PR DJENAOUI DR. Med belkebir Service de gynécologie et obstétrique Hassen Badi El Harrach

  • View
    133

  • Download
    7

Embed Size (px)

Text of PR DJENAOUI DR. Med belkebir Service de gynécologie et obstétrique Hassen Badi El Harrach

  • Page 1
  • PR DJENAOUI DR. Med belkebir Service de gyncologie et obsttrique Hassen Badi El Harrach
  • Page 2
  • La csarienne peri mortem garde une place dans lobsttrique moderne tant pour le sauvetage ftal que pour la ranimation maternelle. Il sagit dun geste rare, qui de plus est souvent ralis en dehors des units obsttricales et par des operateurs non obsttriciens loin des conditions optimales dintervention. Elle est pratique chez une gestante en arrt cardio respiratoire ou en cours de ranimation cardio respiratoire intensive. Objectif: double: - Sauver lenfant - Sauver la mre INTRODUCTION
  • Page 3
  • INCIDENCE Difficile a valuer. CEMACH (confidential enquiry into maternel and child health-Londre): ddoublement des csariennes peri mortem entre la priode 2000-2002 et 2003-2005. Sur 2.113.831 grossesses: 49 csariennes peri mortem soit: 52 Nn vivants 24 prmaturs Toutefois, ce rapport ne nous renseigne ni sur le devenir des enfants ns vivants ni sur la survie de la mre.
  • Page 4
  • 1-mre: les changements cardiovasculaires et respiratoires produits par la grossesse influencent les efforts de ranimation maternelle, en effet, la grossesse ds le dbut de la 20em semaine entraine une srie de modifications physiologiques pouvant pnaliser lefficacit de la ranimation: Diminution de la capacit de fixation de lO2 en rapport avec laugmentation du volume sanguin et lanmie physiologique. La rduction de la capacit respiratoire rsiduelle de prs de 20% par la compression pulmonaire. Laugmentation de la consommation dO2 de prs de 20% par les demandes du compartiment ftal. la diminution du retour veineux par la compression utrine aorto-cave avec effet sur le dbit cardiaque. INTERETS
  • Page 5
  • Tous ces facteurs peuvent trs rapidement affecter la saturation en O2 ds quune hypoventilation alvolaire survient. En dautres termes, la seule prsence dune grossesse de plus de 20 semaines peut compromettre grandement les manuvres habituelles de ranimation maternelle, et la csarienne peri mortem peut tre considre comme une technique active de ranimation indpendamment de la survie du ftus. Selon Katz et al, si aprs 4 minutes de ranimation maternelle intensive, aucun signe de survie nest not, la csarienne peri mortem doit tre envisager en tant que mesure de sauvetage, la vidange de lutrus permettant daugmenter le dbit cardiaque, de dcompenser les gros vaisseaux abdominaux, dameliorer lefficacit pulmonaire. Toutes ces actions accroissent les chances de survie maternelle.
  • Page 6
  • 2-foetus: Le ftus est bien arm pour faire face un certain degr dhypoxie et ceci en redistribuant prfrentiellement ses apports en oxygne vers ses organes nobles toutefois, un arrt cardio respiratoire maternel peut entrainer rapidement une asphyxie ftale avec acidose mtabolique se soldant rapidement par des lsions irrversibles de ses organes nobles voir mme aboutir la mort ftale. Il parait donc vident que le dlai entre larrt cardio-respiratoire maternel et lextraction ftale est important, tant pour la survie ftale que pour son bien tre. selon Chesnutt: un ftus peut vivre 10 minutes en asphyxie. selon Katz: la limite ne pas dpasser dans un chec de ranimation maternelle est de 4 minutes.
  • Page 7
  • Rappel historique: Depuis lpoque de lhistoire ancienne et du moyen ge jusqu lpoque actuelle, lindication de la csarienne post mortem a bien chang. CAS PARTICULIER : CESARIENNE POST MORTEM
  • Page 8
  • Page 9