Click here to load reader

Rapport annuel 2015 - protos.ngo · pour approbation aux membres de l’Assemblée Générale le 18 juin 2016 et sera ... structure sanitaire appropriée, et le nombre de personnes

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Rapport annuel 2015 - protos.ngo · pour approbation aux membres de l’Assemblée Générale le 18...

  • Protos | Jaarverslag 2015 1

    Rapport annuel

    2015

    Rapport annuel

    2015

    D

    iete

    r Tel

    eman

    s

  • Mission Protos prne une gestion et une utilisation

    quitable, durable et participative de leau.

    Lensemble du texte Vision-Mission est actuellement rvis en fonction du contexte chang de laide internationale. Le texte retravaill sera prsent pour approbation aux membres de lAssemble Gnrale le 18 juin 2016 et sera disponible partir de cette date sur le site web www.protos.ong/ propos de nous/vision et mission.

    Prface 1Chiffres cls 2A propos du contenu de ce rapport 32015 en bref 4Protos dans le monde 6Protos en carte 20Rapport social et environnemental 22Rapport financier 27Merci aux donateurs 31Index GRI 33Ma

    li

    Mou

    ssa

    Fofa

    na

  • Protos | Rapport annuel 2015 1

    Prface

    Les plans en 2015, laction en 2016

    Arnoud Lust Vincent VolckaertPrsident Directeur

    Sur le plan international, 2015 tait une anne de planification. Le 27 septembre 2015, les Nations Unies ont tabli 17 nouveaux objectifs pour un dveloppement durable du monde jusque 2030 : les Objectifs de Dveloppement Durable ou ODD. LODD 6 veut assurer laccs leau potable et lassainissement pour tous et partout.

    Le 12 dcembre, les participants la COP21 pour le climat se sont mis daccord sur un nouvel accord climatique contraignant. Celui-ci doit permettre de diminuer les missions de gaz effet de serre et de limiter le rchauffement de la terre maximum +2C, avec 1,5C comme objectif cl.

    Aprs les beaux mots, laction! Protos accepte ces dfis et va dautant plus y travailler travers lexcution de ses programmes bass sur la recherche-action. Je voudrais fliciter notre quipe et nos partenaires qui ont assur en 2015 laccs leau et des sanitaires des base pour 183.775 personnes.

    Protos aussi a fait des plans en 2015. Nous voulons nous con centrer sur moins de pays, afin de pouvoir y mettre en place des program-mes complets de recherche-action et y travailler de manire encore plus efficace. Cest dans ce contexte que notre quipe en Equateur a ralis un business plan pour poursuivre son travail en tant que nouvelle organisation selon le droit quatorien. partir de 2016, ils travailleront ensemble avec Protos et se dvelopperont jusqu devenir une organisation locale forte et apte prendre en main son propre dveloppement.

    Une gestion et une utilisation durable, quitable et participative de leau est aussi un levier pour que les communauts locales se prennent en main et fassent leurs propres choix.

    RD C

    ongo

    L

    ieve

    n Pe

    eter

    s

  • 2 Protos | Rapport annuel 2015

    13.152 km/an

    4.231 km/an

    vlo4.794 km/an

    2.701 km/an

    tram/bus114.674 km/an

    62.224 km/an

    train44.866 km/an

    65.636 km/an

    auto2015

    2009

    15,0

    11,8

    ETP

    Chiffres cls 2015

    Dplacements domicile-bureau employs sige Gand

    agriculture

    7.957 personnes

    assainissement

    69.637 personnes

    eau potable

    106.181 personnes

    partenaires59

    programmes

    8.885.296

    daffaireschiffre

    9.661.172

    Nombre de bnficiaires dans les pays partenaires

    employs100,43 ETP

    lassemblegnrale93 membres

    conseildadministration

    11 membres

    Financier

    Avec qui ?

    Dpenses

  • Protos | Rapport annuel 2015 3

    propos de ce rapportProtos vous prsente nouveau un rapport annuel intgr et conforme au GRI-G4 In accordance Core self-declared. GRI signifie Global Reporting Initiative.

    Le rapport couvre les activits du groupe Protos dans le monde et les indicateurs sociaux et environnementaux de tous les employs Protos du sige central Gand, des 6 bureaux doutre-mer et des bureaux auxiliaires dans 9 pays en voie de dveloppement. Les donnes sociales et environnementales lies aux activits de nos partenaires dexcution ne relvent pas de ce rapport.

    Deux choses sont essentielles concernant les nouvelles directives du GRI-G4 : Le rapport doit dlivrer les informations pertinentes et impor-

    tantes ( materiality selon le jargon GRI) propos des impacts conomiques, environnementaux et sociaux des activits.

    Les personnes internes et externes impliques doivent avoir lopportunit d'indiquer quelles informations ils considrent comme importantes pour ce rapport.

    Dbut 2015, Protos a organis une enqute sur son index de per-tinence. Quatre-vingt-cinq rpondants ont partag leur opinion, parmi lesquels 48 externes et 37 internes.

    Ce rapport traite comme en 2014 le top 5 des lments que les rpondants ont dclar comme plus importants parmi les 18 thmes possibles.

    Quelques mots dexplication propos de ce top 5 : Nombre de structures de gestion en dveloppement, oprati-onnelles, autonomes et autosuffisantes. Il y a 3 ans, Protos a choisi de sinvestir davantage avec ses partenaires dans la recherche et le dveloppement de structures de Gestion intgre des res-sources en eau adaptes au contexte, plutt que de se concen-trer sur les travaux dinfrastructure. Comme la cration dune structure de gestion durable est un travail de longue haleine, Protos fournira un rapport chaque fin de cycle de programme. Le prsent programme sachve fin 2016. Nous le quantifierons et le critiquerons pour la premire fois lanne prochaine.

    Accs . Le nombre de bnficiaires ayant obtenu au cours de lanne dernire un accs leau potable ou une structure sanitaire approprie, et le nombre de personnes qui ont reu de leau pour cultiver.

    Impact sur le dveloppement dans les pays concerns. Quel est limpact des programmes de Protos sur les popula-tions bnficiaires? Ont-ils une meilleure vie? Y a-t-il moins de malades? Ont-ils plus de revenus, car ils ne perdent plus de temps aller chercher de leau ou parce que les rcoltes ont augment grce la plus grande disponibilit deau? Les filles continuent-elles leur scolarit car elles disposent de toilettes propres lcole? Mesurer objectivement ce type dimpact sur une anne est trs difficile, car les interventi-ons ne peuvent pas tre isoles dautres interventions qui ont lieu en mme temps. Par exemple, les filles continuent leur scolarit aussi parce que les autorits locales ont men une campagne de sensibilisation. Les tmoignages peuvent toutefois donner une ide des rsultats obtenus grce aux programmes de Protos et ses partenaires.

    Renforcement des capacits de nos partenaires. Une des tches principales dune ONG qui se concentre sur le dve-loppement structurelle telle que Protos est de renforcer les acquis et les aptitudes des acteurs locaux pour remplir leurs rles dans la gouvernance et la Gestion des ressources en eau. Le renforcement des capacits est un processus long et difficile mesurer annuellement partir de donnes objec-tives et vrifiables. Toutefois, au travers des tmoignages de ces partenaires vous pouvez avoir une ide de ce que le ren-forcement des capacits signifie pour eux.

    Stratgies principales. Lapproche de Protos repose sur un nombre de stratgies uniques pour atteindre ses objec-tifs. Le fil bleu partir de la page 8 lexplicite.

    Outre ce top 5, dautres indicateurs GRI-G4 sont repris dans le prsent rapport.Vous les trouverez la page 33 sous Index GRI.

  • 4 Protos | Rapport annuel 2015

    2015 en bref

    Fte chez nos partenaires En 2015, COFORWA, le partenaire rwandais de Protos a fait la fte. COFORWA a t fond en 1972 et est actif dans le secteur de leau, de lhygine et de lassainissement ainsi que dans lnergie rurale et le dveloppement communautaire.

    Ost

    ende

    P

    roto

    s

    Pro

    tos

    se f

    ait

    re

    ma

    rqu

    er

    Protos a dcid de se rendre plus visible auprs du public, car lignorance engendre

    lintolrance. En 2015, nous nous sommes par exemple fait remarquer le 22 mars lors de la Journe mondiale de leau avec le dessin en 3D dune source deau la gare de Bruxelles Central. Lors de la Journe mondiale du lavage des mains du 15 octobre, plusieurs personnalits connues sont venues Gand se laver les mains avec notre tippy-tap. En dcembre, nous tions dans la chane humaine pour le climat Bruxelles et nous tions de sortie Ostende pour la Marche pour le climat derrire la bannire Protos. Par ces actions, nous avons attir lattention sur les consquences du change-ment climatique pour les populations dans les pays les moins dvelopps.

    Protos a galement lanc des actions autour des journes internationales lies leau dans les pays partenaires.

    Protos est tout aussi actif dans le numrique. Le pendant franais de www.klimaatspiegel.be, le site web Injustices Climatiques, www.injusticesclimatiques.be, a t mis en ligne. Protos a aussi lanc un nouveau jeu ducatif pour lenseignement technique et professionnel disponible sur www.allesiswater.be.

    Les Etats fragiles sont ceux qui ont le plus besoin de la coopration internationale. Au Burundi, les troubles lis aux lections prsidentielles ont perturb nos conditions de travail. Nous restons engags au Mali o nous poursuivons les programmes avec nos partenaires, mme si le pays connat rgulirement des incidents causs par des groupes terroristes. Nous valuons en continu la situation scuritaire sur le terrain afin de limiter les risques pour notre personnel et nos partenaires.

