aparthe sri lanka

  • View
    215

  • Download
    1

Embed Size (px)

DESCRIPTION

document sur le sri lanka

Transcript

  • 1

    Sri Lank Prajathanthrika Samajavadi Janarajaya

    Cinghalais

    Illankai Chananaayaka Chosalisa Kudiyarasu

    Tamoul

    Rpublique dmocratique socialiste du Sri Lanka

    Fiche didentit : Langue officielle : Cinghalais, Tamoul Capitale : Colombo

    Forme de ltat : Rpublique Prsident : Mahinda Rajapaksa

    Superficie : 65 610 km 1er ministre : Ratnasiri Wickremanayake

    Population : 21 128 773 hab. Densit : 288 hab. /km

    Indpendance : du Royaume Uni, le 4 fvrier 1948 Monnaie : Roupie (LKR) 1->~155 LKR

  • 2

    1. Prsentation gnrale

    Cest un pays insulaire situ au sud-est de lInde dans locan Indien, dont il est spar par le

    dtroit de Palk et le golfe de Mannar. L'le mesure environ 440 km de long, et sa largeur maximale atteint 220 km. Sa superficie est de 66 000 km, soit lquivalant de la rpublique dIrlande (ou environ une fois et demie la Suisse ou deux fois les Pays-Bas). Mais le Sri Lanka parat minuscule comparer son grand voisin, l'Inde, dont la superficie est de 3,2 millions de kilomtres carrs, ce qui reprsente une taille de 50 fois plus grosse. La capitale et la ville la plus importante de l'le est Colombo, avec ses deux millions dhabitants. La capitale et la ville la plus importante de l'le est Colombo, avec ses deux millions dhabitants. En ralit, Colombo est devenue la capitale commerciale et conomique, alors que Sri Jayawardenepura Kotte est la capitale administrative et politique (judiciaire, lgislative, etc.).

    Le pays est divis en neuf provinces : Centre, Centre-Nord, Est, Nord, Nord-Est, Ouest, Sabaragamuwa, Sud et Uva.

    Le drapeau du Sri Lanka reprsente les minorits avec gauche des bandes verticales verte (l'islam) et orange (les Tamouls), puis droite un lion jaune portant une pe (l'autorit) sur fond brun et quatre feuilles (symbole bouddhiste). Le lion sri-lankais repose sur une lgende raconte dans le Mahavamsa (crit au VIe sicle par le moine bouddhiste Maha nama, frre du roi Dhatusena de Ceylan). Des astrologues auraient prdit un roi du Bengale que sa fille unique serait un jour lpouse du roi des animaux. Afin d'empcher cette prophtie, le roi enferma sa fille. Mais celle-ci schappa du palais et rencontra sur la route une caravane de marchands. Au cours du voyage, la caravane fut attaque par un lion qui, mu pas sa beaut, pargna la petite fille. Il l'entrana dans sa tanire et ils s'aimrent. Leurs descendants fondrent le royaume de Lanka et prirent le nom de Sinhala, les fils du lion, d'o ce symbole sur le drapeau national.

    Quant au mot Lanka, il signifie en sanskrit la Resplendissante. Ce sont les Portugais qui nommrent l'le Ceilo; ils l'occuprent de 1505 1635. Les Hollandais l'appelrent Zeilan, les Britanniques, Ceylon, et les Franais, Ceylan. Ce nom resta jusqu'au 22 mai 1972, soit jusqu' l'indpendance, alors que l'le reprit son ancien nom de Lanka, prcd de Sri signifiant joie (ou bndiction), afin d'ajouter une connotation religieuse.

    2. Donnes dmolinguistiques

    La population sri lankaise est trs diversifie, mme si elle comprend deux groupes principaux: les Cinghalais et les Tamouls. Les Cinghalais forment le groupe majoritaire avec 69 % de la population et habitent principalement la partie sud-ouest de lle. Les Tamouls comptent plusieurs communauts: Adi Dravida, Sri Lankais maures, Tamouls proprement dits, Vellalan, Agamudaiyan, Viswakarma, Maravan, Brahmanes, Indiens maures, Malayali, Kuravan et Shaikh. Avec 4,8 millions de locuteurs du tamoul, Les Tamouls comptent pour 25,2 % de la population.

    Au plan gographique, les 25 % de Tamouls occupent une proportion considrable de territoire: lexception de la cte sud-ouest, ils contrlent tout le Nord et toute la cte est, ainsi quune petite partie de la cte sud de lle, sans compter une portion importante du centre de lle. Ainsi, ils occupent prs de 50 % du territoire national. De plus, les Tamouls peuvent compter sur lappui de

  • 3

    leurs frres de lInde, la plupart installs dans l'tat du Tamil Nadu, qui ne se privent gure de leur fournir des armes et une forte aide financire.

    Cependant, il existe deux catgories de Tamouls: les Tamouls autochtones et les Tamouls indiens. Les Tamouls autochtones sont aussi connus comme les Tamouls sri-lankais. Ce sont les descendants d'un groupe de Tamouls qui a migr du sud de l'Inde il y a plusieurs sicles. Quant aux Tamouls indiens, ce sont les descendants rcents des Tamouls venus travailler dans les plantations britanniques dans le sud du Ceylan. Aujourd'hui, encore installs dans le Sud (en territoire cinghalais), les Tamouls indiens travaillent dans les plantations de th, gnralement dans des conditions dplorables. Pour les Cinghalais, les Tamouls indiens forment une communaut distincte des Tamouls autochtones. Parce qu'ils vivent surtout en zones mixtes (donc avec des Cinghalais), ils sont plus facilement manipulables et font l'objet de nombreux chantages de la part de la majorit cinghalaise. Au cours des annes soixante, le gouvernement sri lankais a bien tent d'expulser quelque 600 000 Tamouls indiens vers l'Inde, mais les ngociations avec le pays n'ont pu se concrtiser devant le refus des Tamouls indiens de s'expatrier. Depuis lors, beaucoup sont devenus apatrides aux yeux du gouvernement sri lankais.

