1,00,80,60,40,20,0 La Chine et l’Afrique - afdb.org .La Chine et l’Afrique : un nouveau partenariat

  • View
    214

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of 1,00,80,60,40,20,0 La Chine et l’Afrique - afdb.org .La Chine et...

  • La Chine et lAfrique : Un nouveau partenariat pour le dveloppement ?

    0,00,20,40,60,81,0

    Groupe de la Banque africaine de dveloppement

    Edit par :

    Richard Schiere, Lonce Ndikumana et Peter Walkenhorst

  • Edited by:Richard Schiere, Lonce Ndikumana, and Peter Walkenhorst

    La Chine et lAfrique : un nouveau partenariat

    pour le dveloppement ?

    Edit par : Richard Schiere, Lonce Ndikumana et Peter Walkenhorst

  • II

    Copyright 2011 Groupe de la Banque africaine de dveloppement

    Angle des lavenue du Ghana et des RuesPierre de Coubertin et Hdi NouiraBP 323 -1002 TUNIS Belvdre (Tunisia)Tl: +216 71 333 511 / 71 103 450Fax: +216 71 351 933E-mail: afdb@afdb.org

    Ce document peut tre obtenu auprs de :

    Centre du Savoir et des Ressources Virtuelles (KVRC)Banque africaine de dveloppementAdresse: BP 323 -1002 TUNIS Belvdre(Tunisia)Tlphone: +216 71103402Tlfax: +216 71833248E-mail: b.abdul-karim@afdb.org

    La page de couverture : Justin KabaseleMise en page : FINZI

    Tous droits rservs.

    Le texte et les donnes prsents dans cette publication peuvent tre reproduits en citant les sources. Toute reproduction des fins commerciales est strictement interdite.

    Rserve lgaleLes rsultats, interprtations et conclusions exprims dans ce livre sont ceux des auteurs et pas ncessairement ceux de la Banque africaine de dveloppement. Dans la prparation de ce document, tout effort a t investi pour produire des informations qui sont jour, correctes et aussi clairement exprimes que possible. Nanmoins, des erreurs peuvent toujours chapper lil de lauteur, et les lois, rgles et rgulations des pays peuvent changer. La Banque africaine de dveloppement met ce document la disposition du public sans aucune forme de garantie et nassume aucune responsabilit sur la prcision de linformation ou consquence quelconque de son utilisation.

    L a C h i n e e t l A f r i q u e : u n n o u v e a u p a r t e n a r i a t p o u r l e d v e l o p p e m e n t ?

  • L a C h i n e e t l A f r i q u e : u n n o u v e a u p a r t e n a r i a t p o u r l e d v e l o p p e m e n t ?IIIIII

    Avant-propos

    Larchitecture de laide au dveloppement au bnfice de lAfrique est en pleine mutation, notamment avec la venue de nouveaux partenaires du Sud qui jouent un rle de plus en plus important en procurant des financements et du savoir-faire qui sont essentiels au dveloppement de ce continent. La Chine est ainsi devenue le principal pays partenaire mergent. Au cours de la dernire dcennie, ses entreprises ont multipli par plus de dix leurs changes commerciaux avec les entreprises africaines, ainsi que leurs investissements en Afrique. Cet essor du commerce et de linvestissement est souvent encourag par des dons ou des prts concessionnels publics qui sinscrivent dans la stratgie de mondialisation de la Chine. Cette prsence grandissante de la Chine sexplique par la puissance conomique et politique croissante de ce pays sur la scne mondiale, ainsi que par lintrt que porte la Chine au secteur des ressources naturelles de certains pays dAfrique dans le but dalimenter son expansion conomique.

    Une grande partie du commerce et des investissements de la Chine est lie aux industries extractives et linfrastructure connexe. Cependant, cest le dveloppement de linfrastructure en gnral qui constitue lvidence une priorit en Afrique. En effet, pour que cette rgion parvienne dgager une croissance forte, durable et partage, il faut que les entreprises prives aient accs une infrastructure de qualit, des prix comptitifs sur le plan international. Le dficit de financement des investissements dans linfrastructure en Afrique slve 50 milliards de dollars par an. Cest pourquoi il faut saluer la contribution de la Chine remdier aux problmes de transport, dnergie et de tlcommunications en Afrique. Ces efforts compltent ceux des autorits nationales, des investisseurs privs et des donateurs.

    De plus, limpact de la Chine sur les conomies africaines ne se limite plus aujourdhui aux accords portant sur linfrastructure du secteur des ressources

    naturelles. Il stend dsormais un large ventail de secteurs et daspects du dveloppement. La cration de zones conomiques spciales gres par la Chine dans plusieurs pays dAfrique pourrait, par exemple, accrotre nettement la capacit manufacturire de nombre de ces pays. Il tait donc opportun de dresser un tat des lieux des relations entre la Chine et lAfrique, et de procder une analyse dtaille des opportunits et des dfis pour lune et lautre. La prsente publication a t labore dans cet objectif. Elle est finance par une subvention de recherche verse par le DFID (Department for International Development, Royaume-Uni) et rassemble les contributions de quelques-uns des plus grands spcialistes des relations sino-africaines.