    Dans le cadre des nouveaux Objectifs de dveloppement durable et de la vision changeante autour du rle des ONG, Protos a men en 2015 un exercice de rflexion stratgique : notre vision, notre mission et nos objectifs communautaires sont-ils conformes ce contexte en pleine volution? Au cours de 2016, nous en soumettrons une version actualise lors de lAssemble gnrale.

    Les responsables de chaque pays ont aussi partag leur point de vue lors de cette rflexion globale et devront traduire cette nouvelle vision dans le travail de Protos dans les pays partenaires.

    Il est dj certain que, ct de la gestion de leau, nous voulons mettre laccent sur une utilisation de leau quitable, durable et participative.

    Un changement social anticip

    Travailler dans des circonstances difficiles

  • Protos | Rapport annuel 2015 5

    Bni

    n

    Pro

    tos

    Des changes entre la Belgique et nos pays partenaires ont eu lieu avec comme objectifs le transfert de connaissances et le renforcement mutuel des capacits.

    En collaboration avec lassociation des villes et communes de Flandre (VVSG), lInstitut pour lenvironnement et le dveloppement durable de lUniversit dAnvers, Aquafin, Geosolutions et lUniversit de Gand, le port dAnvers a organis en octobre un change enrichissant pour 4 partenaires et 2 membres du personnel de Protos-Bnin. Entre autres thmes abords, il y avait : les services cosystmiques pour leau, les zones d'inondation contrle, la collaboration intercommunale pour leau et les dchets solides, les petites stations de traitement dcentralises pour les eaux rsiduaires, les cartes SIG simples, et les puits artsiens et leur durabilit.

    En dcembre, deux employs du De Watergroep sont alls 10 jours en mission Madagascar. Voir page 11.

    Protos est attentif au contexte changeant et sadapte quand cela est ncessaire. Nous voulons nous assurer de pouvoir continuer travailler de manire perti-nente et efficace la ralisation de notre mission et nos objectifs.

    Les changements que le Ministre de la Coopration au dveloppement souhaite appliquer pour rformer le secteur et le financement des programmes ont men mi 2015 un accord cadre entre le secteur et les autorits concernant les tapes suivre. Cela a eu pour rsultat une augmentation de la charge de travail pour raliser avec les autres ONG une analyse de contexte concernant les pays o Protos est actif. Cette analyse forme donc la base dun cadre stratgique commun par pays sur lequel le futur programme de Protos devra saligner.

    Le screening prvu une tape dans la procdure de reconnaissance pour prtendre des subsides des autorits fdrales en tant qu organisation de la socit civile a finalement eu lieu dbut 2016.

    La rforme est oriente de faon arriver plus de synergie et de collaboration entre organisations du secteur de la Coopration au dveloppement. Protos a toujours adopt une attitude constructive et ouverte pour de telles collaborations. linstar du pass, nous voulons continuer dans le futur l o cela a du sens collaborer avec dautres pour obtenir de meilleurs rsultats et travailler dune manire plus efficace.

    Echanges

    La coopration internationale en mouvement

  • 6 Protos | Rapport annuel 2015

    Le groupe de travail Protos au Parlement mondial de la jeunesse pour leau.

    Protos dans le monde

    Dans les quelques pages qui suivent, nous vous proposons de dcouvrir, l'aide de quelques programmes, les trois secteurs d'activit de Protos : l'approvisionnement en eau potable, l'assainissement et l'hygine, et l'eau pour l'agriculture.Pour en savoir plus sur l'ensemble de nos programmes, cliquez www.protos.ong.

    Protos a de nouveau particip au Forum mondial de leau qui a eu lieu du 12 au 17 avril Daegu et Gyeonju, en Core du Sud.

    Dans aucune session le droit leau potable et lassainissement na t remis en question : il est dfinitivement acquis. On le retrouve dans la Dclaration ministrielle et dans la Dclaration des parlementaires prsents : Nous nous engageons soute-nir les demandes et solutions (suivantes) afin de faire avancer

    Le droit leau potable et lassainissement 7me Forum mondial de leau

    Collins Armel Hasina Johan

    P

    roto

    s

    le droit humain leau et lassainissement et damliorer la gestion de leau . Le thme de lassainissement est au menu des annes qui viennent. Il est vident pour tout le monde que le retard accumul dans lOMD 7c pour lassainissement est in-acceptable, et toutes les parties prenantes reconnaissent quun effort supplmentaire est ncessaire, mais pas uniquement de faon classique. Les ides de regagner des nutriments et de rutiliser leau ne sont plus marginales : lconomie circulaire verte gagne de limportance.

    Tout le secteur de leau fait dj la connexion avec lODD 6, lObjectif de dveloppement durable pour leau compos de six sous-objectifs. Le secteur est bien dans le courant de dveloppement durable qui va dterminer lagenda des 15 prochaines annes.

    loccasion du Forum mondial de leau, le Secrtariat Inter-national de leau (SIE) et ses partenaires, dont Protos et GoodPlanet, ont tabli le troisime Parlement mondial de la jeunesse pour leau. Cet vnement international a runi 70 jeunes de 55 pays. Dans leur dclaration finale, ces derniers se montraient prts contribuer ce que plus de gens aient de laccs leau saine, lever la conscience de leau et excuter divers projets autour de leau dans leur propre pays. Il est clair quils veulent faire preuve dinitiative, endosser des responsabilits et se comporter comme de vritables ambassadeurs de leau.

  • B

    lanc

    he B

    lack

    assi

    Nous disposons d'un seul puits pour ce village. Il faut se rveiller trs tt le matin et attendre environ 4 heures pour obtenir

    un bidon de 35 litres d'eau. Mon mnage sen sort avec 175 litres d'eau par jour. Nous faisons la corve d'eau la nuit pour que les plus grands enfants puissent nous aider.

    L'eau est utilise parcimonieusement pour cuisiner et boire. Les enfants font la lessive et se baignent dans les rivires.

    cause de la pollution de leau, les cas de bilharziose, une maladie parasitaire, sont frquents dans notre village. Notre centre de sant ne dispose pas d'eau.

    Nous, les femmes, avons dj souvent abord ce problme avec le chef du village.

    "

    Maria Worou Gado 46 ans commerante.Dans la Commune de Kouand, dans le village de Goufanrou, au Bnin

    Protos ralisera un forage pour 921 hommes et 882 femmes dans le cadre du projet LEauCAL.

  • 8 Protos | Rapport annuel 2015

    Protos intervient dans un nombre limit de pays o le manque daccs leau est lune des causes du sous-dveloppement. Nous y soutenons des projets concrets, mais aussi et surtout les principes de bonne gestion en eau. Ceci se fait en collaboration avec des ONG locales, des organisations dutilisateurs, des autorits locales et des services rgionaux de ltat. Lapproche de Protos cadre leau dans le contexte global dune communaut ou dune rgion, car leau nest quun lment parmi les multiples domaines du dveloppement. Quelques programmes :

    Eau potable

    RD CONGO - La premire ambition du programme SAGE (Structure dAppui pour la Gestion de lEau), men par Protos et son partenaire local CIDRI, est la mise sur pied dun inventaire de lapprovisionnement en eau. Pour la province dIturi, il nexiste pas de base de donnes proposant un aperu des infrastructures en eau, leur localisation et leur tat de fonctionnement.

    Protos et CIDRI ont lanc une tude complte pour la province afin de faire le point sur la situation sur le terrain. Une tude dtaille a t mene dans le territoire densment peupl de Djugu. Armes dune camra contrle par GPS, des quipes locales ont affronts pendant 3 mois des pistes en mauvais tat et des pluies parfois intenses. Grce elles, il existe dsormais une base de donnes des infrastructures en eau potable existantes. Sur la base des enqutes menes dans le mme temps, il est dornavant possible didentifier les principaux problmes et ds lors de les aborder. Des cartes permettant de visualiser la rpartition des infrastructures en eau ont aussi t dessines laide du systme de cartographie SIG.

    Toutes ces infos ont aliment le comit directeur. Celui-ci est compos de Protos, de ses partenaires locaux et, le plus important, des autorits publiques comptentes. Cette collaboration assure le pilotage des interventions dans ce secteur et les premires tapes dune approche coordonne.

    APPROCHE MULTI-ACTEURS - Tout dveloppement est le rsultat de la collaboration entre plusieurs parties plusieurs niveaux. Protos invite au dialogue toutes les parties concernes afin d'tablir un plan de dveloppement commun. De mme, la participation active de chaque acteur dans la ralisation et la gestion des infrastructures est essentielle. Ainsi, Protos encourage la responsabilisation, la transparence et la coopration, conditions de base pour dvelopper une dmocratie locale et une bonne gouvernance.

    Le fil bleu relie les stratgies principales de Protos. Les programmes offrent une illustration concrte de la mise en uvre de ces stratgies.

