PÉDAGOGIE & ENSEIGNEMENT

  • View
    216

  • Download
    1

Embed Size (px)

DESCRIPTION

BENJAMIN RIVIÈRE | VISUAL ARTIST & GRAPHIC DESIGNER Born in 1976, Benjamin Rivière studied at the College of Applied Arts, Ecole Boulle (Paris) and at the School of Fine Arts (Nantes). Based in Paris, he works as a visual artist, graphic designer and part-time art professor at ENSA-V (Architecture School of Versailles).

Text of PÉDAGOGIE & ENSEIGNEMENT

  • Exprience & Pratique | Vol 1.0

    bEnjamin riVirE

  • PdaGoGiE & EnSEiGnEmEnT

  • CEnTrE d'arT dE CHamarandE & CoLLGE dES PYramidES | au dTour du jardinEncadrement Pdagogique | 2008

    Encadrement : Julien Boisnard, Benjamin Rivire

    En 2008, sur l'invitation du Centre dArt de Chamarande en lien avec le Conseil Gnral de lEssonne, j'ai assur le poste d'enseignant artiste en collaboration avec un professeur d'arts plastiques pour un atelier, avec les 4mes du collge des Pyramides Ivry, qui abordait les principes de la photographie et offrait aux lves de prparer un concours sur le thme 'Au dtour du jardin'. Je les ai accompagns pendant un an pour la mise en oeuvre de leurs travaux. Ils ont travaill en groupe et prsent quatre projets. Ces lves ont remport le premier prix et une des propositions ft expose au Festival de Photographie d'Arles. Jai pu galement choisir une oeuvre de la collection du Centre dArt de Chamarande pour la prsenter aux lves et linstaller dans le collge : 'surfaceaction', video de neal Beggs, 1998.

    L'enjeu de cet atelier m'a t prsent en ces termes :

    L'atelier est pens comme un lieu o inciter l'impulsion vers une pratique artistique des lves. L'lve, avec ses interrogations et ses questionnements propres, est plac au centre du dispositif et compose le point de dpart d'une dmarche cratrice apprhende tant de faon individuelle qu' l'chelle de l'atelier ou du groupe. L'artiste professionnel intervenant et l'enseignant assure en association avec le service ducatif de Chamarande, la dcouverte et l'apprentissage de savoirs et savoir-faire prcis permettant l'lve de construire et mener bien sa dmarche. Dans le cadre d'un concours photo, l'utilisation du mdium photographique, avec les modalits techniques, opratoires (notions lies la construction de l'image) et rfrentielles qu'il suppose, propose d'veiller la curiosit et l'intrt de l'lve en l'aidant investir de faon personnelle le sujet propos.

    Dcoupage de la proposition :

    Composer des images en rfrence au thme et aux reprsentations du jardin partir de matriel photographique et graphique en jouant sur le lieu, l'chelle, le motif, la texture. Utiliser des personnages ou figurines. Placer le dcor du jardin en jouant avec les rapports d'chelles de ses personnages en employant divers lments naturels, dont les formes, couleurs, textures influenceront la mise en scne. Photographier et collecter un maximum dlments et de motifs inspirs de la nature et reproduits sur divers objets manufacturs. Photographier diffrents endroits, lieux, zones pouvant servir de dcor de jardin en variant le cadrage, le point de vue, la lumire. Raliser une srie de photographies qui mettent en scne diffrentes actions qui prennent place dans lintimit romantique et le mystre du jardin. Raliser un inventaire photographique des lments organiques de base qui composent le jardin. Mettre en place un dispositif de prise de vue rigoureux afin de mettre en vidence les proprits plastiques de llment photographi. Constituer un inventaire photographique prcis et dtaill de diffrents motifs, formes, dessins, plans de jardin. Retravailler ce matriel graphique manuellement ou numriquement. Prlever, dcouper, redessiner la forme, le contour, jouer avec le graphisme des motifs, lintensit et le contraste des couleurs. Disposer ces lments dans un espace diffrent, ou analogue, surprenant, avec le lieu mme dun jardin, Associer par systme de dcoupage / collage les deux compositions ( lieux, personnages / motifs ) et tenter de rvler les rapports et interactions formels, plastiques.

  • nSa-V | ProCESSuS ExPrimEnTauxEncadrement Pdagogique | 2009 - 2011

    Encadrement : Luc Rgis, Emmanuel Combarel, Pierre Antoine, Anne Frmy, Mathieu Pradat, Benjamin Rivire

    De 2009 juin 2011, jai assur un poste de matre assistant puis de matre de confrence vacataire lnsA-v dans la section Arts et Techniques de Reprsentation (atr). Au cours de ces deux annes, jai prpar et donn des cours magistraux thoriques et pratiques dans le mmoire master 1&2 Processus Exprimentaux, Arts, Medias propos par Luc Rgis (plasticien) et en collaboration avec Mathieu Pradat, Emmanuel Combarel (architectes), Pierre Antoine et Anne Frmy (artistes). La forme dun projet continu croisant diffrentes problmatiques et convoquant diverses techniques est propose aux tudiants qui travaillent seuls ou en groupe sur des projets personnels ou collectifs.

