Gagnez en efficacité énergétique grâce aux serveurs x86

  • Published on
    20-Aug-2015

  • View
    517

  • Download
    1

Transcript

1. 120 Post Road West, Suite 201, Westport, CT 06880 Tlphone : 203-429-8950 Fax : 203-429-8930 Gagner en efficacit nergtique grce aux serveurs x86Jerald MurphySenior Vice-President et Directeur de la Recherche Robert Frances Group Robert Frances Group, 2009 Gagner en efficacit nergtique grce aux serveurs x86 1 2. 120 Post Road West, Suite 201, Westport, CT 06880 Tlphone : 203-429-8950Fax : 203-429-8930RsumCrise conomique oblige, les entreprises se doivent de rentabiliser chaque dollar investi. Pour ce faire,elles automatisent autant que possible leurs processus, ce qui accrot leurs cots informatiques alorsquelles tentent de restreindre leurs dpenses. Nombreux sont les responables informatiques ayant optpour la consolidation de leurs serveurs laide des technologies de virtualisation et de serveurs en lame.Malheureusement, la plupart des bnfices attendus se sont jusqu prsent avrs illusoires. En effet,aux cots levs des serveurs se sont ajouts labsence de technologies de virtualisation etdadministration rellement efficaces et linefficacit du refroidissemet et des alimentatons lectriquesde ces systmes.Pour lheure, quasiment toutes les grandes entreprises ont dj vu les cots dalimentation et derefroidissement de leur datacenter grimper en flche. Leurs besoins de stockage ont certainementaugment au gr de lautomatisation de leurs processus. Et cette capacit de stockage supplmentaire aelle aussi particip la hausse de leurs cots dalimentation et de refroidissement.Ces cinq dernires annes, la quantit de chaleur moyenne vacuer de chaque serveur a augmentde plus 100 watts et celle consomme par chaque serveur de plus de 300 watts. Les directeursinformatiques doivent absolument tenir compte de llectricit requise pour alimenter et refroidir lescentres de donnes car lnergie consomme par un serveur tout au long de sa vie excde souvent soncot dachat. Dautant plus que la situation conomique actuelle freine le financement de la recherchesur les systmes de refroidissement plus conomes et empche de maintenir la densit lectriquerequise un niveau stable. Daprs les tudes menes par RFG, lefficacit nergtique du datacenterconstitue la priorit n1 des directeurs informatiques et devrait le rester quelques annes encore. Lacapacit administrer ces environnements virtualiss de nouvelle gnration devraient jouer un rlede plus en plus crucial. Les directeurs informatiques doivent donc anticiper sils souhaitent sadapter larchitecture et au fonctionnement des nouveaux datacenters et relever les nouveaux dfis qui lesattendent.Selon RFG, les directeurs informatiques auront davantage de chances de gagner en efficacitnergtique, en rentabilit et en performance sils choisissent des solutions informatiques conues pouroptimiser simultanment ces trois derniers points. IBM et Intel ont justement fait quipe pour tirer partides avantages de leurs technologies respectives les plus efficaces en nergie. Intel a pour sa part agrment son architecture de processeur Intel Xeon 5500 de nouvelles fonctionnalits qui accroissentsa capacit de traitement sans augmenter sa consommation dnergie. Cette architecture intgre parailleurs des fonctions de gestion de la mmoire qui garantissent un dbit de donnes plus lev sansaccrotre la consommation dlectricit du processeur. IBM a, de son ct, tendu les fonctionnalits deses offres System x et BladeCenter processeurs Intel Xeon 5500. Elles bnficient dsormais dunegestion de la mmoire plus efficace, dune gestion de la consommation dnergie adaptative et defonctions de virtualisation optimises. La capacit de traitement de chaque lment du datacenter peutainsi tre exploite au maximum, avec la garantie de cots informatiques inchangs. Le serveur lameIBM HS22, par exemple, constitue un serveur efficace, capable de traiter de nombreux types decharges: il allie des performances exceptionnelles des nombreuses options de configuration et une 1grande simplicit de gestion. Ce nouvel IBM BladeCenter HS22 offre ainsi un rapport prix/performanceamlior de 60 % pour la virtualisation et de 33 % pour des applications mtier critiques.1 Loptimisation de 60 % du rapport prix/performance a t calcule sur la base du test SPECint_rate_base comparatifdu serveur lame HS21 processeur Intel Xeon 5400 cadenc 3,33 GHz et du serveur lame HS22 processeur Xeon 5500 cadenc 2,93 GHz.La comparaison de prix est base sur les listes de prixpublics du HS21 dot d1 processeur et de 1 Go de mmoire et du HS22 en mode 7870-C4x dot d1 processeur et de 2 Go de mmoire Robert Frances Group, 2009Gagner en efficacit nergtique grce aux serveurs x86 2 3. 120 Post Road West, Suite 201, Westport, CT 06880Tlphone : 203-429-8950 Fax : 203-429-89302 3Il offre galement 50% plus de capacit mmoire et des processeurs 12 % plus conomes en nergielorsquils sont exploits 100 % (50 % plus conomes en veille) que ses prdcesseurs. Le serveurHS22 est en outre rtrocompatible avec tous les chssis BladeCenter, y compris le BladeCenter E. Tousles datacenters dj dots de ces chssis peuvent ainsi continuer dinvestir dans de nouvelles lamesserveur sans avoir remplacer leur matriel ni perdre en performances. IBM propose galement depuissants outils de gestion de la consommation dnergie, parmi lesquels IBM Systems Director ActiveEnergy Manager, qui permet aux utilisateurs de mieux comprendre et grer leur consommationdnergie au moyen de fonctions de surveillance, danalyse des tendances et de limitation de laconsommation. Grce aux nouvelles fonctions de ces serveurs de nouvelle gnration, combines auxfonctions de gestion et dautomatisation prouves dIBM, les utilisateurs disposent de performances parwatt optimales qui contribuent rentabiliser chaque Euro investi dans leur centre de donnes.Si Dell et HP offrent eux aussi des serveurs dots de processeurs Intel Xeon 5500, leurs chssisdemeurent moins efficaces (ex. units dalimentation moins conomes en nergie, ventilateurs plusnombreux) et sont dpourvus dune UEFI (Unified Extensible Firmware Interface), pour grer pluscompltement le systme distance. Quant Cisco Systems, Inc. qui vient de faire son entre sur lemarch des serveurs lame, RFG craint quil ne lui faille un temps considrable avant datteindre lesfonctionnalits de gestion et la rentabilit attendue des architectures de serveur lame x86 de nouvellegnration.Etat des lieux des datacenters actuels et des problmesrencontrs par les entreprisesCes deux dernires annes, les directions informatiques ont vu leurs cots dexploitation grimperen flche. Cette hausse sest avre plus sensible pour