    Lapprovisionnement en eau potable cartographi

  • Protos | Rapport annuel 2015 9

    BURUNDI - Protos est actif depuis 2008 dans la commune de Bugendana o nous collaborons avec lONG locale AVEDEC. La coopration avec AVEDEC et la commune de Bugendana prendra comme prvu fin dans cette zone en 2016. Les travaux dinfrastructure pour leau potable, lassainissement, lhygine et la Gestion intgre des ressources en eau (GIRE) seront termins. Au terme de ces neuf ans de prsence, nous constatons quel point cette coopration a t fructueuse. Elle a permis quelques ralisations fantastiques.Au total, 23 kilomtres de conduites deau potable desservant au moins 30.000 personnes ont t construites ou rpares ; 39 sources ont t amnages en points deau potable pour 12.000 personnes ; 210 latrines dusage domestique ont t construites; et 2 coles primaires sont dsormais quipes de deux blocs de latrines EcoSan qui permettent aprs un certain temps dutiliser les excrments comme fertilisant pour les champs.Grce diffrentes mthodes participatives, pas moins de 60.000 personnes ont chang leurs habitudes en matire dhygine.Une zone naturelle et des terres arables ont t amnages et protges selon les principes de la GIRE sur une superficie de 40 hectares.Afin de garantir la continuation du bon fonctionnement de ces installations, laccent a t mis sur la gestion participative via la formation des acteurs locaux, le renforcement des autorits loca-les, la formation des comits de gestion des points deau potable et les formations sur la GIRE.

    RENFORCEMENT DES CAPACITS - Suite la politique de dcentralisation que subissent beaucoup de pays en dveloppement, la gestion de l'eau et de l'irrigation revient aux communes. Malheureusement, ces autorits manquent souvent l'expertise ncessaire et Protos les soutient dans leur tche. Protos et ses partenaires sont galement actifs auprs des comits d'eau potable, des associations d'agriculteurs, des ONG locales, des services d'tat et du secteur priv local. Le renforcement des capacits s'y fait l'aide de formations, d'changes, d'encadrement,...

    Runion sur la Gestion intgre des ressources en eau.

    P

    roto

    s

    Un comit deau potable qui fonctionne fait la diffrence HAITI - Le Comit d'Approvisionnement en Eau Potable et d'Assainissement (CAEPA) de Marceline dans le sud dHati tourne plein rgime. Il existe dj depuis longtemps, mais a reu un second souffle aprs une valuation et un soutien de Protos et de son partenaire AHAAMES. Le comit a entrepris de nombreuses actions pour amliorer les installations deau : la zone de la source a t reboise et protge, les conduites ont t rpares et la distribution amliore. La gestion technique, administrative et organisationnelle du comit a aussi t renforce. Les usagers sont dsormais plus impliqus dans la gestion : les cotisations financires arrivent sans encombre et la population participe lexcution du travail. Seul un comit deau potable fonctionnel offre les garanties pour des services deau potable durables !

    9 ans de coopration fructueuse

  • 10 Protos | Rapport annuel 2015

    GLOCALISATION - Protos donne une voix aux utilisateurs et gestionnaires de l'eau dans les dbats municipaux et provinciaux et communique leurs propositions au niveau national et international. En sens inverse, Protos transpose les dcisions et propositions nationales aux utilisateurs et gestionnaires locaux. Protos appelle cette interaction 'glocalisation'.

    Pas besoin dengins lourds pour un forage manuel.

    P

    roto

    s

    EQUATEUR - La gestion de leau dans les zones rurales en Equateur sappuie trs fortement sur des organisations de la socit civile. Il existe des comits deau partout dans le pays, les JAAPs : prs de 6.000 organisations commu nau taires fournissent leau pour environ 4 millions de personnes dans les zones rurales. Lquipe Protos en Equateur a fait raliser un court-mtrage pour promouvoir ce travail et les dfis qui y sont lis.Un tmoignage dun de ces volontaires du territoire de lAmazon, qui travaillent en coopration avec Protos.

    Un grand engagement de bnvoles

    Segundo Guaillas Scretaire ROSCGAE, la plateforme des organisations de la socit civile pour leau : La gestion par la communaut elle-mme est essentielle, car cela permet de faire des conomies, aussi pour lEtat, grce au bnvolat de chaque grant et des utilisateurs. En outre, linfrastructure et lorganisation continuent fonctionner de faon optimale. Un des points faibles de la gestion deau par la communaut est quil ny a pas de succession pour les grants. Beaucoup de jeunes ne veulent pas grer une organisation communautaire parce quils nen reoivent pas de rcompense financire.

    L

    ieve

    n Pe

    eter

    s

    MALI - Une grande partie de la population malienne ne dispose pas deau potable proximit de son habitation. Cest le cas des ilots dans le delta Intrieur du Niger o les engins lourds utiliss pour les forages nont pas accs. Les habitants nont alors pas dautre choix que de boire leau trouble du fleuve ou de creuser des puits traditionnels qui tarissent pendant la saison sche. En collaboration avec la Practica Foundation des Pays-Bas, Protos a cherch une so-lution durable avec les communes, les services techniques de lEtat et la communaut locale. Le rsultat est un projet pilote de forages manuels. Les avantages sont les suivants : pas besoin dengins lourds, un transport facile du matriel, un cot de 4 5 fois moindre quun forage motoris et une fabrication des quipements sur place, ce qui est favorable lconomie locale. La communaut locale est responsable de la maintenance et la gestion.

    Les forages manuels : simples et pas chers

    Amadou Bla Djigande - trsorier du comit de gestion du point deau Kagnio : Ensemble, nous sommes responsables de la durabilit du point deau et nous remarquons que notre sant volue vraiment positivement. Les contributions des consommateurs deau potable nous ont permis dpargner 200.000 CFA (environ 300 euros). Ainsi, nous pouvons rparer la pompe si ncessaire. Comme trsorier, je mengage bien grer largent.

  • Protos | Rapport annuel 2015 11

    Solidarit internationale MADAGASCAR - Depuis 5 ans, Protos et De Watergroep (dans le cadre du Partenariat flamand de leau pour le dveloppement VPWvO) travaillent en collaboration avec le service public deau franais SEDIF lamlioration du systme deau potable de la ville de Toamasina gr par lentreprise tatique Jirama. Ce programme, dmarr par la mise en place de 10 kiosques publics de vente deau dans les quartiers dfavoriss, sest au fil du temps concentr sur lamlioration du rseau pour que lensemble de la population puisse en bnficier. Dautres exemples dactivits sont une intervention technique au centre de production deau et linstallation dune nouvelle pompe et dune nouvelle conduite deau.

    Par la suite, De Watergroep a apport ses conseils pour lexploitation du systme deau potable : des manomtres et de grands compteurs rendent dsormais le systme plus performant. Une extension vers une zone encore non desservie a t ralise en 2015, et en 2016, 8 nouveaux points de vente deau seront ouverts au public via la continuation de lextension du rseau.Des changes ont eu lieu tout au long de la collaboration. Une visite de deux techniciens du De Watergroep a eu lieu en dcembre 2015 pour soutenir Jirama dans le traitement de leau et lorganisation de la distribution deau. Une visite de Jirama en Belgique est prvue pour mars 2016.

    RD CONGO - Bunia, un nouveau kiosque deau a t ouvert. Il sagit dun petit magasin avec son propre rservoir d'eau o les gens peuvent acheter de la nourriture de base et remplir un bidon un prix quitable.

    Bunia Ngongo I, un systme deau potable a t construit il y a 30 ans pour 16.000 personnes. Depuis, la ville a connu une croissance si forte due surtout aux afflux de personnes cause de la guerre que plus de 80.000 personnes utilisent dsormais le systme. Cette pression a beaucoup deffets ngatifs:les femmes doivent se lever trs tt le matin et placer leur bidon dans la file ds laube. Elles sont aussi souvent victimes dagressions sexuelles. Les files saccumulent vu que les points deau publics ne sont ouverts que le matin et le soir. Enfin, certains riches abusent de la situation en prenant une jonction prive et en vendant leau un prix beaucoup plus lev.

    Cette innovation 'kiosque d'eau' fait partie de la recherche-action que Protos effectue en RDC. Les premires ractions des utilisateurs sont trs positives et lintrt des autres acteurs dpassent les attentes.

    Les usagers sont satisfaits du kiosque eau.

    L

    ieve

    n Pe

    eter

    s

    Dbiter leau un prix quitable

  • 12 Protos | Rapport annuel 2015

    Coopration pour le changement

    Une installation pour se laver les mains ne doit pas tre trop complique.

    P

    roto

    s

    GENRE ET INCLUSION - En cas de pnurie d'eau, les femmes et les groupes dfavoriss sont les premiers tre exclus. Dans une approche axe sur l'galit des sexes et l'intgration, leurs expriences et leurs attentes sont prises en compte dans le planning, la ralisation et la gestion des programmes. Ceci non seulement favorise la durabilit des programmes mais encourage galement les principes d'galit dans les organisations, communauts et familles.

    BNIN - La premire chose que lon remarque lorsquon arrive dans la localit de Lawehou (commune de Dogbo), est la propret. Il ny a pas de dchets ni de sachets en plastique. Grce lapproche ATPC (Assainissement Total Pilot par la Communaut), la population sest organise : la communaut entire sengage pour une amlioration de la situation sanitaire.

    Un comit, compos de femmes, dun vieux sage et de quelques jeunes hommes, organise des campagnes de salubrit : toutes les cours et la place publique sont ba-layes rgulirement et les dchets organiques sont col-lects dans des fosses de compostage. Qui plus est, une vingtaine de latrines familiales ont t construites dans le cadre du projet CASCADE. Le village obtiendra bientt le statut d entit sans dfcation lair libre .

    Ce rsultat naurait pas t possible sil nexistait pas dj une bonne cohsion sociale. Les vieux et les femmes qui sont les chefs de mnage nont pas la force de creuser des fosses dans le sol dur. Mais ils ont pu faire appel aux jeunes hommes du village en change dun repas. Afin de recouvrir les fosses, le vieux sage du village a accept que lon coupe du bois dans sa plantation deucalyptus.