    La prsence croissante de la Chine sur le continent africain amne galement reconsidrer les mthodes de travail de la Banque africaine de dveloppement et dautres partenaires pour le dveloppement. ce propos, certains observateurs parlent mme du consensus de Beijing pour dsigner une approche dans laquelle le dveloppement du secteur priv et la croissance conomique tiennent une place centrale et dans laquelle les investisseurs ne simmiscent pas dans la gouvernance intrieure des pays dAfrique. Selon cette thorie, lmergence de la Chine et dautres nouveaux partenaires pour le dveloppement nous impose de repenser notre approche, et dans certains cas de lajuster progressivement. Le Groupe de la Banque est prt participer ce processus et contribuer mettre profit le savoir ainsi que les ressources financires, technologiques et entrepreneuriales de la Chine, au bnfice des conomies africaines.

    Mthuli Ncubeconomiste en chef et vice-prsident du Groupe

    de la Banque africaine de dveloppement

  • IV

    L a C h i n e e t l A f r i q u e : u n n o u v e a u p a r t e n a r i a t p o u r l e d v e l o p p e m e n t ?

  • L a C h i n e e t l A f r i q u e : u n n o u v e a u p a r t e n a r i a t p o u r l e d v e l o p p e m e n t ?VV

    Remerciements

    Le prsent livre a t labor par des membres du personnel de la Banque africaine de dveloppement, qui ont travaill sous lgide de Lonce Ndikumana, directeur du Dpartement de la recherche sur le dveloppement. Peter Walkenhorst, chef de la Division des partenariats de recherche, a supervis directement ces travaux, et Richard Schiere, charg de la mobilisation des ressources, est le responsable du projet. Ce livre, qui constitue laboutissement des travaux mens dans le cadre du projet de recherche La Chine en Afrique de la Banque, a bnfici du soutien financier du DFID (Royaume-Uni).

    Cette publication a vu le jour grce aux contributions de Jean-Claude Berthlemy, Universit Paris-1 Panthon-Sorbonne (France), Deborah Brutigam, American University School of International Service Washington D.C. (tats-Unis), Hannah Edinger, Centre for Chinese Studies, lUniversit de Stellenbosch (Afrique du Sud), Jing Gu, Institute of Development Studies, Universit du Sussex (Royaume-Uni), Mary-France Renard, Institut de

    recherche sur lconomie de la Chine, Universit dAuvergne (France), Alex Rugamba, Groupe de la Banque africaine de dveloppement, et Ron Sandrey, Center for Chinese Studies lUniversit de Stellenbosch et Senior Research Fellow au Trade Law Centre for Southern Africa (Afrique du Sud). Le prsent rapport a t revu par Elisabeth Asiedu, Universit du Kansas, et Chris Alden, South African Institute of International Affairs, et il a bnfici des commentaires de participants un atelier organis les 2 et 3 juillet 2009 Tunis. Le manuscrit final a t relu et dit par William Shaw.

    Lquipe remercie Chioma Onukogu, charge de lunit de la coopration et des partenariats de la Banque africaine de dveloppement, pour ses conseils sur ladministration des fonds du projet. Lquipe tient galement exprimer sa gratitude Aymen Dhib et Thierry Kangoye pour leur aide prcieuse lors des recherches, ainsi qu Josiane Kon, Nejma Lazlem, Asma Ouni et Abiana Nelson, pour lefficacit de leur soutien administratif.

  • VI

    L a C h i n e e t l A f r i q u e : u n n o u v e a u p a r t e n a r i a t p o u r l e d v e l o p p e m e n t ?

  • L a C h i n e e t l A f r i q u e : u n n o u v e a u p a r t e n a r i a t p o u r l e d v e l o p p e m e n t ?VIIVII

    Sommaire

    Avant-propos ...........................................................................................................................................iii

    Remerciements ....................................................................................................................................... v

    Liste des graphiques .............................................................................................................................. ix

    Liste des tableaux ................................................................................................................................... xi

    Liste des encadrs ................................................................................................................................ xiii

    Acronymes et abrviations ..................................................................................................................... xv

    La Chine et lAfrique : Un nouveau parternariat pour le dveloppement ? ................................................1

    Richard Schiere

    Chapitre 1 : Lavenir des relations sino-africaines aprs la crise ..............................................................13

    Jing Gu et Richard Schiere

    Chapitre 2 : Limpact du commerce et de lIDE chinois en Afrique .........................................................25

    Mary-Franoi

Recommended

View more >