La grande aventure des Celtes

  • View
    217

  • Download
    1

Embed Size (px)

DESCRIPTION

À l'occasion du 44e Festival interceltique de Lorient, Historia retrace l'épopée des Celtes de la réalité au mythe.

Text of La grande aventure des Celtes

  • SEPTEMBRE 2014 - N 810

    AOT

    201

    4

    N

    812

    5,

    70

    DO

    SSIE

    R : L

    A GR

    AND

    E AV

    ENTU

    RE D

    ES C

    ELTE

    S -

    SPC

    IAL

    VILL

    E : T

    OUL

    ON

    , LA

    RSEN

    AL D

    E CH

    ARM

    E

    ALL 7

    ,20

    /BE

    L 6,5

    0 /

    CAN

    9,99

    $CA

    N/DO

    M/S

    6,7

    0 /

    ESP

    6,70

    /G

    R 6,

    70/

    ITA

    6,70

    /P

    ORT-

    CONT

    6,7

    0 /

    LUX

    6,70

    /M

    AR 6

    0 DH

    /MAY

    8,10

    /C

    H 11

    FS/T

    OM/A

    1570

    XPF/

    TOM

    /S 8

    80 XP

    F/TU

    N 6,

    80 TN

    D

    Le pass claire le prsent AOT 2014 - N 812www.historia.fr

    ACTUALITS LES CHASSEURS DE TRSORS SOUS-MARINS

    3:HIKPKG

    =\UZ\UY:

    ?k@i@b@c@k

    ";M

    0506

    7 - 812

    - F: 5

    ,70 E

    - RD

    3:HIKPKG

    =\UZ\UY:

    ?k@i@b@c@k

    ";M

    0506

    7

    3:HIKPKG

    =\UZ\UY:

    ?k@i@b@c@k

    ";M

    0506

    7

    3:HIKPKG

    =\UZ\UY:

    ?k@i@b@c@k

    "; - 8

    12 -

    3:HIKPKG

    =\UZ\UY:

    ?k@i@b@c@k

    "; - 8

    12 -

    3:HIKPKG

    =\UZ\UY:

    ?k@i@b@c@k

    ";F:

    3:HIKPKG

    =\UZ\UY:

    ?k@i@b@c@k

    ";F:

    3:HIKPKG

    =\UZ\UY:

    ?k@i@b@c@k

    ";5,7

    0

    3:HIKPKG

    =\UZ\UY:

    ?k@i@b@c@k

    ";5,7

    0

    3:HIKPKG

    =\UZ\UY:

    ?k@i@b@c@k

    ";E

    3:HIKPKG

    =\UZ\UY:

    ?k@i@b@c@k

    ";E

    3:HIKPKG

    =\UZ\UY:

    ?k@i@b@c@k

    "; - R

    3:HIKPKG

    =\UZ\UY:

    ?k@i@b@c@k

    "; - R

    3:HIKPKG

    =\UZ\UY:

    ?k@i@b@c@k

    ";D

    3:HIKPKG

    =\UZ\UY:

    ?k@i@b@c@k

    ";D

    3:HIKPKG

    =\UZ\UY:

    ?k@i@b@c@k

    ";

    EXPOSITIONLONDRES FTE LA DYNASTIE DE LA REINE VICTORIA

    REPORTAGEMAZAGAN, LA PERLE MAROCAINE DE LAMAZONIE

    Une civilisation novatrice Un art de vivre millnaireUne civilisation novatrice Un art de vivre millnaireUn art de vivre millnaire

    DES CELTES

    FESTIVAL INTERCELTIQUE DE LORIENT du 1er au 10 aotUn peuple mconnu et fascinant

    DES CELTESDES CELTESLa grande aventure

  • contributeurs

    som

    mai

    re D

    R /

    Dav

    y A

    ucl

    ert

    Gil

    Lef

    auco

    nn

    ier

    / D

    avy

    Au

    cler

    t

    4 historia aot 2014

    Ph

    ilad

    elph

    ia M

    use

    um

    of A

    rt/

    Bri

    dge

    man

    Imag

    es

    SW

    NS

    Gro

    up

    Yve

    s-M

    arie

    Qu

    emen

    er/J

    ust

    oues

    t.fr

    / F

    rd

    ric

    Mis

    DR

    x 2

    Vronique DumasCollaboratrice rgulire de notre magazine, elle a parcouru Toulon et sa rade, la recherche de la petite et grande Histoire (p. 76).

