of 23 /23
Astrologie 1 Astrologie Astrologie Astrologie occidentale Astrologie populaire Horoscope Interprétation astrologique Signes du zodiaque Symbolisme astrologique Astrologie statistique Critique de l'astrologie Astrologie chinoise Astrologie égyptienne Astrologie maya Camille Flammarion, L'Atmosphere: Météorologie Populaire (Paris, 1888), p. 163 Lastrologie est un ensemble de systèmes de croyances qui repose sur l'interprétation des phénomènes célestes et organisé en vue d'obtenir interprétations et prédictions des événements humains, collectifs ou individuels. Elle est depuis Kepler, puis Newton, à distinguer nettement de l'astronomie et plus généralement de la physique, décrivant et prédisant avec précision des phénomènes naturels. Des scientifiques rigoureux comme Kepler ne l'ont pas moins pratiquée officiellement à la demande des puissantsassurant ainsi quelques subsides à leurs recherches. L'idée de l'astrologie était suggérée par la liaison observée entre la position de la Lune et du soleil et les marées, ainsi que par une interrogation sur le mouvement inhabituel des planètes. Elle constitue un simple système dinterprétations qui ne prétend pas répondre aux critères d'objectivité et de rationalité. L'astrologie apparaît comme un système d'interprétation de l'horoscope. Ses versions populaires sont les horoscopes des revues ou les affinités des signes du zodiaque. Si elles sont généralement considérées comme des échos lointains et déformés de l'astrologie historique, elles en restent sa manifestation et son expression la plus répandue. L'usage populaire du terme astrologie renvoie presque toujours à l'astrologie occidentale, à laquelle le présent article est principalement consacré. Plusieurs sens sont attachés au terme même d'astrologie [1] , dont la distinction s'avère nécessaire pour clarifier un certain nombre de débats. En effet, certains astrologues considèrent leur pratique seulement capable de décrire les traits de la personnalité d'un individu, d'autres assurant qu'il est possible de décrire les différents cheminements de leur vie, voire leur lointain avenir.

Astrologie - brest-voyance.frbrest-voyance.fr/.../histoire_d_astrologie.pdf · Astrologie 1 Astrologie → Astrologie Astrologie occidentale • Astrologie populaire • Horoscope

Embed Size (px)

Text of Astrologie - brest-voyance.frbrest-voyance.fr/.../histoire_d_astrologie.pdf · Astrologie 1...

  • Astrologie 1

    Astrologie Astrologie

    Astrologie occidentale Astrologie populaire Horoscope Interprtation astrologique Signes du zodiaque Symbolisme astrologique Astrologie statistique Critique de l'astrologie

    Astrologie chinoiseAstrologie gyptienne

    Astrologie maya

    Camille Flammarion, L'Atmosphere:Mtorologie Populaire (Paris, 1888),

    p. 163

    Lastrologie est un ensemble de systmes decroyances qui repose sur l'interprtation desphnomnes clestes et organis en vue d'obtenirinterprtations et prdictions des vnements humains,collectifs ou individuels. Elle est depuis Kepler, puisNewton, distinguer nettement de l'astronomie et plusgnralement de la physique, dcrivant et prdisantavec prcision des phnomnes naturels. Desscientifiques rigoureux comme Kepler ne l'ont pasmoins pratique officiellement la demande despuissants assurant ainsi quelques subsides leursrecherches.

    L'ide de l'astrologie tait suggre par la liaisonobserve entre la position de la Lune et du soleil et les

    mares, ainsi que par une interrogation sur le mouvement inhabituel des plantes. Elleconstitue un simple systme dinterprtations qui ne prtend pas rpondre aux critresd'objectivit et de rationalit.

    L'astrologie apparat comme un systme d'interprtation de l'horoscope. Ses versionspopulaires sont les horoscopes des revues ou les affinits des signes du zodiaque. Si ellessont gnralement considres comme des chos lointains et dforms de l'astrologiehistorique, elles en restent sa manifestation et son expression la plus rpandue. L'usagepopulaire du terme astrologie renvoie presque toujours l'astrologie occidentale, laquellele prsent article est principalement consacr.Plusieurs sens sont attachs au terme mme d'astrologie[1] , dont la distinction s'avrencessaire pour clarifier un certain nombre de dbats. En effet, certains astrologuesconsidrent leur pratique seulement capable de dcrire les traits de la personnalit d'unindividu, d'autres assurant qu'il est possible de dcrire les diffrents cheminements de leurvie, voire leur lointain avenir.

    http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astrologie_occidentalehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astrologie_populairehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Horoscopehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Interpr%C3%A9tation_astrologiquehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Signes_du_zodiaquehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Symbolisme_astrologiquehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astrologie_statistiquehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Critique_de_l%27astrologiehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astrologie_chinoisehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astrologie_%C3%A9gyptiennehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astrologie_mayahttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Flammarion.jpghttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Syst%C3%A8mehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Croyancehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Johannes_Keplerhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Isaac_Newtonhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astronomiehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Physiquehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Plan%C3%A8tehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Horoscopehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Signes_du_zodiaque

  • Astrologie 2

    tymologie Le mot astrologie vient du grec , de , astron, ( toile ) et (logos), qui a de nombreuses significations lies la notion de discours : - est unsuffixe dsignant d'une manire gnrale une discipline ou une matire d'enseignement.tymologiquement, l'astro-logie n'est qu'un discours sur les astres : elle s'intresseprincipalement au soleil et aux plantes du systme solaire.

    Histoire de l'astrologie

    Origine historique

    Universum - C. Flammarion, gravuresur bois, Paris 1888, Coloris :

    Heikenwaelder Hugo, Wien 1998.

    Remontant la plus haute antiquit et peut-tre mmeau del, l'astrologie est ne de la prise de conscienced'une relation entre les saisons et le mouvementapparent des astres, menant l'homme diviniser cesderniers. Ces considrations relvent alorsprincipalement d'une pratique astronomique (qui tablitune corrlation de fait entre la carte du ciel et lessaisons). Elles amnent formuler l'hypothse que lesmouvements des astres sont la cause mme de cesphnomnes (et non un phnomne corrl,consquence d'une cause commune). Ds lors, le travaild'observation (calcul des phmrides, production decalendriers) est men de front avec un travail, pourtantdistinct, d'interprtation. L'objectif est d'tablir, sur le modle des constatationsastronomiques, un certain nombre de conjectures sur une influence non plusmtorologique et calendaire, mais humaine (personnalit, destin). Cette ide d'unecorrespondance symbolique entre la configuration cleste et les affaires du monde aprogressivement conduit la construction d'un symbolisme astrologique (voir articlespar).

    Les diffrents niveaux d'interprtation (conjectures physiques et conjectures humaines)cohabitent un certain temps, puis vont progressivement en se dissociant. Ce dveloppementdes pratiques donnera naissance l'astronomie (qui s'en tient l'observation, ladescription et aux prdictions calendaires), laissant l'astrologie les aspects sotriques deconjectures sur les liens entre le ciel et la conduite des activits humaines.Son support tant les astres, l'astrologie est l'une des pratiques divinatoiresparticulirement rpandues dans l'histoire des cultures. On peut ainsi citer l'existencespcifique d'astrologies maya, arabe, gyptienne, chinoise, et bien sr occidentale (dont ilest principalement question dans cet article).

    Antiquit orientale Les premiers crits connus concernant les astres remontent 5000 ans, sous la forme de tablettes d'argile sur lesquelles ont t consigns tous les relevs des mouvements plantaires observs par des prtres rudits de Msopotamie[2] . Ces observations taient faites dans un cadre religieux. Le mouvement des astres tant peru comme volont divine ; les prtres ou astrologues servant de traducteurs. Cela peut donc tre considr comme

    http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Grec_ancienhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Universum.jpghttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Antiquit%C3%A9http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Protohistoirehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Dieuxhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astronomiehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Calendrierhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Personnalit%C3%A9http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Destinhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Symbolisme_astrologiquehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astronomiehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Calendrierhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=%C3%89sot%C3%A9rismehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Pratiques_divinatoireshttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astrologie_mayahttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astrologie_arabehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astrologie_%C3%A9gyptiennehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astrologie_chinoisehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=M%C3%A9sopotamiehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Religion

  • Astrologie 3

    l'origine de l'astronomie. Toutefois, les plus vieux horoscopes connus proviennent deBabylone et datent de 410 av. J.-C[3] .Le Judasme rejette l'astrologie et la considre dpourvue de substance. Ce rejet est illustrnotamment dans l'ptre au Ymen de Mose Mamonide, qui dnonce l'incapacit desastrologues de Pharaon et de Nabuchodonosor II de prvoir leur future dbcle.

    Antiquit grecque Platon tient les astres pour des vivants divins et ternels , des dieux visibles (Time,39e-40d). De Chalde, l'astronomie-astrologie se rpand en Grce aprs les conqutesd'Alexandre le Grand[rf.ncessaire]. De l elle se rpandra dans tout l'empire grec, en Inde,en gypte puis jusqu' la Rome antique tout en devenant plus structure, moins religieuseet donc plus populaire. La division du ciel en douze signes zodiacaux et le premierhoroscope connu date du Vesicle av. J.-C. En Grce, Hippocrate et Galien ( l'exemplesans doute des prtres gyptiens) feront de l'astrologie l'un des fondements de la mdecine,associe la thorie des quatre lments[rf.ncessaire].Paralllement cette astrologie, des systmes diffrents se forment en Chine, en Amriqueprcolombienne et sans doute dans d'autres civilisations. Mais l'astrologie chinoise etl'astrologie chaldenne sont les seuls systmes ayant perdur jusqu' nos jours. Tous lessystmes d'astrologie actuellement connus drivent d'un de ces deux systmes (ou desdeux, cas de l'astrologie tibtaine). L'astrologie chaldenne est toutefois celle qui a connula plus grande diffusion et la plus grande influence[rf.ncessaire].La premire synthse magistrale de l'astrologie, le Tetrabiblos, fut crite par l'alexandrinPtolme en 140, posant les principes de ce qui va devenir l'astrologie occidentale.

