Afrique Romaine Chronique

  • View
    37

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Afrique Romaine Chronique

Jules Toutain

Afrique romaine. ChroniqueIn: Mlanges d'archologie et d'histoire T. 13, 1893. pp. 177-196.

Citer ce document / Cite this document : Toutain Jules. Afrique romaine. Chronique. In: Mlanges d'archologie et d'histoire T. 13, 1893. pp. 177-196. doi : 10.3406/mefr.1893.6085 http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/mefr_0223-4874_1893_num_13_1_6085

AFRIQUE ROMAINE. CHRONIQUE

Acadmie des Inscriptions et belles-lettres. Sance du 6 mai 1892. M. Geffroy, directeur de l'Ecole franaise de Rome, annonce l'Acadmie la dcouverte d'une borue milliaire, datant du rgne des empereurs Constaiice Chlore et Ga lre (305-306), trouve en Tunisie par M. Toutain, membre de l'Ecole (1). Sance di', 20 mai 1892. M. (ieffroy, par une lettre qu'il adresse au Prsident de l'Acadmie, sollicite une subvention sur les fonds du legs Piot en faveur de M. Toutain, membre de l'Ecole, pour lui permettre de continuer les fouilles qu'il a commences Chemtou (Tunisie). Sur le rapport de M. Hron de Villefosse, une somme de 1000 francs, prise sur les arrrages du legs Piot, est alloue M. Toutain. Sance du 24 juin. M. (reffroy adresse au Prsident de l'Acadmie des dtails sur les fouilles de M. Toutain, qui a com menc le dblaiement du thtre romain de Chemtou, et qui cherche l'emplacement du forum do la ville ancienne ; il a dj dgag une exdre monumentale dont le plan offre un intrt particulier. Sance du Ie'' juillet. M. Hron de Villefosse communique une petite plaque de plomb, couverte d'inscriptions sur ses deux faces, et trouve par MM. Choppard et Hannezo, du 4me rgiment de tirailleurs, dans la ncropole romaine d'Hadrumte. C'est une tabella devotionis , comme on en a dj trouv beaucoup Carthage et Hadrumte. Elle contient un certain nombre de noms magi ques, qu'il tait ncessaire de prononcer trs correctement, sous (1) Le texte de ce document a t publi dans les Mlanges De Rossi, Supplment au tome XII des Mlanges d' archologie et d'his toire publis par l'Ecole franaise de Rome. MELANGES D ARCH. ET D HIST. XIIIe ANN. 12

178

AFRIQUE ROMAINE. CHRONIQUE

peine de voir chouer l'incantation. Le texte est accompagn de la figure d'un gnie tte de coq. debout sur un bateau et tenant une torche. Sur l'autre face de la tabella, on lit l'adjuration qui est faite par un cocher du cirque appartenant aux factions rouge et bleue, puisqu'il appelle les maldictions infernales sur les che vaux et les cochers des factions verte et blanche. Il invoque un dieu marin, deus pelagicus aeriits. Cette lecture provoque des ob servations de plusieurs membres de l'Acadmie, MM. Heuzey, Maspero, Le Blant et Bral. Sance du 22 juillet. M. Bral communique des observations nouvelles au sujet de la plaque de plomb signale dans la sance du 1er juillet par M. Hron de Villefosse. M. G. Boissier fait connatre l'Acadmie, au nom de MM. Carton, mdecin militaire attach aux hpitaux de Tunisie, et Denis, lieutenant au 3me ba taillon d'Afrique, une inscription qu'ils ont trouve au lieu dit El Maatria, prs Teboursouk (Tunisie). Ce texte, bris en plusieurs morceaux, est la ddicace Jupiter, Junon et Minerve d'un temple construit sur le Capitole de l'ancienne ville de Numiulis. Le c itoyen qui a lev le temple en son nom et au nom de son fils, numre les libralits qu'il a faites sa patrie ; il rappelle que, dans un besoin pressant, il a donn ses compatriotes tout le bl qu'il possdait un prix infrieur au cours (1). Sance du 29 juillet. M. Grseil, charg d'un cours d'archo logie l'cole des lettres d'Alger, donne des renseignements sur les fouilles qui ont t faites rcemment Tipasa (Algrie) par M. l'abb de Saint-Grrand et par lui-mme. Il essaie de prciser les diffrentes poques que l'on peut distinguer dans la basilique de la martyre Sainte Salsa, basilique qui a t construite l'est de la ville sur la tombe de la sainte. Commence au IVe sicle, elle fut embellie au milieu du Ve sicle par Potentius, probable(1) Cette inscription a A t publie dans la Revue archologique, septembre-octobre 1892, p. 214 et suiv.