    Paul RogerDocteur en histoire, spcialiste de la Royale, des grandes batailles navales et des naviga-teurs illustres, il brosse le destin de lamiral Sidney Smith (p. 60).

    Xavier DonzelliJournaliste Historia, il nous rvle le destin peu banal dune ville portugaise dont lhistoire se droule sur les deux rives de lAtlantique (p. 54).

    Laurent VissireMembre du comit di-torial dHistoria, agrg de luniversit, matre de confrences Paris IV-Sorbonne, il nous plonge au cur de la bataille de Crcy (p. 48).

    Simon VeilleJournaliste, historien, il a publi Einstein dans la tragdie du XXe s. (Imago, 2013). Il sest pench sur les racines du Festival de Lorient (p. 38).

    Patrick HuchetN sur les rives de la ria dtel, il sillonne la Bretagne depuis de nombreuses annes et voque pour nous la renaissance des bagadou (p. 36).

    Pierre JoannonGrand spcialiste de lIrlande (Histoire de lIr-lande et des Irlandais, Perrin, 2006), il retrace la lutte qui opposa Gals et les ples trangers (p. 30).

    Bernard RioAuteur de nombreux livres (dont Bretagne secrte de A Z, ditions du Rocher, 2011), il revient sur lhistoire des peuples celtes (p. 22).

    6 ActualitsChasseurs de trsors la dcouverte des paves grce larchologie sous-marine.

    10 lafficheExpos ( Victoria et les siens ), cinma, thtre

    16 Lart de lHistoireErasmus de Bie

    47 Un mot, une expressionUn plbiscite

    48 ce jour-lLa bataille de Crcy (26 aot 1346)

    54 reportageMazagan, la perle des sablesau XViiie sicle, les habitants portugais de cette place forte sont chasss du maroc. ils rebtiront leur cit au Brsil !

    10

    6

  • Dav

    id M

    onn

    iau

    x /

    DR

    aot 2014 historia 5

    Arc

    hiv

    es H

    isto

    ria

    / B

    nF,

    Par

    is

    Col

    lect

    ion

    Dag

    li O

    rti /

    Wer

    ner

    For

    man

    Arc

    hiv

    e

    DossierLes CeltesO commence le mythe ? O sarrte lHistoire ? loccasion du 44e Festi-val interceltique de Lorient, Historia revient sur ce peuple mystrieux. Et retrace sa formidable pope

    // 22 Sept peuples, une mme culture

    // 30 Ces irrductibles Irlandais// 36 Le triomphe des sonneurs// 38 Les racines du Festival

    interceltique de Lorient

    // 44 La programmation du Festi-val : la slection dHistoria

    60 PortraitSir Sidney SmithCet amiral de la Navy, fin stratge et ambitieux, neut quun rival, et ce fut pour son malheur Nelson.