    Un assainissement insalubre et des mauvaises habitudes hyginiques la maison ou dans les environs dune source deau peuvent engendrer des infections et des maladies. Lapproche de Protos met laccent sur un changement de comportement. Nos partenaires locaux sinvestissent dans la formation et la promotion dhabitudes hyginiques saines : lemploi systmatique de latrines, se laver les mains, chercher de leau potable propre et la conserver correctement. Parfois nous construisons des latrines, mais le plus souvent nous essayons de stimuler au sein des communauts mmes la demande dinstallations sanitaires, puis nous aidons des petites entreprises locales rpondre cette demande. En outre, nous assistons les autorits locales assumer leurs responsabilits au niveau de lassainissement. Quelques programmes :

    Assainissement et hygine

  • Protos | Rapport annuel 2015 13

    Valens avec sa femme dans leur potager.

    Jo

    seph

    Uw

    izeye

    Un petit jardin install autour protge la latrine.

    Jo

    seph

    Uw

    izeye

    RWANDA - Dans le district de Muhanga, les paysans utilisent les latrines EcoSan produites par COFORWA, un partenaire de Protos. Ces latrines produisent de lengrais qui contribue une plus grosse rcolte et ainsi une situation conomique amliore. Linstallation des latrines EcoSan fait partie de la Gestion intgre des ressources en eau, tout comme la construction de terrasses et le creusement de fosses anti-rosion. La construction dun potager et lutilisation dun autre type de four amliorent la qualit de vie des mnages. Limpact de toutes ces interventions conjointes doit augmenter la rsistance de la population face aux effets du rchauffement climatique.

    Valens Mureramanzi - 53 ans - pre de 4 enfants et habitant de Gasharu : La latrine est diffrente de celle laquelle nous sommes habitus. Cette EcoSan spare lurine des dchets solides. Aprs un certain temps, on peut utiliser les dchets dans le champ. Cette nouvelle infrastructure est importante pour nous. Nos petits-enfants utiliseront encore cette latrine, nous devons donc bien lentretenir. Un petit jardin install autour protge la latrine. Les gens de COFORWA nous rendent visite rgulirement pour voir si tout fonctionne bien. Nous pouvons compter sur leur aide en cas de besoin.

    Nos petits-enfants utiliseront encore cette latrine

  • 14 Protos | Rapport annuel 2015

    Un secteur mergent MALI - Des 2,2 millions dhabitants que compte le district de Bamako, la capitale du Mali, 98,5% recourt un assainissement autonome. Cela gnre environ 550m de boues de vidange par jour.

    Thoriquement, la vidange et le transport de ces boues relve des autorits locales, mais en pratique celles-ci sont confron-tes des problmes de ressources humaines et financires. Cette situation a favoris lmergence dun secteur priv dynamique avec des vidangeurs tant mcaniques que manuels. Les premiers sont quips dhydrocureuses et organiss en un syndicat pour dfendre leurs intrts professionnels, tandis que les travailleurs manuels voluent dans un cadre informel et travaillent dans des conditions non-hyginiques. Ils va-cuent souvent les boues dans le fleuve ou dans les rues, avec les consquences nfastes sur la sant et lenvironnement que lon peut imaginer.

    Il existe de nombreuses autres difficults pour les vidangeurs: le mauvais tat des hydrocureuses, le dficit dquipement hyginique et de protection, labsence de textes juridiques spcifiques la profession et surtout linexistence de stations de traitement des boues de vidange.

    MATRISE DOUVRAGE LOCALE - Protos prfre considrer le futur propritaire comme matre douvrage ds le dbut de lintervention. Le matre douvrage peut dcider du planning, du type dinvestissement, du financement, du recours un bureau dtudes ou un entrepreneur, de la gestion, Le matre douvrage doit diriger tout le processus alors que Protos le soutient.

    Chacun sa latrine BNIN - Le projet LEauCAL au nord-ouest du Bnin renforce les communes dans la planification, lexcution et le suivi des services deau potable, dhygine et dassainissement. La sensibilisation de la population sur les habitudes hyginiques en fait galement partie.

    Houedanou Hounsikpe, village Kplogodomey : Lors de la runion propos des toilettes, les animateurs nous ont expliqu que les mouches qui se posent sur nos excrments l'air libre contaminent notre nourriture et nous rendent malades, nous et nos enfants. Maintenant nous comprenons comment cela fonctionne et nos maris sont prts construire une latrine. Nous en avions dj une, mais ce n'est pas suffisant, car nous sommes nombreux. En concertation avec les voisins du village, nous cherchons o faire de la place pour une latrine, car tout le monde na pas lespace pour cela. Nous ne devons pas non plus attendre des subventions de lEtat pour construire les latrines, mais nous devons mobiliser l'argent nous-mmes.

    Dans la capitale il y a assez de travail pour les services de vidange.

    A

    mad

    ou T

    raor

    e

    Pour rpondre ces problmes, Protos a lanc le projet ACASIA. Ce dernier vise mettre en place une filire de gestion des boues de vidange qui implique tant le secteur public que priv ainsi que la socit civile. Le but est de renforcer ce secteur afin den assurer la viabilit et de veiller la qualit et laccessibilit des services proposs tout en prservant lenvironnement.

  • Protos | Rapport annuel 2015 15

    La recherche-action mne des solutions MADAGASCAR - Dans un pays comme Madagascar, il nexiste presque pas de techniques de vidange et de traitement des excrments dans les villes. Durant une phase exprimentale en 2014, Protos a russi vidanger et traiter hyginiquement 300m3 de boue des latrines et de fosses septiques, en collabo-ration avec ses partenaires de Toamasina. Cet exprience a continu en 2015 avec comme partenaires la ville de Toamasina et Practica Foundation.

    Aprs une longue phase dtude, de recherche de financement et de recherche de terrain, la construction de la station de trai-tement d'une capacit de 100m3/mois a finalement dmarr

    Le dispositif dpuration en construction.

    P

    roto

    s

    en juin 2015. Aquafin a donn des conseils gratuits sur le projet. Cette premire phase permettra de construire 6 lits de schage de chacun 1.720m2, un lagunage naturel de 470m2 et une zone dinfiltration de 250m2. Le dlai de construction sera de 10 mois et la station couvrira les besoins de plus de 30.000 habitants. Qui plus est, le doublement du nombre de lits de schage sur le mme site est envisageable. La mise en service progressive est prvue pour le dernier trimestre de 2016.

    Visitez la page Facebook Tamatave/construction d'une sta-tion de traitement des boues de vidange .

    RECHERCHE-ACTION est une approche qui tudie dabord rigoureusement chaque problme afin de pouvoir mettre au point et appliquer une solution adquate. La participation de toutes les parties concernes par le problme est essentielle cette approche. Un autre lment essentiel est la documentation et la diffusion des nouveaux acquis.

  • 16 Protos | Rapport annuel 2015

    L'eau pour l'agricultureDans un nombre de pays, Protos participe lamlioration de laccs et de la gestion de leau pour lagriculture. Les interventions dans ce secteur se font toujours en collaboration avec les associations dagriculteurs et les autorits locales, et peuvent varier en envergure du plus petit au plus grand et com-plexe. La Gestion intgre des ressources en eau, ainsi que le concept dune agriculture durable et biologi-que, forment le cadre de rfrence pour Protos. Compte tenu du changement climatique, cette approche simpose plus que jamais. Quelques programmes :

    BNIN - Dbut en 2015 au nord-ouest du Bnin, AMSANA signifie Appui Multisectoriel pour la Scurit Alimentaire et Nutritionnelle dans lAtacora. Cest un programme de cinq ans conu par le Fonds Belge pour la Scurit Alimentaire (FBSA) et le Ministre de lAgriculture, de lElevage et de la Pche (MAEP) du Bnin.

    Soixante-cinq villages sont cibls afin de travailler sur diff-rentes dimensions de la scurit alimentaire. Les secteurs ont t attribus cinq partenaires : la nutrition la Croix Rouge de Belgique, leau potable Protos, le marachage Protos et Iles de Paix, et les activits gnratrices de revenus Louvain Coopration pour le Dveloppement. La CTB est en

    Leau, un maillon central

    HATI - Le Projet dAmlioration de la Scurit Alimentaire en Hati (PASAH) investit dans une plus grande scurit alimen-taire Belladre. Les Champs Ecoles Paysans (CEP) est une approche idale pour ce faire. Les agriculteurs apprennent de nouvelles techniques agricoles sur 6 parcelles de dmonstra-tion censes amener un plus grand rendement. Jusquici les fermiers cultivaient surtout de larachide (cacahoute) et des haricots; maintenant, les champs comptent aussi des tomates, des choux, des oignons et des aubergines.

    Les fermiers forms ont immdiatement mis en application ces nouveaux concepts dans la pratique. Ils sont dans le mme temps les ambassadeurs de ces techniques amliores : dans leur propre village leurs champs sont devenus des parcelles de dmonstration pour leurs collgues.

    Montrer lexemple

    Les femmes sont activement impliques dans les activits agricoles.

    L

    oca

    n Sa

    intil

    charge de la coordination.Le sous-projet 'marachage' vise dvelopper des ples de production marachre pour lirrigation. Iles de Paix se charge de laspect technique dans une approche de Gestion intgre des ressources en eau (GIRE) et damnagement du territoire.

    Le sous-projet 'eau potable' vise amliorer les services deau potable pour les populations des communes dintervention, une composante essentielle du volet nutrition. Le grand dfi sera de rendre effectif le principe de leau paye leau en trouvant des solutions financires pour chaque maillon de la filire et chaque partie prenante du secteur afin dassurer un service public de leau accessible et durable.