les datacenters du fait de laccroissement dela capacit de traitement et de la densit des serveurs, augmentant la consommation lectrique.Les problmes de consommation dnergie des datacentersAfin de mieux matriser leurs ressources informatiques distribues et de rsoudre les problmesdefficacit nergtique, de nombreuses entreprises ont dcid de rduire le nombre de leursdatacenters. Il faut savoir que lunit centrale dun ordinateur autonome nest gnralement exploitequ 15 %, tandis que sa capacit de stockage est exploite 20-30 %. Or, une fois centralises, cesressources peuvent tre partages et donc mieux exploites. De plus, la taille des circuits intgrs nacess de diminuer et la vitesse dhorloge des processeurs de crotre, finissant par amliorer laperformance des serveurs. Mais si la consolidation des datacenters et la densit accrue des systmesont amlior le cot par transaction, elles ont galement apport leur lot de problmes en termedespace, dalimentation, de refroidissement et de gestion.Lorsque ce nest pas lespace qui pose problme, ce sont les caractristiques dalimentation desserveurs qui ne permettent pas une exploitation efficace. En effet, la plupart des serveurs lameactuels consomment tant dlectricit que sils occupaient tous les emplacements dun rack, cedernier serait incapable de les alimenter toutes. Les datacenters ne supportent que 15 kW maximumpar unit de surface occuppe par un rack.2 Le serveur lame IBM HS21 XM offre 8 emplacements mmoire DIMM. Le HS22 en inclut 12. Chaque lame peut supporter des barrettes DIMM de 8 Go maximum.12 = 50 % plus que 8.3Mesures internes dIntel sur la base des tests SPECjbb2005* du mois daot 2007. Configurations systme : 2S, processeurs 80 W, 8 DIMM, 1 disque dur, 1bloc dalimentation. Except Irwindale = processeurs 110 W ; valuation de la consommation base sur le test SPECjbb2005. Evaluation par Intel duneplate-forme Tylersburg-EP processeurs de 95 W cadencs 2,93 GHz de septembre 2008. Ces informations sont prliminaires et peuvent tre modifies tout moment avant le lancement officiel du produit. Robert Frances Group, 2009Gagner en efficacit nergtique grce aux serveurs x86 3 4. 120 Post Road West, Suite 201, Westport, CT 06880 Tlphone : 203-429-8950 Fax : 203-429-8930Or il faudrait 30 kW pour alimenter un rack entirement quip de serveurs lame actuels. Nonseulement les units dalimentation mme de fournir cette capacit dalimentation un racksont rares, mais la majorit des salles machines sont incapables de dissiper la chaleur gnrepar de telles configurations. Par consquent, une importante partie de lespace offert par lesracks est inutilisable.En outre, rares sont les serveurs lame inclure toutes les fonctions ncessaires la gestion deleur consommation dnergie. Exploits seulement 10 % de leur capacit, ces serveurspourraient offrir de plus hauts niveaux de densit si la capacit dalimentation qui leur taitdlivre pouvait tre modifie en fonction directe de la charge de travail. Lidal serait que lacapacit dalimentation soit mieux exploite, quelle que soit la charge de travail.Les problmes relatifs aux serveursLa plupart des serveurs dans les datacenters actuels ont t conus pour allier performances etoptimisation des cots, mais leur efficacit nergtique a t nglige. Il en rsulte quelalimentation et le refroidissement de ces systmes peuvent reprsenter 40 % des cotsdexploitation de ces serveurs. Le cot de llectricit consomme par un serveur tout au longde sa vie peut donc savrer plus lev que son prix dachat. Lamlioration de lefficacitnergtique relve de divers facteurs, comme la conversion de puissance et lexploitation dellectricit, ainsi que la gestion des systmes.La plupart des serveurs pour datacenters actuels sont quips dunits dalimentation efficacesen nergie seulement 70 %. Autrement dit, 30 % de llectricit transmise au serveur setransforme en chaleur et est donc gaspille. Les units dalimentation inefficaces en nergiecotent cher en lectricit, que ce soit pour lalimentation des serveurs ou pour leurrefroidissement. Qui plus est, les serveurs rcents ne sont exploits qu 15 % de leur capacit.Or, la consommation lectrique (alimentation et refroidissement confondus) des serveurstraditionnels reste identique quel que soit le taux dutilisation des ressources du serveur.Autrement dit, dix serveurs exploits 10 % de leur capacit consommeront bien plusdlectricit quun ou deux serveurs exploits 80-90 % de leur capacit.A ces problmes defficacit sajoute la consommation lectrique excessive de certains despremiers serveurs lame commercialiss. Les serveurs lame peuvent exiger 30 KW par rackpour leur alimentation. Ces racks ne peuvent pas tre refroidis correctement, soit requirentdes systmes de refroidissement spcifiques pour supporter une telle densit. Les systmes derefroidissement capables de supporter cette densit doivent tre installs dans des racksadjacents qui mobilisent un espace prcieux dans la salle machines. Certains systmes installer au-dessus du rack peuvent optimiser le refroidissement mais exigent une certainehauteur sous plafond. Des fabricants de serveurs proposent mme des botiers porterfrigrante. Toutefois, certains de ces systmes ncessitent des racks personnaliss et peuventgalement savrer inadapts aux racks trop profonds. Les directions informatiques doiventsassurer que toute nouvelle technologie de refroidissement est adapte la capacitdalimentation de larchitecture actuelle de leur datacenter ou que lespace requis par cestechnologies a t prvu dans les plans de la future salle machine. Robert Frances Group, 2009 Gagner en efficacit nergtique grce aux serveurs x86 4 5. 120 Post Road West, Suite 201, Westport, CT 06880 Tlphone : 203-429-8950 Fax : 203-429-8930Enfin, labsence de solutions efficaces de gestion de la consommation dlectricit pose souventproblme aux entreprises exploitant les systmes lame actuels. Lidal serait de pouvoir rduirela consommation dlectricit lorsque la charge de travail des systmes est moindre. Toutefois,la plupart des systmes actuels ne permettent pas de changement de tension ou de frquencedes processeurs et noffrent gnralement aucune visibilit sur leur consommation dnergierelle. La plupart du temps, les exploitants de datacenters doivent faire appel des prestatairesspcialiss pour grer avec prcision la consommation dnergie des systmes.Les problmes conomiques rencontrs par les entreprisesLa crise conomique exacerbe les problmes conomiques relatifs aux datacenters. Lebudget accord la plupart des directeurs informatiques ne leur permet pas dinvestir et derentabiliser leurs investissements de manire optimale. Do la recherche de financementcratifs, dfaut dautofinancement. Cette