    Astrologie arabe En l'an 529, l'empereur Justinien fit fermer les coles de philosophie d'Athnes. Les rudits de l'poque, les matres du no-platonisme, se rfugirent Gundishapur chez les Sassanides en Perse. L'astronomie, la mdecine, la philosophie, etc. se dvelopprent intensment dans cette acadmie de Gundishapur o conflurent des rudits de tous bords. Les conqutes musulmanes s'emparrent de Gundishapur qui avait une grande rputation. Cette cole de Gundishapur eut une grande influence sur le dveloppement de la civilisation arabo-musulmane. la demande des califes, les auteurs de l'Antiquit, notamment Aristote furent traduits en arabe, souvent depuis le persan ou le syriaque. Vers 850, Alkindi (c'est--dire Ya' kb ibn Isk Sabbh al Kindi), originaire de Bassorah, traduisit de nombreux textes en arabe, dont ceux d'Aristote, mais il crivit aussi plus de 200 traits sur tous les sujets possibles, dont l'astronomie, qui l'poque ne se distinguait pas de l'astrologie. Une de ses contributions la plus importante fut sa doctrine des conjonctions entre les plantes et leur influence sur les phnomnes naturels et sur les impulsions donnant naissance aux grands vnements historiques. Son disciple, Albumasar (mort en 886) fut un astrologue de Bagdad qui propagea les ides d'Alkindi dans son Liber magnarum coniunctionum lequel eut une forte influence sur l'astrologie du Moyen ge. Un autre astrologue important fut Thbit (mort en 901). Il tait Saben, originaire d'Harran, o il recueillit les connaissances astrologiques msopotamiennes qui vinrent enrichir les connaisances arabo-musulmanes. Il vcut Bagdad et devint l'astrologue du calife d'Antioche. Il enseignait notammment que chaque plante possdait un daemon, c'est--dire un esprit ou une intelligence qui la guidait. L'astrologie arabe s'est tout

    http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astronomiehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Juda%C3%AFsmehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=%C3%89p%C3%AEtre_au_Y%C3%A9menhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Mo%C3%AFse_Ma%C3%AFmonidehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Pharaonhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Nabuchodonosor_IIhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Chald%C3%A9ehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Gr%C3%A8cehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Alexandre_le_Grandhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Mod%C3%A8le:R%C3%A9f%C3%A9rence_n%C3%A9cessaire/Explicationhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Indehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=%C3%89gyptehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Rome_antiquehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Cielhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Ve_si%C3%A8cle_av._J.-C.http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Hippocratehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Galienhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Quatre_%C3%A9l%C3%A9mentshttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Mod%C3%A8le:R%C3%A9f%C3%A9rence_n%C3%A9cessaire/Explicationhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Civilisation_chinoisehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Am%C3%A9rique_pr%C3%A9colombiennehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Am%C3%A9rique_pr%C3%A9colombiennehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Mod%C3%A8le:R%C3%A9f%C3%A9rence_n%C3%A9cessaire/Explicationhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Tetrabibloshttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Alexandriehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Ptol%C3%A9m%C3%A9ehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=140http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Justinienhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Gundishapurhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Sassanideshttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Persehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Aristotehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Bassorahhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Albumasarhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Bagdadhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Al-Kindi_%28philosophe%29http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Thabit_ibn_Qurrahttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Royaume_de_Sabahttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Harranhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=M%C3%A9sopotamiehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Antiochehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Daemon

  • Astrologie 4

    spcialement dveloppe grce l'afflux des rudits perses, syriens, juifs, etc. qui partirde 850 afflurent vers les nouveaux centres intellectuels crs par les califes de l'islam. LeJuif Mashallah par exemple vcut la cour d'Al Mansur. Il fut l'auteur d'une vingtaine detraits d'astrologie[4] .Suite l'occupation de l'Espagne par les Maures, l'astrologie revint en force dans lacivilisation europenne au Moyen-ge[4] .

    Moyen- ge et Renaissance

    Le jugement dernier, peinture en styleorthodoxe byzantin sur les murs du

    monastre Vorone construit en 1488en Roumanie. On y voit, gauche, le

    paradis avec les saints et lArbre de laVie ; droite les enfers avec des

    dmons et le feu qui descend dans lesabysses, et, en haut, limage

    contemplative du Christ tout puissant. droite et gauche du Christ, on voit

    les signes du zodiaque[5] .

    Mosaque du VIme sicle de lasynagogue de Beit Alpha, Israel,

    reprsentant les signes du zodiaque.

    Pendant la priode chrtienne, lastrologie connaitraune situation ambige. Mise au ban de la socit parlglise, comme toutes les pratiques divinatoires, lorsdu concile de Tolde de lan 447, elle est pratiquedans les cours royales, et continue tre tudie parles rudits, mme religieux (Albert le Grand, matre deThomas d'Aquin, est lauteur dun trait dastrologie).Charles V soccupait dastrologie et fonda Paris uncollge dastrologues. Louis XI consultait les siens entoutes circonstances. Catherine de Mdicis avait faitlever en son htel (Htel de Soissons) une colonne duhaut de laquelle elle consultait les astres avecNostradamus. Elle avait un astrologue personnel,nomm Cme Ruggieri. Louis XIII fut surnomm lejuste, parce quil tait n sous le signe de la Balance.Lastrologie est galement en faveur sous lesempereurs Charles IV du Saint-Empire, et CharlesQuint avait prescrit lenseignement de cette science, ceque prconisaient dailleurs beaucoup dhommesminents de lpoque. Elle fut lhonneur Rome sousles papes Sixte IV, Jules II, Lon X, et Paul III.

    la Renaissance, la dcouverte de lhliocentrisme dusystme solaire (qui paradoxalement a t imagin etdfendu par les astronomes / astrologues de lpoque)vient saper le fondement anthropocentriste delastrologie qui ne trouve plus sa place dans la nouvelledescription du monde par la science. Pic de laMirandole (puis Jrme Savonarole reprenant lesarguments de celui-ci) lont largement condamne. Onpeut remarquer que ce nest pas le cas dastronomescomme Galile et Kepler qui pratiquaient lastrologie,de mme que Tycho Brahe, ou Cassini, le premierdirecteur de lObservatoire de Paris. Dans la prface deses Tables Rudolphines, Kepler fait observer que

    lastrologie, toute folle quelle est, est la fille dune mre sage, et que la fille folle estindispensable pour soutenir et faire vivre sa mre. Ctait encore vrai au temps de Kepler,qui tait oblig de faire des horoscopes pour gagner sa vie.

    http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Mansur_Ier_%28Samanides%29http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=%C3%89glises_orthodoxeshttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Art_byzantinhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Vorone%C5%A3http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=1488http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Roumaniehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Paradishttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Arbre_de_la_Viehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Arbre_de_la_Viehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=D%C3%A9mon_%28esprit%29http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=J%C3%A9sus_de_Nazarethhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Zodiaquehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Voronet_last_judgment.jpghttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Beit_Alpha.jpghttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Christianismehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Concile_de_Tol%C3%A8dehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=447http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Albert_le_Grandhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Thomas_d%27Aquinhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Louis_XIhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Catherine_de_M%C3%A9dicishttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Nostradamushttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=C%C3%B4me_Ruggierihttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Louis_XIIIhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Charles_IV_du_Saint-Empirehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Charles_Quinthttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Charles_Quinthttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Sixte_IVhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Jules_IIhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=L%C3%A9on_Xhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Paul_IIIhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Renaissance_%28p%C3%A9riode_historique%29http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=H%C3%A9liocentrismehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Syst%C3%A8me_solairehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Sciencehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Pic_de_la_Mirandolehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Pic_de_la_Mirandolehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=J%C3%A9r%C3%B4me_Savonarolehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Galileo_Galileihttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Johannes_Keplerhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Tycho_Brahehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Jean-Dominique_Cassini_%28Cassini_I%29http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Johannes_Kepler

  • Astrologie 5

    En France, sous la pression des jsuites, Colbert la raye des disciplines acadmiques et eninterdit lenseignement en facult en 1666. Le poste dastrologue royal est supprim cettepoque. Un Essai de justification de lastrologie judiciaire (BM. Angoulme MS 23) 1696 nesera jamais publi[rf.ncessaire].En Angleterre, elle ne sera raye des disciplines acadmiques quun sicle plus tard. IsaacNewton ltudie encore en universit, pour voir ce quil y a de vrai . De fait, lespremires tables lunaires calcules ensuite daprs la thorie de Newton, furent daborddestines servir aux observations des astrologues[rf.ncessaire].

    Glyphes astrologiques reprsentant leSoleil, la Lune, Pluton et les plantes

    (comprenant la Terre).

    Des Lumires l'poque moderne L'astrologie est considre par les penseurs desLumires comme l'exemple archtypal de lasuperstition, de la croyance dans des forces occultes etsuprieures. Pour eux, combattre l'astrologie semblerelever d'un combat gnral ainsi que d'un engagementpolitique en faveur de la lacit et du rationalisme,contre l'obscurantisme. Assez paradoxalement, leursarguments critiques contre l'astrologie apparaissentmoins logiques que rhtoriques (utilisation d'argumentsprincipalement polmiques[6] ou d'autorit[7] pluttqu'une dmarche raisonne).

    En cette toute fin du XVIIIesicle, poque durationalisme triomphant, le divorce entre l'astronomie et l'astrologie est ainsi finalementprononc.

    Au XXesicle, l'astrologie rapparat dans des almanachs, magazines, puis missionsradiophoniques. L'astrologie trouve aussi une place considrable dans le mouvement newage.

    Ses nouvelles versions affirment intgrer les valeurs symboliques des plantes orbitantau-del de Saturne et des astrodes ainsi que de nouvelles thories: elle recherche uneapproche symbolique fonde sur la psychologie[rf.ncessaire].

    La validit de l'astrologie commence tre tudie scientifiquement notamment au traversde l'astrologie statistique.

    http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Compagnie_de_J%C3%A9sushttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Jean-Baptiste_Colberthttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=1666http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=1696http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Mod%C3%A8le:R%C3%A9f%C3%A9rence_n%C3%A9cessaire/Explicationhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Isaac_Newtonhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Isaac_Newtonhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Mod%C3%A8le:R%C3%A9f%C3%A9rence_n%C3%A9cessaire/Explicationhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Glyphehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Soleilhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Lunehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=%28134340%29_Plutonhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Syst%C3%A8me_solairehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Terrehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Astrological_Glyphs.svghttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Logiquehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Rh%C3%A9toriquehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=XXe_si%C3%A8clehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=New_agehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=New_agehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Saturne_%28plan%C3%A8te%29http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Ast%C3%A9ro%C3%AFdehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Psychologiehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Mod%C3%A8le:R%C3%A9f%C3%A9rence_n%C3%A9cessaire/Explicationhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astrologie_statistique

  • Astrologie 6

    Pratiques actuelles L'astrologie recouvre au dbutdu XXIesicle des pratiques etdes approches trs diffrentes,au point qu'il est plus juste deparler d'astrologies au pluriel.

