Click here to load reader

Extrait de "Iles pionnières"

  • View
    224

  • Download
    1

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Extrait de "Iles pionnières" paru aux éditions Actes Sud, en octobre 2012

Text of Extrait de "Iles pionnières"

  • ACTES SUD / NAUSICA / MARE NOSTRUM

    les pionniresPhotographies dAlexis Rosenfeld

    Cartes de Jean-Pierre Magnier

    Prface dIsabelle Autissier

    Philippe Vallette & Christine Causse

    les p

    ionn

    ire

    s A

    CT

    ES S

    UD

    / N

    AU

    SIC

    A

    / M

    AR

    E N

    OST

    RU

    M

    Les les prfigureraient-elles ce qui nous guette? Assurment. Car ces marges du monde contiennentaussi les germes du changement, solutions empiriques ou rvolutionnaires. Quelles soient froides ouchaudes, grandes ou petites, proches ou loignes, sur-habites ou dsertes, vierges ou dvastes, ellesont en commun dtre des units finies de territoire sur lesquelles peut se projeter un champ dexprimentation.

    ISABELLE AUTISSIER

    Vritables sentinelles de lenvironnement, les petites les sont aujourdhui aux avant-postes des grands dfisplantaires actuels. Face au rchauffement climatique, la monte du niveau de locan, la gestion de ressourceslimites en eau et en terres, des hommes sengagent pour prserver leur patrimoine marin long terme,dvelopper des nergies propres et renouvelables, et concevoir des modes de consommation plus durables :autant dinitiatives dont les continentaux gagneront sinspirer.Ainsi sinvente dans les les une socit plus durable qui prend en compte de nouvelles formes dconomies.De lAtlantique au Pacifique, de locan Indien aux mers froides, les tmoignages des insulaires et des sp-cialistes du terrain nous font dcouvrir des paysages, des cultures et des savoir-faire, qui tous refltent uneextraordinaire richesse.Cet ouvrage qui penche rsolument vers lespoir rend hommage aux insulaires-acteurs travers le monde entier.

    PHILIPPE VALLETTE est ocanographe, directeur de Nausica - le Centre national de la mer, prsident du Festival mondial de limage sous-marineet coprsident du Rseau Ocan Mondial.CHRISTINE CAUSSE, conseillre scientifique Nausica, a travaill avec lquipe Cousteau et lassociation Ocean Futures.ALEXIS ROSENFELD est photographe spcialis dans le monde sous-marin, auteur douvrages et de reportages raliss dans le monde entier.

    37 TTC France

    -:HSMDNA=UVUU\W:

    ILES PIONNIERES-COUV_Mise en page 1 03/08/12 09:54 Page1

  • Prface, par Isabelle AutissierIntroduction : Rve dles

    Quest-ce quune le?LES DU MONDE- UNE TERRE ENTOURE DEAU- LLE AUX MULTIPLES FACETTES

    LLE, SOURCE DINSPIRATION POUR LES POTES, LES CRIVAINS, LES MUSICIENS...

    TERRES DE PASSAGE, TERRES DE MIXIT- LES PREMIERS PEUPLEMENTS

    LA GRANDE AVENTURE DU PACIFIQUE

    - MIGRANTS, EXPLORATEURS, COLONS : DES VAGUES DIMMIGRATION SUCCESSIVES

    DES PEUPLES ET DES CULTURES- DES PEUPLES MTISSS DINFLUENCES DIVERSES- DES LANGUES PAR CENTAINES

    DES SOCITS EN MUTATION- DES TRADITIONS BASES SUR UN LIEN VITALAVEC LA NATURE

    LE KASTOM, OU COUTUME, DANS LE PACIFIQUE

    Des les dans la tourmenteDANS LIL DU CYCLONE- LES DCHANEMENTS DU VENT ET DE LEAU- DES PHNOMNES SOUS HAUTE SURVEILLANCE- LES CARABES SOLIDAIRES FACE AUX TEMPTES

    SECOUSSES ET TREMBLEMENTS- SUR LA CEINTURE DE FEU

    LE STROMBOLI, PHARE DE LA MDITERRANE- HATI, UNE SURVIE DIFFICILE- DES VAGUES APOCALYPTIQUES

    TSUNAMI ET POLLUTION MARINE AU JAPON

    - ASSURER LA SCURIT FACE AUX CATASTROPHESLutter contre les impacts des catastrophes naturelles grce la coopration internationaleEntretien avec Wendy Watson-Wrigh, COI- Unesco

    Trsors vivants des lesLABORATOIRE DE LVOLUTION- DARWIN, LE PRCURSEUR- LE PARADIS DES NATURALISTES