restriction budgtaire est dailleurs valable tantpour les investissements que pour les cots dexploitation.Le cot de lnergie ne cesse de grimper. La seule alternative restante pour contrebalancercette hausse est de rduire les frais immobiliers. Cest pourquoi de nombreuses entreprisesdlocalisent leurs datacenters vers des rgions plus attractives en termes de cotsimmobiliers, dlectricit et de main doeuvre. Et pour rduire davantage encore leurs fraisde main doeuvre, elles restreignent au maximum leurs effectifs et adoptent des systmesplus simples implmenter et grer.Les actions susceptibles de rsoudre ces problmesSelon RFG, quantit dactions peuvent tre entreprises pour rsoudre les problmes posspar les datacenters actuels et venir. Ces actions incombent tant aux directionsinformatiques quaux fournisseurs de systmes.Les actions incombant aux directions informatiquesLes exploitants de datacenters peuvent envisager diffrentes actions pour allger lapression financire et environnementale qui pse actuellement sur les socits. Ils peuventpar exemple mettre en place une stratgie intelligente de consolidation de serveurs, quipasse par la virtualisation mthodique des ressources informatiques et la planificationproactive des besoins en matire de locaux et de gestion du centre de donnes. Lamodernisation des serveurs dans leur datacenter peut galement savrer extrmementfructueuse. Lautomatisation et le contrle tendus des serveurs leur permettraient derduire les frais de personnel.La consolidation de serveursLa consolidation de serveurs constitue une premire tape vers lamlioration du tauxdutilisation des ressources informatiques. Elle permet de confier la gestion de plusieursprocessus un mme serveur pour optimiser lexploitation de ses ressources qui, enconfiguration traditionnelle, ne sont gnralement exploites qu hauteur de 10 %. Cetteconsolidation ncessite toutefois une analyse, une planification et une implmentationminutieuses pour offrir les rsultats attendus par le service informatique et tout autredpartement concern.Lorsque divers dpartements dune entreprise investissent dans des serveurs distincts, ilsdoivent dcider qui dtient et contrle les ressources des serveurs consolids. Cestpourquoi il est prfrable de consolider des applications de mme nature, excutes par lemme dpartement dentreprise, dans la mesure du possible. Les bases de donnes utilisessur les serveurs ncessitent une attention toute particulire. Il convient en effet de regrouper Robert Frances Group, 2009 Gagner en efficacit nergtique grce aux serveurs x86 5 6. 120 Post Road West, Suite 201, Westport, CT 06880 Tlphone : 203-429-8950 Fax : 203-429-8930les bases de donnes similaires sur des serveurs consolids. Lautre intrt souvent ignor dela consolidation est la rduction du nombre de serveurs requis par llimination desapplications et bases de donnes superflues. La prolifration des serveurs rsultegnralement des stratgies qui consistent allouer chaque application/base de donnesun serveur propre. Si la virtualisation et la consolidation peuvent immdiatement rsoudrece problme de prolifration de serveurs physiques, la planification et la gestion efficaces dessystmes demeurent essentielles pour viter de reproduire les mmes erreurs. Cela peutpasser par la gestion du portefeuille dapplications. Les grandes entreprises excutentgnralement des centaines, si ce nest des milliers dapplications. La plupart du temps, desapplications anciennes continuent dtre excutes sans toutefois tre exploites du fait defusions, dacquisitions et de la modification des processus business. Les directionsinformatiques qui consolident leurs serveurs de manire intelligente peuvent rduire demanire significative la consommation dnergie actuelle et future de leur datacenter.La virtualisationLa tendance actuelle est la virtualisation, un terme dont la signification varie selonlutilisateur. De manire gnrale, la virtualisation consiste sparer les servicesinformatiques des systmes physiques qui les fournissent. Pour bon nombre de personnes, lavirtualisation ne concerne que les serveurs. Or les rseaux, systmes de stockage etquasiment tous les systmes informatiques peuvent tre virtualiss.Applique aux serveurs, la virtualisation consiste en lajout dune couche qui permet deregrouper sur un mme quipement matriel plusieurs applications excutes sous diffrentssystmes dexploitation (et sur diffrents serveurs). RFG suggre aux directeurs informatiquesde considrer la virtualisation comme un moyen de consolider les ressources de leur centre dedonnes. La plupart des services informatiques dentreprise commencent par virtualiser leurssystmes non-stratgiques puis tendent progressivement cette dmarche davantagedapplications. Les directeurs informatiques doivent savoir quajouter une couche devirtualisation un systme aux fins de consolidation complexifie leur environnement, ce quiaccrot la charge de travail des gestionnaires et responsables de la scurit. Aussi est-ilprfrable dopter pour des solutions de virtualisation qui sintgrent de faon simple linfrastructure informatique.Vers plus de pilotage et dautomatisationLes directions informatiques doivent automatiser leurs serveurs et mieux les contrler. Or, lessystmes tendent tre de plus en plus virtualiss et denses, les rendant plus dlicats contrler.Par souci de scurit, les exploitants de datacenter limitent volontairement le nombre depersonnes habilites accder aux systmes dans la salle machine. Les applications et systmesdeviennent quant eux plus dynamiques. Lautomatisation du provisioning de nouveauxserveurs et la migration dimages entre serveurs deviendra donc essentielle lefficacit desoprations. Lutilisation de serveurs offrant des interfaces standard vers les systmes decontrle et de provisioning autorise une automatisation plus tendue et souple, ce qui rduit lenombre de techniciens requis pour la gestion des serveurs et donc les cots de main doeuvretout en accroissant la flexibilit et la scurit du datacenter.Les actions incombant aux fournisseursSi les exploitants de datacenters peuvent ds prsent entreprendre des actions pourtraiter les problmes de consommation dnergie et despace, les fournisseursdquipements doivent eux aussi tenter de miser davantage sur lexploitation optimale delnergie, des technologies de refroidissement et de lespace que sur loptimisation desperformances. Robert Frances Group, 2009 Gagner en efficacit nergtique grce aux serveurs x86 6 7. 