Click here to load reader

SYNDICAT MIXTE DU BASSIN VERSANT DU LEZ

  • View
    0

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of SYNDICAT MIXTE DU BASSIN VERSANT DU LEZ

SYNDICAT MIXTE DU BASSIN VERSANT DU LEZ
Travaux de protection de la ville de BOLLENE contre les crues centennales du Lez Dossier d’enquête publique unique
Pièce n°4: Etude d'impact valant document d'incidence
Pièce 4.1 Résumé non technique de l'étude d'impact
Pièce 4.2 Présentation du projet
Pièce 4.3 Etat initial
Pièce 4.5 Effets cumulés du projet avec d'autres projets connus
Pièce 4.6 Solutions examinées par le pétitionnaire et raison du choix du projet
Pièce 4.7 Compatibilité avec les documents d'urbanisme opposables
Pièce 4.8 Cohérence avec les orientations des plans et programmes
Pièce 4.9 Mesures
Pièce 4.12 Note méthodologique
Pièce 4.14 Avis de l'autorité environnementale
Pièce 4.15 Réponse du maitre d'ouvrage à l'avis de l'autorité environnementale
Pièce 4.16 Annexes
Protection de Bollène contre la crue centennale – Communes de Bollène et Suze-la-Rousse Présentation du projet
170150001I01_Etude d’impact_Juin 2018_K 57
PPRREESSEENNTTAATTIIOONN DDUU PPRROOJJEETT
DONNEES GENERALES 1 .
1.1 . LOCALISATION
Le projet se situe sur un domaine d’extension limitée de la plaine alluviale du Lez. Du point de vue administratif, il concerne deux territoires jointifs :
La commune de Bollène dont la partie urbaine constitue l’enjeu principal de la protection. Bollène appartient au département du Vaucluse et à la région Provence- Alpes-Côte-D’azur.
La commune de Suze-la-Rousse située en amont de la précédente. Cette commune se trouve dans la Drôme et en région Auvergne Rhône-Alpes.
L’emprise totale du projet est de 110 ha environ (espace de liberté digues de Bollène comprises)), dont 10,9 ha de digues. Le seul Casier d’Inondation Contrôlée (CIC) représente une superficie de 10 ha (CIC de l’Embisque). L’espace entre digues de contention représente 81,3 ha. Environ 75 ha seront soumis à procédure de Déclaration d'Utilité Publique; environ 35 ha relèveront de Servitudes d'Utilité Publique. 1.2 . OBJECTIFS ET SIMULATIONS
Le projet de protection de la ville de Bollène contre les crues du Lez et qui doit se faire au plus près des enjeux, répond à quatre objectifs principaux.
la protection des personnes et des biens contre la crue centennale,
la sécurisation des équipements traversant la zone de crue et qui sont susceptibles d’être détruits ou fragilisés par les mouvements de terre et le charroi de matériaux : routes, canalisations, aménagements publics…,
l’amélioration de la qualité des eaux du Lez et de ses dépendances, la restauration des milieux naturels sur un secteur particulièrement contraint par les
endiguements avec l’amélioration de la qualité des écosystèmes. Les différentes simulations et tests réalisés à ce jour démontrent :
que l’efficience des solutions proposées (y compris celle utilisant tout l’espace possible) n’est pas pleinement satisfaisante,
que le niveau de protection basé sur une crue centennale est donc inatteignable dans l’espace permis.
Protection de Bollène contre la crue centennale – Communes de Bollène et Suze-la-Rousse Présentation du projet
170150001I01_Etude d’impact_Juin 2018_K 58
AMENAGEMENTS 2 .
2.1.1 . Dimensionnement des aménagements suivant une crue de référence
Les aménagements ont été dimensionnés suivant une crue de référence. Les différents scenarii proposés en phase AVP montrent que les aménagements ne peuvent pas écrêter une crue centennale sur une durée de 9h. Un calcul statistique montre que la crue de projet est proche de la valeur du Q90.
2.1.2 . Le débit maximal acceptable à l’aval des aménagements
Initialement, le débit à l'entrée de Bollène autorisé était fixe à 550 m³/s, valeur issue des études hydrauliques de 2003. Cette valeur a été ramenée à 480m³/s selon Hydrétudes en 2011. L’état initial et les propositions d’aménagement sur le Lez dans la traversée de Bollène ont montré que :
Les ouvrages les plus limitants sont le pont de Chabrières situé dans la partie aval de la ville, et le resserrement aval du gabarit du cours d’eau.
