Click here to load reader

SURHOMME.docx · Web viewJean-Louis Tripon LE SURHOMME : NIETZSCHE EN AVAIT RÊVÉ, NOUS L’AVONS RÉALISÉ Essai LE SURHOMME : NIETZSCHE EN AVAIT RÊVÉ, NOUS L’AVONS RÉALISÉ

  • View
    213

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of SURHOMME.docx · Web viewJean-Louis Tripon LE SURHOMME : NIETZSCHE EN AVAIT...

Jean-Louis Tripon

LE SURHOMME: NIETZSCHE EN AVAIT RV, NOUS LAVONS RALIS

Essai

LE SURHOMME: NIETZSCHE EN AVAIT RV, NOUS LAVONS RALIS

DU MME AUTEUR

CRER POUR TRE, Essai dontologie exprimentale, Sophon, 1990.

A LA DCOUVERTE DE NOTRE VIE MENTALE, philosophie oprative, avec la collaboration de lartiste Alexandre Beridze, Sydney Laurent, 2018.

ATARAX, Roman, Baudelaire, 2018.

SCIENCE DE LA VIE MENTALE, tomes 1 et 2, tlchargeables dans le site www.sefome-acadmie.fr, 2017 et 2018.

COURS DE LACADMIE SMANTIQUE ET FONCTIONS MENTALES, cycle annuel de cours de mentalisme DMS, tlchargeable dans le site www.sefome-academie.fr, 2018.

Jean-Louis TRIPON

LE SURHOMME: NIETSCHE EN AVAIT RV, NOUS LAVONS RALIS

Jean-Louis Tripon Publications de lAcadmie Smantique et Fonctions Mentales 2018

Le code de la proprit intellectuelle interdit les copies ou reproductions destines une utilisation collective. Toute reprsentation ou reproduction intgrale ou partielle faite par quelque procd que ce soit, sans le consentement de lauteur ou de ses ayants cause, est illicite et constitue une contrefaon sanctionne par les articles L335-2 et suivants du Code de la proprit intellectuelle.

Etre et non tre : ces tats procdent dune mme origine.

Seuls leurs noms diffrent. Ils sont issus dune obscurit.

Approfondir cette obscurit,

Voil la porte de tous les merveilleux mystres.

Lao-Tseu, Tao t king, Chapitre I.

SOMMAIRE

11 1. Introduction

. Le surhomme chez Nietzsche, Homre, A. C. Clarke et A. E. Van Vogt

. Prsentation des parties de louvrage

31 2. Les drives du dveloppement personnel

Une fonction mentale un peu spciale Un peu dhistoire - Les religions Les sectes Des pratiques mystiques douteuses Les prsupposs des coles de dveloppement personnel Gestion saine de la foi.

57 3. Monisme et dualisme

. Des positions mtaphysiques

Dualisme cerveau/mental.

. Le physicalisme: Une thorie non avre abusive

. Le dualisme: Doctrine des deux natures universelles

Interface physique/mental: le centriole Nous sommes des tres de sens Dualisme ou idalisme?

77 4. Lhomo conceptuel

. De la confusion

. Incohrences et indigence

Historique de lvolution de la pense humaine LOrient et lOccident.

. La situation des sciences humaines

Philosophie Smantique et linguistique Psychologie Sociologie Economie Science politique Les neurosciences Lintelligence artificielle et la robotique.

. Le mentalisme

105 5. La ncessit dun nouveau modle de lesprit humain

Cadres de reprsentations Ncessit de changer de cadre conceptuel.

. Nos qualia

Objectif du sujet et subjectif du sujet De la conscience.

. Le rle des rves

. Le rve lucide

Opratif de rve lucide dirig messages de lanalytique en mtacontexte intermdiaire.

127 6. Des bases smantiques saines

. Une langue

Les concepts des thories linguistiques.

. Le mot nexiste pas

. La smantique

. Le langage est impropre pour penser

Afin de mieux exprimer notre pense dans un langage.

. Pensez en infralingue

159 7. Une autre vision de lhomme et du vivant

. Un tat mental volutif

. Neuf fonctions mentales

Notre tre singulier Notre monde mental non physique Nos fonctions mentales sont les sources de nos smes et de nos qualia La conscience 5 La mmoire nest pas une fonction mentale La remmoration 1 La motrice 4 La pathologique 3 Lnergie 8 La concentration 6 La volontaire 7 Lanalytique 2 Le joker 9.

. Nos structures Mentales

Nos structures universelles et superficielles.

. Le surhomme le plus probable

191 8. Lhomo perceptuel mental

. Ltat intermdiaire: Lermite

. Un surhomme supramental ataraxique

Principe philosophique: Lhomme est un tre du faire et non du savoir Eternelle prsence de notre tre singulier se trouver -multipolarit.

. La perception de la ralit mentale

. La pense holistique

Notre image kinesthsique La pense holistique Smes de notre tre Reprsentations et dcentration.

. Lempathie

. Lataraxie

219 9. Perspectives et ralisations en cours

. LAcadmie Smantique et Fonctions Mentales

La mthode de dveloppement mental DMS Croyances Coaching Thrapies brves DMS.

. Autres projets

Utilisation de lhypnose une fin dapprentissage Cration dune langue formelle Comment devenir ataraxique?

