of 8/8
OPTIMISER SA FERTILISATION par la pratique du compostage La fertilisation organique des cultures (seul type de fertilisation azotée autorisée en agriculture biologique) a pour objectif d’augmenter la fertilité des sols. En nourrissant l’activité biologique du sol, elle conditionne le potentiel de la culture. L’azote en bio étant souvent une denrée rare et chère, il apparaît essentiel que les producteurs disposant de matières organiques d’élevage les utilisent au mieux afin d’optimiser leurs rendements et de réduire leurs charges en intrants. L’enjeu consiste notamment à garder la valeur fertilisante de leurs matières organiques en gérant au mieux le stockage, le compostage et l’épandage. L’objectif de ce livret est donc de donner des points de repère utiles aux éleveurs et aux utilisateurs de matières organiques pour optimiser la fertilisation organique issue d’élevages. Ces données sont basées sur de la bibliographie, mais surtout sur les formations dispensées par Dominique MASSENOT, consultant spécialisé dans l’optimisation de la fertilité des sols. > Fumier ou compost : quelles différences ? > Que se passe-t-il lors du processus de compostage ? > Comment composter ? Les étapes du compostage > Le compostage en résumé sommaire Edition Décembre 2013 Rédaction : AGROBIO 47 Association de développement de l’Agriculture Biologique de Lot et Garonne

OPTIMISER SA FERTILISATION par la pratique du … · OPTIMISER SA FERTILISATION par la pratique du compostage La fertilisation organique des cultures (seul type de fertilisation azotée

  • View
    224

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of OPTIMISER SA FERTILISATION par la pratique du … · OPTIMISER SA FERTILISATION par la pratique du...

  • OPTIMISER SA FERTILISATION

    par la pratique du compostage

    La fertilisation organique des cultures (seul type de fertilisation azote autorise en agriculture biologique) a pour objectif daugmenter la fertilit des sols. En nourrissant lactivit biologique du sol, elle conditionne le potentiel de la culture.

    Lazote en bio tant souvent une denre rare et chre, il apparat essentiel que les producteurs disposant de matires organiques dlevage les utilisent au mieux afin doptimiser leurs rendements et de rduire leurs charges en intrants.

    Lenjeu consiste notamment garder la valeur fertilisante de leurs matires organiques en grant au mieux le stockage, le compostage et lpandage.

    Lobjectif de ce livret est donc de donner des points de repre utiles aux leveurs et aux utilisateurs de matires organiques pour optimiser la fertilisation organique issue dlevages.

    Ces donnes sont bases sur de la bibliographie, mais surtout sur les formations dispenses par Dominique MASSENOT, consultant spcialis dans loptimisation de la fertilit des sols.

    > Fumier ou compost : quelles diffrences ?

    > Que se passe-t-il lors du processus de compostage ?

    > Comment composter ? Les tapes du compostage

    > Le compostage en rsum

    som

    maire

    Edition Dcembre 2013

    Rdaction : AGROBIO 47 Association de dveloppement de lAgriculture Biologique de Lot et Garonne

  • LES FUMIERS

    FUMIER OU COMPOST : QUELLES DIFFERENCES ? ...

    Ils sont le rsultat dun mlange de djections animales et de litire : ils contiennent entre autres de lnergie (sucres amens par la litire) et de lazote (amen par les djections).

    Le compostage permet dobtenir, par un effet mcanique, de retournement et de broyage :

    - un assainissement du milieu par une monte en temprature (autour de 60 70C durant plusieurs jours) : en effet, la temprature leve engendre linactivation des graines dadventices et la destruction des germes pathognes

    - un produit miett et homogne : le produit fractionn est ainsi plus rapidement et facilement incorporable et utilisable par le sol et donc par les cultures (pas de paquets de fumier qui mettent du temps se dcomposer)

    - un milieu sans odeurs : le produit peut tre pandu sur des prairies et proximit de lhabitat

    - un produit ne perdant pas dazote une fois pandu : les pertes en azote aprs pandage sont quasi nulles pour le compost (azote sous forme organique non volatile) alors quelles peuvent reprsenter de 10 15% de lazote total pour les fumiers

    Une distinction est faite entre compost jeune et compost mr : issus dun compostage plus ou moins long, ce sont 2 produits de composition et dutilisation diffrentes :

    - le compost jeune, obtenu par un compostage court, est un produit starter ou nerveux qui se com-porte comme un engrais (source daliment pour les plantes via lactivit microbienne)

    - le compost mr, obtenu par un compostage long, est un produit lent qui se comporte comme un amendement (stabilisant du sol)

    LE COMPOST Issu du processus de compostage, le compost est un fumier assaini et facile pandre.

    La transformation de fumier en compost rsulte dun processus de fermentation, cest--dire une oxydation avec production de CO2. Cette fermentation a lieu en milieu confin avec prsence doxygne.