  • Protos | Rapport annuel 2015 17

    OUGANDA - La zone des cascades de Mpanga, dans louest de lOuganda, est cologiquement trs prcieuse. Le Encephalartos whitelockii, un type de cycades, ne se manifeste que dans cette rgion. Avec ses partenaires Jese, Tooro Botanical Gardens et Mountains of the Moon University, Protos sest engag protger la plante, un type de mission qui fait galement partie de la Gestion intgre des ressources en eau. Les cycades sont en voie de disparition, notamment parce que les troupeaux de bovins les pitinent dans leur recherche deau. Les agriculteurs locaux sont impliqus dans le programme de protection de la plante : ils apprennent comment recueillir les graines et les faire germer dans deux ppinires.

    M

    att C

    oope

    r

    Les agriculteurs locaux sont impliqus dans le programme de protection de la plante.

    Les humains, les animaux et les plantes en harmonie

    LA GESTION INTEGRE DES RESSOURCES EN EAU (GIRE) a pour objet le dveloppement socio-conomique des gnrations prsentes et futures, sans porter atteinte lcologie. En appliquant la GIRE, leau est tudie dans tous ses aspects pour une rgion spcifique. Souvent il sagit dun bassin fluvial ou dune valle, parfois dune communaut. Toutes les parties concernes analysent ensemble les diffrentes applications de leau disponible (eau potable, pour lagriculture,) et essayent de parvenir un consensus quant son usage durable et sa protection.

    Fin 2015, plus de 6000 jeunes cycades ont t plantes. Selon la tradition ougandaise, les animateurs soulignent travers le chant et le thtre limportance de la survie de cette plante et les mesures lgales pour sa protection.

    Comme compensation pour la population qui ne peut plus accder la zone, Protos a con-struit une source protge o les gens peu-vent rcolter de leau. Ainsi, ils ne doivent plus descendre de pentes dangereuses chargs de lourds bidons. En outre, leau de cette source est plus pure que leau du fleuve. Une pompe hydraulique fournira de leau pour llevage et lirrigation travers un systme spar.

    Cest donc une situation gagnant-gagnant pour les cycades et la communaut locale.

  • 18 Protos | Rapport annuel 2015

    D

    iete

    r Tel

    eman

    s

    Avant les femmes taient sous-reprsentes dans lassociation des comits dirrigation. Cela signifie donc beaucoup pour moi de remplir une fonction importante. Je suis

    responsable de lencaissement des contributions de 29 comits. En Hati, les hommes nont pas lhabitude dcouter les femmes. Et souvent elles ne peuvent pas non plus tre

    membres dans les organisations locales Je vais encourager les autres femmes aussi sengager dans les structures de gestion.

    Flona Jean Charles, 40 ans, responsable des apports financiers, comit dirrigation de la rivire Moustiques (AIRM).

    Grce au travail des comits dirrigation qui entretiennent les canaux et partagent leau dirrigation de faon impartiale, les agriculteurs obtiennent une meilleure rcolte.

    "

  • Protos | Rapport annuel 2015 19

    Protos en Belgique

    Les oprations de Protos au Nord changeront de visage partir de 2017. Lors de lvaluation externe des oprations au Nord en 2015, la volont dexplorer de nouvelles pistes a donn lieu un grand travail de rflexion pour lensemble de Protos. En effet, linstar du monde, le secteur de laide au dveloppement change rapidement. Dans le cadre de la coopration inter-nationale, un meilleur ancrage dans notre propre socit est ds lors primordial.

    Protos se flicite davoir reu le soutien de 43 parties prenantes pour le travail de rflexion lors de sa confrence du futur le 30 septembre 2015. Un grand merci tous les participants : vos suggestions et vos ides nous ont incit dvelopper un projet bien rflchi pour les annes venir!

    Protos continue croire pleinement en la valeur de sa mission et dsormais, en plus de la gestion de leau, se focalisera aussi sur son utilisation. Avec pour atout sa pr occupation pour leau, sa riche exprience dans lducation en lien avec les pays en voie de dveloppement et sa bonne collaboration avec de nombreux acteurs et organisations de diffrents secteurs, Protos souhaite dornavant miser sur la sensibilisation et le changement de comportement en matire de consommation directe et indirecte de leau en Flandre.

    L

    ut M

    athy

    s

    Lut

    Mat

    hys

    Confrence du futur Gand.

    Journe Mondiale de leau Bruxelles.

    Journe Mondiale de leau 2015

    De nouvelles pistes pour le travail en Belgique

    En 2015, Protos, Milieuzorg op School, Solidagro, Kleur Bekennen et GoodPlanet ont pris linitiative du projet Journe Mondiale de leau @School. Ces cinq organisations ont voulu marquer le coup pour la Journe Mondiale de leau 2015, dautant plus quil sagissait de la dernire anne du programme du millnaire pour le dveloppement de lONU. Grce une grande campagne de promotion auprs des villes et des communes, et la participation de nombreux volontaires, plus de 140.000 lves issus de 700 coles primaires et secondaires ont particip la Marche pour leau dans le cadre de la Journe Mondiale de leau 2015. Cela reprsente le double dcoles participantes par rapport 2014.

  • 20 Protos | Rapport annuel 2015

    Protos en carte

    Bnin

    Madagascar

    OugandaRwanda

    RD Congo

    Belgique

    Mali

    Equateur

    Hati

    Burundi

    Belgique Bureau Gent Collaborateurs 17 Partenaires Solidagro les de Paix Milieuzorg op School GoodPlanet Belgium COREN Appui thmatique et technique aux bureaux rgionaux plaidoyer change et gestion de connaissances relations externes et communication travail en rseaux ducation mondiale collecte de fonds gestion administratif et financier.

    Bnin Bureau Cotonou Antennes Natitingou Lokossa Collaborateurs 18 Partenaires Communes PNE Helvetas DCAM-Bethesda EAA (Eau et Assainissement Afrique) SNV-Bnin CEBEDES BUPDOS URP Mono/Couffo URP Atacora/Donga Donateurs DGD Fonds belge pour la scurit alimentaire (FBSA) UE Facilit africaine de l'eau via BAD Province de la Flandre occidentale Province de Brabant flamand Fondation Gills ICCO/WASH Alliantie Gemeentelijk Havenbedrijf Antwerpen et l'Administration flamande travers le Partenariat flamand l'Eau pour le dveloppement (VPWvO) Ghent Dredging Nature Solutions QinetiQ Spaces dons privs. Mono/Couffo en Atacora/Donga

  • Protos | Rapport annuel 2015 21

    Equateur Bureau Cuenca Antennes Saraguro Esmeraldas Collaborateurs 8 Partenaires CEDIR SENDAS CEFODI Structures dedeuxime dgr et comits d'eau potable Communes APROCA APROCAM et APROCAR (associations producteurs de cacao) Province de la Flandre orientale Donateurs DGD Province de la Flandre orientale Commune de Berlare Commune de Bierbeek Fondation Ensemble Ecobeton Water Technologies KrisKras TREVI Co-Valent travers Entrepreneurs pour Entrepreneurs Nando Peretti Foundation Ayuda en Accin Intercooperacin. Andes du Sud : Quilanga Gonzanama Oa Saraguro ; Zone ctire : Muisne, Atacames et Rioverde (Province de Esmeraldas)

    Andes du Sud : Quilanga Gonzanama Oa Saraguro

    Hati Bureau Port-au-Prince Collaborateurs 14 Partenaires SOE AHAAMES ODRINO CUSIC UDECOBEL DDA CBVRM Donateurs DGD 11.11.11 Province d'Anvers FARYS et l'Administration flamande travers VPWvO Havenbedrijf Gent et IPTE travers Entrepreneurs pour Entrepreneurs Fonds Elisabeth et Amlie via FRB HidroPlus/PIDPA UEBH dons privs. Camp Perrin Belladre Moustiques

    Belladre Moustiques

    Madagascar Bureau Antananarivo Collaborateurs 9 Partenaires FIKRIFAMA AMI (Association Miarintsoa) TSINJO Donateurs DGD UE DDFiP Haute-Garonne Province de Limbourg De Watergroep, Aquafin et Administration flamande travers VPWvO BASF ANIM, Denys et Fonds gnral travers Entrepreneurs pour Entrepreneurs Music for Life via FRB SEDIF Tauw Belgique. Toamasina Atsimondrano et Arivominano Antanifotsy

    Mali Bureau Bamako Antennes Svar Nioro du Sahel Collaborateurs 21 Partenaires Communes AMASBIF COPIDUC PNE PROMETHEE Action Mopti Practica-Foundation Donateurs DGD FBSA UNICEF Aquafin et Administration flamande travers VPWvO Willemen Groep travers Entrepreneurs pour Entrepreneurs Association Sud-Nord Famille et amisElise Delsaerdt Lindemans vrienden HidroPlus/PIDPA Atlas Copco et Water for All travers son personnel VPK Paper Herbosch-Kiere dons privs. Bamako, Cercles de Nara et Nioro du Sahel, rgion de Mopti

    rgion de Mopti

    Rwanda - Burundi Bureau Kigali (Rwanda) Antenne Bujumbura (Burundi) Collaborateurs 10 Partenaires COFORWA UGAMA CSC District Muhanga (Rwanda) OAP AVEDEC (Burundi). District Muhanga (Rwanda) Province de Gitega et Bujumbura rural (Burundi)

    Ouganda - RD Congo Bureau/Antenne Fort Portal (Ouganda) Collaborateurs 4 Partenaires JESE Tooro Botanical Gardens (Ouganda) CIDRI (RD Congo). District Kamwenge River Mpanga Catchment Lake George Basin (Ouganda) Ituri (RD Congo)

    Donateurs Rwanda - Burundi - Ouganda - RD Congo DGD CE IUCN Species Province de la Flandre orientale Administration flamande, FARYS et Antea Group travers VPWvO ACLVB/CGSLB travers Fonds social alimentaire VIA Two Faces et Herman Baelden travers Entrepreneurs pour Entrepreneurs Loterie Nationale IMDC Linklaters Nando Peretti Foundation dons privs.