L’ouvrage devenant limitant est en amont, le pont de Verdun dont le débit maximal avant débordement est de 530 m³/s.
Par la suite, le débit objectif à atteindre à l’entrée de Bollène est fixé à 529 m³/s.
2.1.3 . Les étapes du choix d’aménagement
Les études hydrologiques et l’étude complémentaire en amont de la confluence Lez/Herin ont montré qu’un écrêtement naturel était possible sur la partie amont du bassin versant du Lez (secteur de Grillon et Taulignan) et de l’Herin (secteur de Visan et Tulette). C’est pourquoi la valeur de la crue centennale à la confluence Lez/Herin a été ré-estimée et revue à la baisse. (647 m³/s.) Ceci montre également que l’essentiel du dispositif d’écrêtement des crues doit se trouver à l’aval de la confluence de l’Herin et du Lez.
2.1.4 . Choix d’aménagements finaux
Différents scénarios ont été étudiés, faisant varier le nombre de bassins et leur position : rive droite ou gauche, hauteurs des digues. Les choix sont le résultat de la prise en compte de toutes les contraintes :
Techniques
Foncières
Géotechniques
Réseaux
Environnementales et paysagères
Financières Au vu des résultats de l’analyse multicritères réalisée, le scénario 4 (cf chapitre « solutions examinées par le pétitionnaire et raisons du choix du projet § 3.4) était le seul à répondre très favorablement aux deux critères majeurs d’évaluation : enjeux de préservation des
Protection de Bollène contre la crue centennale – Communes de Bollène et Suze-la-Rousse Présentation du projet
170150001I01_Etude d’impact_Juin 2018_K 59
habitats et niveau de protection atteint. Il permet en effet d’éviter les débordements sur les lieux habités en rive gauche du Lez (secteur des Ramières en particulier) et de supprimer les aléas résiduels, pour une efficience déterminée (probablement protection jusqu’à 90 ans). A ce titre, et bien que ne permettant pas de répondre à l’évènement d’une Q100 avec un temps de concentration de pluie de 9 heures, ce scenario est apparu comme le plus performant et a servi de base à l’AVP Le moyen d’action de ce dernier est la rétention provisoire des débits excédentaires dans le lit majeur associe à l’augmentation de la capacité dans la traversée de Bollène. Parallèlement l’écrèment naturel amont permet de diminuer la pointe de crue et en agissant fortement sur la forme de l’hydrogramme attenue le volume transitant à la confluence Lez/Herin. L’aménagement proposé consiste à créer un seul site de champ d’inondation contrôlée (CIC) sur la zone de l’Embisque, en rive droite du Lez. Par ailleurs, il se compose :
D’une digue de contention éloignée le long du Lez,
D’un rehaussement de la digue de la Reine, D’une reconstruction du seuil des Jardin et de la passe à poissons, D’un élargissement du déversoir sur la zone du « Creux des Vaches » en rive
gauche du seuil des Jardins,
D’un piège à embâcle en aval du seuil des Jardins, De deux canaux de décharge sur le ravin de Saint Blaise et au niveau de l’usine
Vallabrègue permettant de contrôler l’excédent d’eau de ces affluents
D'un confortement des digues rive gauche du Lez en amont du pont de Chabrières,
D’un confortement des digues dans la traversée de Bollène en aval du pont de Chabrières
D’un fossé de ressuyage sur le quartier de Saint Jean la Martinière Les aménagements retenus ont pour but d’optimiser l’écrêtement dit « naturel » avec l’effacement des digues existantes. Cet effacement pourra s’effectuer grâce à la création de brèches sur des zones bien déterminées (espace de liberté entre digues longitudinales en aval du pipeline) et par décrépitude naturelle des ouvrages. En amont du pipeline, les digues existantes seront maintenues en l'état.
