Table des matires - des matires Le blogue LA QUESTION: ces traditionalistes qui “talmudisent” le Droit Divin ... la succession Apostolique aujourd’hui ?

Embed Size (px)

Text of Table des matires - des matires Le blogue LA QUESTION: ces traditionalistes qui “talmudisent”...

  • Table des matires

    Le blogue LA QUESTION : ces traditionalistes qui talmudisent le Droit Divin ........................................................... 2

    I. LGLISE EST CONFORME AU DROIT DIVIN : ................................................................................................................. 3

    a) Lconomie de la Rvlation condamne par avance certains accommodements traditionalistes : ........................ 3

    b) En ce qui concerne lacte de foi en lglise. .............................................................................................................. 4

    c) Sagissant de ltre surnaturel de lglise. ................................................................................................................. 5

    d) Pour lEnseignante et pour lenseign, un garant infaillible: le Pape. ...................................................................... 5

    II. LGLISE MONARCHIQUE CARICATURE ..................................................................................................................... 6

    1) Une dconstruction desprit talmudique du Droit Divin positif Rvl : .................................................................. 6

    a) la socit divine et humaine quest lglise serait contenue dans la socit juridique ........................................ 6

    b) Et ce sujet matriel catholique est interprt en sujet dune pseudo-monarchie. .................................. 7

    2. La dissolution idologique pratique par les traditionalistes. .................................................................................. 7

    a) Examinons le procd juridiste ....................................................................................................................... 7

    b) Voici ce que lglise oppose .................................................................................................................................. 8

    c) comparaison avec les squatters . ..................................................................................................................... 9

    3. Un constructivisme desprit talmudique appliqu au Droit Divin............................................................................. 9

    a) Rappelons un prcdent religieux funestement fondateur. ................................................................................ 9

    b) Considrons ensuite le processus thologique en jeu. ...................................................................................... 10

    c) Un exemple des procds sducteurs de La Question. ...................................................................................... 10

    III. LGLISE CONCILIAIRE ................................................................................................................................................ 11

    IV. LE DROIT DIVIN PROFAN PAR LES CONCILIAIRES : ................................................................................................. 13

    1) Un rflexe primitif : dnier le dfi du rel Rvolutionnaire.................................................................................... 13

    2) Le prsuppos irrationnel et sectaire niant le Magistre de lglise. ..................................................................... 14

    3) Labolition de toute raison dans la machination entreprise. .................................................................................. 15

    4) Une exgse des auteurs, spcieusement idologique. ......................................................................................... 16

    5) La manipulation idalisatrice. ................................................................................................................................. 16

    6) Le Droit divin positif (surnaturel) est corrompu en lgalisation positive (humaine) de la doctrine et des rites. .. 17

    7) Une implicite exgse mythologisatrice de la Fondation de lglise. ..................................................................... 18

    8) La ruse du diagnostic anachronique de la situation prsente. ............................................................................... 19

    9) La diabolisation des catholique semper idem antilibraux..................................................................................... 19

    V. APRS Vatican dEux, ................................................................................................................................................. 19

    A) Respecter les faits, leur appliquer une logique adquate, afin de les qualifier tho-logiquement ................. 20

    B) Assujettir la situation factuelle de lglise au Droit Divin positif : .......................................................................... 20

    C) Le raisonnement conforme la thologie catholique en consquence ................................................................ 21

    D) O est, en pratique ET en thorie, la succession Apostolique aujourdhui ? ......................................................... 22

    I. Dans lordre de la ralit clipse de lglise. ...................................................................................................... 22

    II. Dans lordre de la ralit faussement apparente de lglise Catholique qui est celle de la ralit, intruse et simule, de lentit Conciliaire. ............................................................................................................................... 23

  • Le blogue LA QUESTION : ces traditionalistes qui talmudisent le Droit Divin par Ischoua incorrect alias Amabilus Manziaci

    le blogue LA QUESTION :

    CES TRADITIONALISTES QUI TALMUDISENT LE DROIT DIVIN...