    ATTENTION : Ne pas confondre compost et fumier en tas !

    Un fumier stock en tas nvolue jamais en compost, mme aprs un sjour prolong.

    Nayant pas subi de fractionnement, il donne-ra un produit non homogne ayant subi une

    dcomposition partielle, mais de valeur agro-nomique moins intressante que celle du

    compost.

    Page 2

  • LES AVANTAGES ET INCONVENIENTS DES DIFFERENTS PRODUITS Fumier (frais ou en tas) Compost

    AV

    AN

    TAG

    ES

    - Moins de travail

    - Minralisation plus rapide de lazote

    - Augmentation de la teneur en humus

    - Efficacit plus durable

    - Pas de pertes dazote une fois pandu - Moindres quantits pandre et facilit

    dpandage (notamment sur les pentes)

    - Suppression des graines de mauvaises herbes et des germes pathognes (si monte en temprature suffisante et homogne)

    - Effet inhibiteur sur les maladies causes par les pathognes du sol

    INC

    ON

    VE

    NIE

    NTS

    - Importantes quantits pandre

    - Application trs dconseille sur prairies notamment au printemps

    - Perte dammoniac lpandage

    - Blocage de lazote (si fumier trs pailleux) - Prsence damines (molcules odeur trs

    dsagrable) qui lvent la dormance des mauvaises herbes

    - Formation de substances phytotoxiques issues de la putrfaction

    - Risque de lessivage pendant le compostage (si tas non couvert)

    - Travail important - Besoin de matriels spcifiques

    QUE SE PASSE-T-IL LORS DU PROCESSUS DE COMPOSTAGE ? ...

    Source : ENSEEIHT

    Fumier (pailles rigides)

    Compost mr (produits dorigine non reconnaissables

    et odeur de terreau)

    Compost jeune (pailles visibles

    mais plus tendres)

    PROCESSUS DE STABILISATION

    PROCESSUS DE MINERALISATION

    Le graphique ci-dessous rsume les tapes du procd de compostage :

    Un indice visuel pour distinguer le basculement dun compost jeune un compost mr est lappari-tion des champignons et

    des vers de terre.

    Page 3

    A noter : Si le tas a t bch, une meilleure efficacit de lazote est observe pour le fumier frais peu pailleux, puis pour le compost et en dernier pour le fumier en tas.

  • Le fumier sorti de ltable est mis en tas de forme aussi rgulire que possible et main-tenu la bonne humidit (arrosage avec les jus) pour favoriser l'imbibition des pailles et leur pr-hydrolyse.

    COMMENT COMPOSTER ? LES ETAPES DU COMPOSTAGE ...

    1 - LA MISE EN TAS

    Les obligations administratives respecter lors du stockage du fumier - Stockage possible sur une zone non inondable et sans forte pente

    - A 50 m de distance dun cours deau

    - A 100 m de distance dun tiers Peuvent sajouter celles-ci des obligations spcifiques aux zones de captage.

    Si le compost est utilis directement sur les cultures, cette tape nest pas ncessaire.

    Dans les autres cas, cette tape est obligatoire.

    Le fumier peut tre tass (pour ralentir la fermentation) puis bch afin de limiter toute perte dlments fertilisants.

    Les lessivages et autres pertes au tas lors du stockage des fumiers sont trs importants (cf tableau ci-dessous) et souvent sous-estims : ils sont non seulement source de pollution mais aussi une per-te agronomique et donc conomique.

    Il est ainsi important de savoir conserver ces valeurs fertilisantes.

    2 - LA PROTECTION DES FUMIERS AU STOCKAGE

    Azote Phosphore Potasse Ca Mg Sucres Taux de pertes 60% 35% 70% 50% 50% 75 80%

    Un tas de fumier, laiss en bout de champ durant des mois perd (par volatilisation ou lessivage) :

    Comme le montre ce tableau, ce sont les lments les plus facilement disponibles pour lactivit microbienne du sol et les cultures qui sont les plus solubles, donc ceux qui sont perdus en premier.

    - une fumire couverte

    - ou des bches gotextiles type Top Tex qui laissent passer lair mais pas leau : conseill pour les fumiers humides (type fumier de bovins) car une vaporation de la vapeur d'eau est permise

    Remarque : des bches en feutre gotextile type Bidim peuvent tre utilises, mais elles sont plus fragiles et plus lgres (donc rsistent moins au vent)

    - ou des bches plastiques : conseill pour les fumiers secs (type fumier dovins, caprins ou quins) car elles permettent une recondensation de la vapeur d'eau

    Lobjectif du producteur doit tre dobtenir un compost garantissant une activit biologique intense des microorganismes du sol et donc source de fertilisant disponible pour la plante ; ces conditions permettent alors doptimiser le potentiel de rendement de la culture.

