Click here to load reader

Bienvenue dans l’école romaine !

  • View
    13.392

  • Download
    47

Embed Size (px)

Text of Bienvenue dans l’école romaine !

Bienvenue dans lcole romaine !

Bienvenue lcole romaine !

AVE, DISCIPULUS !AVE, MAGISTER !Diaporama ralis par Fanny Couturier, Collge de Vinci (Belfort)Sur le chemin de lcoleDans les premiers temps de la Rpublique, le jeune romain apprenait auprs de ses parents. D'abord auprs de sa mre puis auprs de son pre qui veillait son dveloppement physique et lui apprenait respecter les lois.

Vers la fin de la Rpublique et pendant tout l'empire ces coutumes disparaissent. Les enfants furent confis au pdagogue. Le pdagogue tait souvent l'esclave le plus instruit que possdait la famille. Il tait charg de surveiller l'enfant toute la journe. Il l'accompagnait l'cole pendant les promenades etc... Plus qu'un matre le pdagogue tait un accompagnateur.

Diaporama ralis par Fanny Couturier, Collge de Vinci (Belfort)Quel est le rle du pdagogue ? => Amne les enfants lcole=> Surveille lenfant la journe=> Instruit lenfant (leons et devoirs)A partir de quand les enfants ne sont-ils plus duqus par leurs parents?=> A partir de la fin de la Rpublique: ils sont alors confis un pdagogue (paedagogus)

JE RETIENS !Diaporama ralis par Fanny Couturier, Collge de Vinci (Belfort)Premire tape: Chez le LUDI MAGISTERLes Romains commenaient l'cole vers l'ge de sept ans. Ceux qui n'avaient pas de prcepteur particulier commenaient leur scolarit chez le magister ludi. Le magister ludi, esclave ou affranchi, enseignait dans les arrire-boutiques ou mme sous les portiques. La classe se tenait gnralement en plein air. Les lves s'asseyaient sur des tabourets et le magister ludi sur une chaire. Les lves avaient six heures de leons par jour avec une courte pause midi. Ils avaient le droit un jour de cong tout les neuf jours et pendant les ftes. Il semble qu'il y ait eu des vacances d't s'tendant de fin juillet la mi-octobre. L'anne scolaire dbutait en Mars aprs une fte en l'honneur de Minerve desse de la science

Diaporama ralis par Fanny Couturier, Collge de Vinci (Belfort)Chez le magister ludi les enfants apprenaient seulement lire, crire et compter.

Les mthodes d'enseignements taient fortement contraignantes, par exemple les lves rptaient pendant plusieurs heures l'alphabet avant de savoir dessiner les lettres. Les lves distraits ou faisant la moindre erreur taient svrement punis. L'emploi du fouet tait monnaie courante.

Les enfants des familles les plus riches n'allaient pas l'cole. Ils avaient des prcepteurs privs. Ils s'agissaient gnralement de grecs trs instruits.

Diaporama ralis par Fanny Couturier, Collge de Vinci (Belfort)Bilan de la premire tape de la scolarit

CHEZ QUI ?Le LUDI MAGISTER (matre dcole), un esclave ou un affranchi (ancien esclave)A QUEL AGE ? partir de 7 ans !O ?En plein-air, ou derrire des boutiques.Pour apprendre quoi ?Lire, crire et compter.Diaporama ralis par Fanny Couturier, Collge de Vinci (Belfort)Deuxime tape: Chez le GRAMMATICUSDe douze dix-sept ans, les jeunes romains de l'aristocratie allaient l'cole du grammairien.

Celui-ci tait le plus souvent d'origine grec, asiatique ou gyptienne. Il connaissait parfaitement et enseignait le grec. Il tait impensable pour un aristocrate romain de ne pas parler grec.

Pendant les cinq annes que durait l'enseignement, les potes grecs (Homre) et latins (Ennius et plus tard Virgile) taient les principaux sujets d'tudes. Le peu d'histoire et de gographie que l'lve apprenait ne lui servait qu' mieux comprendre ces textes.

Llve apprenait traduire des textes, les expliquer des textes, et les rciter par cur.

Diaporama ralis par Fanny Couturier, Collge de Vinci (Belfort)Bilan de la deuxime tape de la scolarit

CHEZ QUI ?Le GRAMMATICUS (grammairien)Souvent dorigine trangre.A QUEL AGE ?De 12 17 ansO ?Dans l cole du grammairien Pour apprendre quoi ?Apprendre le grec, traduire des textes, les rciter par cur.Diaporama ralis par Fanny Couturier, Collge de Vinci (Belfort)Troisime tape: Chez le RHETORAprs l'enseignement du grammairien, tout citoyen romain dsireux de se lancer dans la politique suivait l'cole du rhteur.

Cet enseignement avait pour but d'apprendre bien parler, s'exprimer avec facilit dans des formes varies et convaincre par ses ides son interlocuteur. Cela tait fort utile un citoyen romain appel devenir membre du gouvernement.

Les lves des coles de rhtorique s'entranaient dfendre des causes imaginaires et mener un dbat. Cela les prparaient aux futurs discours prononcs devant le Snat ou sur le Forum. Seuls les enfants des familles riches frquentaient les coles de rhtorique.

Diaporama ralis par Fanny Couturier, Collge de Vinci (Belfort)Par la suite si l'lve souhaitait complter ses tudes, il entreprenait des voyages Alexandrie, Pergame, Rhodes ou Athnes o il pouvait trouver plus facilement qu' Rome des matres en philosophie, gographie, astronomie ou physique.

Diaporama ralis par Fanny Couturier, Collge de Vinci (Belfort)Bilan de la troisime tape de la scolarit

CHEZ QUI ?Le RHETORA QUEL AGE ?A partir de 17 ansO ? Athnes, Alexandrie, Pergame, RhodesPour apprendre quoi ?Apprendre faire des discours (de la rhtorique)Diaporama ralis par Fanny Couturier, Collge de Vinci (Belfort)Et les jeunes filles dans tout a ?????L'ducation des jeunes filles avait lieu la maison o elles apprenaient leur futur devoir de mre de famille. Dans la Rome archaque, elles apprenaient faire preuve de pudeur, filer la laine et obir leur mari. Trois qualits que les romains attendaient de leurs pouses.

Par la suite, les filles se mirent elles aussi frquenter l'cole lmentaire o elles apprenaient lire, crire, compter. Les jeunes filles de conditions modestes revenaient ensuite apprendre auprs de leurs mres les rgles del'conomie domestique. Les jeunes filles de conditions aises taient confies un prcepteur ou une cole priv o elles tudiaient les classiques latins et grecs. Elles apprenaient aussi chanter et jouer d'un instrument comme la cithare ou la lyre.Les femmes ne pouvaient pas exercer une activit professionnelle ou commerciale.

Diaporama ralis par Fanny Couturier, Collge de Vinci (Belfort)Bilan de lducation des jeunes filles:

CHEZ QUI ?Chez la mre, et parfois lcole.Lducation minimale:Filer la laineObir au futur mariSavoir tenir la maisonEt pour les plus riches:Etudier la littrature latine et grecqueApprendre la cithareou la lyre

Diaporama ralis par Fanny Couturier, Collge de Vinci (Belfort)

Search related