Click here to load reader

Education et écriture à l'époque Gallo-romaine

  • View
    426

  • Download
    1

Embed Size (px)

DESCRIPTION

La vie des enfants à l'époque Gallo-romaine: Education et écriture

Text of Education et écriture à l'époque Gallo-romaine

DUCATION ET CRITURE L'POQUE GALLO-ROMAINE

Site d'Alsiacl. F. Lechenet Alsia

Saint-Mor - Arcy-sur-Cure Camp de Cora

Muse de l'Avallonnaiscl. G. Deroude Muse de l'Avallonnais

Site des Fontaines Salescl. commune de Saint-Pre

Muses de Sens Muse du Chtillonnaiscl. J.-C. Liger Muse du Chtillonnais cl. J.-P. lie Muses de Sens

Site d'Escolives-Sainte-Camillecl. J.-C. Liger

Muse d'Art et d'Histoire d'Auxerrecl. P. Amourette Muses d'Auxerre

Patricia JANEUX Karine MARCHADOUR

DUCATION ET CRITURE CHEZ LES GALLO-ROMAINSFICHE ENSEIGNANTIntroduction p. 1

DUCATIONLes ges de la vie La place de lenfant Le contexte familial Lcole Qui va lcole ? La classe p. 2 p. 2 p. 3 p. 3 p. 4 p. 4

CRITURELcriture officielle La monnaie Les ddicaces Les bornes milliaires Les archives Les marques de fabrique Nom du fabriquant Les informations au consommateur Les repres techniques Lcriture quotidienne Tablettes de cire et volumen Objets quotidiens Les tessons de cramique Le dcor intrieur Les stles funraires Lgendes des illustrations Objets manipuler p. 6 p. 6 p. 6 p. 7 p. 7 p. 7 p. 8 p. 8 p. 8 p. 3 p. 9 p. 9 p. 9 p. 10 p. 10 p. 11 p. 14 p. 15

POUR EN SAVOIR PLUS ANNEXESAlphabet en cursive Chiffres romains

FICHES ACTIVITSUne tablette de cire Quelques jeux de lettres et de chiffres p. I p. II

EDUCATION ET ECRITURE

Fiche enseignant

DUCATION ET CRITURECe sont dabord les textes antiques, que l'on connat aujourd'hui grce aux copies ralises au fil des sicles depuis l'Antiquit et le dbut du Moyen Age, qui nous renseignent sur ces thmes. Ainsi, le professeur, homme dEtat et pote Ausone (309/310-394/395) nous parle dans plusieurs de ses uvres de lenfance lpoque galloromaine, travers lamour paternel ( Lettres, II), les conditions denseignement ( Idylles, IV) ou encore lvocation dune trentaine de professeurs de lUniversit de Bordeaux ( Souvenirs aux professeurs de Bordeaux). A la fin du IVe sicle, Saint Augustin nous dpeint quant lui dans ses Confessions la rigueur et quelques lments de discipline appliqus lcole. Par ailleurs, les objets dcouverts, comme les nombreuses inscriptions, les tablettes de cire ou les styles nous informent directement sur les critures et leurs techniques. Enfin, quelques reprsentations, notamment de scnes d'cole, compltent notre connaissance de l'criture et de l'ducation en Gaule romaine.

1

EDUCATION ET ECRITURE

Fiche enseignant

DUCATIONLes ges de la vie Depuis la Rome royale, on distingue gnralement linfans jusqu' l'ge de sept ans, lorsque lenfant entre l'cole, puis le puer jusque vers dix-sept ans. A compter de cet ge, le garon devient adulescens jusqu' trente ans. La fille devient gnralement uxor, pouse, puis matrona, mre de famille. Cependant, l'volution des murs au cours de la Rpublique et de l'Empire romain fait varier quelque peu ces dlimitations dges. La place de lenfant L'enfant gallo-romain n'avait pas de rel statut. Le nourrisson tait considr comme imparfait et il fallait donc s'employer le modeler pour qu'il devienne un bon citoyen. Ainsi, les pratiques d'emmaillotement des enfants taient autant destines protger l'enfant de chutes ventuelles qu modeler son corps. Il ne s'agissait toutefois pas d'une pratique mutilante. Certaines familles recouraient "l'exposition" de leur nourrisson. En effet, ne pouvant subvenir ses besoins, ou ne souhaitant pas diviser trop un hritage, les parents dposaient leur enfant dans la rue. Ainsi, s'il chappait la mort, il appartenait de plein droit la famille qui le recueillait, le plus souvent comme esclave. Toutefois, beaucoup de stles funraires tmoignent de l'importance de l'enfant dans la vie familiale. En effet, on observe une grande diversit dans les surnoms tendres et affectueux donns aux enfants.

2

EDUCATION ET ECRITURE

Fiche enseignant

Le contexte familial Les textes antiques font tat d'une ducation familiale stricte, studieuse et traditionnelle, devant avant tout inculquer les principes d'une bonne morale. L encore, il fallait former de bons citoyens et il est vident que ces principes d'ducation n'taient pas quivalents dans toutes les catgories sociales. Lcole Les Gallo-romains commenaient leur scolarit vers lge de sept ans et pouvaient suivre jusqu trois cycles . Au premier niveau, lcole primaire, les enseignements taient dispenss par un magister ludi (matre dcole). Les lves apprenaient lire, puis crire et compter. Si lon en croit labondance dinscriptions en langue latine offertes la lecture dans la vie quotidienne (ddicaces, inscriptions monumentales, enseignes, stles funraires), la grande majorit des enfants devait suivre ce premier niveau. Ainsi, il semble que ds le Ier sicle, la plupart des Gallo-romains connaissait, du moins oralement, les bases du latin, langue officielle, tout en continuant sans doute utiliser la langue gauloise. Le deuxime niveau, lenseignement secondaire, commenait vers lge de douze ans et tait assur par un grammaticus (grammairien). Les lves y tudiaient les textes des grands auteurs grecs et latins. Le dernier niveau, lenseignement suprieur, dbut vers lge de quinze ou seize ans, tait dirig par un rhetor ou orator (rhteur). Les tudiants acquraient ici la matrise de lart oratoire (lart du bien parler, du discours).