AFRIQUE ROMAINE. CHRONIQUE

179

ment un vque. Agrandie dans la premire moiti du VIe, elle tait encore au VIIe sicle un objet de vnration (1). Sance du 5 aot. M. Toutain, membre de l'Ecole franaise de Rome, lit une notice sur le thtre romain de Sirnitthu (Chemt ou), dont il a entrepris le dblaiement (2). Sance du 12 aot. M. Menant met sous les yeux des memb res de l'Acadmie les empreintes d'une intaille asiatique qui a t trouve 18 kilomtres de Tbessa, dans le lit de 1. Youks, et qui appartient M. le capitaine Farges, chef du bureau arabe de Biskra. La prsence en Afrique de cet objet, qui jadis, dans la Haute Asie, avait servi sanctionner les actes les plus import ants de la vie civile, la fois ornement et talisman, offre un grand intrt. Cette intaille a la forme d'un cne au sommet ar rondi. Sur la base on distingue deux personnages portant un cos tume qui rappelle celui des Achrnnides ; ils sont placs l'un en face de l'autre, et on les voit de profil; entre eux, dans le champ, on reconnat l'image d'un scorpion. Sance du 26 aot. Sur la demande de M. Creffroy, directeur de l'Ecole franaise de Rome, et sur le rapport verbal de M. Perrot, l'Acadmie met la disposition de M. Toutain, membre de cette cole, une somme de 2000 francs, pour l'achvement des fouilles qu'il a commences Chemtou (Tunisie) aux frais de la Compagnie. Sance du 2 sp.ptembre. M. Hron de Villefosse lit une com munication sur une mosaque romaine reprsentant Thse, le Minotaure et le Labyrinthe. Cette mosaque , dcouverte Sousse (Hadrumte), il y a plusieurs annes dj, par M. Espina, viceconsul de France, a t malheureusement dtruite. Il ne reste aujourd'hui aucune trace du monument original. M. Amde Gr-andolphe en possde un dessin qui. a t photographi par M. Hannezo, lieutenant au 4me tirailleurs. M. de Villefosse dpose (1) Cf. Mlanges- de l'Ecole franaise de Rome. 1891, Afrique romaine, p. 177-185. (2) Cette notice a t publie dans les Mla.nges de VE cole fran aise de Rome. 1892, p. 359 et suit.

1

AFRIQUE ROMAINE. OHRONIQUK

cette photographie sur le bureau de l'Acadmie, et lit sur cette mosaque une note qui lui a t adresse par M. Gr. Doublet, ancien inspecteur des antiquits, Tunis (1). Sance du 16 septembre-. M. V. Waille, professeur l'Ecole des lettres d'Alger, communique les premiers rsultats des fouilles nouvelles entreprises sur le champ de manuvres de Cherchell avec le bienveillant appui et le concours effectif de l'autorit mi litaire. On a dj retrouv plusieurs chambres paves en mosaque, une ddicace qui donne le nom du gouverneur de Maure tanie C sarienne, C. Octavius Pudens Caesius Honoratus, et quelques pe tits bronzes, entre autres une base de candlabre et des anses de vases. Sance du 21 octobre. M. Toutain, ancien membre de l'Ecole franaise de Rome, donne par lettre au Prsident de l'Acadmie des renseignements sur les fouilles qu'il dirige Chemtou. Le thtre est en partie dgag ; le forum de la ville ancienne a t retrouv; c'est une place rectangulaire toute dalle, entoure d'di fices dont les assises infrieures sont encore en place. Sance du 11 n.ove-mrre. M. Plron de Villefosse communique de la part du P. Delattre, correspondant de l'Acadmie, la pho tographie de 72 empreintes d 'intailles sur terre cuite ; ces em preintes ont t choisies dans une collection de plus de 300 em preintes analogues, dcouvertes Carthage non loin de la mer, entre la colline de Saint-Louis et le rivage. On y remarque des types numismatiques, une tte d'Hercule semblable celle de cer taines pices d'argent attribues Jugurtha, la tte de Silne, vue de face, telle qu'elle est reproduite sur des monnaies de Cyzique, la galre qui caractrise les monnaies de Sidon. Tous ces types sont traits dans le style grec le plus pur. Il faut encore citer des ttes de femmes, qui rappellent les monnaies grecques de Sicile, (1) La mme mosaque a t'ait l'objet d'une communication la Socit nationale des Antiquaires,

194

AFRIQUE ROMAINE. CTIROXIQUE

lui An-Ouassel (cf. plus haut p. 191) pouvait nous donner sur le dveloppement agricole de l'Afrique romaine , et combien nos colons modei-nes devaient s'attacher suivre l'exemple qui leur a t donn par leurs x^rdcesseurs. L'uvre sans contredit la plus importante qui ait t publie sur l'histoire ancienne de l'Afrique du Nord est la magistrale tude que M. R. Cagnat a consacre l'arme romaine d'Afrique. On peut dire que le sujet est puis. Le savant professeur non-seu lementa fait un tableau dtaill du corps d'occupation, numrant tous les contingents permanents ou extraordinaires dont les docu ments nous rvlent la prsence en Numidie et en Maurtanie ; non-seulement il nous a montr avec une prcision et en mme temps une sobrit vraiment scientifiques l'organisation intrieure de la lgion IIIe Auguste; mais encore il a tudi l'occupation militaire du pays dans plusieurs chapitres d'un grand intrt his torique et gographique ; nous signalerons en particulier ceux qui sont consacrs au massif de Aur s et la rgion du Hodna. M. Gagnt a mis en lumire un des caractres de la coloni sation romaine en Afrique. Dans tout le pays qui correspond l'Algrie et au Maroc actuels, la vie urbaine s'est d'abord dve loppe autour des postes militaires tablis par les Romains sur les points stratgiques ; c'est peu peu que les tribus indignes se sont groupes et ont form des bourgs et des villages. Dans l'Afrique proconsulaire, c'est--dire dans la partie septentrionale de la Tunisie et dans une partie du dpartement de Constantino, des villes existaient avant l'arrive des Romains dans le pays. Tandis qu'il y a eu cration en Numidie et en Maurtanie, il y a eu transformation, assimilation dans l'Afrique proconsulaire. M. Cagnat a trait le premier sujet avec sa grande exprience de toutes les choses africaines; il a montr la voie aux jeunes, et l'on peut esprer que grce lui, grce son enseignement fcond, l'his toi

Search related