Fra cerda - 230109

  • View
    560

  • Download
    2

Embed Size (px)

Text of Fra cerda - 230109

  • 1. Ildefons Cerd (1815-1876) lles (ville utopique, ville culturelle, ville monumentale,ville rationaliste...), il sattache dfinir ce que peut N au Mas Cerd, dans la campagne proche detre une ville intgrale . Centelles, une cinquantaine de kilomtres au nord de Barcelone, Ildefons Cerd tait le troisime fils dune famille entreprenante qui commerait Proyecto de Reforma y Ensanche deBarcelona ( Projet de ramnage-CERDACERDA avec lAmrique. Jeune homme la mentalitFranais ouverte et progressiste, il est diplm, en 1841,ment et dagrandissement deGeneralitat de Catalunya par lcole des ponts et chausses de Madrid, o Barcelone ). 1859 Gouvernement catalan prdominent les ides librales. Auparavant, il avait Ministre de lInnovation,La Dclaration dIndpendance des tats-Unis des Universits et de lEnterprise reu, par le biais de son ami Narcs Monturiol, lin- venteur du sous-marin Ictneo, linfluence des ides dAmrique, les principes thoriques de la dtienne Cabet et du monde utopique de sonRvolution franaise et les diffrents mouvements Voyage en Icarie (1840). En tant que membre du utopistes de lpoque vont marquer la pense de corps des ingnieurs, il est envoy dans plusieurs Cerd. Les critres et les objectifs, explicites ou endroits avant de sinstaller, en1848, Barcelone,implicites, de son projet pour Barcelone sont o il pouse Clotilde Bosch. la suite de la dispa- empreints dhumanisme, et lgalit, la libert (dans rition de ses frres, il hrite dun patrimoine consi- la sphre du priv) et la cohsion sociale sont les drable qui lui permet de se mettre en disponibilit fondements essentiels de sa dmarche. Lobjectif et de sadonner aux tudes urbanistiques et la poursuivi est, en synthse, une ville galitaire politique (il a notamment t dput de Barcelone(intgralement galitaire) associant les valeurs urbai- au Parlement espagnol, conseiller municipal de nes aux avantages de la vie rurale. Ruraliser lur- Barcelone et vice-prsident du Conseil provincialbain, urbaniser le rural est le message lanc en de Barcelone). En 1876, aprs une vie voue la prambule de sa Teora General de la Urbanizacin. cration dun modle de ville nouvelle, aujourdhui encore de porte universelle, il meurt dune crise Autrement dit, lintention de Cerd est daccorder la cardiaque Caldas de Besaya, prs de Santander. priorit au contenu (aux gens, donc) par rapportau contenant (les pierres, les jardins). La forme,un thme si rcurrent dans la plupart des plans Barcelone, cit ceinte de remparts durbanisme, nest quun instrument, certes trsimportant, mais souvent trop dcisif et parfois tout- Les dbuts de lindustrialisation entranent une forte puissant. La magie de Cerd consiste faire natre immigration qui rend dsormais trop troite la ville la ville partir de lhabitat. Lintimit du domicile est encercle de murailles. Lasphyxie croissante et laconsidre comme une priorit absolue et, une dgradation de la qualit de la vie provoquent unpoque o jusqu trois gnrations vivent sous le mouvement de protestation de la population, quimme toit, il pourrait sembler utopique de faire en adopte comme cri de ralliement Abajo las sorte que chacun ait sa libert. Pour Cerd, lhabi- murallas ( bas les murailles ! ). Le gouverneurtat idal est lhabitat isol, rural. Mais la ville offre Pascual Madoz, qui partage les ides de Cerd en dnormes avantages ; il faut donc compacter (ce matire damnagement urbain, ordonne la dmoli- qui est lessence du fait urbain) et concevoir un tion des remparts en 1854. Il est grand temps, car habitat intgr dans un immeuble et non dans une la Vieille Ville atteint cette anne-l une densit maison . Une distribution intrieure bien conue de population hallucinante (890 habitants/ha, pour va permettre une double ventilation, ct rue et90 Londres, 350 Paris et 380 Madrid). Les ct cour intrieure de llot, et la caresse du soleil Le projet de 1863, version remanie du projet de ramnagementVue arienne de la partie de lEixample Schma idal, sur le premier projet de Cerd, des voies transcendantales qui devaientBarcelonais sentassent dans des immeublesLe premier projet de ramnagement et dagrandissementsera assure pour tous. et dagrandissement de Barcelone de 1859jouxtant la Vieille Ville permettre de relier la ville lextrieurde six tages, dans une ville aux rues moyen-de Barcelone (1859)geuses dont la largeur moyenne ne dpasse La deuxime grande ide de Cerd est une qualifi-gure quatre mtres le Carrer Ample (ou rue cation primaire du sol en voies et en espaceslarge ) a moins de huit mtres de large ! intervoies . Les premires constituent lespacepublic de la mobilit et de la rencontre, les lieux des-tins accueillir les rseaux de services (eau,La gestation du projet dei-gouts, gaz...), lclairage et le mobilier urbain, lesxample (agrandissement) zones arbores (plus de 100 000 arbres dans lesrues). Les espaces intervoies (lots, pts de mai-Cerd est charg par le ministre des sons de 100 m sur 100 m) sont rservs la vie pri- Travaux publics de dresser la carteve : les immeubles sont construits sur deux rang-topographique de la plaine de es et spars par un espace vert, une grande cour Barcelone, une vaste surface dclareintrieure grce laquelle tous les appartements,non constructible pour des raisonssans exception, reoivent le soleil, la lumire nature-stratgiques. Paralllement, et titre lle, laration et la joie de vivre, comme le prconi- personnel, il rdige une Monografiasent lpoque les mouvements hyginistes. de la clase obrera (1856) qui contient une analyse statistique exhaustive La trame des rues est organise en rseau ortho-des conditions de vie de la classegonal et homogne, instrument dlibr dune villeouvrire intra-muros, aussi bien sous galitaire et fonctionnelle. Le quadrillage, trait di-ses aspects socio-conomiques que dentification de lEixample, na pas t invent par nutritionnels. Le diagnostic que dresseCerd (mme sil la rationalis sans faire cas descet ouvrage est sans appel : la ville est pressions des spculateurs et des buts simplistes mesquine , inadapte une nouvelle des anciens colonisateurs). Ce nest pas seulement civilisation que caractrise lintroductionune erreur, cest lui faire injure que de considrer la de lnergie vapeur dans lindustrie ettrame rgulire des rues comme le seul ou le plus les transports terrestres et maritimes. Uneimportant apport de Cerd. Le rseau urbain nouvelle civilisation qui va se dfinir, selon donne de la cohrence la ville, il larticule et lho- Cerd, par la mobilit et la (tl)commu-mognise. Il est le cadre invariant de construc-nicabilit (le tlgraphe optique est lau- tions varies, diffrentes les unes des autres tanttre grande invention du moment).en hauteur quen profondeur. Lcrivain catalanJosep Pla a dfini lEixample comme un chaos Conscient que ce tournant civilisationnelsur un chiquier . Cest prcisment linterface requiert un nouveau type de ville, Cerd du chaos et de lordre que surgit et se maintient laentreprend une rflexion qui le mneravie (ainsi que la libert). aux thories quil systmatisera beaucoup plus tard dans son grand trait intitul TeoraSans entrer dans les dtails historiques, on compa- General de la Urbanizacin (1867). Lune des rera les 17 % despace occup par les rues dans la principales particularits de Cerd et ce quiville ceinture aux 34 % quen avait lEixample qua- fait incontestablement de lui lun des plusrante ans avant linvention de lautomobile. grands urbanistes , cest son extraordinaireLEixample na pas de rue de moins de vingt cohrence lorsquil cherche concilier lesmtres de large et 140 ans avant la mondialisa- exigences contradictoires dune agglomra- tion ! , il tait dj sillonn par des voies trans- tion complexe. Ddaignant les visions partie-cendantales (voies traversantes : Gran Via,

