BARDON, Franz - Un Compagnon Dans l'Étude de Franz BARDON

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Magie

Text of BARDON, Franz - Un Compagnon Dans l'Étude de Franz BARDON

Un compagnon dans l'tude de Franz Bardon

Version originale 2002 par Rawn Clark

Version Franaise 2003 par Josuah Hutchinson

Prface de L'Auteur

Version originale 2002 par Rawn Clark

Version Franaise 2003 par Josuah Hutchinson

En de rares occasions, on m'a propos d'crire une sorte de guide pour les tudiants du livre de Franz Bardon - " Le Chemin de la Vritable Initiation Magique ". A chaque fois j'ai dclin : " Je ne vois rien rajouter ". J'ai gard cette opinion pendant des annes, mais mes expriences, en participant sur un forum Internet ddi Franz Bardon m'ont pouss reconsidrer mes sentiments. Donc, lorsque l'on m'a demand de rcrire la FAQ (NDT:La FAQ. Questions frquemment poses sur un sujet ici Franz Bardon) de Franz Bardon qui tait prsente sur un site populaire, j'ai consenti traiter quelques sujets concernant les 4 premiers niveaux de la CVIM (NDT : CVIM abrviation de " la cl de la vritable initiation Magique " de mme PME= " La pratique de la Magie Evocatoire " et CVK= " La cl de la Vritable Kabbale ". Ces abrviations sont abondamment utilises au cours du prsent ouvrage.) Je ne me doutais pas que, amoureux de mots comme je le suis, j'allais finir par crire pas moins de 37 pleines pages de commentaires et de rponses sur des questions frquemment poses. A ce point,

des centaines de pages auraient encore pu tre crites.

Faire comprendre les choses, prsenter les concepts d'une manire telle que cela soit facile comprendre, est de la responsabilit de l'crivain. Mais sa responsabilit s'arrte l - c'est au lecteur de fournir le travail de comprhension lui-mme. Et c'est au lecteur qui ne saisit pas clairement le sens des crits qu'incombe la responsabilit de les comprendre. C'est l la lacune d'une chose crite - il n'y a pas de possibilit de dialogue ni

de possibilit de soumettre ses questions l'auteur pour clarification. En consquence beaucoup de choses restent incomprises de beaucoup, ou au moins partiellement comprises.

Dans le cas des livres de Franz Bardon, ceci est d'autant plus vrai que le Matre s'est plac dans la perspective de l'tudiant qui est dj trs au fait du travail requis par ce dont il parle. Par exemple lorsqu'il dcrit les exercices du Niveau Cinq de VIM, il dit des choses que seulement un tudiant qui a russi les Niveaux UN, Deux, trois, et Quatre, pourra comprendre. Ainsi l'tudiant qui est au milieu du Deuxime Niveau, ou l'tudiant qui lit le CVIM pour la premire fois de sa vie, comprendront ce que Bardon a crit sur le Cinquime Niveau, beaucoup moins que quelqu'un ayant russi tout les exercices jusqu'au Niveau Quatre.

C'tait srement mon cas mesure que je progressais. Je fus plusieurs reprises surpris de dcouvrir que j'avais auparavant mal compris des choses la lecture, et ces choses prenaient tout leur sens maintenant que j'avais fait le travail requis pour arriver ce point du chemin. C'est dans cet esprit que j'ai entrepris l'criture de ces commentaires.

Je pense fermement que toute personne ayant progress jusqu'au dbut du Cinquime Niveau de CVIM n'a pas besoin d'avis extrieur. L'tudiant du Cinquime Niveau aura matris les techniques les plus rudimentaires partir desquelles le reste du cours est construit. De plus l'tudiant aura dvelopp sa capacit trouver les rponses aux questions par luimme, et aura, par ncessit, aiguis cette pratique jusqu' lui donner le coupant du rasoir. A ce niveau CVIM devient bien plus facile pour l'tudiant.

Ce niveau, caractris par la capacit de l'tudiant se poser des questions lui-mme et trouver des rponses par sa propre exprimentation, est un passage ncessaire au chemin de L'Initiation. Lorsque vous avancez sur le chemin de l'initiation, la responsabilit de vos progrs repose de plus en plus entre vos mains. Curiosit d'esprit

et inventivit sont toutes deux importantes pour l'tudiant en magie et il y a certains moments ou c'est tout ce que vous aurez votre disposition pour travailler.

J'ai essay de trouver un quilibre : donner cette Science le respect qui lui est d tout en faisant de mon mieux pour ne pas encourager ceux qui dsirent aller plus loin que ce pour quoi ils sont vraiment prpars. Mon compromis a t port sur deux choses en ce qui concerne CVIM : Premirement, j'ai limit mes commentaires dtaills et suggestions pratiques aux sections " Thoriques " et aux exercices des Niveaux Un Quatre.

Deuximement, j'ai crit un commentaire sur les Niveaux Cinq Dix qui souligne les fois o la faon d'crire de Franz Bardon va poser obstacle - vu de l'tudiant- la comprhension du lecteur non prpar. Je n'offrirai pas ma vision pratique des choses autrement que par correspondance ou conversation avec des gens pratiquant les niveaux en question. C'est aussi vrai pour les deuximes et troisimes livres de Franz Bardon, PME " La Pratique de la Magie Evocatoire " et CVK " La Cl de la Vritable Kabbale ". Je dois rajouter ici, que je n'attends aucune

question de ce genre de toutes faons : Tout ceux que je connais qui ont atteint ce niveau dans leur Initiation n'ont pas besoin de l'avis d'une autre personne, ainsi ils ne demandent pas.

