L'©levage porcin   Madagascar

  • View
    4.922

  • Download
    9

Embed Size (px)

DESCRIPTION

zootechnie

Text of L'©levage porcin   Madagascar

UNIVERSITE DANTANANARIVO Ecole Suprieure des Sciences Agronomiques

Expos de Zootechnie intitul

Llevage porcin Madagascar

Prsent par le groupe II-Promotion AMBIOKA Professeur : Mr. RALAMBOMANANA Justin

Expos prsent par : Melle MASO Andrianimanjato Sandra Melle MBOLATIANA Patricia Dnri Mr NANGAHONY Juliano Mr NASOLONJANAHARY Tsilavo Hasina Melle RABARISON Felahasina Mr RABENAIVO Andriantiana Ellis Elzin Melle RABENJAINDRIANA Tahiana Amintsoa Mr RABETSIRA Solotahiry Melle RABIBISOA Avo Flicia Melle RABOTOVAO Nirinarisoa Estelle Marie C. Mr RAFALINIRINA Oniharilala Jonah Melle RAHARIMALALA Jessica Mr RAHERIVOLA Roger Melle RAJAONARIVELO Annie DArc Mr RAKOTOARIJAONA Razafimbelo Antsa Mr RAKOTOARIMALALA Mbolanantenaina Melle RAKOTOARISOA S. Sitraka Henintsoa Melle RAKOTOARISON Mialinirainy Mr RAKOTOARIVONY Naly Mr RAKOTOARIVONY Tiarson Saina Annicet Mr RAKOTOBE Luc Bruno Melle RAKOTOMAMONJY Tahiry Fanomezana Melle RAKOTOMAMPIONONA Andrianaly Ny Ando

SOMMAIREIntroduction PARTIE I : GENERALITES I. Historique II. Importance de la morphologie externe et interne III. Les diffrentes catgories de porc IV. Rglementation des conditions dlevage PARTIE II : CONDUITE DELEVAGE I. Les diffrents types de races I.1. Races locales I.2. Races trangres I.2.1. Race Landrace I.2.2. Race Large White I.2.3. Race mtisse II. Les diffrents types dlevage II.1. Type traditionnel III.1.1. Porcherie III.1.2. Alimentation III.1.3. Mesures prophylactiques III.1.4. Race III.1.5. Effectif III.1.6. But II.2. Type semi-traditionnel III.2.1. Porcherie III.2.2. Alimentation III.2.3. Mesures prophylactiques III.2.4. Race III.2.5. Effectif II.3. Type industriel III.3.1. Porcherie III.3.2. Alimentation III.3.3. Mesures prophylactiques III.3.4. Race III.3.5. Effectif III. Les modes dlevage III.1. Eleveur-naisseur III.1. 1.Type traditionnel III.1.2. Type fermier et type industriel III.2. Eleveur engraisseur III.2.1. Croissance des animaux engraisss III.2.2. Le rendement des porcs engraisss PARTIE III : INTERVENTIONS ZOOTECHNIQUES I. Manipulation I .1. Selon lge I.1.1. Chez les porcelets I.1.2. Chez les porcs de tout ge

I.1.2.1. Castration I.1.2.2. Meulage de dent I.1.2.3. Encoche de loreille I .2. Selon le type dlevage. I.2.1. Type traditionnel I.2.2. Type semi-traditionnel I.2.3. Type industriel II. Reproduction II.1. Choix des reproducteurs II.2. Age de mise la reproduction II.2.1. Le verrat II.2.2. La truie II.3. Phnomnes reproductifs II.3.1. Chaleur II.3.2. Accouplement II.3.2.1. Service en libert ou accouplement naturel II.3.2.2. Service contrl ou insmination artificielle a- Rcolte b- Caractres de ljaculat c- Moment des insminations d- Insmination proprement dite e- Inconvnients et avantages de la mthode II.3.3. Gestation II.3.4. Parturition ou mise bas II.3.4.1. La prparation de la mise bas II.3.4.2. La mise bas II.3.4.3. Mises bas groupes II.3.4.4. Les accidents de parturition II.3.5. Lactation et levage des porcelets II.3.5.1. Caractristiques gnrales de la lactation II.3.5.2. Comportement de la nourrice et des porcelets II.3.6. Le sevrage II.3.6.1. Age du sevrage II.3.6.2. Modalits du sevrage III. Amlioration III. 1. Amlioration gntique III.1.1. Dfinitions et buts III.1.2. Types de slection III.1.3. Critres III.1.4. Conclusion III.1.2. Croisement des animaux III.1.2.1. Dfinition III.1.2 .2. Base gntique aDominance bPerformance III.1.2.3. Modalits du croisement III. 2. Amlioration alimentaire

III.2.1. Selon lge III.2.2. Selon le sexe PARTIE IV : PROBLEMES ET SOLUTIONS I. Problmes I.1. Les maladies I.2. Problmes lis la production de porcelets I.2.1. Avant le sevrage I.2.2. Pendant le sevrage I.2.3. Aprs le sevrage I.3. Autres problmes I.3.1. Milieu I.3.1.1. Climat I.3.1.2. Habitat I.3.2. Alimentation I.3.3. Accidents I.3.4. Problmes techniques II. Solutions

INTRODUCTIONMadagascar est un pays vocation agricole et le secteur levage y occupe une importance sociale, culturelle et conomique.