    66 Les hauts lieux de la prhistoireFont-de-Gaume

    68 Lindit du moisLe paysage expliqu aux touristes

    70 Lair du tempsLes Vacances au bord de la mer

    72 Pas si bte !La salamandre, petite mais royale

    74 tableLes artichauts la toulonnaise

    76 Spcial villeToulon, larsenal de charmePour le meilleur et pour le pire, la cit est devenue, depuis 1481, le port dattache de notre marine

    87 Un illustre inconnuFulton

    89 Mots croiss

    90 Livres

    98 Les couacs de lHistoireLa naissance de Louis XIV

    18 48

    76

  • 16 historia AOT 2014

    Partout, le carnaval connat un regain de vitalit. Cest ce que dmontre lex-position Le monde

    lenvers , propose au Muse des civilisations de lEurope et de la Mditer-rane (MuCEM), Mar-seille. Outre une slection riche dlments mas-ques, costumes, coiffes, chars, ftiches attachs ce moment de liesse popu-laire, y sont galement prsentes des peintures dartistes ayant russi traduire, dans des com-positions flamboyantes, leffervescence et les bom-bances caractrisant cette parenthse de transgres-sion et de dsordre. Cest le cas de la toile Procession de chars sur la place du Meir, Anvers (1670), qui montre un dfil danimaux gants aussi spectaculaires que ceux qui font aujourdhui le succs de la compagnie de thtre Royal de luxe. Cette peinture, maintes fois reprise et rinterpr-te par plusieurs artistes, dont Alexander Van Bre-dael en 1697, est considre

    comme le chef-duvre du peintre anversois Eras-mus de Bie (1625-1675), qui aurait t llve de David Ryckaert.Un peu partout, les masca-rades rurales et les carna-vals dits traditionnels ou historiques renais-sent. Ces processions se droulent, selon le calen-drier chrtien, le Mardi gras prcdant le carme, mais elles senracinent dans les rites paens qui marquent le passage dune saison lautre. Et, bien que lon ne saccorde pas toujours sur les origines exactes de cette irrup-tion festive et subversive, beaucoup de chercheurs et dhistoriens soulignent son lien troit avec les for-ces de la nature de mme que la troublante rpti-tion de ses pratiques au cours des sicles.Ainsi, dans le monde grec, les poteries montrent- elles dj des tres hybri-des, humains tte de bte, masqus et traves-tis. En Attique, les petites filles apprennent faire lourse , et Sparte les

    garons, devenus loups ou renards, se livrent des danses grotesques, imitant des satyres, des gorgones ou de vieilles dentes Ces ripailles cheveles sont dnonces par les Pres de lglise partir du IVe sicle. Sont vises les saturnales et les calen-des de janvier leurs dan-ses, leurs dguisements avec inversion sexuelle, les masques de monstres qui, selon les ecclsiastes, rel-vent de lindcence, de la souillure, de la luxure. Comme le souligne lhisto-rien Michel Vovelle dans le catalogue de lexposi-tion : Entre le solstice dhiver et Pques, dans la priode hivernale de lat-tente du printemps, dans langoisse des forces obs-cures et des forces malfi-ques, un conflit dappro-priation du temps sacr et/ou festif oppose le monde ancien et le nouveau. Et ce nest quau XIe sicle que le concile de Bnvent, en fixant le dbut du carme au mercredi des Cendres, entrine la naissance de ce quon appelle le carnaval.

    Aux XVe et XVIe sicles, toujours selon Michel Vovelle, lours et lhomme sauvage visitent la cit pour annoncer le prin-temps, mais ce sont les masques et les fous qui tiennent le haut du pav, qutant et rpandant la parole, o la scatologie, lapologie de la bonne chre et de la sexualit dbri-de esquissent le portrait dune socit o les lois sont inverses .Et cest bien l le problme : la Rforme serre la vis, prfigurant une priode de dclin. Il faut attendre le XIXe sicle pour que souvre une nouvelle re : le carnaval comme contre-modle ou contre-religion disparat au profit de ftes spectaculaires, comme Rio ou Nice. Ce qui nex-clut pas, au tournant de lhiver, les processions de village animes par la peur millnaire de ne pas voir la nature renatre. Ces rituels avec troupes de masques sorties de la nuit tmoignent du principe de lternel retour. L lisabeth Couturier

    lart de lhistoire

    Jusquau 25 aot, carnavals et mascarades sont laffiche du Muse des civilisations de lEurope et de la Mditerrane, Marseille. Illustration avec une to