Internationalisation. Internationalisation et accessibilité

  • View
    123

  • Download
    16

Embed Size (px)

Transcript

  • Page 1
  • Internationalisation
  • Page 2
  • Internationalisation et accessibilit
  • Page 3
  • Page 4
  • Page 5
  • Page 6
  • Pour Marcus (2003), La mondialisation se rfre des chelles internationales, interculturelles et locales. La mondialisation affecte la plupart communication ce qui affecte la conception des interfaces. L'internationalisation soulve des questions gographiques, politiques, linguistiques et / typographique des nations ou groupe de nations. Les questions interculturelles sont lies aux dimensions religieuses, historiques, linguistiques, esthtique et humanistes de certains groupes ou peuples La localisation vise des adaptations spcifiques, petite chelle aux communauts, : les organisations des rgions daffaire ou sociales (ex: personnel de l'allemand Daimler Chrysler, ou le japonais membres du club de golf) et des groupes spcifiques intranationals ( ex: les intouchables de l'Inde, ou les mnagres japonaises). La localisation peut se rfrer des groupes d'intrts communs qui peuvent aussi tre disperss gographiquement. Du local linternational
  • Page 7
  • Localisation - Offrir le choix
  • Page 8
  • Page 9
  • Environnement culturel et Design des interfaces Les utilisateurs de diffrents pays ont des cultures distinctes. Ils ont aussi des perceptions et des styles de vie diffrents. Certaines tudes affirment que la distance ou les diffrences culturelles dans le domaine du design des interfaces affectent la confiance et interfrent avec linteraction des utilisateurs. Pour Marcus (2003), les groupes culturels dans les pays occidentaux les plus dvelopps, entre autres les tats-Unis, le Canada et certains pays dEurope, produisent la majorit des systmes dapprentissage en ligne. Alors que la majorit des groupes dutilisateurs vivent dans les pays dAmrique latine, dAfrique, en Chine, en Inde et au Japon. La plupart des interfaces des environnements dapprentissage en ligne ne sont pas adaptes aux aspects culturels des utilisateurs
  • Page 10
  • Interfaces culturelles pour les environnements dapprentissage en ligne : Cas du systme Virtuale du Centre universitaire FEEVALE au Brsil Present par : Marine T. S. Bello Flores Directeurs de recherche : Aude Dufresne et Ghislain Lvesque Montral, octobre 2006. DIC 9411 - PRSENTATION DU PROJET DE RECHERCHE DOCTORAT EN INFORMATIQUE COGNITIVE
  • Page 11
  • Marine T.S.B. Flores11 (Autoris par lauteur : Amstel) Introduction
  • Page 12
  • Marine T.S.B. Flores12 Profil ltudiant Agenda Commentaires Bavardage La problematique
  • Page 13
  • Marine T.S.B. Flores13 Est-ce que les lments culturels ont une influence sur lutilisabilit des interfaces denvironnements dapprentissage en ligne? Est-ce que les lments culturels ont une influence sur lutilisabilit des interfaces denvironnements dapprentissage en ligne? Est-ce que les ontologies peuvent contribuer la conception des interfaces culturelles pour les environnements dapprentissage en ligne, de faon ce que les utilisateurs puissent avoir une interface plus rapproche leur sensibilit ? Est-ce que les ontologies peuvent contribuer la conception des interfaces culturelles pour les environnements dapprentissage en ligne, de faon ce que les utilisateurs puissent avoir une interface plus rapproche leur sensibilit ? Les questions de recherche
  • Page 14
  • Marine T.S.B. Flores14 Dvelopper un modle ontologique de ladaptation des interfaces dapprentissage la culture brsilienne qui intgre les dimensions culturelles aux interfaces denvironnement dapprentissage et qui dcrive les contraintes et les rgles qui dfinissent une interface adapte lutilisateur brsilien en tenant compte de la sensibilit qui lui est propre. Objectifs
  • Page 15
  • Marine T.S.B. Flores15 La notion dinterface (Adapt : Leite, 2003) Linterface est la partie dun systme avec laquelle une personne entre en contact dune faon physique, perceptive et conceptuelle. (Moran, 1981) Ltat de lart Volet Informatique
  • Page 16
  • Marine T.S.B. Flores16 La notion de culture La culture est un tout complexe qui inclut : les connaissances, les connaissances, les croyances, les croyances, lart, lart, la loi, la loi, la morale, la morale, les coutumes, les coutumes, les capacits et habitudes acquises par lhomme en tant que membre dune socit. les capacits et habitudes acquises par lhomme en tant que membre dune socit. (Tylor, 1871) (Tylor, 1871)
  • Page 17