1 - Scne dcole Rheinisches Landesmuseum de Trves

2 - Scne dcole Muses de Narbonne

3 colier Muses de Bourges

3

EDUCATION ET ECRITURE

Fiche enseignant

Qui va lcole ? Lcole tait rserve essentiellement aux enfants des villes. Si la majorit des enfants suivait le niveau primaire, le niveau secondaire tait rserv principalement aux enfants de llite sociale et plus particulirement aux garons. Ainsi, lapprentissage dun mtier attendait la plupart des enfants vers l'ge de douze ans. Quant lenseignement suprieur, seuls les plus nobles rejetons de la Gaule (Tacite, Annales III, 43) y avaient accs. Dans notre rgion, Autun comptait ds le Ier sicle parmi les trois coles suprieures rputes de la Gaule, avec Marseille et Trves. Rares taient les femmes ayant fait de hautes tudes, comme quelques femmes mdecin Lyon, Nmes, Bordeaux ou Metz. Les femmes devaient tre avant tout de bonnes pouses et de bonnes mres. La classe Plusieurs reprsentations sculptes figurant des scnes dcole ont t dcouvertes en Gaule, dont le clbre relief de Neumagen (Muse de Trves). Elles nous informent, en complment des textes antiques, sur les conditions denseignement. Lusage du tableau est attest par un basrelief dArlon (Belgique). Les lves disposaient en outre de deux supports dcriture, sur lesquels ils apprenaient tracer les lettres capitales sans espaces ni ponctuation : La tablette en bois dont la surface vide tait comble de cire ( tabellae ceratae) (fiche activit) : les lves apprenaient manier une pointe en bronze ou en fer, le style, pour tracer les lettres. Une spatule, mnage lautre extrmit du style, permettait de gratter en cas de faute. Retourner4 Bas-relief Muse dArlon

5 Style Muse Alsia

4

EDUCATION ET ECRITURE

Fiche enseignant

de gratter en cas de faute. Retourner le style signifiait dailleurs gratter, corriger. La tablette pouvait tre simple, double ou multiple et constituait un vritable cahier de brouillon. Le volumen : rouleau de papyrus sur lequel les coliers crivaient avec un calame (roseau taill) tremp dans de lencre. Il tait souvent utilis recto et verso. De rcentes hypothses permettent d'imaginer que le cahier tait entr dans l'univers scolaire, pour des crits aboutis, dignes de figurer sur un support onreux. Ce cahier ( Codex membranis ou membrana), dont l'usage scolaire est attest en Egypte au IIIe sicle, se composait de feuilles de parchemin plies et assembles. Il semble que la discipline constituait llment primordial de lenseignement. Le texte dAusone illustre tout fait ce propos, bien que les mthodes nous paraissent aujourdhui trs svres. Citons encore les mots de saint Augustin ou les quelques reprsentations antiques de scnes de chtiment corporel pour preuves de cette fermet. Cependant, nous connaissons quelques tmoignages du IVe sicle illustrant l'volution de la pdagogie antique vers plus de douceur et d'humanit. Le mtier lui-mme d'enseignant tait peu reconnu et mal rmunr. Ainsi, en 301, Diocltien impose dans son dit que les magistri ludi soient rtribus comme des ouvriers qualifis, condition qu'ils runissent une trentaine d'lves. Les rhteurs taient les plus considrs et les mieux pays, puisqu'ils devaient former des administrateurs et des hauts fonctionnaires. Tous les enseignants taient rtribus mensuellement par chaque lve.

6 Encriers Muse du Chtillonnais LEgypte devient province romaine en 30 av. J.-C., la mort de Cloptre. Des conditions de conservation exceptionnelles ont permis la dcouverte de nombreux parchemins. Le pote et rhteur Ausone (IVe sicle) encourage son petit-fils : AUSONE, Idylles, IV Ne maudis pas les rnes dun prcepteur svre. Jamais laspect dun matre nest effrayant. Il est vieux et maussade ; sa voix revche et querelleuse annonce lorage ; son front renfrogn menace toujours ; et pourtant il naura rien de repoussant, une fois quil aura su, par le charme de lhabitude, accoutumer llve son visage. Toi non plus ne tremble pas, malgr les coups nombreux qui retentissent dans la classe et la mine rechigne de ton vieux prcepteur. La peur dcle une me dgnre : sois matre de toi, sois sans crainte ; que les gmissements, que le fouet qui rsonne, que leffroi du chtiment ne tagitent pas ds le matin, parce que le roi de la frule brandit son sceptre, parce quil a une riche provision de verges, parce quil a, le tratre ! affubl son martinet dune molle lanire, parce que vos bancs bourdonnent dun frmissement de terreur : oublie ce prestige du lieu, ce vain appareil dpouvante.

Frule : baguette de bois souple ou lanire de cuir serva

Search related