Thème 1 : « Et avant la France ? » I – Synthèse ...· Avant même la conquête de la Gaule,

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Thème 1 : « Et avant la France ? » I – Synthèse ...· Avant même la conquête de la Gaule,

  • Thme 1 : Et avant la France ? Sous thmes 2 : Celtes, Gaulois, Grecs et Romains : quels hritages des mondes anciens ?

    I Synthse scientifiqueLes nouveaux programmes d'histoire au cycle 3, prvoient d'aborder en CM1 : la Prhistoire etl'Antiquit via le thme : Et avant la France ? thme particulirement propice la constructiondu temps long commenc au Cycle 2. Ici, il est question des Celtes, Gaulois, Grecs et Romains et defait, des hritages des mondes anciens - sous thme qui, intimement li aux domaines 3 et 5 duSCCCC, ancre les lves dans l'histoire. En effet, l'Antiquit est la premire priode de l'histoire ; ellecommence avec l'invention de l'criture vers 3000 av.n. et s'achve, pour l'Europe occidentale en476, avec l'abdication de l'empereur Augustule provoquant la chute de l'Empire romain d'Occident.Ds lors, il s'agit de s'interroger sur ce qu'apporte cette longue priode notre socitcontemporaine en terme d'hritage ; d'une part travers l'tude de la civilisation gauloise d'avantRome ; et d'autre part, par le biais l'analyse des apports de la romanit la Gaule.

    1 Les Gaulois avant Rome : des peuples, une civilisation1.1 Peut-on parler de Gaule et de Gaulois avant Rome ? Origines et dfinitionsLes donnes gographiques concernant la Gaule mridionale , apparaissent pour la premire foisdans l'histoire au VIIe av.n. ; au moment o les grecs sendentent rcolter des informations pourl'expansion commerciale. Plus tard, ils nomment les habitants de cette rgion, 1 , les Celtes,pour dsigner les barbares de ces contres ; cette appellation trouve son origine de l'indo-europenkel-kol, colon . Ce n'est qu'en 128 avant lre Commune, sous la plume de l'crivain romain Catonl'Ancien que surviennent les vocables : Gallia, la Gaule, et, Gallus, i, les Gaulois - largement diffusspar Jules Csar, notamment dans De Bellum Gallicum, I, 1 [] le peuple, qui dans sa langue, senomme les Celtes, et, dans la ntre, la Gaulois. . Ds lors, selon l'historienne C. Delaplace : Nousplaquons commodment une ralit postrieure sur un ensemble de peuples et de territoires [].Parler Gaulois et de la Gaule avant Rome est un anachronisme. ; cependant, les formes Gauled'avant Rome ou encore Gaule proto-historique sont communment utilises. A fortiori, ceux qu'onnomme les Gaulois sont des Celtes Celtes qui ont la particularit de vivre entre le Rhin, le Nord del'Italie, la Mditerrane et les Pyrnes ; autrement dit, en Gaule. Il s'agit d'un ensemble de peuplesde langue indo-europenne qui viendrait des steppes d'Asie partageant des formes politiques,sociales et religieuses analogues dans toute l'Europe. En outre, ces populations, installes sur unepriode plurisculaire Hallstatt, en Autriche, sont pousss par les Germaniques ; et, arriventprogressivement en Gaule proto-historique ds le VIII av.n., se mlant ainsi aux peuples locaux malconnus des historiens. Nanmoins, il est ncessaire de relever que la celtisation de la Gaule estprogressive et jamais totale.

    1.2 Altrit et premiers changes en Gaule d'avant Rome :Avant mme la conqute de la Gaule, les Gaulois, loin d'tre isols, entretiennent dj des relationsd'changes avec d'autres Celtes ainsi qu'avec des civilisations mditerranennes. En effet, cespopulations, bien que disperses et souvent conflictuelles, sont homognes - cette homognitceltique et donc gauloise suppose des courants d'changes trs fort changes favoriss par unecommunaut linguistique. D'une part, durant la priode hallstattienne2, les peuplements partagentdes pratiques inhumatoires semblables, notables par les fouilles archologiques qui rvlent laprsence rgulire de tombes princires enfouies sous des tumuli3. D'autre part, les Gauloisprocdent des changes de nature commerciale, via l'axe est-ouest ; dans un premier temps, parncessaire complmentarit entre mines de cuivre et d'tain pour fabriquer le bronze ; puis dans unsecond temps, ds 450 av.n., avec la gnralisation du fer, ils communiquent leurs techniqueschevronnes de confection d'outils agricoles et d'armes. Par ailleurs, ds le VIIe sicle av.n., avantla fondation de Massalia, les Gaulois s'ouvrent au commerce mditerranen et changent avec lescits grecques de Sicile. Ces deux civilisations sont relies par un rseau d'changes maritimes ainsique par une nouvelle route commerciale nord-sud,. Tmoins de ces changes, la ncropole gauloisede Bzier de 650 av.n., o se mlent aux objets gaulois, la cramique grecque ; a contrario, lesarchologues retrouvent dans de nombreuses cits grecques de Sicile comme Gela des objetsgaulois en bronze dans les sanctuaires ddis Kor et Demeter. Par la suite, avec la fondation par

    1 Terme employ pour la 1e fois selon les sources par Hcate de Milet, VIme av.n. et par Hrodote, Histoires, II, 53, Vme av.n.2 Priode du premier ge du fer (VIIme Vme s. av. n. .) du site ponyme de Hallstatt, en Autriche 3 Tumulus, i, minence artificielle recouvrant une spulture (Tombe de Vix)4 Priode du second ge du fer (450 25 av.n.) du site ponyme sur les bords du lac Neuchtel en Suisse

    2

  • les Grecs de Phoce de Massalia, les changes sacclrent, les Gaulois exportent Massalia etdans ses emporia1 des produits qui sont achemines vers les civilisations mditerranennes.Garants de ces interactivits, la tombe de Vix en Cte d'Or, les graffiti et cramiques trusquesqu'on retrouve Lattara. Toutefois, pour viter tout anachronisme les historiens et archologuess'accordent dire que les changes demeurent modestes.