Protection de Bollène contre la crue centennale – Communes de Bollène et Suze-la-Rousse Présentation du projet
170150001I01_Etude d’impact_Juin 2018_K 60
2.2 . DIMENSIONNEMENT DES OUVRAGES
2.2.1 . Calcul des débits de crue selon l’efficience de l’aménagement
Le calcul de la crue centennale sur le Lez a fait l’objet d’une démarche de modélisation poussée par le bureau d’études Hydrétudes. Les résultats obtenus sur les 5 scenarii d’aménagement (cf chapitre « solutions éxaminées » § 3) ne garantissent pas l’objectif recherché, c'est-à-dire une protection de la ville de Bollène pour une crue centennale sur une durée de 9h. Le SMBVL, s’appuyant sur les premiers acquis de l’étude de Février 2012 (modélisation sur les secteurs de Taulignan et Grillon) a souhaité accroitre d’espace de prospection et de calcul sur l’ensemble du bassin versant le Lez (notion croisée hydrologie/ hydraulique) pour apporter une meilleure connaissance à l’espace de divagation naturel… et par défaut l’impact possible sur le débit résultant à la confluence LEZ/HERIN. Le scénario hydrologique utilisé pour le dimensionnement des ouvrages de protection des aménagements est donc le Scénario 1c avec prise en compte d’un écrêtement en amont de Suze la Rousse sur le bassin versant du Lez et de l’Herin (réalisé sur un modèle hydraulique 2D à partir d’un relevé LIDAR sur la totalité du bassin versant). Les hydrogrammes résultants sont figurés ci-dessous :
Hydrogrammes d’entrée pour le crue centennale (SC1b) du modèle hydraulique
(scenario de la concertation)
Protection de Bollène contre la crue centennale – Communes de Bollène et Suze-la-Rousse Présentation du projet
170150001I01_Etude d’impact_Juin 2018_K 61
Hydrogrammes d’entrée pour le crue centennale (SC1b) du modèle hydraulique
(scenario de la concertation)
Protection de Bollène contre la crue centennale – Communes de Bollène et Suze-la-Rousse Présentation du projet
170150001I01_Etude d’impact_Juin 2018_K 62
Hydrogrammes d’entrée pour le crue centennale (SC1b) du modèle hydraulique
(scenario de la concertation) Les volumes d’écrêtement pour Q100 sont les suivants :
Lez sur la plaine de Grillon : 600 000 m3
Le Rieussec à l’Aulière : 180 000 m3
La Couronne en aval de Valréas : 650 000 m3
L’Hérin sur le secteur de Visan/Tulitte : 550 000 m3 Les surverses fonctionnent au-delà de la crue centennale. La mise en service des déversoirs permet de protéger les ouvrages (digues et barrages) contre la submersion jusqu'à la crue millénaire.
Protection de Bollène contre la crue centennale – Communes de Bollène et Suze-la-Rousse Présentation du projet
170150001I01_Etude d’impact_Juin 2018_K 63
2.2.2 . Caractéristiques des digues
2.2.2.1 . Digue de protection éloignée des Ramières
Principe de fonctionnement Le projet prévoit un endiguement éloigné en rive gauche sur la zone des Ramières. Un système de surverse de sécurité est prévu sur le retour de digue coté Tolis ; il est dimensionné pour la crue millénale, alors que le niveau de protection de la digue est la crue centennale Les débordements éventuels viendront uniquement des affluents que sont :
Le canal du Comte,
La Combe Gaillarde,
Le ravin de Saint Blaise. Dimensionnement des ouvrages Les aménagements à mettre en place sont les suivants :
mise en place d’une digue de contention éloignée en rive gauche dans le lit majeur du Lez. Cette digue sera enherbée, fera 3.5 mètres de large en crête et sera talutée à 2.5H/1V. Une protection du pied de la digue longitudinale côté Lez est prévue par la mise en place d’épis de protection tous les 30 m.
création d’un chemin d’accès en pied de digue côté terre. (largeur= 4m) création d’ouvrages de transparence munis de clapets anti-retour sous la digue de
contention afin de conserver le fonctionnement des fossés et des canaux existants.
création d’un canal de décharge sur le canal de Saint Blaise en aval de la RD 994 (le canal fait un virage à 90°) afin de limiter les débordements non contrôlés de cet affluent.
Celui-ci aura les caractéristiques suivantes :
Longueur : 530m
Pente moyenne du fossé : 0.012m/m
Protection de Bollène contre la crue centennale – Communes de Bollène et Suze-la-Rousse Présentation du projet
170150001I01_Etude d’impact_Juin 2018_K 64
Le débit capable de cet ouvrage est estimé entre 14 et 20 m³/s avant débordement.
