Fondements et perspectives de l'©ducation pr©scolaire au Qu©bec

  • View
    258

  • Download
    16

Embed Size (px)

Text of Fondements et perspectives de l'©ducation pr©scolaire au Qu©bec

  • THSE DE DOCTORAT

    prsente devant la FACULT DES LETTRES

    de lUNIVERSIT DE FRIBOURG (Suisse)

    FONDEMENTS ET PERSPECTIVES DE

    LDUCATION PRSCOLAIRE AU QUBEC :

    PDAGOGIE EN CONTEXTE LUDIQUE

    Jo, 2002

    Thse prsente par

    JOHANNE BDARD

    Approuv par la Facult des Lettres sur proposition des professeurs Jean-Luc Gurtner et Jean Retschitzki

    Prof. Dr Marcel Pirart, Doyen

    (Montral, Qc, Canada)

    Fribourg, le 23 mai 2002

  • I

    nous ne savons ni toucher, ni voir, ni entendre que comme nous avons appris.

    (J.J. Rousseau, mile, livre II)

    I

    Jo, 2002

    Bonne lecture

  • III

    Remerciements

    Simplement quelques mots pour remercier certaines personnes qui ont contribu lvolution de cette recherche; mille gestes et encouragements qui furent des plus apprcis.

    Tout dabord, mes directeurs de recherche : le professeur Gurtner, qui ma si bien appuye, particulirement la fin de cette dmarche, ainsi que le professeur Retschitzki pour la richesse des auteurs auxquels il ma rfre.

    Un remerciement individualis est adress aux enseignantes de maternelle et aux ducatrices en milieux de garde, tant qubcoises que suisses, pour avoir accept de maccorder leur temps prcieux et ainsi complter le questionnaire denqute qui nous a permis de mieux comprendre la ralit de ces praticiens qui oeuvrent auprs de la petite enfance.

    mesdames Sylvia Vonlanthen et Catherine Rochat, toutes deux secrtaires lUniversit de Fribourg, qui ont su assurer les interfaces de faon si efficace avec leur charmant accent helvtique.

    Un merci tout spcial monsieur Pierre-Franois Coen, du Dpartement des sciences de lducation de lUniversit de Fribourg, qui a pu apporter des rponses satisfaisantes mes multiples questions concernant le systme dducation suisse.

    toi, Chantale, qui a investi plusieurs heures rendre la lecture de ce rapport final agrable et tenter de me le remettre " da pour vhu " derreurs orthographiques, malgr lampleur du travail et le peu de temps allou pour raliser le tout.

    Au personnel de limprimerie Lettra-M Inc., " quipe choc " compose de Michel et Michel, Suson et Vro, pour la qualit de reprographie de ce document, malgr la demande tardive dimpression.

    Enferme dans mon univers galoper derrire le mot "FIN " afin de mener bien la rdaction de ma thse na certes pas t chose facile pour les gens qui mentourent et il est temps pour moi de "redevenir humaine" pour vous dire un norme merci !

    Merci mes deux directrices dpartementales pour la confiance accorde du dbut (Madame Comeau) jusqu la fin (Madame Lvesque) de ce long processus.

    Merci mes collgues Serge, Sylvie, Rock et Claudie pour les "gentils coucous" assums de vive voix ou par courriel, leur manire eux de mencourager.

    Il y a de cela vingt-deux ans, mon fils, je te donnais la vie, concidence ou destine, pareille une "prilleuse" gestation mise terme par un accouchement, je dpose, galement un 25 avril ma thse doctorale Merci toi Jonathan, pour lespace que tu occupes dans ma vie et les " coquines remarques" qui ont eu leffet de me ramener sur terre

    Merci Cdric, ange de ma vie et petit-fils ador qui ma permis, par ses jeux, de garder quotidiennement en mmoire limportance que prend le ludique dans le dveloppement enfantin.

    Merci mes parents qui ont respect mes distances dans les moments les plus longs.

    Merci toi, mon compagnon de vie (), pour tout et plus.

    Johanne xxx

  • IV SOMMAIRE

    Centre sur les reprsentations et les pratiques d'utilisation du jeu au prscolaire, cette thse

    s'inscrit dans le processus de rforme de l'enseignement au prscolaire, tel qu'amorc rcemment

    par le ministre de l'ducation du Qubec (1997a, 1997b). Celle-ci fait galement suite aux

    changements rcents apports par le ministre de la Famille et de l'Enfance au regard de la

    modlisation des services de garde. Tant les programmes que l'nonc de politique fondant la

    rforme actuelle de l'ducation en milieu scolaire et de garde situent le jeu comme contexte cl

    permettant la ralisation d'apprentissages par le jeune enfant. Il nous est donc apparu ncessaire

    didentifier les pratiques ducatives au prscolaire et, tout particulirement, l'utilisation

    pdagogique des contextes ludiques. Nous avons adopt une perspective comparative qui nous a

    permis didentifier les tendances gnrales qui distinguent les pratiques des diverses catgories

    de personnels oeuvrant au prscolaire, tout en tenant compte des diffrences culturelles pouvant

    exister entre lEurope (Suisse) et lAmrique du Nord (Qubec).