120 Post Road West, Suite 201, Westport, CT 06880 Tlphone : 203-429-8950 Fax : 203-429-8930Des serveurs plus efficacesAfin de proposer des solutions plus efficaces en nergie, les constructeurs devraientsattacher fabriquer des processeurs moins nergivores et des systmes mme dexploiterlnergie de manire optimale. Cela implique pour les fabricants de processeurs et fabricantsde serveurs de coordonner leurs efforts de conception de systmes.Selon RFG, de nombreux fournisseurs de systmes ont commenc par fabriquer des systmescapables dexploiter au mieux les processeurs existants, puis ils ont augment la vitessedhorloge et la tension de leurs processeurs pour enfin adapter la vitesse dhorloge et la tension la charge de travail traiter. Dautres fournisseurs ont pris le parti daccrotre le dbit globalde traitement de la charge de travail en augmentant le nombre de coeurs de processeur dansles systmes et en rduisant la vitesse dhorloge et la tension du processeur. Quoi quil en soit,les fournisseurs de processeurs doivent faire des choix intelligents en matire darchitecturepour fournir la meilleure efficacit nergtique possible. Ainsi les processeurs fonctionnerontavec plus defficactit tout en pouvant traiter davantage de charges de travail.Outre ces efforts en matire defficacit nergtique, les constructeurs doivent amliorerladaptabilit de leurs serveurs aux diffrentes charges de travail. Autrement dit, leursserveurs doivent tre conus de manire nexploiter que lnergie minimum ncessairepour traiter la charge de travail requise. Enfin, il conviendrait doptimiser les fonctions degestion de mmoire de leurs processeurs. Car qui dit mmoire mieux exploite dit temps delatence des systmes rduit et possibilit dexcuter un plus grand nombre dimagesvirtuelles sur un mme serveur physique.Des technologies de virtualisation plus efficacesAlors que les entreprises tendent consolider leur infrastructure au sein de centres de donnesplus tendus, il est essentiel que lespace physique soit exploit de manire optimale. Pour cefaire, il est possible de consolider plusieurs applications individuelles, excutes sur desserveurs distincts, au sein dune infrastructure centralise base de serveurs en lames.Malheureusement, quantit de ces applications sont gnralement excutes sur diffrentsserveurs quips de diffrents systmes dexploitation. Seules les technologies devirtualisation permettent ces applications de coexister sur une mme plate-forme.Si les technologies de virtualisation sont aujourdhui nombreuses, la plupart dentre ellesrestent relativement statiques. Elles manquent gnralement de fonctionnalits suffisammentautonomes et automatises et ne permettent pas de dployer des charges de travail et derallouer les ressources des serveurs au gr de lvolution des besoins de lentreprise.Une meilleure gestion de la consommation dnergieDes efforts restent galement fournir en matire de gestion de la consommation dnergiedes serveurs. Alors que les cots de lnergie reprsentent parfois jusqu 40 % du budgetdexploitation informatique des entreprises, il est crucial dlargir la recherche tous lesdomaines susceptibles de permettre une amlioration de lefficacit nergtique.Lutilisation efficace de llectricit constitue en effet le principal facteur dterminant ducot total de possession dun serveur. Parmi les caractristiques devant entrer en comptedans le choix dune solution pour mieux matriser la consommation lectrique figurentlefficacit des dispositifs de distribution dlectricit, la consommation dlectricit de lUC,lefficience du systme de refroidissement et ladaptabilit de la consommation dnergie.Alors que les entreprises tendent investir davantage dans des serveurs lame pourvirtualiser leur environnement, elles ne doivent pas ngliger limportance de choisir dessystmes dont la consommation dlectricit peut tre adapte la charge de travail traiter. Robert Frances Group, 2009 Gagner en efficacit nergtique grce aux serveurs x86 7 8. 120 Post Road West, Suite 201, Westport, CT 06880 Tlphone : 203-429-8950 Fax : 203-429-8930Lalliance des serveurs dIBM et le processeur Intel Xeon 5500:une solution efficace lensemble de ces problmesLes directions informatiques seront ravis dapprendre quIBM et Intel ont travaill maindans la main pour tenter de rsoudre les problmes auxquels les confronte leur datacenter.Larchitecture de processeur Intel Xeon 5500 illustre les avances ralises par Intel entermes de consommation dnergie et de performances optimises. Intgre larchitectureefficace en nergie dIBM, elle a permis Big Blue de proposer des System x plusconomes. LIBM BladeCenter en est un exemple. Avec ses processeurs Intel Xeon, cettesolution occupe jusqu 50 %4 despace au sol de moins, est 35 % moins nergivore5, cote65 % moins cher en connectivit6 et ncessite 84 % moins de cbles que les serveurs racktraditionnels, sans rien perdre en performance7. Grce cette alliance entre les solutionsIBM BladeCenter et les processeurs dIntel, les performances densemble du datacenterpeuvent soptimiser et rduire ainsi les cots dexploitation et dlectricit.Les atouts de larchitecture Intel Xeon 5500La dernire architecture de processeur Xeon 5500 dveloppe par Intel rsout de nombreuxproblmes nergtiques. Le processeur Intel Xeon 5500 grav en 45nm combine denouvelles fonctions de gestion de la consommation dnergie des performancesgrandement amliores, en particulier en matire de gestion de la mmoire.Le choix entre plusieurs options dalimentationPremirement, ce processeur se dcline en diffrentes versions vous laissant libre de choisir leniveau de consommation le mieux adapt aux performances attendues. Certains processeursIntel Xeon 5500 ne consomment que 60 watts en utilisation et rpondent ainsi aux besoins derduction des cots dlectricit. Lorsque de hautes performances simposent, des processeursXeon 5500 deux fois plus performants peuvent intgrer une UC sans consommer davantagedlectricit que les processeurs de gnration prcdente, savoir 95 watts maximum.Les paramtres P States (Performance States) et T States (Throttling states)Les nouveaux processeurs Intel Xeon 5500 supportent diffrents niveaux P States et TStates. Les fournisseurs de serveurs peuvent ainsi modifier de manire dynamique laperformance et la consommation dnergie des processeurs, de sorte que lnergieconsomme par chaque processeur soit rduite au minimum lorsquil ny a aucune charge detravail traiter, par exemple. Pour les serveurs faiblement utiliss, cela permet desconomies4http://www-03.ibm.com/systems/migratetoibm/systems/bladecenter/ IBM BladeCenter inclut jusqu 84serveurs compatibles avec BladeCenter E contre 42 serveurs 1U en un rack et ne requiert pas despacesupplmentaire pour les commutateurs rseau.5ibid. Bas sur les rsultats des tests techniques de consommation dnergie raliss par IBM. Laconsommation dnergie des lames reprsente la consommation moyenne de tout le chssis.6Bas sur les listes de prix publies sur le Web par IBM et HP7Calculs bass sur 1 rack rempli de (6) chssis BladeCenter E entirement chargs de lames, compar cemme chassis sil tait entirement charg de de (42) serveurs 1U traditionnels Robert Frances Group, 2009 Gagner en efficacit nergtique grce aux serveurs x86 8 9. 