  • 22 Protos | Rapport annuel 2015

    Rapport social et environnemental

    Employs par origine au 31 dcembre

    27 28 28 32 30 29 40 45 61

    66 78 72 67 73 89 98 108

    101

    2010

    20

    11

    2012

    20

    13

    2014

    20

    15

    2010

    20

    11

    2012

    20

    13

    2014

    20

    15

    2010

    20

    11

    2012

    20

    13

    2014

    20

    15

    Europens Locaux Total

    Profil de l'organisation et donnes socialesG4-10 En 2015, Protos a men ses activits avec 101 personnes (31/12) ou 100,43 ETP (Equivalent Temps Plein, en moyenne).

    En 2015, Protos a bnfici de l'engagement dsin-tress de 153 bnvoles : ils traduisent et crivent des articles pour les sites de Protos et 11.11.11 et ils participent aux campagnes de sensibilisation publi-ques en Belgique.

    G4-11 Le 31/12/2015, 28,7% des employs taient couverts par le comit paritaire 329.01 : il s'agit d'employs du sige central Gand et d'expatris.

    G4-12 Chane dapprovisionnement. Politique dachat : voir site web.

    G4-14 Principe de prcaution. Puisque les activits de Protos se situent souvent dans des tats fragiles, la scurit de notre personnel est une proccupation constante. Le coordinateur de chaque bureau rgional est en contact direct et permanent avec le systme de surveillance international du pays qui donne un aperu des incidents, de la dangerosit de la situation et permet d'viter les endroits critiques. Le reprsentant du pays rapporte les incidents importants dans les 24h. En cas de troubles ou d'meutes, il/elle dcide, en concertation avec le directeur, de retirer temporairement les employs qui travaillent sur le terrain. Des conflits trs violents peuvent conduire l'vacuation temporaire du personnel des zones d'intervention menaces.

    G4-15 Souscription de chartes et de principes.En tant que membre des coupoles de coordination, Protos a sign la Charte de 11.11.11 et la charte politique de CNCD-11.11.11.

    Explication des indicateurs sociaux et environnementauxPour la 7me anne conscutive, Protos prsente un rapport social et environnemental pour lensemble du groupe. Pour la deuxime fois, le rapport suit les nouvelles directives du GRI-G4. Pour un aperu complet, veuillez consulter l'index GRI la page 33. Les tableaux complts avec les indicateurs sociaux et environnementaux sont disponibles sur notre site web dans la rubrique publications/rapport annuel. Ci-dessous, quelques informations supplmentaires et une explication de certains indicateurs.

  • Protos | Rapport annuel 2015 23

    EQUATEUR Les habitants de Walte, Palmar et Milagro o vivent 157 familles (canton Rio Verde) aident creuser les tranches

    des canalisations d'eau.

    P

    ieda

    d O

    rtiz

    G4-LA1 Rotation du personnel.Beaucoup d'employs dans les pays en dvelop-pement ont un contrat de travail dont la dure est quivalente un programme ou un projet. Ainsi, un certain nombre d'employs, principalement au Mali, ont quitt l'organisation : 5 sur un total de 14,5. Une collgue du sige qui est partie pour travailler dans l'quipe au Mali a t, conformment la loi, enre-gistre comme dpart et rintgre, car le lieu de travail a chang.

    G4-LA6 Taux dabsence. Le retard accumul en 2015 a t particulirement lev cause de l'absence prolonge d'un employ suite un srieux accident de voiture au Mali. Une autre employe au Bnin a t longtemps absente avant d'tre emporte par sa maladie.

    G4-LA11 % d'employs ayant eu un entretien de fonc tion nement : 62,8%. Cela reste un point dattention : la cible de 80% prvue en 2012 dans le modle EFQM n'a pas t atteinte.

    Aspects et primtres pertinents identifisPour la dfinition du contenu et des aspects (thmes): voir p.3.

    Paramtres du rapportCe rapport concerne la priode du 1/1/2015 au 31/12/2015. Le rapport prcdent a t publi l'occasion de l'Assemble Gnrale (AG) du 20/06/2015. Protos publie chaque anne un rapport annuel l'occasion de l'AG au mois de juin.

    Point de contact pour ce rapport : voir p.33.En ce qui concerne les directives du GRI-G4, Protos a choisi de suivre la version In accordance Core self-declared . Seuls les comptes annuels et le bilan ont t soumis une vrification externe.

    DirectionVoir le site web.

  • 24 Protos | Rapport annuel 2015

    1000

    2000

    3000

    4000

    5000

    6000

    2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015

    6.00

    2

    4.64

    6

    4.06

    1

    4.16

    1

    4.71

    1

    3.40

    3 4.09

    1

    Intensit missions CO2 en kg par ETP

    Commentaires sur les indicateurs environnementaux Pour la consommation totale de matriel (papier, cartouches d'encre), d'nergie et d'eau dans tous les bureaux et par tous les employs : voir le tableau dtaill sur le site web.

    Il y a plus despace de bureau occup par rapport l'anne dernire suite un agrandissement au Mali.

    Sur la base de sa mobilit par type de moyen de transport et de sa consommation en nergie et papier, Protos value chaque anne son mission totale de CO2.

    G4-EN18 Depuis une diminution continue par rapport 2009, l'anne de rfrence, les missions par ETP ont augment pour la premire fois.

    Les principales raisons sont : Plus de kilomtres en avion en partie dus 8 vols

    pour des changes entre des partenaires de pays en voie de dveloppement et des acteurs de l'eau flamands. Ce genre d'change a toutefois un effet trs positif sur le renforcement des capacits de nos partenaires.

    Plus de consommation d'lectricit : un examen plus dtaill sera ncessaire.

    Concernant la mobilit du personnel bas Gand, on observe une nette tendance lutilisation des trans-ports en commun et du vlo : voir en bas de la p.2 pour les chiffres.

    Commentaires sur les indicateurs sociaux et les supplments secteur ONGG4-SO4 Communication et formation en matire de lutte contre la corruption et la fraude.

    Notre politique : voir le site web.

    Lors de leur entre en fonction, les nouveaux employs reoivent une formation partir de notre Vadmcum o sont dcrites la politique du bureau et les bonnes pratiques. Le pourcentage de salaris nouvellement embauchs qui le Vadmcum a t expliqu en 2015 s'est lev 77%. En 2014, ce pourcentage tait de 56%. L'objectif est de 100% : il y a donc encore beaucoup faire.

    ONG1 jusqu' ONG8 : voir le site web.

  • Protos | Rapport annuel 2015 25

    Accs : eau potable assainissement eau pour agricultureRwanda 7.248 466 1.396Ouganda 600 1.388 0Burundi 12.369 1.770 0RD Congo 0 2.796 0Bnin 13.000 5.110 3.539Mali 52.800 47.588 1.712Equateur 3.420 2.430 565Hati 4.010 5.075 745Madagascar 12.734 3.014 0

    Total 106.181 69.637 7.957

    Nombre de bnficiaires en 2015

    ONG 3-2 Impact des programmes : nombre de bnficiaires : Voir les chiffres p.2 et le tableau ci-dessous.

    Le tableau donne un aperu du nombre de personnes ayant obtenu un accs , grce l'intervention de Protos en 2015. En ce qui concerne l'eau potable, il s'agit en 2015 d'infrastructures que Protos a acheves ou ramnages afin qu'elles rpondent aux exigences de qualit et d'hygine, et qui sont prsent utilises par les bnficiaires. Il en est de mme pour les installations sanitaires (latrines ou petits rseaux d'gouts) construites par Protos ou avec sa participation. Les familles qui ont construit des latrines de leur propre initiative ne sont donc pas prises en compte. La construction d'infrastructures sanitaires a t rduite dans nos programmes et les gens ont t davantage encourags les

    construire eux-mmes. Le nombre de personnes sensibilises est bien plus lev, mais difficile mesurer objecti vement. En ce qui concerne l'agriculture, il s'agit d'agriculteurs qui on pu augmenter leur productivit grce des infrastructures acheves. Ici, nous tenons galement compte des familles qui, suite aux activits de Protos, disposent dsormais d'un systme d'irrigation amlior ou d'un potager (kitchengarden).

    Le nombre de bnficiaires atteints est beaucoup plus lev qu'en 2014 et ce pour plusieurs raisons :

    cause des retards de paiement des subsides et des conditions de travail pnibles, par exemple au Mali, un certain nombre de programmes a accumul du retard en 2014; ce retard a t partiellement rattrap en 2015.

    La construction de canalisations d'eau ncessite plusieurs annes. Ce n'est que lorsque le projet est achev qu'un nombre substantiel de personnes a accs l'eau.

  • Vlaams Partnerschap Water voor Ontwikkeling (VPWvO) - (Partenariat flamand lEau pour le Dveloppement ) est une plate-forme dacteurs deau de la Flandre : lAdministration publique, les entreprises publiques de distri-bution de leau potable, les entreprises prives actives dans le secteur de leau, les acadmiciens et chercheurs universitaires, les ONG et les asbl. travers diverses collaborations, VPWvO a contribu lObjectif du Millnaire pour le Dveloppement propos de leau et de lassainissement. Lobjectif du VPWvO est actuellement rvis en fonction de lObjectif de Dveloppement Durable 6 (ODD 6). Leau et le dveloppement sont ainsi en haut de lagenda politique flamand.