    Ces astrologies existent sousplusieurs formes qui diffrentpar leurs symboliques et lestechniques utilises, et sontappliques un grand nombred'objets diffrents. Lasymbolique des astres et deleurs mouvements est trssouple, pouvant changersuivant le contexte et l'colede l'astrologue. Il existe denombreuses coles : astrologiehumaniste, astrologie psychologique, astrologie conditionnaliste, etc. Elles diffrentgalement selon les objets ou les domaines auxquels elles sont appliques, que ce soit parexemple en psychologie, ou comme prvision, en politique, en bourse, en mdecine. Chaqueobjet a des symboliques propres et parfois des techniques particulires. Les astrologies les plus en vogue actuellement en occident sont l'astrologie occidentale,fonde sur le calendrier solaire, et l'astrologie chinoise, fonde sur le calendrier chinois.Cette dernire s'est rpandue en Europe occidentale vers la fin des annes1970[rf.ncessaire]. Ces astrologies existent sous plusieurs formes qui diffrent par leurssymboliques et les techniques utilises. Elles diffrent galement selon les objets ou lesdomaines auxquels elles sont appliques, que ce soit par exemple en psychologie, oucomme prvision, en politique, en bourse, en mdecine. Chaque objet a des symboliquespropres et parfois des techniques particulires.Si les donnes de base de l'astrologie occidentale restent l'tablissement d'une carte du ciel(voir l'article Horoscope), celle-ci est en constante volution, ce qui induit un certainnombre de divergences entre astrologues. Ces divergences existent ds l'poquetraditionnelle, portent sur diffrentes mthodes pour le calcul des positions des maisons,renvoyant diffrentes coles d'interprtation).Au XXesicle, lastrologie connat un regain dintrt avec une approche nouvelle. Desingnieurs, psychologues et statisticiens abordent cette discipline l'aide d'une dmarcheet de moyens de recherche scientifiques. Voir ci-aprs.Aujourd'hui, on peut diviser l'astrologie occidentale en trois branches : 1. une astrologie individuelle, qui s'intresse au thme de naissance d'un individu,

    soit sous l'angle de sa psychologie pour lui faire prendre conscience de lui-mme(astrologie fortement influence par la psychologie et les approches psychanalysantes);

    soit sous l'angle de son chemin de vie, pour lui indiquer les diffrentes phases de savie, moments de transformation, et priodes critiques ;

    http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Zodiac_woodcut.pnghttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=XXIe_si%C3%A8clehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astrologie_chinoisehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Calendrier_chinoishttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Mod%C3%A8le:R%C3%A9f%C3%A9rence_n%C3%A9cessaire/Explicationhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Horoscopehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Horoscopehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Interpr%C3%A9tation_astrologiquehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=XXe_si%C3%A8clehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astrologie%23Approche_statistique

  • Astrologie 7

    soit sous l'angle de ses relations avec les autres, en mettant en relation les thmes denaissance de plusieurs personnes.

    2. l'astrologie des horoscopes, directement hrite du Moyen ge, remise en vogue par lesmagazines commerciaux dans sa version populaire, qui prtend prdire pour chaquesigne astral, les grandes tendances du moment. Cette astrologie devrait probablementplus tre considre sous l'angle du phnomne social, car elle est extrmementpopulaire malgr son imprcision fondamentale. Pour cette raison, cette caricature del'astrologie discrdite probablement l'astrologie srieuse . Fond (quand il est tablisrieusement) sur une version simplifie des modles astrologiques classiques,l'horoscope est gnralement considr par le public qui en est friand, comme une simpledistraction sans implications.

    3. l'astrologie vnementielle, qu'il s'agisse de prdire les grands vnements oul'volution de la bourse. L'astrologie boursire a fait son apparition au milieu des annes1990, son but tant de prvoir l'volution des indices boursiers[8] .

    Ces pratiques sont aujourd'hui toutes sujettes critiques et controverse (voir ci-dessous).

    Controverse majeure

    Gnralits

    L'astronome Copernic en conversation avec Dieu. Jan Matejko,1872

    L'astrologie est depuis longtempsun sujet de controverse et decritiques (philosophique,thologique, scientifique,pistmologique). Essentiellementdvelopps autour de l'astrologieoccidentale, les lments desdbats se sont peu peugnraliss l'ensemble despratiques astrologiques. Parfoiscondamne dans l'antiquit(l'astrologie, au mme titre quetous les arts divinatoires, estinterdite par la Bible[9] ), elle estpeu peu rejete par la sciencequi lui reproche son absence debase rationnelle. St Augustin, ds le IVe sicle, ( De civitate Dei , VIII, xix) s'lve surcette base contre la confusion faite entre l'astrologie et l'astronomie.

    Ce dbat sur les causes, bien que toujours prsent, s'est aujourd'hui largi une critique objective de la ralit des effets dcrits par les astrologues. Actuellement, l'astrologie n'est pas reconnue comme une science, ne disposant pas de bases rationnelles ni de preuves exprimentales, ni n'ayant le caractre de rfutabilit ncessaire pour tre accepte comme thorie scientifique. Nanmoins, les dfenseurs de l'astrologie affirment que leur exprience personnelle montre des effets indniables. Un certain nombre de partisans de l'astrologie admettent que leur discipline, n'ayant pas de cadre de rfrence rigoureux (mthodologie scientifique, recherche reconnue, publication scientifique vrifie, etc.), puisse constituer le champ d'action idal pour les charlatans, les fantaisistes et les

    http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Horoscopehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Moyen_%C3%82gehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astrologie_populaire%23Elaboration_des_%C2%AB_horoscopes_%C2%BBhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Horoscopehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astrologie%23Controverse_majeurehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Jan_Matejko-Astronomer_Copernicus-Conversation_with_God.jpghttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=St_Augustinhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=IVe_si%C3%A8clehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=R%C3%A9futabilit%C3%A9

  • Astrologie 8

    escrocs. Ces pratiques dviantes leur apparaissent de nature renforcer les a priori.De ce constat sest dvelopp un certain nombre de procds d'analyses et de protocolesd'tudes destins clairer de faon objective la ralit des diffrents phnomnes (voir lasection Nature du phnomne tudi).Se rfrant au principe fondamental qu'il n'y a pas d'effet sans cause, la science relvedeux objections majeures quant la ralit des phnomnes mis en jeu. L'absence d'effet(les prdictions astrologiques ne font pas mieux que le hasard) et l'absence de cause (il n'ya aucun mcanisme justifiant une quelconque influence astrale). La recherche systmatiquedes effets qui a conduit aux travaux dans le domaine de l'astrologie statistique. Quant l'absence de cause, rdhibitoire pour un scientifique, elle n'est gnralement pas reuecomme un argument pertinent par le monde astrologique, dont la vision du monde se fondesur l'analogie plus que sur les causes efficientes.

    Lgitimit et lgitimation de l'astrologie Outre l'absence de fondements dmontrs (aucune causalit identifie, absence d'effetsrcurrents objectivement observables) et le dveloppement de ces explicationspsychologiques, de nombreuses critiques ont vu le jour quant aux efforts dploys par uncertain nombre d'astrologues pour lgitimer de faon artificielle leur discipline. De faonsemblable ce que Collins et Pinch ont montr en parapsychologie, on peut considrerqu'un petit milieu d'astrologues mime les attitudes de la communaut scientifique. Ilsfont des expriences de type scientifique, ils publient leurs rsultats, et s'efforcent de leurdonner une visibilit sociale. Ils tentent ainsi de constituer une communaut scientifique partir d'un domaine relevant des croyances traditionnelles. On peut voir l les effets de lascientifisation de notre socit, o la science devient une source de lgitimitincontournable. Le terme critique de pseudo-science, caractrisant les pratiques quirevendiquent la rigueur scientifique sans en appliquer les principes,peut donc s'appliquer l'astrologie.

    Difficult du dialogue

    Problmatique Les astrologues remarquent inversement une grande difficult de dialogue avec lessceptiques. Ils soulignent les manifestations d'une hostilit de principe face des projetsd'tudes collaboratives. Selon eux, les sceptiques rejettent une matire qu'ils refusentd'examiner, voquant par ailleurs l'existence d'une pression sociale contre l'astrologie.La principale raison du rejet des scientifiques pour l'astrologie leur apparait ainsi plusculturelle que rellement rationnelle.L'image ngative (charlatanerie) de l'astrologie impliquerait que le scientifique quisouhaiterait la dfendre publiquement coure le risque d'tre discrdit par ses pairs. Cetteobjection est partiellement valide, en tant qu'elle met en lumire la tension interne entrescience tablie et la libert de recherche scientifique (domaines d'tudes). La critiquede l'astrologie par les philosophes des Lumires reste cet gard l'exemple historique leplus clbre d'une critique de principe.Cependant, il est faux de dire que scientifiques et sceptiques n'ont jamais tudi la question. Bien au contraire, de nombreux protocoles d'exprimentation ont t proposs aux astrologues depuis les annes 1970, et de nombreux chercheurs du dbut du sicle se

    http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astrologie%23Nature_du_ph%C3%A9nom%C3%A8ne_%C3%A9tudi%C3%A9_par_l%27astrologiehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astrologie_statistiquehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Parapsychologiehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Pseudo-sciencehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astrologie%23Des_Lumi%C3%A8res_%C3%A0_l%27%C3%A9poque_modernehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astrologie%23Des_Lumi%C3%A8res_%C3%A0_l%27%C3%A9poque_moderne

  • Astrologie 9

    sont attels une tude statistique de l'astrologie (astrologie statistique). Lesexprimentations menes dans ce domaine sont cependant limites par l'absence d'unedfinition prcise de l'effet recherch, et les difficults de sa caractrisation ventuelle.La motivation de la lutte contre l'obscurantisme n'est pas en soi un argument contrel'astrologie. Elle peut nanmoins sous-tendre un discours rellement argument. Laconfusion entre les dimensions idologiques et argumentatives gnre un dbat souventstrile, difficilement analysable[10] . On citera pour exemple le cas du manifeste contrel'astrologie publi en 1975 par un certain nombre de sommits[11] . Celles-ci prsententsimultanment des faits critiques, et des affirmations polmiques, notamment lorsqu'elledcrivent l'astrologie comme une superstition reposant sur la crdulit des gens. Cettedvalorisation est souvent la seule partie du manifeste retenue par les partisans del'astrologie, qui le rsument comme un simple rejet sans examen de leur pratique[12] .