120 Post Road West, Suite 201, Westport, CT 06880 Tlphone : 203-429-8950 Fax : 203-429-8930dnergie exceptionnelles. Le processeur Xeon 5500 propose 15 niveaux de consommationdnergie contre 3 pour le Xeon 5300, consomme 10 W par coeur en veille, soit 40 W demoins que son prdcesseur, et offre un temps de transition entre les niveaux deconsommation de 2 microsecondes seulement au lieu de 10 microsecondes pour le Xeon5300. Il consomme ainsi nettement moins dlectricit sans rien perdre en performances.Ces possibilits sont exploites par des systmes de gestion de la consommation dnergiepour permettre de piloter constamment les caractristiques de consommation dnergie duserveur et de limiter la consommation du processeur ou de la modifier lorsque le serveur lencessite.Un Front-side Bus directement intgr au processeurParmi les amliorations les plus notables apportes larchitecture Intel Xeon 5500 figurelintgration du front-side bus au processeur. Elle contribue amliorer les performances dela mmoire systme en rduisant le temps de latence des E/S vers la mmoire et enaugmentant la capacit mmoire adressable des systmes. Tous les serveurs processeurIntel Xeon 5500 exploitent une mmoire DDR3. Leur nouvelle architecture est capable deprendre en charge davantage demplacements pour barrettes mmoire. La bande passante de 8la mmoire est jusqu 3,63 fois plus importante que celle des processeurs prcdents ,rpondant ainsi plus efficacement aux besoins des applications gourmandes en bandepassante mmoire, comme les applications de base de donnes9.Des performances accrues pour une consommation identiqueLes nouveaux processeurs architecture Intel Xeon 5500 offrent des performances jusqu2,4 fois suprieures celles de leurs prdcesseurs, avec 8 threads par coeur au lieu de 2. Parailleurs, les nouveaux processeurs intgreront bientt la technologie Turbo Boost dIntel, quipermet l over clocking de chaque coeur tout en maintenant la consommation dnergietotale du systme en-de des seuils des paramtres environnementaux tablis. Intel a parailleurs incorpor sa technologie Intel Intelligent Power Technology, qui rduit laconsommation dlectricit chaque fois que les besoins en performances baissent.Par ailleurs, les nouveaux processeurs architecture Intel Xeon 5500 consomment jusqu47 % de moins que leurs prdcesseurs de la gamme Xeon 5400 en veille. Les nouvellestechnologies Integrated Power Gates et Automated Low Power States permettent chaquecoeur datteindre une consommation proche de zro en veille, quelle que soit la charge detravail traite par les autres coeurs. Ce contrle de la consommation dnergie des coeurs peutseffectuer manuellement ou automatiquement, accroissant ainsi grandement la flexibilit de lagestion de lalimentation.Les nouveaux processeurs Intel Xeon 5500 incluent galement des fonctionnalits amlioresde virtualisation qui permettent lutilisation dhyperviseurs de virtualisation et la migrationtransparente des images de systmes dexploitation et applications virtuels. Intel a par ailleursintgr les fonctions de virtualisation VT-x ses8Rsultats du comparatif entre le processeur Nehalem-EP cadenc 2,93 Ghz et le processeur Xeon X5482cadenc 3,20 Ghz9Performances amliores 2,54 fois selon le banc dessais TPC-C Oracle comparant le processeur Nehalem-EPau processeur Xeon X5460 cadenc 3,16 Ghz Robert Frances Group, 2009 Gagner en efficacit nergtique grce aux serveurs x86 9 10. 120 Post Road West, Suite 201, Westport, CT 06880 Tlphone : 203-429-8950 Fax : 203-429-8930processeurs, ainsi que VT-d pour loptimisation du transfert de donnes et VT-c pour lamliorationdes connectivits rseau. Intel apporte ainsi aux directions informatiques une approche globale de lavirtualisation, capable damliorer lefficacit de tout leur systme virtualis.Les atouts dIBM System xLes nouveaux serveurs System x ont t conus pour tirer parti des fonctionnalits desprocesseurs Intel Xeon 5500, garantes dune efficacit nergtique, dune gestion et duneutilisation de la mmoire et de lespace exceptionnelles.La conceptionTout dabord, les IBM System x sont construits sur une architecture efficace en nergie. IBMest aussi le seul constructeur avoir obtenu un certificat de conformit la norme UEFI 2.1.UEFI 2.1 est un BIOS (Basic Input/Output System) de nouvelle gnration, qui accrotlefficacit et la flexibilit de tout le serveur. La conception physique des serveurs System x aen outre t optimise pour ncessiter moins de ventilateurs tout en assurant la mmeperformance de refroidissement. Le principal avantage dune gestion des ventilateurs est derduire la ventilation au minimum ncessaire au refroidissement du processeur et de tous lesautres composants du systme. Pour ce faire, les serveurs System x incluent des ventilateurs vitesse variable, dont la cadence peut tre modifie de manire dynamique pour offrir laventilation ncessaire en fonction des changements de temprature.Les serveurs x3550 M2 et x3650 M2 incluent galement un altimtre qui permet dajuster lacadence du ventilateur en fonction de la densit de lair : si le systme est situ au niveau de lamer, les ventilateurs peuvent tourner moins rapidement que sil tait en altitude. Cetteflexibilit dynamique est cruciale en ceci que la consommation dnergie dun ventilateur varieen fonction de sa vitesse de rotation, et ceci de manire exponentielle. A lautre extrmit de lagamme IBM x86 larchitecture iDataPlex garantit par nature une excellente aration, ce quirduit la consommation lectrique requise pour extraire la chaleur du serveur, ainsi que lesbesoins de refroidissement du datacenter.Les conomies dnergie ncessitent des units dalimentation sans pertes. Les nouveauxserveurs IBM System x incluent justement des blocs dalimentation AC/DC garants duneefficacit nergtique de 93 %. Alors que certains datacenters ont adopt des redresseurs decourant continu, IBM considre cette approche comme peu conome. Selon les tudes ralisespar IBM, cette technique ne permet aucune conomie dnergie car elle requiert lintgration deconvertisseurs dalimentation supplmentaires du rack pour pouvoir fournir une alimentationdiffrente aux divers composants du systme.Lexploitation de la mmoireIBM est le seul offrir des systmes garants dune exploitation de la mmoire aussiperformante. Compatibles avec les barrettes de mmoire DIMM DDR3 de 8 Go, ces systmespeuvent offrir jusqu 96 Go de mmoire totale disponible. La capacit mmoire totale desserveurs IBM System x en rack passe 128 Go, et mme 144Go, la capacit maximale offertepar larchitecture mme du Xeon 5500. Cela augmente de manire significative lefficacit desserveurs virtuels, car qui dit davantage de mmoire dit plus grand nombre de serveurs virtuelspouvant tre excuts sur un mme systme.Contrle et gestion avancs de la consommation dnergieIBM propose ses clients des outils logiciels qui facilitent le contrle et la gestion de laconsommation dnergie. IBM Systems Director Active Energy Manager est un plug-in pour Robert Frances Group, 2009 Gagner en efficacit nergtique grce aux serveurs x86 10 11. 