andr ~reton*, les contradictions

    entre le discours politico littraire et la vie et l'tre du pote crivain surraliste.

    En 1958, il est l'un des premiers voire le premier dnoncer l'imposture de

    l'objectivisme anhistorique d'Alain ~ o b b e - ~ r i l l e t ~ et souligner ses affinits

    littraires et proccupations existentielles avec Nathalie Sarraute. De la

    littrature marxiste, c'est l'aspect matrialiste qu'il rejette. La ralit des goulags

    et le silence des crivains de gauche et prcisment des communistes ont

    dtermin sa prise de distance avec le parti communiste. S'il a rejoint un temps

    partir de 1938, La Flche, organe de presse du parti Radical dirig par

    Gaston Bergery, c'est qu'il tait le seul organe de presse tenir une orientation

    lucide et intgre face la monte du totalitarisme4.

    Sans renier les dimensions sociale, politique et historique de la ralit,

    l'poque o la littrature existentialiste domine la scne littraire et

    intellectuelle5, Claude Mauriac les intgre dans le mouvement diachronique de

    l'Histoire. Le rel prend son sens dans une vision totale de la ralit temporelle

    et atemporelle, matrielle et spirituelle. Claude Mauriac rfute toute forme

    1 Claude Mauriac, Jean Cocteau ou la vrit du mensonge, Paris, O. Lieuter, 1945, p. 17. Claude Mauriac, Andr Breton, Paris, Grasset, Les Cahiers Rouges , 1949. Pour cet essai, il obtient le

    prix Sainte-Beuve. 3 Claude Mauriac, L 'Alittrature contemporaine, A. Michel, Paris, 1958. 4 Son article Le consentement au massacre O que je comge aujourd'hui. Je compte le porter Chamson. D (TA,2 : 13, 17 janvier 1938), C'est la Flche que j'ai, en dfinitive, envoy mon article. (HO, 14, 18 janvier 1938). Ce changement dans le choix du journal est significatif: il s'inscrit au Frontisme de Gaston Bergery ... dans la mesure o l'quipe de Bergery dfend cet quilibre qui m'est cher, dans la mesure o elle est antifasciste sans choisir entre les fascistes qu'elle condamne et les autres, je me demande si je ne dois pas l'aider de tout mon pouvoir spirituel et matriel. ... (TA,2 : 19).

  • d'esthtisme, il tente de trouver un quilibre qui rconcilie objectivisme et

    engagement, ralit intrieure et extrieure pour une vision totale et impartiale

    de la ralit. L'engagement de Claude Mauriac pour la vrit est omniprsent

    comme en tmoignent deux exemples concernant la dnonciation du rle des

    mdias dans la falsification de la vrit historique et comme mode gnrateur

    de violence'. Avec le Temps immobile, il se soumet lui-mme cette exigence

    de vrit. C'est en grande partie dans le but de rtablir la vrit sur soi, sur son

    histoire et sur certains vnements de l'Histoire dont il a t tmoin qu'il se

    lance dans l'exploration de son Journal personnel tenu pendant soixante quatre

    ans. A ce titre, Le Temps immobile est ((L'