    Entrepreneurs pour Entrepreneurs : veut favoriser le dialogue et la collaboration entre les entreprises et les ONG. Elle stimule le mcnat des entreprises pour des projets de dveloppement socio-conomique durables des ONG-membres dans les pays du Sud et donne un appui direct aux entrepreneurs en dmarrage dans le Sud.

    The Shift : Le rseau belge de la durabilit. Avec ses membres et ses partenaires, The Shift veut raliser une transition vers une socit et une conomie plus durable. The Shift organise ses activits autour de trois axes : connecter, sengager, changer.

    Ngo-federatie : est la fdration des ONG flamandes. Protos est membre du conseil dadministration et de divers groupes de travail. Le web site www.ong-livreouvert.be est cr par la fdration.

    11.11.11 : est la coupole de coordination du Mouvement flamand Nord-Sud qui a comme principale tche les actions politiques communes autour de la coopration au dveloppement et la sensibilisation du grand public pour des relations plus quitables Nord-Sud.

    Centre National de Coopration au Dveloppement (CNCD) : est la coupole francophone Nord-Sud. Protos est devenue membre depuis la fin 2009. Les objectifs de cette coupole sont identiques ceux de la coupole flamande.

    2015-de tijd loopt - (Le temps presse) : est une coalition de 25 ONG avec une action commune autour des OMD et du suivi de l'agenda du dveloppement Post-2015. Cette coalition value actuellement comment elle va suivre limplmentation des Objectifs de Dveloppement Durable (ODD).

    RSEau : est une action de lobbying politique organise par des organisations francophones deau cherchant lattention des autorits politiques pour leau et le dveloppement et faire reconnatre le droit leau potable comme droit constitutionnel.

    Global Water Solidarity : plate-forme internationale lie au PNUD. Protos est membre du comit de pilotage. Les membres de la GWS uvrent de concert pour dvelopper et reproduire plus grande chelle des mcanismes de solidarit dcentraliss pour leau et lassainissement, dans une perspective Nord-Sud mais aussi Sud-Sud.

    La province de Flandre orientale : concentre son aide internationale pour une grande partie dans trois accords de coopration rgionale, de province province. Un de ces accords est celui conclu avec la province dEsmeraldas en quateur. Protos et son partenaire local CEFODI sont les partenaires responsables de lexcution de cet accord pour les partenaires provinciaux.

    Protos met en pratique l'adage 'l'union fait la force' : nous participons activement des associations et plate-formes en Belgique. C'est une source relle d'enrichissement mutuel.

    Les alliances et les rseaux

  • Protos | Rapport annuel 2015 27

    Bilan (en )

    Rapport financier

    2015 2014ACTIFS IMMOBILISS 26.461,95 38.380,22Immobilisations incorporelles 0,00 0,00Immobilisations corporelles 1.511,83 11.824,98 Terrains et constructions 1.241,78 7.820,48 Installations, machines et outillage 0,00 3.520,18 Mobilier et matriel roulant 270,05 484,32

    Immobilisations financires 24.950,12 26.555,24

    ACTIFS FLOTTANTS 5.726.534,36 5.638.624,46Crances plus d'un an 0,00 -0,01Crances un an au plus 433.634,68 704.872,83 Crances commerciales 834,08 29.486,58 Autres crances non productives d'intrts ou

    assorties d'un intrt anormalement faible 432.800,60 675.386,25Liquidits 3.287.227,60 3.610.838,80Comptes de rgularisation 2.005.672,08 1.322.912,84

    TOTAL DES ACTIFS 5.752.996,30 5.677.004,68 Actifs immobiliss hors bilan 216.117,55 (*) 209.835,70 (*)(*) Ceci est le valeur comptable net des actifs immobiliss acquis avec fonds des projets, qui doivent tre pris en charge sur demande explicite des bailleurs de fonds.

    2015 2014FONDS SOCIAL 757.988,59 692.259,25Fonds associatif 667.335,40 651.878,45 Patrimoine de dpart 0,00 0,00 Moyens permanents 667.335,40 651.878,45Fonds affects 7.443,72 7.443,72Rsultat report(*) 83.209,47 32.937,08

    PROVISIONS 318.856,59 314.179,62Provisions pour risques et charges 318.856,59 314.179,62

    DETTES 4.676.151,05 4.670.565,81Dettes un an au plus 873.212,62 591.617,30 Dettes commerciales 355.792,89 95.998,56 Dettes fiscales, salariales et sociales 150.085,43 163.781,28 Dettes diverses 367.334,30 331.837,46Comptes de rgularisation 3.802.938,49 4.078.948,51

    TOTAL DES PASSIFS 5.752.996,30 5.677.004,68 (*) Rsultat 2013, 2014, 2015 et diffrences dues la conversion.

    Act

    ifs

    Pa

    ssif

    s

  • 28 Protos | Rapport annuel 2015

    Rsultat 2015 (en )

    2015 2014PRODUITS 9.661.172,12 7.845.389,89Chiffre d'affaires 5,50 0,00Cotisations et subsides 9.503.324,19 7.575.776,27 Cotisations 1.038.634,62 1.161.987,77 Subsides 8.464.689,57 6.413.788,50Autres produits d'exploitation 81.961,21 206.174,64Produits financiers 68.269,39 48.053,11Produits exceptionnels 7.611,83 15.385,87CHARGES 9.603.881,04 7.827.028,38Services et biens divers 1.675.917,04 1.087.248,40Rmunrations 2.804.578,08 2.703.640,00Amortissements 10.367,64 9.776,59Provisions -5.600,13 -176.516,11Autres charges d'exploitation 5.037.118,28 4.128.793,05Charges financires 79.636,19 68.416,79Charges exceptionnelles 1.863,94 5.669,66

    RSULTAT 57.291,08 18.361,51 Diffrences dues la conversion 509,35 7.548,16

    RSULTAT 57.800,43 25.909,67 (y inclus diffrences dues la conversion)

    Evolution des dpenses dans le cadre des programmes (en )

    2000000

    4000000

    6000000

    8000000

    10000000

    2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015

    5.4

    79.3

    50

    6.18

    0.64

    5

    7.03

    1.36

    0

    7.57

    6.64

    4

    7.94

    0.70

    2

    5.96

    0.13

    6

    6.61

    3.55

    5

    7.68

    4.99

    7

    8.88

    5.29

    6

    6.96

    0.56

    5

  • Protos | Rapport annuel 2015 29

    Rpartition rgionale des dpenses dans le cadre des programmes

    21% Bnin13% Equateur14% Grands Lacs17% Hati 7% Madagascar19% Mali 9% Belgique

    2014

    Origine des financements

    36% DGD 7% Administration flamande15% Commission europenne17% Fonds belge pour la scurit alimentaire15% Collecte de fonds10% Autres

    2015 2014

    44% DGD 3% Administration flamande15% Commission europenne10% Fonds belge pour la scurit alimentaire11% Collecte de fonds17% Autres

    2015

    20% Bnin14% Equateur13% Grands Lacs14% Hati 8% Madagascar24% Mali 7% Belgique

  • 30 Protos | Rapport annuel 2015

    IntroductionProtos prsente des comptes annuels intgrs des rsultats du sige central et des 6 bureaux rgionaux. Ils sont le produit final dun processus de contrles internes et externes : les comptes du sige central sont audits par Clybouw Rviseurs dEntreprises. le sige central contrle les comptes de chaque bureau rgional qui sont ensuite audits par un rviseur externe du pays

    concern. le sige central consolide tous ces comptes. Clybouw Rviseurs d'Entreprises vrifie les rapports daudit rgionaux et ralise

    laudit des comptes intgrs.L Assemble Gnrale du 18 juin 2016 approuve les comptes annuels 2015 audits. Les comptes annuels complets peuvent tre consults sur le site de la Banque Nationale sous le numro dentreprise 0417.299.047.Le rviseur a donn une attestation sans rserve des comptes annuels.

    BilanImmobilisations corporelles : Ceci concerne uniquement des biens achets avec les ressources financires propres de Protos. Les biens dinvestissement acquis avec les fonds des projets ne sont pas repris dans le bilan, car les donateurs de fonds exigent que ceux-ci soient comptabiliss comme frais lanne mme de la dpense.Provisions : La provision pour des subsides rembourser, et pour des dons et legs avec droit de reprise, a t utilise pour un montant de 13.857,04 EUR pour rembourser des dpenses de 2012 et 2013 non admises lors dun contrle en 2015.Les comptes de rgularisation : Au niveau de lactif il sagit surtout de fonds de projet recevoir en date du 31.12.2015. Les comptes du passif concernent principalement des fonds de projet reus mais non-dpenss au 31.12.2015 et donc reports lexercice suivant.

    Compte de rsultatLe rsultat de 2015 slve +57.800,43 EUR (inclus diffrences dues la conversion).Le rsultat tient compte de lensemble des ressources humaines de Protos asbl.Le total des charges de 2015 slve 9.603.881,04 EUR, rparti comme suit : 93,5% pour la ralisation effective des programmes ; 5,5% pour la gestion gnrale ; 1,0% pour la collecte de fonds.