2. Diagonal et Meridiana) reliant le centre-ville autend tous les lots la possibilit de les fermer tout rseau routier universel . Mais il y a encore plusen conservant une cour intrieure espace vert .intressant et plus surprenant : lespace de la ruePlus tard, les propritaires de rez-de-chausseest divis en parties gales entre celles rservesseront autoriss empiter sur la cour, conditionaux pitons (deux trottoirs de cinq mtres) et celle de laisser au centre un trou dau moins cinquan-rserve aux voitures (une chausse de dix te mtres sur cinquante. Aujourdhui, ces coursmtres). Pour rendre la circulation plus facile auxintrieures constituent 1 200 places caches croisements, on double la superficie de la chaus-offrant air et lumire aux appartements. Mais, pen-se par des pans coups qui rduisent gnreuse- dant un sicle, le laisser-aller aidant, la surfacement les lots carrs pour les transformer en lotsconstructible na cess de stendre et, peu peu,octogonaux. Mille deux cents croisements ressem- a t multiplie par dix.blant des places permettent aujourdhui les op-rations de livraison sans gner la fluidit du trafic. Le redressementCest en fait la ncessit de faire arriver en sous-solle chemin de fer jusquau centre de la ville (en reliant La dgradation du quartier a cess dans les ann-les gares entre elles et avec le port) qui fut lorigine es soixante-dix du sicle dernier. Dabord avec lin-de ce projet de grand Eixample (six fois la superficie terdiction de construire sur les toits en terrasse,de la vieille ville) destin rpondre au dfi dunepuis, et surtout grce au Plan General Metropolitain1 croissance prvisible impulse par lindustrie et ren-due possible grce au transport mcanis. 5 damnagement urbain (adopt en 1976 et tou- jours en vigueur), qui a permis de ramener la surfa-9 ce constructible de dix fois six fois la prvue parSoucieux de confrer la ville une dimension gali- Cerd. De nouveaux espaces publics ont ainsi putaire et humaniste, Cerd prvoit une rpartitiontre amnags et la densit urbaine a t rduitergulire des quipements (hpitaux, coles, mar-de manire significative.chs, glises...), des places et des espaces verts,avec deux grands parcs aux extrmits et unDun point de vue smiotique, lEixample de Cerdgrand