  • Marine T.S.B. Flores17 La notion de culture (suite) une programmation collective de lesprit (Hofstede, 1980). une programmation collective de lesprit (Hofstede, 1980). une manire avec laquelle un groupe de personnes rsout ses problmes (Trompenaars, 1993). une manire avec laquelle un groupe de personnes rsout ses problmes (Trompenaars, 1993). le mode de vie dun peuple, la somme des comportements, des aptitudes et des choses matrielles (Hall, 1959). le mode de vie dun peuple, la somme des comportements, des aptitudes et des choses matrielles (Hall, 1959). un systme de significations partag (Geertz, 1973). un systme de significations partag (Geertz, 1973).
  • Page 18
  • Marine T.S.B. Flores18 Les symboles Les symboles Mots, gestes, images et objets Mots, gestes, images et objets Drapeaux, symboles de statut Drapeaux, symboles de statut Coiffure, habits Coiffure, habits Les hros Les hros sport, musique, ou stars de cinma sport, musique, ou stars de cinma politiciens, personnage dhistoire figures de dessin anims, de livres politiciens, personnage dhistoire figures de dessin anims, de livres personnes de la famille personnes de la famille Les rituels Les rituels actions sociales actions sociales Les valeurs Les valeurs les ides sur ce qui semble important dans la vie les ides sur ce qui semble important dans la vie Le modle culturel de Hofsted (1980) Adaptation la culture
  • Page 19
  • Marine T.S.B. Flores19 Le contrle de lincertitude : fait rfrence la manire dont les membres dune socit abordent le risque. Certaines cultures favorisent la prise de risque, dautres prfrent les viter. Le contrle de lincertitude : fait rfrence la manire dont les membres dune socit abordent le risque. Certaines cultures favorisent la prise de risque, dautres prfrent les viter. Le masculinit/fminit : fait rfrence les consquences sociales de l appartenance l un ou l'autre sexe. Le masculinit/fminit : fait rfrence les consquences sociales de l appartenance l un ou l'autre sexe. Lindividualisme/collectivisme : les relations entre lindividu et le groupe. Exprime le degr dautonomie par rapport au groupe et aux normes sociales, la plus ou moins grande solidarit du groupe et le degr dattachement aux valeurs communautaires. Lindividualisme/collectivisme : les relations entre lindividu et le groupe. Exprime le degr dautonomie par rapport au groupe et aux normes sociales, la plus ou moins grande solidarit du groupe et le degr dattachement aux valeurs communautaires. Lorientation long/court terme : fait rfrence au degr par lequel la socit adopte ou non un attitude envers un compromis long terme et des valeurs traditionnelles Lorientation long/court terme : fait rfrence au degr par lequel la socit adopte ou non un attitude envers un compromis long terme et des valeurs traditionnelles La distance de pouvoir (hirarchie) : mesure quel point une socit accepte lingalit de la distribution du pouvoir dans les institutions et les organisations. La distance de pouvoir (hirarchie) : mesure quel point une socit accepte lingalit de la distribution du pouvoir dans les institutions et les organisations. Adaptation la culture
  • Page 20
  • Marine T.S.B. Flores20 Couche culturelle extrieure Couche culturelle extrieure objets objets langue (le mot, les image, les gestes, etc.) langue (le mot, les image, les gestes, etc.) Couche culturelle intermdiaire Couche culturelle intermdiaire normes normes valeurs valeurs Couche culturelle intrieure Couche culturelle intrieure les relations avec les autres, la socit et l environnement les relations avec les autres, la socit et l environnement Le modle culturel de Trompenaars (1993) Adaptation la culture
  • Page 21
  • Marine T.S.B. Flores21 Spcifiques/Diffus :certaines personnes changent de comportement suivant le contexte, celles-ci sont dites spcifiques, tandis que dautres gardent la mme attitude, peu importe lendroit, ce sont les diffus. Spcifiques/Diffus : certaines personnes changent de comportement suivant le contexte, celles-ci sont dites spcifiques, tandis que dautres gardent la mme attitude, peu importe lendroit, ce sont les diffus. motionalit/Neutralit : pour certaines cultures, il est tout fait naturel dexposer ses tats dme, pour dautres, cela est mal peru. motionalit/Neutralit : pour certaines cultures, il est tout fait naturel dexposer ses tats dme, pour dautres, cela est mal peru. Individualisme/Collectivisme : lindividualisme se distingue par une orientation fondamentale envers soi-mme, tandis que le collectivisme le fait selon une orientation fondamentale axe vers des buts et des objectifs communs. Individualisme/Collectivisme : lindividualisme se distingue par une orientation fondamentale envers soi-mme, tandis que le collectivisme le fait selon une orientation fondamentale axe vers des buts et des objectifs communs. Adaptation la culture
  • Page 22
  • Marine T.S.B. Flores22 Prdtermination (statut attribu)/Ralisation (statut acquise) :dans certaines cultures, le statut social est attribu en fonction de lge, lorigine, la professio