    2.1 Les langues officielles: cinghalais et tamoul et anglais - Le cinghalais : Le cinghalais (ou sinhala) est une langue indo-iranienne, l'instar de l'hindi, du

    bengali, etc., qui proviennent toutes du sanskrit. Le cinghalais est donc apparent aux langues du nord de l'Inde. Cette langue tait l'origine parle par les habitants du royaume de Ceylan, dont les locuteurs provenaient du nord de l'Inde au Ve sicle avant notre re; la langue a conserv les caractristiques de cette poque. Le cinghalais est rest aussi trs proche du sanskrit.

    Alphabet cinghalais Alphabet tamoul (quelques lettres)

    - Le tamoul : Le tamoul (ou tamil en tamoul) est apparent aux langues du sud de l'Inde, mais c'est la plus ancienne des langues dravidiennes. Le tamoul est parl non seulement au Sri Lanka par la communaut tamoule (environ 3,7 millions de locuteurs), mais galement dans l'tat du Tamil

  • 4

    Nadu (langue officielle), Pondichry (langue officielle), Singapour (langue officielle), dans l'le de La Runion (langue minoritaire) et l'le Maurice (langue minoritaire). Il existe aussi des communauts parlant le tamoul aux les Fidji, en Malaisie, en Birmanie, en Afrique du Sud, en Guadeloupe, aux tats-Unis, au Canada, en France, en Australie, etc. Au total, il y aurait environ 74 millions de locuteurs du tamoul dans le monde, dont 62 millions uniquement en Inde. Comme le cinghalais, le tamoul possde un alphabet particulier.

    - L'anglais : L'anglais n'est une langue maternelle que par peu de locuteurs au Sri Lanka, soit un peu plus de 10 000. C'est l'ancienne langue coloniale amene par les Britanniques. L'anglais a conserv un grand prestige au Sri Lanka. Cette langue est utilise dans la rdaction des lois, les journaux, les affaires, l'ducation, etc. Mais l'anglais parl par beaucoup de Sri-lankais n'est pas l'anglais standard, c'est un anglais particulier appel Singlish (< Sinhalese + English) ou, plus frquemment, Sinenglish, une variante locale mle de mots cinghalais et tamouls. Il convient de distinguer le Sinenglish du Sri Lankan English, qui demeure un anglais sri lankais, alors que le Sinenglish est considr comme du mauvais anglais, une langue mixte parle par les masses peu instruites. Il n'en demeure pas moins que cet anglais peu prestigieux est davantage parl que l'anglais standard et qu'il devient la fois un symbole d'identification et un instrument de communication efficace entre les ethnies.

    2.2 Les autres groupes ethniques Mais on compte plusieurs autres groupes ethniques au Sri Lanka, dont les Ambalavasi et les

    Mapilla, parlant le malayalam (3,2 %) et les Tlougous, Vaddars, Waggai, Faqir et Rajput parlant le tlougou (1,0 %). Les autres langues sont moins importantes, mais elles sont nombreuses: goudjarati (0,4 %), bengali, chinois, anglais, ourdou, arabe, baloutchi, birman, sindhi, marathi, konkani, vedda, maldivien, farsi, javanais, mauricien, somali, etc.

    On compte aussi quelques langues croles, dont une d'origine malaise (le crole sri lankais malais), le crole indo-portugais et le crole mauricien. Par ailleurs, on dnombre environ 10 000 Britanniques qui parlent langlais comme langue maternelle. On estime quenviron 10 % de la population sri lankaise peut sexprimer en anglais. Il sagit dun anglais assez particulier appel l'anglais sri lankais, et gnralement influenc par des emprunts au tamoul.

    S'ajoute la dimension ethnique, l'appartenance religieuse diffrente des deux grandes communauts. Les Cinghalais sont bouddhistes, alors que les Tamouls sont en majorit hindous. Le bouddhisme constitue donc la principale religion du pays et rassemble environ 70 % (dont quelque 90 % de Cinghalais) de la population, l'hindouisme, 15 % (dont 80 % de Tamouls). En plus des bouddhistes cinghalais et des hindouistes tamouls, le pays abrite des musulmans et des chrtiens. Les musulmans parlent pour la plupart le tamoul, tandis que les chrtiens appartiennent aux deux grandes communauts linguistiques (cinghalaise et tamoule). Les habitants musulmans du Sri Lanka sont considrs comme constituant un groupe ethnique particulier, c'est--dire distinct des Cinghalais et des Tamouls.

    3. Donnes historiques

    Autrefois habite par des tribus australodes dont descendent les Veddas, l'le fut colonise quelque cinq sicles avant notre re par des Indo-Europens, les anctres des Cinghalais daujourdhui. Le bouddhisme aurait t introduit au IIIe sicle avant notre re par le prince indien Mahinda, fils ou frre de l'empereur indien Ashoka. Cette religion s'implanta dans l'le qui devint un bastion du b