Pensées du Jour - Tome Final

  • View
    221

  • Download
    2

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Le cinquième tome d’une trilogie de Martin Laporte publié aux Éditions Sans Limites, inc. Le dernier recueil de chronique humoristiques.

Text of Pensées du Jour - Tome Final

  • Les ditions Sans Limites, inc. prsentent :

    Le cinquime tome dune trilogie de

    Martin Laporte

    Penses du Jour Tome FINAL

    3

  • 4

    Catalogage avant publication (Canada) Laporte, Martin, 1980- Penses du jour : Tome Final ISBN 978-2-923312-09-5 I. Titre. II. Humour III. Humour Absurde IV. Humour franco-ontarien V. Penses C848.602 PS8623.A737P465 2010 Tous droits rservs. Toute reproduction, traduction, ou adaptation, en tout ou en partie, par quelque procd que ce soit, est strictement interdite sans lautorisation au pralable de lditeur. Les ditions Sans Limites, inc. Orlans (Ontario) Courriel : editions@sanslimites.ca Internet : www.sanslimites.ca Dpt Lgal 2e trimestre 2010 Bibliothque Nationale du Canada Conception de la couverture : Anick Bauer www.anickbauerdesign.ca Rvision : Rene ONeill Traductions ONeill traductionsoneill@rogers.com

    Du mme auteur : Penses du Jour Tome Bleu Penses du Jour Tome Rouge Penses du Jour Tome Pas Jaune Penses du Jour Tome de Bronze

    Du mme diteur : 8850 - Rcit d'aventures de Jean-Franois Carrey, devenu le plus jeune Canadien avoir conquis l'Everest Auteur : Danile Valle C'est arriv Sainte-Utopie contes fantastique Auteur : Stphane Guertin

  • 5

    Ce livre est ddi mon fils Victor qui hritera de tous les livres que je ne vendrai pas.

  • 6

  • 7

    Prface Plusieurs diront que ce livre est sans contredit un ouvrage prodigieux et une introspection appro-fondie et philosophique de ltre humain dans toute sa complexit, sa puret et sa navet. Cest aussi un livre dbordant denchanements gniaux, de petites histoires et de rcits si bien ficels, quil restera jamais ancr dans nos mmoires et fera certainement partie des plus difiants recueils franco-ontariens jamais publis jusqu maintenant. Pour ma part, je qualifierais ce livre de pratique quand on en a pour une dizaine de minutes niaiser sur le trne en attendant que a sorte. Cest une blague. Srieusement, jai beaucoup aim les premiers tomes de Martin Laporte et cest pourquoi cest un honneur pour moi de signer la prface du dernier tome de cette trilogie de cinq livres. Quand Martin Laporte ma tlphon pour me demander dcrire le prambule de son tout dernier livre, je lui ai dit spontanment : Tu me rappelles une autre fois la maison sur ma ligne prive et je te tue. Est-ce que cest clair? Mais au fond, cette raction quelque peu violente venait srement du trac et de lexcitation que je ressentais ce moment prcis. Cette rage

  • 8

    soudaine venait certes confirmer lagitation que je ressentais lorsque ce matre duvre apparut comme par divination au bout de mon oreille. Moi qui avais dj lu et ador sa toute premire uvre littraire, Comment gruger la viande autour dun T-bone sans se salir la face , jai accept avec beaucoup denthousiasme. Jai eu lhonneur de ctoyer cet auteur exceptionnel lors dune tourne ontarienne et acadienne avec le groupe Improtine. Ds les premires minutes de notre rencontre, jai compris pourquoi les gens ladmiraient autant. Jai t immdiatement subjugu par sa prsence, branl par son charisme fou et bloui par sa grande chevelure noire frise, qui abrite toujours dailleurs une famille de rfugis pakistanais. Martin aurait pu dcider dcrire de grandes proses comme le faisaient si bien Charles Baudelaire, Jean-Jacques Rousseau ou encore Francis Ponge. Mais il a dcid de se mettre notre niveau et de restreindre son art pour que nous, petit peuple, puissions aussi jouir de son ouvrage. Ce recueil est fabuleux si vous navez que quelques minutes consacrer quotidiennement la lecture. Il est surtout abondamment utile dans toutes sortes de circonstances.

  • 9

    Tellement facile lire que vous pouvez le parcourir pendant que vous tes en attente avec une compagnie de merde au tlphone qui vous fait patienter pendant que la fille du service la clientle parle dans votre dos ses amis au poste dappel. Vous pouvez le lire un feu rouge, un arrt-stop, si vous roulez moins de 35 km/heure, mais ne le lisez pas un feu jaune qui clignote, ce nest pas prudent. Lisez-le pour vous dsennuyer quand un morceau est trop facile couper sur un banc de scie. Utilisez une des pages pour vous dcrotter les dents au restaurant (dans la salle de bain, loin des regards, bien sr). Mordez dedans si vous tes en camping et quon doit vous enlever un membre infect de ttanos. Quoi que vous fassiez, ce livre est indispensable. Il deviendra votre meilleur ami et qui sait, peut-tre un jour aurez-vous envie de lui donner un nom, de lui coudre des vtements, de lui tricoter de petits bas de laine et de lamener au parc jouer avec dautres livres. Caressez ce livre et prenez-en soin. Il va valoir plus cher plus tard si vous le vendez au pawnshop . Bonne lecture. Patrick Groulx