120 Post Road West, Suite 201, Westport, CT 06880 Tlphone : 203-429-8950 Fax : 203-429-8930la gestion de systme qui surveille et remonte les tendances de la consommation dnergie relle dessystmes IBM.Lvaluation prcise de la consommation dnergie est essentielle pour gagner en conomie. ActiveEnergy Manager facilite galement la gestion de la consommation dnergie en permettant de limiterlutilisation de chaque serveur ou dun groupe de serveurs et en tendant le contrle de laconsommation dnergie certains fournisseurs dquipements non-IBM pour offrir un aperu completde la consommation dnergie du centre de donnes.Certains serveurs lame bnficient par ailleurs dautres amliorations de la conception et de lapproche delalimentation et du refroidissement qui rduisent les points de dfaillance. Le chssis IBM BladeCenter,par exemple, peut exploiter quatre units dalimentation pour alimenter de manire redondante jusqu 14serveurs et leurs commutateurs. 28 units dalimentation seraient ncessaires une solution de serveurs1U traditionnels empils pour en faire de mme. IBM BladeCenter bnficie galement dune solutionthermique avance et partage, dote de deux ventilateurs remplaables chaud qui consommentseulement 100 W en moyenne. Ces deux ventilateurs remplacent les 112 ventilateurs gnralementrequis par les autres serveurs, qui consomment bien plus de 600 W. Ils offrent ainsi la mme efficacitde refroidissement tout en garantissant davantage de fiabilit et une consommation dnergie moindre.Le nouveau serveur lame IBM BladeCenter HS22 tire pleinement parti des atouts de larchitectureIntel Xeon 5500, notamment de sa fonctionnalit Turbo, quil est possible dactiver et de dsactiver loisir, selon les besoins des applications et du systme. LIBM BladeCenter HS22 permet galementlover-clocking du processeur, sans dpassement de la consommation dnergie maximumrecommande.LespaceLes 9 units de hauteur du chssis 9U IBM BladeCenter H permettent de loger davantage de systmesau sein dun mme rack que les solutions traditionnelles, ce qui accrot la performance totale dechaque rack du centre de donnes. Les nouveaux serveurs en lame IBM BladeCenter HS22 valorisenten outre vos investissements en chssis pour lame existants en sadaptant tant aux chssis BladeCenterH quaux chssis BladeCenter E. Le chssis BladeCenter E de 7U peut accueillir jusqu 14 lamesHS22, soit jusqu 84 serveurs par rack standard. Avec 14 nouveaux serveurs lame BladeCenter HS22 double processeur Xeon 5500 par chssis, soit 168 processeurs par rack standard (42U), IBM restele leader en matire de densit. Par ailleurs, le contrleur de mmoire du processeur prend en chargejusqu 50 % de mmoire DDR3 de plus. Ces nouvelles fonctionnalits offrent la flexibilit attenduepar les directeurs informatiques souhaitant configurer leurs serveurs/mmoires en fonction de leursbesoins stratgiques spcifiques.iDataPlex offre en outre dautres avantages en termes despace. Son systme de refroidissement liquidetrs performant dispense du conditionnement de lair. La temprature rejete larrire du serveur peuttre infrieure celle aspire lavant. Cette technologie de refroidissement liquide de rack est 70 %plus efficace que les technologies traditionnelles de refroidissement par air. Grce cet cosystmeefficace en nergie, il est possible dconomiser jusqu 10 148 $ par rack chaque anne. Par ailleurs,iDataPlex offre aux clients manquant despace au sein de leur centre de donnes une densit 50 %suprieure, sans dpasser les seuils dalimentation et de refroidissement traditionnels au mtre-carr.Ce dispositif appel Rear Door Heat eXchanger contribue refroidir la salle informatique. Robert Frances Group, 2009 Gagner en efficacit nergtique grce aux serveurs x86 11 12. 120 Post Road West, Suite 201, Westport, CT 06880 Tlphone : 203-429-8950 Fax : 203-429-8930Plusieurs options de disquesIBM laisse aux directeurs informatiques toute la latitude requise pour choisir le type de disque quirpond le mieux leurs besoins. Ils peuvent ainsi utiliser des disques standard, plus abordables lachatmais qui consomment 10 watts. Ils peuvent galement opter pour un systme sans disque, ce qui accrotla fiabilit des lames dotes dune option de dmarrage du serveur depuis le SAN (Storage AreaNetwork). Selon RFG, les directeurs informatiques sont de plus en plus nombreux choisir cette optionpour amliorer la flexibilit de leur environnement tout en accroissant la fiabilit de lensemble.Les directeurs informatiques peuvent enfin opter pour des disques SSD (Solid-State Disk). Ces derniersne consomment qu1 watt et constituent ainsi une solution idale pour les entreprises dsireuses derduire leur consommation dnergie. Par ailleurs, la lecture des donnes est 100 fois plus rapide sur undisque SSD que sur un disque rotatif. Si le prix dachat dun SSD est actuellement 10 fois plus lev quecelui des disques durs, sa rapidit de lecture des donnes 100 fois suprieure offre un cot partransaction nettement infrieur et en fait une solution idale pour les applications ncessitant un hautdbit de lecture. Le prix des SSD baissant plus rapidement que celui des disques durs, il y a fort parier,selon RFG, que les performances accrues, le faible cot par transaction et la disponibilit plus longterme des SSD feront des serveurs lame qui en sont quips des offres attractives pour quantitdapplications.Des fonctionnalits de virtualisation amlioresLes serveurs System x dIBM supportent la plupart des hyperviseurs du march, y compris VMwareESXi embarqus. Leur grande capacit mmoire disponible (mentionne prcdemment) participera parailleurs accrotre le nombre de serveurs virtuels pouvant tre implments sur un mme serveurphysique. Il sagit dune amlioration cruciale puisque chaque serveur physique virtualis peut permettredconomiser 300 1 000 watts.En outre, les serveurs dIBM tirent parti de toutes les fonctionnalits de virtualisation de larchitectureIntel Xeon 5500, y compris les technologies VT-x, VT-d et VT-c. La grande capacit de traitementdE/S des