    1.3 Les Gaulois avant Rome, une civilisation part entire :Les Gaulois n'ont laiss pratiquement aucune source scripturaire propre, celles retrouves, sontessentiellement crites par des Grecs et des Romains sous l'angle de l'ennemi aprs que Brennus,chef gaulois, ait mis Sac Rome en 390 av.n.. Cependant, les rcentes dcouvertesarchologiques permettent de mettre jour les connaissances. Les Gaulois qui, diviss en plusieurstribus, ne forment pas une nation ; mais des aspects socio-politiques, urbains et conomiquescommuns permettent de parler de civilisation gauloise. Les Gaulois organisent la socit en troisclasses : guerrire, sacerdotale et productrice ; cela s'ajoutent galement des esclaves2. Lastructure politique est hirarchise, avec au sommet, un chef lu par une assemble de riches etpuissants cavaliers guerriers, qui gravitent et dirigent la tribu avec lui. Leur puissance vient de leurrichesse mais aussi du principe de clientlisme3 mis en place. Il faut nanmoins noter que certainshistoriens comme S. Berger, mettent en lumire les limites de ces organisations : [...] l'on neconnat pas exactement les compositions de l'assemble gauloise. . Par la suite, les tribus les plusriches fondent des sites fortifis, gnralement en hauteur, les oppida, comme le site d'Ambrussum Villetelle dans l'Hrault. Ces centres assurent de relles fonctions urbaines au sens conomique, lanaissance des monnaies gauloises qui en dcoule en sont la preuve. La monnaie gauloise bien quetardive ne dnote pas moins d'un retard , mais plutt d'une non ncessit. L'tude de lanumismatique gauloise montre que les prototypes montaires manent des Grecs, le modle le pluscourant tant le statre d'or de Philippe II de Macdoine. Ds lors pourrait-on parler d'acculturation ?Mme si comme le dit Strabon, Histoire des Gaules, IV, 1, 5 Les barbares se mirent l'cole deMassalia ; il ne s'agit que d'une processus d'acculturation relatif, puisque les traditions indignesdemeurent fortes et prsentes sur les monnaies qui transcrivent l'art celtique, comme le statres deSquanes. Cependant, elle permet l'intgration progressive de la civilisation gauloise aux civilisationsmditerranennes bien avant Rome.

    2 Ds la conqute romaine, de nouveaux apports :2.1 La longue conqute de la Gaule :La conqute de la Gaule est un phnomne long et complexe, dont les campagnes de Jules Csarde 58 51 av.n., ne sont que l'pisode le plus connu et il est vrai, le plus dcisif. La Gaule cisalpine,dj conquise au IIIe av.n., amorce l'ide de la conqute de la Gaule mridionale qui s'effectue de125 121 av.n.. En effet, il s'agit d'un vritable enjeu pour les Romains qui, victorieux sur lescarthaginois, se voient dans la ncessit de matriser les voies commerciales. De plus, la Gaule,avec le dveloppement des changes, est divise ; les clivages entre aristocrates et commerantss'accentuent et pour ces derniers, la conqute de la Gaule n'est pas accueillie dfavorablement.Certains peuples comme les Eduens signent mme un foedus avec les Romains et se disent frresde sang et allis du peuple romain . Cette intervention consolide l'implantation romaine en Gaule, eten 76 av.n., la Gaule mridionale devient une province romaine. Par la suite, lors de la crise de laRpublique, o optimates et populares4 s'affrontent, le Proconsul Jules Csar, qui a besoin dereconnaissance militaire et de financement pour s'imposer en politique, provoque la Guerre desGaules ; soit, la conqute du reste de la Gaule chevelue5. Il s'organise pour que les Helvtes soientcontraints de passer par la tribu des Eduens ; ceux-ci font alors appel Csar qui dsormais a uneraison lgitime de lancer la conqute. Malgr ses cinquante-mille lgionnaires, face aux Gaulois quipeuvent aligner trois-cents-mille hommes ; il parvient par la vitesse, l'organisation ainsi que par lesoutien de certaines tribus soumettre quasi-totalement la Gaule. Si la puissance de Rome estaccepte par la majorit des peuples ; ds 54 av.n., une rsistance gauloise rallie les dtracteurs deRome. Les pionniers : les Eburons et les Nerviens tendent une embuscade aux lgats romainsSabinus et Cotta ; puis, en 52 av.n., la rvolte culmine via une jeune aristocrate arverne,Vercingtorix. Malgr sa victoire sur les lgions de Csar Gergovie, il fait l'erreur de se rfugier

    1 Comptoirs de f