  • 10

    Le 28 mai 2007 Cest la premire pense du jour du livre. a, a veut dire que la prochaine sera la deuxime. Ce que vous lisez prsentement, cest le premier paragraphe. Cest ma faon de vous parler de nimporte quoi ou dautres choses. Des fois, je serai choqu contre des objets inanims, des fois je vous expliquerai une activit faire avec un pigeon et une pelle et des fois, ce ne sera ni lun ni lautre. Si jai une opinion, cest souvent dans ce paragraphe que je vous la dvoilerai. Ne soyez pas tonns dtre surpris. Je tiens vous avertir que je fais galement beaucoup de jeux de mots. Ce nest pas seule-ment pour camoufler les fautes dorthographe, mais aussi pour ajouter de lhumour. Parce que Dieu sait combien cest drle de dformer un mot pour en former un autre. Alors je me souhaite un bon 188 pages en votre compagnie et jespre avoir loccasion de vous dire des niaiseries en personne un jour. Voici la pense du jour :

    ---- Quand un chaudron a froid, il met ses marmitaines. ----

    Une bonne blague de chaleur, a cause toujours un froid. Dans chaque PDJ, il y a une chronique. Pour vous donner un exemple, en voici une qui numrera la liste des choses que vous verrez dans les chroniques cette anne (les sujets sont souvent mieux que a) :

  • 11

    - Des mots - Des phrases - Des PDJ-romans! On les aime ou on les dteste, mais dans les deux cas, ils seront l tous les vendredis du livre! - Une histoire suivre et ne pas comprendre - Des babillards qui vous donneront les nouvelles de votre rgion. Par votre rgion , je veux dire des endroits que vous ne connaissez pas . et finalement : - Nimporte quoi que je veux faire parce que cest moi qui cris. Si je ne suis pas inspir pour une chronique, je fais autre chose. Un peu comme George W. Bush1, qui ne sait pas comment grer un pays, alors il fait autre chose. Je finis toujours par une salutation du genre de Bye ou Arrte Perline!!! et je vous laisse avec une citation de quelquun avec qui je suis pris pour la vie, mon pouse, qui me disait justement lautre soir : Bon, les PDJ recom-mencent, tu vas encore me faire honte. Cet t, ce sera encore plus spcial parce quelle est enceinte2 et donc elle est inspirante! Estivalement vtre, Martin explorateur de pas grand chose Laporte

    1 lpoque o mon gnie minspirait rdiger ces lignes, cet abruti gouvernait les tats-Unis. 2 Jemploie le prsent mme si ma femme tait enceinte en 2007 et en 2008-09. Il est donc possible quelle soit encore enceinte quand vous lirez ce livre.

  • 12

    Le 30 mai 2007 Bonne journe de la saucisse italienne douce, Aujourdhui, je vous parle de lavabo. Je pense quon se connat assez maintenant pour pouvoir entamer une discussion sur le sujet. Je nai rien contre les lavabos, je pense sincrement quils sont indispensables : sans eux leau coulerait par terre et il y aurait des dgts. Mais je suis persu-ad que la personne qui conoit la majorit des lavabos de salles de toilettes publiques est un pigeon avec des troubles dapprentissage. Pourquoi y a-t-il toujours un lavabo de deux pieds de profond, mais dont le robinet coule deux centimtres du bord? All!!! Ya 59 autres centimtres quon peut mouiller!!! L, tu te laves les mains, pis tes doigts frottent le bord du lavabo qui nest pas toujours des plus propres et tu te demandes pourquoi tu te laves les mains en les frottant sur de la cramique sale. Jai rarement le got de pleurer mais l... on me pousse bout! Quand jai remarqu a, jai cri au gars qui occupait lurinoir ct de moi AAAHHHHH Ya jamais assez de place icitte!!! Ctait plaisant. Voici la pense du jour :

    ---- Pour gurir un feu sauvage, ce nest pas une bonne ide de becquer bobo . ----

  • 13

    Jai fait un spectacle avec le groupe Improtine hier soir et au moment o vous lisez ceci, jen fais probablement un Hawkesbury3. Bref, a ma inspir une chronique qui sintitule Signes que ton spectacle ne va pas trs bien : - Les sourds te huent. - Les muets te huent. - La corde de ta guitare, ton fmur et ta blonde cassent pendant ton solo. - Toublies ton texte, le moment o tu dois entrer sur scne et ton linge. et finalement : - Les spectateurs ne se rveillent mme pas pour lentracte. Cest la fte de mon pre aujourdhui, et le plus beau cadeau que je pouvais lui faire cest de ne pas en parler dans les penses du jour... ah ben, trop tard! Cest tout pour aujourdhui, jespre que vous gagnerez une peluche une foire agricole et je vous quitte en disant ce que ma femme enceinte me dit souvent : Touche ma bedaine, elle rit de toi! Bedainement vtre, Martin pigeon deau douce Laporte

    3 Grande ville de lEst ontarien. Par grande ville, je veux dire endroit qui a un dpanneur et un feu de circulation.

  • 14

    Le 31 mai 2007 Bonne semaine de la simagre4, Hier, jai fait deux activits contraires. Jai subi une visite chez la sage-femme et jai ft les 55 ans de naissance de mon pre. Dun ct, jen apprenais sur un petit humain qui va commencer sa vie et de lautre, je ftais quelquun qui achve