    Collecte de fondsEn 2015, outre les subsides publics, Protos a collect 1.038.634,62 EUR de fonds utiliss comme suit : apports ONG aux programmes subventionns par les autorits publiques ; financement de projets en dehors du financement classique par les autorits ; financement des frais non-subsidiables des programmes ; financement dune partie des frais administratifs gnraux du sige central.Grce une part de cofinancement institutionnel, Protos est en tat doptimiser la contribution ONG requise et de la remplir de manire transparente.

    Pour de plus amples informations sur nos comptes, veuillez contacter Lara Mora, tl. +32 (9) 235 25 16.Vous trouverez galement plus dinformations sur notre organisation sur le site www.ong-livreouvert.be.

    Commentaires des comptes annuels 2015

  • Protos | Rapport annuel 2015 31

    Merci !

    Donateurs privs Les autorits provinciales : d'Anvers du Limbourg du Brabant flamand de la Flandre occidentale de la Flandre orientale Les autorits urbaines et communales : Berlare Bierbeek Gand Kruibeke Ranst Organisations et entreprises diverses : 11.11.114UCampusACLVB - CGSLB travers Fonds social alimentaire VIAAnckaerts Belting saAntea Belgium saAquafinAssociation Sud-NordAtlas Copco Airpower nv et son personnel travers Water for All AVFSBASF ANIM travers Entrepreneurs pour EntrepreneursCo-Valent travers Entrepreneurs pour EntrepreneursDenys sa travers Entrepreneurs pour EntrepreneursDe Pergroep Publishing saDe Watergroep Dewitte Welvaert Private StichtingEcobeton Water TechnologiesEntrepreneurs pour Entrepreneurs Fonds GnralFamille et amis Elise DelsaerdtFARYSFondation EnsembleFondation GillsFondation Roi Baudouin - Music for LifeFondation Roi Baudouin - Fondation Elisabeth et AmlieGemeentelijk Havenbedrijf AntwerpenGhent DredgingHavenbedrijf Gent travers Entrepreneurs pour Entrepreneurs Herbosch-KiereHerman Baelden travers Entrepreneurs pour EntrepreneursHidroPlus PIDPAIMDCICCO/WASH Alliantie

    Sans l'appui de beaucoup de donateurs Protos n'aurait pas pu raliser ses activits.Nous sommes donc normment redevables nos donateurs, notamment :

    Un grand merci vous, les bnvoles. A titre gracieux vous vous tes engags dans les travaux de rdaction et de traduction, vous vous tes transforms en animateurs (m/f) des stands de sensibilisation, ou vous avez aid dans le dveloppement de notre bibliothque lectronique.

    IPTE travers Entrepreneurs pour EntrepreneursKris KrasLemco sprlLinklaters LLPLindemans vriendenLoterie NationaleNando Peretti FoundationNature SolutionsQinetiQ Spaces saSEDIFTAUW Belgique saTNAV asblTREVI saTwo Faces travers Entrepreneurs pour Entrepreneurs UEBHVPK Paper saWillemen Groep travers Entrepreneurs pour Entrepreneurs Bailleurs de fonds institutionnels pour le financement des programmes : Administration fdrale, DGD Direction Gnrale Cooprationau Dveloppement et le Fonds belge pour la scurit alimentaire (FBSA) Commission Europenne et l'EU-ACP Facilit de l'eauAdministration Flamande : dpartement Energie, Environnement et Nature( travers le Partenariat flamand l'Eau pour le Dveloppement) et IV (Internationaal Vlaanderen)IUCN - SOS SpeciesUNICEFFacilit africaine de lEau travers la Banque africaine de dveloppementDDFIP Haute-Garonne Transfert gratuit des connaissances et expertises utiles pour nos programmes ou nos partenaires : Antea Group Belgium-Aquafin Aquafin De Watergroep IMDC Gemeentelijk Havenbedrijf Antwerpen Geosolutions sa FARYS KU Leuven, Dpartement CIT KU, Leuven Dpartement EES Stichting Hubi & Vinciane Linklaters LLP UGent, dpartement Gologie UGent, Vakgroep Toegepaste Ecologie en Milieubiologie Universit d'Anvers IMDO VUB, dpartement Hydrologie en hydraulische engeneering VVSG

  • Pour sensibiliser la problmatique de leau, Protos a plac un norme point deau

    dans la gare de Bruxelles Central loccasion de la Journe mondiale de leau le 22 mars 2015. Il sagissait dun dessin en 3D pour montrer que dans les pays en dveloppement,

    leau ne sort pas du robinet. Alors quici elle est souvent gaspille, leau potable disparat du puits. Le dessin est rest en place quatre jours : les passants pouvaient prendre une photo

    prs de la source et ensuite la partager sur Instagram, Twitter et Facebook.

  • Protos | Rapport annuel 2015 33

    Index GRI

    Stratgie et analyseG4-1 Prface et dclaration sur le dveloppement durable 1, site

    par le prsident

    Profil de lorganisationG4-3 Nom de lorganisation couv.

    G4-4 Produits - services 7-21

    G4-5 Lieu de sige couv.

    G4-6 Pays entits o lorganisation est active 20-21

    G4-7 Forme juridique couv.

    G4-8 Secteurs desservis 8 -19

    G4-9 Taille de lorganisation : chiffres cls personnel, membres 2, 22,et chiffre daffaires 25, 27-30

    G4-10 Effectif total, chiffres concernant salaris, bnvoles 22, 23, site

    G4-11 Pourcentage salaris couverts par un CCT 22

    G4-12 Politique dachat site

    G4-13 Changements substantiels au cours de la priode de reporting n/a

    G4-14 Principe de prcaution 4, 22

    G4-15 Souscription de chartes et de principes 22

    G4-16 Affiliations des associations/dfense des intrts 26

    Aspects et primtres pertinentsG4-17 Primtre du rapport 3

    G4-18 Processus de contenu et du Primtre des aspects 3

    G4-19 Thmes (aspects) pertinents identifis 3

    G4-20 Primtre de lAspect (thmes) au sein de lorganisation 3

    G4-21 Primtre de lAspect (thmes) en dehors de lorganisation 3

    Implication des parties prenantesG4-24 Liste des groupes de parties prenantes 3, 31

    G4-25 Critres pour la slection des parties prenantes 3

    G4-26 Approche pour impliquer les parties prenantes 3

    G4-27 Thmes cls soulevs dans le cadre du dialogue 3avec les parties prenantes

    Paramtres de rapportageG4-28 Priode considre 23

    G4-29 Date dernier rapport publi 23

    G4-30 Cycle considr 23

    G4-31 Personne contacter 33

    G4-32 Option de conformit choisie in accordance 3, 24, couv.

    G4-33 Vrification externe 30

    GouvernanceG4-34 Structure de la gouvernance site

    Ethique et intgritG4-56 Valeurs, principes, normes en matire de comportement couv., site

    Performance conomiqueG4-EC1 Valeur conomique directe/chiffre daffaires (*Vrification externe ) 2, 27-30

    G4-EC4 Aides publiques reues 28-29, 31

    NGO8 Les 5 sources de financement principales 29, site

    EnvironnementG4-EN1 Consommation de matires site

    G4-EN3 Consommation nergtique au sein de lorganisation site

    G4-EN18 Intensit des missions de gaz effet de serre 24

    SocialG4-LA1 Taux de rotation du personnel 23, site

    G4-LA10 Formation site

    G4-LA11 % demploys ayant eu un entretien de fonctionnement 23

    SocitalG4-SO4 Communication et formation sur les politiques et procdures en

    matire de lutte contre la corruption 24

    G4-DMA Indicateurs additionnels pour le secteur ONGNGO3 -1 Programmes - impact : structures de gestion autonomes 3, 9, 10, 16, 18

    NGO3 -2 Programmes - impact : nombre de bnficiaires/accs 2, 25

    NGO3 -3 Programmes - impact : impact sur le dveloppement 3, 4, 7, 8, 10, 12, 13, 14

    NGO3 -4 Programmes - impact: renforcement des capacits partenaires 3, 5, 9, 11, 15

    NGO3 -5 Programmes : stratgies principales 3, 8, 9, 10, 12, 14, 15, 17

    NGO5 Les processus pour dvelopper/modifier des positions site, 6, 19, 26, 32

    NGO10 Conformit aux normes relatifs la collecte de fonds site et communication marketing

    NGO 1,4,6,7 site

    Code Indicateurs gnraux p.

    Code Indicateurs spcifiques p.

    Sur le site web vous trouverez des renseignements complmentaires ainsi que des comptes rendus sur les indicateurs qui restent peu prs les mmes au fil des ans. Cf. www.protos.ong/fr/rapports annuels/rapport social et environnemental 2015.

    contacter en cas de questions sur ce rapport: [email protected] tel. +32-9-235 25 17

  • Contact Protos Bnin - [email protected] Protos Equateur - [email protected] Protos Hati - [email protected] Protos Ouganda - [email protected] Protos Rwanda - [email protected] Protos Mali - [email protected] Protos Madagascar - [email protected] Protos Belgique - [email protected]

    Protos asbl - Flamingostraat 36 - B-9000 Gent tel. +32-9-235 25 10 - [email protected] www.protos.ong numro dentreprise 0417.299.047 facebook.com/PROTOSh2o twitter.com/Protos_ngo youtube.com/user/PROTOSvzw linkedin.com/company/protos-vzw

    La version digitale du rapport se trouve sur le site www.protos.ong. Le site offre galement plus dinformations sur les indicateurs GRI.

    Phot

    o e

    n co

    uver

    ture

    : Mad

    agas

    car

    Die

    ter T

    elem

    ans

    Votre solidarit au compte TRIODOSIBAN : BE22 5230 8036 1747BIC : TRIOBEBB