Jv Et Tactique Militaire

  • View
    1.302

  • Download
    9

Embed Size (px)

Text of Jv Et Tactique Militaire

Jeu vido et tactique militaire

Jeu Vido & Tactique militaire2010CNAM 24/04/20101

Jeu Vido & Tactique militaireCe que le rel peut apporter au virtuelPierre-Antoine Favrefavre.enjmin@gmail.comhttp://mmofocus.free.frIllustration & fond dcran :Graud Souligeraud.soulie@gmail.comhttp:// www.operion.fr

3Masculinit militarise, 1A shared semiotic nexus revolving around issues of war, conquest, and combatun rseau smiotique partag tournant autour de sujets de guerre, de conqute et de combat

Stephen Kline, Nick Dyer-Whiteford, Greig De Peuter (2003)

Extrait Le Game Design de jeux vido sous la direction de Sbastien Genvo :Stephen Kline, Nick Dyer-Whiteford, Greig De Peuter (2003): discernent au sein des jeux vido un ensemble de reprsentations fond sur un modle de masculinit militarise. Les trois auteurs entendent par ce dernier terme des interrelations dingrdients qui constituent un rseau smiotique partag tournant autour de sujets de guerre, de conqute et de combat. Cette approche permet de trouver au travers de la culture du jeu vido une thmatique stable, mettant en scne la domination et lannihilation, ceci mme dans des jeux qui ne proposent pas un rendu visuel explicitement violent. Selon ces auteurs, la prsence diffuse de ces reprsentations peut sexpliquer en partie par lorigine historique des jeux vido: les jeux vido ont jailli dun complexe militaro-industriel de haute technologie o des simulations de destruction de masse taient la routine. Space War est le produit dune culture ddie la contemplation quotidienne de la mort nuclaire. Mais un autre point de vue peut expliquer la prgnance de la violence au sein des jeux vido. Il aurait directement trait aux logiques de globalisation prvalant dans cette industrie: la violence est un idiome culturel qui ne require pas de traduction lintrieur des marchs transnationaux du divertissement sans cesse croissants: les jeux darts martiaux, par exemple, peuvent traverser le pacifique au Japon jusquau Etats-Unis et revenir nouveau trs facilement. Toutefois, les auteurs montrent galement comment les diffrentes reprsentations emprunte de masculinit militarise suscitent de nombreuses controverse et critiques, restreignant principalement le public un march niche spcifique, ce lui des jeunes mles. Ce dernier est de fait extrmement concurrentiel et satur, alors que les cots de production ne cessent daugmenter et quune diversification du public semble invitable.4Masculinit militarise, 2Masculinit militarise consubstantielle au jeuCulture du jeu vido = thmatique stable, mettant en scne la domination et lannihilationViolence = idiome culturel universel

5Masculinit militarise, 3Schma autoreproducteurRestriction au public des jeunes mlesMarch de niche : concurrence + saturationRisque financier lev sur une production6EnjeuIntrt Gameplay : proposer un renouveau dans des genres apprcis par les joueursIntrt Marketing : rompre avec les clichs en vigueur, produire de la diffrenciationIntrt Ethique : proposer une autre violence, moins triviale ou anodine ?Intrt Marketing : produire de la diffrenciation.Intrt Ethique : proposer une autre forme de conflictualit ou a minima, proposer de la baston plus intressante.7Nous nallons pas parlerde lutilisation du jeu comme outil de simulation / des simulations professionnelles destination de larme (serious game)de tous les jeux guerriers

Exemples plutt dans lunivers des RTS

8Ce dont nous allons parlerLe raisonnement des militaires appliqus une situation tactiqueLes limites de cette dmarche dans un jeuLes pistes de rflexion induites et qui peuvent tout de mme tre utilises dans le jeu vido

9Plan(Trs brve) Initiation la pense militaireLimites de la comparaison avec le jeu vidoIdentifier les conventions du genreImaginer des ides de rupture

10

1 Initiation la pense militaireDans la tte dun militaire

11Baston de bar

Non militaire : mle confuse, repose sur lexploit individuel (victoire = somme dexploits individuels), rsultat alatoireMilitaire : action concerte, en groupe (victoire = force du groupe > somme des parties). Pas de fairplay ! Pas dhrosme !12Baston de bar, 1Non militaire : mle confuse, repose sur lexploit individuel (victoire = somme dexploits individuels), rsultat alatoireMilitaire : action concerte, en groupe (victoire = force du groupe > somme des parties). Pas de fairplay ! Pas dhrosme !13Baston de bar, 1????????Non militaire : mle confuse, repose sur lexploit individuel (victoire = somme dexploits individuels), rsultat alatoireMilitaire : action concerte, en groupe (victoire = force du groupe > somme des parties). Pas de fairplay ! Pas dhrosme !14Baston de bar, 2TactiqueNon militaire : mle confuse, repose sur lexploit individuel (victoire = somme dexploits individuels), rsultat alatoireMilitaire : action concerte, en groupe (victoire = force du groupe > somme des parties). Pas de fairplay ! Pas dhrosme !15Baston de bar, 2Non militaire : mle confuse, repose sur lexploit individuel (victoire = somme dexploits individuels), rsultat alatoireMilitaire : action concerte, en groupe (victoire = force du groupe > somme des parties). Pas de fairplay ! Pas dhrosme !16Baston de bar, 2Non militaire : mle confuse, repose sur lexploit individuel (victoire = somme dexploits individuels), rsultat alatoireMilitaire : action concerte, en groupe (victoire = force du groupe > somme des parties). Pas de fairplay ! Pas dhrosme !17Baston de bar, 2Non militaire : mle confuse, repose sur lexploit individuel (victoire = somme dexploits individuels), rsultat alatoireMilitaire : action concerte, en groupe (victoire = force du groupe > somme des parties). Pas de fairplay ! Pas dhrosme !But du militaire : gagner ! Rduire ses pertes / risques.