    Argument de la difficult pistmologique du dialogue L'impossibilit pistmologique de dmontrer l'inexistence d'une chose illustrepartiellement la difficult intrinsque du dbat. Il est en effet impossible de rejeter apriori la possible existence d'une influence des astres (absence de preuve n'est paspreuve de l'absence[13] ). Cependant, la longue histoire des recherches sur l'astrologie -pratique prdictive par essence - n'ayant ce jour pas abouti, on dispose d'uneaccumulation d'tudes rfutant un grand nombre des paradigmes populaires de l'astrologie(voir partie consacre l'tude des paradigmes de l'astrologie). Ds lors, s'il existe uneinfluence des astres, celle-ci semble ne pas tre du ressort des astrologies existantes. Eneffet, au-del de la recherche d'une thorie dmontrant la possibilit d'un effet des astres,les travaux mthodiques cherchant prouver l'existence de corrlations entre lesvnements astrologiques et leurs supposs effets aboutissent l'infirmation desparadigmes astrologiques. Or, pour pouvoir valider les hypothses de l'astrologie, il est abminima ncessaire d'observer un effet, avant mme de chercher en expliquer ses tenants.L'argument de la difficult pistmologique du dialogue apparait en fait fallacieux. En effet,l'astrologie est une pratique qui ne fournit pas les outils de sa propre rfutabilit, et quireste par le fait hors du champ d'analyse de l'pistmologie. L'attitude des astrologues estde fait l'exemple retenu par Popper d'un discours qui refuse sa propre rfutation (ou falsification selon une mauvaise traduction : on entend par l sa possibilit d'trecontredite, rfute), interdisant ainsi une critique objective de ses affirmations.L'astrologie cherche parfois produire l'illusion de sa rfutabilit. Certaines tudes menespar des astrologues retiennent des dispositifs exprimentaux qui tendent produire desrsultats systmatiquement positifs[14] .

    Question de l'engouement du public L'ensemble de ces polmiques prsente un cas d'cole d'un intrt indniable pour lasociologie des sciences et l'pistmologie. L'engouement de vastes publics pour une pratique sans effets dmontrs continue d'tre mis en question, de faon souvent trs rigoureuse et critique, par un grand nombre d'pistmologues et de sociologues. Les reprsentants des sceptiques (sceptiques anglo-saxons ou franais) expliquent l'intrt pour les horoscopes par l'effet Barnum et ses corollaires. Ces analyses les amnent considrer publiquement l'astrologie comme une superstition reposant sur la crdulit des gens [15] . Ceci est la position gnralement

    http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astrologie_statistiquehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=%C3%89pist%C3%A9mologiehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astrologie%23Nature_du_ph%C3%A9nom%C3%A8ne_%C3%A9tudi%C3%A9_par_l%27astrologiehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=%C3%89pist%C3%A9mologiehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=R%C3%A9futabilit%C3%A9http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Karl_Popperhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Mouvement_sceptique_contemporainhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Mouvement_sceptique_contemporainhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Z%C3%A9t%C3%A9tiquehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Horoscopehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Effet_Barnum

  • Astrologie 10

    adopte par le monde scientifique.Le constat de l'engouement du public invite aussi une double rflexion sur sesimplications conomiques, mais aussi sur ses effets psychologiques (comportements induitspar la croyance).

    Nature du phnomne tudi par l'astrologie

    Confrontation aux connaissances physiques et astronomiques Si astrologie et astronomie ont en commun leurs racines historiques (voir Originehistorique), les deux pratiques sont maintenant entirement dtaches et parfaitementdistinctes (si ce n'est dans leur relative homophonie, toujours source de confusions).L'astrologie ne peut tre leve au rang des sciences physiques en raison de la maigrereproductibilit de ses rsultats et de labsence de causalit tablie.

    Effet physique rel des astres Influence des toiles

    L'astrologie occidentale prtend que les influences qu'elle dcrit sont le fait desplantes, et non de celui des toiles (qui sont des annes-lumire de nous).L'argument raisonnable selon lequel les toiles sont trop loin pour avoir une influencephysique sur nous, s'appliquerait l'astrologie sidrale, mais pas l'astrologieconventionnelle, dite tropicale .Pour cette dernire, les plantes seules ont une influence, les constellations servant de repre (comme les chiffres sur une horloge). En d'autres termes, l'astrologie tropicale ne s'intresse qu' des corps appartenant au systme solaire, et leursdplacements par rapport au reprage arbitraire que constituent les signes duzodiaque.

    Influence des plantesL'argument d'une influence gravitationnelle a parfois t avanc pour justifierl'existence d'une action distance, et de ce fait, certains astrologues font des calculsastrologiques sur une base hliocentrique, ce qui pourrait sembler cohrent avecl'explication d'une influence gravitationnelle des configurations plantaires surl'activit solaire. ce jour, aucun effet direct des plantes sur le corps humain n'a t rigoureusementobserv. Par ailleurs, les forces d'attraction en jeu lors du simple phnomned'attraction Terre-Lune sont, l'chelle du corps humain, infiniment moinsimportantes que ceux qu'exercerait un immeuble ou une armoire. Enfin, les recherches statistiques (voir plus bas) qui auraient pu permettre de dcelerune rgularit des phnomnes astrologiques (influences) concluent l'inexistenced'une telle rgularit.

    http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astronomiehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astrologie%23Origine_historiquehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astrologie%23Origine_historiquehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Homophonie_%28linguistique%29http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Reproductiblehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Causalit%C3%A9http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Ann%C3%A9e-lumi%C3%A8rehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astrologie_sid%C3%A9ralehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Constellationhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Zodiaque

  • Astrologie 11

    Problmatique du rapport entre signes et constellations Les signes du Zodiaque, qui servent de cadre de rfrence et d'analyse, correspondentaussi des constellations situes sur l'cliptique. Si les traits astrologiques sont associs aupassage des plantes dans les limites astronomiques de ces constellations, ce point posedeux nouveaux problmes.Les mthodes de calculs utilises par les astrologues se rapportent une carte du ciel immuable, fixe par rapport au point vernal. En regard, l'astronomie a depuis longtemps faitle constat du dplacement des constellations dans le ciel (de 30 ou un signe tous les2200 ans). Cette drive est lie au phnomne tabli de prcession des quinoxes. Lephnomne de la prcession des quinoxes entraine une divergence entre la position relledes astres la naissance et leur position affirme par le signe attribu : aujourd'hui le zodiaque astrologique est dcal de prs d'un signe par rapport au zodiaque destoiles[16] . Les passages des plantes dans les limites des constellations ne correspondentdonc pas celui des plantes dans les signes. Ce fait conduit un argument astronomique,souvent prsent par les dtracteurs de l'astrologie: les rapports prcis dcrits dans leshoroscopes rellement bass sur des conjectures astrologiques chiffres (calculsastrologiques) dcrivent un tat des lieux rvolu depuis plusieurs centaines d'annes. Cetargument a rcemment men la cration d'une astrologie sidrale, fonde non plus surdes mesures internes au systme solaire, mais sur la position relle des toiles.D'autre part, lors de sa course le long du zodiaque tout au long de l'anne, le soleil traversetreize constellations, les douze du zodiaque plus Ophiuchus. Cette dernire ne fait paspartie des constellations prises en compte par l'astrologie. Plus grave, les plantes -quipeuvent s'loigner de l'cliptique de sept huit degrs- traversent parfois d'autresconstellations[17] : Orion, la Baleine, le Corbeau ou la Coupe, le Sextant...En pratique, ces faux arguments rsultent d'une confusion (volontaire ou non) entre signeset constellations du zodiaque. Les signes ne sont que des secteurs rguliers de 30,conventionnellement dcompts partir du point vernal. Ils ne sont qu'un systme dereprage arbitraire, et utilis d'ailleurs par les astronomes jusqu'au XVIIIesicle. Ils n'ontds l'origine qu'un rapport lointain avec les constellations du mme nom, dont les limites etpositions sont videmment irrgulires.

    Prospections possibles Il est imaginable de prospecter ces domaines encore mal connus, et acqurir des donnesplus prcises confirmant ou infirmant l'existence : d'une influence de la position des plantes sur la position du centre de gravit du

    systme solaire par rapport au soleil, et l'influence qui pourrait en rsulter sur l'activitde ce dernier ;

    d'une influence gravitationnelle directe de la lune et sa rflexion de la lumire du soleil ; d'une capacit des mcanismes vivants se mettre en rsonance avec des phnomnes

    cycliques (le plus connu tant videmment les rythmes biologiques circadiens). Rappelons nanmoins que les recherches statistiques (voir plus bas) qui auraient pupermettre de dceler une rgularit des phnomnes astrologiques concluent l'inexistence d'une telle rgularit. D'autres tentatives non classiques ont t imagines suite aux critiques du mondescientifique.

    http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Signe_astrologiquehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Constellationshttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=%C3%89cliptiquehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Point_vernalhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Pr%C3%A9cession_des_%C3%A9quinoxeshttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Pr%C3%A9cession_des_%C3%A9quinoxeshttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astrologie_sid%C3%A9ralehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Ophiuchushttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=%C3%89cliptiquehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Orion_%28constellation%29http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Baleine_%28constellation%29http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Corbeau_%28constellation%29http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Coupe_%28constellation%29http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Sextant_%28constellation%29http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Point_vernalhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Constellation

  • Astrologie 12

    l'astrologie sidrale est issue de l'ide qu'il fallait suivre les toiles, et non pas le pointvernal. C'est cette approche qui est suivie par la tradition indienne et orientale del'astrologie, mais sa version occidentale constitue une construction rcente (et assezartificielle) sans lien direct avec ces traditions.

    l'Astrologie hliocentrique issue de l'ide ce n'est pas la terre qui est le centre dusystme solaire (C'est probablement fond, mais on ne peut pas brutalement passer d'unsystme l'autre sans adapter la manire d'interprter.)

    Si l'imagination peut extrapoler des moyens par lesquels les positions des plantes nousinfluenceraient, pour les transits et synastries, la question est encore plus pineusepuisqu'il faudrait en plus mettre en vidence des influences plantaires sur des systmesbiologiques qui auraient enregistr une trace des positions des plantes. De mme, mettre en vidence une explication physique des progressions serait encore plusardu, dans la mesure o le passage symbolique un an = un jour ne repose sur aucunebase objectivable, si ce n'est justement la base symbolique. Nanmoins, il faut resterprudent avant de la rfuter, dans la mesure o le cerveau utilise des mcanismessymboliques. Pour prendre un trs mauvais exemple (il faudrait en trouver un meilleur,fond sur des mcanismes inconscients) : dans la majorit des cas, les gens ne franchissentpas une lumire rouge pourtant aucun mcanisme physique n'est capable d'expliquer cecomportement.

