Concertation publique sur le projet - Leader européen .Concertation publique sur le projet Cahier

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Concertation publique sur le projet - Leader européen .Concertation publique sur le projet Cahier

  • Concertation publique sur le projet

    Par

    Yves POGGI (1)Docteur dEtat es Sciences PhysiquesConsultant international en environnementSanta Gatti (2)Docteur en chimie

    N1

    Les cahiers dacteurs sont lexpression du point de vue dacteurs soucieux de faire porter la connaissance du public leur point de vue sur leprojet Cyrne. Les propos tenus dans le prsent document nengagent que leur auteur.

    CaHIEr DaCTEUrS SUr LE PrOJET CYrNE, raCCOrDEMENT DE La COrSE aU GaZ NaTUrEL a ParTIr DU GaLSI

    ObservatiOns sur certains impacts envirOnnementaux relatifs la pOse Off shOre du gazOduc cyrne

    Cahier dActeur N1 - 1

    1 - IntroductionLe projet Cyrne devant alimenter la Corse en gaz naturel se fera concomitamment avec la ralisation du projet GALSI, gazoduc Algrie-Sardaigne-Italie. Ce dernier projet a t inclus par lUnion europenne dans la liste des projets prioritaires pour le dve-loppement de lnergie et plus rcemment, dans le Plan de relance europen. Il sagit dun projet stratgiquement important pour lavenir de lapprovisionnement nergtique europen. Une bretelle, dnomme Cyrne, prvue entre la Sardaigne et la Corse per-mettra galement le dveloppement nergtique et socio-conomique de cette le, tout en prservant son environnement.

    La canalisation, dune longueur de 300 kilomtres, dont 100 kilomtres environ seront poss off shore, sera connecte au GALSI en Sardaigne Saline au sud dOlbia et son at-terrage, en Corse, se fera sur la faade littorale de la commune de Zonza vers Pinarello. Il parat donc important de sensibiliser le public et le poseur - la socit GRTgaz - sur certains impacts de la pose de cette canalisation sur les cosystmes sous-marins.

    (1) Hameau de Monticelli 20232 Poggio dOletta

    poggi.y@wanadoo.fr

    (2) Rsidence la Pinde 20168 Porticcio

    santa.gatti@wanadoo.fr

    Dcembre 2010

  • Concertation publique sur le projet

    Cahier dActeur N1 - 2

    2 - Les impacts prvisibles du projet dans sa partie off shoreLe sanctuaire PelagosLe trac du projet Cyrne

    Figure 1-a

    Figure 1-b Figure 1-c

  • Concertation publique sur le projet

    Cahier dActeur N1 - 3

    Si le trac vite le parc marin international des bouches de Bonifacio, il se situe par contre en totalit dans le sanctuaire Pelagos comme lillustrent les figures 1-a,1-b,1-c.

    Un accord international sign le 25 novembre 1999, Rome, a permis la cration dun sanctuaire pour les mammifres marins en mer Mditerrane entre la France, lItalie et la principaut de Monaco (dpositaire) pour lobtention par cette zone du statut de SPAMI (Specially Protected Areas of Mediterranean Importance, zone de la mer Mditerrane dimportance spciale). Cet accord, ratifi par les trois pays concerns, est entr en vi-gueur le 21 fvrier 2002.

    Ce sanctuaire, dune superficie de 87 500 km, hberge un capital biologique de haute valeur patrimoniale par la prsence de nombreuses espces de ctacs. Il sagit aussi dun espace ddi la concertation, pour que les nombreuses activits humaines dj prsentes puissent sy dvelopper en harmonie avec le milieu naturel qui les entoure sans compromettre la survie des espces prsentes et la qualit de leurs habitats.Le Sanctuaire a pour objectif dinstaurer des actions concertes et harmonises entre les trois pays pour la protection des ctacs et de leurs habitats contre toutes les causes de perturbations : pollutions, bruit, captures et blessures accidentelles, drangement, etc.En octobre 2007, lors de la 3me Runion des Parties Contractantes de lAccord dAC-COBAMS les participants ont fait plusieurs recommandations de mesures de gestions contre les bruits sous-marins.

    Espces frquentes dans le Sanctuaire PELAGOS

    Taille Couleur Particularit Espce

    > 10 m Gris fonc Gris fonc tte massive, au profil carr , souffle orient vers lavant gauche, petit aileron dorsal triangulaire

    Cachalot

    < 2 m Bleu noir et blanc Stries sombres sur les flancs Une flamme typique blanche part des flancs vers laileron dorsal

    Dauphin bleu et blanc

    > 2 m Bleu fonc et blanc Flancs marqus par un V bleu Dauphin commun

    2,5 5 m Gris sombre et taches blanchtres

    Absence de rostre (front plat), nageoire dorsale au milieu du dos, cicatrices sur le corps

    Dauphin de Risso

    5 10 m Noir et gris fonc Tte ronde et globuleuse, aileron bas et large, recourb vers larrire

    Globicphale noir

    2,5 5 m Bleu et blanc Rostre court et bien marqu, flanc gris

    Grand Dauphin

    > 15 m Dos grisventre clair

    Tte triangulaire et fanons, avec une coloration asymtrique. Souffle vertical et petit aileron recul

    Rorqual commun

    5 10 m Corps gris tte claire Nageoire dorsale en arrire du corps

    Ziphius

  • Concertation publique sur le projet

    Cahier dActeur N1 - 4

    De nombreuses tudes se sont efforces de dfinir lhabitat des ctacs. Elles dparta-gent la prsence des diffrentes espces par la temprature de leau de surface et les diffrentes masses deau en prsence, les profondeurs et le relief topographique, les phnomnes hydrologiques tels que les upwellings ou les fronts ou la combinaison de plusieurs facteurs divers niveaux spatio-temporels. Les habitats prfrentiels au vu des observations ralises se situeraient sur le talus continental (figure 2) sur lequel serait implante la canalisation, et lenvironnement plagique.