    Le compost qui rpond le mieux ces exigences est le compost jeune.

    Aussi, litinraire de compostage donn ci-dessous conduit obtenir un compost jeune :

    Page 4

    Pour viter toute perte, il est conseill de couvrir les fumiers au stockage par :

  • IMPORTANCE DU BACHAGE Le bchage poreux conduit crer une atmosphre confine favorable lvolution du compost car elle empche le desschement ou le d-trempage et le lessivage des lments fertilisants.

    Sans bchage, le tas peut sengorger en eau ; cette eau remplace alors lair et rend le milieu rducteur. Dans ce cas, le compost nvolue pas correctement : il y a hydrolyse des pailles et formation dune pte molle, collante et de mauvaise odeur, appele beurre noir.

    Ce quil faut retenir - Un fumier avant lessivage suffit pour fertiliser, mme des cultures gourmandes

    - Un fumier aprs lessivage a perdu une bonne partie de sa valeur fertilisante : le produit en rsultant fera du stock de carbone mais sera peu fertilisant

    - Le compostage ne permet pas de rcuprer les lments lessivs dun fumier

    LES PREPARATIONS BIODYNAMIQUES DANS LE COMPOST Il existe 6 prparations biodynamiques pour le compost : lachille millefeuille (502), la camomille officinale (503), lortie (504), lcorce de chne (505), le pissenlit (506) et la valriane officinale (507).

    A lorigine, la description de leur activit par Rudolf Steiner concernait une meilleure gestion de la fumure pour rendre le sol le plus vivant et le plus fertile. En agriculture biodynamique, cette fumure reoit ces six prparations et est complte par lusage de prparations destination des sols et du comportement des plantes.

    Cependant, ces prparations ont montr quelles sont dotes de proprits intressantes pour lvolution du phnomne de compostage comme la rduction de la monte en temprature, les pertes de substances globalement rduites, une amlioration de la conservation des nitrates et des phosphates.

    A noter : en dehors de ces prparations, tout autre activateur ajout au compost est superflu.

    Pour une utilisation directe sur les cultures, cette tape est ralise immdiatement aprs la mise en tas du fumier sorti de ltable ou aprs dbchage du tas du fumier stock.

    Les oprations Le fumier doit tre maintenu humide, et sil est sec ou trs pailleux, il doit tre humidifi pour favoriser limbibition des pailles et leur pr-hydrolyse. La bonne humidit est celle du produit mouill qui, press dans la main, ne rend pas deau.

    Lexcs deau est un frein au compostage : si le fumier est trop humide, de la paille peut tre ajoute.

    Le mieux est de pouvoir arroser le tas avec les jus : ceci ncessite une aire btonne avec fos-se de rcupration des jus.

    Le fumier est retourn 1 2 fois de suite, dans le but de lhomogniser, de loxygner et de le fractionner : la fragmentation mcanique augmente la vitesse d'attaque microbienne et assure un pandage plus fin. De cette tape, dpendent la qualit et lintensit de la fermentation et lpandage.

    Suivant les cas, un 2me retournement peut tre effectu en phase chaude 5 8 jours aprs, ce qui relance la fermentation et limine un maximum de graines indsirables et de pathognes.

    3 - LE RETOURNEMENT DU TAS

    Les prparations biodynamiques peuvent tre ajoutes aprs le 1er retournement (cf encadr). Le tas est systmatiquement bch aprs chaque retournement.

    Beurre noir

    Page 5

  • 4 LEPANDAGE

    Le moment de lpandage Lpandage doit tre effectu 8 15 jours maximum aprs le dernier retournement (soit environ 3 semaines aprs la mise en tas).

    Le produit doit tre pandu chaud.

    La rgularit de lpandage est capitale pour assurer la structuration du sol et la fertilisation de la culture.

    Une incorporation superficielle est toujours bnfique pour une meilleure intgration au sol.

    Important : Si le compost ne peut pas tre pandu de suite, le bcher pour le protger et viter tou-te perte de matire.

    Le matriel ncessaire

    Retournement la fourche du tracteur

    Le retournement peut seffectuer simplement au moyen de la fourche du tracteur ; cependant, cette technique est fastidieuse (temps important, manipulations peu pratiques) et il est difficile datteindre les conditions dune bonne volution des matires composter (aration et humidit non homognes).

    Retournement lpandeur de fumier poste fixe

    Le tas composter est repris la fourche du tracteur et charg dans lpandeur o le compost passe tra-vers des hrissons parpilleurs qui assurent la fois sa mise en andain et son aration.

    Cette technique de retournement est longue : compter 30 min de travail par andain de 8m, soit 40 m3/heure.