    Mise en question des effets observs L'absence de cause identifie n'interdit pas d'examiner la possibilit d'ventuels effetsrguliers (dont la dcouverte permettrait, le cas chant, de mieux identifier les causes).L'astrologie statistique est prcisment la discipline qui affirme tudier d'ventuels effets rguliers, sans que ne soit identifi de cause ces effets.

    Confrontation avec un chantillon tmoin Contrairement d'autres disciplines sotriques, l'astrologie annonce qu'elle peut prvoir,notamment, des vnements trs prcis et facilement vrifiables. En ce sens, des protocolesde tests permettant de la juger sont aiss mettre en place[18] . Ces protocoles comparentles prvisions des astrologues sur des sujets prcis des prvisions alatoires mises pardes sceptiques ou des ordinateurs. Les prvisions des astrologues sont alors valides sielles sont de meilleures qualits que les prvisions alatoires. On peut citer le test sur 22prvisions de l'an 2000 entre Elisabeth Tessier qui crit rgulirement qu'elle situe sonniveau de russite 80 %, voire 90 %, un sceptique et un ordinateur . Rsultat : Ordinateur8 russites, Elisabeth Tessier et Sceptique 7 russites[19] . De nombreuses expriences dece type ont eu lieu. Le cercle zttique de luniversit de Nice a cr le Dfi zttiqueinternational. Lintrt de ce dernier test est quen change dun test gratuit, lastrologuereoit 200 000 euros en cas de succs. Comme le risque financier est nul pour un gainpotentiel norme, on peut estimer que les astrologues ne se prsentant pas ces tests, necroient pas leur don. Aprs quelques annes de fonctionnement, le test fut arrt faute decombattant. Curieusement, trs peu dastrologues ont concouru, on peut donc en conclureque la partie de la population qui croit le moins en lastrologie sont les astrologueseux-mmes. Toutes disciplines confondues, il y a eu 250 tests et zro russi[20] .Un autre test ralis sur 100 personnes qui jugeaient l'exactitude des prvisions que l'on faisait sur eux montrait que les astrologues avaient exactement le mme taux de succs

    http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astrologie_sid%C3%A9ralehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astrologie_statistiquehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Elisabeth_Tessierhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Elisabeth_Tessierhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=D%C3%A9fi_z%C3%A9t%C3%A9tique_internationalhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=D%C3%A9fi_z%C3%A9t%C3%A9tique_international

  • Astrologie 13

    qu'un systme alatoire[21] .

    Approche statistique A la suite de nombreuses publications En 1993 parait cependant, dans Les cahiers conditionnalistes, une tude statistique[22] quidmontrerait une corrlation entre les aspects Mercure-Saturne et les qualits de joueurd'checs. Bien que l'objet thorique de cette tude soit fort restreint, la confirmation de savalidit contredirait le dogme de l'impossibilit d'une influence des astres. Cette tude n'estcependant pas issue de la presse scientifique reconnue au niveau universitaire, et doit donctre prise avec toutes les prcautions requises.Les dfenseurs de l'astrologie, comme certains dtracteurs des sciences humaines,apparentent parfois l'astrologie aux sciences humaines, argant de l'utilisation de larecherche statistique et d'une tude d'effets sans cause physique tablie. Cettecomparaison est videmment fallacieuse, l'astrologie statistique reprsentant une activittrs diffrente de l'astrologie elle-mme. Il est noter que l'astrologie statistique estd'ailleurs une activit trs marginale, dont les principes mthodologiques de base ne sontpas ncessairement connus des astrologues.Si l'astrologie dfinit relativement clairement les diffrentes significations des lmentsd'un thme astral (voir symbolisme astrologique), l'tape de l'interprtation n'est enrevanche pas clairement codifie. De fait, la complexit de cette interprtation et soncaractre subjectif semble plutt l'apparenter un art. Les rsultats tant toujoursprsents comme lis au talent et l'exprience de l'astrologue (pour tre recevableaux yeux de ses dfenseurs, l'analyse doit tre faite par un praticien comptent ). Dslors, il est impossible d'tudier les mthodes astrologiques actuelles selon les critresscientifiques de reproductibilit. Cet aspect est vivement critiqu par les sceptiques, cetargument prcis tant justement utilis par les charlatans pour oprer une slection aposteriori de leurs prdictions. Il a t dmontr par Henri Broch que la variabilit desrsultats prsents par des sujets rputs dous correspond prcisment aux rsultats deprdictions alatoires . Cette dmonstration, trs facilement reproductible, estconsultable dans l'ouvrage Devenez sorcier, devenez savant.En parallle, une autre approche se fait jour avec des astro-psychologues qui dveloppentparalllement un nouveau courant de pense astrologique, bas sur les connaissancesouvertes par la psychanalyse. Ils rejettent la dmarche scientifique applique lastrologieet en rcuse le bien-fond. Carl Gustav Jung qui dfend ce moment-l les concepts desymbolisme, de synchronicit et darchtype, craint que linfluence niveleuse des grandsnombres, de prouver quelque chose par la mthode statistique dans le domaine delastrologie . Dane Rudhyar, promoteur dune astrologie humaniste, dclare quelle n'apas pour objet principal et immdiat de prdire des vnements sous forme de probabilitsstatistiques, mais d'enseigner [] l'ordre et la forme qui font le sens de l'existenceindividuelle et des luttes jalonnant le chemin de la ralisation de soi .

    http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Sciences_humaineshttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Sciences_humaineshttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astrologie_statistiquehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astrologie_statistiquehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Horoscopehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Symbolisme_astrologiquehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Arthttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Carl_Gustav_Junghttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Symbolisme_astrologiquehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Synchronicit%C3%A9http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Arch%C3%A9typehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Dane_Rudhyar

  • Astrologie 14

    Question des succs prdictifs Les prdictions et les conjectures astrologiques sont soumises la double question de laprcision de l'information formule et de la subjectivit de son destinataire[23] . Il sembleintressant pour qui manipule les rsultats d'une prdiction d'analyser le degrd'information qu'elle contient, cest--dire la fois son caractre informatif rel (voir effetBarnum) et la quantit d'lments prsents.Plusieurs lments cits aux points prcdents (confrontation un chantillon tmoin etapproche statistique) apportent une explication objective l'existence de nombreux succsprdictifs de la part des astrologues. En effet, l'illusion statistique qui consiste neprsenter que les succs (cas des fraudes caractrises) soit ne se souvenir que desprdictions efficientes (phnomne purement psychologique) explique de faon rigoureuseune partie relle des succs prsents dans l'imaginaire populaire.Par ailleurs, certains succs prdictifs s'expliquent par la probabilit objective del'occurrence d'un vnement. Exemple fameux : prdire la mort d'un pape dans l'anne,durant les dernires annes de la vie de Jean-Paul II, tait pour les astrologues un pariapparemment facile au vu de la trs mauvaise sant du souverain pontife. Sa longvit ainfirm anne aprs anne ces prdictions, prsentes comme solides. Il est noter quel'anne de sa mort, ces mmes astrologues pouvaient comptabiliser cette prdiction commeun succs .Les bilans prdictifs des astrologues (rcapitulation des prdictions justes, au terme d'unesrie de sances ou d'une anne) ne prsentent gnralement que les succs prdictifs,occultant les erreurs. Si l'on suppose la prcision gale des prdictions, cette comparaisons'avrerait pourtant intressante. La constitution d'un grand nombre de ces bilansprdictifs par les ztticiens dmontre, selon le modle prsent plus haut, que les succssont attribuables au hasard dans tous les cas tudis.

    Comportements induits par la croyance en l'astrologie Des tudes srieuses montrent enfin que la croyance en l'astrologie induit une modificationdes comportements des croyants, qui peuvent prsenter une relle tendance conformerleurs actions avec les prdictions de l'horoscope[24] . Le facteur psychologique apparaitdonc essentiel dans la comprhension de l'engouement pour l'astrologie, ainsi que dansl'interprtation des phnomnes.

    Astrologie et socit

    Astrologie et pouvoir politique Dans l'Empire romain, alors mme que l'astrologie est trs populaire, les astrologues furentmis hors la loi par dcret ds 130 avant J.-C. La mode astrologique continuant,l'empereur Tibre met en place une lgislation restrictive des pratiques divinatoires etimpose des critres de qualit la profession d'astrologue (sous la suggestion de sonconseiller Thrasyllus, lui-mme astrologue). Ces lgislations sont renouveles un sicle plustard par Hadrien, lui-mme astrologue amateur.On retrouve la mme proccupation mille ans plus tard, quand Alphonse X de Castille,auteur de traits astronomique et astrologique, dicte que La divination du futur par lesastres est autorise pour les personnes correctement formes l'astronomie .

    http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Effet_Barnumhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Effet_Barnumhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Jean-Paul_IIhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Z%C3%A9t%C3%A9ticienshttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astrologie%23Confrontation_avec_un_%C3%A9chantillon_t%C3%A9moinhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Psychologiquehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Tib%C3%A8rehttp://en.wikipedia.org/wiki/Thrasyllus_of_Mendeshttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Hadrienhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Alphonse_X_de_Castille

  • Astrologie 15

    Jusqu' la fin du XXesicle, en France, le Code Pnal comportait dans sa partierglementaire l'article R-34 sanctionnant les gens qui font mtier de deviner ou depronostiquer .Cet article a t supprim par la rforme du code pnal, sous la prsidencede Franois Mitterrand[25] .On peut nanmoins remarquer que la Loi sanctionne des pratiques et des faits, non despenses: ces interdictions ne s'adressent donc pas l'astrologie en tant que telle, mais auxtroubles sociaux qu'entrainent les pratiques des charlatans qui s'appuient sur l'astrologie.En un sens, dans le domaine de l'astrologie, la loi ne sanctionne pas l'influence indue desastres, mais bien l'influence indue des astrologues.

    Problmatiques philosophiques

    Question du libre arbitre

    Ptolme

    Dans le Tetrabiblos, Ptolme rpond dj la critique centralede l'astrologie, son lien avec le dterminisme, en affirmant : Lesastres inclinent mais n'obligent pas . De mme, il soulignel'importance de la situation de naissance du sujet (hrditgntique et sociale) dans les interprtations : Le ciel ne donnepas l'homme ses habitudes, son histoire, son bonheur, sesenfants, sa richesse, sa femme mais il faonne sa condition .