Ceci mis a part, je suis conscient du fait que celui (ou celle) qui lit CVIM ou celui qui s'imagine les niveaux venir, vont se faire une mauvaise ide de ce qu'il veut dire. A bien des endroits dans CVIM, Franz Bardon a recours des mtaphores qui ne peuvent tre comprises que si vous connaissez toutes les parties de la mtaphore. Il est difficile au lecteur de faire les subtiles connections entre ce qu'il a appris un niveau et puis ce qui est appliqu au niveau suivant d'une faon toute nouvelle.

Je suis encore plus ferme sur ce point lorsque nous en venons PME et CVK. Bien trop souvent je rencontre des tudiants qui prennent PME et veulent COMMENCER par l'vocation en ignorant totalement ce que Bardon dit ( plusieurs reprises) : Un tudiant doit avoir atteint au moins la fin du Niveau Huit de CVIM (ou un quivalant par une autre tradition Hermtique) avant de se lancer dans un travail d'vocation (PME) ou de Kabbaliste (CVK). Il est facile de croire - la simple lecture- qu'il est possible d'ignorer les avertissements de Bardon, mais la ralit est toute autre et les mises en gardes de Bardon, parfaitement exactes. Ce genre d'incomprhension de PME est d, selon moi, un manque de culture gnrale de base en Magie, et par consquent l'incapacit de comprendre la plus profonde signification de ce qu'il y est crit. Ceci est invitable et naturel, et ce que j'ai dit tient lieu de fait constat que l'on doit considrer froidement et non pas comme une critique.

Pour cette raison parmi toutes les autres, je vais tenter, travers mes propres commentaires, d'aider le lecteur

au moins tre conscient des endroits o je peux contribuer une comprhension plus profonde de l'auteur. Savoir si Oui ou Non, mes commentaires vont vous servir, et bien cela n'est pas en mon pouvoir, tout ce que je peux promettre, c'est que je vais faire de mon mieux.

J'aimerais vous demander que quand vous lirez mes commentaires vous gardiez ceci l'esprit : Le seul vrai professeur est l'exprience. Mme si une centaine de Sages utilisaient un milliards de mots en essayant d'expliquer les Mystres, vous ne comprendriez pas vous-mme leurs pleines implications jusqu'a ce que vous pntriez vous-mme derrire le Voile. Mais que cela ne vous dissuade jamais de faire de votre mieux afin de pntrer ce voile - ce n'est que de la gaze, comme ils disent (* Amricain srement). A mesure que vous pntrez, votre comprhension grandira, et plus vous aurez de comprhension, plus vous pntrerez dans les Mystres. Tenez vos conclusions de sorte que vous puissiez les reformuler sans cesse. Soyez toujours prts approfondir votre comprhension - la principale barrire tient au fait de trop s'accrocher ses conclusions. Adoptez vos propres conclusions, pas celles d'un autre. Ceci s'applique fortement tout ce que je peux vous apporter, ici ce sont mes propres conclusions et les vtres peuvent diffrer largement des miennes. Tout ce que j'espre est qu'en lisant quelque unes de mes conclusions, cela vous inspirera remettre en question et tendre vos propres conclusions.

Introduction Oeuvre

Version originale 2002 par Rawn Clark

Version Franaise 2003 par Josuah Hutchinson

FRANZ BARDON (1909 1958)

Sa Vie, Son Travail, Et Son Hritage

Vous pourriez demander "Qui est Franz Bardon?". Pour ceux qui ne sont pas familiers avec ses crits, qu'il suffise de dire que Bardon est considr comme un des plus importants adeptes de notre temps. Selon Bardon luimme, il fut charg par la Divine Providence de rvler l'humanit le sens cach des premires quatre Arcanes du Tarot. Bien qu'il ait rempli sa mission, seules les rvlations lies aux trois premires lames du Tarot furent publies et la quatrime a t perdue, victime d'un coup du sort. La premire lame, le Magicien, a t divulgue dans " La Cl de la Vritable Initiation Magique " (CVIM) ; La seconde lame, La Papesse, a t divulgue dans la " Pratique de la Magie Evocatoire " (PME) ; et la troisime lame, l'Impratrice, a t divulgue dans " La cl de la Vritable Kabbale " (CVK). Seul un petit fragment de sa rvlation de la quatrime lame, L'empereur, nous a t lgu et se trouve en appendice de la version Anglaise de Frabato : son titre est " Le Livre d'Or de la Sagesse ".

[NT: S'agissant de nous francophones, les fragments du " Le Livre d'Or de la Sagesse " se trouvent dans le livre " Paroles de Matre Arion " Aux ditions Moryason ISBN 2-9501459-2-2. Alexandre Moryason Editeur Bote postale 175 - 92406 Courbevoie Cedex - France. Site Internet www.moryason.com . ]

S'agissant de certains crivains Occultistes, pour certains nous possdons presque chaque dtail de leur vie, et pour d'autres nous n'avons gure que leur nom d'criture. Avec Bardon nous nous retrouvons un peu entre ces deux extrmes. Bien q