183 principesConcentration des forcesLibert de mouvementPrincipe de rserve19Clausewitz, Vom KriegeConcentration des effortsLibert dactionEconomie des forces

Foch, Des principes de la GuerreConcentration des effortsLibert de manuvreEconomie des forces

20Concentration des forces

Blitzkrieg21Libert de mouvement

Bataille de Cannae (216 av. J.-C.)La bataille de Cannes est encore aujourd'hui tudie dans les coles militaires. Le gnral Schliffen s'en inspira grandement dans son clebre plan cens assurer la victoire a l'Allemagne durant la premire guerre mondiale. A l'instar d'Hannibal, qui retint l'arme Romaine avec ses troupes pour mieux encercler ses ennemis, les troupes Allemandes retinrent les forces Franaises prs du Rhin pendant que l'autre partie de l'arme de Schlieffen tenta d'encercler l'arme Franaise.22Principe de rserve, 1

Leplan Schlieffenest une organisation minutieuse pour lesforces armes allemandessuccessivement mis en pratique lors desPremireetSecondeGuerres mondiales.Il doit son nom au marchal-comteAlfred von Schlieffen(1833-1913) qui fut attach militaire Parisde 1867 1869 et commandant de l'arme allemande jusqu'en 1906.Il prconise un dbordement, jouant sur la rapidit d'excution du plan, travers le flanc gauche de l'armefranaisepar leLuxembourget laBelgiquedans lesArdennesavec pivotement l'est dePariset refoulement des troupes sur leJuraet laSuisse. Ce plan implique l'obtention d'un droit de passage par laBelgiqueou, dfaut, le passage en force avec violation de la neutralit belge.23Principe de rserve, 2

Arme sur lail droite allemande est dgarnie pour renforcer le front Est > erreur. Taxis de la Marne pour permettre aux franais dorganiser une contre-attaque. Repli des allemands sur une nouvelle ligne de dfense, course la mer puis guerre des tranches LAllemagne a perdu loccasion de gagner la guerre rapidement.24Niveau section

INF202 Manuel demploi de la section dinfanterie (autrefois : chef de section pied)Niveau section (30 hommes en 3 groupes de combat) :Groupe 1 > appuyer (concentration des forces)Groupe 2 > couvrir (principe de rserve, suite mouvement)Groupe 3 > donner lassaut (libert de mouvement / concentration des forces)25Groupe > Individu

>Rambo est plus fort que Jean Lefebvre26Groupe > Individu

influence du terrain dans TA

35

Brve histoire des RTS, 4

Grandes licences : C&C, WarcraftMicro-management, ressourcesWarcraft 3, StarcraftPoints de contrleWarhammer36Les conventions, 1Pierre-Feuille-Ciseau

Ds The Ancient Art of War37Les conventions, 2Micro-management : les APM

38Challenge permanentUC Berkeley : Competitive StarCraftCourse Outline:Week 1: Orientation / Competitive Gaming Industry Overview / StarCraft Boom in KoreaWeek 2: Units, Strength, Weakness, Attributes, StatsWeek 3: Fighting Micro and Unit UseWeek 4: Army Movement and PositioningWeek 5: Expo and MacroWeek 6: Building Placement and Base LayoutWeek 7: Scouting and CountersWeek 8: HarassWeek 9: Overloading the Enemy, Multi-playsWeek 10: Economic Basis, Micro vs MacroWeek 11: Timing and Evaluation of ResourcesWeek 12: DeceptionWeek 13: Mindset and Series PlayWeek 14: TournamentCompetitive StarCraft Gets UC Berkeley Classhttp://kotaku.com/5141355/competitive-starcraft-gets-uc-berkeley-class

39Starcraft TV

40

4 Imaginer des ruptures

41Les alternativesDpasser le Chi-Fu-MiLinteroprabilitLinfluence du terrain et les appuis mutuelsDpasser le micro-managementLe brouillard de guerre

But : proposer des ruptures crdibles42InteroprabilitRechercher la combinaison entre les armes

INFANTERIELarme des 300 derniers mtresExploitation du terrainVulnrable mais indispensableContact avec la population(cf. conflits de basse intensit notamment)Infanterie est la Reine des bataillesle fantassin est le roi des c**sCAVALERIECombinaison du choc et du mouvement !Variante moderne : hlicoptres de combat (cavalerie du ciel)Ennemi : infanterie embusque, cavalerie, aviation, artillerieBlinds : dpasss ou indispensables ?ARTILLERIEAppui feu indispensableDanger