    Le relai de cette critique est pris par les thologiens, pourlesquels la doctrine astrologique met en danger la notion deresponsabilit individuelle de l'homme face ses actes.Ontrouve trace de cette proccupation ds l'interdiction biblique(Deutronome 18:10-12): On ne trouvera chez toi personne qui fait le mtier de devin etde mage , interdiction relaye par les moqueries des prophtes (par exemple, Isae47:12-14). Au Vesicle, le concile de Tolde dclare si quelqu'un croit devoir ajouter foi l'astrologie ou la divination, qu'il soit anathme .Au XIIesicle, Thomas d'Aquincrit, dans sa Somme thologique : Beaucoup d'hommes obissent leurs passions,auxquelles le sage rsiste. C'est pourquoi, le plus souvent, ce qui est prdit d'aprsl'observation des astres au sujet des actions humaines se vrifie , les actions humaines enquestion concernant par exemple les labours ou la navigation, sur laquelle il mentionnel'influence de la Lune. Mais il indique aussi, reprenant un argument d'Origne : il fautbien se garder de croire que la libert de l'homme soit soumise l'influence des astres ; caralors, il n'y aurait plus de libre arbitre, sans lequel les hommes ne feraient aucun acte devertu, digne de rcompenses, ni aucune mauvaise action qui mritt d'tre punie . Ils'oppose donc au dterminisme astral intgral, qui conduirait la ngation du libre arbitreet l'ide d'une production plantaire (et donc hrtique) du divin (cf. Dante).

    Pour le thologien, ce n'est pas l'ide que les astres puissent avoir une influence sur lecomportement humain qui est en soi condamnable. Ce qui est une abomination devantl'Eternel (Dt 18:12) c'est d'accorder une importance absolue cette ventuelle influenceau point de suggrer que le destin est crit , et donc que les hommes ne sont pas libres.

    Loin de nous laisser impressionner par le dterminisme et par la fatalit que propagent les astrologues (mme sans le vouloir), librons-nous, et diminuons les astres. Qu'ils nous clairent et nous aident, mais sans toucher notre pleine

    http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=XXe_si%C3%A8clehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fran%C3%A7ois_Mitterrandhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Claudius_Ptolemaeus.jpghttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Tetrabibloshttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Ptol%C3%A9m%C3%A9ehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=XIIe_si%C3%A8clehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Thomas_d%27Aquinhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Somme_th%C3%A9ologiquehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Lunehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Orig%C3%A8nehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=H%C3%A9r%C3%A9siehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Dante

  • Astrologie 16

    responsabilit et libert. (Thomas d'Aquin , Lettre Rginald de Piperno)

    Notes et rfrences [1] Comme dvelopp dans la revue encyclopdique du collectif remise, article astrologie , particulirement

    complet, dont une partie de cet article est largement inspir[2] Jean-Marie Durand, Les cieux, premier livre de lecture... in Les Dossiers d'Archologie, Astologie en

    Msopotamie, n191, mars 1994[3] Michal Richard, Doctorant l'Universit de Paris I, Les Dossiers d'Archologie n191 - Mars 1994[4] W.E. Peuckert, L'astrologie, son histoire, ses doctrine, Petite Bibliothque Payot, n378, Paris, 1980, isbn :

    2-228-33780-3[5] (fr) Images de plus grande rsolution du zodiaque du monastre Vorone (http:/ / www. formonline. se/ kyrkor/

    Voronet/ Voronet_last_judgement02. html)[6] La superstition est la religion ce que l'astrologie est l'astronomie, la fille trs folle d'une mre trs sage.

    (Voltaire).[7] aujourd'hui, le nom d'astrologue est devenu si ridicule qu' peine le bas peuple ajoute-t-il quelque foi aux

    prdictions des almanachs L'encyclopdie de Diderot, article sur l'astrologie - Cit par Que sais-je surl'Astrologie.

    [8] Voir par exemple les ouvrages de Jean-Franois Richard : La Bourse serait-elle aussi gouverne par les astres?, Editions Arnaud Franel, 1998 et Bourse, ce qu'anticipent les astres jusqu'en 2010, Editions du Rocher, fvrier2005

    [9] DT18.10-12 (http:/ / www. biblegateway. com/ bible?language=fr& version=2;32& passage=DT 18:10-12), onen trouve un lointain cho dans GA5.19-21 (http:/ / www. biblegateway. com/ bible?language=fr&version=2;32& passage=GA 5:19-21) et Ap21.8 (http:/ / www. biblegateway. com/ bible?language=fr&version=2;32& passage= 21:8).

    [10] Revue encyclopdique remise, article Astrologie, 2005[11] Objections to astrology in The Humanist 35.5, 1975. Dclaration de 186 personnalits scientifiques de

    renom (dont 18 Prix Nobel). Voir site sceptique (http:/ / www. sceptiques. qc. ca/ assets/ docs/ qs51p13. pdf)[12] En 1976, Feyerabend s'est lui-mme rendu coupable d'une confusion entre les diffrents niveaux du discours.

    Si vous aviez un seul bon argument, quelle serait l'utilit de tant de signatures ? (...) Tout ce qui porte un nomdans les sciences l'a prt pour soutenir un document qui est un gouffre d'ignorance et d'inculture.(Feyerabend, in Dialogues sur la connaissance; trad. fr. aux d. du Seuil, 1996, p.98.) On notera en effet que laprsence d'un argument d'autorit n'implique en rien la faiblesse du raisonnement, et que l'affirmation deFeyerabend est elle-mme non taye. L'action de faire front contre l'astrologie par principe reste certescritiquable et la dmarche des signataires s'identifie bien la logique de relativisme combattue parFeyerabend. Nanmoins, les qualifications ignorance et gouffre d'inculture apparaissent une symtriqueptition de principe.

    [13] L'absence de preuve n'est pas preuve de l'absence : l'absence de relation entre deux phnomnes resteimpossible prouver (les progrs de la science peuvent fournir demain l'explication [ l'astrologie] qui manqueaujourd'hui). Daniel Kunth, Philippe Zarka, in Que sais-je - L'Astrologie (2005), p.86

    [14] Critique des astronomes Zarka et Biraud (http:/ / www. obspm. fr/ savoirs/ contrib/ astrologie. fr. shtml)[15] cfr http:/ / www. sceptiques. qc. ca/ assets/ docs/ qs51p13. pdf Dclaration de 186 personnalits scientifiques

    de renom (dont 18 Prix Nobel)][16] ce que l'on peut facilement constater en comparant les dates du passage du Soleil dans les signes et dans les

    constellations, voir les articles Signe astrologique et Zodiaque.[17] Ou rebroussent chemin par rapport l'ordre zodiacal: ainsi, 320 de l'cliptique, les plantes en

    dclinaison nord font une petite incursion dans la constellation du verseau avant de replonger dans laconstellation du capricorne.

    [18] Cercle Zetetique : Match Teissier - CZLR (http:/ / www. zetetique. ldh. org/ et_match. html)[19] Rsultats du Match Teissier/CZLR sur l'anne 2000 (http:/ / www. zetetique. org/ et_match_resultats. html)[20] Cercle Zetetique : Defi : historique et bilan provisoire (http:/ / www. zetetique. org/ defi_bilan. html)[21] Astrologie : science, art ou imposture ? par Stanislas Antczak (http:/ / www. zetetique. fr/ index. php/ dossiers/

    62-astrologie-imposture)[22] cfr. article preuves statistiques (http:/ / www. astrologue. org/ astrologie-preuves. html) sur le site

    www.astrologue.org (http:/ / www. astrologue. org)[23] Ce paragraphe est largement inspir de l'article Astrologie de la revue encyclopdique remise.[24] Une influence de l'horoscope sur la sant des Blancs et des Chinois en Californie - Afis - Association franaise

    pour l'information scientifique (http:/ / www. pseudo-sciences. org/ spip. php?article436)[25] Lui-mme amateur connu de consultations astrologiques.

    http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Thomas_d%27Aquinhttp://www.formonline.se/kyrkor/Voronet/Voronet_last_judgement02.htmlhttp://www.formonline.se/kyrkor/Voronet/Voronet_last_judgement02.htmlhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Voltairehttp://www.biblegateway.com/bible?language=fr&version=2;32&passage=DT%2018%3A10-12http://www.biblegateway.com/bible?language=fr&version=2;32&passage=GA%205%3A19-21http://www.biblegateway.com/bible?language=fr&version=2;32&passage=GA%205%3A19-21http://www.biblegateway.com/bible?language=fr&version=2;32&passage=%2021%3A8http://www.biblegateway.com/bible?language=fr&version=2;32&passage=%2021%3A8http://www.sceptiques.qc.ca/assets/docs/qs51p13.pdfhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Feyerabendhttp://www.obspm.fr/savoirs/contrib/astrologie.fr.shtmlhttp://www.sceptiques.qc.ca/assets/docs/qs51p13.pdfhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Signe_astrologiquehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Zodiaquehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Verseau_%28constellation%29http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Capricorne_%28constellation%29http://www.zetetique.ldh.org/et_match.htmlhttp://www.zetetique.org/et_match_resultats.htmlhttp://www.zetetique.org/defi_bilan.htmlhttp://www.zetetique.fr/index.php/dossiers/62-astrologie-imposturehttp://www.zetetique.fr/index.php/dossiers/62-astrologie-imposturehttp://www.astrologue.org/astrologie-preuves.htmlhttp://www.astrologue.orghttp://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article436

  • Astrologie 17

    Voir aussi

    Bibliographie

    Gnralits Il y a eu plusieurs ditions de L'Astrologie dans la collection Que sais-je ? des Presses

    Universitaires de France (PUF) version 1951 (multiples rditions actualises jusque dans les annes 80, puise), par

    Paul Couderc, avec une approche scientifique attaquant lastrologie (en relation aveclUnion rationaliste)

    version 1989 (retire de la vente), par Suzel Fuzeau Braesch, pro-astrologie version 2005, par Daniel Kunth et Philippe Zarka, texte qui rappelle quelques

    dfinitions et vidences et montrent ainsi que l'astrologie se place en dehors dudomaine scientifique, par le dfaut de sa mthode

    Astrologie non occidentale Jean Bottero, L'astrologie msopotamienne : l'astrologie dans son plus vieil tat , in

    Batrice Bakhouche, Alain Moreau et Jean-Claude Turpin, Les astres. Les astres et lesmythes, Montpellier, 1996, t. I, p. 159-182.

    Jacques Halbronn, Le monde juif et l'astrologie, histoire d'un vieux couple, Milan, Arch,1985, 433 p.

    Astrologie Rome Batrice Bakhouche (http:/ / recherche. univ-montp3. fr/ cercam/ article.

    php3?id_article=371), Lastrologie Rome. Louvain : Peeters, 2002, 241 p. (ISBN2-87723-632-3).

