CAS [Mode de compatibilit ] - CAS CLINIQUE

  • View
    224

  • Download
    1

Embed Size (px)

Text of CAS [Mode de compatibilit ] - CAS CLINIQUE

  • CAS CLINIQUE

    Runion scientifique annuelleRunion scientifique annuelle

    Paris 11 dcembre 2010

    Hopital Cochin ,

    27 rue du Faubourg St Jacques 75014 PARIS

    Bruno GRANDJEAN , Marc LUCIANI

    Centre Hospitalier dAjaccio , Service de Mdecine Hyperbare

    27, Avenue Impratrice Eugnie 20303 Ajaccio Cedex 1

    bruno.grandjean@ch-ajaccio.fr

  • Lhistoire (1)

    3 avril 2010 , ~ 17h45 : appel dun pdt de club, rcit suivant :

    - lpouse (IDE) de Mr M.V., 50 ans, plongeur N3 , ~ 190 plonges

    vient de lappeler car son mari admis en fin de matine au SAU

    du CH Ajaccio pour syndrome vertigineux au dcours immdiat

    dune plonge a t renvoy vers 15h30 son domicile , sans

    relle amlioration, avec le Dg de spasmophilie et le tttrelle amlioration, avec le Dg de spasmophilie et le ttt

    suivant :

    Tanganil 1 3/j +Vogalne 1 2 /j + Magn B6 2 2 /j

    - Rejet de la demande davis dun hyperbariste souhait par Mme

    - la persistance des vertiges oblige MV rester allong et Mme

    exprime un appel au secours.

  • Lhistoire (2)

    Donnes dinterrogatoire du pdt du club :

    - Profil de plonge normal : DS 9h45 , 35m / 32 mn , paliers nltraliss, HS 10h15

    - ~ 45mn / HS , larrive quai aprs navigation agite , - ~ 45mn / HS , larrive quai aprs navigation agite , syndrome vertigineux avec impossibilit de tenir debout

    - Suspicion dADD ,mis sous ONB , CROSS appel, rgulation CRA 15 2A , prise en charge par VSAB pompier non mdicalis avec ce stade 1 pisode de vomissement, des vertiges majors par les changements de position

    - Admission au SAU du CHA 11h45, arrt de lO2 , perf de Tanganil et Vogalne , sortie 4 h aprs

  • Lhistoire (3)

    premires donnes anamnestiques par appel du sujet :

    - SF : syndrome vertigineux rotatoire de sens horaire persistant

    empchant la station debout

    - Profil de plonge normal , 1 mn/ 3 m de palier affiche , 4 - Profil de plonge normal , 1 mn/ 3 m de palier affiche , 4

    ralises

    - Pas de difficults dquipression tympanique la descente

    - Pas de notion de naupathie

    A 18h , demande dadmission directe dans le service

  • Bilan dadmission (1): - SF :

    aucune amlioration du syndrome vertigineux rotatoire major par les chgts de position provoquant des vomissements

    pas dotalgies , dacouphnes , audition priori nle

    - SE :

    Romberg pieds joints yeux ferms + avec chute drte aux mvts de rotation de la tte

    Nystagmus spontan avec secousse de rappel vers la G Nystagmus spontan avec secousse de rappel vers la G

    Marche aveugle latralise dte avec tendance la chute

    otoscopie nle

    Rinn nl symtrique , Weber indiffrent ( 2048 et 4096 hz )

    Le reste de lexamen clinique sans particularit notamment lexamen des paires crniennes

    - Biologie : non contributive : hyperleucocytose neutrophiles , d-dimres

    la limite sup

  • Bilan dadmission (2):

    - le profil de plonge

  • Bilan dadmission (3):

    - Les conditions de plonge :

    en fin de plonge , une variation de niveau avec valsalva

    en fin de palier , passage rapide de 5m la surface

    sortie de leau lechelle sans les blocs

    15 20 mn aprs , aide hisser bord les blocs dune

    palanque et hisse le mouillage

    a froid pendant le trajet retour mais na pas le mal de mer

  • Conclusions (1)

    Diagnostic retenu : ADD labyrinthique droit tiologie probable : shunt drt /gche

    Diagnostic diffrentiel sur les circonstances de survenue dabord ,la clinique ensuite :survenue dabord ,la clinique ensuite :

    - OBT OI de descente ou de remonte

    - vertige alternobarique

    Diagnostic diffrentiel sur la clinique :

    ADD cerebelleux

    Autre diagnostic quand on a tout limin

  • Conclusions (2)

    ADD labyrinthique

    droit confirm

    par VNG au

    dcours du ttt

  • Conclusions (3)

    tiologie: shunt drt /gche confirm par EDTC

    avec preuve

    de contraste

    aux micro-bulles et aux micro-bulles et

    manuvre

    dhyperpression

    thoracique

  • Conclusions (4)

    Une plainte de la victime avec procdure

    pnale demande par le procureur

  • Conclusions (5)

    Ce que nous rappelle ce cas :

    1- Toute manifestation anormale survenant au cours ou au

    dcours dune plonge doit tre considre jusqu preuve du dcours dune plonge doit tre considre jusqu preuve du

    contraire comme tant un signe dADP ;

    La preuve contraire doit tre apporte par

    l homme de lart

    2- Intrt dune rgulation pluridisciplinaire

  • CROSS SAMU de coordination

    EvaSan ou Eva Med

    Consultation

    Alerte

    SAMU dpartemental

    Coordination et coopration

    Choix du vecteur

    et/ou simple jonction quai

    Choix du mode dvacuation

    Mdecin Hyperbare

    SAU avecService Hyperbare

    Protocole mditerranen

  • Rfrentiel mdical

    Aide Mdicale en Mer

  • CROSS SAMU de coordination

    Eva San ou Eva Med

    Consultation

    Alerte

    SAMU dpartemental

    Coordination et coopration

    et/ou simple jonction quai :

    examen de la victime (SMUR)

    Choix du mode dvacuation

    Mdecin Hyperbare

    Choix du vecteur

    En relation avec le SAMU dpartemental, mise en oeuvre

    du vecteur prconis

    Information

    CCMM

    Information+/-

    Avis spcialis

    ADP terre

    SDIS - CTRA 15

    Chambre Hyperbareavec SAU proximit

    examen

    valuation

    Optimisation du protocole mditerranen

  • Conclusions (6)

    Ce que nous rappelle ce cas :

    3- La prise en charge efficiente d'un accident de

    dcompression (ADD) de la plonge loisir ne peut se faire dcompression (ADD) de la plonge loisir ne peut se faire

    qu'en service spcialis dfini comme tant l'ensemble

    chambre hyperbare - quipe mdicale et paramdicale

    hospitalire entrane. (R1)

  • Conclusions (7)

    Ce que nous rappelle ce cas :

    4- L'ADD est urgence mdicale vraie qui doit toujours

    bnficier d'un dlai de recompression thrapeutique lebnficier d'un dlai de recompression thrapeutique le

    plus court possible et tre orient d'emble du site de

    l'accident vers le service spcialis receveur le plus proche.

    (R1)

    5- la bonne orientation doit se faire ds le stade de la rgulation

    mdicale

  • Conclusions (8)

    Une dmarche de dbrouillage diagnostic

    uniquement fonde sur les circonstances de

    survenue du vertige :

    - la descente : OBT OI +/- OM

    - la remonte : ADD labyrinthique , crbelleux ou - la remonte : ADD labyrinthique , crbelleux ou vertige alternobarique ou par OBT OI

    Une confirmation du diagnostic sur les

    donnes dun examen clinique orient

  • Post scriptum

    VNG de contrle

    1,5 mois