propulsion goutti¨re,avulsion DDS

  • View
    63

  • Download
    1

Embed Size (px)

Text of propulsion goutti¨re,avulsion DDS

  • Union Nationale pour lIntrt de lOrthopdie Dento-Faciale

    NUMRO 37 / NOVEMBRE 2008

    REcOMMaNdatiONs dE lhassUR laVUlsiONdEs tROisiMEs MOlaiREs

    PsB : PROPUlsEURs saNs BiEllEs

    antoine haROUN

    antoine haROUN & Guyslaine lhOstis

    RENcONtRE aVEc lE dOctEUR cOUZiNOU PRsidENt dU cNO

    REcONNaissaNcE dEs cOMPtENcEs, VOiEs daccs aUX sPcialitEs

    par Guyslaine LHOSTIS

  • 2ASecrtariat :

    37 rue dAmsterdam 75008 PARIS

    Tel : 06 07 03 88 10uniodf@uniodf.orgFax : 01 70 79 05 71

    http ://www.uniodf.org

    Association de loi 1901 Fonde en 1994

    Unit - Solidarit - Convivialit Non la discrimination I nformation sur lODF Omnipratique et ODF : prvention - traitement Dveloppement de lODF Formation Continue en ODF

    Graphy Prim imprimeur 44300 NANTES

    Directeur de publication :Antoine HAROUN

    Conception graphique et ralisation :Jrme TERRIEN

    GEstOR ORthalisSuite la revente deux reprises du logiciel dorthodontie GESTOR avec les risques que cela reprsente, et la demande de plusieurs adhrents, nous avons test le logiciel ORTHALIS et nous vous le recommandons en solution de remplacement trs performante et volutive. Il est interfac avec le logiciel TRIDIM, lArophonoscope ainsi que Kit View, le logiciel dimagerie par excellence. Tous ces logiciels sont paramtrables par lutilisateur. Prix spcial adhrents UNIODF. Contacter Antoine HAROUN.

    4 & 5 dcembre 2008 : les traitements prcoces - Dr Ernoult - Brit Htel de Vigneux (Les 4 Nations 44360 Vigneux de Bretagne) 29 janvier 2009 : les mini-vis - Dr Lazaroo - Brit Htel de Vigneux 20 mars 2009 : les mini-vis - Dr Lazaroo - EFCB - 23/25 rue E. Zola 93108 Montreuil 23 avril 2009 : hygine et asepsie au cabinet dentaire - Drs Grimandi et Tqui - Brit Htel de Vigneux 28 mai 2009 : posturologie - Brit Htel de Vigneux 18 juin 2009 : posturologie - Brit Htel de Vigneux

    17 septembre 2009 : posturologie, tude de cas - Brit Htel de Vigneux 11 & 12 juin 2009 - du diagnostic la maintenance occlusale (session 1 ) - Brit Htel de Vigneux 22 et 23 octobre 2009 - du diagnostic la maintenance occlusale (session 2) - Brit Htel de Vigneux

    LAOBO est agre par le ministre sous le n dagrment :

    CNFCO n 06442610-108/27

    pour sinscrire aux cours, contactez Stphanie de Thoury au 02 51

    ou par mail : aobo@wanadoo.fr

    En bref

    aNNONcE aOBOassOciatiON OMNiPRatiqUE dE BasEs ORthOdONtiqUEs

    aREMaccProgramme organis par le Docteur KOLF

    le vendredi 30 janvier 2009dans les locaux de la

    Facult de Mdecine Xavier Bichat,16 me Henri Huchard, 75018 Paris

    {Mtro Porte de St Ouen)

    Fonction de la Mastication physiologique : smiologie son apport loptimisation et la stabilit des traitements orthopdiques.

    Elle sera accompagne de J.-L. Raymond.

    Renseignements et inscriptions pour lune ou lautre de ces runions : AREMACC, 5 rue Descartes, 44000 NANTES Tl. 02 40 12 46 76

  • 3ACommuniquez !Au dbut de mon exercice de lODF, jai souhait rencontrer un dentiste-conseil afin de lui faire part de mon intention de commencer des traitements. Celui-ci a eu la dlicatesse de jouer les oiseaux de mauvais augure en prdisant que la pratique de lorthodontie ne tarderait pas tre interdite aux omnipraticiens. Les annes lui ont donn tort. Depuis,la cration de la spcialit la position de lOrdre na pas chang : tout omnipraticien, qui en a la comptence, peut faire de lorthodontie mais ne peut pas le dire. Toutefois, vous verrez dans ce bulletin que le Prsident Couzinou nous a confirm que les praticiens titulaires de CES ou DU pourront bientt mentionner ces diplmes sur leur plaque professionnelle. Cest une avance mais il existe bien dautres moyens de marquer sa diffrence !Nous souhaitons tous dvelopper un type de cabinet en accord avec notre personnalit et nous rvons davoir des patients motivs qui entrepren-nent les traitements que nous leur proposons.Chaque cabinet projette une image, celle-ci est-elle en adquation avec nos souhaits ?Nos patients peroivent-ils toute la valeur ajoute que nous pouvons, grce nos comptences, apporter nos traitements ?Rpondre non, cest laisser le patient juger notre cabinet avec comme premier critre le prix du traitement (et nous savons que nous sommes mal perus sur ce point), cest perdre lopportunit de construire une relation de confiance indispensable la conduite de traitements longs.Les patients ne sont pas toujours, sur le court terme, capables de juger la qualit de nos traitements.