serveurs IBM rpondra quant elle aux besoins de connectivit accrue rsultant de laconsolidation massive et de la virtualisation. Chaque serveur virtuel aura ses propres besoins deconnectivit inter-serveur et externe. Aussi, le nombre de serveurs virtuels pouvant tre installs sur unmme systme sera limit par la capacit de traitement dE/S du systme.IBM propose aux directeurs informatiques en qute de hautes performances et donc de processeurs plus de quatre coeurs, des systmes qui tirent parti des processeurs Xeon 7400 six coeurs dIntel. LesIBM System x3850 M2 et x3950 M2 offrent davantage de performances encore grce leur chipsetpersonnalis, conu par IBM, qui inclut un filtre de surveillance (snoop filter), lequel amliorelefficience de la mise en cache du systme et donc son volutivit. Ce filtre de surveillance dIBMpermet aux processeurs de dterminer les entres en cache et dliminer le trafic sur le Front-Bus. Lesprocesseurs peuvent ainsi directement accder la mmoire cache ou principale, ce qui accrot 10grandement leurs performances .10 Le System x3950 M2 est lun des serveurs processeur Intel de pointe le plus rapide de lindustrie. Sesperformances surpassent celles de la concurrence de plus de 50 %, daprs les rsultats du banc dessais TPC-cdes systmes x86. Il sagit du premier serveur x86 battre le record d1 million de transactions par minute aubanc dessais TPC-C http://www-03.ibm.com/press/us/en/pressrelease/25129.wss Robert Frances Group, 2009 Gagner en efficacit nergtique grce aux serveurs x86 12 13. 120 Post Road West, Suite 201, Westport, CT 06880 Tlphone : 203-429-8950 Fax : 203-429-8930La technologie mmoire qui quipe ces systmes de pointe en fait la seule offre 4U capabledvoluer de 2 16 sockets, jusqu accueillir un total de 96 coeurs et d1 To de mmoire. Leprocesseur ABX permet ces systmes dIBM datteindre la mme cadence de mmoire avecdes dbits suprieurs et une consommation infrieure de 3/4 celle des systmes de laconcurrence. En outre, ces systmes exploitent la technologie Xcelerated Memory dIBM, quipermet lutilisation de davantage de barrettes DIMM des frquences suprieures.Pour que la virtualisation porte ses fruits, il convient de mettre en place une stratgie efficace degestion des systmes couvrant tant les ressources physiques que les ressources virtuelles. Alinstar des serveurs physiques, les serveurs virtuels risquent de prolifrer en cas de gestioninapproprie des systmes. Cest pourquoi IBM a intgr des fonctions de gestion de lavirtualisation son logiciel IBM Systems Director. Les administrateurs peuvent ainsi dtecter,inventorier et surveiller ltat de leurs serveurs virtuels et physiques et des topologies inhrentesau moyen dun seul et mme outil. Systems Director permet galement de bnficier desfonctions de gestion de la virtualisation de VMware, qui permettent le dclenchementautomatique dactions VMware, comme Vmotion, au moyen de plans dactions bass sur lanotion dvnements.Les avantages lis la disponibilitAlors que les entreprises tendent consolider davantage dapplications en les virtualisant surdes serveurs lame pour accrotre le taux dutilisation des serveurs, quantit de directionsinformatiques sinterrogent sur la disponibilit de ces systmes. Tout systme lame tombanten panne a des effets plus dramatiques que jamais sur lentreprise. Non seulement la pannedune lame peut prsent affecter davantage dapplications, mais la panne dun chssis peutgalement impacter une dizaine de serveurs, si ce nest plus. Les lames doivent tre conuesde manire garantir une haute disponibilit pour dispenser les directeurs informatiquesdinvestir dans de nouveaux serveurs redondants.Cest le cas des chssis IBM BladeCenter, contrairement aux systmes de HP. HP a dailleurs 11rencontr des problmes avec ses units dalimentation, ds un dfaut de conception . IBMutilise des connexions lectriques redondantes pour assurer lindpendance du systme parrapport la source dalimentation. Celles-ci sont compltes par un bus dalimentationredondant, dont les systmes de HP sont dpourvus. Selon RFG, ce bus dalimentationredondant est crucial car toute interruption de lalimentation dune lame peut affecter plusieurslames. Lutilisation dun bus dalimentation redondant garantit la continuit de lalimentation etdispense dinvestir dans des serveurs redondants.La connectivit rseau est tout aussi importante pour la redondance du systme, notamment depar la nature distribue et connecte des applications dentreprise actuelles. IBM proposejustement un mid-plane et des E/S redondantes pour assurer la continuit de la connectivit detous les serveurs et processus.11http://h20000.www2.hp.com/bizsupport/TechSupport/Document.jsp?objectID=c01519680&dimid=1012424238&dicid=alr_sep08&jumpid=em_alerts/us/sep08/all/xbu/emailsubid/mrm/mcc/loc/rbu_category_AdvisoryCUSTOMER/alert Robert Frances Group, 2009 Gagner en efficacit nergtique grce aux serveurs x86 13 14. 120 Post Road West, Suite 201, Westport, CT 06880 Tlphone : 203-429-8950 Fax : 203-429-8930Les limites des autres plates-formesDautres plates-formes exploiteront certainement les processeurs Intel Xeon 5500, particulirementefficaces, sans toutefois offrir les mmes synergies que les solutions IBM/Intel Xeon 5500.Les limites des plates-formes de HPVoici certaines des limites des plates-formes de HP :Aucune UEFI (Unified Extensible Firmware Interface)Linterface UEFI est un standard de lindustrie qui permet lajout dune interface de gestion graphiqueau niveau du BIOS (Basic Input/Output System). Elle a t dveloppe par Intel Corporation maisest prsent gre par le Unified EFI Forum, un organisme de normalisation. Si HP offre galementdes fonctions de gestion distance, dnommes iLO (Integrated Lights-Out ), celles-ci ne sontdisponibles que sur ses quipements propritaires, doivent tre achetes avec le serveur (iLO estinclus avec la plupart des serveurs ProLiant) et imposent un abonnement annuel.Labsence du contrle granulaire des ventilateursBien que les chssis de classe C et H de HP incluent des ventilateurs, ces derniers ne prsentent pasles mmes caractristiques que ceux proposs par IBM. Leur cadence ne peut en effet pas trergule avec la mme prcision que celle des ventilateurs dIBM. Parce quils sont plus nombreux etmoins contrlables, ils cotent galement plus cher en nergie, ce qui accrot les cots dlectricitde tout le centre de donnes. Par ailleurs, les ventilateurs de HP sont plus bruyants que ceux dIBM.Si cela ne reprsente pas un gros problme pour les grands datacenters, puisque la tendance est lagestion des serveurs distance, mais peut en tre un pour les configurations plus restreintes o lesserveurs ne sont pas situs dans des datacenters.Les