    Retournement au retourneur dandain

    Ce matriel, disponible en CUMA dpartementale, permet un compostage rapide (entre 400 et 500 m3/h) et efficace (produit homogne et bien ar). Le cot est calcul en fonction du temps pass sur la ferme. Des chantiers peuvent sorganiser sur plusieurs fermes sur un mme secteur gographique afin doptimiser ce matriel.

    Remarque : Certains retourneurs dandain sont quips de systme daspersion et/ou pose de bche.

    La nature, les doses et les priodes dpandage La nature de lpandage, la quantit pandre par hectare et les priodes dpandage dpendent du type de sol et du type de culture.

    Aussi, une analyse de sol mthode Hrody est fortement conseille pour connatre son type de sol et son fonctionnement. Elle permet de dterminer le type dapport et les doses possibles.

    Page 6

  • - Fumire couverte ou aire btonne avec fosse de rcupration des jus (prconis mais non obligatoire)

    - Bches

    - Equipement matriel de retournement et dpandage (en propre ou en CUMA)

    Pour les priodes dpandage, voici quelques repres :

    - Pour lautomne : lpandage est raliser avant la fermeture du sol, cest--dire avant les pre-mires geles. Aucun pandage nest raliser ensuite jusquau dgel.

    - Pour le printemps : lpandage tardif est dangereux pour les foins et les animaux

    Pour les types dapport, voici quelques repres :

    Type dapport Priodes dpandage Type de sol

    Fumier frais A viter dans toutes situations (risque sanitaire, dcomposi-tion dcale entre azote et nergie, amines faisant germer

    les adventices, ...)

    Compost jeune Plutt au printemps (effet star-ter de dmarrage des cultures)

    Sol o le taux dhumus est satisfaisant (2.5 3%)

    Compost mr

    Plutt lautomne (en prairie, vigne ou cultures peu gour-

    mandes) ; viter au printemps car il peut entraner des retards dans la libration de lazote au moment o les cultures en ont le plus besoin (faim dazote)

    Sol o le taux dhumus stable est faible

    5 LE SEMIS OU LA PLANTATION Les semis ou plantations peuvent tre envisags environ 3 semaines 1 mois aprs lpandage.

    LE COMPOSTAGE EN RESUME

    Mise en tas du fumier Maintien la bonne

    humidit

    1er retournement et bchage

    (2me retournement en phase chaude

    et bchage)

    Epandage du compost encore

    fumant

    J+15 J+20 J+5 J+8 J J+2

    LES ETAPES

    LE MATERIEL

    LE TYPE DAPPORT

    Les temps donns ci-dessous correspondent un compost jeune ; si les temps sont allongs, la temprature du tas diminue et lvolution ira vers un compost mr.

    Le type dapport, tout comme la quantit la priode dpandage, est raisonner suivant le type de sol et le type de culture.

    Page 7

  • Ce guide reprend des informations contenues dans les documents suivants :

    Fiches matires organiques de la Chambre dAgriculture de Provence-Alpes-Cte dAzur, de Bio de Provence et Orgaterre, Septembre 2012

    La fertilisation organique des cultures, livret du FABQ, Octobre 2005

    Le compostage des fumiers : une technique de valorisation des matires organiques en agri-culture, Les livrets de lAgriculture n3, Ministre de la Rgion Wallonne et Direction gnrale de lAgriculture

    Engrais organique, fascicule 2, Guide BRDA des engrais, Yves HERODY, 1992

    Les bases de la mthode Hrody, Dominique MASSENOT, 2000

    Divers documents de Dominique MASSENOT

    Composter le fumier pour prserver le climat, article de Christoph Fankhauser, Bio Suisse paru dans Bioactualits

    Fumier prpar : un must pour lagriculture biologique, article du FIBL paru dans Bioactualits

    Si vous recherchez des rfrences bibliographiques sur ce sujet, nous pouvons vous aider en trouver.

    Agrobio47 peut rpondre vos questions (techniques, rglementaires, ..) concernant lagriculture biologique.

    De plus, Agrobio47 met en place :

    Des runions dchange entre les producteurs

    Des formations sur les diverses productions du Lot-et-Garonne

    Un rseau de fermes de dmonstration et de fermes de parrainage disposition de tous les agriculteurs ayant un projet de conversion ou dbutant en agriculture biologique.

    Nhsitez pas nous solliciter!

    UN RESEAU POUR VOUS ACCOMPAGNER

    QUELQUES REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES

    AGROBIO 47 26 rue Victor Michaut

    47300 Villeneuve sur Lot

    Tel : 05 53 41 75 03 Mail : [email protected] www.agrobio47.fr ou www.bio-aquitaine.com

    Guide technique sur loptimisation de la fertilisation

    par le compostage

    Imprim et ralis par nos soins avec le concours financier de lEurope, du Conseil Rgional dAquitaine, du Conseil Gnral de Lot et Garonne et de Bio dAquitaine, association des producteurs bios dAquitaine.