    Batrice Bakhouche, Alain Moreau (http:/ / recherche. univ-montp3. fr/ cercam/ article.php3?id_article=405) et Jean-Claude Turpin, Les astres, tome I : Les astres et les mythes.la description du ciel. Actes du Colloque international de Montpellier (23-25 mars 1995),Publications de la Recherche, Universit Paul Valry - Montpellier III, 320 p. (ISBN2-905397-96-9).

    Batrice Bakhouche, Alain Moreau et Jean-Claude Turpin (http:/ / recherche.univ-montp3. fr/ cercam/ article. php3?id_article=407), Les astres, tome II : Lescorrespondances entre le ciel, la Terre et lhomme. Les survivances de lastrologieantique. Actes du Colloque international de Montpellier (23-25 mars 1995), Publicationsde la Recherche, Universit Paul Valry - Montpellier III, 296 p. (ISBN 2-84269-024-9).

    Batrice Bakhouche, Les textes latins dastronomie : un maillon dans la chane du savoir.Louvain : Peeters, 1996, 347 pages, (ISBN 2-87723-292-1).

    Astrologie occidentale Speculum astrologiae. Quod attinet ad judiciariam rationem nativitatum atque annuarum

    revolutionum: cum nonnullis approbatis Astrologorum sententiis. Rerum catalogum sequens pagina indicabit. [Avec :] - Compendium de stellarum fixarum observationibus. Opus mathematicae studioso utilissimum.- Tabulae resolutae astronomicae de supputandis siderum motibus, secundum observationes Nicolae Copernici, Prutenicarumque Tabularum. Lyon, Phillipe Tinghi (imp. par Pierre Roussin), 1573. Ce Miroir de l'astrologie de Francesco Giuntini est, selon Caillet, un des plus clbres et

    http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Paul_Couderchttp://recherche.univ-montp3.fr/cercam/article.php3?id_article=371http://recherche.univ-montp3.fr/cercam/article.php3?id_article=371http://recherche.univ-montp3.fr/cercam/article.php3?id_article=405http://recherche.univ-montp3.fr/cercam/article.php3?id_article=405http://recherche.univ-montp3.fr/cercam/article.php3?id_article=407http://recherche.univ-montp3.fr/cercam/article.php3?id_article=407http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Nicolas_Copernichttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Lyonhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Phillipe_Tinghihttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Pierre_Roussinhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=1573http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Francesco_Giuntinihttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Caillet

  • Astrologie 18

    le principal monument de l'Astrologie ancienne . Ce trait trs complet, outre unedfense de l'astrologie, donne les nativits de trs nombreux personnages clbres et destables astronomiques selon Copernic.

    Richard Pellard, Manuel d'astrologie universelle, Editions Dervy 1991. Une approche rationnelle et conditionaliste de l'astrologie contemporaine.

    Jacques Vanaise, L'Homme-Univers, ditions Le Cri, Bruxelles, 1993 Jacques Vanaise, La Lgende des Signes (Le zodiaque : un chiquier de vie), ditions Le

    Cri, Bruxelles, 2005 Charles Vouga, Une astrologie pour l're du Verseau, Edition du Rocher Charles Vouga, Astrologie exprimentale, Edition du Rocher. Une approche non causale

    des phnomnes astrologiques .

    Analyse critique Henri Broch, Au cur de l'extra-ordinaire, Editions Book-e-book. Ouvrage consacr aux

    pseudo-sciences et croyances errones, avec un long chapitre consacr l'astrologie, sesprincipes, ses failles de raisonnement et ses aberrations.

    S. Bret-Morel, Le dclassement de Pluton, moyen terme un enjeu majeur pourl'astrologie ? (http:/ / www. ramsfr. fr/ rams15PlutonSBM1FR. htm) (http:/ / www. ramsfr.fr/ rams15PlutonSBM2FR. htm) (http:/ / www. ramsfr. fr/ rams15PlutonSBM3FR. htm)(http:/ / www. ramsfr. fr/ rams15PlutonSBM4FR. htm), 2007. Dossier critique sur lesquestions gnantes que devraient poser prochainement les nouvelles plantes naines l'astrologie : technique, mthodologie, gnration d'un symbolisme astrologique.

    S. Carlson, A double-blind test of astrology, Nature, 318, pp. 419-425, 1985. Hugues de Chanay, Impatience dans lazur : les pages dhoroscopes dElisabeth

    Teissier , in Ch. Boix (2007, d.) Manipulation, argumentation, persuasion, Paris :lHarmattan, 295-342.

    R. Culver & P. Ianna, Astrology: true or false ?, Prometheus books, New-York, 1988. Suzel Fuzeau Braesch, La Preuve par deux, Robert Laffont, 1992. C'est un livre pro

    astrologie Frdric Lequevre, Astrologie : art, Science ou Imposture ?, collection Zttique, Horizon

    Chimrique, Bordeaux (1991) ISBN 2-907202-25-1 Jean-Paul Krivine, Mars ne s'intresse pas aux sportifs (http:/ / www. pseudo-sciences.

    org/ spip. php?article162), De nouvelles plantes dans la mare des astrologues (http:/ /www. pseudo-sciences. org/ spip. php?article571)

    D. Lesueur, l'astrologie en questions, Ciel et Espace N 254, janvier, p. 32 Galipernic Newstein (de : Galile, Copernic, Newton, Einstein) L'astrologie ou comment

    avoir toujours raison, Ciel et Espace N 254, janvier 1991, p. 36 Jean-Claude Pecker, 5 rponses un amateur d'astrologie (http:/ / www. pseudo-sciences.

    org/ spip. php?article163), L'astrologie et la science, La Recherche N 140, janvier 1983,p. 118 (voir aussi le numro 142, pp. 371-372 ; Astrologie: le dbat continue, rponses G. Preschoux et M. Gauquelin.

    Michel de Pracontal, L'imposture scientifique en 10 leons, Poche/Biblio Essais, 1986. L'article astrologie de la Revue encyclopdique remise dit par le collectif remise.

    Document de synthse prsentant un historique dtaill et particulirement bien sourcsur la controverse (prsentation accessible du discours sceptique).

    Michel Rouz, La No-astrologie au banc d'preuve, cahier AFIS N 125, septembre, p. 1,1982, L'astrologie mesure par le physicien, Science et Vie N 825, juin, p. 62, 1986

    http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Nicolas_Copernichttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Jacques_Vanaisehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Henri_Brochhttp://www.ramsfr.fr/rams15PlutonSBM1FR.htmhttp://www.ramsfr.fr/rams15PlutonSBM2FR.htmhttp://www.ramsfr.fr/rams15PlutonSBM2FR.htmhttp://www.ramsfr.fr/rams15PlutonSBM3FR.htmhttp://www.ramsfr.fr/rams15PlutonSBM4FR.htmhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Hugues_de_Chanayhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Jean-Paul_Krivinehttp://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article162http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article162http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article571http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article571http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Jean-Claude_Peckerhttp://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article163http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article163http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Michel_Rouz%C3%A9

  • Astrologie 19

    vry Schatzman, La croyance en l'astrologie et l'honneur de la presse, Le Monde, 4-5janvier 1987, p. 30

    Articles connexes

    L'Astrologue qui se laisse tomber dans un puits, Jeande La Fontaine : Livre II, Fable 13

    astrologie amrindienne, arabe, aztque,celte, chinoise, gyptienne, hindoue,maya, mongole

    astrologie sidrale astrologie conditionaliste astrologie statistique zodiaque divination L'effet Barnum, ou pourquoi nous nous

    reconnaissons dans notre horoscope et laJumbologie

    Henry de Boulainviller interprtation astrologique mouvement sceptique contemporain,

    zttique, pseudo science symboles astronomiques science, astrophysique, pistmologie,

    astronomie

    Liens externes

    Sites critiques

    Association franaise pour l'information scientifique (http:/ / www. pseudo-sciences. org/spip. php?mot30)

    Dictionnaire Sceptique - Astrologie (http:/ / www. sceptiques. qc. ca/ dictionnaire/astrolgy. html)

    Sites pro- astrologie FAQ propos de Gauquelin (http:/ / www. planetos. info/ mmf. html). FDAF Fdration Des Astrologues Francophones (http:/ / www. fdaf. org)

    Iconographie

    Les 12 signes astrologiques du Zodiaque

    Blier Taureau Gmeaux Cancer Lion Vierge

    Balance Scorpion Sagittaire Capricorne Verseau Poissons

    http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=%C3%89vry_Schatzmanhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Jean_de_La_Fontainehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Jean_de_La_Fontainehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Astrologue_puits_(La_Fontaine~J.B.Oudry).jpghttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astrologie_am%C3%A9rindiennehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astrologie_arabehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astrologie_azt%C3%A8quehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astrologie_celtehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astrologie_chinoisehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astrologie_%C3%A9gyptiennehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astrologie_hindouehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astrologie_mayahttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astrologie_mongolehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astrologie_sid%C3%A9ralehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astrologie_conditionalistehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astrologie_statistiquehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Zodiaquehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Divinationhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Effet_Barnumhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Jumbologiehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Henry_de_Boulainvillerhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Interpr%C3%A9tation_astrologiquehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Mouvement_sceptique_contemporainhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Z%C3%A9t%C3%A9tiquehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Pseudo_sciencehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Symboles_astronomiqueshttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Sciencehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astrophysiquehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=%C3%89pist%C3%A9mologiehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Astronomiehttp://www.pseudo-sciences.org/spip.php?mot30http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?mot30http://www.sceptiques.qc.ca/dictionnaire/astrolgy.htmlhttp://www.sceptiques.qc.ca/dictionnaire/astrolgy.htmlhttp://www.planetos.info/mmf.htmlhttp://www.fdaf.orghttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Signe_astrologiquehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Zodiaquehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Aries.svghttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Taurus.svghttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Gemini.svghttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Cancer.svghttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Leo.svghttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Virgo.svghttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Libra.svghttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Scorpio.svghttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Sagittarius.svghttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Capricorn.svghttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Aquarius.svghttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Pisces.svg