    La prsence des mammifres marins est, de plus, dpendante de la distribution des proies dont ils se nourrissent. Il a t dmontr que leur prsence en mer Tyrrhnienne, dans le sanctuaire Pelagos, est particulirement importante en priode estivale qui se trouve tre galement celle de leur reproduction.

    Les impacts possibles sur les ctacs

    Lunivers acoustique des ctacs

    Mme sil faut tre encore particulirement prudent quant limpact que peuvent avoir les sons sur les mammifres marins, plusieurs tudes scientifiques tmoignent de mo-difications comportementales. Le bruit sous-marin anthropognique est une forme de pollution qui, bien que reconnue, nest quasiment pas rglemente. On sait que de nombreuses espces de poissons et de mammifres marins sont trs sensibles aux sons, et dpendent de ceux-ci pour sorien-ter, trouver leur nourriture, localiser un partenaire, viter les prdateurs, et communi-quer entre eux. Le sens le plus dvelopp chez les ctacs dents est laudition : ils sont dots de la fonction dcholocation, sorte de sonar naturel, qui permet la localisation

    Figure 2

  • Concertation publique sur le projet

    Cahier dActeur N1 - 5

    dans lespace de leurs congnres et des proies. Les ondes sonores haute frquence (figure3) sont mises par une cavit proche de lvent (en bleu sur le schma suivant), puis focalises vers la cible, rflchies par la cible, captes au niveau de la mchoire in-frieure pour tre enfin interprtes par le cerveau (en rouge sur le schma). Lunivers des ctacs est essentiellement acoustique. Les sons se propageant trs loin dans leau et cinq fois plus vite que dans lair, certains ctacs sont capables de commu-niquer plusieurs centaines de kilomtres de distance, et dmettre des sons rptitifs que lon qualifie de chant. Il ne faut donc pas stonner que le Sanctuaire Pelagos soit particulirement surveill notamment en ce qui concerne la gestion du bruit, en effet, les tudes dmontrent que certaines formes de bruit ocanique peuvent tuer, blesser et rendre sourds les baleines, dautres mammifres marins, ainsi que des poissons. Dautre part, les spcialistes mettent en avant les divers types de ractions que peuvent avoir les ctacs subissant des missions sonores dorigine anthropique :

    impact physique tissu corporel et systme auditif endommags ;

    impact perceptif

    empche de communiquer avec ses congnres, masque lcoute dautres sons biologiquement importants, inter-frence avec les facults dcoute, dcalage adaptatif des vocalises ;

    impact comportemental

    grosse interruption du comportement normal, dplacement hors de la zone de nuisance sonore ;

    effets indirects une diminution de la disponibilit des proies, incitation une accoutumance aux sons.

    Impacts en phase travaux - Mesure compensatoire

    Il est vident que la pose du tube offshore interagit avec le milieu ambiant cause de limpact potentiel provoqu par les variations du bruit environnemental dues au trafic des bateaux de pose et du fonctionnement des divers engins utiliss en cours de construction.

    Il serait donc important dviter les travaux durant la priode estivale durant laquelle la prsence des ctacs en mer Tyrrhnienne est importante et qui correspond de plus la priode de leur reproduction.

    Impacts en phase exploitation - mesure compensatoire

    Il est ncessaire de prendre en compte le fait que la vitesse du son tant suprieure dans leau que dans lair, le bruit se propage plus loin dans ce premier lment, augmentant dautant le rayon de la sphre dimpact sonore sur les ctacs.

    Les sources de bruit peuvent provenir : a - de lcoulement du mthane haute pression et grand dbit dans le gazoduc b du dplacement des robots de surveillance aussi bien internes quexternes.

    Le bruit ayant des impacts ngatifs sur les ctacs - drangements, surdit, lsions traumatiques, dysfonctionnement du systme dcholocalisation, difficults de commu-

    Figure 3

  • Concertation publique sur le projet

    Cahier dActeur N1 - 6

    nication, chouages, destruction dcosystmes littoraux (ports et remblais, dragages) et donc de lhabitat des ctacs ctiers - il serait donc bon de dterminer les spectres, en intensits et en frquences, des bruits issus du mthanoduc dans sa phase exploitation et de les comparer avec les audiogrammes de ctacs (figure 4).

    Figure 4 Audiogramme de ctacs

    Impacts lis la corrosion, puis labandon du gazoducLa protection contre la corrosion est assure par un revtement de la canalisation de plusieurs