Figure 1 : Coupe type du canal de décharge de Saint Blaise
Un déversoir de sécurité sera réalisé sur le retour de la digue de contention rive gauche en partie aval du pipeline. Cet ouvrage fonctionnera pour les crues supérieures à l'épisode centennal (cote de calage : 73.75 m NGF, longueur :120 m ; largeur 25 m ; protection par enrochements). Les eaux s'évacueront vers l'aval par le déversoir du Creux des Vaches dimensionné pour la même occurrence.
Positionnement de la zone des Ramières
Protection de Bollène contre la crue centennale – Communes de Bollène etSuze-la-Rousse Présentation du projet
Provenance des matériaux de la digue Les matériaux du site seront privilégiés pour constituer le corps de la digue. Ces matériaux qui ont fait l’objet de sondages géotechniques et d’essais de laboratoire, sont réputés réutilisables pour la construction de la digue. Ceux-ci seront issus des déblais créés par :
l’ancrage de la digue la mise en place des épis de protection le canal de décharge du fossé de Saint Blaise le décaissement du terrain entre les épis mis en place coté Lez
La bande de prélèvement de matériaux se développera jusqu'à une profondeur 1,5 m et représentera un volume de 109 000 m³ La partie déblayée sera remise au TN initial avec des matériaux graveleux non traités issus d’une carrière située à proximité. Ces matériaux extérieurs concernent uniquement la réalisation du chemin d'exploitation en pied de la digue des Ramières. Le choix de la carrière sera proposé par l'entreprise en charge des travaux (carrière dans la région de Bollène ou du bassin versant).
(Précisions apportées à la demande des services instructeurs après avis de l'Autorité environnementale)
Le tableau ci-dessous précise l’équilibre des terres à l’échelle du chantier global.
Déblais matériaux Remblais matériaux Digue des Ramières 217 964 m3 228 009 m3
CIC Embisque 58 360 m3 57 778 m3
Digue chemin de la Reine 8 108m3 21 753 m3
Seuil des Jardins 12 926 m3 0 m3
Traversée de Bollène 49 560 m3 34 560 m3
TOTAL 346 918 m3 342 100 m3
TOTAL DEBLAIS 346 918 m3
TOTAL REMBLAIS 342 100 m3
(correction apportée au volume total de remblais après avis de l'Autorité environnementale)
Pérennité de la digue des Ramières
La digue des Ramières est positionnée en limite de la bande active du Lez. Des épis de protection seront mis en place afin de protéger le pied de cette digue contre une éventuelle modification spatiale du lit du Lez. La géométrie des épis y compris leur ancrage de 0,5 m par rapport au fond des zones de prélèvement est validée par la modélisation Plaxis (pas de changement en phase de crue avec ou sans épi compte tenu de la durée de la crue faible et la perméabilité faible – k=10-6 m/s - des remblais). La pente du talus supérieur des épis sera égale à 3H/1V. La pente du talus des déblais côté zone de prélèvement sera égale à 3H/1V.
L’érosion externe côté terre est peu probable : d’après la modélisation : L’inondation peut se produire pour des crues inférieures à 100 m3/s, mais les vitesses en pied de digue restent inférieures à 1 m/s Pour des crues supérieures à 100 m3/s, le déversoir des Ramières se met en fonctionnement ; les vitesses ne sont fortes qu’en aval immédiat du déversoir, lequel est protégé par un enrochement. Soulignons que dans cette figure, la zone a déjà été noyée par les affluents, ce qui atténue le risque d’érosion.
En outre, l’excédent de matériaux inertes sera mis en place dans la bande de prélèvement coté Lez afin d’éviter après travaux, la constitution d’un chenal préférentiel en pied de digue. Ceux-ci seront issus des matériaux excédentaires de chantier (décapage de terre végétale excédentaire, déblais non réutilisables pour la construction des digues…).
(Précisions apportées à la demande des services instructeurs après avis de l'Autorité environnementale)
170150001I01_Etude d’impact_Juin 2018_K 65
Protection de Bollène contre la crue centennale – Communes de Bollène et Suze-la-Rousse Présentation du projet
170150001I01_Etude d’impact_Juin 2018_K 66
Résultats des simulations à l’état projet sur la zone des Ramières Les maisons situées à l’arrière de la digue de protection éloignées des Ramières sont protégées des eaux de débordements directs du Lez. Les débordements proviennent uniquement des affluents mais ceux-ci restent modérés (<1m) par rapport à l’état initial. Quelques habitations restent inondées mais la hauteur d’eau est toujours inférieure à 0.5m (cf. figure 17). Les eaux de débordement s’évacuent ensuite vers le déversoir du « Creux des Vaches » avec un débit maximal de 57m³/s. Le temps de séjour de l’eau sur ces terrains est d’environ 10h.