    UNE BIODIVERSIT UNIQUE SUR CHAQUE LE- REFUGES DE VIE- LA BIODIVERSIT ULTRA-MARINE EN FRANCE

    Des rseaux daires marines protges lchelleinternationaleEntretien avec Christophe Lefebvre, Agence des aires marinesprotges, France

    TUDIER LES VOLUTIONS DE LA BIODIVERSIT- UN PROGRAMME POUR LES LES DE MDITERRANE- INVASIONS MARINES

    LA TOILE DE LA VIE- PRSERVER LES MILIEUX ET LES ESPCES- LA BIODIVERSIT, ESSENTIELLE POUR LES HOMMES- LA BIODIVERSIT, CONDITION DE LA RSILIENCE

    DES CHASSEURS RECONVERTIS

    Les petits tats insulairesUN GROUPE SPCIAL DE PAYS ET TERRITOIRES- LES PETITES LES : PRS DUN QUARTDES NATIONS DU MONDE- UNE VIE EN ARCHIPEL- DES CARACTRISTIQUES COMMUNES

    CONSTRUIRE SON AUTONOMIE CONOMIQUE- DES TERRITOIRES PETITS ET SURPEUPLS- UNE TROITE DPENDANCE PAR RAPPORTAUX CONTINENTS

    LES LOFOTEN : LA PCHE POUR PRINCIPALE RESSOURCE- DES ATOUTS : RSILIENCE ET ADAPTABILIT- DE LA NOIX MUSCADE AUX NOUVELLESTECHNOLOGIES- UNE GESTION DURABLE ET INTGRE DU TERRITOIRE

    LOCAN POUR ROYAUME- DES ESPACES MARITIMES IMMENSES- UNE VIE DE PCHEUR- LA GRANDE PCHE, UN SECTEUR VITAL- CULTIVER LA MER

    Sommaire

    1114

    22

    23232626

    27272729

    333337

    4141

    50

    54

    55555657

    5757606066697172

    76

    777777

    82828384

    858588

    9191939499

    102

    103103

    105105

    107107109

    112113115

    119

    121121123124126

    HISTOIRES D'ILES MEP_Mise en page 1 31/08/12 12:03 Page 8

  • LENJEU DE LA SCURIT- ASSURER LA STABILIT CONOMIQUE

    LES PIRATES, UNE MENACE POUR LA SCURITDES TATS INSULAIRES

    - DES TERRITOIRES VULNRABLESFACE LA SUREXPLOITATION

    NAURU, RECONSTRUIRE LAVENIR

    les sentinellesGARDIENS DE LOCAN- LLE-PHARE- DES COMMUNAUTS QUI SIMPLIQUENT- DES RSEAUX DAIRES MARINES PROTGES

    DE PETITS PAYS QUI AGISSENT EN GRAND

    - PRSERVER LOCAN POUR LUTTERCONTRE LA PAUVRET

    DES BBS POISSONS POUR LAQUARIOPHILIE

    LEAU ESSENTIELLE- UN APPROVISIONNEMENT LIMIT

    AU CAP-VERT, UNE IRRIGATION ADAPTE- DSALINISATION : DES TECHNIQUES AMLIORER- TRAITER LES EAUX POLLUES- DES PROJETS INTGRS DANS LES CARABES

    NERGIE ET DVELOPPEMENT- LES LES MISENT SUR LES NERGIES RENOUVELABLES- DU SOLEIL ET DU VENT EN ABONDANCE- UTILISER LA PUISSANCE DE LOCAN- LE CENTRE DE LA TERRE, UNE SOURCE DNERGIE INPUISABLE

    PAS DE PTROLE, MAIS DES PALMIERS

    DCHETS ET POLLUTION- ALERTE AUX DCHETS !- RECYCLER, UNE SOLUTION DURABLE

    MALDIVES, LA FIN DE LLE-POUBELLE ?

    LE TOURISME, UNE OPPORTUNIT?- DES VISITEURS TOUJOURS PLUS NOMBREUX

    CONSTRUIRE SUR LA MER POUR ACCUEILLIR LES TOURISTES

    - LENVIRONNEMENT, GARANTDUN TOURISME RESPONSABLE

    JEAN-MICHEL COUSTEAU SENGAGEPOUR UN TOURISME COLOGIQUE AUX FIDJI

    les dans un monde qui se rchauffeUN BOULEVERSEMENT PLANTAIRE- LES LES EN PREMIRE LIGNE- UNE MTO QUI CHANGE

    LES LES : DES AVANT-POSTES POUR LTUDE DU CLIMAT- DES COMMUNAUTS INSULAIRES INQUITESFACE LAVENIR

    TAKUU, UN ATOLL EN SURSIS ?

