Click here to load reader

Programme_2008_Schubert-Mendelssohn (PDF)

  • View
    220

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Programme_2008_Schubert-Mendelssohn (PDF)

  • Messe en mi bmol majeur Franz Schubert

    Die erste Walpurgisnacht Felix Mendelssohn

    Chur Universitaire de LausanneSinfonietta de Lausanne

    Direction

    Jean-Christophe Aubert

    Cathdrale de Lausanne6 et 7 mai 2008

  • 60me anniversaire du Chur Universitaire

    Comit dhonneur

    Jean-Marc RappVice-prsident de l Association Europenne des Universits, Directeur du Centre du droit de l entreprise, Ancien recteur de l Universit de Lausanne

    Giorgio MargaritondoVice-prsident de l Ecole Polytechnique Fdrale de Lausanne

    Jean-Paul DprazVice-recteur de l Universit de Lausanne

    Brigitte WaridelCheffe du Service des Affaires culturelles de l Etat de Vaud

    Georges CaillePrsident de la Confrence des Socits Chorales Vaudoises

  • Sur la carte dEurope, le canton de Vaud pouvait tre colori, comme la Bohme, la Moravie ou certains pays allemands, en pays de tradition chorale et instrumentale vivace, en territoire o l coute de Bach ou de Mozart stait rpandue jusque dans les milieux populaires avec une prdilection pour les cantates, les passions et les requiems.

    Ftant aujourdhui son 60me anniversaire, le Chur Universitaire de Lausanne illustre avec clat ces propos pertinents de Bertil Galland, tout en montrant du mme coup lenracinement de la communaut estudiantine lausannoise dans le pays. Ce Chur a droit toute notre reconnaissance, car il participe avec enthousiasme une trs belle aventure musicale et culturelle, et affiche au gr de ses programmes dchange le rayonnement international propre aux Hautes Ecoles lausannoises.

    Signe visible de lunit naturelle et souhaitable des sciences et des arts sur un campus universitaire, il contribue de faon unique au dveloppement personnel des tudiants, capables de travailler des uvres exigeantes ct de leur formation. Pour ses membres, ses amis et admirateurs, et son directeur, le prsent concert et ce programme anniversaire marquent une tape importante.

    Longue vie au Chur Universitaire !

    Jean-Marc RappPrsident du Comit dhonneur

  • Histoire dune passion chorale

    Les origines du Chur Universitaire de Lausanne remontent la priode de laprs-guerre. Jusquau premier quart du XXe sicle, la musique chorale est certes prsente lUniversit, dans le cadre de la socit lausannoise dtudiants de Zofingue, dont on sait limportance dans la diffusion des chants patriotiques ds la Restauration. Cependant, partir de 1921, on ne trouve plus gure trace dune activit chorale dans le milieu acadmique lausannois.

    En 1947, laumnier et charg de cours Edouard Mauris (1908-1995), futur recteur de lUniversit, rassemble alors un premier groupe mixte dtudiants, probablement dj sous le nom de Chur universitaire. La formation aura tout dabord pour but dagrmenter de chants religieux le Nol universitaire, mais ds cette anne, elle participe galement la dernire cration de Ren Morax au Thtre du Jorat, La Lampe dArgile, pice antiquisante mise en musique par Andr Marescotti. Le Chur est plac sous la direction experte de Carlo Hemmerling (1903-1976) : le compositeur de la Fte des Vignerons de 1955, notamment chef de lUnion chorale de Lausanne, marquera de sa forte et attachante personnalit les dix premires annes de lensemble.

    Durant cette priode, le Chur participe ainsi la vie acadmique, notamment en accompagnant la crmonie annuelle du Dies Academicus. Ses activits musicales gagnent cependant trs vite en importance, avec des uvres varies et denvergure, telles la Passion selon Saint Jean et lOratorio de Nol de Bach, les Indes Galantes de Rameau, uvre enregistre en 1951 pour Radio-Lausanne avec lOrchestre de la Radio, le Requiem allemand de Brahms, loratorio de Haendel Acis et Galate ou les propres compositions de Carlo Hemmerling. Les relations entretenues par ce dernier avec les milieux musicaux lui permettent demmener la jeune formation dans maints villes et

    Carlo Hemmerling

    Le Chur Universitaire de Lausanne (2007-2008)

  • bnvoles, sous la prsidence de Albert Tille. Les cotisations annuelles slvent 4.- par membre (30.- 50.- actuellement), et le budget annuel avoisine les 2000.-, soit cinquante fois moins quaujourdhui. Les culiens rptent deux fois par semaine dans la salle Tissot du Palais de Rumine, puis dans celle des Prudhommes de la Cit. Ils se produisent rgulirement lors des manifestations universitaires, y compris dans le cadre de lEcole Polytechnique de lUniversit de Lausanne (EPUL), anctre de lEPFL ; des concerts sont donns ainsi lAula des Cdres. Dans ces circonstances, le rpertoire abord par Michel Corboz soriente notamment vers des uvres profanes et religieuses brves, de la Renaissance et de la priode baroque, le plus souvent a capella. Du moins avec le C.U.L. En effet, ds 1965, lensemble se scinde en deux formations distinctes : le Grand Chur de lUniversit de Lausanne constituera dsormais, sous limpulsion ambitieuse du matre, llite des choristes, dont le petit chur, leffectif plus fourni, forme la ppinire. Contrairement au mode de recrutement du Chur jusqu cette date, le Grand Chur souvre des personnes extrieures la communaut universitaire et rserve son entre, via une audition, aux choristes possdant dj une formation musicale.