Protection de Bollène contre la crue centennale – Communes de Bollène et Suze-la-Rousse Présentation du projet
170150001I01_Etude d’impact_Juin 2018_K 67
Carte des hauteurs d’eau pour Q100sc1c sur la zone des Ramières et du quartier des Jardins
Les effets de la digue de contention sur les écoulements en amont sont nuancés:
aucun impact sur le secteur du Colombier et du camping
surinondation des terrains en rive gauche dans la zone du Tolis
500 m en amont, surélévation de 0,0 à 0,25 m; survitesse de 0,0 à 0,5 m/s
au droit du pipeline, surélévation de 1 à 1,5 m; vitesses équivalentes ou inferieures. L'enveloppe de zones inondées en rive droite reste similaire entre l'état initial de l'état projet.
2.2.2.2 . Champ d’Inondation Contrôlée (CIC) de l’Embisque
Positionnement du casier d’épandage et contraintes Le projet prévoit la création d’un champ d’inondation contrôlée sur la zone de l’Embisque en rive droite du Lez (≈11ha).
Le positionnement de ce casier prend en compte les contraintes suivantes :
La circulation agricole : une rampe d’accès sera mise en place si besoin afin de permettre l’accès aux différentes parcelles.
Les fossés de drainage : ils seront conservés car ils auront un rôle efficace dans la vidange du casier.
L’implantation des maisons existantes. La digue projet sera décalée côté terre par rapport à la digue existante. Celle-ci sera
laissé à l’abandon et intégrée de fait à l'espace de mobilité du Lez.
Protection de Bollène contre la crue centennale – Communes de Bollène et Suze-la-Rousse Présentation du projet
170150001I01_Etude d’impact_Juin 2018_K 68
Positionnement du CIC de l’Embisque
a) Principe de fonctionnement du casier
L’objectif est d’écrêter le Lez en utilisant les champs en rive droite du Lez sur le lieu-dit « l’Embisque » pour stocker de l’eau. L’alimentation du bassin s’effectuera par :
une surverse en rive droite du Lez,
les eaux de ruissellement du bassin versant. Ce casier sera « ouvert » côté terre afin de permettre de stocker les eaux de ruissellement issues du bassin versant. La zone du CIC sera surcreusée sur 0.5 à 1m de profondeur afin de bénéficier :
d’un volume de stockage plus important, des matériaux pour la construction de la digue.
Les digues auront une hauteur maximale de 4.50 m. Le bassin sera équipé d’une vidange de fond connectée directement à un fossé de drainage existant ou à créer. Il n’est pas prévu d’ouvrage mécanisé sur cet ouvrage de vidange, le débit par l’orifice sera donc variable en fonction du niveau d’eau dans le réservoir amont. Le casier commencera à se remplir pour un débit du Lez de 375 m3/s soit une période de retour d’environ 30 ans. Les eaux de surverse rejoindront ensuite le Lez plus en aval.
b) Dimensionnement des ouvrages
Les aménagements à mettre en place sont les suivants : mise en place de digues longitudinales dans le lit majeur du Lez à la cote 65.6 à
67.2m NGF. Ces digues seront enherbées, fera 3.5 mètres de large en crête et sera talutée à 2.5H/1V. Une protection du pied de la digue longitudinale côté Lez est prévue par la mise en place d’épis de protection.
mise en place d’une surverse de : 120 m de long à l’entrée du casier calée à la cote de 64,90 m NGF, 100 m de long à la sortie du casier calée à la cote de 64,60 m NGF,
Les talus de ces déversoirs devront être de pente 3H/1V et constitués d’un tapis en enrochements liés et d’une fosse de dissipation en pied de digue.
création d'un fossé en pied de talus amont afin de vidanger rapidement les casiers. Les fossés de drainage existants seront conservés,
Protection de Bollène contre la crue centennale – Communes de Bollène et Suze-la-Rousse Présentation du projet
170150001I01_Etude d’impact_Juin 2018_K 69
mise en place d’une vidange de fond de 2m² équipée de clapet anti-retour afin…

Search related