    - LE CHANGEMENT CLIMATIQUE : UN PROBLME CONOMIQUE ET SOCIAL

    ATTNUER LES CHANGEMENTS ET SADAPTER- LES KIRIBATI SENGAGENT CONTRELE RCHAUFFEMENT CLIMATIQUE- UN PLAN DE LUTTE NATIONAL AUX MALDIVES

    LE RCIF, UN REMPART NATUREL CONTRE LOCAN- LA MANGROVE, UNE FORT LITTORALEQUI PROTGE LES CTES

    VERS LA NEUTRALIT EN CARBONE- LE TOURISME, GRAND METTEUR DE CO2- AGIR TOUS LES NIVEAUX

    LES COLES, PIONNIRES DANS LA LUTTE CONTRELE RCHAUFFEMENT AUX SEYCHELLES

    Une parole et des actions communesDES INTRTS PARTAGS- DE RIO MAURICE, DES PROGRAMMESFONDATEURS POUR LES TATS INSULAIRES- UN APPEL LA COMMUNAUT INTERNATIONALE

    NOUS NE SOMMES PAS ISOLS - UN APPEL DE ROLPH PAYET- UN FRONT UNI LORS DES NGOCIATIONSSUR LE CLIMAT

    LES LES AU TOURNANT DE LEUR HISTOIRE- DE NOUVEAUX HORIZONS POURLES TERRITOIRES INSULAIRES- LA COOPRATION LA BASE DU DVELOPPEMENT- PROFITER DES AVANCES DE LA SCIENCE

    LA COOPRATION INTERNATIONALE AU SERVICE

    DE LA SCIENCE DES OCANS

    - DLE EN LE, CROISER LES CONNAISSANCESET LES SAVOIR-FAIRE

    Favoriser la consultation entre petits tats insulaires en dveloppement et coordonner leur actionEntretien avec Hans Thulstrup, Unesco- DES INTRTS COMMUNS AU NIVEAU RGIONAL

    DUQUER POUR PRPARER LAVENIR- COLES, UNIVERSITS : IMPLANTER LES BASES DU SAVOIR- LA FORMATION SUR LE TERRAINDES ACTEURS CONCERNS

    PARTAGE DINFORMATIONS ET DEXPRIENCES EN MDITERRANE

    VERS LA BLUE SOCIETY

    NotesBibliographieOrganismes citsNausicaMare NostrumRemerciements

    130130131

    131

    132

    138

    139139141147150151

    154

    155155158158159159

    160160161163163

    164

    164164165168

    169169170170

    174

    178

    179181184184185

    190

    191

    191191

    193194200

    201201205206

    210

    211211

    212214214

    215215

    221224225

    228

    229

    230

    231231

    233

    234

    240

    242243244248249250

    HISTOIRES D'ILES MEP_Mise en page 1 31/08/12 12:03 Page 9

  • LALLIANCE DES PETITS TATS INSULAIRES EN DVELOPPEMENT.

    18

    HISTOIRES D'ILES MEP_Mise en page 1 31/08/12 14:34 Page 18

  • 19 - Introduction

    HISTOIRES D'ILES MEP_Mise en page 1 31/08/12 14:43 Page 19

  • HISTOIRES D'ILES MEP_Mise en page 1 31/08/12 12:24 Page 52

  • HISTOIRES D'ILES MEP_Mise en page 1 31/08/12 12:24 Page 53

  • Il y avaitMais faudra-t-il que jnumreTout ce quil y avaitCtait ny pas croireCtaitLme de lleQui vit et bougeAvecLodeur pour moi uniqueDilang-ilangIl y avait des soirs et des matins de rveIl y avait il y avait il y avaitMais il ny a plusQue le souvenir

    gAry kLAng, Ex-le, 2003 (Hati)

    les dans un monde qui se rchaue

    HISTOIRES D'ILES MEP_Mise en page 1 31/08/12 12:15 Page 178

  • 179 - les dans un monde qui se rchauffe

    Depuis quelques annes, le petit atoll de Takuu, en Papouasie-Nouvelle-Guine, est submerg par des maresgantes de plus en plus frquentes. Le village, les champs de taro et les lieux de spulture sont alors inonds.Les habitants doivent dsormais envisager lventualit de partir sinstaller sur des terres voisines moins ex-poses. Aujourdhui, le rchauffement climatique constitue le bouleversement majeur auquel les les font face.Ses consquences sur le milieu sont