    Le tout nous a permis de dterminer s'il y avait correspondance entre les discours ministriels et

    la ralit des praticiens qui oeuvrent la maternelle 4 et 5 ans et dans les centres de la petite

    enfance (CPE). Dans le but de promouvoir une meilleure articulation entre ces deux services

    ducatifs, nous avons identifi les dimensions complmentaires et divergentes des orientations

    pdagogiques encourages que nous avons mises en relation avec les pratiques d'intervention

    ducative privilgies. Nous avons donc analys la perception des agents travaillant en petite

    enfance au regard de l'apprentissage et du dveloppement de l'enfant par rapport aux divers

    modes de planification, d'intervention, d'animation et d'observation qu'ils favorisent en situation

    de jeu. Ainsi, nous avons tabli le profil pdagogique et celui de l'intgration du jeu dans les

    diffrentes pratiques ducatives en fonction des formations initiales et continues reues, des

    programmes et ouvrages de rfrences utiliss, des conditions de soutien pdagogique, du type

    d'amnagement valoris, du matriel mis la disposition des enfants ainsi que des types

    d'activits ludiques offertes. 1

    1 Dans ce document, nous utiliserons le fminin en tant que forme gnrique lorsque nous traiterons de la population

    des intervenantes et des intervenants en ducation prscolaire ou encore lorsque nous ferons tat des rsultats obtenus auprs de notre chantillon. En effet, tant au Qubec quen Suisse, la prsence masculine au sein de ces catgories demploi demeure marginale et, dautre part, dans notre chantillon nous ne disposions que dun seul rpondant de sexe masculin.

  • V

    C'est grce des cueillettes de donnes successives et complmentaires faites par le biais de

    questionnaires raliss auprs denseignantes la maternelle ainsi que des ducatrices en CPE

    qui interviennent auprs de groupes d'enfants de 4-5 ans que l'actuelle recherche permettra des

    retombes de deux ordres. D'une part, sur le plan thorique, nous tenterons de poser les bases du

    rle du jeu qui pourraient sinscrire ultrieurement dans une thorie de la pdagogie au

    prscolaire. Nous rfrons ici un corpus de savoirs scientifiques de nature disciplinaire, propre

    aux sciences de lducation, qui ne soit pas purement des rsultats dapplication des modles

    thoriques issus des univers disciplinaires contributoires, tels ceux de la psychologie ou de la

    sociologie. Dans ce sens, notre thse sinscrit dans la ligne des travaux de Gauthier qui

    dmontrent le besoin dune telle thorie (Gauthier, Martineau, Desbiens, Malo et Simard, 1997;

    Martineau et Gauthier, 1999). Ceci, bien que les travaux de ces auteurs et dautres chercheurs qui

    sintressent la question de lmergence dun corpus de savoirs homologus propres aux

    sciences de lducation ne sadressent pas particulirement lintervention ducative au

    prscolaire. Si une telle modlisation thorique reste faire, ceux qui dsirent sy atteler ne

    peuvent faire abstraction de son fondement : ltat de connaissance sur ce qui caractrise les

    pratiques, trop souvent alatoires et disparates, des intervenants qui y oeuvrent actuellement.

    Cest cette tche que nous esprons apporter notre modeste contribution et, par ailleurs, au

    niveau pratique, nous fournirons au personnel en intervention prcoce ainsi qu'aux dcideurs de

    l'ducation prscolaire un portrait de la cohrence ou de la distance qui spare les pratiques des

    finalits des programmes d'enseignement et d'ducation en petite enfance.

    Les rsultats prsents se basent sur l'administration concomitante d'un questionnaire d'enqute

    un chantillon (Qubec/Suisse) compos denseignantes de maternelle 4 et 5 ans et de classes

    enfantines ainsi que dducatrices oeuvrant dans les divers services de garde (CPE, garderies,

    crches et jardins denfants). Ils se fondent aussi sur une enqute par questionnaire ralise

    auprs dtudiantes inscrites en anne terminale du Baccalaurat en enseignement prscolaire et

    primaire. Ceci, de manire connatre les reprsentations quont les futurs enseignants de

    maternelle au Qubec des finalits de lintervention ducative et en particulier du rle accord au

    jeu.

  • VI

    Enfin, nos rsultats feront aussi tat de l'analyse de contenu du discours d'un sous-chantillon de

    concepteurs du programme dducation au prscolaire qubcois ayant particip une entrevue

    centre sur lorientation et les valeurs de ce dernier.

  • VII

    TABLE DES MATIRES

    REMERCIEMENTS III

    SOMMAIRE IV

    TABLE DES MATIRES VII

    INTRODUCTION 1

    1. CHAPITRE PREMIER : PROBLMATIQUE

    1.1 CONTEXTE 3

    1.1.A Les origines de lducation prscolaire : un survol des ralits europennes

    et nord-amricaines 3

    1.1.A.1 Lducation prscolaire et la maternelle : dailleurs ici 3

    1.1.A.1.1 En Europe 4

    1.1.A.1.2 En Amrique du Nord 8

    1