    Brve esquisse de rponse un fake de la tradition, parodie sur internet du catholicisme semper idem

    Aux termes de lcrit de Damas, ils [Paroushim(1)] sont traits de btisseurs de murs et de vaticinateurs (Lawrence H.Schiffman)

    Lorsque lglise ntait pas dfigure et masque par ceux qui refusent quen elle le surnaturel se communique lhumanit sans savilir cependant en immanence, il ntait point prilleux de ne pas saisir ce point-cl de la Rvlation et de la Tradition. Mais depuis que les clercs de lAdversaire sont remonts des veines de lglise jusqu sa tte, le milieu superficiel et libral de la tradition se trouve profondment chti. Ne stant jamais rellement interrog sur lorigine de sa Foi, et ne semblant pas avoir vcu en profondeur la vie de lglise, ds lors que les reprsentants apparents de cette dernire nenseignent plus la Vrit, ne sanctifient plus, ne disciplinent plus, comment les traditionalistes comprendraient-ils alors ce quest lglise en dsordre, et en dsordre prcisment du point de vue du Droit Divin ?

    Ils svertuent vainement, et les rdacteurs du blogue LA QUESTION en offre un triste spcimen, copier-coller une explication strilement verbeuse, et chimriquement clairante ; et ils croient lappuyer en prnant une lgaliste conduite tenir. Ainsi caressent-ils le rve de tracer une frauduleuse voie moyenne entre dun ct lglise militante en ordre qui appartient au temps rvolu et de lautre, une glise ayant sombr dans le dsordre, quils dnient.

    Ce faisant, ils mettent de la sorte cruellement nu un dtournement doctrinal sans prcdent, en pratiquant une hermneutique de nature pharisienne. En vertu de celle-ci, le Dpt de la Foi et le Magistre sont avilis jusqu servir de fondement scripturaire, donc rvl, une innovation visant assujettir notamment la perptuit de la Papaut la ncessit que les structures traditionnelles des socits demeurent physiquement encore debout. Cette persistance, ce miracle du genre des signes tant rclams dj par les Pharisiens notre Divin Matre, ncessiterait quun vestige aussi vnrable puisse encore trner physiquement au milieu des dcombres de la totalit des autres institutions en ce XXI Sicle.

    1 Paroushim de peroushim, mot hbreu qui se traduit les spars . (spars des mcrants [du reste], bouffis dorgueil) ; le mot dsigne alors par extension soit un hypocrite, soit un formaliste content de soi et jugeant les autres !

    Page | 2

  • Aprs avoir jet un bref regard sur ce pass o le Droit divin harmonisait la Loi et la Foi, nous nous pencherons sur linstrumentalisation procdurire que lui font subir certains ; ainsi ceux qui professent que ce qui importe dans lexamen [...] des dclarations ou actes pontificaux, est de dterminer ce qui sert ou non la cause de la Tradition (La Question, 13 octobre 2011). Puis nous nous livrerons aperu rapide de la conception scularise qui prvaut depuis Vatican dEux, avant de nous pencher sur la version subjective et nostalgique de cette conception quen donnent la majorit des traditionalistes : Le Droit divin aurait dsormais pour destin de se volatiliser en mille petites traditions humaines. Ds lors, nous pourrons examiner comment le Droit Divin exige que nous comprenions la visibilit de lglise Catholique sous lclipse que lui inflige lentit Conciliaire.

    * * *

    I. LGLISE EST CONFORME AU DROIT DIVIN : AVANT VATICAN DEUX :

    a) Lconomie de la Rvlation condamne par avance certains accommodements traditionalistes :

    En notre Sainte Religion, lAssemble ecclsiale, sa Discipline, sa Doctrine, et son culte, ne sont pas de simples ralits humaines dont on puisse retrouver lquivalent, sous forme spare, dans diverses institutions profanes : religions, systmes politiques, thories morales ou pratiques mystiques... Et on ne peut prtendre que ces ralits nauraient pour seule spcificit que dtre runies de faon fortuite et contingente dans le Christianisme, de telle sorte que pour faire front ladversit du moment, lon pourrait en faire ressortir malgr tout linfinie Sagesse et Bont, en poussant seulement jusqu leurs dernires extrmits