limites des plates-formes de DellA linstar des serveurs de HP, les serveurs de Dell ne sont actuellement pas conformes la normeUEFI. De mme, ils ne supportent pas les mmes capacits de mmoire, exploitent des unitsdalimentation moins efficientes (91 % contre 93 %) et sont dpourvus de fonctions compltes etintgres de gestion. Dell propose galement des botiers pour rack de 10U, qui occupent davantagedespace dans le centre de donnes. Ses systmes consomment par ailleurs plus dlectricit que lesserveurs dIBM comparables.Le botier M1000e de Dell inclut six units dalimentation et peut tre configur de manire trepleinement redondant. Ce nest qu cette condition, toutefois, quil peut rduire de maniredynamique lnergie consomme par les units dalimentation lors des baisses dactivit. Lessystmes de Dell peuvent tre configurs pour inclure neuf ventilateurs redondants avectechnologie Low Flow . La gestion de la chaleur est ainsi plus efficace que sur les serveursPowerEdge 1950 de Dell, mais pas aussi granulaire que celle des systmes dIBM. A linstar deHP, les systmes de Dell utilisent des technologies intgres et propritaires : Dell Remote AccessController (iDRAC) et CMC, une interface de gestion distance. Leur mmoire est gnralement12limite 32 Go (support de 64 Go via des DIMM de 8 Go bientt disponible .)12Fiche produit Dell PowerEdge de janvier 2008http://www.dell.com/downloads/global/products/pedge/en/pe_m_series_blades_specs.pdf Robert Frances Group, 2009 Gagner en efficacit nergtique grce aux serveurs x86 14 15. 120 Post Road West, Suite 201, Westport, CT 06880 Tlphone : 203-429-8950 Fax : 203-429-8930ConclusionSelon RFG, la consommation dnergie constituera la proccupation n1 de la plupart desdirecteurs informatiques des grandes entreprises pour les 10 annes venir, voire au-del.Les directeurs informatiques ne pourront pas ignorer ce problme. Lune des principalessolutions leur disposition pour accrotre lefficacit de leur datacenter sera dutiliser desserveurs lame pour optimiser la performance par watt de leurs systmes. Ils rduiront ainsileurs cots nergtiques tout en augmentant la fiabilit et ladaptabilit de leurinfrastructure. Seule la gestion efficace de lefficacit nergtique de leur datacenter leurpermettra den rduire les cots.La consommation dlectricit des systmes devra tre prise en considration lors de laplanification du centre de donnes. Pour ce faire, les directions informatiques devrontcollaborer troitement avec les exploitants des quipements pour slectionner dessystmes capables de fonctionner au sein de leur environnement conformment auxstandards de lindustrie. Ils pourront galement compter sur IBM, qui met leurdisposition son outil de gestion de la consommation dnergie afin de les aider rsoudreces problmes13.Puisque les serveurs, de plus en plus gourmands en lectricit, occuperont la plus grandepartie de lespace des datacenters, les processeurs et serveurs efficaces en nergieconstitueront des facteurs dterminants dans le choix des serveurs de centre de donnes,selon RFG. Parmi les autres facteurs qui entreront en ligne de compte lheure de cechoix figureront galement la conception du datacenter, ainsi que la possibilit devirtualiser linfrastructure informatique.Sur la base de tous ces facteurs, RFG en conclut que lalliance entre les systmes IBMBladeCenter et les nouveaux processeurs Intel Xeon 5500 est lassurance deperformances et dune fiabilit ingales. IBM a conu ses serveurs lame de manire satisfaire la demande croissante de centres de donnes cologiques. Il a su tirer parti desfonctions de gestion de la mmoire des processeurs Intel Xeon 5500 pour optimiserlutilisation de la mmoire disponible et ses performances. Il a par ailleurs travaill entroite collaboration avec Intel pour amliorer ses fonctions de gestion dynamique de laconsommation dnergie et offrir le meilleur ratio performance par watt grce lintgration dune UEFI, qui amliore la gestion distance tout en se conformant auxstandards de lindustrie.Les contraintes imposes par les futurs centres de donnes sont plus que jamais exacerbes.La capacit de traitement requise ne cesse de crotre, tout comme les contraintes derefroidissement, dalimentation et despace, tandis que les budgets se rduisent commepeau de chagrin. Les serveurs lame peuvent savrer une excellente option pour accrotreles performances des systmes dentreprise mais ne sont rellement avantageux quelorsque processeurs et architecture de serveur fonctionnent de manire synergique, demanire minimiser les contraintes et maximiser les performances.13Loutil de gestion de la consommation dnergie est disponible surhttp://www-03.ibm.com/systems/bladecenter/resources/powerconfig/index.html Robert Frances Group, 2009 Gagner en efficacit nergtique grce aux serveurs x86 15 16. 120 Post Road West, Suite 201, Westport, CT 06880 Tlphone : 203-429-8950 Fax : 203-429-8930Certains systmes, comme ceux de Dell et HP, sont conus pour rpondre cesproblmes, sans toutefois offrir de relles synergies avec le processeur quils exploitent.Les solutions de HP ncessitent davantage de ventilateurs et consomment par consquentplus dlectricit. Tout comme celles de Dell, elles utilisent des interfaces de gestionpropritaires qui ne permettent pas dintgration inter-systmes. Lutilisation de toutes lesfonctionnalits de linterface iLO de HP impose lachat de licences logiciellessupplmentaires, ce qui accrot les cots de gestion. Cisco Systems propose quant luide nouvelles lames mais son manque dexprience en conception de serveurs risque fortde limiter sa capacit proposer des solutions offrant une synergie entre processeur etarchitecture de serveur.Contrairement ses concurrents, IBM dispose de lexprience, de la rputation et descomptences requises pour concevoir et fournir des processeurs et des serveurs systmeslame intgrs, garants de performances optimales pour le datacenter et qui rpondent auxexigences cologiques du futur de manire conomique et fiable. Tous droits rservs. 120 Post Road West, Suite 201, Westport, CT 06880. Tlphone : 203/429-8950. Fax : 203/429-8930 www.rfgonline.com. Cette publication et toutes les publications connexes ne doivent en aucun cas faire lobjet dune reproduction, de quelque manire que ce soit, par voie lectronique ou mcanique, sans consentement crit pralable. Les informations et lments contenus dans le prsent document se basent sur des donnes fiables et prcises la date de la publication. Elles ne sont toutefois fournies qu titre indicatif. Des copies du prsent document sont disponibles un prix symbolique.XSW03027-USEN-01 Robert Frances Group, 2009 Gagner en efficacit nergtique grce aux serveurs x86 16

Recommended

View more >