    Il y a donc plusieurs avantages mettre en place une stratgie de communication : crdibiliser son cabinet et ses plans de traitement renforcer la motivation rpondre ses obligations lgales en matire dinformation duquer ses patients

    Les moyens aujourdhui notre disposition sont nombreux, certains sont disponibles dans le commerce comme les plaquettes, livrets dinformation ou posters qui peuvent tre placs en salle dattente. Dautres peuvent tre plus personnaliss et porter davantage : vous pouvez crer un book de vos traitements avant-aprs et ainsi montrer vos patients des cas traits similaires au leur, ceux-ci seront alors rassurs sur vos comptences et conforts dans lintrt de se faire traiter. Pour plus defficacit encore, la prsentation papier peut laisser la place une prsentation des photos numriques sur cran mural de grande dimension (des logiciels sont parfaitement adapts cet usage).Vous pouvez aussi crer des fiches conseils relatives aux diffrents appareillages.Il peut galement savrer intressant de remercier les personnes qui nous ont adress un nouveau patient (quelques mots sur une carte suffisent).La communication lextrieur du cabinet peut se faire en crant son site internet. Depuis mars 2008, lOrdre national a assoupli sur ce point sa position mais attention, des rgles existent et il nest pas possible entre autres de montrer des photos de cas traits sur les sites. Limage vhicule sur le site doit tre trs professionnelle, mfiez-vous de lamateurisme en ce domaine. Le rsultat peut tre contraire celui recherch. Une discussion sur ce thme est prvue Reims le samedi 31 janvier 2009 aprs notre assemble gnrale.

    Enfin, noublions pas surtout quune bonne communication nest rien sans une qualit de soins et une qualit de service. Vous tenez l les 3 cls du succs, alors, que vous soyez spcialiste ou non ,est-ce vraiment le plus important?

    Luc POTY

    dito

  • 4LPsB : PROPUlsEURs saNs BiEllEs

    POURqUOi faiRE cOMPliqU qUaNd ON

    PEUt faiRE siMPlE ?antoine haROUN

  • 5LLes classes II dento-squelettique sont associes une absence de la fonction dincision correcte du fait du surplomb incisif (absent dans les classe II, 2 et cr par la dcompensation thrapeutique), au risque de fracture des incisives suprieures par leur position de pare-choc et, sur le plan fonctionnel, la dglutition primaire elle-mme associe une respiration mixte (nasale et buccale). Le traitement orthopdique prcoce est par consquence lindication de choix afin dassurer la fonction dincision des aliments, de limiter les risques de fracture des incisives suprieures et de permettre le plus tt possible la rducation de la dglutition, plus facile en labsence dun surplomb incisif.

    Aprs avoir utilis depuis des annes des appareils fonctionnels (Frankel, Balters II) des gouttires avec des bielles de Herbst puis le PUL dans ltape de la propulsion mandibulaire pour la correction des classe II, nous avons commenc par utiliser depuis moins dun an des gouttires thermoformes dont la propulsion est assure simplement par des lastiques intermaxillaires. Lide est venue du Dr Philippe Frappier, exerant lODMF Bordeaux.

    Avant daborder les dtails de ces gouttires, nous prsentons ci-dessous un aperu des tapes du traitement orthopdique de la classe II que nous utilisons :

    1- Expansion maxillaire : Si le diagnostic den-domaxillie est pos (les dents suprieures lat-rales ne recouvrent pas les dents infrieures en classe I sur les moulages, le plancher nasal rel est plus petit que le plancher nasal thorique sur lanalyse de face de Delaire - TRIDIM), un quadhlix est pos avant 7 ans (fermeture de la suture palatine mdiane) et un disjoncteur aprs. 2- Expansion de larcade infrieure, en prsence dencombrement dentaire. 3- Nivellement de larcade suprieure : Au mme titre que ce qui se fait en prparation orthodontique avant ostotomie mandibulaire

    sagittale davance dans les classe II chez ladulte, un nivellement au moins de larcade suprieure en denture mixte est ralis, il a pour but dassurer le maximum de stabilit occlusale aprs propulsion mandibulaire et de prvenir une inclusion des canines suprieures, surtout si la classe II est associe un encombrement de larcade suprieure. Le patient est donc appareill deux fois en multiattches : une fois en denture mixte et une dernire fois en denture dfinitive.4- Propulsion mandibulaire : lappareillage fixe est dpos le mme jour le matin avec prise dempreinte puis deux gouttires thermoformes sont poses en fin de journe afin de ne pas perdre le bnfice des rsultats obtenus lors des tapes prcdentes.

    Nous avons t agrablement surpris de constater que la correction de la classe II se fait la plupart des fois plus rapidement quavec les autres propulseurs systme de bielles qui sont abandonns depuis, et ceci mme avec un port seulement nocturne.

    cONfEctiON dEs GOUttiREsNous avons commenc raliser nos premires gouttires en utilisant lESSIX machine de Sheridan et les plaques associes. Cet appareil procde par aspiration.Pour des raisons de prcision et de stabilit, cette pratique a t abandonne aujourdhui au profit des plaques Duran utilises avec le Biostar de Scheu Dental, dont le principe est bas sur la compression. La gouttire est de 2 mm dpaisseur,qui diminue aprs le thermoformage. Les plaques de Duran sont plus prcises que les plaques A+ de Schridan, cond