  • Astrologie 20

    Sources des articles et contributeursAstrologie Source: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?oldid=40643916 Contributors: .melusin, 9o9, ANemo, Abbatistephanie, Adrille, Ajnata, Akasha,Alain r, AlainC, Alibaba, Anthonyhmc, AntiSpam, Aoineko, Archeos, Arglanir, Aristarch, Arria Belli, ArsniureDeGallium, Asabengurtza, Assobleuciel,Astrevolution, Astroconnaissance, Astrosearch, Ataraxie, AuxNoisettes, Auxerroisdu68, Aymeric78, BRU Jrome, Bananaflo, Barbichette, Barraki,Baryum, Bayo, Boots9999, Buggs, Bugul Noz, C-ontrol-, Camico, Camion, Caton, Cdang, Chaps the idol, CheepnisAroma, Clatourre, Cristal Noir, Curry,Czc, Crales Killer, David Berardan, David.Monniaux, Desaparecido, Diablo SQ, Diligent, DocteurCosmos, Domsau2, EDUCA33E, Eleventh, Elfix,Ellisllk, Emirix, Emmanuel legrand, Ertezoute, Esperluete, Esprit Fugace, FR3339, Fab97, Fabrice.Rossi, Fabwash, Faflo, Franois-Dominique, Franoys,FvdP, GaMip, GastelEtzwane, Gem, GhiOm, GilouX, Globu, Googolpl, Gordjazz, Gordjazzz, Grimlock, Grondin, Gronico, Grum, HERMAPHRODITE,Hadrien, Hashar, Hemmer, Hmant, IAlex, Iznogood, Jean-no, Jef-Infojef, Jerome66, Jerotito, Jimledes, Jojo.dops, Jpm2112, Jyp, Jrome Bru, KMan,Kelson, Kemkem french, Kepler69, Kernitou, Khardan, Komoku, Korrigan, Labrique, Laoma, Laurent Nguyen, Laurent75005, LaurentJ, Le sotr, Leag,Looxix, Lovosmose, Ludo29, M-le-mot-dit, Maggic, MagnetiK, Manchot, Manu18, Marc Mongenet, Martin, Maston28, Matth97, Med, MetalGearLiquid,Michel BUZE, Michel D. Cloutier Roy, Michel1961, Michelet, Miramaze, Mishkoba, Moa3333, Modeste Bis, Moez, Moolligan, Moumousse13, Mr Hyde,Mutatis mutandis, Mytskine, Necrid Master, Nicolas Ray, Nikoteen, Nojhan, Noky, Nykho, Oblic, Ollamh, Ork, Orthogaffe, Ouweb, Oxag, Oxydo, Pabix,Padawane, Palica, Panetius, Papillus, Paracelse, Patuto, Pemelet, Phe, Philgin, Pierre astrosky, Piku, Pixeltoo, Pld, Ploum's, Popo le Chien, Poppy,QiXezprz, Rege, Richardk, Richardkep, Roby, Rune Obash, STyx, Saihtam, Sam Hocevar, Sanao, Sand, Sbsr, Schiste, Semnoz, Serged, Sfrancois, Shakki,Shartmann, Sherbrooke, Shidorian, Ske, SoCreate, Solensean, Sorpasso, Sphane, Stanlekub, Sum, Tartaralail, Tartempion, TiChou, Tibo217, Tieum,TigH, TranceGui, Tristan Balguerie, Turb, TwoWings, Ultrogothe, Urobore, VIGNERON, Vanheu, Vazkor, Venom, Verbex, Vincent Ramos, Wanderer999,Widar, WikiMoi, Wlodek, Xamol69, Yf, Yves, 305 anonymous edits

  • Astrologie 21

    Source des images, licences etcontributeursImage:Flammarion.jpg Source: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Flammarion.jpg License: unknown Contributors: AnonymousImage:Universum.jpg Source: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Universum.jpg License: unknown Contributors: Heikenwaelder Hugo,Austria, Email : [email protected], www.heikenwaelder.atImage:Voronet last judgment.jpg Source: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Voronet_last_judgment.jpg License: unknownContributors: Alessio DamatoImage:Beit Alpha.jpg Source: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Beit_Alpha.jpg License: Public Domain Contributors: AKA MBG,Chesdovi, Drork, G.dallorto, Juiced lemon, Maksim, Mattes, Mdd, Roomba, Talmoryair, Warburg, WstImage:Astrological Glyphs.svg Source: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Astrological_Glyphs.svg License: Public DomainContributors: AnonMoos, Badseed, Gerbrant, 7 anonymous editsImage:Zodiac woodcut.png Source: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Zodiac_woodcut.png License: Public Domain Contributors:Juiced lemon, Micheletb, Mogelzahn, Warburg, 1 anonymous editsImage:Jan Matejko-Astronomer Copernicus-Conversation with God.jpg Source:http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Jan_Matejko-Astronomer_Copernicus-Conversation_with_God.jpg License: unknown Contributors: JanMatejkoImage:Claudius Ptolemaeus.jpg Source: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Claudius_Ptolemaeus.jpg License: Public DomainContributors: ?Image:Astrologue puits (La Fontaine~J.B.Oudry).jpg Source:http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Astrologue_puits_(La_Fontaine~J.B.Oudry).jpg License: Public Domain Contributors:Jean-Baptiste_OudryImage:Aries.svg Source: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Aries.svg License: Public Domain Contributors: Juiced lemon, Rursus, Tlusa,UrhixidurImage:Taurus.svg Source: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Taurus.svg License: Public Domain Contributors: Juiced lemon, Rursus,Tlusa, UrhixidurImage:Gemini.svg Source: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Gemini.svg License: Public Domain Contributors: Bibi Saint-Pol, Juicedlemon, Rursus, Tlusa, UrhixidurImage:Cancer.svg Source: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Cancer.svg License: Public Domain Contributors: Juiced lemon, Rursus,Tlusa, UrhixidurImage:Leo.svg Source: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Leo.svg License: Public Domain Contributors: Juiced lemon, Rursus, Tlusa,UrhixidurImage:Virgo.svg Source: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Virgo.svg License: Public Domain Contributors: Juiced lemon, Rursus,Tlusa, Urhixidur, 1 anonymous editsImage:Libra.svg Source: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Libra.svg License: Public Domain Contributors: Juiced lemon, Rursus,Tlusa, UrhixidurImage:Scorpio.svg Source: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Scorpio.svg License: Public Domain Contributors: Juiced lemon, Rursus,Tlusa, UrhixidurImage:Sagittarius.svg Source: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Sagittarius.svg License: Public Domain Contributors: Juiced lemon,Rursus, Tlusa, UrhixidurImage:Capricorn.svg Source: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Capricorn.svg License: Public Domain Contributors: Bvs-aca, Juicedlemon, Rursus, Tlusa, UrhixidurImage:Aquarius.svg Source: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Aquarius.svg License: Public Domain Contributors: Juiced lemon,Rursus, Tlusa, UrhixidurImage:Pisces.svg Source: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Pisces.svg License: Public Domain Contributors: Juiced lemon, Rursus,Tlusa, Urhixidur, 1 anonymous edits

  • Licence 22

    LicenceVersion 1.2, November 2002

    Copyright (C) 2000,2001,2002 Free Software Foundation, Inc. 51 Franklin St, Fifth Floor, Boston, MA 02110-1301 USA Everyone is permitted to copy and distribute verbatim copies of this license document, but changing it is not allowed.

    0. PREAMBLEThe purpose of this License is to make a manual, textbook, or other functional and useful document "free" in the sense of freedom: to assure everyonethe effective freedom to copy and redistribute it, with or without modifying it, either commercially or noncommercially. Secondarily, this Licensepreserves for the author and publisher a way to get credit for their work, while not being considered responsible for modifications made by others. This License is a kind of "copyleft", which means that derivative works of the document must themselves be free in the same sense. It complements theGNU General Public License, which is a copyleft license designed for free software. We have designed this License in order to use it for manuals for free software, because free software needs free documentation: a free program shouldcome with manuals providing the same freedoms that the software does. But this License is not limited to software manuals; it can be used for anytextual work, regardless of subject matter or whether it is published as a printed book. We recommend this License principally for works whose purposeis instruction or reference.

    1. APPLICABILITY AND DEFINITIONS This License applies to any manual or other work, in any medium, that contains a notice placed by the copyright holder saying it can be distributed underthe terms of this License. Such a notice grants a world-wide, royalty-free license, unlimited in duration, to use that work under the conditions statedherein. The "Document", below, refers to any such manual or work. Any member of the public is a licensee, and is addressed as "you". You accept thelicense if you copy, modify or distribute the work in a way requiring permission under copyright law. A "Modified Version" of the Document means any work containing the Document or a portion of it, either copied verbatim, or with modifications and/ortranslated into another language. A "Secondary Section" is a named appendix or a front-matter section of the Document that deals exclusively with the relationship of the publishers orauthors of the Document to the Document's overall subject (or to related matters) and contains nothing that could fall directly within that overall subject.(Thus, if the Document is in part a textbook of mathematics, a Secondary Section may not explain any mathematics.) The relationship could be a matterof historical connection with the subject or with related matters, or of legal, commercial, philosophical, ethical or political position regarding them. The "Invariant Sections" are certain Secondary Sections whose titles are designated, as being those of Invariant Sections, in the notice that says that theDocument is released under this License. If a section does not fit the above definition of Secondary then it is not allowed to be designated as Invariant.The Document may contain zero Invariant Sections. If the Document does not identify any Invariant Sections then there are none. The "Cover Texts" are certain short passages of text that are listed, as Front-Cover Texts or Back-Cover Texts, in the notice that says that the Documentis released under this License. A Front-Cover Text may be at most 5 words, and a Back-Cover Text may be at most 25 words. A "Transparent" copy of the Document means a machine-readable copy, represented in a format whose specification is available to the general public,that is suitable for revising the document straightforwardly with generic text editors or (for images composed of pixels) generic paint programs or (fordrawings) some widely available drawing editor, and that is suitable for input to text formatters or for automatic translation to a variety of formatssuitable for input to text formatters. A copy made in an otherwise Transparent file format whose markup, or absence of markup, has been arranged tothwart or discourage subsequent modification by readers is not Transparent. An image format is not Transparent if used for any substantial amount oftext. A copy that is not "Transparent" is called "Opaque". Examples of suitable formats for Transparent copies include plain ASCII without markup, Texinfo input format, LaTeX input format, SGML or XML usinga publicly available DTD, and standard-conforming simple HTML, PostScript or PDF designed for human modification. Examples of transparent imageformats include PNG, XCF and JPG. Opaque formats include proprietary formats that can be read and edited only by proprietary word processors, SGMLor XML for which the DTD and/or processing tools are not generally available, and the machine-generated HTML, PostScript or PDF produced by someword processors for output purposes only. The "Title Page" means, for a printed book, the title page itself, plus such following pages as are needed to hold, legibly, the material this Licenserequires to appear in the title page. For works in formats which do not have any title page as such, "Title Page" means the text near the most prom