237 10. Conclusions

. Ltat actuel de lhumanit

. Perspectives de lespce humaine

Le plus probable.

1. INTRODUCTION

Lide du surhomme est ancienne, naturelle, et hante sans doute depuis toujours lesprit de lhomme comme lobjectif ultime du dpassement de soi

1. Introduction

Le surhomme chez Nietzche, Homre, A. C. Clarke et A. E. Van Vogt

Dans Ainsi parlait Zarathoustra Frdric Nietzsche voque sa conception du surhumain. Je dois avouer que je nai gure apprci ce texte que je considre ntre quun recueil de mauvaises posies en prose, emphatiques, mlant lirrationnel et la dmesure. Il faut sans doute le lire en allemand pour le goter sa juste valeur, cependant lesthtique littraire ntait probablement pas le premier objectif de son auteur et les traductions sont assez fiables pour juger de la qualit dun crit. Je nai lu que trs peu douvrages de Nietzsche, deux ou trois, pas plus, et je dois dire que je nen ai rien retenu, sinon peut-tre Dieu est mort. Mais a, depuis Epicure et Lucrce, nous le savions dj, et de plus cest faux puisque ce qui ne peut natre ne peut pas mourir, les divinits ne sont que des fantasmes toxiques dans les esprits des hommes, donc cela ne ma pas encourag en lire davantage.

Pour revenir au personnage de Zarathoustra, il ne mapparat pas tre limage dun surhomme, plutt tout le contraire: un sous homme ayant rgress jusqu une sorte de bte, mme pas digne dun animal, gonfl de sa propre personne avide de puissance et de pouvoir, une caricature dignorant qui se trane impuissant de page en page ructant ses sottises. Comment Zarathoustra pourrait-il tre un surhomme? Il ne sait rien faire, le pauvre, sinon parler et se vanter dans une totale incohrence des ides et une inintelligence dramatique des choses. Plong dans la confusion du dialogue entre le je, le moi et le soi, cest de plus un misogyne pour qui les femmes nexistent que pour le repos du guerrier et soccuper des enfants quon leur a pondu. Il prsente tous les traits dun pervers narcissique incapable de matriser ses motions et ses passions, cest un faux sage, un gourou de pacotille, un charlatan qui ignore tout de lui-mme, un type vraiment pas frquentable.

Quand jtais jeune, la sortie de ladolescence, jai t captiv par un autre personnage, un vritable surhomme celui-l: lUlysse dHomre, remis en chants avec brio dans la langue grecque au vingtime sicle par Nikos Kazantzaki avec un vers parfait de dix-sept pieds qui rsonne des lgendes des temps anciens. Ce qui fait dUlysse un surhomme, ce nest pas tant sa force physique, quoiquil en ait pour bander son arc, cest son intelligence diabolique. Le rus sait se sortir de toutes les situations et mme des pires, mais cela ne lui suffit pas de triompher des circonstances alatoires, pour lui cest un challenge permanent. Alors que sa femme Pnlope dfait la nuit la toile quelle a tisse le jour, lui dfie tous les jours les dieux de lolympe pour quils le mettent de nouvelles et terribles preuves. Il est dans laspiration permanente du dpassement de ses propres limites et comme il a largement franchi le niveau des autres hommes, se confronter eux ne peut plus rien lui prouver, donc il est parti jouer dans la cour des dieux. Pourtant Ulysse ne dispose pas des pouvoirs extraordinaires des demi-dieux, il nutilise que les capacits mentales ordinaires, les vices et les vertus des hommes, un mlange de sduction, de manipulation, de mensonge, de ruse, de raison et de sagesse, mises au service dun savoir-faire immdiat, sa thtis, et il gagne tous les coups. Ulysse reste donc un humain qui sest hiss la surhumanit par lexcellence de son faire, grce auquel son conseil est recherch de tous les grecs et quil en impose son quipage. Le second aspect de sa surhumanit, cest quoiquil arrive, et tout instant, sa confiance sans limite en lui-mme et en sa capacit rsoudre des problmes, source de son immense orgueil. Sa personnalit et lobjectif de vie quil a choisi en fait un solitaire en rupture avec la socit des hommes. Cependant, sil a besoin de son quipage pour saccomplir et quil lentrane dans ses aventures dangereuses, il est soucieux de la survie de ses marins et met un point dhonneur les sauver des pires traquenards dans lesquels ils sont tombs, sans doute plus par calcul que par compassion car il ne juge les hommes quen fonction de leur utilit servir ses desseins. Ainsi, il dlaisse volontairement sa femme Pnlope parce quelle ne fait plus partie de ses plans et nhsite pas la tromper sans aucun remord, mais la morale familiale est sauve car il sera tu par son fils Tlgonos, quil a eu de la magicienne Circ, suite une mprise.

Les super hros en costume de carnaval du magazine amricain Marvel comics, extraterrestres et X-men, seraient classer dans les demi-dieux grecs et non dans les surhommes car ils manifestent des pouvoirs extraordinaires et irralistes comme de voler, de soulever des masses gigantesques, de lancer du feu et de la glace. Ils viennent dailleurs et nont rien dhumain, suggrant un monde magique et illusoire. Il est aussi noter que leurs pouvoirs sont uniquement physiques, quils nont pas de