Depuis longtemps, les Malgaches utilisent llevage comme source de revenus et de viande. En effet, pour 25% de la population rurale, il constitue virtuellement la seule source de revenus. Llevage porcin Madagascar a vu ses dbuts partir du XVIIme sicle. Cela a commenc avec des animaux rustiques puis il y a eu introduction des races meilleure productivit, notamment les races europennes et asiatiques afin damliorer la production animale. Llevage porcin est confront de nombreux problmes comme les maladies, lindisponibilit des matires premires alimentaires, et les techniques mal maitrises. Les porcs rencontrs Madagascar sont de type local ou des races perfectionnes dimportation. En pratique, llevage extensif est le plus utilis par la population rurale.

PARTIE I : GENERALITESLe porc domestique, comme le sanglier, appartient la famille des Suids, de lordre des Suiformes. Il a pour nom latin Sus scrofa .Cest un mammifre ongul domestique omnivore, au corps massif, aux pattes courtes et au groin souple. Le porc, cochon ou pourceau, est lev pour sa chair. Le porc domestique est adapt aux climats temprs et semi-tropicaux.

Son levage est aujourdhui pratiqu, grande chelle, dans la quasi-totalit des pays du monde. Les grognements expriment des avertissements menaants ou une mauvaise volont. Lanimal exprime sa douleur par des cris stridents, des gmissements et des grincements de dents. La truie regroupe ses porcelets par des cris dappels spcifiques. La peur saccompagne dun rflexe de rassemblement du groupe. Une hirarchie stablit entre les individus qui se ruent et se bousculent pour atteindre lauge, mais le porc ne manifeste en gnral son agressivit que si son espace vital est suroccup. Son activit principale consiste dormir. Il aime leau et reste propre sil dispose dun espace suffisant. Il apprcie galement les bains de boue. I-1 Historique Lintroduction du porc Madagascar par les navigateurs portugais remonte au XVIme Sicle. A lpoque, seules quelques localits dans la cte Nord Ouest du pays pratiquaient llevage porcin. Du temps de la royaut, les porcs considrs comme impurs furent interdit la vente et la commercialisation. Le dveloppement de la production ne se fit quavec lexpansion du christianisme. Lintroduction de nouvelles techniques dlevage et de nouvelles races de porc (Large White ou Landrace) la fin de lanne 1920 avait encore amlior la production. Llevage porcin reprsenterait 16% du PIB du sous secteur levage. Il est une source de revenus rapides pour les paysans. En1997, la peste porcine africaine a dcim le cheptel malgache et a caus la perte de 50 milliards Ar. Les porcs entretenus depuis longtemps Madagascar sont : Lun groin pointu, tte longue, oreilles horizontales ou peu tombantes, cte plate, membres hauts, robe noire. Il se rattache au type de race circummditerranenne, et on ne peut savoir actuellement comment et quelle poque il t introduit dans lle. Daprs un ancien livre de voyages, ce seraient les portugais qui auraient laiss Madagascar les premiers porcs qui sy seraient vite multiplis. La seconde race est face courte, oreilles dresses, membres courts et corps arrondi ; elle est noire, quelquefois brun-rougetre ou gris-noirtre. On peut la rattacher au type des porcs courte-face dExtrme-Orient. Il sagit vraisemblablement du rsultat dimportation asiatique, comme celui dont dautres espces ont galement prouv linfluence. Les porcs malgaches vivent en libert autour des villages. Rcemment encore on ne leur donnait aucun soin, et ils se nourrissaient de dtritus, dordures mnagresramasss de tous cts. Cela explique la frquence de la ladrerie quils contractent par lingestion des excrments autour des habitations actuellement, et depuis que leur commerce prend du dveloppement, ils reoivent une ration ordinairement compose de manioc, de patates ou de pommes de terre, de mas, de troncs de bananiers, de son de riz On compte aujourdhui 1 273 000 de ttes. Le plus grand nombre est rassembl dans le Centre ; viennent aprs, lOuest et lEst, le Sud et le Nord nen possdent quun nombre trs rduit. Des croisements sont effectus avec des races importes de France et qui donnent des rsultats pour la prcocit et laugmentation de poids. La tendance des leveurs est de conserver chez ces porcs les robes noires ou pigmentes, car les porcs blancs souffrent dinsolations, drythme

Pour cette mme raison, on a procd rcemment des introductions de reproducteur Berkshire et de quelques sujets appartenant la race de Bayeux pour remplacer la race Yorkshire blanche. La multiplication par le croisement de la premire gnration entre un verrat europen et une truie indigne est trs recommandable en raison des rsultats favorables quelle donne. La production est appele prendre Madagascar un grand essor et contribuer au dveloppement

Rpartition du cheptel porcin par province

Antananarivo Antsiranana Mahajanga Toamasina Toliara Fianarantsoa

40% 3% 11% 8% 11% 27%

Antananarivo et Fianarantsoa regroupent 67% de leffectif total.

I-2-LES DIFFERENTES CATEGORIES DE PORC : Quel que soit le type dlevage, on distingue chez les porcins diffrentes catgories de porcs selon lge, le sexe, ltat dengraissement et la destination. Les porcelets : Ce sont les jeunes porcs (de la naissance au sevrage). Le poids moyen des porcelets la naissance est de 1kg ; et au sevrage, il est de 15 20 kg. La dure de la lactation dpend de ltat maternel. Pour llevage familiale naisseur, les porcelets restent la mamelle jusqu la prochaine gestation. Pourtant, dans llevage industriel, ils restent la mamelle jusquau sevrage. Et si la truie est malingre, on svre trs tt les porcelets, c'est--dire 1 mois. La plupart des petits qui souffrent de la malnutrition meurent et la mortalit des porcelets est due certaines maladies. Les porcelets sevrs : En effet, ce sont des porcelets qui sont privs du lait maternel et qui sont spars de la mre. Concernant lge et le poids optimum pour le sevrage des porcel