    Pour quelques annes, cest le Grand Chur qui occupera donc le devant de la scne, avec des concerts publics la Cathdrale de Lausanne ou dcentraliss, Genve (Victoria Hall, Cathdrale Saint-Pierre), Neuchtel, Berne ou Fribourg, pour certains diffuss par la radio et la tlvision. Le rpertoire, plus imposant (Passion selon Saint Jean et Cantates de Bach, Messe en do de Mozart ou Symphonie de Psaumes de Stravinsky), permet alors un accompagnement orchestral. Mais la supervision problmatique des deux ensembles au sein dune mme structure associative, lcart entre les comptences musicales des choristes et lapparent dlaissement du C.U.L. au profit de la grande formation impliquent en 1971 leur sparation. Somm dabandonner ladjectif universitaire, le Grand Chur continuera sa route sous le nom de Chur de la cit de Lausanne, avec un Michel Corboz dont lblouissante aventure artistique la tte de lEVL a par ailleurs dj commenc.

    De son ct, le Chur universitaire poursuivra sa vocation densemble amateur sous la direction de Christiane

    Michel Corboz (1970)

    villages du canton ou, loccasion dchanges avec des orchestres et chorales universitaires, en France voisine, comme Belfort, Riquewihr, Nancy, Dijon ou Montpellier. Le Chur remporte alors de beaux succs. En tmoignent les journaux de lpoque ainsi, propos dAcis et Galate : Si l on songe que ces jeunes gens sont trs chargs et que, fatalement, chaque saison amne des bouleversements, on smerveille bon droit de tant de perfection, de discipline, de sens musical, de qualits vocales. Sans doute le directeur est-il [] le premier responsable de ces rsultats . En cette anne 1953, les tarifs des entres slvent 2, 3 et 4.- ! Le Chur est dj soutenu financirement par lUniversit, mais aussi par lAssociation Gnrale des Etudiants.

    En 1958, Carlo ainsi lappelaient familirement ses chanteurs est nomm la Direction du Conservatoire de Lausanne, et cde sa place un altiste et chef dorchestre g alors de 22 ans : Charles Dutoit. La transition est marque par des problmes deffectif, fluctuant, voire parfois insuffisant pour se produire en concert. On compte alors, selon les semestres, entre trente et cinquante choristes. Durant les cinq annes de direction de Charles Dutoit, le rpertoire sorientera par consquent vers les compositeurs de la priode baroque moyenne et tardive, dont on rdite alors les partitions : Vivaldi surtout (Gloria, Magnificat), Charpentier (Magnificat, Te Deum), Haendel, Bach et Buxtehude. Alors directeur de lOrchestre de Renens, Charles Dutoit est engag avec divers ensembles amateurs, puis appel progressivement diriger les diverses grandes formations instrumentales du pays (OCL, OSR, orchestres de Berne et Zurich), comme chef invit, associ, puis comme directeur musical. Cette priode la tte du Chur universitaire marque ainsi les dbuts de la prestigieuse carrire internationale quil connatra ensuite, avec les plus clbres orchestres.

    Ds 1963, cest ensuite Michel Corboz (1934), matre de Chapelle au Valentin et directeur de lEnsemble Vocal de Lausanne, fond deux ans plus tt, qui reprend les rnes du Chur universitaire. Souvre une priode dintensification des activits de lensemble, qui dfinit alors ses bases lgales : les premiers statuts associatifs du Chur sont adopts par lassemble gnrale des choristes le 8 mai 1964. Lassociation, abrge sans malice C.U.L., est alors mene par un comit de quatre personnes

    Laffiche de 1953

    Charles Dutoit (1961)

  • Ils trouvent lanne suivante dans le sous-sol de la Bibliothque cantonale un nouveau local de rptition, plus adapt la taille de leur effectif (prs de 200 choristes) qui semble avoir suivi la croissance de la communaut estudiantine (6400 tudiants en 1986). Le Chur universitaire rpte encore aujourdhui en ce lieu, accompagn aux cuivres par les sympathiques soufflements et sifflements dune ventilation archaque. Avec un tel effectif, le rpertoire de lensemble slargit des uvres classiques ou romantiques de plus grande envergure : Requiem (1986), Kyrie (1987) et Messe en ut (1988) de Mozart, Requiem de Cherubini (1989) et de Brahms (1991), Carmina Burana (1990) ou Cration de Haydn (1994). Jean-Christophe Aubert aborde toujours les uvres de la priode baroque (Vpres de Monteverdi, pour le 450e anniversaire de lUniversit ; Passion selon Saint Jean, 1988, etc.), mais avec la Chapelle Vocale de lUniversit de Lausanne (aujourdhui La Chapelle Vocale), formation qui rassemble sous sa direction, ds 1983, les choristes les plus affirms du Chur universitaire. Dans les annes nonante, le rpertoire du XXe sicle sera privilgi par ce dernier, avec Poulenc (Stabat Mater, 1987 ; Gloria, Salve Regina, 1992, Litanies la Vie