    L'enjeu de ce mmoire peut se rsumer ainsi :

    'La relation entre art et architecture procde aujourdhui dun double mouvement. Tandis quun nombre grandissant dartistes interviennent hors de leurs ateliers pour travailler sur les lieux de larchitecture, certains architectes adoptent des attitudes proches de celles des plasticiens. Le sminaire se situe dans la perspective de ce dcloisonnement et dans une confrontation du projet darchitecture. Le renvoi des processus loeuvre dune discipline sur lautre en constitue le corps thorique. Les recherches seront conduites laide des mdias de reprsentation auxquels ont recours les arts plastiques contemporains : graphisme 2D & 3D, photo, vido et web. Pendant le premier semestre, les travaux, de nature documentaire ou exprimentale, sont conduits par quipes. Ils comprennent une premire phase de recherche sur la narration et lcriture dun scnario, d'un sujet, sur la slection de documents et leur mise en image, ( graphisme, communication ) sur la prise de vue ( cadrage, lumire ), sur le son et le montage ( ou lassemblage ).Pour le second semestre, chaque tudiant sera amen formuler une dmarche qui lui est propre dans le prolongement des exprimentations du premier semestre, mais dans une direction plus personnelle et en relation avec le projet darchitecture. La finalisation du mmoire sera gnralement ralise sous forme vido, et, de manire complmentaire, sous forme de documents analytiques ( livrets ) comprenant rdaction textuelle et illustrations. Lenseignement fait une large part la rflexion des artistes, des cinastes, la critique de documents ( films, vidos, DvD, CD-rom, publications ) et aux procds de ralisations filmiques et de design graphique. Concernant la vido, il sagit de produire un document filmique accompagn d'un livret qui prsente le projet, le droulement global des travaux incluant la mise en oeuvre matriel, les discussions avec les diffrents protagonistes ( commanditaire, crateur, usagers ) et expose les enjeux thoriques du mmoire. Il devra contribuer la constitution darchives contemporaines. Le choix des sujets peut se faire en fonction de lactualit de la cration et rvle un work in progress. Cette recherche est principalement documentaire, mais elle est aussi nourrie de rflexions critiques, de visions potiques et dexprimentations sur limage et le son. Le format du film se conforme aux impratifs professionnels de manire tre publiable dans le Yearbook et sur le Blog de lEcole.' 1

    Les images ( page de droite ) sont extraites d'une slection de films raliss par les tudiants dans le cadre du mmoire master 1&2 processus exprimentaux, arts, medias. Dans une relation entre le texte et les images, chaque tudiant ralise un livret. La double page suivante en prsente un chantillon.

    1. Luc Rgis, texte de prsentation du mmoire master 1&2 Processus Exprimentaux, Arts, Medias (extraits)

  • Encadrement : Luc Rgis, Benjamin Rivire, la Marchalerie Centre d'ArtLes tudiants : nathalie Cara, Justine Juan, Ran sun

    'Aprs les architectures gonflables de Hans Walter Mller en 2007 et les 7000 cagettes de march qui ont servi riger une installation gante sous l'gide de Tadashi Kawamata en 2008, c'tait au tour des designers brsiliens Fernando et Humberto Campana d'impulser un grand workshop l'cole d'architecture de versailles. Ils ont propos de travailler les transparences et les structures lgres sur la base de matriaux de recyclage, en l'occurrence des bouteilles d'eau en plastique: 20000 ! Une dizaine d'enseignants et cent soixante-dix tudiants se sont attels la tche pour transformer, dans un exercice d'improvisation, ce qui n'tait que de simples dchets plastiques, en formes hybrides.' 1

    1. Luc Rgis, Lorsque le monde sera parfait (extrait)

    nSa-V | LiVrET WorkSHoP CamPanaEncadrement Pdagogique | Soutien Graphique | 2009 - 2010

  • Encadrement : Luc Rgis, Benjamin RivireLes tudiants : Maxime Bousquet, Marine Deloince, Charline Robert, Kvin sourivong

    Cette quipe est charge de raliser le Yearbook de lEcole. Le travail comprend le contact avec les enseignants, les relations avec ladministration, la recherche des documents publier, leur slection, le choix dune ligne rdactionnelle, la correction des textes, la mise en page, les relations avec limprimeur et la gestion du budget. En outre, il est demand un travail de rflexion complmentaire au Yearbook. Ce document relate les expriences de lquipe concernant son travail ditorial, des rflexions sur sa diffusion et des vues prospectives sur son devenir. Ce texte devra tre conu comme un document transmissible utile aux futures quipes.

    'Au dpart ce constat, celui d'un parler architectural monotone. Des bavardages insipides invariablement aliments par les mmes suites de mots sans saveurs. Des projets bien norms, un peu urbains et un peu durables, nourris de mots plus bien pensants que bien penss. Pour sa cinquime dition, l'annuel tudiant dpasse les limites du simple catalogue de projet et s'aventure sur le terrain de la prospection, en proposant d'envisager le champ lexical de l'architecture sous un nouveau jour, via cent nouvelles propositions. Des mots redfinis, hors cadres, invents, nouveaux. Ambitieusement, smantique parallle, glossaire prospectif d'architecture confronte une slection, forcment subjective, des projets tudiants les plus pointus raliss au cours de l'anne 2009 - 2010 et d'interventions indites, parfois polmiques, des acteurs les plus pertinents